Entretiens du Collectif Autres Dimensions Mai 2018 – BIDI – Partie 2

Et bien Bidi est avec vous et il vous salue.

…Silence…

Alors nous allons continuer.

Et aujourd’hui nous allons répondre, dialoguer, échanger sur vos témoignages et questionnements, en ce qui se vit actuellement et comme vous le constater, est de plus en plus intense et de plus en plus véridique.

…Silence…

Je t’écoute.

C’est le témoignage d’une sœur présente.

Avec une sœur, nous avons pris l’habitude de faire presque chaque jour un cœur à cœur. Ce temps est un moment riche de la journée. Dans ces moments-là, nos perceptions à l’une et à l’autre sont considérablement amplifiées. Notre conscience suit la pensée de l’une ou de l’autre et la Lumière utilise ce créneau pour nous montrer ce qu’elle a à nous montrer. Par exemple : j’explique à ma sœur que j’ai été obligée de détruire une plante parasitée par la cochenille, que je n’arrivais pas à soigner et qui contaminait les autres plantes. Elle me répondait : « il a toujours la fée près des plantes ». La fée s’approche et nous faisons un merveilleux cœur à cœur avec elle.

A la question « y-a-t-il des fées dans le jardin ? », je vois arriver par la baie vitrée, une fée de l’extérieur. Elle me fait signe de la suivre. Je la suis et perdant totalement conscience de ma personne, je deviens une fée, virevoltant avec d’autres compagnes, au-dessus du jardin, dans l’immense amour et joie de vivre qui est le leur. Ce n’est qu’un exemple. Cela peut être un vécu que l’on raconte à l’autre et qui nous fait découvrir des casseroles, c’est-à-dire des mémoires à éliminer. Souvent, quand il n’y a pas de pensées particulières, on sent des zones ou des circuits de notre corps vibrés très forts ou en disparaître, devenant le rien. Fin du témoignage

Et bien c’est parfait. Tu le dis toi-même. Ta conscience se retrouve dans le corps d’une fée. Et tu sais aussi qu’à travers le processus du cœur à cœur, au cœur de la Résurrection qui se vit, au-delà de l’accueil de l’un et de l’autre qui se vit dans ce cœur à cœur, il faut pour l’une devenir l’autre et pour l’autre devenir l’une, c’est-à-dire permuter. Vous ressentez effectivement dans vos corps les vibrations, mais il vous reste à vous accueillir en totalité, non pas de cœur à cœur, mais en le même cœur. A ce moment-là, le processus que vous nommez ‘’walk-in‘’, permettra de manière indubitable de vérifier par vous-même que l’autre est vous-même en totalité et en intégralité. Ceci met fin à l’histoire et aux projections, même les plus sublimes en tant que fées, Etoiles, Marie, Archanges, Anciens. Vous êtes tout à la fois. La meilleure preuve que vous êtes tout à la fois, c’est dans l’échange comme tu dis de l’un à l’autre, afin que l’autre devienne l’un et l’un devienne l’autre. Cela se produit naturellement. Cela nécessite seulement un accueil total qui n’est pas intéressé, ni par la vibration, ni par les images, ni par le vécu dans autre chose que l’autre.

Si l’autre devient l’un et que l’un devient l’autre, alors il n’y a qu’un seul cœur comme vous dites. La Vérité se déploie alors de façon plus qu’évidente et immédiate. Il vous faut donc aller encore plus loin, dépasser les images, dépasser l’incorporation au sein de forme de vie que vous êtes aussi. Mais bien trouver dans cette communion, ce cœur à cœur que vous faites, la Vérité, qui n’a pas à s’encombrer d’histoire, d’expérience ou de perception de soi. Mais vivre en soi les perceptions et le vécu de l’autre en conscience, est non seulement résolutoire mais permet de mettre fin à toute dérive même justifiée et même véridique, au sein d’une forme d’une autre conscience, mais devenir réellement et concrètement l’autre en totalité. Vous ne risquez rien. Et c’est en prenant l’autre en vous, que vous vous donnez entièrement et que vous finalisez votre processus de résurrection. Et cela est en cours dès maintenant.

Ne vous arrêtez plus aux étapes intermédiaires. Ne laissez pas prise à même ce qui est magnifique. Allez directement là où il n’y a plus rien. Là où il n’y a que cet Amour et aucune forme, aucune pensée, aucune énergie et aucune vibration. Et c’est fini. Ne trainez pas en route. Allez au-delà, toujours. Non pas par un effort, mais par un accueil de la Lumière et donc de l’autre, quel qu’il soit. Ne faites plus de différence, de particularisme. Ne faites plus du jeu des affinités la seule façon de vous en sortir, car vous êtes en affinité dorénavant avec toutes les consciences. Vous êtes en train de réaliser que vous êtes le Tout et le Rien dans le même temps et le même sac. Ne vous arrêtez pas aux histoires, aux autres dimensions, aux expériences. Donc c’est magnifique. Mais il te faut aller encore plus loin, façon de parler !

C’est-à-dire la route est tracée, la route est ouverte et au lieu de le vivre, vous continuez à semer des fleurs entre deux. Mais allez au but. C’est-à-dire accueillir en totalité l’autre, quoi qu’il soit perçu, afin de passer dans la Conscience Nue qui n’a pas besoin d’image, de vision, de scénario, d’histoire, mais juste la Conscience Nue. Et là, l’Amour total et intégral est nécessairement là. Mais tant que vous trainez sur des babillages, sur des expériences quoi vous ont été utiles en un temps, vous n’avez plus besoin de cela. Quand allez-vous

Ne vous arrêtez plus aux visions, aux histoires, aux scénarios, aux expériences. Vous êtes l’Amour Nu, vous êtes la Conscience Nue et il n’y en a qu’une. Vous aurez tout le temps après pour vivre l’ensemble des expériences dans le même temps si vous le souhaitez. Mais ne restez pas accrochés à ce que vous voyez mais bien accueillez-vous en totalité. Vous deviendrez alors instantanément le Christ. Il n’est plus temps de se raconter des histoires. Il n’est plus temps de faire des scénarios comme cela. Continuez-les, mais allez jusqu’au bout et vous serez libérés de l’histoire. Vous serez ressuscités, finalisés. Mais vous ne tournerez pas autour du pot. Car c’est exactement ce que vous faites dans cette expérience magnifique. Vous vous arrêtez en chemin. Or, il n’y a pas de chemin, c’est direct et instantané. Vous n’avez besoin de rien d’autre que de vous accueillir en totalité et de vous donner en totalité. Là est le sacrifice. Vivre le fait que l’autre est vous en totalité. Rien de plus et rien de moins.

Bien sûr ces choses magnifiques, il va s’en produire de plus en plus. Mais si vous allez au bout du chemin qui n’existe pas, vous serez toutes les expériences, sans aucune exception. Ne soyez plus parcellaires, ne soyez plus fragmentés. Soyez unifiés en totalité. Tout a été ouvert par vous, par nous pour que vous puissiez vivre en toute évidence et en shuntant toutes ces expériences et tous ces contacts qui aujourd’hui sont des encombrements et non plus des aides.

Voilà pourquoi les Anciens, les Etoiles, les Archanges n’ont plus à s’exprimer. Vous devez être seul. Seul à seul avec l’autre oui, si l’autre devient vous et si vous, vous devenez l’autre. Vous n’avez pas besoin de compétence, d’expérience, de préalable. Cela se fait tout seul. Et à ce moment-là, vous vous démontrez à vous-même que vous n’êtes plus dans des scénarios, des histoires, des choses jolies. Mais vous êtes dans la Vérité Nue.

La Vérité Nue n’a pas besoin de vision, n’a pas besoin de fusionner pour devenir une fée. Devenez d’abord l’autre dans votre monde. C’est comme cela que vous vous aidez et c’est comme cela que vous aidez l’autre. Allez jusqu’au bout. Ne vous arrêtez plus. Sans cela, vous êtes encore séduits par la vision, par l’image, même si celle-ci n’est pas astrale mais véritable. Vous êtes encore plus véritable que l’expérience véritable et vérifiable.C’est cela que vous devez accepter. C’est comme cela que vous accueillez, dans l’acceptation, sans frein, sans peur, sans tenir à vos histoires, à votre sac ou à la relation elle-même.

Puisque dans ce type de relation que vous vivez, qui est totalement juste, il n’y a pas d’ombre. Il a juste à finaliser. Vous n’avez plus le temps de tergiverser ou d’émettre d’autre priorité que l’Eternité. Et dans l’Eternité, il n’y a pas de dimension, de monde. Il y a la Paix, la Joie, le Silence et l’Enfance. Il n’y a pas de place, vous le ferez après, quand vous ne serez plus dans ce sac. Mais pas maintenant. Vous devez rester ici totalement présents, totalement incarnés, quelle que soit l’intensité et la magnificence de vos expériences. Je suis formel.

Vous n’aurez plus le temps et vous risquez d’être accrochés au moment de l’événement par tous ces souvenirs magnifiques qui sont survenus à l’interface de la Vérité.

Donc cessez ce jeu. Ne jouez à rien. Gardez présent en vous cette notion d’accueil inconditionnel de l’autre en vous car il est vous. Ce n’est pas seulement une résonnance, une sympathie ou une harmonie. C’est bien plus important que cela. Si vous vous arrêtez en chemin, il y a une forte probabilité pour que vous soyez dans des attachements, qui ne sont même plus des attachements de la personne, à ce monde, mais un attachement au jeu de la Conscience, qui vous empêche de voir la Source de la Conscience, qui est l’Amour Nu et l’Absolu.

