Transmis via Cathy/Hinri

Sérapis Bey

La reprise de ces rencontres, mes chers étudiants, est marquée par une nouvelle forme de partage et dorénavant y assisteront d’autres intervenants. Sous forme de table ronde, certains frères et sœurs de la Fraternité poseront ici leur réflexion pour vous donner divers points de vue sur des questions actuelles.

Le thème du jour est « entre deux eaux » ou comment maintenir l’équilibre entre les différents types de vibrations auxquelles vous êtes confrontées sur la planète terre en ce moment.

Je vais demander à Hermès de bien vouloir nous donner son avis à ce sujet.

Hermès Trismégiste

La Lumière est avec vous.

L’ Esprit de Dieu est en vous.

Soyez toujours à la recherche de la partie la plus élevée de vous-même en réalisant votre devoir dans la dignité et la sérénité. Maintenez-vous hors des effusions gigantesques où grouillent les âmes imbues de pouvoir, sans quoi votre équilibre ne pourra être atteint. Vous naviguez en ce moment sur le fleuve qui vous mène à la connaissance de soi et vous êtes encore attirés par l’étang qui vous rappelle la facilité de quand n’aviez pas encore ouvert les yeux. Malgré cette attirance redoutable, vous avancez quelquefois sans boussole, mais avec la foi. La lutte de tous les étudiants de la Lumière est identique : savoir rester sur la même eau, alors que de nombreuses situations vous aspirent en contrebas. L’équilibre est difficile à atteindre lorsque vous prenez conscience qu’il n’est pas stable. Les eaux se mélangent. Cette difficulté s’ajoute à celle de la dualité qui vous chahute une fois dans un sens, une fois dans l’autre. Le conseil que je peux vous donner est d’être conscient de ces mouvements qui, comme des vagues, se créent et se défont sans altérer les socles. Acceptez d’être ce fond aquatique stable et ne cherchez plus à arrêter les vagues. Ainsi, elles passeront et se casseront sans vous perturber.

Adamas

Je viens ce soir au nom de mes frères et sœurs du Royaume de Lémurie, dans la terre creuse adjacente à votre terre. Nous voudrions vous faire comprendre que les sous-estimations de votre être divin, que vous nourrissez à vous sous évaluer sans cesse par rapport aux maîtres ayant acquis la connaissance et la sagesse, vous bousculent énormément. Vous voulez être déjà arrivés à un stade qu’il n’est pas possible d’atteindre maintenant et vous estimez la difficulté trop importante pour votre évolution actuelle. Or, il n’est pas de votre devoir d’être parfait, mais d’être stable, c’est-à-dire d’accepter vos faiblesses et de vous aimer tels que vous êtes. Vous voulez atteindre la perfection pour être dignes d’être aimés par Dieu. Vous attendez celle-ci pour enfin vous aimer. Mais c’est en vous aimant tels que vous êtes, avec vos faiblesses et en ressentant l’amour de Dieu pour qui vous êtes aujourd’hui que vous pourrez vous perfectionner dans l’art d’aimer. Nous, les frères et sœurs de là-bas, vous donnons notre exemple pour vous montrer que cela est possible et efficace. Acceptez-vous, aimez-vous, ressentez l’amour de Dieu.

Hilarion

Lorsque vous vous êtes engagés dans cette voie de reconnaissance, vous étiez altruistes et bien décidés à aller jusqu’au bout. Maintenant, l’euphorie de la découverte et des espoirs est passée et vous chancelez, car le monde d’avant superficiel vous semble banal et celui d’après inaccessible, vous n’osez même plus y croire pour certains. Cet entre deux que tous les étudiants de la Lumière vivent maintenant est très déstabilisant et frustrant. Beaucoup se replient sur eux-mêmes, alors que c’est maintenant qu’il faut agir en donnant de soi-même, en étant solidaires d’autres qui prennent des initiatives pour transformer ce monde. Bien que vous serez toujours entre deux mondes, si vous agissez, vous pencherez vers celui auquel vous tendez à parvenir. N’hésitez plus, l’équilibre est votre façon d’appréhender cet entre-deux.

Sérapis Bey

J’aimerais intervenir. Vous dites que cette période est déstabilisante, que de toute façon, il est trop tôt pour entrer dans l’ère nouvelle et que le ballottement doit être balayé par des actions. Mais lorsque tout semble nébuleux, pensez-vous qu’il soit facile de se motiver alors que le doute atterre les artisans du nouveau monde ? Je tiendrais un autre langage. Comme vous le constatez, chaque conseiller céleste donne son propre point de vue, l’un sera bon à prendre pour certains, l’autre pour d’autres, etc. Le but à atteindre est le même pour tous. Il est aujourd’hui indispensable que chacun utilise son ressenti personnel, afin de ne prendre que ce qui lui semble bon. Plusieurs thèmes seront débattus avec des points de vue différents de Maîtres et Conseillers. La résonance d’un message doit se faire par le cœur. Si vous vous dites « ça c’est pour moi », c’est que c’est pour vous. Même si vous ne pouvez pas tout retenir, pas tout utiliser pour votre compréhension, vous pouvez tout entendre et tout lire. Il n’est pas utile que je vous rappelle les règles de base que vous connaissez déjà.

