Les Pléiadiens canalisés par Barbara Marciniack

Vous devez apprendre à aimer vos émotions.

Aussi longtemps que vous décrirez quelque chose comme étant difficile, vous rendrez cette chose difficile. Ce n’est la faute à personne d’autre si c’est difficile. Vous résistez aux changements qui se font et vous les jugez. Vous avez le sentiment de ne pas savoir ce qui se passe, et vous aimeriez être en plein contrôle.

Le contrôle est quelque chose de très commode et très pratique. Il doit être exercé au bon endroit et au bon moment, comme lorsqu’on se sert d’un colle à prise rapide. Une telle colle appliquée au mauvais endroit est la source de bien des ennuis. Vous êtes-vous déjà collé les doigts ou les lèvres ensemble ? Vous devez apprendre à exercer le contrôle tout comme lorsque vous utilisez une super colle. Si vous faites une gaffe avec la super colle, vous vous retrouvez collé et ne pouvez rien y faire.

Le contrôle a les mêmes conséquences: vous êtes pris avec et il vous colle à quelque chose avec lequel vous n’avez pas besoin de demeurer collé. Vous devez être très sélectif à propos des choses que vous décidez de contrôler ou pas. La vieille tendance humaine, ou le paradigme existant peut se résumer en disant, «Vous devez avoir le contrôle.»


Comme membres de la Famille de la Lumière, vous êtes en voie de vous éveiller.

Vous avez besoin de vos émotions. Vous devez apprivoiser vos émotions parce que grâce à elles vous pouvez accéder au soi multidimensionnel et au système des douze chakras et explorer ce dont vous ferez la découverte.

Par votre sensibilité intérieure, vous pouvez discerner si quelque chose est en train de se passer ou pas. L’esprit logique se désengagera lorsque quelque chose se passe si le corps n’est pas branché à cette sensibilité intérieure. Grâce à elle, vous pouvez vous rendre compte d’un changement de fréquence alors que l’esprit logique ne le discernera pas.


Vous êtes en train de vivre un éveil de changement de fréquence. Vous êtes emmenés à transformer de nombreux aspects de votre vie et à abandonner bien des choses. Ne résistez pas aux changements ou ne gardez pas l’impression que vous êtes sans contrôle sur ce qui se passe parce que vous ignorez ce qui s’en vient et que vos émotions vous semblent interférer avec ce que vous voulez faire. Vos émotions sont là simplement pour vous montrer quelque chose. Vous n’aimez pas cela parce que vous pensez que vos émotions font de l’interférence ou vous embarrassent.

Soyez futés. La prochaine fois que vous vous retrouverez dans une de ces situations suscitant de l’émotion, dites-vous immédiatement, «D’accord, je sais ce qui se passe là; je ne me laisserai pas piéger par celle-là. Je sais qu’il y a ici quelque chose à apprendre pour moi, et quelque chose à changer. J’ai la conviction d’être guidé et de suivre un plan directeur. Je vais donc vérifier ce qu’il y a là pour moi en ne portant pas de jugement et en laissant les événements m’indiquer la direction à suivre. Je demande à ce que tous les changements qu’il me faudra vivre se fassent dans la joie, la sécurité et l’harmonie. Je décrète qu’il en soit ainsi.

Ceci vaut pour toute l’évolution que j’ai choisi de vivre: je connais la joie, la sécurité et l’harmonie. Je vais donc aller là où me porte cette énergie et voir ce qui change pour moi et ce à quoi il me faut renoncer.»

Lorsque vos souvenirs ne sont pas intacts et que vous n’avez pas développé la confiance en vous-mêmes, vous vous refermez parce que vous ne comprenez pas ce qui est en train de se produire lorsque vous êtes préparés en vue d’un changement. Il est impératif que les gens apprennent à faire confiance à ce qu’ils ressentent au plus profond d’eux-mêmes et qu’ils fonctionnent sur cette base.

Lorsqu’une « chose » vient stimuler votre sensibilité et jeter le malaise en vous, faites face à ces sentiments qui vous déplaisent. C’est là que réside votre essence.


Ces sentiments que vous ressentez sont comme des joyaux, des trésors, des gemmes vous permettant d’en savoir plus sur votre identité. Ils sont pour vous un tremplin dans votre évolution, et vous n’en aurez jamais vraiment terminé avec eux. Vous ne pouvez pas les repousser en disant, «Pouah ! Je n’aime pas ce que j’étais avant !» Vous pouvez toutefois modifier l’aspect de vous qui percevait la réalité de cette façon.

À mesure que vous deviendrez de plus en plus conscient et que vous saisirez avec une compréhension élargie qui vous êtes, vous pourrez alors vous revoir tel que vous étiez et réaliser avec une toute nouvelle acuité qui vous étiez auparavant. Il s’agit là d’un processus ininterrompu. Vous allez commencer à le constater l’un dans l’autre.

Honorez vos amis tandis qu’ils passent à travers leurs propres difficultés d’ajustement aux changements; ne vous y impliquez pas personnellement, à moins que ça ne vous concerne directement. Si tel est le cas, prenez-y part, mais pas en les aidant à faire perdurer leurs drames.

C’est le temps maintenant de passer rapidement à travers ces difficultés, pas d’en faire toute une scène, 365 jours par année. Nous vous suggérons de dire ce que vous estimez devoir raconter, une, deux, ou trois fois à la rigueur, mais pas plus. Vous n’avez pas besoin de tout raconter ce que vous vivez à tout le monde, parce que les autres ont également leurs propres choses à vivre et à régler.

Comprenez-vous bien ? Lorsque vous ne cessez de raconter vos problèmes à tout venant, vous passez à côté du fond de la question parce que vous parlez au lieu d’agir et de voir ce que vous êtes en train de vous dire à vous-mêmes. En parlant à tout le monde de ce qui vous arrive, vous ne cherchez qu’à attirer l’attention sur vous, et il ne vous sert à rien de faire cela.

Il y a toujours de nouvelles choses qui vous arrivent et vous n’en avez jamais terminé avec elles parce qu’elles font partie de votre propre processus de changement. Si vous traversez quelque chose de pénible pour vous à un certain moment, nous vous garantissons que vous aurez plus tard à faire face à une situation similaire, et que vous aurez acquis une compassion que vous n’aviez pas du tout auparavant. Vous verrez la situation d’un œil tout à fait différent.

Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube

http://francesca1.unblog.fr/


Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…
Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean


Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email
Annonces