Entretiens de Mars 2017 – O.M. AÏVANHOV – Q/R– Partie 1

492

Entretiens de Mars 2017

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Questions/Réponses – Partie 1

Eh bien chers amis, je suis extrêmement réjoui de vous retrouver, pour la plupart d’entre vous toujours aussi fidèles au poste et toujours présents à la surface de votre monde. Je vous transmets toutes mes bénédictions et si vous le voulez bien, nous allons d’abord prendre un moment très court de communion avant d’échanger ensemble, dialoguer et parler, si vous voulez bien. Alors, un moment de cœur à cœur comme on dit, je crois.

… Silence…

Alors chers amis, chers frères et chères sœurs, je me doute que vous avez beaucoup de choses à dire, moi aussi d’ailleurs. Si vous le voulez bien, j’espère comme toujours avoir l’occasion de dire ce que j’ai à vous dire en échangeant et en répondant à vos questions mais si ce n’est pas le cas, bien sûr j’interviendrai avant la journée de la Sainte Trinité pour dire ce que j’aurais pu omettre de vous dire durant tous ces échanges que nous allons avoir. Vous savez peut-être aussi qu’après moi vous aurez deux jours à supporter notre cher Bidi qui vient mettre quelques petites choses au clair, si je peux dire, maintenant que vous avez vécu ce que vous aviez à passer durant cet hiver qui s’écoule maintenant, et qui s’achève. Donc je vous laisse la parole et nous allons voir où vous allez orienter les choses. Alors je t’écoute, cher ami.

Question : y a-t-il une raison particulière à l’installation de nombreux aigles dans le nord du Gard depuis 3 ou 4 ans ?

Alors là, cher ami, je connais pas le mode de vie des aigles mais ce que je peux dire, c’est qu’effectivement les aigles, comme tous les animaux d’ailleurs, qu’ils soient dans les airs, dans les eaux ou sur terre, ont tous cette capacité innée à pressentir un certain nombre de choses. Vous n’êtes pas sans ignorer par exemple que beaucoup d’animaux, de races animales, quittent le plan de la 3ème dimension pour rejoindre en quelque sorte leur plan d’éternité. Ça a commencé y a déjà de nombreuses années et ça a surtout concerné, dans un premier temps, les animaux comme vous dites, de l’eau, et les mammifères marins, et maintenant toutes les espèces marines.

Ça touche aussi la terre et bien sûr ça a touché, avant de toucher l’eau, mais dans une moindre mesure, du fait de l’impact des rayonnements électromagnétiques de Nibiru mais aussi du centre de la galaxie, comme de Sirius ou encore du rayonnement dit Ultraviolet, Soleil de Mikaël, ont entraîné y a de nombreuses années, avant même d’ailleurs les phénomènes de l’eau, les phénomènes de l’air, et certaines espèces d’oiseaux, à des endroits ponctuels si vous voulez, sont partis, ont quitté ce plan. Mais c’est toujours lié, au niveau de l’air, à l’impact qui était plus restreint, si je peux dire, de la Lumière adamantine voilà quelques années. Ça, ça s’est produit pour les volatiles qui étaient dans l’air. Pour les mammifères marins, tout ça était lié, si vous voulez, à la dispersion de la Lumière adamantine à l’intérieur même de l’eau, alors que dans les airs, il fallait que les oiseaux qui étaient en cause dans ce processus d’extinction, traversent en quelque sorte ce qui a été nommé les Piliers de Lumière, qui maintenant, comme vous le savez, sont stabilisés par le peuple des dragons, d’où qu’ils soient.

Alors tout ça pour dire que les aigles, effectivement, peuvent suivre, comme d’autres mammifères et d’autres animaux, et même les insectes, des couloirs qui sont pas des migrations habituelles mais qui anticipent, si vous voulez, des changements structurels de la Terre, que j’avais appelés l’expansion de la Terre, liée entre autres au rayonnement du centre galactique, à la triple radiation de l’Esprit Saint, de l’Ultraviolet et de la Source, mais bien évidemment maintenant relayés par cette étoile nommée Nibiru ou Hercobulus – qui, comme vous le savez, joue à cache-cache avec vous et est très proche comme vous le savez, déjà depuis l’année dernière, de se montrer à vous, qui donnera le signal du, comment vous dites, du top départ.

Donc bien sûr vous pouvez observer que les comportements animaux, les comportements humains, les comportements des insectes et même des végétaux, sont maintenant modifiés de manière importante par la Lumière adamantine et par la Liberté qui se présente sur la terre. Donc oui, y a nécessairement une implication. Quand un animal change d’habitat, même si je connais pas les rites, si je peux dire, de ces rapaces, il est évident qu’ils sont informés par les récepteurs magnétiques qui sont plus développés que chez l’homme, de toutes les modifications du signal électrique ou magnétique de la Terre, venant du noyau cristallin de la Terre ou venant de l’atmosphère terrestre, et donc se répercutant depuis des espaces très lointains, comme Sirius, comme la Source ou comme encore le Centre Galactique.

Tout ça, si vous voulez, influe maintenant de manière directe sur tous les comportements de tout ce qui vit à la surface de la terre. Et d’ailleurs, comme vous l’avez peut-être vécu durant les derniers mois de l’année précédente et du mois précédent de cette année, vous avez vu des choses qui se sont passées en vous, autour de vous. L’ensemble des processus qui se passent, que ça concerne des choses désagréables, que ça concerne des accidents, si je peux dire, ou des troubles au niveau de votre corps ou de votre conscience, ne sont là que pour stipuler, en quelque sorte, et appuyer, si je peux dire, la Libération par la Lumière et de la Lumière par vous-mêmes.

Ce qui se déroule en ce moment n’est que l’illustration de la Révélation totale et finale. Ça concerne aussi bien les humains que tout ce qui vit à la surface de la terre, comme toutes les organisations, même des mammifères chez les animaux, ou encore de la présentation de la société humaine dans les différentes parties du monde, parce que les changements que vous observez en Europe, tout ce qui peut se produire sur l’écran de votre conscience dans votre environnement proche, dans votre corps, se déroule de partout sur la planète, bien sûr. C’est un processus qui depuis l’installation des lignes de Lumière créées entre les villages des elfes, a permis d’asseoir, avec les Piliers des dragons, les Piliers de Lumière et les Piliers de Feu, d’asseoir la Lumière et de permettre un déploiement qui n’est plus maintenant, comme je l’avais déjà dit, uniquement sur les vortex mais touche la totalité de votre corps physique et de vos cocons éphémères, mais aussi de votre véhicule d’Éternité lié, si vous le voulez, au corps ascensionnel.

Donc certains d’entre vous ont vécu ces modifications qui se produisent, je dirais, à l’insu de votre volonté ou de vos désirs. La Lumière vous amène à la confiance totale puisque vous êtes Lumière et non pas cette personne. Donc s’il y a concrétisation de la Lumière en vous, non plus au niveau des Portes, au niveau des chakras, au niveau des Couronnes, mais au niveau de cette imprégnation de l’Éternité, l’activation des Portes, l’activation des ultimes corps liés à votre Êtreté, comme le 13ème corps, sont dorénavant pleinement fonctionnels. C’est-à-dire que je dirais en quelque sorte que vous n’avez rien à préparer, tout se prépare maintenant de lui-même et n’est plus fonction, ni de la Terre, ni de vous, ni de nous, ni du centre galactique, ni de la Source, ni du Soleil, ni même de Nibiru elle-même, mais c’est l’alchimie de ces différents facteurs qui rend compte de ce que vous vivez. Et bien sûr le processus est démarré, comme ça avait été annoncé.

Maintenant, comme vous le savez et comme nous vous le répétons à chaque fois, il y a des périodes plus propices que d’autres. Alors nous n’allons pas jouer le jeu, cette année, de déterminer des périodes propices, vous les connaissez parce qu’elles se reproduisent, je dirais, peu ou prou à la même date chaque année maintenant, déjà depuis de nombreuses années, mais effectivement avec une intensité et une organisation de la Lumière qui est telle que ça ne peut plus laisser quoi que ce soit derrière soi. Et c’est pareil aussi pour vous, que vous l’acceptiez ou pas d’ailleurs, et votre niveau de bonheur, de joie, votre humeur, dépend fortement de comment se déroule ce processus en vous. Et je vous rappelle que ni votre conscience ordinaire, aujourd’hui, ni votre Supraconscience ne peut interférer ou modifier quoi que ce soit. La seule solution, si je peux dire, c’est de suivre comme toujours ce que dit l’Intelligence de la Lumière, parce qu’elle vous parle en permanence maintenant.

Y a plus besoin, je dirais, de manière absolue, des peuples de la nature, des cristaux, des expériences de la conscience, mais simplement de vivre ce que la Vie vous donne à vivre, avec le même bonheur quel que soit l’événement qui survient dans votre corps physique, dans votre vie, et ça rejoint l’exemple de l’aigle : changement de lieu, changement d’atmosphère. Tout ça – vous avez l’impression que vous le décidez, que vous en avez peur ou que vous le redoutez, ou que vous travaillez pour le réaliser – ne dépend pas de vous, quoi que vous fassiez ou quoi que vous ne fassiez pas. Parce que le destin de la Terre maintenant, dans cette phase d’Ascension et de Libération où l’Appel de Marie peut survenir à n’importe quel moment, ne vous demande qu’une chose, c’est de baisser la garde, d’abandonner toutes les armes et toutes les stratégies qui peuvent rester en vous, que ce soit lié à vos habitudes, que ce soit lié à votre façon de vivre, de vous exprimer, et votre façon tout simplement de manifester votre conscience ordinaire.

Il vous faut, si c’est pas déjà fait, comprendre que vous n’avez plus aucune possibilité d’action au sein de ce que vous êtes en vérité. Bien sûr, la personne a toujours l’impression de décider, d’acheter tel vêtement, de faire tel voyage, mais même ça, c’est votre petit cerveau ou gros cerveau qui vous le dit et qui vous fait croire que vous avez décidé quelque chose. Mais vous ne déciderez jamais plus de rien parce que dorénavant, et ça depuis la date butoir que j’avais donnée, c’est-à-dire le 7 janvier de cette année, même si certains d’entre vous en ont vécu les prémices avant, vous ne pouvez que vous conformer à ce que la vie vous fait vivre.

Laissez donc la Vie vous vivre, maintenant plus que jamais, plutôt que de vouloir vivre votre vie, parce que tout est pris en charge par la Lumière. Alors ça rejoint à ce niveau-là à la fois la clarté, la précision avec laquelle vous avez traversé ce qui était à traverser durant l’année précédente, mais surtout aujourd’hui de votre capacité, au sein même de l’éphémère, à accepter et à dire « oui » à tout ce qui se produit et à ne pas interférer avec ce déploiement de la Lumière qui vise avant tout, pour vous, pour chacun de vous, l’allumage de la Merkabah interdimensionnelle au niveau du Lemniscate sacré, et surtout maintenant, au niveau du 13ème corps.

Et si vous identifiez ça, que ce soit par la perception ou même par l’analyse des circonstances de votre vie, ça prend pas des journées. Une heure vous suffit, même intellectuellement, pour vous rendre compte que vous devez remettre votre Esprit à l’Unique que vous êtes, et que tout ce qui était encore vital pour vous, que ce soit votre famille, que ce soit votre flamme jumelle, que ce soit votre travail, que ce soit votre spiritualité, ne pèse rien du tout devant le poids de la Vérité et de la Lumière, qui ne dépend aucunement de vous, à aucun niveau. C’est ça qui est en train de se réaliser, avec plus ou moins d’évidence, plus ou moins de résistance. Et même, je dirais, s’il vous arrive de vous trouver transportés en un autre lieu, en un autre travail, en un autre lit, peu importe, c’est pas vous qui avez décidé, même si vous croyez que vous avez décidé ; vous n’avez fait que suivre, consciemment ou inconsciemment, l’Intelligence de la Lumière, et cela va vous apparaître de plus en plus clairement.