Hilarion

Mais c’est possible aujourd’hui de parvenir à trouver son équilibre entre ces deux états vibratoires. Il suffit de ne pas rechercher dans le passé les causes de votre déséquilibre, mais d’envisager le futur avec l’absolue conviction que le nouveau monde est en marche. Il n’est plus de mise de s’épurer davantage, mais d’apprendre à se connaître tels que vous êtes aujourd’hui. Les années d’épuration sont celles des prises de conscience. Vous savez maintenant. Ne pensez plus comme vous le faisiez tout à l’heure. Vous êtes des êtres sans attache. Aussi allez de l’avant et n’hésitez plus par peur de retomber dans le vide. Le fil de l’équilibriste est votre marchepied. Votre décision de ne faire plus qu’un avec les énergies du troisième millénaire est votre sécurité. Tout est dans votre fermeté à avancer dans le but d’œuvrer pour la transformation planétaire.

Sérapis Bey

J’entends déjà des voix s’exclamer : « Mais pourquoi devons-nous encore expérimenter si nous sommes épurés ? »

Lady Nada

L’école terre a plusieurs niveaux. Vous vous êtes assis sur les bancs de l’école de l’ Ouverture il y a quelques années. Dès le début, les enseignements vous ont poussés à rechercher votre Vérité. Celle-ci a amené à vous des situations pratiques qui se sont répétées jusqu’à ce que vous reteniez la leçon. A la suite de ça a commencé tout un travail de purification, dénouage des liens karmiques et prise de conscience des serments oubliés. Ce qui a provoqué de gros remous dans votre corps émotionnel et de grands changements dans vos vies. Après vous avez dû reconnaître que tout était à recommencer, sans mémoires lourdes.

Et enfin, votre travail quotidien a été et est encore l’apprentissage de la maîtrise. C’est pour celui-ci que vous êtes encore confrontés à des situations qui entraînent très souvent des découragements et lassitudes. Mais dites-vous bien que vous êtes tous au même point à ce niveau-là, que vous avez tous encore du pain sur la planche, bien que certains réussissent mieux aujourd’hui à vivre dans la sagesse divine. Ne soyez pas apeurés, on ne naît pas maître, à part quelques rares envoyés du Ciel, et toute votre existence vous a amenés à un niveau de maîtrise réelle. Persévérez, à chaque expérience, pour ne plus être à la merci des énergies que vous attirez par votre sens non conforme aux lois divines qui sont l’amour, la compassion, la tolérance, le don de soi.

Lina

J’essaie toujours de voir avec les yeux de quelqu’un d’incarné et j’aurais voulu rajouter que la vie semble parfois bien difficile si on la regarde uniquement de face. Ce qui est important, c’est de se positionner de différentes façons en regardant non seulement ce qui est devant vous, mais également de côté, au-dessus, au-dessous, etc. avec un grand angle. Exemple : vous êtes inquiets par les réactions de votre adolescent, parce que vous imaginez qu’il est en train de prendre un mauvais chemin. Ne vous arrêtez pas uniquement sur ses frasques, mais voyez le problème d’un point de vue plus large. Est-il en bonne santé ? A’t-il l’air heureux ? Est-il exemplaire dans une discipline, un sport, etc. ?

Je suis sûre que vous allez minimiser votre écart si vous ne focalisez plus sur son rejet de la discipline. Faites ainsi pour tout ce qui vous semble être un problème dans vos vies et vous constaterez avec joie que par le jeu des pensées, vous saurez le gérer beaucoup mieux. J’étais une enfant qui voulait à tout prix être parfaite. Mon mental était obnubilé par cette obsession. C’est ainsi que je suis passée à côté de beaucoup de choses et que si j’avais vu mon besoin sous différents angles, je me serais vraiment aimée telle que j’étais.

Sérapis Bey

Je remercie tous les intervenants à cette première table ronde et vous invite à relire les premiers messages qui sont toujours d’actualité.

Le prochain thème développé sera plus terre à terre, puisqu’il s’agira de planches à décorer pour mettre une note de gaieté dans vos maisons.

Namasté

http://www.ascensionplanetaire.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2018/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email