Un message de David R. Hamilton PhD

1) La croyance

La recherche nous montre que lorsqu’une personne reçoit un placebo qu’elle croit être un médicament et qu’elle subit par la suite un effet placebo, c’est parce que son cerveau a produit les substances nécessaires pour lui donner ce à quoi elle s’attendait de la drogue.

Par exemple, lorsque vous recevez un placebo pour la douleur, mais que vous pensez que c’est un véritable analgésique, vous vous attendez à une réduction de la douleur. Ainsi, votre cerveau produit ses propres analgésiques naturels pour répondre à cette attente, c’est-à-dire une réduction de la douleur.

2) Le stress

Votre cerveau ne fait pas de distinction entre le fait d’être confronté à une situation stressante en ce moment ou le fait d’imaginer qu’elle se produise.

Votre cerveau produit des hormones de stress (comme l’adrénaline et le cortisol) lorsque vous vous sentez stressé dans une situation stressante, mais il les produit également lorsque vous imaginez une situation stressante.

3) La bonté

Lorsque vous êtes gentil avec une personne ou un animal et que vous ressentez un sentiment de chaleur ou de connexion, votre cerveau et votre cœur produisent de l’ocytocine (l’hormone de la bonté, la drogue de l’amour, la drogue de l’étreinte ou le produit chimique des câlins).

L’ocytocine agit sur les circuits du cerveau (pour créer un sentiment d’attachement), sur les artères (pour réduire la tension artérielle) et sur le système immunitaire (pour combattre le stress). Mais si vous fermez les yeux et imaginez la même gentillesse, votre cerveau produira aussi de l’ocytocine.

C’est ce que vous ressentez, et vous pouvez ressentir la même chaleur et la même connexion, que vous soyez gentil dans la réalité ou simplement dans votre imagination.

4) Manger

Certaines recherches montrent que lorsque vous imaginez manger (le processus complet de mordre, mastiquer, imaginer le goût et avaler), votre cerveau peut le traiter à peu près de la même façon que si vous mangiez réellement.

Quand vous mangez quelque chose, il arrive un moment où votre cerveau dit : « Je suis rassasié » et le cerveau commence à vous couper l’appétit (donc vous ne mangez pas avant d’éclater). Des recherches où les gens imaginaient manger des bonbons ou des cubes de fromage ont découvert que leur cerveau les avait transformés comme s’ils avaient vraiment mangé les bonbons ou le fromage, ce qui a également réduit leur appétit pour en manger davantage.

5) Le mouvement

Des recherches menées auprès d’athlètes et de patients d’AVC ont démontré à maintes reprises que l’imagination de mouvements spécifiques améliore la capacité d’exécuter ces mouvements.

Ainsi, imaginer soulever des poids vous rend plus fort, imaginer un club de golf vous aide à mieux frapper la balle, et imaginer lever votre bras lorsque votre mouvement a été altéré améliore votre capacité à lever votre bras.

Selon les scans du cerveau, c’est parce que l’imagination des mouvements active et construit les mêmes circuits cérébraux que le mouvement réel. Les techniques de visualisation (imagerie mentale) ont par la suite aidé les sportifs à améliorer leurs performances et aidé les patients d’AVC à récupérer plus rapidement et plus facilement leurs mouvements.

6) Le système immunitaire

La recherche montre que si nous imaginons augmenter le nombre de cellules immunitaires ou d’anticorps particuliers, nous pouvons en fait augmenter ce nombre. Il a même été testé chez des patients sous chimiothérapie pour le cancer, où un groupe de patients, en plus de recevoir leur traitement comme d’habitude, visualisent également que leur système immunitaire détruit les cellules cancéreuses.

Ces études montrent que les patients qui visualisent le fonctionnement de leur système immunitaire ont un nombre plus élevé de lymphocytes T et de cellules tueuses plus actives que ceux qui ne visualisent pas.

http://drdavidhamilton.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email