Même une douleur, même une souffrance, même une perte, aujourd’hui, ne sont que des moyens de vous faire découvrir la totalité de qui vous êtes, ici même dans ce corps, ici même dans cette 3ème dimension dissociée qui aujourd’hui, je peux le dire, à travers ce que nous observons au niveau subtil depuis, je dirais même, comme je l’ai dit, quelques jours avant le 7 janvier, un peu avant Noël, de constater que les choses changeaient à toute vitesse. Ceci n’est pas fait pour vous faire, comme les appels de la Lumière, vous faire vivre des états d’Unité, des états d’Infinie Présence, mais simplement pour mettre au clair, je dirais, votre conscience, non plus séparée et divisée entre conscience éphémère et conscience éternelle, ou même la A-conscience, mais directement de vous faire vivre cela quelles que soient vos opinions, quels que soient vos souhaits, quelles que soient vos croyances, quelles que soient vos douleurs ou quelles que soient vos joies. Parce que maintenant, ce n’est plus l’appel de la Lumière par petites touches ou par touches de plus en plus grandes, c’est la Lumière que vous êtes qui est là, en totalité.

Les corps d’Êtreté maintenant sont quasiment totalement activés, qui que vous soyez sur cette terre et quoi que vous ayez vécu. Ça signifie quoi ? Ça signifie que depuis la période avant Noël, la Merkabah interdimensionnelle collective est allumée, et c’est irrémédiable. Maintenant, combien de temps va durer la mèche, je ne peux pas le savoir, ni vous, mais vous ne pouvez que jauger à l’intérieur de vous-mêmes votre qualité, quand cela se produit, de vacuité, de disparition, de bonheur, de paix. Alors attention à ce niveau-là, parce qu’à ce niveau-là, ce qu’il peut rester de personne peut intervenir et vous susurrer à l’oreille des choses qui vont pas vraiment dans le sens de la Lumière, mais surtout ne culpabilisez pas et ne cherchez pas une faute quelque part. C’est juste cet ajustement de précision qui se finalise depuis de nombreuses semaines, comme je l’ai dit, depuis le solstice d’hiver en gros, et qui vous donne à vous placer là où est pour vous la meilleure place pour vivre la Libération et l’Appel de Marie.

Si c’est être au fond d’un lit avec un cancer en stade terminal, ça sera cela. Si c’est de vous retrouver libres de toute entrave, de tout travail, vous perdez le travail, vous perdez le mari, vous perdez la femme, vous perdez vos biens, vous perdez tout, vous n’êtes responsables de rien. Et c’est au travers de ce qui se déroule en vous depuis quelques semaines que se trouve la meilleure adéquation avec la Lumière que vous êtes.

Donc la Vie vous demande aujourd’hui de laisser faire ce qui se fait, en vous comme autour de vous. Vous voyez bien que dans le monde, que ce soit les trous en gruyère de la Terre, que ce soit les séismes, que ce soit les volcans, que ce soit les Éléments, que ce soit votre conscience elle-même ou la conscience sociétale, que tout est en train de se modifier pour se réajuster sur des circonstances ultimes. Et c’est d’ailleurs achevé, je dirais, en quelque sorte ; y a qu’à titre individuel qu’il resterait à laisser se peaufiner l’Intelligence de la Lumière dans votre conscience que je qualifierais dorénavant de globale. Parce que y aura de moins en moins de différence entre votre conscience que vous nommez éphémère, et que nous avons nommée éphémère, liée la personne, et la conscience éternelle, ici même sur cette terre. Et ça, c’est lié directement à l’allumage de la Merkabah interdimensionnelle collective et non plus votre Merkabah seulement personnelle, à travers soit l’Onde de vie, à travers le Feu Igné, ou encore à travers la mise en service, si je peux dire, de la Fontaine de Cristal ou du 13ème corps.

Les animaux, bien sûr, n’ont pas ces préoccupations, même parmi les grands animaux, vous savez, qui sont liés aux origines stellaires. Il n’y a pas, comment dire, de possibilité de modifier cet instinct de la Lumière. J’emploie le mot instinct à volonté, parce que ce n’est plus de l’intuition. Ce n’est pas quelque chose que vous avez à choisir, ce n’est pas quelque chose que vous avez à percevoir, mais ça fait partie de cet instinct qui n’est plus animal mais qui est l’instinct de la Lumière. L’instinct de la Lumière n’appelle aucune réflexion, aucune cogitation ni aucune résistance, vous voyez. Et donc les aigles, les autres animaux, peuvent tout à fait changer de comportement, de lieu de vie, de façon de se présenter, et eux ils n’ont pas le mental, donc ils ne peuvent pas souffrir, d’accord ? Ils n’ont pas d’émotions, même s’il y a une vie qui s’individualise pour certains d’entre eux parmi les peuples domestiques comme les chats, les chiens ou encore les animaux qui sont, comme on disait de mon vivant, en cours d’individuation, c’est-à-dire en train d’acquérir, je dirais, un médium qui est l’âme, ou un Esprit individuel aussi dans certains cas.

Donc oui, les comportements animaux, humains, bref, de tout ce qui vit à la surface de cette planète, est profondément transformé par la Lumière elle-même qui n’est même plus l’Intelligence de la Lumière mais je dirais, comme je l’ai déjà dit, l’Évidence de la Lumière. Et quoi qu’il vous arrive, même si vous êtes dans le noir, dans vos pensées, dans votre vie, c’est toujours cet instinct de Lumière qui guide vos pas et qui guidera dorénavant vos vies, actualisant ce qui avait été dit de façon poétique par Uriel et par d’autres aussi Archanges, qu’il fallait laisser votre vie se vivre. Dans ces conditions, il n’y aura plus d’interférence de quelque chose du passé, d’une quelconque projection dans un futur quant à votre destination ou encore par rapport à une date quelle qu’elle soit.

Et d’ailleurs vous le savez, après moi reviendra l’empêcheur de tourner en rond, qui tourne en cube, d’ailleurs, c’est normal, tourner en rond ne sert à rien mais il tourne en cube, c’est-à-dire qu’il peaufine la pierre brute que vous étiez pour vous rendre à vous-mêmes, dans la perfection éternelle de votre Lumière. Et ça, ça ne nécessite rien, je dirais, même pas de recherche, même pas de compréhension, même pas d’explications, mais juste reconnaître l’Évidence. Et reconnaître l’Évidence ne peut pas se faire, vous le savez, depuis ce qu’il peut rester de votre personne. Alors attention aux décisions hâtives concernant cet instinct de Lumière qui prend tout en charge. Ne mêlez pas votre grain de sel et tout se passera pour le mieux, du moins jusqu’à l’Appel de Marie, n’est-ce pas ?

Donc oui, les animaux peuvent changer de territoire. Y a des migrations qui ne sont pas des flux saisonniers mais des migrations liées aux nouveaux espaces de vie de cette dimension intriquée qui est la vôtre en ce moment, c’est-à-dire à cheval sur deux dimensions, la 3ème et la 5ème. Ce qui explique, comme je l’ai dit, que toutes les barrières de communication tombent et que vous percevez par différentes voies, que ce soit la vision, que ce soit l’audition, que ce soit la perception directe, la sensation de l’énergie, toute cette vie qui est autour de vous et qui jusqu’à présent vous était invisible et même insoupçonnable.

Donc vous allez voir et vivre de plus en plus de choses qui sont les témoins de la rencontre de la Lumière, et cette rencontre n’est pas par petite touches, elle est maintenant massive, totale et définitive. Donc ce qui se déroule dans votre vie n’est que le résultat de cela. Il n’y a plus à chercher de causes dans vos mémoires, il y a simplement à se rendre à l’évidence, et réellement et concrètement capituler. Et ça se traduit comment ? Par une espèce de béatitude, par un Amour total et permanent. Même quand vous êtes au sein de la personne, l’Amour, comme je le disais, est devant, est derrière, est à gauche et à droite et en haut et en bas, et vous ne pouvez rien changer à cela parce que cela est votre vraie nature, si je peux dire, et votre véritable essence.

Là j’ai pu en caser un petit peu sur cette question. On continue.

Question : la chatte qui m’accompagne est venue souvent me faire des soins lors d’une bronchite. Elle se plaçait de part et d’autre de certaines Portes et reliait régulièrement une Porte avec le cœur. Le Canal Marial étant alors souvent activé, elle regardait à ma gauche. Des Présences, Êtres de Lumière, Étoiles ou Anciens, œuvrent-ils ensemble auprès de nous et la chatte reçoit-elle des guidances ?

Oui, je poursuis ce que je viens de dire en répondant à l’autre question où j’ai dévié un peu, c’est que bien sûr les animaux suivent l’instinct de la Lumière, de manière beaucoup plus aisée maintenant, surtout pour un animal dit domestique, n’est-ce pas ? Donc pour l’instant vous avez encore, pour beaucoup d’entre vous quand y a des manifestations de guérison ou de Lumière tout simplement, vous avez besoin de vous référer à un qualificatif et à une forme. Bien sûr qu’il y a d’innombrables entités, bien sûr qu’il y a des peuples de la nature – vous savez par exemple que les gnomes peuvent traiter tout ce qui est solide, vous savez que les dragons peuvent vous aider à brûler les derniers voiles, etc., etc., les elfes peuvent vous aider à mieux communiquer, avec vous-mêmes et avec les frères et les sœurs, humains ou pas –, mais tout ça, c’est accessoire maintenant. Parce que bien sûr, on a toujours tendance à avoir besoin de nommer, d’identifier, et bien sûr, quand la Lumière est là, c’est rempli de consciences et de Présences, mais ce qui agit, ce n’est même plus nous, ce n’est plus vous, c’est ce que je viens de dire : c’est plus que l’Intelligence de la Lumière, c’est l’instinct de la Lumière elle-même qui agit.

Alors bien sûr vous avez peut-être besoin d’attribuer la perception, la vision, à une forme, à une entité précise, avec des caractéristiques et des qualificatifs précis, mais en définitive ce n’est que la Lumière, parce que vous savez que le monde est vous. Quand vous dormez, comme disait notre cher Bidi, est-ce que le monde existe ? Non. Et ça, c’est ce que vous vivez maintenant, vous n’avez plus besoin de dormir. Comme je disais aussi, vous n’avez plus besoin de manger – en fait, vous n’avez besoin de rien, si ce n’est d’être dans la joie. Mais c’est pas un besoin maintenant, c’est pas quelque chose à chercher, c’est quelque chose qui fleurit abondamment, si je peux dire, dès l’instant où vous capitulez, dès l’instant où vous ne faites pas usage de ce qui constitue la personne éphémère. Bien sûr vous n’allez pas disparaître, du moins jusqu’à l’Appel de Marie, mais dans certains cas, la Lumière vous demande autre chose que ce que vous aviez projeté, vu ou perçu. Et c’est ça qui est en train de se produire.

Alors bien sûr vous avez l’impression, et c’est vrai aussi à un certain niveau, que vous voyez de plus en plus de choses, que vous communiquez de manière de plus en plus large avec l’invisible, avec les peuples de la nature, avec la nature elle-même, avec les frères et les sœurs. C’est normal puisque les voiles se sont dissous et qu’il reste juste l’ultime dernier voile de la couche et des cocons de Lumière, pour ceux qui n’ont pas dissous l’âme, qu’on appelle le corps causal. Ce corps causal est troué de toutes parts par l’Intelligence de la Lumière. Vous savez d’ailleurs, dans les écrits initiatiques, même avant, que ce qu’on appelait la libération de l’incarnation, du samsara, passait aussi par cela, c’est-à-dire le fait de brûler le corps causal afin de ne plus être soumis, si je peux dire, à l’illusion de la personne et à l’illusion de la réincarnation. Et c’est ça, cet ultime voile qui vous donne à voir, qui éclaire, non pas pour juger, non pas pour corriger, non pas pour changer, mais pour voir l’évidence, tout simplement. Y a, je dirais, même ce que vous avez l’impression d’avoir à traverser encore comme mémoires, comme souffrances, comme doutes, n’est que le reflet de l’installation de la Lumière et ne dépend plus de vous dans une quelconque explication ou dans une quelconque compréhension.

Y avait une autre partie je crois dans la question. On peut la relire ?

