Transmis par Véronique Rauzy

Le plan astral est le premier plan des mondes invisibles, relié à l’inconscient collectif humain et règne des formes-pensées. Il est un espace d’illusion qui peut se révéler un labyrinthe dangereux pour qui s’y aventure sans ancrage ni boussole.

Le passage par le plan astral dans le processus d’éveil est une épreuve de maîtrise face à l’illusion, la peur et la tentation. Cette épreuve vise à clarifier la psyché et lui permettre de s’ouvrir à de nouveaux plans de conscience élargis, dans la multidimensionnalité.

Alors que le paradigme qui soutient le système actuel est au bord de l’effondrement, nous entrons dans un temps chaotique qui précède l’avènement du nouveau paradigme optimal. Pour faire face à ce défi, nous renforcerons nos structures psychiques et nous nous positionnerons dans la cohérence en vibrant sur les plus hauts champs de fréquences/conscience/énergie qui nous sont accessibles.

Dans ce long article que j’ai découpé en plusieurs parties, je présente d’abord ma compréhension de l’astral ; puis les ponts entre le plan ordinaire et le plan astral ; les pièges de l’astral ; et enfin un ensemble de pratiques et de propositions pour apprendre à y circuler en sécurité, clarifier nos empreintes, nous en détacher en atteignant les plans invisibles supérieurs puis enfin œuvrer dessus en y important des fréquences harmoniques cohérentes.

Triompher de l’astral est une épreuve de maîtrise.

Il y est demandé de :

– être ancré, centré, aligné ;
– se connaître soi-même (carte intérieure. Reconnaître les moments où on « part en vrille », qu’est-ce qui active les programmes de l’astral, où sont les lieux encore souffrants, noués, tendus, malheureux) ;
– clarifier ;
– simplifier ;
– ne pas se perdre / s’égarer : tenir le fil de la justesse du Cœur ;
– ne pas se laisser tromper, abuser, influencer : affirmer sa souveraineté ;
– être vigilant ! Ne pas succomber à l’illusion ni à la tentation de vivre dans le fantasme.
– désactiver les croyances prisons et programmes de prédation ;
– voir les contradictions qui étaient à l’œuvre et les résoudre. Apprendre à trier le bon grain de l’ivraie ;
– dénouer (les trois liens à dénouer : l’illusion du pouvoir des formes, l’identification aux formes, la croyance à la culpabilité) ;
– ramener les mythes / légendes / archétypes au présent ;
– rassembler les parts multidimensionnelles / dissoudre le karma.

L’ASTRAL : VOILE PSYCHIQUE

L’astral est un plan énergétique psychique, lié à l’inconscient collectif humain, à la sphère émotionnelle refoulée et aux formes-pensées (croyances, égrégores, mémoires). Il est le monde des symboles, des fantasmes, des « histoires ». L’illusion qui y règne est le voile psychique.

Le plan matériel « ordinaire » est le reflet de nos sens et de notre adaptation à la société humaine. L’illusion qui y règne est le voile sensoriel.

Mais il existe d’autres plans de réalité terrestre dans d’autres fréquences, inaccessibles à nos sens ordinaires. L’astral est une porte vers ces autres bandes de fréquence mais attention ! c’est un espace de l’illusion.

C’est un des plans dans lesquels peut se positionner la conscience humaine. Sur « l’échelle » des plans accessibles telle que je la comprends (voir l’article « Le pont entre les mondes »), il correspond au 5, l’Ange, l’En-je. C’est la première strate des plans invisibles, au-delà du plan matériel concret, de la réalité ordinaire. Il est la frontière, l’entrée dans les plans invisibles.

Certains travaillent en lien avec le plan astral : les chamanes, sorciers, voyants, médiums, canaux, importateurs de fréquences.

Avec l’élévation des fréquences vibratoires terrestres et l’augmentation des processus d’éveil parmi les êtres humains, les portes s’ouvrent plus facilement vers l’astral qu’auparavant.

Il correspond à un champ/plan de conscience/fréquences dans lequel se passe le début du processus d’éveil. Celui qui répond à l’Appel intérieur va devoir traverser ce plan et le clarifier en lui pour atteindre les plans cohérents de hautes fréquences.

