Livre: 2010 Transition

Extraits non publiés (éditions Ariane)Volet 1

Par le Collectif Ashtar

Reçu au printemps 2009 par Simon Leclerc (mis en ligne le 31 août 2009)

Note de Simon: J’ai participé au projet du livre 2010 à titre d’invité et dans le cadre de cette collaboration, j’ai fourni à la maison d’édition Ariane un document de plusieurs pages que l’éditrice a dû recouper pour ses besoins. Dans ce contexte, j’ai pensé vous transmettre les extraits qui n’ont pas été publiés (il y aura plusieurs volets). Le livre est actuellement disponible au Canada et devrait l’être sous peu en Europe (site des Éditions Ariane).

Salutation à vous, chers enfants de la Terre,
Il nous fait vraiment plaisir de nous présenter à vous et d’ajouter un autre volet à nos enseignements. Ceux-ci permettent de rejoindre des Êtres à la recherche d’une plus grande compréhension de l’Âme, ce qui correspond à notre niveau de service.

Au-delà de l’incarnation, vous existez de façon beaucoup plus subtile et plusieurs aspects de vous continuent de vivre sous cette forme en ce moment.

La portion la plus pure de ces aspects, c’est votre duo Âme-Esprit, votre Être Christique.

Si vous vous projetez dans l’Univers à partir du plan terrestre, dans la forme que vous avez en ce moment, vous réalisez rapidement que les références que vous avez sur Terre n’existent plus. Mais puisque l’Âme comprend la psyché humaine, elle va se présenter à vous sous l’apparence d’un sage, une énergie amour et conscience. Cependant, il faudra comprendre que ceci est un revêtement, puisqu’elle n’a pas cette forme. L’Âme est une énergie.

À la base, vous êtes donc énergie. Seulement, les paramètres de votre vie ont fait en sorte que cette énergie a pris des formes, des tangentes, des angles, des rondeurs, des longueurs qui vous définissent en ce moment, dans une apparence physique. En fonction de certains paramètres biologiques, électrochimiques et physiologiques, la projection de votre Âme sur Terre va créer une structure de vie, un vase d’accueil, que vous nommez le corps physique, qui permettra à un aspect d’elle de se déployer dans la matière.

Le respect du corps physique

Plusieurs Êtres sont dépourvus de la sensation de l’Âme qui les habite, parce qu’ils sont trop intensément identifiés à leurs corps physiques. Et paradoxalement, ces Êtres qui s’associent uniquement au corps ont de la difficulté à le respecter. Ils s’identifient totalement à la vie sur Terre, s’imaginent qu’ils sont un corps et seulement cela, et en même temps, sachant ceci, ils l’utilisent comme s’il était un serviteur qu’ils peuvent disposer lorsqu’il n’est plus de service. Il est intéressant de l’observer.

D’une certaine manière, il est vrai que le corps est « disposable », puisque dans la tridimensionnalité, il a un début, un continuum de vie et une fin. Mais en même temps, il se présente comme un disciple respectueux et serviable, et non comme un serviteur à la merci de la conscience.

Exister au-delà du corps

Les Êtres humains en général ont un défi à imaginer qu’ils existent au-delà du corps, parce que cette vie est impalpable et surnaturelle. Et les Êtres conscients comme vous avez aussi de la difficulté à concevoir que vous êtes d’abord une Âme et un Esprit projetés dans un corps physique, puisque tous vos repères existent dans la tridimensionnalité, ce qui compose votre univers. La suggestion vous est difficile parce que vous avez l’impression que vous pourriez ne plus exister, ce qui soulève une peur très répandue chez les humains.

En soulignant ceci, notre intention n’est pas d’invalider cette peur, mais de reconnaître qu’il soit difficile pour plusieurs d’entre vous de vous abandonner à l’Âme, puisque sa forme vous inquiète; une énergie non définie, contenue dans un espace représentant ce que vous êtes, et qui vous invite à vous y fondre, alors que vous êtes tellement attaché à la forme. Si cela est vrai pour vous, imaginez ce qu’il en est pour les Êtres inconscients des réalités de l’Âme en ce moment et qui se réveilleront.