… la chatte qui m’accompagne est venue souvent me faire des soins lors d’une bronchite. Elle se plaçait de part et d’autre de certaines Portes et reliait régulièrement une Porte avec le cœur. Le Canal Marial étant alors souvent activé, elle regardait à ma gauche. Des Présences, êtres de Lumière, Étoiles ou Anciens, œuvrent-ils ensemble auprès de nous ?

Mais ils œuvrent en permanence, puisque nous sommes tous à l’intérieur de vous, simplement vous le conscientisez maintenant. Y a pas de ciel et de terre. Avant, vous aviez l’impression, avec le regard fragmentaire, pour ceux qui étaient clairvoyants, que quand par exemple j’arrivais, ils voyaient à côté du canal cette forme qui descendait. Après, vous avez eu la possibilité de sentir les Présences dans le Canal Marial. Mais quand je vous avais dit que tout est dans le cœur, que le monde entier est en vous, c’est ça que vous voyez maintenant : y a aucune séparation, y a aucune forme même. Toutes les formes que vous voyez ne sont que vous ; et moi qui m’exprime, c’est vous, chacun de vous et tous ensemble. Bien sûr c’est délicat, pour la conscience morcelée, quand il y a une limite corporelle comme dans la forme carbonée quand nous sommes incarnés, il est difficile d’accepter cela, il est difficile de le comprendre. D’ailleurs ça ne peut pas se comprendre, parce que le cerveau n’est d’aucune utilité pour cela, et le mental non plus, c’est juste à vivre, parce que c’est ce que vous êtes, c’est tout.

Donc vous ne pouvez plus ergoter, vous ne pouvez plus avoir le sentiment d’avoir le choix, parce que tout se fait à l’insu de votre volonté, n’est-ce pas ? Et plus vous voyez cela, plus vous êtes légers, et plus vous voyez cela, plus vous vous détachez, si je peux dire, de tout ce qui pouvait encore vous retenir d’une manière ou d’une autre, au sein de l’adhésion à la personne. Alors bien sûr ça peut être déstabilisant, pour ceux d’entre vous qui, quelles que soient les expériences vécues, sont encore attachés à une histoire. Mais c’est la fin de l’histoire, et cette histoire n’est pas remplacée par une autre histoire parce que toutes les histoires n’ont qu’un temps, une histoire a toujours un début et une fin, et vous, vous n’avez ni début ni fin. Je pense que Bidi reviendra là-dessus de façon plus intensive, on va dire.

J’ai répondu donc à la question.

Question : dans les mouvements du Lemniscate, j’ai les yeux qui piquent comme s’il y avait des aiguilles. Est-ce normal ?

Oui, d’ailleurs vous devez sentir ces aiguilles, bon là tu parles du Lemniscate sacré qui est fait effectivement, ce qui avait été donné il y a déjà de très nombreuses années pour permettre la facilitation, si je peux dire, de la descente et de la montée de la Lumière, dans les deux sens. La descente de la Shakti et la montée de l’Onde de Vie, c’est-à-dire la Kundalini redressée, si vous préférez, c’est pas la vraie Kundalini, et donc le Lemniscate sacré va, par cette hyper-oxygénation de Lumière et non pas d’oxygène tout seul, permettre de fluidifier.

De la même façon, c’est pareil à tous les autres niveaux. Vous allez sentir souvent des picotements extrêmement brefs comme des petits coups d’aiguilles, répétés quelquefois mais c’est très bref, à différents endroits du corps, et pas nécessairement sur les Portes, à des endroits extrêmement variés. Ça peut être les yeux, ça peut être une épaule, ça peut être un coude. Tout ça, c’est la Lumière. Y a aucune faille, y a aucune dualité, y a juste des perceptions, c’est tout. Mais ces perceptions, ces ressentis énergétiques, vibratoires, ou de la conscience, vont de moins en moins changer l’immuabilité de ce que vous êtes et qui est maintenant présent. C’est pour ça que la Merkabah interdimensionnelle personnelle et collective, est maintenant mise à feu.

Autre question.Vous avez droit aussi d’interrompre les questions écrites si vous avez besoin de compléments hein, c’est une discussion à bâtons rompus bien sûr.

Bien, si y a pas de demande, on fait la prochaine question.

Question : durant les mois de janvier et février, j’ai eu des remontées de colère, d’émotions parfois très violentes, une grande activité mentale, et aussi des pensées suicidaires qui me traversaient. Pouvez-vous m’éclairer ?

Bah c’est tout à fait logique, l’ego n’a aucune porte de sortie. La personne elle-même, c’est-à-dire la conscience éphémère comme on la nommait encore l’année dernière, n’a plus aucune issue, que ce soit bien sûr bientôt au niveau physique, que ce soit au niveau spirituel (c’est déjà acquis), ou encore au niveau des croyances ou des histoires quelles qu’elles soient. Et ça, ça peut être effectivement déroutant pour ceux qui s’appuyaient encore sur leur histoire et qui s’appuyaient sur l’histoire comme des béquilles, qui parlaient de leur vie passée, de leurs amours passés, de la projection dans le futur. Autrement dit, c’est l’Instant Présent qui s’installe, et dans l’Instant Présent, vous le savez, y a pas de place ni pour le passé ni pour l’avenir, y a juste ce qui est dans l’instant.

La vraie Vie, comme je l’ai dit, elle est là, elle est nulle part ailleurs, elle est pas dans la poursuite d’un objectif lié à la personne, même si cet objectif, au départ, était présenté par la personne elle-même comme spirituel. Vous voyez ? Donc plus ou moins aisément, pour ceux qui ont vécu l’absence de résistances ou l’absence de colères, l’absence d’émotions, l’absence de souvenirs, c’est évident, mais pour ceux qui ont vécu cela parfois, comme là c’est exprimé, une colère comme ça très violente, ça peut désarçonner, déstabiliser. Mais c’est fait pour ça, je dirais.

Vous allez avoir honte de vos colères, vous allez avoir réellement honte des médisances que vous avez prononcées, vous allez avoir honte, entre guillemets, de vous être conduits de telle façon. Mais qui vit la honte ? C’est la personne. Quand y a plus de personne, y a plus de honte, y a plus de réflexions, y a plus besoin d’explications, y a plus besoin de compréhension. À ce moment-là, vous êtes totalement libres pour être en vie et non pas vivre la vie que vous imposent les conventions quelles qu’elles soient, et surtout celles qui viennent du monde archaïque, c’est-à-dire tout ce qui est lié à la prédation, à l’ascendance, au besoin de contrôler, au besoin de diriger, ne serait-ce que votre vie. Et bien sûr, si vous aviez été surtout quelqu’un qui était dans le contrôle, c’est-à-dire le besoin d’observer, rappelez-vous, l’observateur et le témoin n’est pas quelque chose qui contrôle.

Certains d’entre vous ont joué, mais on vous l’avait pas dit à l’époque, parce qu’il fallait que vous passiez par là, y en a qui ont voulu jouer les observateurs mais qui en fait étaient des « contrôlants ». Et là, ça vous explose à la figure mais c’est une grâce extraordinaire d’avoir pu vivre ces colères éreintantes. Ça te prouve simplement qu’avant, eh ben, tu y étais pas, y avait encore la personne qui se croyait elle-même libérée. Mais vous n’êtes pas libérés de personne, ce n’est pas possible, vous êtes libres, tout court, quelle que soit la personne et quel que soit le cœur et le corps. Et ça, ça tombe dessus sur tout le monde maintenant. Vous n’avez rien demandé et pourtant c’est là. Et puis, à l’époque, je disais aussi que vous faisiez tournicoti-tournicota, avant je parlais de chaises, vous aviez le c– entre deux chaises. Après on vous a dit qu’il y avait pas de chaises, et maintenant vous voyez que y a pas de mental. C’est-à-dire que même si vous vous en servez et que vous croyez que vous décidez quoi que ce soit, eh ben il serait temps de vous rendre compte que vous ne décidez rien.

Et ça revient sur ce qui avait été exprimé voilà de très nombreuses années, en préambule ou accompagnant les Noces Célestes, par l’Archange Anaël, concernant l’Abandon à la Lumière. Vous voyez ? Sauf que maintenant c’est réalisé en totalité, et non pas seulement dans votre Supraconscience mais dans votre conscience éphémère, dans le corps transitoire où vous êtes encore, comme dans tous les aspects sociétaux, politiques, économique, géophysiques, astronomiques. Vous voyez ? Donc vous avez droit d’être ébranlés par le fait d’avoir vécu des souvenirs passés, que vous aviez pourtant traités, si je peux dire, de différentes façons. Mais remerciez pour cela, et surtout ne culpabilisez pas. L’instinct de la Lumière vous montre et vous le fait exploser en pleine figure. Si c’est une douleur, elle va pas partir, elle va se cristalliser de plus en plus, jusqu’à ce que vous ayez compris. Tant que vous voudrez expliquer, comprendre, agir, par votre personne avant de mettre la Lumière devant, eh ben vous serez perdants. C’est normal, y a pas de punition, c’est la vérité de la Lumière, tout simplement.

Alors il est pas question de faire une observation, une réfutation comme à l’époque, mais de voir les choses plus que jamais clairement. Les voir ne veut pas dire les arranger, les transformer. Et d’ailleurs beaucoup d’entre vous commencent à ressentir ce que j’appellerais… allez, le mot le plus humain, c’est pas la joie, c’est pas le Samadhi, c’est plus ça, c’est l’Évidence et la Légèreté, la Grâce si vous préférez. Avant, nous vous parlions d’action de Grâce, d’état de Grâce, mais maintenant vous êtes la Grâce, que vous le vouliez ou pas. Mais si votre personne veut s’approprier cette Grâce, ce qu’il peut rester de votre personne, ça va frapper, ça va cogner. Ça a déjà cogné mais ça peut cogner encore plus fort, tant que vous êtes identifiés à quoi que ce soit d’éphémère. Et rassurez-vous, une fois que vous êtes libérés de ça, vous n’avez plus rien à changer parce que c’est la vie qui se charge de tout. C’est à vous de vous le démontrer à vous-mêmes.

Quand nous vous disions par exemple que vous n’aviez pas besoin de manger, j’avais parlé aussi de faire un jeûne, rappelez-vous, 24h simplement. Mais là, vous n’avez même pas à le décider, vous n’avez même pas à avoir la réponse du cœur par rapport à tel ou tel aliment. Si vous êtes dans l’instant, ce qui doit se passer se passera, ce qui ne doit pas se passer, se passera pas. C’est pareil pour la nourriture, c’est pareil pour les relations, c’est pareil pour le sommeil, c’est pareil pour l’argent. C’est-à-dire que la Lumière aujourd’hui, vous dit littéralement : « Alors, tu es la Lumière ou pas ? », mais là tu ne peux plus être une personne et la Lumière.

Jusqu’à présent, tu pouvais être une personne qui abritait la Lumière, parce qu’elle avait trouvé son cœur, parce qu’elle avait vécu les Couronnes, elle avait vécu le Feu, elle avait vécu l’Onde de Vie, ou même une seule Couronne de la tête ou le Canal Marial. Maintenant, c’est plus ça, c’est fini, même si ça se produit bien sûr. Mais votre conscience n’est plus attirée vers les Portes, vers les Étoiles, vers la Merkabah, elle est libre, et la liberté, c’est de vivre intégralement l’instant de votre vie sur terre, quoi qu’il y ait. Et si vous acceptez « Père, je remets mon Esprit », sans faux-semblants et sans faux-fuyants, alors la Grâce fera de vous quelqu’un de libre puisque vous êtes la Grâce.

Mais la Grâce ne peut pas se marier maintenant. C’est, je dirais, un divorce total entre la Grâce et la personnalité. Donc vous n’avez pas à vous en prendre ni à vous-mêmes au sein de ce que vous êtes, ni à un proche, ni aux circonstances, ni à l’environnement, mais vous n’avez à vous en prendre à personne. Devenez simplement encore plus humbles, encore plus simples. Redevenez cet enfant qui est spontané et vous verrez que votre vie deviendra, quel que soit votre âge, quelles que soient vos interrogations, un nuage de félicité parfaitement incarné sur terre. Voilà ce que vous dit la Lumière dans ces temps.