L’astral est le lieu de l’illusion, qui se nourrit de l’attention humaine. Ici se trouve une des premières embûches de l’astral: dès que nous en parlons, nous lui donnons une assise, une forme, de l’énergie, nous lui ouvrons une porte jusqu’à notre plan. Or il est un plan d’illusion, un mirage, un voile chimérique nous séparant de l’essentiel. Une couche de fantasmes faisant barrière entre notre expérience incarnée et la vérité divine essentielle.

En écrivant cet article, je perçois les limites de ces phrases, car l’essentiel est de savoir que TOUT CELA EST FAUX dans un champ de fréquences tant plus bas (matériel) que plus haut (relié au divin, à l’Esprit unitaire qui est au-delà des formes). Cette conscience de l’illusion est un fil d’Ariane à tenir fermement pour y circuler sans risquer de s’y perdre et s’y laisser fasciner.

On peut l’assimiler à l’inconscient individuel et collectif humain. Il est composé des formes-pensées. C’est LE RÈGNE DU POUVOIR DES FORMES PSYCHIQUES : croyances, images, symboles, mythes, pensées, scénarios, histoires, traditions, égrégores, mémoires, traumatismes, émotions refoulées, archétypes.

L’astral est un voile posé sur la conscience. Au début de l’exploration, on risque de s’égarer dans les limbes. Il est une zone frontière mal délimitée, mouvante, labyrinthique et source de confusion, de mensonge. Le royaume des paradoxes, des fantasmes, des illusions et des tentations, qui exerce un pouvoir de fascination.

Dans l’astral, la conscience humaine projette des formes. Le principal risque est qu’elle délègue son pouvoir à ces formes, qu’elle accorde une croyance au pouvoir de ces formes sur elle. Ne donnons jamais de pouvoir à l’astral, surtout aux peurs, désirs/convoitises et fantasmes. En effet cette illusion devient partiellement réelle pour qui y accorde crédit. « Il t’en sera fait selon ta foi. »

D’où l’importance d’être conscient de ce que l’on nourrit énergétiquement et psychiquement par nos croyances.

Nous expérimentons la réalité qui correspond à nos croyances. Selon notre positionnement dans l’instant, nous nous connectons à différentes croyances qui vont nous projeter dans tel ou tel plan de l’expérience humaine. Soyons conscient de ce pouvoir que nous avons sur ce qui se manifeste dans notre vie et la responsabilité de notre attitude intérieure et extérieure. REVENONS TOUJOURS À LA SIMPLICITÉ, À L’ESSENTIEL. Dès que ça se complique, c’est l’illusion qui se manifeste.

CONSCIENTISATION ET CLARIFICATION DES CROYANCES

On n’échappe pas au fait d’avoir des croyances mais on peut les choisir, notamment des croyances qui ne ferment pas, qui ne sont pas des espaces clos, mais qui permettent de naviguer.

Prenons conscience des croyances qui nous limitent et nous formatent à notre insu (malgré la difficulté que quand on est dedans, on est « attrapé », en système clos sans vision d’ensemble ni élargissement de la perspective).

C’est une zone à traverser sans s’y perdre, s’y faire manipuler ou y rester coincé.

Les plans de conscience expérimentés sont la plupart du temps cloisonnés, surtout avant l’activation de la conscience multidimensionnelle. Quand nous expérimentons un plan de basse fréquence, nous OUBLIONS que nous avons accès à tous les autres et comment s’y reconnecter. Quand nous sommes piégé dans l’astral ou dans un plan clos, on NE SAIT PLUS qu’on peut sortir de ce plan et vivre une autre réalité. On s’enferme dans une prison et on ne s’en rend pas compte. On croit que la réalité, c’est ça.

L’ESPACE DU MIROIR

Dans l’astral opère la vision des autres en miroir.

Tout devient signifiant. Les autres nous renvoient à nous-même ; l’extérieur nous révèle ce qui est encore inconscient en nous, nos dissonances et nos potentiels. Par exemple : lorsque nous admirons ou envions quelqu’un, il s’agit en fait d’une qualité en germe chez nous que nous n’avons pas encore réalisée. Inversement, quand nous sommes gêné par quelqu’un ou que nous le jugeons, il s’agit d’une part de nous non-harmonisée. Cette vision en miroir est caractéristique du positionnement de la conscience dans le plan astral. Ce processus est intéressant à vivre et expérimenter mais ne doit pas être généralisé en croyance ni extrapolé sur la manière dont marche le monde globalement, car il nourrit l’idée de la séparation, de la solitude et le narcissisme. Dans cette vision, nous sommes le nombril du monde et les autres ne sont plus des sujets mais sont ramenés à des objets / reflets de moi.

