Transmis par Amalia

Bonjour mes chères Lumières

L’accélération du temps nous fait acter des choses qui depuis bien longtemps sont en suspens dans nos vies. L’énergie actuelle efface brillamment les anciens schémas de pensées. Il est délicat parfois de prendre certaines décisions mais il est vital aujourd’hui d’être dans le respect de Soi.

Le feu embrase l’individu et le consume de l’intérieur. Celui qui le ne voit pas s’autodétruit petit à petit. L’énergie sacrée de la vie doit permettre à l’Homme de ressentir cette essence en lui, et non pas de l’anéantir. L’auto-sabotage est encore trop présent et la difficulté à s’éveiller est encore très actuelle mais je crois en l’Homme et en sa capacité à laisser émerger sa propre lumière pour le bien de l’humanité.

Il y a beaucoup de séparation sous de multiples formes. La dualité ne permet plus aujourd’hui de survivre dans notre monde actuel, elle amène l’être humain à sa décadence, à la folie parfois. De nombreuses pertes, de nombreux départs arrivent, l’information nous avait été confiée de plus haut et se vérifie au quotidien.

Les gens s’aperçoivent que beaucoup de leurs proches disparaissent subitement, sans même en comprendre le sens, mais la réalité est bien là. Aujourd’hui il nous est demandé plus que jamais de prendre notre place, peu importe les conséquences. Que vous soyez installés dans une vie à deux depuis x années, que vous soyez chefs d’entreprise, parents, étudiants, ce ne sont là que des étiquettes qui, en soi, ne justifient pas qui vous êtes et derrière lesquelles vous vous cachez. Chacun détient en lui ce joyau si précieux qui scintille et qui aspire à rayonner au quotidien.

Témoins de la souffrance, du désespoir, de la maladie, du conflit, il est vital de replacer dans le cœur de chacun la lumière et de la conserver pour qu’elle vous guide sur votre chemin. Vous n’êtes pas seuls, jamais. Même dans les moments les plus difficiles de votre existence, vous êtes entendus. Plus vous êtes dans cet Amour pour vous et cette justesse, pour la vie s’offre à vous avec souplesse. Beaucoup luttent dans cette vie, il est demandé d’accueillir, de ne plus résister.

Les couples se déchirent, se nuisent jusqu’à perte et destruction matérielle, physique et morale. Il ne nous est pas demandé d’agir ainsi. Peu importe le vécu, l’expérience, tout est constructif et riche si le bilan est fait à sa juste valeur, il est cependant essentiel de comprendre pourquoi vous avez pris ce chemin plutôt qu’un autre. Le cœur a sa place aujourd’hui, il est terminé le temps où l’on se conditionne, où l’on résonne. Celui qui érige des barrières autour de lui ne se protège pas de l’extérieur mais s’enferme à l’intérieur de lui jusqu’à étouffement. On ne se protège pas des autres, on a juste peur de Soi, de qui nous sommes en réalité.

La force est en chacun de nous. Changer implique un travail sur Soi, ce que beaucoup ont peur de faire encore à l’heure actuelle. Il ne suffit pas de recevoir les informations pour changer, il est demandé d’agir, en conscience bien sûr. Tout ce que vous faites doit être fait pour vous et uniquement pour vous. Vous êtes la personne la plus importante à laquelle vous devez respect et amour au quotidien.

Une situation vous déplait, vous nuit ? Changez ! Vous avez les rênes de votre existence, personne ne doit vous dicter votre conduite. Ces temps de changements profonds impliquent une descente vertigineuse au fin fond de l’être, ce qui n’est pas facile du tout pour beaucoup encore. Des vies mêlées d’incompréhension, de rancœur, de colère. On en veut à l’autre, on est dans l’attente que l’autre agisse, réagisse, mais qu’attendez-vous ? Vous êtes la seule personne à pouvoir agir et changer les choses. Il n’y a rien de dramatique en soi que de vouloir changer de vie pour être mieux.

Ne refusez pas la lumière, elle est source de vie. Il ne faut plus lutter. De vrais brasiers me sont montrés au travers des rencontres que je fais, il est désolant de constater cela mais je ne juge pas celui qui n’a pas la connaissance, en revanche à ce jour je secoue celui qui la détient et qui est dans l’inaction, la passivité, la victimisation. Il n’y a parfois qu’un pas à faire pour tout modifier, ne soyez pas dans la peur de ce que vous pourriez découvrir. La peur n’existe pas, elle est une barrière invisible ancrée dans votre esprit pour vous empêcher d’avancer.