Et comme je l’ai dit et je le redis, plus le temps s’écoule de façon linéaire sur votre monde, plus ça sera brutal et personne, même ceux qui sont informés, si y en a qui commencent à l’être, ne pourra se douter jusqu’au moment venu que c’est le moment, et vous ne pourrez être trompés par quoi. C’est ça l’effet de surprise du Choc de l’humanité. Parce que nous vous l’avions dévoilé de manière intellectuelle mais même pour les Libérés vivants, il faut bien que ce choc se produise aussi de manière collective, n’est-ce pas ? C’est ce qui est en train d’arriver. Je peux pas vous dire mieux.

Alors bien sûr, pour ceux qui sont curieux, mais attention de pas être entraînés, par la curiosité, à des nouvelles croyances quelles qu’elles soient qui vont vous faire espérer, attendre ou redouter. Soyez pleinement dans votre vie, totalement. Donnez-vous entièrement, que ce soit à la fourmi qui passe devant vous, au frère et à la sœur qui vous emmerde prodigieusement et qui se met à vous parler. C’est la vie qui vous l’envoie, c’est pas un problème de personne maintenant.

Voyez au-delà de la forme et au travers de la forme, non pas pour comprendre et vous saisir de quoi que ce soit mais justement pour rentrer de plain-pied dans l’innocence de l’enfant intérieur, dans l’Androgyne Primordial, dans le Verbe Créateur, dans la Cocréation consciente, dans l’Impersonnel, dans le Feu Igné, dans le Chœur des Anges, dans la peau d’Uriel, dans la peau d’Anaël, dans ma peau. Et petit à petit, et de façon très rapide si ce n’est déjà fait, vous allez vous rendre compte que le monde c’est vous, et que ce monde est Maya. Il est réel et il est Maya par rapport à ce que vous êtes. Vous voyez ?

Donc si vous avez des émotions, si vous avez des réminiscences, si vous avez envie de tout plaquer, si vous avez envie de vous tuer, si vous avez envie de tuer votre voisin parce qu’il fait toujours le même bruit à la même heure, c’est pas important, n’est-ce pas ? C’est votre regard qui doit changer. Passez de la connaissance, énergétique, vibratoire, de la connaissance même de la conscience, à l’ignorance. Je vous rappelle que cette ignorance est la vraie spontanéité et est la vraie connaissance.

Même le « Je suis », et Bidi reviendra là-dessus je pense, que moi j’avais appelé le Soi de l’orgueil spirituel, n’a plus aucun espace pour s’installer. Vous voyez ? C’est à ça que vous êtes confrontés dans la multiplicité de votre histoire personnelle. Tout renvoie à ça et pas à une histoire et pas à une projection. Votre corps, votre physiologie, votre conscience Une est en harmonie, même si vous exprimez en ce moment une grave dysharmonie. Et ça rejoint ce que je vous ai toujours dit, je disais l’Amour devant, l’Amour derrière, l’Amour partout, mais c’est aussi le Royaume des Cieux.

Bien sûr, votre forme est encore là, je vous l’accorde, mais tellement peu. Et pourtant vous êtes pleinement présents, vous n’êtes pas ailleurs. Vous n’êtes pas entre le ciel et la terre, ou parfois au ciel, parfois sur la terre. C’est, depuis le solstice d’hiver, la réunification de la conscience où nous vous parlerons de moins en moins, aussi bien des événements que des différentes fractions identifiables de votre conscience, parce que la vie est Une maintenant, la Lumière est là. Et même cette subdivision que nous avons éclairée, si je peux dire, entre la conscience éphémère, la conscience éternelle, le corps physique, les cocons éphémères et le corps d’Êtreté, n’a plus de raison d’être. Vous voyez ce que je veux dire ?

Et votre vie, c’est le terrain de jeux. C’est-à-dire qu’indépendamment des vibrations, indépendamment des contacts avec les peuples de la nature, et là, ceux qui ont vécu les vibrations ou les Couronnes n’ont aucun avantage par rapport à ceux qui se présentent vierges, c’est-à-dire qui n’ont rien senti et rien vécu. Ceux-là sont les plus aptes aujourd’hui, c’est les derniers, et c’est donc les premiers. Vous voyez ?

Donc changez, si je peux dire, votre fusil d’épaule, ou changez de regard. Bien sûr qu’il y aura toujours une explication au sein de la matière par rapport à une remontée émotionnelle, par rapport à une souffrance, mais vous n’avez plus besoin de connaître ou de comprendre cela pour avancer. Il y a d’ailleurs nulle part où avancer si ce n’est de s’installer au Cœur du Cœur. Et vous allez constater quoi ? Je vais prendre des exemples très simples. Vous aviez par exemple, vous aviez du temps, l’habitude de profiter de votre temps pour vous rendre à tel endroit, par exemple pour venir ici. Et puis maintenant, qu’est-ce qui se passe ? Avant ça vous semblait vital, d’accord, et maintenant vous êtes prêts à laisser votre place. Vous voyez ce que je veux dire ? Y a rien d’autre de vital que vous-mêmes, y a aucune autre entité que vous-mêmes – et d’ailleurs y a aucune entité.

Alors bien sûr ce qui s’exprime, c’est ma forme telle qu’elle était incarnée, à l’intérieur d’un canal, mais ni le canal ni moi n’existons. Nous vous avons toujours dit que nous étions stabilisés au sein de nos vaisseaux, dans une strate intermédiaire où là y avait des histoires, où là il a fallu trouver, je dirais, avec pédagogie, un scénario adapté à cette terre pour vous emmener dans une histoire, pour ouvrir certaines choses. Mais tout a été ouvert, plus rien ne peut être fermé. À vous de voir, avec ces éléments-là, comment vous allez vous adapter, si je peux dire, parce que c’est une adaptation.

Que vous viviez le Soi, que vous soyez Libérés vivants, que vous ne viviez rien, vous êtes tous, par rapport à ça, au même stade. Y a pas quelqu’un qui est devant, y a pas quelqu’un qui est derrière. Y avait les premiers et les derniers, qui se sont ouverts les premiers, mais maintenant c’est l’Appel de Marie à n’importe quel moment, c’est l’apparition de Nibiru à n’importe quel moment. Vous voyez ?

Alors ça rejoint aussi ce qu’avait dit Maître Philippe de Lyon sur la simplicité et sur l’humilité ; Frère K aussi en avait parlé. Mais aujourd’hui, allez vers le plus simple. Bien sûr que les rencontres avec les peuples de la nature, les entités, même par le Canal Marial, vont continuer, mais il vous reste à identifier que c’est nulle part ailleurs que vous-mêmes. Et quand vous vivez ça, vous êtes libérés, que vous soyez avec forme ou sans forme ne changera plus rien.

Que l’Appel de Marie se produise demain, que l’Appel de Marie ne se produise jamais, ça changera strictement rien. Si vous avez l’impression que ça change quelque chose, ça veut dire quoi ? Que vous résistez à la Lumière, quel que soit votre amour, quelle que soit la réalité que vous avez déjà vécue, de ce que vous êtes. Donc y a plus de chaises, et je dirais y a plus de culs non plus, ça je l’ai déjà dit mais y a même plus d’entités. Y a la conscience – ce qui s’en rapprocherait le plus, c’est ce qui est nommé Sat Chit Ananda chez nos frères et sœurs orientaux, la Demeure de Paix Suprême ou la conscience de la Félicité. C’est le dernier stade avant le Maha Samadhi.

Vous êtes tellement absorbés par la Lumière que dans un premier temps vous avez l’impression que vous n’avez plus goût à rien, que vous pourriez rester effectivement des heures, des semaines, des mois, dans cette vacuité où il n’y a plus de forme, où il n’y a plus de volition (j’ai bien dit volition, hein, et non pas évolution, je précise parce qu’avec l’accent, y en a qui vont mettre évolution), y a aucune volonté. Quand vous êtes là, pour la personne qui vous voit de l’extérieur, vous êtes un légume. Mais vous êtes dans la Vérité, vous n’êtes plus à la périphérie, vous êtes au Cœur du Cœur. Même si y a pas de vibrations, même si y a pas de Feu du Cœur, même si y a pas eu l’Onde de Vie, même si vous n’avez pas vécu ou perçu l’allumage de votre Merkabah interdimensionnelle personnelle. C’est ça qui se vit.

Et vous allez voir des enfants, des gens plus âgés mais qui vivaient leur vie de façon tout à fait ordinaire mais avec cœur, que ces gens-là sont libérés, même s’ils n’ont aucun mot à dire parce qu’ils n’ont pas les connaissances intellectuelles pour les exprimer.

Vous savez, j’ai pris souvent l’exemple par exemple des sœurs Étoiles. Elles vous ont, elles beaucoup plus que nous, dévoilé, vous vous rappelez à un certain moment, leur vie. Parce que dans le Féminin Sacré, ou le féminin qui découvre sa sacralité, ce qui est la même chose, c’est-à-dire devenir épouse du Christ ou épouse de la Lumière peu importe, vous l’appelez comme vous voulez mais à un moment donné vous êtes réellement la Lumière, et ça donne toutes les manifestations de la Lumière. Que ce soit l’apparition de diamants, d’or, que ce soit la lévitation, la bilocation, ça se produit indépendamment de vous. Vous n’êtes plus dans la recherche des pouvoirs ou de preuves, vous devenez la preuve vivante de la Lumière.

Saisissez bien cela parce que c’est ça qui se vit maintenant, quoi que vous en pensiez, quoi que vous en disiez et quel que soit le basculement des pôles, quel que soit l’Appel de Marie et quel que soit le jour de la visibilité de Nibiru. Donc vous êtes, si je peux dire, à une octave supérieure à ce qui était le cas l’année dernière. Même si vous avez pensé que vous êtes tombés, que c’est dramatique, que vous croyez avoir vécu le Soi stabilisé et que vous découvrez votre petite personne avec ses colères et ses mauvaises langues, si je peux dire, c’est pas grave. Pourquoi tournez-vous votre conscience encore vers cela alors que tout se déroule en vous et que toutes les réponses sont en chacun de vous – les réponses éternelles à ce que vous êtes mais pas les réponses par rapport à ce monde, parce que comme nous vous l’avons dit, tout a été réalisé, absolument tout.

Toutes les étapes que nous avons gardées, au cas où, entre 2012 et 2016, auraient très bien pu ne jamais exister, mais comme vous étiez présents au sein de la linéarité, nous vous les avons dévoilées. Alors bien sûr, y aura certainement des questions sur ce qui se joue au niveau Vibral en ce moment, à travers certaines Portes ou certains circuits qui s’activent, mais ça c’est le témoin, vous voyez ? Donc j’y répondrai, bien sûr, si y en a, mais l’essentiel n’est plus là. Il n’est plus dans le fait de savoir si vous vivez le Feu Vibral, le Feu Igné, la petite Couronne, la grande Couronne, l’Onde de Vie, l’Onde de l’Éther ou le Feu Igné. Tout ça maintenant, je dirais, va devenir de plus en plus accessoire et éloigné de vos préoccupations.

Alors parfois c’est très abrupt, parce que vous vous levez un matin et vous vous dites : « J’ai plus rien à faire là », que ce soit dans ce monde, donc des idées de suicide, que ce soit à votre place dans votre travail, dans la famille, avec les membres plus ou moins proches. C’est pas important. Vous voyez la différence qui se précise maintenant ? Et je précise d’ailleurs, même ici, si on posait la question, y en a plein qui vivent déjà ça depuis un ou deux mois. Et d’autres aussi, et plein aussi, qui vivent exactement l’inverse. Une douleur qui apparaît, une maladie qui apparaît, des émotions qui reviennent, des mémoires qui reviennent. Mais elles n’ont pas à être traitées, elles ont juste à vous faire voir le mécanisme précis de basculement de la conscience, c’est-à-dire passage éphémère à Éternel, comme nous parlions, et vous rendre compte maintenant que vous n’avez plus à passer de l’un à l’autre. C’est les deux qui sont en juxtaposition totale, et vous êtes une conscience unifiée.