Aujourd’hui, il faut être direct, franc, entier et ne jamais s’arrêter. Si vous acceptez cela, vous finalisez votre Résurrection à l’instant. Tout est ouvert. Tout est prêt. Tout est finalisé. Tout se joue maintenant. Est-ce que vous comprenez le sens de maintenant dans le sens de l’instant présent ?

L’Eternité, elle est là. Elle ne sera jamais, même dans une vision magnifique, même dans une expérience où vous transférez votre conscience dans une fée, dans un elfe, même dans un Archange. Cela ne changera rien. Vous allez nourrir les visions, les formes. Même si cela est magnifique, cela peut vous faire résister inconsciemment. Et surtout en ce moment, cela vous empêche de vivre que l’autre est vous et que l’Univers entier est en vous.

C’est la Vérité. On n’est plus dans les concepts. On est dans la Réalité à vivre. Et il n’y a aucun obstacle. Ni de douleur, ni d’âge, simplement de posture ou de point de vue si vous préférez de votre conscience. De où agissez-vous ? De où êtes-vous ? Et que se passe-t-il en résonnance ?

Si vous êtes en vérité totalement immergés dans l’autre, il n’y a plus de place pour les images. Il y a un espace commun de résurrection ‘’Quand vous serez 2 réunis en Mon Nom’’ disait-il, ‘’je serai parmi vous’’. Il n’est pas parmi vous puisqu’il est vous, Il est là. C’est fini de jouer. Le jeu n’est pas la Joie. L’expérience n’est pas l’état. La félicité n’est pas des joies qui se succèdent. C’est un état permanent. Et si vous voulez vivre cet état permanent au-delà des soins de ce soir ou de cet après-midi, vous devez impérativement ne rien arrêter, ne rien accrocher, laissez passer toutes les expériences, n’y être intéressés en aucune manière, quelle que soit la vibration et quel que soit le magnifique, il vous faut arriver au-delà de toute émanation, de toute forme, de toute histoire, de toute dimension, de tout saint, de tout maître, de tout gourou.

Vous êtes libres et autonomes pour vivre la Vérité en totalité. Acceptez cela, vérifiez-le par vous-même et vous verrez. Il n’y a pas d’effort à fournir. Bien au contraire, il faut arrêter de nourrir les images, les expériences, les scénarios. Tout se crée dans l’instant. Vous êtes dans la co-création consciente immédiate. Pas demain, pas dans 6 mois, pas dans 10 ans, c’est là, maintenant.

Allez à l’essentiel, droit au but, à la Source de la Conscience, quand vous n’étiez jamais né, quand vous étiez le Tout. Cela est accessible maintenant.

Et quand vous serez le Tout en étant Rien, vous irez du Rien au Tout, mais pas avant. Il faut vivre cet Amour Nu qui ne dépend de Rien et que vous avez la possibilité aujourd’hui de vivre instantanément en étant en l’Autre, en tout Autre de ce monde, pas d’ailleurs. Vous avez après l’Eternité pour cela. Aucune expérience, quelle que soit sa beauté, aujourd’hui, je vous le répète ne vous libèrera complètement et ne permettra pas votre finalisation.

Arrêtez avec les images. Arrêtez avec cette nécessité, cette soif. Vous voulez ne plus avoir soif ? Allez à la Source ! Le reste ne vous nourrira et ne vous rassasiera jamais complètement. C’est comme toutes les addictions de ce monde. L’addiction à la spiritualité et aux expériences est pire que les addictions à l’alcool. Voyez cela clairement. De quoi avez-vous peur ?

Vous êtes la vérité, vous êtes l’Amour. Il y a suffisamment de témoignages autour de vous, de frères et de sœurs qui n’ont jamais rien écouté, jamais rien suivi, qui sont athé(e)s, qui ne croient en rien et qui ressuscitent. Ils n’ont rien sur leur écran. Ils sont prêts pour l’inattendu. Non pas l’inattendu de la vision d’une forme ou d’une expérience, mais de l’inattendu de qui vous êtes. Et qui vous êtes n’a rien à voir avec la moindre vision, la moindre dimension et je dirai même, n’a rien à voir avec vos lignées et votre origine stellaire. Vous êtes au-delà de ça et c’est pour cela qu’il n’y a que moi qui parle.

Ne vous arrêtez plus. Soyez direct, franc. Osez. Osez lâcher. Et la meilleure façon de lâcher, c’est d’ouvrir en grand les vannes de votre cœur. Je ne parle pas de l’expansion, mais d’accueillir en vous, au cœur du cœur, en totalité l’Autre. Et à ce moment-là, dès l’instant où cela se crée, c’est fini.

Et je vous le dis, quand vous aurez trouvé la Source de la Conscience en vous, au Cœur du Cœur, et que celle-ci émanera en totalité à l’extérieur, vous verrez par vous-même qu’il n’y a aucune image, aucun scénario, aucune dimension et qu’il n’y a personne. Saisissez cela, acceptez-le comme principe, même si vous voulez vérifier après si c’est vrai.

Tant qu’il y a image, il n’y a pas Amour Nu. Vous n’êtes pas Tout et Rien.

Mais si vous êtes Tout sans être Rien, où est le Centre qui est partout ? C’est pour cela que le préalable vous a toujours été dit c’est-à-dire qu’il faut accepter et vivre le Sacrifice. Et tu ne peux pas vivre le sacrifice tant qu’il existe des visions, des images et des expériences. Je ne peux pas être plus formel car c’est une Vérité Absolue. Mais vous êtes libres. C’est vous qui décidez en totalité. Vous êtes autonomes. Il n’y a plus personne pour vous guider, pour vous emmener par la main. Il n’y a rien d’autre à faire que d’accueillir, de recueillir. C’est tout.

Le concept est fort simple.

…Silence…

Le vécu encore plus.

…Silence…

Je te remercie de ton témoignage qui nous a permis de faire une mise au point sur toutes les expériences que vous vivez et vous en vivrez de plus en plus. D’ailleurs spontanément dans le face à face, vous avez déjà des souvenirs qui remontent, des images de vies passées. Vous n’avez pas à les arrêter.

Acceptez et continuez. Ne soyez arrêté par rien. Vous aurez l’Eternité pour faire ‘’joujou’’ dans l’Amour. Mais la base de tout est l’Amour, pas celui que vous connaissez. Cette Joie inextinguible, où il n’y a plus personne, où il n’y a plus d’histoire, de scénario, où il n’y a plus votre pseudo-individualité. A quoi tenez-vous encore ? Si aujourd’hui vous tenez à votre conscience, comment voulez-vous vivre la totalité de la A-Conscience et sa révélation et sa manifestation au travers de ce sac, quelle que soit la strate de votre Résurrection.

Je ne m’adresse pas ici à ceux qui ne vivent rien. Ils n’ont pas besoin de mes mots. Ils le vivent tout seul. Mais justement à tous ceux d’entre vous, ici comme partout qui ont suivi des cheminements spirituels dans tous les sens, qui se sont incarnés dans tous les endroits. C’est ça qui aujourd’hui sont les habitudes de l’Ame, même si elle a disparu. Ce sont les habitudes de la conscience. Et si vous n’allez pas à la A-Conscience, vous resterez dans l’expérience de la Supraconscience.

Vous serez obligés de passer par ce temps zéro, là où vous constatez qu’il n’y a personne, si ce n’est l’Amour et la Joie, Nue, le mot est suffisamment éloquent. La Conscience Nue aussi.

…Silence…

Nous pouvons continuer.

C’est une question d’une sœur qui est présente.

Il y a quelques années, j’ai vécu un instant d’Amour incommensurable. Je voyais mon corps qui conduisait la voiture. J’étais unie à tout, fleurs, arbres, personnes, etc… En arrivant à l’hôpital où je travaillais, mes collègues et même le bâtiment sont entrés dans mon cœur. C’était indescriptible. Je suis restée dans cet état jusqu’en fin de journée. C’est resté graver dans ma mémoire. Mais cela n’est plus jamais arrivé. Je me demande pourquoi…Qu’est-ce qui m’en empêche ?

C’est très très simple…c’est fini ?

Oui c’est terminé.

Bien. Tu restes accrochée à l’expérience du passé et subrepticement cela te maintient dans le passé. Le souvenir, comme tu le dis, même très vivant de l’expérience n’a pas permis à ce moment d’installer cet état de fusion totale. Tu ne peux pas t’appuyer ou te baser même sur ce qui a été vécu à cette époque, car le moment n’était pas venu. C’est toute la difficulté pour chacun de vous, même concernant les expériences que nous avons évoqué dans le témoignage précédent. C’est la même chose. L’Amour Nu ne s’encombre pas de scénario.

Bien sûr, ceux qui vivent la Conscience Nue, hors de ce corps, c’est qu’il y a une raison. Mais la Conscience Nue se vit aujourd’hui à travers le corps. Il n’y a pas besoin de bouger d’un iota. La preuve, elle est là. Elle ne sera jamais dans le passé, dans une expérience extraordinaire et authentique. Elle appartient au passé. Tu ne peux pas la faire revivre aujourd’hui.

…Silence…

Je le répète. Il n’y a que l’accueil inconditionnel déjà d’un autre frère ou d’une autre sœur, pas en concept, pas chez vous pour l’héberger, mais dans votre cœur. Vraiment, concrètement et effectivement, vous ne pouvez pas dire à un frère ou à une sœur, je te prends en moi si vous ne le vivez pas réellement et concrètement en vous. Et c’est cela qui se vit dorénavant.

