Cauac / Kawoq – Trecena des Orages 12 – 24 juin 2018

Transmis par Birgitte Rasine

Cauac – ou Kawoq en Maya K’iche – est porteur de l’énergie suprême du Divin Féminin. Compte tenu de son lien particulier avec les femmes et l’énergie féminine, Cauac représente les femmes de tous horizons, dans tous les rôles qu’elles tiennent, mères, épouses, sœurs, sages-femmes ou guérisseuses.

Cauac est un signe puissant qui canalise une énorme quantité d’énergie : il symbolise la connexion spirituelle, le contact, la communication, les signes et les messages rapides, mais aussi les difficultés, les malédictions, les sacrifices, les troubles spirituels, les conflits mentaux et la faiblesse. Cauac est connecté aux forces de la nature comme le tonnerre, les éclairs et toutes formes d’orages puissants — typhons, cyclones et ouragans.

Cauac est également l’archétype de la communauté au sens large : notre famille, notre voisinage, notre ville, notre pays, notre société, notre culture — il symbolise notre relation avec tous les êtres et avec tout ce qui nous entoure. Cauac est le Nagual et protecteur des sages-femmes, on dit parfois qu’il représente la demeure céleste des dieux. Curieusement, Cauac est aussi le Nagual des litiges. Ses animaux totems sont la Tortue et le Puma. Dans la tradition Classique Maya, il est associé à la direction cardinale de l’Ouest et à la couleur noire. Dans la tradition K’iche des Mayas modernes, il est associé à l’Est et à la couleur rouge.

Pendant cette trecena Cauac, les Ajq’ijab (prêtres Mayas) et les K’exelon (sages-femmes) font brûler du copal en demandant le bien-être de leurs communautés et les gens prient pour que l’harmonie règne durablement au sein de leurs foyers et de leurs amitiés. C’est un jour très propice pour tout ce qui touche à la santé, à la guérison et au bien-être. C’est aussi le Jour des cristaux de quartz et des graines sacrées tz’ite utilisées par les Gardiens-des-Jours dans leurs interprétations.

Les Orages offrent la bénédiction des eaux qui apportent la vie, la chaleur, le réconfort, la croissance et les récoltes abondantes. Mais ils peuvent aussi apporter des pluies torrentielles, des vents violents et des inondations susceptibles de balayer et détruire des villes entières, des relations ou des histoires. Tout comme le Soleil, l’Océan ou le Vent, Cauac projette énormément de force et d’énergie. C’est le signe de la source d’énergie vitale et il peut vous confronter à des orages très personnels.

Au cours de cette Trecena, laissez votre parapluie à la maison. Sortez et montrez-vous tel que vous êtes et laissez la pluie de Cauac s’infiltrer jusqu’au plus profond de votre âme. Laissez-la dissoudre vos soucis et vos angoisses, éliminer vos peurs, purifier vos émotions et vos pensées toxiques. Permettez-lui de réconforter votre cœur, d’apaiser votre esprit et de dégager votre chemin. Mais surtout, sachez accueillir Cauac dans toute sa puissance – que cela soit son pouvoir de nourrir une vie exubérante et abondante ou celui d’inonder, de submerger et de détruire.

Telle est la dualité omniprésente dans tous les aspects de notre existence ; le déni de cette réalité ne fait que retarder les réalisations que nous recherchons. Quelle que soit la force de notre désir de ne vivre que les meilleures expériences ou de ne participer qu’à certaines tâches et responsabilités — généralement les plus faciles ou les plus agréables — nous avons besoin de reconnaître l’harmonie et l’équilibre naturel qui existent entre les deux facettes de toute chose ; comme la société humaine qui a autant besoin des femmes que des hommes ; comme le jour ne peut exister sans la nuit ; comme la vie sans la mort ne mènerait qu’à la folie.

Que ce soit au sein de la Nature ou dans le domaine de l’économie, il ne peut y avoir de croissance sans fin. Les cycles de développement durable, d’équilibre et d’harmonie tissent la trame même de la réalité — et aucun système marketing ou financier ni aucun tapage médiatique ne peut changer cela. Le plus tôt nous accepterons et embrasserons l’état naturel des choses et le plus nous respecterons notre pouvoir en tant qu’êtres humains et la puissance de la Nature, le plus rapidement nous trouverons le chemin que nous recherchons.

Telles sont les forces naturelles, immenses et parfois écrasantes, qu’elles soient humaines, animales ou planétaires, à la fois simples et complexes, violentes et compatissantes, houleuses et sinueuses, épuisantes et nourrissantes. Respectez leur pouvoir et leur fragilité, leur force et leur douceur. Elles font partie de vous car elles font partie de la Vie.

Au final, c’est ce qui fait une vraie communauté car s’il est vrai que nous sommes chacun des individus expérimentant une vie indépendante, nous faisons cependant partie de différents groupes, depuis notre famille et l’endroit où nous vivons, à notre pays et la société humaine mondiale. Cauac est une énergie clairement féminine qui permet de tout relier ensemble, et comme l’explique l’auteur Ken Johnson : « Le sens de la communauté et de la communion est fondé sur le principe féminin. » Ainsi, honorez les femmes de votre famille et de votre communauté, honorez cette énergie nourrissante qui relie et réunit toute chose et tout le monde face aux orages les plus violents.

La puissance de Cauac est différente de toute autre … utilisez-la à bon escient. Respectez-la, honorez-la et nourrissez-la avec votre plus pure intention. Elle vous le rendra mille fois en retour.


Birgitte Rasine

http://maya-portal.net/
Traduction française : Pascale-Linda Steketee
pour http://www.mayanmajix.com/
http://passageemergence.blogspot.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2018/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email