Et si vous êtes unifiés avec l’Éternité, eh bien votre vie devient magique, parce que vous n’avez rien besoin de demander à l’univers, vous n’avez rien besoin d’expliquer, vous n’avez rien besoin de justifier, vous êtes totalement disponibles pour l’instant présent. Alors bien sûr, regardez en vous. Si vous êtes toujours en train de vous projeter dans un évènement futur, ou de parler de votre petite personne, mais ça va devenir de plus en plus visible, comme le nez du clown au milieu de la figure. Et par contre celui qui le voit pas, c’est dramatique, parce qu’il le voit pas et vous, vous le voyez. C’est pas un jugement mais votre amour fait que vous êtes dans la bienveillance par rapport à ce frère ou cette sœur et qu’avant, vous auriez dit : « Celui-là, il m’emmerde. » et aujourd’hui vous vous dites : « Bon, celui-là, avant, il m’aurait emmerdé. » mais l’Amour se met avant qu’il vous emmerde, vous voyez ?

Et regardez bien toutes vos relations, les plus détestables comme les plus heureuses. C’est pas de l’indifférence, c’est pas du déni, c’est pas un refus de la vie, c’est le juste emplacement. Et je sais qu’ici, je le vois, y en a qui le vivent déjà, à qui c’est tombé dessus alors qu’ils étaient persuadés d’en être très loin. Et vous en avez d’autres qui étaient persuadés d’être arrivés totalement là où ils ont vécu l’expérience et qui n’y sont pas encore. Mais y a pas de prédation, y a pas de compétition, y a juste à le voir, là aussi, et vous en rirez très bientôt, même si vous riez pas pour certains que je vois ici, n’est-ce pas ?

Vous rirez de vous-mêmes comme je ris de vous d’ailleurs, et comme tout Libéré vivant ne peut que rire de vous. Il vous aime et il rit. C’est pas de la moquerie parce qu’il est passé par là, lui aussi, donc il rigole parce que lui aussi il est tombé sur la peau de banane, et il sait que vous devez nécessairement y tomber. Donc il se marre parce qu’il connaît la suite, vous voyez ? Et tout va être comme ça. Vous le voyez sur la scène, dans tous les pays du monde, au niveau société, politique, média, à tous les niveaux. Quel que soit le niveau que vous voulez interroger ou observer, c’est la même chose qui se joue.

Allez, autre question.

Question : depuis plusieurs mois, je ressens des douleurs ou des brûlures côté gauche qui remontent à l’oreille, avec gonflement des glandes jusqu’au point KI-RIS-TI et la Porte HIC. Parfois combinées à une sensation de brûlure de tout le corps, surtout au niveau du système nerveux. Est-ce l’Amour qui fait son travail ?

Exactement, t’as rien à faire.

J’ai répondu. Mais j’ai déjà répondu dans les deux questions précédentes, c’est exactement la même chose mais c’est normal que ces questions, vous allez voir, il va y en avoir plein. C’est tout à fait logique.

Question : sachant que nous jouons le jeu divin, peut-on, jusqu’à la fin, s’aider de techniques, de thérapies, pour entretenir son corps physique afin d’être plus opérationnels?

Mais bien sûr, personne ne vous a dit de négliger le corps. On vous a pas dit de le rejeter, on vous a dit de l’écouter. Alors avant, vous l’écoutiez, par exemple quand j’avais expliqué, y a presque trois ans, la réponse du cœur par rapport aux aliments ou aux décisions, ça vous n’en n’avez plus besoin. Dès l’instant où vous êtes alignés, si je peux dire, dès l’instant où vous arrivez à être posés, y a plus d’émotions, y a plus de pensées, y a plus de projections, y a plus de mémoires. Il reste quoi ? Et si vous êtes dans cet état-là, vous allez constater que votre vie devient un vrai rêve, que vous ayez de l’argent ou pas, que vous ayez femme ou pas, c’est un état intérieur qui se traduit à l’extérieur.

Encore une fois, ça ne dépend aujourd’hui ni de l‘âge ni de votre vécu antérieur. C’est ça la Grâce en manifestation ; ce n’est plus l’action de Grâce, ce n’est plus l’état de Grâce, vous voyez ? Donc même quand vous dites : « Je vais rencontrer un dragon », « Je vais sur tel lieu », ou « Je sens le Canal Marial », ou « Je sens une Présence », ou « je vois des Présences, des fois lumineuses, des fois moins lumineuses », ça ne vous concerne pas.

Et celui maintenant qui vit cette phase particulière n’est pas indifférent à tout, au contraire, il sait qu’il est réellement ce qui se tient au centre et qui voit la Vie se dérouler. Vous voyez?  Il est la Vie, donc il ne peut pas tenir à sa vie, il ne peut pas tenir à quoi que ce soit d’ailleurs, il ne peut être que dans l’instant. Ça veut pas dire que y a pas de projets ; il suffit d’une attention et d’une intention et après vous n’y pensez plus. Vous êtes disponibles, que vous le vouliez ou non, pour l’Instant Présent. Et parfois la douleur va vous empêcher de mener vos activités. Là c’est les appels de la Lumière mais j’avais toujours dit que les appels de la Lumière deviendraient de plus en plus expressifs, si je peux dire.

D’ailleurs vous le voyez bien, ceux qui ont des douleurs. Avant vous aviez une douleur, ça durait quelques jours, ça passait, et là, si c’est survenu dans cette phase-là, eh ben ça s’est cristallisé, y a plus de mouvement possible, vous êtes bloqués à un endroit, du cœur, du ventre, du dos, des jambes, des pieds. C’est très inflammatoire, y a des cristallisations partout, mais ça, c’est pas parce que vous avez fait des erreurs, c’est parce que simplement cette phase, comme ça a été dit dans la question de l’Évidence de la Lumière, ne peut que s’amplifier. Et ça ne dépend pas de vous, ça ne dépend d’aucune entité.

Si vous arrivez à voir ça, je vous demande pas de l’accepter comme ça, ni d’y croire, mais de le mettre en pratique, vous verrez par vous-mêmes. Certains ont vu parce qu’ils l’ont mis en pratique spontanément, et ils vivent cette légèreté en ce moment. Et d’autres qui étaient très légers, aujourd’hui se rendent compte qu’il y a quand même des choses très lourdes en eux ; aucune culpabilité, aucune réflexion, tout va très bien. Y a aucune erreur ni aucun danger, n’est-ce pas ? Le danger, il est toujours pour la personne mais pas pour ce que vous êtes.

Alors maintenant, pour revenir à ce véhicule qui est votre corps, surtout maintenant, il faut faire attention pour qu’il soit entretenu à la perfection. Imaginez que, je prends une image, le corps d’avant ce solstice d’hiver était une 2CV, plus ou moins fatigué, plus ou moins usé, et du jour au lendemain, sans rien faire, certains d’entre vous se sont retrouvés avec une voiture de course. Bien sûr, les réglages d’une voiture de course nécessitent plus d’attention que pour une 2CV, c’est-à-dire qu’il faut être à l’écoute non pas de l’intellect, non pas même de la réponse du cœur, mais être à l’écoute de l’instant présent.

Si vous êtes réellement dans cet Instant Présent, je vais prendre un exemple tout simple. Vous décidez : « J’ai faim, je vais manger », d’accord ? Vous arrivez devant votre nourriture, vous vous posez la question de sentir si c’est bon pour vous ou pas, et vous mangez. Mais maintenant c’est plus ça. C’est-à-dire tout ce qui était les repères de vos rythmes, les repas, à heure fixe, tout ce qui était rythmé et programmé, vous voyez bien qu’autour de vous, même si vous faites tout pour conserver un territoire, par exemple de faire telle chose à telle heure, toutes les circonstances de votre vie vont vous montrer exactement l’inverse.

Vous estimez qu’il vous faut être en silence pour dormir ou pour méditer, vous aurez du bruit tout le temps jusqu’à que vous compreniez que vous n’avez pas besoin du silence extérieur mais du silence intérieur. Vous voulez manger quelque chose qui, vous avez fait très attention parce que vous faites attention à votre alimentation, vous bénissez votre nourriture, et vous allez vous apercevoir que cet aliment-là, et ben vous pouvez plus le digérer, ou il peut plus rentrer en vous. Qu’est-ce que vous faites dans ces cas-là ? Soit vous acceptez la Grâce de l’instant présent, soit vous continuez à jouer le jeu de la personnalité, mais ça va frapper de plus en plus fort.

Et si vous avez l’Intelligence réelle de voir cela à l’œuvre, vous ne pourrez plus être dupes des demandes de la personne éphémère, vous êtes installés dans l’Unité définitive et ce, je dirais, au-delà même de tous les processus vibratoires, d’élévation de vibration et de conscience que vous avez vécus quand vous nous avez suivis depuis plus de dix ans, vous voyez ?

La Lumière va être de plus en plus simple, de plus en plus évidente, de plus en plus visible. Et donc, si vous n’êtes pas cela, ça fera bobo, c’est aussi simple que cela maintenant. Et cette douleur, cette résistance, ce trouble, ce changement, s’il survient, n’est là que pour vous faire aller vers cet instant présent et vers l’Éternité, la conscience Une, c’est-à-dire la réunification totale de la conscience éphémère avec la conscience d’Éternité, puisque la Merkabah interdimensionnelle personnelle, pour les plus privilégiés – et encore, est-ce que c’est privilégié, on verra ça plus tard –, ont eu la chance de vivre cela, mais tous vous allez le vivre.

Alors mettez à profit les heures, les jours, les semaines qui restent, les mois… Ah j’irai pas jusqu’à des années parce que y en a qui vont déprimer, mais profitez de chaque minute, non pas pour satisfaire un désir, un plaisir, ou une habitude, ou quoi que ce soit, mais pour être dans la pleine conscience de l’instant, où il n’y a plus de différence entre la conscience éphémère et la conscience éternelle. C’est la superposition totale et finale qui a été rendue possible par l’allumage de la Merkabah.

Alors bien sûr, y aurait d’autres choses à dire, j’y répondrai si y a des questions, parce qu’il faut bien échanger, hein. Mais rappelez-vous que les éléments que nous vous donnerons maintenant ne seront pas aussi pointus que ceux que nous avions donnés par exemple à la même époque, y a deux ans, dans les Carnets de Février. Mais nous attirerons tous, et je crois que Bidi va distribuer suffisamment de coups de marteau pour que ça soit marqué en vous, n’est-ce pas, que tout est simple dès l’instant où vous n’êtes plus assujettis à un rôle, à une fonction, à quoi que ce soit de l’éphémère. Et votre éphémère ne va disparaître tant que vous êtes là, vous aurez toujours des choses à faire, à vivre, mais elles ne se feront pas et ne se vivront pas par vous-mêmes, c’est toute la différence.

Et je vous recommande, c’est un conseil de frère qui n’est plus dans la chair, d’être vigilants par rapport à cela, parce que pour l’instant, comme je l’ai dit, ça devient plus dense, plus lourd, que ce soit le corps, les émotions, ou autre. Mais si vous portez votre attention dessus, avec les réflexes anciens, ce qui ne veut pas dire que vous pouvez pas utiliser ces réflexes anciens mais mettez l’Intelligence de la Lumière devant, et l’Intelligence de la Lumière vous dira quoi faire, mais vraiment.

Alors bien sûr, parfois vous allez tomber sur un livre, vous allez ouvrir une page, vous aurez la réponse. Parfois vous serez en train de vous promener, vous serez attirés par un végétal ou une conscience, et vous aurez la solution. Mais vous n’êtes pas partis vous promenez en cherchant une solution, c’est la solution qui doit venir à vous, vous comprenez ? Ça, c’est la Grâce. Ce n’est plus l’action de Grâce ou l’état de Grâce, c’est la Grâce totale. Le Libéré vivant ne se soucie pas de ses besoins, quels qu’ils soient, parce qu’il n’a pas de besoin, à aucun niveau, puisqu’il est libéré de la personne – de sa personne –, et c’est de plus en plus vrai, avec une évidence de plus en plus éclatante, si je peux dire.