…Silence…

Et c’est cela qui permet aujourd’hui de vérifier, que vous êtes à la Source même de la Conscience, dès l’instant que vous vivez en totalité l’Amour nu et la conscience Nue. Il y a une évidence cette fois-ci qui n’est plus seulement le Serment et la Promesse que vous avez vécu pour certains, mais l’actualisation ici même, à travers ce corps, à travers ce monde de la totalité de ce que vous êtes.

…Silence…

Et vous êtes bien plus que la somme des expériences. Vous êtes antérieurs à toute expérience.

…Silence…

Donc l’expérience ne peut jamais se reproduire à partir d’une expérience passée. Car l’expérience actuelle, je dirai, est l’expérience finale. Après cela, il n’y a plus rien.

…Silence…

Et à ce moment-là, tu pourras revivre effectivement que tu es Marie, que tu es moi, que tu es ce que tu veux. Mais la différence, comme pour l’expérience passée dans le témoignage précédent, vous n’êtes pas dans l’instant présent en totalité. Car si aujourd’hui vous êtes en totalité dans l’instant présent, il n’y a rien qui déborde, ni énergie, ni vibration, ni image, ni vision, ni humeur, ni mental. C’est le silence total.

Comment pouvez-vous être en silence total, même s’il arrive des choses magnifiques ? Bien sûr, au début c’est normal, c’est joyeux, c’est léger, c’est fantastique, c’est merveilleux. Prenez tous les qualificatifs que vous voulez, mais allez au-delà.

Et la question, c’était quoi dans la deuxième partie ?

Je me demande pourquoi cela ne m’est plus arrivé et qu’est-ce qui m’en empêche ?

Toi-même

…Silence…

Rien d’autre

…Silence…

Parce que tu tiens à cette expérience. Et vous remarquez d’ailleurs aujourd’hui que dès que vous tenez, à un comportement, à une habitude, qui pourtant vous facilitait la vie dans quelque domaine que ce soit, et bien aujourd’hui, cela ne va plus être possible. Car même vos habitudes disparaissent en totalité.

Je crois que l’acolyte sera mieux placé que moi, pour vous expliquer ce qu’il se passe dans le cerveau et dans la conscience, c’est lié.

…Silence…

Occupez-vous du Cœur du Cœur. C’est tout.

…Silence…

Tant que vous êtes dans le pourquoi ou dans la nostalgie ou dans l’avidité de visions, d’expériences, cela ne peut pas être fixé.

…Silence…

Nous pouvons continuer.

2 questions.

Bonjour Bidi. Lorsque j’ai reçu ma 1ière lecture de conscience le 1mai à 20h, tu m’as dit à la fin de la lecture ‘’ il est temps de venir en toi pour notre fusion en l’Eternité et peut-être un peu plus ‘’. Qu’entendais-tu par ‘’peut-être un peu plus’’ ?

Fusion en Eternité ou fusion en Conscience Nue selon ton accueil ou ton ouverture.

…Silence…

En sachant que ton accueil ou ton ouverture se modifie d’elle-même, dès que je pénètre dans ton Cœur du Cœur. Et au moment où je le dis, je ne suis pas encore en toi, puisque j’arrive quelques secondes après.

…Silence…

Ne cogitez pas sur ce genre de choses.

…Silence…

Cogitez surtout sur ce que vous avez vécu et vivez.
Les mots que je dis, dès l’instant que je suis rentrée en vous, n’ont plus aucune incidence. Oubliez-les. C’était juste pour ouvrir les portes, afin d’être sûr de pouvoir rentrer au mieux et émerger de votre présence.

…Silence…

Les mots que je dis en lecture individuelle, ont un impact vibral sur la conscience, sur les portes et étoiles et sur l’ensemble de votre conscience. Et d’ailleurs, te dire, ‘’conscience en Eternité ou plus’’ a induit le questionnement. Je ne le critique pas, bien au contraire, puisqu’il est l’occasion aujourd’hui de vous dire que quels que soient mes mots, ils ne sont pas des mots de conduite à adopter en général. C’est simplement la résultante de votre face à face où les vibrations que vous émettez dans ce face à face, sont reçues par moi et retransmises directement dans votre cœur. Soit en conscience d’éternité et si vous êtes prêts, cette conscience d’Eternité se transforme en Conscience Nue. Et comme cela dépend de votre accueil, il est normal que quand je parle, selon ce qui est perçu, j’affirme Conscience Nue ou Conscience d’Eternité ou je ne sais pas. Et cela ne fait aucune différence.

…Silence…

Ne soyez as aussi formaliste pour trouver un sens aux mots. Mes mots sont avant tout Verbe, Verbe agissant en votre conscience directement, au travers de votre corps.

Si cela continue, je vais parler en ma langue originelle. Au moins vous ne comprendrez rien. Mais l’effet sera strictement identique. C’est pour cela d’ailleurs qu’au fur et à mesure des lectures que j’offre individuellement, il y a une progression. Il y a au départ beaucoup de mots et au fur et à mesure de moins en moins de mots. J’agis directement en votre conscience par le Silence.

Et d’ailleurs je le dis. A chaque fois je vous dis, Bidi fait silence et Bidi arrive. Je suis obligé moi aussi de faire le Silence.

…Silence…

Nous pouvons poursuivre

2ième question de cette même sœur.

D’autre part, je voudrais savoir quelle est exactement la différence entre la fusion en Eternité, la fusion en Conscience Nue et la fusion en l’Amour Nu ?
Cher Bidi, merci d’avance pour tes précisions.

Aucun concept ne peut t’expliquer. Cela ne nourrit que ton mental. Tant que tu ne l’as pas vécu, les explications ne servent à rien, à rien du tout. Tu vas te garnir de concepts qui vont nourrir une partie de ton être qui est le reste du mental. Cela ne t’aidera en aucune manière.

La seule chose que je peux te dire, c’est que passant de la fusion en Eternité à la fusion en l’Amour Nu, dans les 2 cas, en Eternité ou en Conscience Nue, c’est pareil. C’est simplement l’intensité de la Vérité, l’intensité de la Lucidité. Le résultat est le même.

…Silence…

Mais simplement, en Amour Nu, je suis en Conscience Nue et je vous emmène avec moi, avec vous puisque nous sommes le même.
Au-delà de la manifestation, l’Amour est tout. Vous l’avez accepté comme concept. Aujourd’hui, c’est à vivre. Mais l’Amour Nu n’a pas besoin de forme. L’Amour nu n’a pas besoin de vision.

…Silence…

La résultante, bien sûr, c’est la finalisation de la Résurrection et au-delà de ça, l’état permanent de Joie, de Légèreté où vous n’êtes plus le même. Ça c’est concret, c’est réel. C’est bien plus réel que toutes les images ou tous les mots que je pourrais donner ou tous les concepts que je pourrais expliquer. D’ailleurs l’acolyte s’occupera des histoires de concepts par rapport à la Conscience. Cela ne me concerne pas.

…Silence…

Je vais à l’essentiel. J’avais dit quand j’étais incarné que mes mots ne pouvaient pas échouer. Maintenant ma présence ne peut pas échouer. Vous n’avez besoin de rien d’autre, puisque je ne suis que vous-même, dépouillé de tous les oripeaux de vos histoires, de vos karmas, de vos personnes, de vos ressentis. C’est cela l’Amour Nu.

…Silence…
Il faut vous désaccoutumer des images, des histoires, des concepts même. On peut vous donner l’acolyte ou moi des éléments de repères dans ce qu’il se déroule, mais pas vous nourrir de concepts encore. A quoi franchement cela va te servir de comprendre clairement la différence entre la Conscience Nue, la Conscience d’Eternité et l’Amour Nu.

…Silence…

Bien sûr que je pourrais te donner des définitions. Mais si je te donne ces définitions…ce qui est important, ce n’est pas de donner des définitions mais des balises sur ce que vous traversez. C’est ce que nous faisons.

…Silence…

Tout le reste ne nourrit que la tête. Vous n’en avez pas besoin.

…Silence…

C’est 3 stades d’intensité différente, quoique le terme intensité soit mal choisi. Je dirais degré d’expansion, conjoint à un certain degré vers le rien. C’est ça qui fait le lien et qui vous permet d’être libre totalement. Mais ne restez pas figé à un endroit, ni dans les concepts. Quand vous le vivrez, vous le saurez. Vous ne pourrez pas confondre les 3. C’est impossible. Et le seul endroit où vous pouvez le reconnaître en totalité, sans qu’il n’y ait plus la moindre question qui surgisse, c’est depuis l’absence de forme, d’histoire, de scénario, de personne. Là où il n’y a rien, il y a tout.

…Silence…

Mais le Tout sans le Rien ne représente rien.

…Silence…

Je te laisse continuer.

C’est un témoignage assez long d’une sœur absente.

Depuis le début de cette année, de grands changements sont en cours à tous les niveaux. Beaucoup de fluidité dans la vie de tous les jours, dans les activités créatrices, dans les relations. C’est plus doux. De plus en plus je me laisse aller, reposée en cette profondeur qui soutient tout. Depuis la lecture de conscience, beaucoup de choses remontent et passent dans les rêves, même si je ne les ressens pas comme des rêves. Souvent on me guide en me disant des choses sous une forme de silhouette noire. Il m’a été donnée de voir ce que l’on appelle ‘’une personne qui fait le mal’’. C’est en fait moi-même et que je peux aimer cela, car c’est la même chose. Dans le monde éphémère, je vois plus clairement et plus rapidement à quel moment je ne suis pas dans le cœur et que je me laisse happer par ce monde.