Il sera intéressant de contempler ce concept pour mieux accompagner vos frères et sœurs incarnés vers la découverte de l’Âme, de sa compréhension à son intégration au quotidien dans vos vies. Car tous les Êtres tendent vers ce but ultime, qu’ils en soient conscients ou non.

Cet écrit nous permet d’apporter des éclairages plus vastes sur les notions d’Âme, d’Esprit et de Corps, mais surtout, il nous permet de créer des ancrages, pour que les lecteurs qui captent nos mots puissent aussi capter leur essence. Nous vous invitons donc à ressentir qu’en ce moment, un pont vibratoire entre votre Âme et vous est en train de s’effectuer, afin de vous permettre de mieux comprendre la sensation de ce que vous êtes réellement. Prenez une pause maintenant et ressentez les bras enveloppants de votre Âme qui vous entourent.

(Pause)

Bien qu’elle puisse paraître intangible, votre Âme est plus près de vous que ne l’est l’oxygène qui pénètre vos poumons. Elle est contenue à la fois dans l’air et dans chacune des cellules qui composent vos poumons et votre corps. Alors, où se trouve l’Âme ? Si elle n’est pas localisée dans un lieu précis, peut-être est-elle partout à la fois ?

La « station » céleste

– Lorsque vous me disiez lors d’une canalisation récente « Nous, de notre station… » en fait où est-elle cette station ? Et quel est votre rôle aujourd’hui ?

Habitués de vivre dans des lieux, des villes, des cités et des contrées, les Êtres humains s’imaginent naturellement que l’Univers fonctionne de la même manière. Cette question réfère directement à cette notion souvent mal interprétée.

Sur Terre, les Êtres cohabitent, et pourtant, ils ne portent pas tous le même rythme vibratoire. Mais ils se voient, se côtoient et entrent en relation les uns avec les autres, malgré les différences de conscience. Cette particularité est présente sur Terre, mais dans les mondes subtils, les Êtres sont magnétiquement attirés vers les sphères de vie correspondantes à leur état, à leur capacité d’incorporer le rythme vibratoire de la lumière et de la vie de ce « lieu ». Plus un Être maîtrise son rythme vibratoire et a conscience de l’amour qui l’habite, plus il sera en mesure de naviguer parmi les mondes et de se déplacer dans les plans de conscience denses et subtils.

Il existe des points de rassemblement que nous pourrions nommer des dimensions carrefours. Mais si un Être n’a pas développé la faculté de s’alléger parce qu’il est préoccupé, chargé, surchargé par les lourdeurs de sa vie et attaché à la matière, il n’y aura pas accès. Non pas parce qu’il ne le méritera pas, mais il n’en aura tout simplement pas la capacité, puisque ses lourdeurs et ses attaches le retiendront, tel un boulet qui empêche une montgolfière de s’envoler. Il n’y a pas de punition cosmique qui est en jeu ici, mais les rythmes vibratoires seront incompatibles.

Un état vibratoire

La « station » dont vous faites référence n’est pas un lieu physique, mais un état vibratoire. Il est vrai qu’il existe des vaisseaux aux dimensions démesurées, selon vos standards humains, pour lesquels vos plus grands scientifiques et vos constructeurs seraient totalement dépassés par leur complexité et leur ampleur. Mais ils ne sont pas associés à des lieux. Ils correspondent plutôt à des états de conscience. Vos Âmes connaissent d’ailleurs très bien ces vaisseaux, puisque vous y gravitez régulièrement. Dans des passés, des présents et des futurs parallèles, tous les Êtres connaissent cellulairement ces sphères de vie. Ce sont des planètes volantes qui se déplacent en créant leur propre orbite, selon des règles tout aussi organisées que celles de votre Terre.