Donc si votre douleur est éclatante, si votre malaise est éclatant, c’est exactement la même chose. Mais dépêchez-vous d’abandonner, dépêchez-vous de vous en remettre à la Lumière parce que l’Intelligence de la Lumière, et ce que j’ai nommé l’instinct de la Lumière viendront à bout de tout ce qui peut vous sembler contraire, mais que ça ne fait que traduire votre difficulté présente, et vous êtes encore à ce moment-là dans la peur de la perte et la peur de la mort. Voyez cela clairement. Vous ne pouvez pas lutter contre cela.

Rappelez-vous le Choc de l’humanité. Même si ce n’est pas encore le Choc de l’humanité, je vous rappelle que ce Choc de l’humanité peut tout à fait se mettre au singulier, c’est-à-dire le Choc personnel. Vous voyez, y a le déni, l’indifférence, le déni, la colère, la négociation, et voyez par exemple certains de vos frères et sœurs qui, même dans cette période, ont vécu la Lumière ici avec vous, entre vous, avec nous, et qui pourtant maintenant arrivent à, non plus yoyoter de la touffe, comme je disais à l’époque, mais à rejeter tout ça. Ils vont vous dire : « Ah non, c’est pas vrai, c’est une secte, c’est des conneries, ça peut pas exister. », et pourtant ils ont vécu la Vérité ; ils le savent au fond d’eux-mêmes. Qu’est-ce qui se manifeste dans ce cas-là ? Simplement leur petite personne, et rien d’autre. Donc faut laisser la petite personne s’éteindre.

Quand vous voyez ces gens-là, vous n’avez aucune médisance, vous n’avez aucune compassion, mais vous les aimez. Ils jouent, ils n’ont pas compris qu’ils étaient en train de jouer encore. Ils se prennent au sérieux, vous voyez ? La seule chose qui soit sérieuse, parce qu’elle est évidente, c’est la Lumière et l’Amour. Le reste n’est pas sérieux puisque ça ne fait que passer. Est-ce que vos colères, par exemple vous prenez les émotions… pour le corps physique c’est différent, parce que quand la douleur elle s’installe, elle, elle ne passe pas, elle va cristalliser, je vous l’ai dit, de plus en plus, que ce soit dans les mouvements, que ce soit dans les douleurs, et dans les manifestations organiques de vos cellules localement où vous avez mal. Vous n’allez pas aller jusque-là quand même, ça sert à rien de souffrir comme ça. Vous n’avez pas à lutter, vous avez juste à voir la Grâce, à la voir (L, A, plus loin VOIR), et à l’avoir (L, apostrophe) aussi. Mais vous ne pouvez la voir puisque vous l’êtes, vous voyez ?

Si vous saisissez ça et que vous mettez en œuvre ça, mais ça va être… alors aidez-vous, bien sûr, des béquilles quelles qu’elles soient. Reprenez la Danse du Silence, utilisez des cristaux, ça va occuper votre personne, et pendant ce temps-là, la Lumière pourra se déployer. Vous voyez, c’est plus la technique qui va agir, la technique va occuper votre personne et pendant ce temps-là, l’Éternité peut prendre toute la place. Alors moi j’emploie mes mots, hein, j’espère que vous comprenez, mais sans ça, je pense que les coups de marteau de Bidi seront beaucoup plus percutants pour ceux qui ont la tête un peu dure, enfin encore dure.

Et encore une fois, hein, c’est pas une question d’âge. Si vous acceptez la Lumière, vous serez comme moi à la fin de ma vie, j’avais des jambes de vingt ans. Je courais, je volais quand j’allais à la rencontre avec le Soleil le matin, même les jeunes n’arrivaient pas à me suivre. Mais c’était pas ma personne, c’était pas mes jambes, c’était la Lumière dans mes jambes qui faisait marcher. C’est ça l’Intelligence, la Grâce de la Lumière, c’est ça l’instinct de la Lumière. Vous ne pouvez pas lutter avec cela, quels que soient vos dons, quelles que soient vos vibrations, quelles que soient vos expériences.

Vous vous rappelez, à l’époque j’avais parlé du bocal avec les cacahuètes, mais maintenant faut vous rendre compte : y a pas de cacahuètes, y a pas de bocal et y a pas de main. Il y a la conscience nue, la conscience qui se rapproche de plus en plus de la A-conscience, de l’extinction, qui correspond, je vous le rappelle, à l’Appel de Marie (collectif), parce que y en aura parmi vous qui ont beau avoir été appelés voilà de très nombreuses années, et qui continuent à jouer à tournicoti-tournicota ou à jouer avec leur personne.

Mais vous avez le droit de jouer avec votre personne, mais il faut quand même reconnaître que c’est un jeu, et quand c’est un jeu, à part quand vous voulez toujours gagner, vous n’êtes pas impliqués, vous prenez du plaisir à jouer, quel que soit le jeu. C’est pareil pour votre vie ; dans cette phase, hein, je parle.

Autre question. Si y a quelqu’un qui veut intervenir, il peut, hein.

Question : en prononçant : « Père, que ta volonté soit faite et non la mienne », j’ai été gêné par le mot « Père ». Par rapport à cette gêne, il m’est venu que peut-être, en ces temps, la Source était Père/Mère. Y a-t-il androgynat en l’Illimité ? Et pourquoi cette gêne ?

Dans l’Illimité, y a même plus d’androgynat puisqu’il y a plus de polarité. Bien sûr, on vous dit qu’un Archange est d’une polarité masculine, certains Archanges – certains sont plutôt efféminés, je dirais, hein, ça serait, comment vous dites aujourd’hui, ah oui des transgenres, c’est à la mode voilà – ils sont à la fois homme et femme, c’est l’androgynat. Mais globalement, vous, là où vous êtes, dans cette Conscience Une maintenant qui se déploie, et c’est une chance inouïe, hein, qu’elle se déploie, parce que vous auriez très bien pu vivre l’Appel de Marie sans avoir vécu ces derniers éclairages depuis deux ans là, ou trois ans, parce que c’était imminent depuis trois ans, n’est-ce pas, hein ? Et le temps qui a été alloué, qui ne dépend, encore une fois, de personne mais d’un ensemble de circonstances que personne ne peut contrôler, même pas la Source.

Vous pensez bien, y a tellement de facteurs en jeu, on est simplement certains, et vous le savez depuis déjà longtemps, de l’issue, mais le déroulement du temps va devenir de plus en plus serré, tout va se regrouper, c’est ce qui se passe aussi pour votre conscience. Quand je parlais de Conscience Une pour remplacer la conscience éphémère et la Conscience éternelle, c’est exactement la même chose sur terre. Donc à vous de voir.

Question : j’ai eu des informations par une personne sensible à l’enseignement des Hathor sur les lignes du temps et comment nous pouvons en jouer pour créer chacun notre réalité. Elle affirmait qu’Hercolubus avait failli se manifester dans la réalité de notre ligne temporelle, conduisant au grille-planète, mais que suffisamment d’êtres humains s’étaient éveillés, amenant l’inconscient collectif à alimenter une ligne temporelle différente, impliquant un choix d’Ascension plus douce…

Alors là je coupe tout de suite, ça va être tout sauf doux. Plus le temps avance, plus ça sera brutal et violent, ça il faut bien en avoir conscience. Maintenant parler de lignes temporelles, même pour quelqu’un de sensitif, ça prouve simplement que c’est quelqu’un qui est pas sorti de l’illusion du temps. Bien sûr qu’il y a des trames temporelles, mais si vous voyez les trames temporelles, c’est que vous êtes soumis au temps, que vous êtes encore dans la personne. Le Libéré vivant, le Jnani, l’Absolu, il n’a que foutre des lignes temporelles puisqu’il est hors du temps, quelle que soit la ligne temporelle.

Vous retombez ici dans le paradis perdu et l’illusion luciférienne de croire que la Terre va aller de mieux en mieux. C’est faux, c’est archifaux. Comment pouvez-vous, à travers la pensée positive, et parler de l’éveil de l’humanité qui est effectivement réel, et vous ne voyez pas ce qui se passe sur terre ? Vous ne voyez pas ce qui se passe en vous ? Vous ne voyez pas les processus d’extinction de la vie qui se déroulent en vous ? Vous le voyez pas autour de vous ? Mais ça, moi j’appelle ça, excusez-moi, mais des doux rêveurs.

Ce n’est pas parce que vous avez exploré les lignes de temps, les lignes temporelles qui sont réelles – et on le sait au niveau physique aujourd’hui, au niveau de la science, les univers parallèles existent, c’est appelé les supercordes, je vais pas rentrer là-dedans parce que ce n’est pas mon domaine mais c’est prouvé. Y a des réalités dimensionnelles différentes, il y a eu intrusion depuis les premières bombes nucléaires, les essais nucléaires, intrusion des consciences qui étaient appelées par Steiner « ahrimaniennes », sur terre, c’était leur but. C’était leur but au niveau de la radioactivité, c’est de créer des failles non pas avec le ciel mais avec les demeures infernales. Bon, ça c’est une ligne temporelle, mais les lignes temporelles, je me tue à vous le dire, et ceux qui sont libérés le vivent, y a aucune alternative possible.

Ça c’est de la rêverie que je qualifierais d’illusion luciférienne ou astrale, de croire que plus vous avez des êtres humains qui s’éveillent, plus la vie va être belle, et on va continuer comme ça, avec l’argent, avec la dualité, avec la prédation, éternellement. Ça, c’est le mythe de Prométhée, ça, c’est luciférien. Je vous renvoie aux canalisations magistrales de Ma Ananda Moyi et de Frère K, durant l’année 2010 et 2011, y en a eu quatre, à peu près au mois d’avril-mai, qui parlaient de cela. Mais est-ce que vous pensez que le Libéré vivant voit des trames temporelles ? Non. Y a plusieurs possibles qui étaient possibles, mais l’évènement ultime, personne ne pourra passer à travers, vous voyez ?

Donc parler de trames temporelles, c’est encore être soumis à l’illusion temporelle. Le Libéré vivant n’a que faire du temps qui s’écoule ; il est hors du temps, même si son corps est soumis au temps et à l’histoire de la Terre. Alors bien sûr, ça fait partie de votre liberté, mais aujourd’hui l’instinct de la Lumière va être tel, chaque jour un peu plus, et vous allez voir l’octave que vous allez franchir à partir du 8 au 15 mars, avant le printemps. Vous allez vous apercevoir que tout ça, c’est même pas de l’histoire, c’est de la rêverie, c’est des projections au sens psychologique, qui tirent leur source d’une information astrale et réelle des lois de l’enfermement de ce monde et qui va vous parler de continuité, vous voyez ? Donc on aurait fait tout ça pour rien, mais c’est stupide.

Comment est-ce que des frères et des sœurs qui vivent des contacts avec d’autres réalités peuvent encore croire qu’ils doivent évoluer, s’améliorer, se perfectionner, trouver l’Esprit, trouver cela ? Mais c’est un manque de réalisme total, surtout maintenant. Y a sept ans, y a dix ans, c’était impossible, mais aujourd’hui y a, et je dirais, un train de retard là-dedans. Demandez à vos scientifiques de la terre ou à vos médias, en regardant et en fouillant, vous allez trouver tous les processus d’extinction globale de l’humanité qui sont largement avancés. Je vous demande pas de me croire ou ce que dirait un être de Lumière, ou votre intuition, ou votre instant, ou vos lignes temporelles, il faut un peu redescendre sur terre et regarder les paramètres physiologiques de la Terre qui ne laissent aucun doute. Le malade est en stade terminal, et heureusement. Il n’est pas en coma dépassé, mais presque.

Question : quand on est dans l’Absolu, il n’y a plus de vie individuelle. Que ressentons-nous et comment cela se passe ?

Une seule chose : tu es chez toi et tu trouves enfin ce que tu es. Donc tant que tu es dans l’espoir de revivre d’autres vies, d’être sur Terre, d’imaginer une progression, de prendre du plaisir, d’expérimenter tout ça, tu n’es pas prêt pour l’Absolu, c’est aussi simple que ça. C’est ta liberté. Mais celui qui vit l’Absolu, y a… Tous ceux qui l’ont vécu, même s’ils n’ont pas les bagages spirituels, ésotériques, asiatiques ou autres, ils vont vous dire la même chose : « Je suis chez moi, qu’est-ce que j’ai à faire d’aller vivre une vie, même dans une dimension des Maîtres généticiens ou d’aller créer des mondes ? Je peux participer, bien sûr, puisque je suis toutes les consciences ». Mais quand tu es chez toi et que tu es bien tout le temps, puisqu’il y a plus de temps, y a plus de corps, y a plus de forme, y a plus de concepts, y a plus d’idées, y a plus rien, ce que ta petite personne pourrait appeler le néant, ou l’ombre même, mais tu sais que tu es chez toi, tout simplement.