En vérité, ce qui se passe, c’est que quand la conscience est positionnée dans ce travail de projection/miroir, nous ne pouvons percevoir des autres que ce qui résonne en nous. C’est un processus fermé, clos. Tous les discours qui expliquent que ce que nous voyons à l’extérieur est ce que nous vibrons à l’intérieur sont positionnés sur ce plan astral.

Je nous invite à méditer sur l’avalanche d’expériences de victimes de pervers narcissiques et l’abondance de littérature sur le sujet. Dans le mythe Narcisse se regarde dans un miroir.

L’astral est le lieu de la dualité psychique, représentée par L’ANGE GARDIEN et le DÉMON, qui nous tiraillent tour à tour, entre le soutien et l’autosabotage, nous soufflant à l’oreille des informations contradictoires et entretenant des tensions, des conflits internes.

L’ESPACE DES FORMES-PENSÉES

L’astral est le lieu où les croyances, pensées, sentiments, émotions humaines viennent s’agglomérer et former des entités qui possèdent une vie sur ce plan. Ce n’est pas une vie matérielle comme celle de nos corps physiques, ce n’est pas non plus une vie animique, possédant une âme. C’est une sous-création, la plupart du temps inconsciente, de notre potentiel créateur.

C’est un plan transpersonnel où opèrent les égrégores : des forces créées par les pensées, qui ont pris forme et qui influencent le psychisme des êtres humains. Les égrégores sont innombrables, du plus simple au plus puissant : les religions, les visions sur la société, les croyances collectives, les effets de mode par exemple. Ceux qui veulent influencer les autres sont habiles à créer des égrégores et à faire de la propagande.

Les égrégores captent de l’énergie : l’énergie de tous ceux qui y accordent leur croyance, et même juste leur attention. Ils sont énergivores. Comme toutes les formes, ils ont un programme interne les poussant à survivre, se nourrir, se reproduire, se perpétuer, croître.

On peut comprendre ici la tendance humaine à vouloir « avoir raison » dans une conversation : quand on parvient à convaincre un autre que notre vision du monde est adéquate, nous renforçons notre égrégore, notre « film personnel », et nous en recevons de l’énergie. Chacun essaie d’entraîner les autres dans « son » film.

Comment réaliser un film à plusieurs, depuis la conscience globale ? Comment communiquer ? Comme unique. Qui communie.

Créons l’espace de la vraie rencontre, pas chacun qui « veut entraîner l’autre » ou tirer l’autre ou se faire tirer par l’autre. Trouvons, créons, approfondissons l’espace commun où chacun évolue à sa place, à son rythme, selon ce qui lui correspond et sans pression extérieure.

LA MANIPULATION ET LA PROPAGANDE

Depuis l’astral, les élites entretiennent une propagande et un socle de croyances sociétales sur le monde afin de maintenir le système hiérarchique et d’exploiter les populations pour leur profit. Les médias de masse, les institutions relaient ces formes-pensées afin de maintenir un socle de croyances collectives, basées sur la peur et la séparation, et sur l’impossibilité de vivre ensemble autrement que selon leur système, sur l’impuissance à élaborer et manifester le nouveau paradigme collectif de coopération. C’est l’emprise du « pouvoir sur » basé sur une hypnose collective.

Mais ce système est arrivé à ses limites et crée plus de désordre que d’ordre, il est voué à disparaître et être remplacé par un nouveau système plus viable. C’est aussi dans l’astral que de nouveaux égrégores, de nouvelles formes-pensées grandiront jusqu’à élaborer un paradigme optimal. Pour soutenir le vivant dans cette œuvre, nous veillerons à l’élargissement de nos perspectives et à privilégier la justesse du Cœur en toutes occasions. Une des œuvres énergétiques visant à participer au changement de systèmes consiste aussi à établir les fréquences cohérentes issues des hauts plans de lumière jusque dans l’astral afin de le clarifier, l’assainir et le réaligner sur la loi de Un. Certains d’entre nous se consacrent à cela.

Toute transition d’un équilibre caduque vers un nouvel équilibre viable passe par une phase chaotique de crise, que nous traverserons d’autant mieux que nous avons établi une cohérence globale dans notre structure énergétique et psychique, en assainissant notre connexion à l’astral.

https://archere-stellaire.wixsite.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email