Alors je me recentre quelquefois en faisant le geste donné ou simplement en pensant au cœur. Lors d’une fusion la semaine dernière, j’ai ressenti fortement le corps d’Eternité qui décollait du corps physique avec une vibration intense au niveau du sacrum, comme si un moteur tournait à ce niveau et tout était paisible en même temps. Des sensations aussi au niveau de la tête, comme si cet autre corps de forme différente se mouvait et se réveillait complètement. Hier, je me suis allongée et c’est comme si au-delà des vibrations ressenties du corps d’Eternité, je me plongeais dans un océan noir, doux et profond qui soutient tout et des vaguelettes qui pulsaient au niveau du cœur sont apparues à ma conscience.

Le Cœur du cœur qui se révèle au sein de la Supraconscience, l’Absolu révélé qui rentre en manifestation ici-même. Vous en avez la démonstration. On continue.

Il revient souvent à ma conscience un rêve fait il y a des années où après maintes aventures, j’arrivais au seuil entre l’Absolu et la 1ière manifestation. Et juste avant de me fondre en ce noir, je disais ‘’ah, enfin c’est fini, je vais pouvoir me reposer. Et là, paf, on me montrait que ce n’est jamais fini, que tout est en tout et je me voyais être un peintre qui peignait une vague et j’étais à la fois le tout qui soutient la manifestation, le peintre, le tableau, le pinceau, la vague.

Voilà une résurrection finalisée. Continue.

Tout cela m’était montré comme des échos, des résonnances depuis ce seuil et je vivais le Tout. Pour finir ce témoignage, cette petite chanson qui est venue spontanée sur une musique connue ‘’mais non, mais, non ‘’d’Henri Salvador, car tout est bénédiction, tout est célébration, tout est légèreté.

Bidi Bidi c’est la Légèreté
Bidi Bidi l’Eternité
Bidi Bidi c’est la Légèreté, Vacuité, Vérité
Avec Bidi Bidi Bidi

Fin du témoignage

C’est les paroles transformées ou les vraies paroles ?

Transformées.

Ah (rires…) En langue française ?

Oui

Merci

…Silence…

Vous avez ici dans ce témoignage, une Clarté, une Evidence, une Simplicité, un Amour qui ne traduit que les strictes vérités. Alors bien sûr, vous le savez, il y a plusieurs trames temporelles. Il y en a qui traine en chemin. Là, vous avez la voie directe.

Quand vous saisissez que vous pouvez être Tout et Rien, comme n’importe quelle conscience qui est vécu ici, vous n’aurez plus jamais soif d’images, de vibrations, de conscience, d’expériences. Là est le véritable Silence. Tout le reste n’est que des babillages d’enfants.

…Silence…

Merci, il y en aura d’autres comme cela ? (rires)

Peut-être.

…Silence…
Et bien continue.

Bonjour Bidi. Je suis thérapeute, j’aide les personnes à dépasser les mémoires, les souffrances, en mettant celles-ci dans la pure Lumière. Je ne me sens plus à l’aise avec cette pratique. S’il le faut, comment la dépasser, la remplacer, n’ayant pas encore la connaissance de la Conscience Nue. Merci pour votre éclairage.

Et bien je crois que l’acolyte en a parlé pas plus tard que ce matin. Non ?

La clé est là, il n’y en a qu’une. Sauf que maintenant la serrure est là. Avant, il n’y avait pas la serrure.

Il y a une seule clé et une seule serrure. Donc dans ce qui a été dit par l’acolyte, il est évident que pour les thérapeutes qui acceptent cette évidence que l’autre est en eux, mais pas qu’on projette une énergie pour soigner quoi que ce soit. Mais simplement accueillir l’autre en préalable à tout acte, intérieurement en soi, vous ne risquez rien. La thérapie se fera, si vous utilisez le chant, un minéral, votre main. Mais cela ne sera plus comme avant.

Toute thérapie, de quelle que nature que ce soit est juste un alibi.

Alors, utilisez l’alibi que vous connaissez. Place-toi dans cette dynamique d’être l’autre. Non pas de soigner l’autre, de l’aider. La meilleure aide que tu auras, c’est d’abord de l’incorporer en toi et le soin se fera avec ta technique. Mais il est d’abord en toi. Tout part de là.

Donc, vous n’avez pas à vous poser de question sur un exercice quel qu’il soit. Il fait partie de qui vous êtes, de votre apprentissage, de votre expérience. C’est juste votre positionnement de conscience qui doit changer, pas les actes en eux-mêmes.

A partir de là, que vous utilisiez un doigt, une aiguille d’acupuncture, un minéral, de la lumière, un laser, cela ne change rien. Car ce qui agit, ce n’est pas l’agent que vous pensez voir agir, mais c’est vous au-delà de l’action. Je vous dis que dans ce cas-là, l’action est un alibi. Car vous allez constater que ce n’est pas en soignant un bobo à un endroit que ça va mieux. C’est parce que les gens à qui vous adressez cela disparaissent, vous les avez pris en vous. Ils s’endorment. Là c’est la thérapie. Que nous allons expérimentez toute à l’heure, avec mon acolyte et chacun de vous sur la planète.

…Silence…

Permettant toujours à un plus grand nombre de vivre justement cette finalité, alors que le corps de chair est toujours à peu près intact.

Donc ce n’est pas une technique à proprement parlé à transformer, même s’il y a des ajustements. Ils se feront tout seul. Ceux qui perçoivent le vital, l’énergie, avec les mains ou directement, n’ont pas à se poser de questions, puisque la Lumière est présente. Même si vous voulez projeter une énergie ou de l’amour, qui n’est pas de l’Amour Vrai puisqu’il est projeté. Il y aura un effet, mais pas parce que vous êtes plus efficace, mais parce que la Lumière accompagne vos pensées et vos gestes. Si vous voyez cela, vous demeurez tranquilles. Vous changez littéralement d’emplacement de votre conscience. La meilleure façon d’y parvenir n’est pas de méditer ou de s’aligner dorénavant. C’est d’accueillir le patient en vous. L’action, elle se fait ici. Elle ne se fait pas par l’Energie. Elle se fait par la confiance réciproque et dorénavant par la compréhension par le vécu et pas par l’intellect que l’autre est vous. Il est en vous comme vous êtes en lui. Réalisez-le concrètement et quoi que vous utilisiez, cela fonctionnera.

…Silence…

Donc la technique est un alibi maintenant. Je n’ai pas dit de la retirer, de l’ôter ou de la transformer, mais de vous poser vous autrement. Soyez en l’autre instantanément, avant tout. Et d’ailleurs je dirai, c’est très beau de se prendre dans les bras, c’est magnifique. C’est très beau de se faire des bisous. C’est très beau de se regarder avec amour. Bien sûr, c’est magnifique. Mais pourquoi vous n’allez pas directement dans le cœur de l’autre. S’il est ouvert, il n’a pas besoin d’être présent. Si son cœur est ouvert, vous serez dedans si le vôtre est ouvert. Donc il faut arrêter tous les concepts.

Vous voyez, par exemple sur l’Advaita Vedanta. En occident, vous êtes remplis de personnages qui font des belles phrases, des bons mots sur l’Unité, qui vous parlent de résurrection et qui n’en vivent pas un iota. Cela se voit dans les mots que vous employez ou que vous ne pouvez plus employer. Il n’y a pas besoin de juger, de condamner, de discriminer. C’est immédiat.

On l’a vu à travers le témoignage clair de quelqu’un qui a dépassé et transcendé toutes les expériences, pour vivre l’Absolu et être l’Absolu, la conscience Nue. Après, c’est fini.

…Silence…

Est-ce que vous saisissez la différence entre les mots de telle sœur et de telle autre sœur ?

Il n’y a aucun jugement. Il n’y a aucune supériorité. Il n’y a pas une maturité plus grande ou pas. Il y a simplement quelqu’un qui a accepté le sacrifice et l’autre qui ne peut pas l’accepter. Car il tient, non pas à sa personne, peut-être oui, non pas à l’histoire, mais il tient aux expériences avant de voir qu’il est lui-même l’ensemble des expériences. C’est sans fin.

Moi je vous propose la fin de la souffrance, la fin du moteur de la souffrance, la fin de la réincarnation, le vécu qu’il n’y a jamais eu d’autre vérité que là où il n’y a personne. Alors bien sûr, pendant la Résurrection vous vivez des expériences magnifiques et il y en aura encore des plus belles. Mais ne perdez pas de vue ce que vous êtes.

Or ce que vous êtes n’est pas un point de vue. C’est un vécu. Ce n’est pas un concept. Si vous ne vivez pas la réalité de l’Amour, non pas humain, mais l’Amour inconnu, qui est pourtant maintenant connu, vous n’avez aucun point ferme d’appui. Les expériences passent. Et d’ailleurs, il y a des souvenirs de ces expériences magnifiques dans certains cas ou encore qui se déroulent aujourd’hui, qui participent à votre liberté, mais qui ne sont pas la Liberté.

Alors ne vous attardez pas.

