Sanctus Hermanus transmis par Pierre Lessard

Nous vous avons proposé dans un rituel d’épuration, de véritablement et concrètement accentuer la désidentification au véhicule corporel.

Vous vivez tous dans une demeure. Cette demeure, vous l’avez équilibrée, harmonisée, enjolivée, éclairée. Elle est pour vous un lieu de vie, peut-être aussi un lieu de création et de ressourcement, un lieu d’expansion. Cette demeure physique est un abri. Elle fait en sorte que le vent, le sable, l’eau et la glace ne puissent accélérer la dégénérescence naturelle de votre corps.

Plusieurs d’entre vous utilisent aussi un véhicule terrestre motorisé. Celui-ci facilite les déplacements du corps physique entre deux lieux. Aucun d’entre vous ne s’identifie à sa demeure ou à son véhicule motorisé. Pourtant, vous les appréciez. Vous les avez choisis, et vous avez peut-être même construit, enjolivé, éclairé et décoré votre demeure. Vous l’avez rendu chaleureuse, à votre image. Cette demeure et ce véhicule vous sont utiles. Alors, nous vous proposons de les aimer, d’être conscients de leur présence, de leur fonction, de leur rôle, de leur utilité, de leur rendre grâce, d’être vibrants de gratitude pour votre demeure et votre véhicule motorisé. Aimez-les. Reconnaissez-les dans ce qu’ils sont, dans la nature, dans leur rôle. Ils sont constitués d’éléments de la terre vibrante, nourricière.

Toutefois, vous n’êtres point votre demeure, quel que soit l’amour que vous éprouvez pour elle. Ne cherchez pas à la posséder, puisque ce faisant vous réduisez et limitez à nouveau la réalité, car il est impossible de posséder la matière. La matière est en mouvement, la matière s’appartient à elle-même. Elle est telle l’énergie de l’univers. Utilisez-la, utilisez le véhicule, mais ne vous identifiez pas à l’un ou à l’autre.

Il en est de même pour votre corps physique, ainsi que pour vos corps subtils, émotionnel et mental. Aimez-les ! Soyez vibrants de gratitude envers eux. Vous pouvez les orner, les colorer, les teinter de votre atmosphère. Ils vous sont fort utiles. Ils sont vivants. Le corps est composé de cellules vivantes, dont chacune vous permet d’être en relation avec l’univers tout entier et vous livre quotidiennement des messages quant à votre parcours de vie.

Elles vous livrent aussi des messages lorsque, inconsciemment, vous les altérez ou accentuerez leur dégénérescence. Aimez votre corps physique, aimez votre corps émotionnel, aimes votre corps mental. Votre cops émotionnel, véhicule des sensations et aussi bien sûr des émotions. Votre corps mental, véhicule des connaissances, des idées, des inspirations. Cette structure n’est-elle pas magnifique ?

Votre Ame, votre Esprit utilisent vos corps. Rendez-leur grâce. Faites-en des amis, des complices. Et comme pour les amis et des complices, écoutez-les ! Votre ami, par respect, par amour, ne l’écoutez-vous pas ? il vous éclaire, il vous rappelle certains aspects, certains engagements peut-être. Mais vous n’êtes pas votre ami, physiquement ; vous êtes votre ami dans le Tout. Bien sûr que vous êtes dans le Tout, et dans cette réalité terrestre vous êtes bien plus que votre corps physique.

Certes, dans une perspective universelle philosophique, nous pourrions vous dire tout à fait l’opposé, c’est-à-dire de vous identifier à tout ce qui existe. Vous voulez vous identifier à votre corps ? Alors, faites-le. Toutefois, si vous vous identifiez à votre corps, identifiez-vous aussi au corps de votre voisin et puis, à vos vêtements et aux siens, puisqu’ils possèdent la même nature universelle. Ils sont essentiellement faits d’énergie. Cependant, en fin de compte, vous êtes venus créer un nouveau monde peuplé d’Etres de cristal. Vous avez donc tout avantage à devenir des Etres de cristal. Sachez aimer votre corps, et ce, en le reconnaissant comme étant uni à tout ce qui est, et uni à l’Ame et à l’Esprit, et non pas comme la seule expression de qui vous êtes.

Le peuple d’O a graduellement évolué vers la lumière, mais a aussi capté des vibrations du monde précédent.

Ces Etres ont rencontré des entraves, des pièges et ils se sont protégés. Peu à peu, les hommes ont créé des identités, des personnages constitués avec un ego et son orgueil, une véritable image. Avec ces attributs, ces caractères, il faut un vent bien chargé de sable pour dissoudre ces personnages. Leur cuirasse semble bien résistante, mais vous avez pu constater que le sable peut même éroder la pierre ou la nettoyer de ses impuretés.

Alors, chères Ames, aujourd’hui vous avez choisi d’accentuer la désidentification. Vous êtes Dieu, vous êtes le Tout. N’ayez point peur de vous perdre dans le Tout, car vos sensations, celles de l’humain, font en sorte que vous existez sur cette Terre. Vos corps s’agitent, votre personnage aussi lorsque le vent souffle le sable et les transcende. Alors, faut-il calmer le vent maintenant ou bien augmenter sa force ?

Le moment est venu pour vous, en vous désidentifiant, de réaliser qu’il existe plusieurs réalités.

Lorsque l’humain s’est identifié à son corps physique et à ses corps émotionnel et mental, il a construit une réalité limitée. Il vous appartient maintenant de réaliser que plusieurs réalités coexistent… Les facultés des humains se sont atrophiées avec la réalité qui s’est contractée. Maintenant que vous vous éveillez à d’autres réalités, vos facultés se révèlent à nouveau. La vie existe sur Terre différemment que dans votre réalité.

Plusieurs humains incarnés dans la matière vivent très différemment de vous, et plusieurs formes de vie invisibles vous accompagnent aussi, comme les Dévas. Ne résistez plus. Il y a de multiples dimensions, et la vie se manifeste en chacune d’elles. Lorsque vous regardez ces dunes de sable autour de vous, que voyez-vous ?

Vous voyez la terre fluide et vous voyez des formes qui vous rappellent le mouvement, la fluidité, des courbes. Lorsque vous observez l’ensemble de ces dunes, vous constatez qu’il y a une structure, un mouvement ondulatoire. De telles structures existent partout dans ce monde. Il y a une rigueur, pourtant il n’y a point de rigidité.

Nous vous invitons à être rigoureux et souples, comme ces dunes ; intenses, puissants, affirmés, comme le vent ; fluides comme le sable qui s’infiltre partout, tout comme l’eau. N’en doutez-point, vous le constaterez dans vos sacs et vos vêtements plus tard. Soyez fluides, ondulatoires, souples, et détendez-vous. Votre corps mental et vos pensées sont-ils souples ou rigides ? ou bien les deux ? L’imagination n’est-elle point la souplesse dans le regard vers l’invisible ?

A la fin de ce jour, lorsque vous serez bien allongés dans votre abri, fermez vos yeux et devenez le vent. Abandonnez-vous totalement à la sensation du vent et ressentez la souplesse, ressentez le mouvement ondulatoire. Et demandez à votre Esprit de vous projeter dans la quatrième dimension.

Voyage initiatique au désert de Gobi ». SANCTUS HERMANUS – sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr – Editions Ariane

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email