D’ailleurs, une planète ne serait-elle pas un vaisseau conscient, parcourant une orbite tout aussi consciente? Tout dans l’Univers s’inscrit dans une globalité très structurée et parfaitement imbriquée, où tout est relié et magnifiquement bien orchestré. Et vous êtes les passagers de ce vaisseau Terre qui abrite l’une des vies les plus diversifiées de votre univers.

Nous pourrions donc répondre spécifiquement à votre question en disant que nous habitons, ou plutôt qu’un aspect de nous habite l’un de ces vaisseaux volants. Mais en même temps, si vous tentiez en ce jour d’utiliser vos télescopes pour capter nos présences autour de votre Terre, vous constateriez qu’elles sont invisibles. Et alors, vous pourriez dire « mais ce message est erroné », alors qu’en réalité, le rythme vibratoire est simplement différent.

La multiple présence

L’état de conscience dans lequel nous habitons nous permet de vivre la multiple présence. Ceci fait en sorte qu’un aspect plus dense de nous gravite dans une sphère de vie volante, et en même temps, nous sommes conscients de nous projeter vers les humains de la Terre , pour leur offrir notre lumière et notre amour. Nous leur rappelons ainsi que nous sommes tous membres d’une même famille universelle et qu’eux aussi ont les mêmes capacités que nous.

« De la station d’où nous sommes » est un état de conscience nous permettant d’observer les humains. C’est un peu comme un Être qui en observe un autre circuler dans un labyrinthe. L’Être qui regarde n’a pas plus de mérite ou de talent que celui qui marche à l’intérieur. Cependant, il a un regard différent sur la vie dans le labyrinthe, ce qui lui permet de découvrir de nouvelles solutions et de les inspirer à celui qui expérimente, pour que ce dernier puisse trouver la sortie plus aisément.

Les différentes options

Cet exemple ne suggère pas ici que les Êtres soient coincés sur Terre dans une structure sans fin, mais plutôt qu’ils fonctionnent dans des couloirs de vie, des lignes droites et des courbes, avec des intersections, des jonctions et où des choix leurs sont présentés. Dans notre exemple, ces choix sont représentés par les différentes voies du labyrinthe. Certaines donnent l’impression d’être sans issue parce que l’Être ne semble pas s’épanouir en les empruntant, alors que d’autres mènent vers la liberté véritable. « De notre station », nous pouvons percevoir les voies qui favorisent le retour des Êtres vers la lumière.

Maintenant, les autres voies ne sont pas à juger non plus. Si l’Être en emprunte une plus sombre, elle lui permet d’en constater la lourdeur et de faire de nouveaux choix plus légers par la suite, lorsqu’il en sentira l’appel. L’ombre invite les Êtres à choisir la lumière avec davantage d’intensité. Elle fait partie de l’aventure humaine et est magnifique en soi. C’est lorsque l’Être tente de s’y opposer et de la « démoniser » qu’il lui donne toute sa force et en devient victime.

Notre présence près de vous a pour but de vous offrir un regard plus vaste sur vous-même. Ce regard correspond à celui de votre Âme. D’ailleurs, les Êtres que vous nommez « des Étoiles », pourraient-ils être des aspects de vous du futur ? Voilà une question qui invite une réflexion de votre part.

Salutations à vous

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle
————————————–
Reçu au printemps 2009, par Simon Leclerc (www.psychologiedelame.com)
Vous pouvez partager librement ce message à la condition d’en conserver l’intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance et ces quelques lignes. Merci

Ashtar Sheran

Livre: 2010 Transition (2ème volet)

Extraits non publiés (éditions Ariane)

Par le Collectif Ashtar
Reçu au printemps 2009 par Simon Leclerc (mis en ligne le 17 septembre 2009)

Note de Simon: J’ai participé au projet du livre 2010 à titre d’invité et dans le cadre de cette collaboration, j’ai fourni à la maison d’édition Ariane un document de plusieurs pages que l’éditrice a dû recouper pour ses besoins. Dans ce contexte, j’ai pensé vous transmettre les extraits qui n’ont pas été publiés (voici le second volet – vous trouverez le premier sur ce lien). Le livre est actuellement disponible au Canada et en Europe (site des Éditions Ariane).