…Silence…

Il n’y a aucune urgence pour l’Eternité. Il y a une urgence pour la matière, celle de la Terre. Et cette urgence, vous l’avez sous les yeux partout, en vous, comme sur vos écrans si vous vous renseignez. Que vous faut-il de plus ?

…Silence…

Il y a une synchronicité totale dorénavant entre la conscience collective et la conscience individuelle, entre les événements de la Terre et les événements du Ciel. Ils ne font qu’un.

…Silence…

Tu peux continuer.

C’est un témoignage.

Aujourd’hui, grâce à ma Résurrection, je vis d’Amour, ce qui me révèle à ma Vérité Nue, me remplit de Paix, de Joie, m’embrase de son feu. Un Cœur à Cœur qui dure jour et nuit, qui brule ce que je ne suis pas et me donne accès à la Plénitude parfaite, à l’Unité avec la Source, le Tout comme le Rien, à l’Absolu. Vivre d’Amour, c’est ma divine source éternelle.

Vous voyez là, il n’y a pas rien. Il y a juste l’Amour Nu. C’est vécu, c’est évident. C’est réel, c’est véridique. C’est parfaitement juste, en tout cas juste par rapport à la Vérité. Il n’y a aucune coloration du passé, il n’y a aucune coloration d’un futur, il y a l’Amour Nu. Vous voyez ce que c’est. L’Amour prend tout l’espace de votre conscience et prenant tout l’espace de votre conscience, il ne reste de place pour aucun scénario, aucune histoire. C’est ce que nous sommes tous.

…Silence…

Donc ne babillez plus, ne trainez plus, allez droit au but.
…Silence…

Quand je dis allez droit au but, ne prenez pas cela comme un déplacement vers quelque chose qui est lointain. C’est là, c’est de suite. Y a pas besoin d’enrobage, d’image. Y a pas besoin d’expansion même si elle continue à se vivre et va encore être plus importante. Le point d’appui de l’expansion c’est le Centre, c’est le Rien, c’est le Cœur du Cœur. Là où l’Absolu émerge à votre conscience.

…Silence…

Voulez-vous vivre la grande Joie, celle qui jamais ne peut s’arrêter, qui jamais ne peut vous faire souffrir, même avec une maladie grave. Alors lâchez, toutes ces images, tous ces scénarios. Je vous le dis et le répète, cela a été vécu seul à seul dans le face à face. Mais vous pouvez le vivre avec n’importe quel frère sur la Terre. Et vivez-le avec un frère ou une sœur, mais pas avec les archétypes encore, car il faut que votre conscience accepte la preuve que vous êtes l’autre. Le concept ne sert à rien. Aimez-vous les uns les autres, cela a beau été dit, on voit bien le résultat, n’est-ce pas ?

…Silence…

Alors il n’est pas question de s’aimer les uns les autres et de ne pas le vivre. Sans cela c’est un mensonge. Cela reste un concept mais ce n’est pas vécu. Et vous en avez combien, j’ai pris l’exemple de l’Advaita Vedanta, mais vous voyez bien aujourd’hui à travers la Résurrection, il y en a énormément qui ont perçu quelque chose de véritable, mais ils ne le vivent pas. Ils restent dans les concepts. Ils sont marqués par les concepts, par des idéaux. Et vous allez le voir de plus en plus clairement, surtout dans les domaines dits spirituels.

Vous avez des gens qui parlent, qui font des belles phrases, qui énoncent des concepts et qui ne vivent pas la Vérité Totale et Absolue. Donc, ils restent dans les histoires. Ils vous parlent du Christ, des soi-disant maîtres. Ils font toujours référence à des concepts, même s’ils sentent l’énergie du pseudo-maître en eux. Ils sont piégés. Et ne me dites pas qu’il y a un principe d’évolution, d’épuration progressive. Ce n’est plus vrai. C’est instantané et de plus en plus instantané. Vérifiez-le. Ne demeurez pas dans les concepts et les expériences passées.

…Silence…

Il n’y a que le Silence qui vous rapproche de la Vérité. Il n’est pas question de se taire ou de devenir ermite, mais de faire le Silence de tous ces trucs intermédiaires qui vous traversent, qui ne sont que des parcelles de ce que vous êtes.

…Silence…

Vous êtes le Tout. Vous êtes le Rien. Mais vous pouvez vous le répéter dans la tête pendant des milliers d’années, cela ne changera rien. Une fois que le concept est accepté, il faut le vivre. Donc débarrassez-vous des concepts, soyez totalement présents en vous ou alors dans l’autre.

…Silence…

Nous avons 2 témoignages de libération totale, de conscience Nue, d’Amour Nu. Voyez l’Evidence des mots. Il n’y a pas de fioritures, pas de décor. Il n’y a pas besoin d’histoires, pas besoin de scénarios, de référence au passé ou au Christ ou à quoi que ce soit.
…Silence…

Tout cela est là de manière collective, à disposition. Il vous faut juste avoir l’idée peut-être de rentrer complètement dans le cœur et de ne rien chercher, de ne rien attendre, de ne rien espérer, de ne rien redouter, de ne rien anticiper, de ne rien projeter, le VIDE. Et tout est là.

Les mouvements de la Vibration, par exemple de la Syntonie Planétaire ont réalisé cela chez des millions de frères et sœur sur la Terre. J’ai bien dit des millions.

…Silence…

Tu peux poursuivre. S’il y en a d’autres comme cela, j’aime beaucoup.

Pas tout à fait.

Ah.

2 questions d’un frère ou d’une sœur qui n’est pas là.

Quel regard portez-vous sur la sexualité du 21ième siècle ?

C’est quoi le 21ième siècle ?

C’est l’époque dans laquelle la Terre vit en ce moment.

Le sexe, cela sert à quoi ?

La personne n’est pas là pour répondre.

Mais je vous le demande à vous… ( rires)

Ça sert à se reproduire, à se faire plaisir et à faire plaisir. Le plaisir n’est pas la Joie. Et tout plaisir éphémère vous rend addict, vous enchaîne. Donc, il n’y a pas de sexualité débridée du 21ième siècle ou un obscurantisme du 19ième siècle. C’est la même chose, les 2 versants. La sexualité débridée ou la sexualité refreinée par les religions, par la morale. Ne vous posez pas de question par rapport à cela. Le regard que je pose sur toutes les sexualités…si vous en éprouvez du bonheur, de la joie et qui dure, alors faites l’amour. Mais si après vous avez besoin de recommencer, car bien évidemment, comme tout plaisir, le plaisir s’émousse, vous êtes piégés.

…Silence…

D’ailleurs, on parle du 21ième siècle, vous le voyez tous les jours, l’argent, le pouvoir, le sexe dominent la société. Ce n’est même plus l’égo qui est lié au plexus solaire, qui est la conscience collective, mais c’est descendu au niveau du 2ième chakra, l’avidité, le pouvoir, l’animalité, l’inverse de la Lumière, l’inverse de la Vérité.

…Silence…

Maintenant vous êtes libres. Mais de la même façon, vous ne pouvez pas conjuguer les 2, sauf circonstance particulière où les 2 sont libérés. Maintenant, faites ce que vous voulez, faites vos expériences. Je n’ai pas à porter de jugement si ce n’est que le désir et la satisfaction d’un plaisir quel qu’il soit, ne se rapprochera jamais de la Joie de l’Amour Nu. C’est impossible. Ça ne peut pas durer. C’est toujours transitoire et ça vous donne soif.

Moi je vous promets comme le Christ vous l’a dit de ne plus avoir soif. Alors bien sûr, ceux qui envisagent qu’ils vont être privés de sexualité, d’histoires ou d’autre, et bien, c’est votre liberté. Faites comme vous voulez. Mais ne venez pas revendiquer de vivre l’Amour Nu, en vivant des choses qui n’ont rien à voir. Et c’est valable aussi bien pour les ? Que pour le sexe, que pour n’importe quoi. Arrêtez de vous arrêter.

…Silence…

Donc, je n’ai aucun avis sur la sexualité. Bien évidemment, il n’y a rien de plus éphémère que la sexualité. Regardez le temps que vous passez dans la sexualité, même si vous êtes obsédés, par rapport au fait de dormir. A moins que vous soyez des surhommes ou des surfemmes, je ne vois pas vraiment à quoi cela vous sert. Il n’y a aucune satisfaction là-dedans. Vous avez toujours soif, que cela soit avec l’argent, cela vous le voyez tous les jours autour de vous, avec le pouvoir, avec le sexe, avec les images, avec les réjouissances, les commémorations, les fêtes sportives, les fêtes musicales. Tout cela n’est fait que pour vous distraire. C’est une distraction. Alors prenez la distraction que vous voulez.

Vous avez besoin d’être distrait ou vous avez besoin d’être vrai. C’est votre liberté. Mais de plus en plus cela va être l’un ou l’autre. Vous ne pourrez pas composer.

…Silence…

Qu’est-ce que vous faites dans ces cas-là ? Vous ne pouvez pas rester entre 2. La Lumière ne le permettra plus et ce que vous êtes non plus.

D’autant plus je vous rappelle qu’aujourd’hui et déjà depuis quelque temps, la Lumière suit votre pensée. Mais la Lumière, ce n’est dit qu’elle reste Lumière dans ce genre de pensée. La Lumière reste Lumière uniquement dans le cœur. La Lumière devient tout autre chose dès qu’il y a forme, dès qu’il y a désir. Elle devient une manifestation, une projection dans tous les sens du terme, même psychologique, énergétique. Vous envoyez à l’extérieur plutôt que de revenir en vous. Votre objet de désir est à l’extérieur, argent, sexe, pouvoir, au lieu d’être en vous. Vous avez mis le pouvoir dans le 2ième chakra au lieu du chakra du cœur. Vous n’avez aucun espace de résolution là-dedans.

