L’enseignement AYAM se fonde essentiellement sur l’existence de notre être en 3 niveaux :

1-notre esprit/Suprême Présence JE SUIS aussi appelé Monade spirituelle,
2-notre âme/SOI et
3-notre triple personnalité (mental, émotionnelle/vitale, physique).

Ces trois niveaux s’interpénètrent tout en étant séparés. Ce qui les distingue fondamentalement est le niveau de conscience, qui va du plus limité au plus inclusif et universel, voir cosmique. «

41 Leçons données à l’humanité par :

Maître Saint-Germain, Jésus, La Mère Divine, Verro, Djwall Khul et plusieurs autres.

La connaissance des Armes Cosmiques (VERRO)

Mes enfants bien-aimés, Paix et Joie, et que la journée vous soit douce, que la Paix de la nature vous enveloppe et vous berce, que vous y retrouviez la raison première et la fin ultime que Dieu réserve à ses créatures: la Paix sans taches, la Paix totale de ceux qui perdent leur individualité propre pour se noyer dans le courant de Vie Divine.

Le courant de Vie Divine enlève tout fardeau à celui qui a su se noyer en lui, car il le lave de toutes souillures et le rend pareil à l’état premier avant la création.

Avant la création, tout était noyé dans le courant de vie et la vie existait dans son essence et non dans sa manifestation. La Vie a toujours existé puisque Dieu a toujours existé. Si votre mental ne peut comprendre cela, votre cœur comprend, lui, ce que veut dire Éternel et Éternité.

Donc de toute éternité la vie existait, mais la vie en Esprit, la Vie Une et Indivisible, l’Essence de la Vie. La création et le créé ont rendu la vie manifestée au lieu de la laisser dans son essence. Avec la manifestation est venue la séparation, l’individualité et la perte de la Paix.

La route est claire pour celui qui veut retrouver la Paix totale de l’origine: remonter de la vie manifestée vers son essence, perdre l’individualité pour rentrer dans l’Unité Universelle.

Vous comprenez que pour cette transfiguration et cette métamorphose, il faille livrer une âpre bataille, car c’est la mort pour tout ce qui n’est pas divin dans l’être, et tout ce qui n’est pas divin se défend, soutenu, grandi par des centaines et des centaines de vies où l’être, en s’enrobant de vibrations lourdes, a perdu contact avec l’origine.

Tout ce qui n’est pas divin en l’homme le sépare de Dieu et lutte pour cette séparation. C’est cela le combat entre la matière et l’Esprit, c’est cela le combat entre l’archange et le dragon !

La Lumière véritable de l’homme, si elle brillait seule, serait assez forte pour le faire vibrer en Dieu et retourner à sa Source, mais entre lui et cette Lumière se dresse l’être extérieur que la matière a façonné. Dieu a fait l’être véritable à son image, mais Lucifer a fait l’être extérieur à la sienne, c’est-à-dire imbibé d’individualité, d’égoïsme, de peur et de passions.

Celui qui veut retourner totalement à Dieu doit donc savoir et pouvoir faire mourir en lui l’être extérieur, et débarrassé de lui, revenir à son origine première.

La lutte et l’épopée cosmiques ne sont que le décor où se joue la tragédie humaine et son choix.

Lorsque dans l’être extérieur le témoin divin a pu se faire entendre, le premier pas est fait: l’être a compris le choix et la bataille à livrer, mais la bataille n’en demeure pas moins âpre, car dressé contre l’Esprit, l’être extérieur appellera bien haut tous les voiles inférieurs à la bataille.

L’Ascension, la réalisation ne peuvent venir qu’après cette bataille, et même Jésus a livré bataille aux démons tentateurs.

Avec l’arrivée de la Nouvelle Ère, pour que s’accomplisse le Plan Divin, les hommes, pour la première fois depuis la création du monde, ont reçu des armes cosmiques pour les aider dans leur lutte, la connaissance cosmique vient au secours de l’humanité pour terrasser le dragon en lui et donner naissance à l’archange.

L’homme doit connaître l’initiation.

L’initiation seule et les armes cosmiques le serviront pour ne pas s’épuiser à sans cesse lutter contre les voiles inférieurs et ne jamais être sûr de ne pas les voir ressurgir.

Avant ces armes cosmiques, seuls les saints pouvaient prétendre être vainqueurs, et encore toujours à la merci de retomber. Le démon tentateur, le satan aux pieds fourchus n’est pas extérieur à l’homme, il est en lui; ce sont les vibrations basses de la nature inférieure, des voiles de peurs et de passions qui ne permettent pas de s’élever vers les vibrations hautes qui protègent et immunisent de la chute.

L’homme qui prépare la nouvelle Ère doit apprécier à sa juste valeur et faire connaître à tous cette connaissance qui, bien comprise, le sauvera; qui lui a révélé que la chute dans la matière et la remontée vers Dieu, que la victoire ou la défaite des voiles supérieurs de l’Esprit est une question vibratoire…

Le salut de l’homme, au lieu d’être personnifié par un enfer et un ciel, doit l’être scientifiquement par une baisse ou une hausse de vibrations.

Le salut, le retour à l’origine se résume à un phénomène d’alchimie vibratoire: hausser les vibrations pour éliminer le risque d’être happé par les vibrations lourdes des passions et des peurs terrestres.

Enfin l’homme peut regarder face à face l’énigme qu’il est pour lui-même, enfin des aides lui sont données pour parvenir, par un changement de plan vibratoire, à ne plus devoir sans cesse s’épuiser dans une lutte stérile contre son être inférieur. Il faut faire un bilan des vibrations de son être extérieur, connaître ce qui s’agite dans son mental et son subconscient, puis savoir qu’il peut vaincre ses démons en les dépassant en vibrations; en se haussant aux vibrations de l’Esprit, voilà le nouvel Évangile à prêcher, voilà la nouvelle parole qui sauvera l’humanité, avec les armes cosmiques que Dieu lui tend.

PAIX !

SOURCE : Terre Nouvelle : www.terrenouvelle.ca
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2014/ Aux Portes du Temps


Print Friendly, PDF & Email