– Il m’a semblé aussi que pendant une certaine période passée, l’énergie du Collectif semblait s’être « retiré »… je sais bien que dans les faits ce n’est pas le cas, mais y a-t-il eu effectivement un genre de « recul énergétique » ? Dans l’affirmative, quelle en est la raison ?

Votre interrogation renvoie à un décret universel qui a jadis (le temps est bien relatif) été émis par la Conscience Christique de votre planète que vous nommez Dieu.

Nous avons mentionné que dans la densité, les Êtres ont voulu expérimenter la vie séparée consciemment de l’Univers. Mais à la base, il est impossible de s’en séparer puisque celui-ci pulse la vie dans chacune des cellules vivantes. Il a donc été suggéré aux Êtres voulant vivre cette expérience de créer une illusion de séparation, ce qu’ils ont fait avec beaucoup d’intensité, vous pouvez le constater.

La séparation

À l’intérieur de cette illusion de séparation dans la dualité, les Êtres ont commencé à opposer le bien et le mal, le bon et le mauvais, le beau et le laid, la paix et la guerre, etc. Ils ont glorifié un aspect pour diaboliser son opposé. En agissant ainsi, ils se sont piégés eux-mêmes, car ils ont amplifié les ombres en les privant de leur lumière. Et vous aurez constaté que celles-ci sont devenues très présentes et oppressantes dans votre monde. À un moment, cette densité avait pris tant d’ampleur que chaque accompagnement lumineux offert par les Êtres d’amour et de conscience venus vous aider était reçu sur Terre comme une amplification de l’ombre. Les Êtres appelaient la lumière, mais comme ils s’en sentant indignes en même temps puisqu’ils se savaient porteur d’ombre, ils se jugeaient inconsciemment comme étant inadéquats à recevoir la lumière qu’ils appelaient. Ce faisant, ils nourrissaient l’ombre, dès que la lumière se présentait à eux.

Comme vous le savez, l’aventure humaine sur Terre est accompagnée de la loi du libre arbitre. Par respect pour la vie, tout l’Univers conscient et amoureux s’est en quelque sorte retiré de l’expérience terrestre, afin de lui permettre de suivre son cours. C’est cette période qui a correspondu à ce que vous nommez le « retrait »; moment où l’approche d’accompagnement a dû être « rectifiée ».

Nouvelle exploration

Il faut comprendre que l’expérience terrestre telle que vous l’avez vécue n’avait jamais été explorée auparavant. Aucun manuel explicatif n’existait, puisque vous l’écrivez au fur et à mesure que vous avancez. Tous les Êtres impliqués dans l’aventure, tant ceux sur Terre que ceux venus vous accompagner, ont été invités à apprendre de votre expérience, pour découvrir de nouvelles façons d’intervenir.

Vos Âmes ont été nos principales enseignantes. Elles nous ont en quelque sorte proposé une nouvelle marche à suivre, qui suggérait une « infiltration » lumineuse à l’intérieur de l’ombre, pour amener une réelle transmutation. Ceci n’a pas été fait dans le but de la piéger, mais pour mieux l’encadrer. Vos Âmes nous ont dicté la voie à suivre, puisqu’elles sont, vous l’avez compris, les Maîtres de votre monde. Elles sont la conscience divine que vous nommez Dieu, soit la somme de toutes vos Âmes.

Nouvelles solutions

Ce retrait a été perçu par certains comme un abandon, ou une punition pour les « péchés » commis sur Terre. Mais il faudra plutôt le percevoir comme une situation ayant permis aux humains d’aller au bout du thème de la dualité qui oppose, tout en permettant à l’Univers de mettre en place une approche d’intervention beaucoup plus adaptée à votre réalité, tenant compte des objectifs d’apprentissages de vos Âmes dans l’aventure humaine. Les nouvelles solutions peuvent maintenant faire leur entrée sur Terre, parce que les anciennes ont hors de tout doute démontré leur incapacité à servir la vie.