…Silence…

Vous dites en français, il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs. C’est exactement la même chose. Vous voulez garder vos distractions et en même temps être cet Amour. Je vous le dis d’emblée, c’est strictement impossible. Vous pouviez vivre les vibrations, vous pouviez vivre les couronnes. Vous serez libérés, oui bien sûr. Mais pourquoi ne pas vivre la Résurrection maintenant. Parce que là, vous vous prouvez à vous-même que si finalement tout le monde est libéré, vous allez vous dire autant profiter de ce monde pour le temps qu’il me reste à vivre ici et vous vous prouvez par là-même que vous n’êtes pas libre. Tout simplement. Car si vous êtes dans l’Amour des 2 témoignages que l’on a eu, vous n’avez plus soif de rien. Vous n’avez plus aucune avidité au sein de ce monde et pourtant vous êtes totalement sur ce monde. Mais vous n’êtes plus de ce monde. Saisissez la différence.

…Silence…

Ce n’est pas une fuite du réel, c’est une transcendance du réel par l’Amour et pour l’Amour et pour rien d’autre. Et pas pour la satisfaction des désirs et pas pour la continuité de l’histoire ou des scénarios.

…Silence…

Je ne fais que vous faciliter la Résurrection, afin qu’un nombre toujours plus restreint ne soit retenu ne serait-ce qu’une seconde par les plaisirs, par les histoires, par la mémoire.

…Silence…

Ce n’est pas la même chose que de traverser. Il ne faut pas être dans le déni de votre sexualité ou de votre avidité de quoi que ce soit. Mais le voir clairement et ne jamais penser que de l’argent, du pouvoir, du sexe ou des paroles vont vous faire vivre la Vérité. Je l’ai dit, vous n’avez plus besoin d’aucun artifice, d’aucun décor, d’aucun protocole, d’aucun geste, d’aucun maître, d’aucun gourou, d’aucune lumière et d’aucun amour extérieur. Tout est en vous. Ce n’est pas un concept. C’est à vivre réellement et concrètement, ici même dans ce corps.

…Silence…

Et il n’y a aucun alibi qui tienne, ni de temps, ni d’espace, ni d’activité, ni de maladie, car là aussi cela serait des alibis.

…Silence…

Tu peux poursuivre.

Il y a une 2ième question.

Le corps d’Êtreté, a-t-il encore une certaine sexualité et sinon pourquoi ?

Mais faut vraiment…avoir des gros problèmes (rires). Vous faites l’Amour en permanence quand vous êtes en multi dimensionnalité. Le plaisir du sexe, même l’orgasme le plus abouti ne vous permettra jamais d’approcher ce qui se passe en Amour de Cœur à Cœur et de Cœur en Cœur. Se poser la question de la sexualité montre vraiment qu’il y a une incompréhension totale et un non vécu de ce qu’est la Liberté. Cela montre simplement à travers les mots qu’il y a un attachement viscéral, pulsionnel au sexe. Rien de plus. Le corps d’Eternité n’a pas de sexe. Ou alors si tu veux comparer au sexe, à ce moment-là, c’est pas le sexe, c’est le Cœur à Cœur qui est le sexe.

Dans les autres dimensions, vous êtes dans cet état de jouissance sexuelle permanente.

…Silence…

Tu es encore dans un processus séquentiel, satisfaction, manque, satisfaction, manque, pulsion, impulsion, désordre. Il n’y a aucune stabilité là-dedans pour trouver le cœur et l’être. Les simples mots qui sont employés montrent une attractivité sexuelle qui prend tout le personnage.

…Silence…

Le cœur est le cœur. Et le sexe du cœur, car c’est une relation sexuelle le cœur, qui est bien plus intense qu’avec les organes sexuels. Il ne peut y avoir de satisfaction qui puisse s’approcher de la satisfaction du cœur, au niveau du sexe. Cela n’existe pas.

…Silence…

Maintenant, quel est l’intérêt du sexe quand vous êtes en Amour tout le temps. Que vous avez l’impression et la réalité de vous faire l’Amour à chaque minute, comme à chacun des frères et des sœurs, quand vous aimez le brin d’herbe, quand vous vivez une fusion avec le Ciel. Mais il n’y a pas de place pour un organe génital là-dedans. C’est une vision je dirais aujourd’hui très primaire.

…Silence…

Le sexe vous donnera toujours soif jusqu’au jour où vous ne pourrez plus. Et là, vous serez bien embêtés avec l’âge. Vous avez laissé libre cours à vos pulsions.

Mais bien sûr qu’il existe aussi une sexualité dite sacrée. Mais cette sexualité sacrée ne se vit pas comme une jouissance des organes. Elle se vit comme une jouissance du cœur même si on utilise les organes. C’est autre chose que de nourrir les chakras du bas.

Maintenant, il n’est pas question de se dire, je ne fais plus l’Amour car c’est sale, je n’ai jamais dit ça.

…Silence…

Mais il est question de vire le cœur et à ce moment-là si tu vis le cœur en totalité, tu constateras qu’il ne peut plus exister aucun désir, ni d’aliment, ni de soif, ni de sexe. Mais cela ne t’empêche ni de manger, ni de boire, ni de faire l’amour.

…Silence…

Ne mettez pas la charrue avant. Le Cœur devant. Si vous n’êtes pas nourri par le Cœur, c’est que vous n’y êtes pas c’est aussi simple que cela. Sans cela, obligatoirement, nécessairement, de façon reproductive et systématique, en finalisation de la Résurrection, vous n’avez plus d’appétit de ce monde, de sexe, de mots, d’expérience. Vous êtes en permanence contentés. Et encore une fois, cela ne vous empêche pas de manger ni de faire l’amour. Mais vous le faites comme ça, vous n’y êtes pas soumis à ça.

…Silence…

Tu peux continuer.

Il n’y a plus de témoignages ni de questions écrites. On peut passer à quelque chose de plus spontané.

Alors je vous écoute.

Ce que je viens d’entendre m’a remémoré une expérience vécue en 1984. Pendant un stage chamanique, le soir avant de m’endormir. J’ai reçu un son venant de la gauche qui était extrêmement strident et qui m’a pénétré. De suite, au niveau du 1ier chakra, j’ai commencé à ressentir un orgasme qui s’est expansé jusqu’au cœur et à tout mon corps.

Ça c’est le véritable orgasme, il ne reste pas dans les organes, il va au cœur et se diffuse partout. Là, ce n’est pas du sexe, c’est de l’Amour. Maintenant ressentir un orgasme est tout à fait possible. D’ailleurs vous êtes nombreux à en avoir vécu avec la montée de l’onde de Vie. Ce qui vous prouve que le meilleur des orgasmes, c’est pas la masturbation. C’est la Lumière, par soi-même.

Continue.

Cet état de jouissance s’est propagé à tout mon être, à ma personne, à l’univers entier. Et j’étais l’Univers dans un orgasme perpétuel. Je suis restée dans cet état un certain temps, jusqu’à ce que je prenne peur d’un seul coup en me disant que mon corps ne va pas supporter cela.
Ce qui était tout à fait vrai il y a 30 ans et qui n’est plus vrai aujourd’hui.

Et je me suis dit à ce moment-là, si de l’autre côté c’est cela alors tout de suite.

C’est tout à fait ça. Et tu comprends bien que quand tu vis cela, le sexe, même avec le meilleur des amants, ne peut pas rivaliser. En tant que femme, tu en es d’accord ou pas, sans vexer ton mari.

Oui c’est ça. Je ne voulais pas vexer mon mari, je voulais lui faire plaisir, mais je n’en avais plus besoin de faire l’acte avec mon mari.

Tout à fait. Tu te fais l’Amour à toi-même

Oui, c’est cela.

C’est exactement cela. Et se faire l’Amour à soi-même, ce n’est pas une masturbation, car la masturbation s’élimine dehors alors que cet état se diffuse au niveau du cœur. La sexualité dite sacrée peut amener à cela. Mais pas la sexualité ordinaire. Même avec un amant très performant, il n’y a pas photo, c’est le cas de le dire. Et c’est valable aussi pour les hommes. Il n’y a pas que les femmes.

…Silence…

Je te remercie.

…Silence…

Un autre témoignage de cette même sœur.

En arrivant ici, depuis 2 jours, j’avais une tendinite au bras droit qui s’était déclarée. Ce matin, votre acolyte nous a expliqué comment pratiquer l’auto guérison, je l’ai faite de suite. Et voilà, c’est fait.

C’est très simple. Dès que vous êtes au Cœur du Cœur tout devient possible. Puisque le Cœur du Cœur n’entraîne plus de disparition pendant la phase finale de Résurrection, mais il entraîne un réveil. Vous voyez clair.

…Silence…

Et ce que dit notre sœur, dès que vous avez la clé, cela se fait.

…Silence…

Parce que tout est en vous.

Il y en a d’autre de la même personne ?

Non, mais j’aurais une question à poser.

Cela veut dire aussi que tu peux te refaire l’Amour à toi-même.

Je n’ai pas hésité.

Tu as bien raison. On n’est jamais mieux servi que par soi-même.

Question : Pour un Libéré Vivant, quel est le chemin encore à parcourir jusqu’à la Résurrection ?