Tu ne peux pas te le représenter, tu ne peux pas l’imaginer. À toi de savoir si tu veux lâcher le bocal ou pas ? Y a pas d’autre choix maintenant. Tu peux pas choisir, tu peux pas décider. C’est comme pour la mort : quand ce corps meurt, il meurt, que tu le veuilles ou pas. Alors bien sûr, l’ego se rattache à la notion de réincarnation : « Je vais revenir, je vais m’améliorer ». Mais ça, c’est quoi ? C’est la peur de la mort, tout simplement, et rien d’autre. Tout ce qui se manifeste en vous actuellement, même quand vous dites « Vivement la fin », n’est que la peur de la mort. Y a rien d’autre, c’est du vent.

Question : alors vous dites qu’il y a un « Je » dans l’Absolu ?

À toi, tu entends ce que tu veux, j’ai jamais dit ça.

… je vous ai entendu parler de « Je ».

Y a jamais de « Je » dans l’Absolu, ni « je, J-E » ni « J-E-U ». Tu vois tous les « Je », par contre : « J-E et J-E-U ». Et c’est justement parce que tu es tranquille au Cœur du Cœur, dans l’Absolu, dans ta Demeure d’Éternité, que tu es Dieu, que tu es Tout, que tu es Rien, que tu es le Soleil, que tu es tous les mondes, passés, à venir, toutes les créations de la conscience. Pourquoi aller t’embêter à prendre un véhicule pour cela ? Mais ça, quels que soient les mots que je pourrais employer, quelles que soient les descriptions que pourrait en donner Bidi, ou aujourd’hui Frère K et d’autres, n’est rien tant que toi-même tu n’as pas fait le voyage. Conscientise bien que c’est ton ego et seulement ton ego qui a besoin d’être rassuré, parce que l’ego ne connaîtra jamais l’Absolu.

L’Absolu ne peut éclore que quand l’ego est dissout, soit par la voie de l’Innocence, la voie de l’Enfance de Thérèse, qui se passe de vibrations ou de quoi que ce soit, soit par la voie de la vibration et de l’expansion de la conscience, chemin que nous avons choisi pour vous et que vous avez choisi aussi, la plupart d’entre vous sur terre. Mais tout le reste, c’est un fatras. Quand est-ce que vous allez arrêter encore de croire à ces niaiseries ? De quoi avez-vous peur ? Et là je m’adresse à toi : « De quoi as-tu peur ? » Tu as peur de ce que tu ne connais pas, et tu voudrais le connaître sans le vivre tellement ça fait peur.

Question : c’est long l’Éternité, surtout vers la fin.

Comme y a jamais eu de début, c’est encore mieux. C’est long pour la personne, oui, je le conçois tout à fait. Dites-vous bien que nous aussi, là où nous sommes, on aurait largement préféré se retrouver ailleurs que dans ce système solaire en 2012 déjà, hein, et même 2011. Mais nous sommes soumis, vous êtes soumis, à un bain collectif, vous n’y pouvez rien. Mais encore une fois, là je parle même plus des peurs, faut arrêter avec les croyances, parce que vous parlez par exemple d’âme. Qui peut me décrire son âme ? Qui peut me décrire l’Esprit ? Qui peut mettre des mots sur l’Absolu ? Ça sert à rien. Ah si, je pourrais être poétique et par des mots comme Uriel vous amener à la frontière, mais tant que tu as pas lâché, tu peux pas passer.

L’avantage, c’est que là, en fin de ce cycle d’humanité enfermée, c’est que vous êtes tous, sans exception, libérés ; ça c’est merveilleux. Mais après, si t’as envie de recommencer l’expérience de la conscience, tu as toute la liberté, mais je doute fort, à part si y a quelque chose à accomplir par rapport à l’Esprit, hein, je parle de rôles, de missions d’incarnation, je parle pas d’incarnation du tout d’ailleurs là, mais à part ces quelques rares cas, celui qui goûte l’Absolu et qui est débarrassé de la forme, par la mort ou par l’Ascension, mais n’aura plus du tout envie ni idée de faire quoi que ce soit parce qu’il est dans la Béatitude éternelle, où le temps ne compte pas, où il n’y a pas d’espace, où il n’y a pas de dimensions, où il n’y a pas de projections, où il n’y a pas d’histoire. C’est ta Demeure, c’est ce que tu es.

Alors bien sûr, l’ego, quand je dis ça, va se sentir saisi d’un vide incommensurable, et puis si l’ego est très fort, il va dire « Oh là là, c’est une secte. Oh là là, c’est de la manipulation ». Mais je t’invite dans ces cas-là, si tu as une formation scientifique, à regarder objectivement ce qui se déroule sur terre et que vos médias s’acharnent à vous masquer. Y a juste des courbes à tracer, que ce soit sur les séismes, sur les tempêtes, sur les trous dans la terre faits par les dragons, que ce soit sur l’organisation sociétale, et vous verrez bien que ce monde est fini, totalement fini.

Quand je disais ça en l’appelant le grille-planète, y avait déjà des interrogations, mais là c’est plus dans le futur. D’ailleurs le Feu que certains décrivent, y en a qui brûlent littéralement, mais je vous rappelle que le Feu Vibral, il chauffe mais il brûle pas, et que le Feu Igné est tellement brûlant que vous sentez rien. Celui qui sent, c’est la personne. Ça veut dire quoi ? Que la personne est encore là. Celui qui vit le Feu Igné, l’Impersonnel, l’Absolu, appelle-le comme tu veux, bien sûr qu’il a des moments où il sent le Feu, mais il ne brûle pas, ou alors cette brûlure est une brûlure d’Amour comme vous l’a décrit Sœur Yvonne-Aimée, comme vous l’a décrit Hildegarde, comme vous l’a décrit Gemma et Thérèse avec leurs mots propres et leur expérience propre.

Crois-tu que quand tu es Absolu, même avec une forme, et que tu es en extase, t’aies envie de revenir dans une limitation quelconque ? Donc ce qui s’exprime, au travers de ta question, c’est ce qu’il reste de personne, rien de plus et rien de moins. Vous avez des frères et des sœurs qui ont brûlé intensément à différents endroits du corps, ou à l’échelon du corps ; c’est très bien de brûler, ça veut dire que la personne est en train de disparaître, mais ce Feu Igné, ce souffle de l’Esprit, tout ce que nous avons évoqué, le Chœur des Anges, l’Esprit du Soleil, l’Impersonnel, tout cela, cette brûlure est un Feu d’Amour. Ce qui ressent la torture de la brûlure, c’est la personne.

Alors bien sûr, ceux d’entre vous qui ont joué aux jeux spirituels, mais encore une fois ce n’est ni une critique ni un jugement, c’est un éclairage, et comme je le disais tout à l’heure, moi j’ai envie de rire, le Libéré vivant, il a envie de rire quand il voit des frères et des sœurs qui se débattent dans un Feu intolérable ou une douleur intolérable. Mais oui, voyez ce que ça veut dire simplement. Bien sûr que le Feu vous brûle, ça veut dire qu’il y a quelque chose à brûler, c’est tout simple. Sinon, si vous-mêmes êtes Lumière, c’est quoi la Lumière ? C’est le Feu aussi, bien sûr, le Feu de l’Esprit, et c’est une jouissance, c’est pas une brûlure.

D’ailleurs, y en a qui ont vécu cette brûlure du Feu Igné et qui ont cristallisé, ils se sont bloqué le dos, le ventre, les épaules. Donc ça veut dire quoi ? Qu’y a encore une personne. Parce que si y a aucune résistance et que la personne arrive à s’effacer très vite, y a plus de mental, y a plus d’émotions, et le Feu Igné est une jouissance qui est magnifiée, je dirais, par rapport au Maha Samadhi yogique. C’est plus que l’extase, c’est plus que l’intase.

Allez, on continue.

Question : pouvez-vous apporter des précisions sur les lignes du temps et leur incidence éventuelle sur les processus en cours pour la Terre et ses habitants ?

Oh bah c’est très simple, toutes les lignes temporelles, il n’en reste plus qu’une, elle est inéluctable : c’est l’apparition d’Hercobulus, le grille-planète, et la fin de la 3D dissociée, et le retour à l’Éternité. C’est la seule ligne temporelle qui reste, y en a pas d’autre. Depuis que l’Onde de l’Éther est montée du noyau cristallin de la Terre avant le printemps de l’année 2012, y a plus aucune ligne temporelle possible que celle que nous vous décrivons, que vous l’acceptiez ou pas ; vous le vivrez dans tellement peu de temps que nous nous mettrons à rire avec vous.

Donc si vous percevez des trames temporelles, c’est que vous êtes figés sur des choses qui n’existent pas et qui n’existeront jamais, ce sont des voies temporelles, des lignes temporelles sans aucune issue, c’est des culs-de-sac. Puisqu’il y a un moment collectif que j’avais nommé le grille-planète, l’Appel de Marie, et le grille-planète final. D’ailleurs c’est encore beaucoup plus simple que ça, ce qui s’installe maintenant, si vous êtes dans la Paix, pas une paix que vous cherchez par la méditation mais j’appellerais une paix naturelle qui est la Grâce, mais aucune question peut émerger.

Vous pouvez vous poser la question d’un horaire de train, d’un itinéraire à prendre, mais au niveau de la conscience, du mental, des émotions, c’est limpide et clair : il n’y a plus rien. Il y a juste la plénitude de cette vacuité qui est l’installation de l’Absolu dans la forme malgré cette forme, parce que le vécu de ceux qui sont libérés maintenant n’est plus ce que disait Bidi « l’Absolu avec forme », qu’il différenciait de « l’Absolu sans forme ». Vous êtes Absolus sans forme et Absolus avec forme, les deux se sont superposés, ce qui explique ce regain, pour certains frères et sœurs ici, de sentiment de plénitude, de paix, de disparition de toutes les douleurs, de toutes les souffrances, de toutes les émotions, où il ne reste que la magie de l’instant présent et de la Vie.

Mais ça, tant que vous courez, ou tant que vous parlez de vous, de vos petites affaires, de votre petit futur, de vos petits tracas, mais vous ne pouvez pas le vivre. La Lumière prend tout l’espace quand vous êtes Absolus, sans forme et dans la forme. Y a aucune place pour autre chose, aucune. Et ça va devenir de plus en plus vrai, jusqu’à un certain point où nombre d’entre vous s’apercevront que réellement et concrètement ils ne peuvent plus dormir, ils ne peuvent plus manger, ils ne peuvent plus participer à quoi que ce soit, mais deviendront de plus en plus lumineux, transparents, diaphanes. Vous le verrez dans leur forme, dans leurs yeux, dans leur teint, dans leurs gestes, dans leurs mots. Mais ça, vous l’êtes tous, nous le sommes tous. Si vous voyez une distance ou l’impression que vous avez quelque chose à parcourir, bah, c’est simplement que vous avez à lâcher, c’est tout ; quoi que vous ayez vécu, vous n’avez pas lâché votre personne et votre personnalité.

Alors bien sûr, votre personne va vous dire : « Mais c’est pas possible ». La personnalité, la personne trouvera toujours des choses à redire, même dans les choses les plus parfaites et les plus abouties. Je vous invite, comme je l’ai dit aussi, à relire peut-être certains témoignages, celui de Thérèse, celui de Gemma, sur leur vie, la tension vers la Lumière qui est l’ultime abandon que Hildegarde vous avait décrit, parce que vous avez des choses-clés là-dedans. Alors bien sûr, si vous voulez utiliser des techniques, allez-y, hein. Amusez-vous entre vous, faites-vous des séances de magnétisme, d’ostéopathie, et des séances de médisance même, si voulez, sur ceux qui sont pas là ; c’est humain, c’est normal. Allez-y pleinement.