Voilà pourquoi vous avez capté le retrait. Et maintenant, le « retour » ressenti est associé au fait qu’il soit aujourd’hui possible de nous présenter devant vous avec plus d’assurance et de présence. Les humains sont prêts à accepter qu’ils soient eux aussi des Êtres Christiques universels. Ils ont simplement oublié cette vérité et sont appelés progressivement à s’en souvenir. Notre présence près de vous facilite l’émergence de cette connaissance enfouie en chacun de vous.

La voie de la séparation

Et si votre question suggère qu’il y a eu une forme d’abandon, nous dirons qu’au contraire, l’accompagnement a été beaucoup plus important durant cette période. Seulement, il s’est présenté dans des formes totalement voilées, pour justement permettre à l’expérience terrestre d’aller au bout du thème, et ensuite, permettre qu’il y ait une véritable résolution. Au niveau du vécu, les Êtres comprennent maintenant qu’en se coupant de leurs ombres, celles-ci ne vont pas s’alléger, au contraire. Ils ont expérimenté que la voie de la séparation ne menait pas vers l’allègement souhaité. Ils sont donc maintenant ouverts à entendre des propos comme ceux contenus dans ce livre.

La fin de la dualité se présente parce que les Êtres en ont soif et comprennent que lorsqu’elle oppose, elle n’est pas nourrissante. Dans ce contexte, nous parlons ici de la fin de la « dualité opposante », car dans la forme tridimensionnelle, sa présence est essentielle pour y maintenir la vie.

La lumière de vie

La dualité provient de ce que nous nommons la Lumière de vie, substance contenue dans tous l’Univers et qui est associée à l’amour le plus pur. Pour animer la vie dans la troisième dimension, cette énergie s’est séparée en ombre et en lumière. Mais ces deux mouvements sont nés de la même source, et ultimement, elles y retourneront. C’est donc au niveau de l’opposition qu’il sera intéressant de redéfinir le thème de la dualité. Car si elle a été perçue jusqu’à maintenant comme une énergie qui oppose, elle laisse aujourd’hui place à une vision différente qui cherchera à unir.

L’union des polarités est la véritable destination de votre humanité. C’est le chemin qui vous ramènera vers la voie du milieu, porte d’entrée des dimensions supérieures d’amour et de conscience, là où l’ombre et la lumière redeviennent Lumière de vie.

– Selon ma perspective, je pense qu’il y eut une période où plusieurs groupes ont cru que d’immenses vaisseaux viendraient sauver l’humanité… qu’ils seraient élevés dans des vaisseaux et transportés … quand en fait, nous savons que personne ne viendra « nous sauver » de cette façon.

Cette forme égrégore est une variation d’un thème que les humains ont nourri pendant de nombreux siècles, soit celui du sauveur venu du ciel. Parfois, ils l’ont nommé Dieu, ou leurs ancêtres partis avant eux. Mais le thème de vouloir être sauvé par une énergie extérieure accompagne les humains depuis plusieurs millénaires. Au fil du temps, il est devenu naturel d’entretenir des fantasmes sur l’idée d’attendre un sauveur venu d’ailleurs qui « corrigera » les erreurs commises.

Lorsque les Êtres accueillent l’idée que des consciences amoureuses invisibles (à leurs yeux) existent dans un Univers vaste et amoureux, ils sont tentés de nourrir aussi l’envie d’aller vivre parmi eux dans leur vaisseau, surtout lorsqu’ils considèrent leur vie humaine comme étant maussade et triste. Les consciences universelles possèdent des connaissances, des technologies et des informations leur permettant de circuler allègrement parmi les Univers, et même d’y élire leur domicile de façon tout à fait harmonisée avec leur environnement. Observant cela, les Êtres se disent que s’ils se rendaient dans ces vaisseaux, une vie paradisiaque les y attendrait.