La libération de l’histoire et de toutes les histoires et c’est tout. L’onde de vie vous a libéré de la personne, pour ceux qui l’ont vécue et a fait de vous des Jnani ou des Libérés Vivants, libérés de la personne, mais pas libérés de l’histoire. D’ailleurs on le voit à travers certaines expériences vécues. Vous voyez pertinemment la différence entre celui qui vit et qui est l’Amour Nu et celui qui quelle que soit l’ouverture du cœur continue les images, les formes. Donc dans ce cas-là, il y a une peur du vide, une peur du néant, une peur de perdre le rêve d’individualité.

Si tu compares par exemple le témoignage de notre sœur et le vécu à travers les autres témoignages écrits, on voit tout de suite la différence. Non ? Ce n’est pas une critique, mais au contraire, pour vous secouer.

…Silence…

Vous ne pouvez pas, quelle que soit l’expérience et même une fusion avec le Christ, comme l’ont vécue les Etoiles, ne leur a laissé qu’une soif et une admiration à se fondre dans le Christ et à mourir au plus vite, pour certaines.

Devenir le Christ, n’est pas fusionner avec le Christ. Dans un cas, c’est une expérience mystique qui peut même vous conduire jusqu’aux stigmates. Et les Saintes ne s’en sont pas privées, surtout en Occident. Mais ce n’est pas la finalité.

…Silence…

Libéré de l’histoire et il n’y a plus rien à faire. Vous vivez votre vie car vous êtes devenus la Vie. Et tout se passe à ce moment-là, que ce soit dans le corps, dans l’agencement de votre vie, dans les relations, avec évidence et facilité. Tout ce que vous croyez tenir vous tient. Tout ce que vous pensez maitriser vous maitrise. Tout ce que vous pensez contrôler ne fait que vous contrôler.

Tant que vous avez des cadres de référence, vous êtes enfermés dans le cadre. Voyez-le cela.

…Silence…

Après bien sûr, une fois que vous n’avez plus soif, faites ce que vous voulez.

…Silence…

Mais ne mettez pas la charrue avant les bœufs. L’Amour Nu est là, il n’est plus question de couronnes, d’Etoiles, de Portes, même si effectivement vous les sentez de plus en plus partout sur la planète. L’Amour Nu prend tout l’espace, même du corps d’Eternité s’il est là.

…Silence…

Quand vous êtes dans cet Amour Nu total, vous n’avez besoin de rien d’autre. Et même si vous êtes capable de sortie en Conscience Nue pour explorer toutes les dimensions, vous n’avez qu’une hâte, c’est de vous retrouver au centre du cœur, dans cette Joie, dans cette Evidence, dans ce silence. Car ici cela s’imprime et s’exprime à travers un corps de chair. C’est donc d’une intensité inconnue.

…Silence…

C’est pour cela que durant toutes ces années, nous avons tellement parlé les uns et les autres du Cœur du Cœur. Ce n’était pas qu’un concept puisque aujourd’hui c’est une réalité. C’est vécu.

…Silence…

Qui veut parler ?

…Silence…

Au mois de janvier, un frère de cœur m’a dit que beaucoup d’humains vivaient la Résurrection et cette annonce de sa part, m’a mis instantanément dans une grande joie et je me suis surpris à ne plus comparer ce que je pouvais vivre par rapport aux autres. C’est comme si savoir que des frères et sœurs étaient en Joie était la même chose que d’être en Joie moi-même. Je pense que cela m’a beaucoup aidé à être dans l’accueil et la disponibilité. Et en particularité dans un événement que j’ai accueilli où je me suis déchiré le ménisque du genou gauche. Cette expérience a été la même que celle que j’ai vécu il y a 12 ans où je m’étais aussi déchiré le ménisque gauche.

Mais au lieu d’engrammer davantage l’émotion, c’est comme si les 2 expériences s’étaient annulées. Cela ne s’est pas fait instantanément. Je suis passé par quelques peurs et quelques angoisses de me retrouver immobilisé. Puis la Vie a impulsé toute seule des mouvements sur le genou et j’en ai ressenti une grande joie dans le cœur. J’avais accueilli l’idée d’être immobilisé pendant 2 ou 3 mois. Mais quand le chirurgien a vu l’imagerie médicale, il m’a dit qu’il me fallait être opéré, mais lorsqu’il m’a ausculté, il m’a dit qu’il y avait eu un retournement du ménisque et qu’il allait cicatriser tout seul.

Je te remercie.

Il n’a pas terminé…

Je dis quelque chose avant. Vous avez ici une illustration totale du pouvoir guérisseur du cœur et du sacrifice. Et vous allez tous en vivre des comme ça. C’est pour cela que ce soir, il y aura cet aspect planétaire comme hier et qui va vous permettre d’impulser ce que vient de décrire ce frère dans ce vécu, pour vous. Je te laisse poursuivre. C’était juste de la pub. (rires…)

C’était fini ?

Non.

J’ai le sentiment que cet accueil et cette disponibilité continue à grandir et je n’osais pas témoigner de ce vécu. Depuis hier, j’ai eu le sentiment d’abandonner totalement cette expérience, qu’elle ne m’appartenait plus et qu’elle pouvait être exprimée uniquement pour l’Amour.

Je te remercie.

Mais parmi tous ceux qui témoignent ici ou de partout, ce processus que tu décris où l’Amour s’est imposé comme une Evidence qui guérit, est la stricte Vérité. Vous n’avez besoin dorénavant quelque part que de l’Amour Vrai. Et il vaut mieux d’ailleurs car il y aura bientôt plus rien à part ça. Il ne restera que ça. Et vous y puiserez tout ce qui est nécessaire sans aucune exception.

Ce monde n’est plus enfermé, en aucune manière. Et je vous l’avais dit, et le Commandeur vous l’avait dit. Au fur et mesure que l’Amour se révèlera, ce monde disparaitra. Quand je dis ce monde, c’est l’organisation de ce monde et votre présence physique. Ceux qui imaginent encore, qu’il y a un lendemain à l’événement, se trompent. Et d’ailleurs vous le savez et c’est pour cela que cette Résurrection est une bénédiction. Elle vous donne à le vivre avant. Et vous voyez les choses qui sortent de vous. Et dans les témoignages, vous en avez d’innombrables. L’enfant blessé qui sort, des mémoires de l’Ame des vies passées, de l’enfance, qui s’évacuent.

Gardez votre maison propre, car il viendra comme un voleur dans la nuit. Or, votre maison est entièrement astiquée, entièrement repeinte, entièrement prête. Elle n’a besoin d’aucun décor, d’aucune histoire, d’aucun scénario, d’aucune image. Les témoignages que vous avez de partout sur la planète en sont l’illustration et la démonstration. Et comme l’a dit un autre frère, c’est très contagieux. Car dès que vous avez des freins en vous, que vous vous sentez anormal, que cet Amour qui vous remplit ne trouve pas d’écho, chez le mari, dans la famille, dans la société, le fait de lire ou d’entendre des frères et des sœurs qui vivent cette Liberté, est une stimulation à nulle autre pareille, à lâcher, à accepter que c’est possible, que c’est vérifiable, que c’est réel. Que c’est le vrai Amour, qu’il n’y en a pas d’autre. Donc l’effet de contagion est bien réel. Et l’auto guérison est aussi bien réelle.

…Silence…

Les pieds ont été lavés.
La tête a été ointe de l’onction du Seigneur.
Le Cœur est ouvert.
Le sacrum est fonctionnel.
Vous n’avez besoin de rien d’autre.

Ni au niveau de la finalisation et comme vous le voyez de façon de plus en plus évidente, de rien de ce monde. Aujourd’hui, non seulement vous n’êtes plus votre vie, vous êtes la Vie et vous êtes aussi la Vie de l’Amour.

Il n’y a pas de place pour ce monde. Il n’y a pas de place pour des lois. Il n’y a pas de place pour des règles. Il n’y a pas de place pour une famille. Il n’y a pas de place pour un mari. Bien sûr, vous devez assumer ce que vous avez créé, enfants, relations et autres. Mais vous voyez bien qu’il y a des frères et des sœurs qui sont libres. Mais ce sont des circonstances qui pour vous sont les plus adaptées. Donc il n’y a pas de positionnement meilleur qu’un autre. Il y a juste quelque chose qui est profondément adapté à ce que vous êtes, même si vous ne le voyez pas encore. Bien sûr que si vous êtes seul, vous aimeriez bien être à 2 et parfois quand vous êtes 2, vous aimeriez bien être seul. Mais vous l’êtes à l’intérieur de votre cœur. Vous êtes déjà seul, vous êtes déjà à 2, vous êtes le monde entier.

…Silence…

Qui prend la parole ?

Témoignage d’une sœur.

Quand je suis arrivée avant-hier, en descendant du train, j’ai eu comme un rideau de particules de Lumière, qui m’a presque chamboulé et comme je venais de changer de lunettes quelques jours avant, j’ai continué à sentir cela toute la journée d’hier. Alors ce matin, j’ai mis les anciennes lunettes et je continue pareil à voir un rideau de lumière partout.

Mais tu es Lumière. Tu ne fais que de te voir toi-même. Il n’y a rien d’autre à voir. Donc bien sûr, c’est gênant au sein de ce monde. Mais ce n’est pas grave.

Elle ne trouve pas cela gênant. C’est juste à raconter.

