Transmis par Gloria Wendroff

Dieu a dit :


Toute chose dans la vie est à sa place. Même si cette place ne correspond pas à ce que vous voulez, la vie s’y installe, elle y trouve ‘‘sa place’’.

Les canevas de la vie se nouent et se dénouent de manière parfaite. Un aspect de la vie en rencontre un autre. Même d’anciens canevas trouvent leur place légitime, et pourtant, plus tard, ils pourraient changer de place.

Lorsque, dans la vie, des événements ou des gens ne sont plus à leur place légitime, ils changent et peuvent même se retrouver à des places improbables. Pour les objets, c’est la même chose. Ils passent d’un coffre à un autre, et vos jumelles pourraient même finir par ne plus les atteindre.

Même chose pour les maisons. Un jour c’est votre maison, le jour suivant elle appartient à quelqu’un d’autre. La vie est comme une chanson, une chanson chorégraphiée, où les danseurs ne vont certainement pas rester figés à leur place. Pourtant, même lorsque vous partez à l’aventure, un aspect de vous souhaiterait que les choses restent à leur place, ou du moins qu’elles puissent rester à proximité, aisément accessibles.

Vous voulez que les choses soient figées comme sur une vielle photo. Vos parents vivent dans votre cœur pour toujours, et pourtant ils se sont absentés comme s’ils avaient été emportés loin de vous. En réalité, s’ils ne sont plus au premier plan sur la photo, leur portrait est resté attaché dans votre cœur. Ceux qui sont décédés ne peuvent être ressuscités, car la mort n’est pas. La surface de la vie n’est pas toute la vie. Elle est très loin d’être toute la vie. Elle n’est que la surface.

Toutes vos complaintes ne changeront pas la surface des choses et de la vie, et si d’une manière ou d’une autre vos complaintes pouvaient changer y quelque chose, ce serait alors d’autres nœuds et d’autres fils qui se mettraient en place. Les nœuds changent ; ils ne sont jamais les mêmes. Tout se noue, se dénoue et se renoue, ça fait partie de la vie.


En même temps, aucun fil ne se brise dans la vie. Ça se reconstruit. Rien n’est déplacé.

Quoi que vous en pensiez, quoi qu’en pense le monde, quoiqu’en pensent les livres saints, ce n’est pas grave. Les cartes sortent dans l’ordre qu’il faut. Si elles étaient sorties dans un ordre différent, cela aurait été tout aussi bien. L’orchestration est parfaite. Comment est-ce possible ? Pourtant c’est ainsi. Aussi incroyable que cela semble, quelle que soit la chanson chantée, c’était celle qui était supposée être chantée. D’une façon quelque peu détournée, vous l’avez choisie. Vous n’en êtes pas la cause directe, et pourtant c’était un choix. Peut-être l’avez-vous choisie mille ans plus tôt. Aujourd’hui, vous ne la choisiriez peut-être pas.


Ou peut-être la choisiriez-vous, ça dépend. Quoi qu’il en soit, une chanson vous visite maintenant.

La vie est imprévisible. Et cependant, un aspect de vous pourrait bien l’avoir prédite. Vous l’avez peut-être oubliée, et néanmoins vous l’avez peut-être consignée dans votre mémoire. Dans un recoin de votre esprit, il y a fort longtemps, vous pourriez avoir pensé ‘‘C’est le chemin à suivre’’. Ou pas. Soit vous l’avez pensé soit cette pensée vous a juste traversée. Les pensées, comme vous le savez déjà, sont puissantes. Elles sont réelles.

Parfois elles deviennent vraies par un chemin ou par un autre. Les pensées ne connaissent pas le temps. Elles circulent et se déplacent promptement comme des bancs de poissons.

Elles jaillissent, bondissent dans les airs et plongent sous la surface. Bénies soient les pensées! Et lorsqu’elles retombent, qui les saisit, qui les attrape, personne ne sait. Et même quand elles sont attrapées, quand on les voit, elles peuvent soudainement changer de direction, de configuration, comme une troupe de comédien qui quitte une scène pour être aussitôt remplacée par une autre troupe. La vie dans le monde n’est-elle pas ainsi?

La seule certitude, c’est le Ciel. Vos pensées, celles que certains jours vous appelez ‘‘erronées’’ ou ‘‘douteuses’’ voire ‘‘impensables’’, vos pensées sont si puissantes que le Ciel n’est pas toujours connu ou reconnu.

Traduit par Jean-Christophe.
Page originale : http://www.heavenletters.org/unbelievable-as-it-may-seem.html

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ELISHEAN Portes du Temps, et j'en suis très heureuse. Ce site a besoin de vous, pour perdurer et tenter de toujours mieux vous satisfaire.

Si vous pensez qu'un livre mérite d'être lu par le plus grand nombre, n'hésitez pas à me le faire savoir via le formulaire de contact.

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site de plusieurs façons, en achetant vos livres sur Amazon via le site, et/ou en faisant un don sécurisé sur PayPal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Miléna

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com



Copyright les Hathor © Elishean/2009-2020/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email
Annonces