La nostalgie

Même si vous n’en avez pas le souvenir en ce moment, vous avez tous déjà vécu dans des états de conscience où l’amour et l’harmonie étaient au centre de la vie. Cette mémoire est encore très présente chez vous. « L’envie d’être sauvé » est vécue comme une nostalgie de cet espace-temps où l’existence était, selon vos standards, beaucoup plus harmonieuse.

Comprenez que les frères et sœurs des étoiles, ces « sauveurs » que certains attendent, sont réellement présents et accompagnent les humains dans l’incarnation. Mais ces consciences qui vous entourent ne viennent pas vous sauver, et elles ne vous observent pas non plus comme si vous étiez les sujets d’une expérience. Elles vous accompagnent à vous souvenir de qui vous êtes réellement. Voilà leur ultime but. À leur manière, ces Êtres inspirent les Travailleurs de lumière à se souvenir de qui ils sont. Ceci leur permet à leur tour d’en inspirer d’autres, collaborant ainsi à une grande chaîne d’entraide visant à favoriser l’éveil.

La bascule

Au niveau de l’Âme, les Êtres savent que la bascule est déjà atteinte et que le mandat d’établir le Nouveau Monde est accompli. S’il y a un décalage dans la manifestation concrète de cette bascule dans la matière, c’est parce que votre réalité est le dernier maillon d’une chaîne très complexe de plans de conscience et de dimensions. Vos poupées russes représentent d’ailleurs une image très intéressante des dimensions. Elles sont tous contenues les unes dans les autres, mais donnent l’impression de ne pas se toucher entre elles.

Dès qu’une réalité se modifie au niveau des plans subtils, ceci enclenche une réaction en chaîne qui affecte tous les plans plus denses. Et le dénouement de la Nouvelle Terre est déjà complété dans les dimensions subtiles de votre planète. La transformation de votre réalité est donc incontournable, parce qu’elle s’est déjà produite.Mais malgré cette conviction au niveau de l’Âme, des Êtres ont tout de même attendu les sauveurs. Il ne faudra pas les juger, car ils l’ont fait dans une envie sincère d’apporter leur lumière sur Terre. Seulement, oubliant qui ils sont et se percevant trop petits, ils ont eu l’impression qu’ils n’y arriveraient pas. Ils ont donc attendu les sauveurs qui, selon leur conception, allaient enfin régler les problèmes plus adéquatement qu’eux.

La famille réunie

La Fraternité Universelle de l’extra terre, ainsi que les Êtres de l’intra terre et de la Terre, viennent aider les humains à se souvenir de qui ils sont, parce que tous font parti de la même famille. Lorsqu’un membre est égaré, c’est toute la famille qui le ressent.

En redevenant sur Terre les Êtres souverains que vous êtes, vous ouvrez la porte à l’Âme, à Dieu, à la Source. Celle-ci pénètre alors les voiles de l’inconscience pour y amèner la Lumière de vie, celle qui existe au-delà de la dualité ombre et lumière. C’est ainsi que le véritable sauveur venu des étoiles prendra forme sur Terre. Il ne s’agira pas d’un vaisseau, mais bien d’un humain devenu Dieu. Il aura assumé totalement son rôle et honorera le choix de son Âme de venir habiter un corps physique.

Ce paradis, éveillé par la nostalgie en vous, prendra véritablement forme sur le plan terrestre. Vous en serez les témoins privilégiés, puisque vous en êtes les artisans. Et d’autres, qui n’ont pas accès à cette information en ce moment, sont aussi en voie d’assumer leur lumière et de l’offrir aux humains.

Vous êtes les sauveurs que vous attendez.

Salutations à vous

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle
————————————–
Reçu au printemps 2009, par Simon Leclerc (www.psychologiedelame.com)
Vous pouvez partager librement ce message à la condition d’en conserver l’intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance et ces quelques lignes. Merci

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email