Vous savez, j’ai déjà dit, ça a été dit dans la bouche du Christ, que Dieu, la Source, vous l’appelez comme vous voulez, vomit les tièdes, parce que les tièdes, c’est ceux qui ne s’engagent jamais – et je ne parle pas de volonté, là, je parle d’engagement. Mais tout ça, ça vous explose à la figure en ce moment, que vous en ayez conscience ou pas pour l’instant. Mais la réalité des changements matériels, c’est-à-dire de votre système biologique incarné, comme de la Terre, est plus qu’évident.

Alors, autre intervention ou autre question.

Question : j’apprends le piano avec un professeur qui affirme qu’il est accessible à tous de faire appel à son musicien intérieur. Je me connecte à mon être intérieur et je joue les yeux fermés. Je ne sais pas ce que je joue, c’est une improvisation. Dois-je continuer ou suis-je en train de m’égarer ?

T’égarer ? Certainement pas. Quand on vous dit que le monde entier est en vous ; Chopin, Bach, Mozart, Caccini, Tartini, les Italiens, les Autrichiens, ils sont tous en vous. Bien sûr que vous avez, si vous aviez la possibilité de vous vider complètement, c’est-à-dire de disparaître et faire appel à l’enfant intérieur ou musicien intérieur, si vous aviez cette confiance-là et cette certitude-là, qui n’est pas une croyance mais lié à l’expérience, vous pourriez jouer du piano ou de n’importe quel autre instrument sans aucune technique ; mais tout dépend de la confiance.

Donc tu vois, à travers la question que tu me formules là, est-ce que tu te fais confiance ? Il est évident que non, puisque tu poses la question. Dès qu’il y a choix, il n’y a pas Liberté. Dès que vous avez l’impression de choisir entre ce qui est bien, ce qui est mal, ce que vous mangez, ce que vous mangez pas, ce que tu dois continuer ou poursuivre, ou arrêter, tu es dans la personne, sans ça la question ne se pose pas. Le Libéré vivant, et surtout maintenant, dans l’instinct de la Lumière, les choses arrivent spontanément, y a pas d’effort à faire. Si vous faites un effort, c’est qu’il y a encore quelqu’un qui est capable de faire un effort, c’est-à-dire votre personne.

Alors bien sûr vous avez d’innombrables moyens pour essayer de vous rapprocher de l’Infinie Présence et du moment où vous lâchez complètement, vous avez qu’à écouter l’Impersonnel, écouter Uriel, vous avez des cristaux qui permettent ça, vous avez la Danse du Silence, vous avez les Libérations mémorielles de Ramatan ; vous pouvez vous amusez avec tout ça bien sûr. Mais quand je dis « amuser », soyez conscients que c’est un jeu qui concerne la personne et qui vous permet de la cerner encore plus dans tous vos recoins cachés auxquels vous étiez identifiés. J’ai parlé de la médisance, le fait d’être attaché à l’histoire, à une projection dans une date dans le futur.

Parce qu’en définitive, celui qui est libéré, l’Absolu, l’Ultime, vous l’appelez comme voulez, le Jnani hein je crois, on dit. Le Jnani, qu’il ait un corps ou pas, ça n’a aucune importance, il a trouvé qui il était au-delà de tout sentiment de « Je suis ». Il n’est même plus le « Je suis Un », il n’est même plus l’observateur, il n’est plus le témoin, il n’est même plus la conscience – il est rien, et donc il est Dieu.

Mais le problème, c’est quand « Dieu » veut jouer avec les autres ; c’est ce qu’ont fait les Archontes, et là ça se passe très mal, la preuve : vous êtes enfermés ici encore. Mais vous ne pouvez pas prétendre vous appuyer sur quelque chose que vous auriez compris pour faire le dernier pas, nous vous l’avons toujours dit, quoi que vous ayez vécu. Alors bien sûr, y en a… l’ego est très malin, parce que quand vous dites : « Ok, je capitule », qu’est-ce qu’il va vous dire ? « Ah oui mais ça sera plus simple si tu pars de chez toi », « Ça sera plus simple si tu changes de compagne », « Ça sera plus simple si tu changes de lieu ». Mais tout ça, c’est du pipeau de l’ego. Ah j’aime bien l’expression « pipeau de l’ego », ou « l’ego-pipeau » si vous voulez, c’est la même chose, hein.

Mais donc c’est très simple, s’il existe encore une question en vous, vous n’êtes pas libres. Je parle d’une question que vous vous posez à vous-mêmes hein, pas des questions que vous posez à nous, sans ça y aura plus de questions, d’accord. Mais est-ce que vous vous interrogez en vous-mêmes, sur vous-mêmes ? Est-ce que vous vous interrogez sur demain ? Est-ce que vous vous interrogez sur vos histoires affectives ? Est-ce que vous vous interrogez sur votre santé ? Mais encore une fois, ne confondez pas ça avec la négligence, hein. D’ailleurs simplement observez votre vie : vous observez quelque chose, y a ni souffrance, ni émotions, ni pensées, ni cogitation, parce que vous êtes au-delà de ça. C’est pas parce que vous vous êtes placés au-dessus de ça, vous vous êtes placés au contraire au plein cœur de ça, au Cœur du Cœur comme nous avons dit, dans le Feu Igné.

Autre question.

Question : dans un rêve, je sors du métro avec ma valise. Tout à coup la valise s’échappe et court devant moi vers la gare. Elle se faufile entre les gens à toute vitesse et il m’est impossible de la rattraper. Pouvez-vous m’éclairer sur ce rêve ?

Bien sûr. D’abord, il faut bien comprendre que tu sors du métro, c’est-à-dire du souterrain; ton inconscient est extrêmement encombré de bagages inutiles : la valise. Que fait la valise avec la Lumière ? Elle s’en va, y a un train à prendre bien sûr – la Libération – et toi, tu cours après la valise. Vous voyez ce que ça veut dire, n’est-ce pas, hein ? C’est comme les gens qui meurent et qui arrivent au ciel, entre guillemet, dans les mondes astraux avec des valises, hein ; ils n’ont rien compris les pauvres.

Donc y a des rêves qui vous montrent simplement que vous avez un rendez-vous, un train à prendre, et que vous sortez de votre inconscient ou de votre vie la plus dense pour prendre le train pour aller ailleurs, d’accord ? Et qu’est-ce que vous mettez devant – d’ailleurs elle vous échappe –, c’est votre inconscient, c’est vos poids, vos mémoires, vous pensez les emporter avec vous ? D’ailleurs, ils vous précèdent devant vous : la valise, elle court. Tu n’as pas à rattraper ton inconscient, laisse-le arriver au train, tu n’as pas besoin de bagages. Quand la valise arrivera au train, si elle arrive avant qu’il parte, elle se volatilisera.

Donc tu n’as besoin d’aucun bagage, tu n’as besoin d’aucun poids, tu n’as besoin d’aucune référence à un quelconque passé, à une quelconque vie passée, à une quelconque histoire, à un quelconque devenir. Alors ça demande, ce rêve, de t’alléger, et de saisir que tu ne peux pas rater le train, c’est impossible. Mais que la valise, elle, elle ratera le train, ça c’est sûr.

Autre question.

Question : c’est un autre rêve. Je suis dans un petit château en cours de restauration. Il y a des frères et sœurs rencontrés ici. Un artisan peint une fresque murale, il me dit de visiter toutes les pièces mais je prends un couloir qui conduit à un bureau au cœur de la maison. Le couple qui dirige ce lieu est là avec une jeune fille. La femme m’invite à entrer, l’homme m’étant plutôt hostile, elle me demande de m’occuper de la jeune fille. Je m’assieds près d’elle et l’entoure de mon bras. En sortant, je croise un frère qui offre un bouquet de fleurs à une autre jeune fille présente.

Mais c’est très simple. Au lieu d’explorer les pièces, les nombreuses Demeures du Père, tu te retrouves au centre où tu tombes, comme tu le dis sur un couple, qui est ton propre Masculin Sacré et ton propre Féminin Sacré, qui te présente un enfant qui a besoin de protection. C’est qui cet enfant ? C’est ce qui avait été appelé l’Enfant intérieur, l’innocence, la paix, l’instinct de la Lumière dont je vous parle aujourd’hui.

Voilà, donc tu as été attiré par le château, par le décor, les peintures, les fresques comme tu dis, et au lieu de visiter les nombreuses Demeures de ta Maison, qui est la Maison du Père en fait, tu te rends au centre, et là, tu rencontres quoi ? Le Masculin Sacré, le Féminin Sacré et l’Enfant intérieur. C’est là où t’amène la Lumière en ce moment même, pour tout un chacun sur la terre, pas seulement pour toi à travers ce rêve.

Alors bien sûr, selon votre imaginaire, selon vos fantasmes, selon vos représentations intérieures, ça aurait pu se présenter autrement. Mais là, c’est trop beau, vous avez quelqu’un qui voit un château, qui voit ses fresques murales, qui reconnaît des frères et des sœurs, qui décide de partir explorer les pièces, et qui se retrouve au centre.

Donc ce rêve t’invite à aller au Cœur du Cœur, au Centre du Centre, et à laisser ton Enfant intérieur, issu de la fusion de ton Masculin Sacré et de ton Féminin Sacré, émerger. Et effectivement, il a besoin d’être en quelque sorte protégé et guidé, non pas par ta personne mais simplement par ta présence matérielle. Voilà ce que vient te dire ce rêve. L’Enfant intérieur est né, tu l’as trouvé, il t’est confié. Il n’y a plus rien à chercher, il y a juste à réaliser la totalité de ce que tu es par rapport à ce rêve, en laissant s’exprimer l’Enfant intérieur, en étant à son écoute.

On peut continuer.

Nous n’avons plus de questions écrites.

Alors nous passons aux questions orales, à moins que vous ayez besoin de faire le silence de mes mots.

Il reste cinq minutes avant la pause, on peut peut-être faire un peu de silence ?

À moins qu’il y ait une question particulière, effectivement on peut rester dans le silence.

Beaucoup de maîtres, dans le passé vous ont parlé de ce silence. Si vous n’êtes pas capables d’être en silence, que ce soit dans les conversations, que ce soit à l’intérieur de vous, vous ne pouvez pas être Absolus. Mais vous ne pouvez pas rechercher le silence en luttant contre le bruit, je crois que j’ai répondu… j’ai parlé un peu de ça dans une question précédente.

Le Silence découle de votre éternité et de ce que vous êtes. Tant que vous recherchez le silence intérieur, ça veut dire qu’il n’est pas là, c’est aussi simple que cela. Par contre s’il vous arrive, sans vous en apercevoir, d’être distraits, de perdre le fil, de vous trouver assis, que ce soit devant un écran, devant une fleur, devant un insecte, devant la nature, et que vous êtes en train de regarder en laissant flotter votre regard, là vous disparaissez, de plus en plus aussi, parce que vous n’êtes plus tournés vers vous-mêmes, vous êtes tournés vers la vraie Vie, qui n’est pas extérieure mais qui est tout ce que vous êtes. Et si ça vous le vivez, bien sûr, c’est important.

Alors le silence intérieur peut très bien s’accommoder de mots et de bruit, c’est un état de vacuité intérieure. C’est en ce sens que l’Impersonnel, à travers des jeux vibratoires et des jeux de conscience et des mots, vous a amenés, pris par la main, au seuil ultime du Cœur du Cœur.

Alors faisons le silence avant que vous puissiez aller blablater un peu et échanger entre vous, n’est-ce pas, et nous reprendrons ensuite. J’aurai des choses à dire bien sûr, encore, évidemment beaucoup, mais j’attendrai quand même d’autres questions, si possible orales cette fois-ci, parce que nous aurons un peu moins de temps, en attendant un autre jour, n’est-ce pas ? Alors faisons silence pendant ces quelques minutes. Y a rien à chercher et rien à attendre.

… Silence…

Bien, alors mes chers amis, je vous dis : « À après votre pause » si j’ai bien compris. À tout à l’heure.

Téléchargement PDF : OMA – Q-R – PARTIE 1 – MARS 2016

PDF Download : español

Source : https://lestransformations.wordpress.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2017/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email