Ahau / Ajpu – Trecena de l’Illumination 17 – 29 août 2017

Transmis par Birgitte Rasine

Ahau ou Ajpu en Maya K’iche est le nagual du Soleil. Ahau incarne l’héroïsme sous diverses formes comme dans la légende des Héros-Jumeaux des mythes Mayas, ou qu’il s’agisse d’une victoire dans une compétition sportive, une victoire intérieure sur une épreuve psychologique, ou encore une victoire sur une souffrance émotionnelle.

Ahau représente le chasseur à sarbacane, la chasse, la mort et la lutte ; le glyphe représente précisément le visage d’un chasseur, les lèvres pincées, prêt à utiliser sa sarbacane.

Ce puissant signe-du-jour symbolise également le leadership et le pouvoir intuitif sous toutes ses formes — un chef, un leader, un président, un PDG, un prophète, un guerrier spirituel, un voyant ou un devin. Cependant, l’héroïsme a son pendant négatif et Ahau peut alors représenter la haine, l’inimitié, la rage ou la vengeance.

Ahau est aussi le nagual-gardien des fleurs et il gouverne les éclipses lunaires et solaires. Son animal totem est l’aigle (et l’être humain). Dans la tradition Maya classique, il est associé à la direction cardinale du Sud et à la couleur jaune.

Pendant la période Ahau, les Mayas demandent la sagesse, le talent, la force physique et la détermination. Ahau nous aide à atteindre la sécurité et l’assurance, à planifier et réaliser nos objectifs et nos aspirations. C’est ‘le Jour’ des épreuves et des défis mentaux et psychologiques où les Mayas accomplissent des cérémonies pour se protéger de Wuqu’Qak’ix, soit les sept péchés de l’orgueil, l’ambition, l’envie, le mensonge, le crime, l’ingratitude et l’ignorance par paresse. C’est une période bénéfique pour honorer nos ancêtres décédés.

La Lumière est la source ultime de toute vie et bien qu’elle illumine toute chose, la lumière provenant du Soleil et des Étoiles ne peut être perçue.
Elle existe à la fois sous forme d’ondes et de particules ce qui fait d’elle la force élémentaire la plus rapide de l’Univers. Elle définit les normes et les références des lois physiques et des technologies reposant sur la vitesse. La Lumière s’offre toute entière et ne demande rien en retour, c’est une source intarissable d’inspiration, de visions, de vérité, de clarté, d’art et de créativité. Elle guide notre esprit, nous insuffle la joie et nous invite à nous engager sur la voie la plus élevée.

A l’image des valeurs et des vérités qu’elle incarne, la Lumière n’admet aucune excuse, aucune faiblesse, aucune défaillance de caractère ou de capacité. Et même si le brouillard peut recouvrir la Terre et notre âme et amoindrir parfois nos forces, elle demeure à jamais la plus pure expression de soi et de toutes les formes qu’elle éclaire.

Dans le Tzolk’in, Ahau est le Seigneur de la Lumière qui incarne le potentiel le plus élevé de la vie et et illumine la chemin sacré de tous les êtres vivants. Ainsi, au cours de cette Trecena, notre défi est de laisser notre lumière intérieure nous purifier afin que notre chemin devienne clair et évident. Nous pouvons dissoudre le brouillard de l’incertitude, de la peur, du doute et de la superstition, mais le véritable challenge auquel nous sommes confrontés est de ne pas laisser ce brouillard reprendre le dessus dans notre vie.

Dans vos moments les plus éprouvants et vos plus grands défis, demandez à Ahau de vous guider plutôt que de laisser l’ego, la peur, le sentiment d’insécurité ou autres émotions toxiques et éléments trompeurs vous diriger dans une mauvaise direction. Cherchez la voie la plus élevée, et quelles que soient les peurs, les angoisses ou les douleurs que cela puisse engendrer, permettez à la lumière de votre âme d’éclairer la situation spécifique à laquelle vous êtes confrontés et ayez le courage d’y faire face, de la résoudre et de la traverser.

N’assombrissez pas votre esprit par faiblesse, par paresse, ou par fuite ; et ne permettez pas aux autres de vous détourner de votre chemin, car peu importe combien ces derniers peuvent sembler avoir raison, peu importe combien ils peuvent faire valoir leurs arguments parfois avec véhémence, vos choix et les combats que vous menez vous appartiennent à vous et à vous seul.

Les combats les plus durs sont ceux que l’on mène seul, non pas sur un champ de bataille mais dans les profondeurs intérieures de notre âme. Plus vous vous ouvrez à votre propre lumière intérieure, plus vous faites confiance à la puissance resplendissante de cette force naturelle inexorable, plus vite vous atteindrez les vérités que vous recherchez. Rappelez-vous que l’obscurité est l’absence de lumière et que la lumière n’est pas l’absence d’obscurité.

Depuis le commencement des temps, tous les peuples, cultures et races de la Terre se sont tournés vers le soleil ; et il en est de même pour toutes choses vivantes. Au cœur de tout ce qui vit, se trouve l’instinct inné biologique et spirituel de vouloir atteindre le Soleil. Il n’y a rien de plus naturel pour la Vie que de s’aligner avec la Lumière dans une danse sacrée de coexistence et de co-création.

Suivez le chemin d’Ahau et naviguez vers l’horizon ensoleillé de votre âme.

Birgitte Rasine – source http://maya-portal.net/
Traduction française : Pascale-Linda Steketee
pour http://www.mayanmajix.com/
http://passageemergence.blogspot.fr/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email