Tout à fait, c’est loin d’être gênant. Mais je crois que l’acolyte a prévu de vous expliquer certains changements de fonctionnement ici même en ce monde. Vous comprendrez tout dans ce qu’il vous dira. Ce n’est pas mon domaine. D’ailleurs pour moi, l’Amour n’a besoin d’aucune explication. Vous êtes Amour, et même dans les lectures que je fais et dans les soins qui sont faits, il ne faut pas s’embarrasser de l’histoire. Juste l’Amour et rien d’autre.

…Silence…

Je lui ai déjà dit à l’acolyte. Maintenant c’est instantané. Il n’y a pas besoin de vouloir soigner ceci ou cela ou de résoudre ceci ou cela. Il suffit de s’accueillir mutuellement. C’est un don réciproque. Bien sûr certains peuvent accueillir plus que d’autres pour l’instant. Mais tout le monde aura la même capacité d’absorber le monde entier en lui. C’est la seule vérité, il n’y en a pas d’autre.

Dès l’instant où vous serez en Amour Nu, comme certains témoignages écrits que nous avons eus, vous constaterez que vous n’avez besoin, ni de sexe, ni d’amour au sens humain, ni d’information de la Terre ou du Ciel. Vous demeurez en permanence dans cette grande Joie et tout le reste vous indiffère, non pas parce que vous avez choisi, mais parce que cela est ainsi.

Regardez Ma Ananda. Le nombre d’année qu’elle a passées, assise ou couchée dans cette Joie et cette Félicité. La vie vous mettra toujours dans des circonstances qui vous permettent de réaliser cet Amour, même s’il vous semble y avoir des obstacles. Donc ne rajoutez la peur de demain, comment je vais gagner ma vie, comment je vais élever mes enfants, comment mon mari va m’accepter. Vous vous posez trop de questions. Vivez l’Evidence d’abord et le reste se fera de lui-même. Tant que vous croyez encore contrôler quelque chose, je vous l’ai dit, vous êtes contrôlé. Tant que vous croyez maitriser, vous n’êtes maitre de rien du tout.

…Silence…

Et là, ce n’est même plus des concepts à expérimenter, c’est un vécu immédiat. Il n’y a pas de pratique à faire, c’est juste un constat à réaliser.

…Silence…

Et après, si vous vivez cet Amour Nu, aucune situation, aucune personne, aucune famille ne peut vous refreiner dans ce qui est à vivre. Vous ne pouvez rien refreiner de cet Amour, vous ne pouvez que le laisser émaner, grandir, prendre tout l’espace. Vos rayonnements au sein de ce corps vont prendre et recouvrir toute la planète.

…Silence…

C’est maintenant. C’est pas demain. Et face à cet événement, qu’il vous faut pourtant comme vous dites vivre, assumez ce que vous avez créé. Personne d’autre ne vous a dit de prendre une femme, un mari, des enfants, une profession. C’est la programmation ancienne de ce monde.

Regardez l’expression ‘’gagner sa vie’’. Je n’ai pas dit qu’il ne fallait pas travailler. Mais la Vie n’a pas à être gagnée. Vous voyez comment tout est inversé. La Vie est un DON. Tout est inversé sur ce monde. Au lieu de donner, tout le monde prend.

…Silence…

Voyez-le de partout. C’est ça la 3ième dimension dissociée. La souffrance, l’oubli, les baumes et les pansements que vous appliquez sur votre corps, sur vos émotions, sur vos deuils, sur vos souffrances, sur vos naissances, sur vos morts et cela ne s’arrête pas. Cela ne s’arrêtera jamais. Si, maintenant c’est fini.

Mais si vous n’aviez pas réalisé tout ce qui s’est réalisé depuis plus de 30 ans, mais le monde n’existerait plus, non pas parce qu’il était dans la Lumière, mais il était descendu dans une dimension encore plus basse, dans l’électronique, dans les circuits et pourtant vous vivez la Résurrection.

…Silence…

Quelle est la meilleure preuve ? Il n’y en a pas d’autre.

…Silence…

Il vous a été dit que l’anomalie primaire n’est plus sur terre. Tout ce qu’il reste, c’est des habitudes, des croyances. Plus rien ne peut vous atteindre. Plus rien ne peut vous restreindre. Donc en conclusion, si vous vous sentez restreint, c’est que vous-même vous vous restreignez, par la culpabilité, par la peur, par les bleus de l’Ame.

Or la guérison, elle est là, dès ce soir pour tout le monde, à volonté, à profusion. Mais ne comptez pas guérir pour poursuivre quelque chose qui est contraire à la Lumière. Il y a une limite tout de même qui ne dépend, je vous le répète que de votre intensité de sacrifice et votre intensité de tension vers l’Abandon comme Hildegarde en avait parlé à son époque, bien plus importante que l’intensité d’une question ou de l’assouvissement de quoi que ce soit au sein de ce monde, même naturel.

…Silence…

Ça va être de plus en plus tranché.

A tous les niveaux, même au niveau sociétal. Vous avez ceux aujourd’hui qui ne font plus du tout parti du système, non pas parce qu’ils l’ont choisi, mais parce qu’ils ne peuvent plus y mettre le petit doigt, quitte à mourir de faim s’ils ne sont pas encore nourris par la Lumière. Ils ne veulent plus se pervertir.
Qu’est-ce que vous décidez ? Vous gardez votre confort ou vous vivez la Vérité ?

Qu’est-ce que vous décidez ? Vous privilégiez le plateau de l’éphémère ou le plateau de l’Eternité ?

Vous ne pouvez plus rester en équilibre. Ce n’est plus possible cela. Alors ce n’est pas la peine de se dire que de toute façon, on est tous libéré. C’est la Vérité, mais vous ne savez pas combien de temps va durer la période, quand vont s’enclencher l’événement ou les événements. Vous ne trouverez plus de nourriture au sein de ce monde. Si le temps venait à durer, vous ne trouveriez plus de confort, excepté à l’intérieur de vous. Vous n’avez besoin de vous prévenir de rien

Prouvez-vous que vous êtes vrais. Et pas des tièdes. Prouvez-vous que vous êtes authentiques et pas dans le travestissement, même si vous êtes éveillés, si vous avez toutes vos couronnes qui vibrent. Moi, je ne m’adresse as à tout ça. Je m’adresse à la Vérité que vous êtes.

Laissez la Joie grandir. Ne cherchez pas à restreindre, à comprendre. Passez votre temps à vivre cette Résurrection. Aidez-vous les uns, les autres. Il n’y a pas de meilleure façon. Vous êtes les uns et les autres. Je suis les uns et les autres. En dehors de cela, tout le reste est illusion, comme l’est ce monde.

Vous êtes la Source de la Conscience. Vous n’êtes même pas la Conscience. Je l’avais dit quand j’étais incarné. Je l’ai redit dans les entretiens de 2012. Le ‘’Je Suis ‘’ doit mourir. Vous n’êtes pas le ‘’je Suis’’. Vous n’êtes même pas le Soi. Et vous avez aujourd’hui, la chance de vivre ce que vous êtes, malgré le corps. Vous avez des frères et des sœurs qui en témoignent.

Qu’est-ce que vous attendez ? Que la culpabilité passe ? Elle ne passera jamais.

Vous attendez que cela vous tombe dessus ? Vous risquez d’attendre longtemps, malgré l’événement.

Vous reportez cela à demain ? Quelle est votre urgence et quelle est votre priorité de votre conscience ? Votre petit personnage ou votre petite vie ou la Vérité que vous êtes ?

…Silence…

Et surtout avec ce qu’il va arriver dans pas longtemps. Il n’y aura pas de meilleure preuve. Maintenant, su vous n’êtes pas ouvert à cela, peu importe. Vivez votre vie. Mais ne prétendez pas à être ressuscité et finaliser cette Résurrection. Il est temps maintenant de laisser les choses s’éloigner et se séparer. Vous ne risquez rien, même si vous perdez la tête, même si vous perdez ce corps, même si vous avez un accident. L’Amour demeurera toujours. C’est ce que vous êtes. Tout le reste passera. Votre femme, votre mari, vos enfants, vos occupations, vos métiers, vos spiritualités. Tout cela n’est rien.

Que nourrissez-vous ?

…Silence…

Qui vous nourrit ?

…Silence…

Ce monde ou la Lumière ?

…Silence…

La certitude, du fait de l’éradication de l’anomalie primaire, plus vous ouvrez votre cœur, plus vous acceptez l’autre, le sacrifice, plus vous acquerrez une force indescriptible. C’est la Puissance de l’Amour. C’est la Puissance de la Sagesse.

Que voulez-vous que ce monde, avec ses bombes et ses prisons fasse à cela. Réfléchissez 2 minutes.

…Silence…

J’espère simplement que mes mots vous ont percuté comme jamais aujourd’hui. Il vous faut être ébranlé.

…Silence…

Ebranlé dans ce qui est raide. Ebranlé dans ce qui s’oppose à la fluidité de l’Amour, à la fluidité de la Conscience.L’Amour est le Baume. Aucun autre baume ne peut vous guérir.

…Silence…

Y-a-t-il autre chose ?

Nous arrivons dans quelques minutes au terme du temps imparti.

D’autant plus qu’il faut vous préparer.

Alors Bidi va vous souhaiter, selon l’endroit où vous êtes une excellente matinée, après-midi, soirée ou nuit. Et dans quelques minutes, ça va chauffer.

Bidi vous salue. Bidi vous aime. Bidi est vous et Bidi arrive en vous dans pas longtemps.

Merci

A toute à l’heure.

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2018/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email