Les nombreuses rencontrent de ces mois passés ont eu de nombreux points en commun ; une envie soudaine d’Exister, de ressentir la vie en eux, de ne plus faire semblant dans les relations. Beaucoup de relations de couples sont établies sur de mauvaises bases. Des années de partages insincères, de la cohabitation plutôt qu’une réelle association d’âme. Là encore ce n’est pas un jugement, nous sommes tous amenés à vivre des relations pour panser certaines blessures du passé et avancer.

Ce qu’il faut retenir aujourd’hui c’est que la vie à deux n’est en aucun cas un conditionnement, une prison, un sacrifice, une contrainte. Je perçois cela comme un cadeau qui nous est donné de vivre en toute liberté avec l’autre, dans le partage et la joie. Aimer n’a pas de limites et de conditions, Aimer c’est être soi au quotidien. Donnez-vous la chance de « vivre » tout simplement.

Par peur du lendemain, par peur de se retrouver seul, vous êtes nombreux à rester en couple alors que le couple n’est plus. L’indifférence est de mise, la communication est presque primitive, le respect n’a plus sa place, l’expression de l’être tout entier est modifiée, il n’y a plus de profondeur. On rase les murs pour ne pas se croiser, on baisse la tête pour ne plus avoir à se regarder car dans le regard de l’autre on s’aperçoit que le vide est présent, que l’envie du changement est sollicitée, mais la peur d’affronter cette épreuve nous pousse à fuir.

On remet au lendemain ce qui aurait pu se vivre dans cet instant présent et pesant. Pourquoi? On fuit sa propre vie dans ces cas, on « se » fuit tout simplement. L’être humain aspire au bonheur, mais se donne-t-il les moyens de le vivre? On me dit souvent ; « si Pierre, Paul, Jacques agissaient ainsi alors je serais plus heureu(se)x » Ah bah tiens donc…Et qu’est-ce qui vous empêche d’agir, de faire les choses autrement, de partir? Euh…

Là encore la faute est attribuée à l’autre, tant de fois. Quand les choses ne conviennent pas il est important de consacrer un temps pour les analyser et les remettre en cause, et rester fidèle à soi-même ; agir en conscience. Il faut bien se dire que vous ne modifiez pas l’autre pour qu’il corresponde à vos envies, vous devez respecter l’autre tel qu’il est et si la situation ne vous satisfait pas, alors je vous encourage à prendre un autre chemin.

L’évolution c’est aussi cela. Ne pas se contenter, ne pas attendre, ne pas « espérer ». Agir, ressentir, vibrer, accueillir, Aimer. Ces mots font partie intégrante de mon existence et me guident à chaque instant. Je ne dis pas que c’est facile, je dis simplement que il faut savoir saisir le bonheur quand il frappe à votre porte, il faut savoir saisir l’opportunité de changer, de transformer, d’évoluer. La vie n’est pas représentée par une ligne continue, elle est faite d’une multitude d’imprévus, c’est pourquoi il faut accueillir ce qui se présente au quotidien. La règle d’or : ouvrir son cœur. Écoutez-le, ressentez au plus profond de votre être ce qu’il vient vous murmurer. Ne faites confiance qu’à vous et à vous seul. Vous êtes un outil parfait de la création.

Tant de larmes déposées ces temps, par une multitude d’êtres égarés. Je suis si touchée. Tant d’êtres en souffrance dans leur corps malmené. Ils ne croient plus en l’Amour, le vrai, le sacré. Ils se sont coupés de leur divinité, coupés de leur propre lumière. Et pourtant, une flamme si petite soit-elle est là, en dormance. Allons la chercher et occupons-nous d’elle. Je viens réveiller le cœur de chacun. Je crois en l’être humain, je le dis, je le répète. Nul besoin de canaliser les êtres pour croire en l’Amour qu’il y a en chacun de vous. Croyez en vous.

Les larmes sont purificatrices mais ne les laissez pas prendre le contrôle de votre vie. Le changement implique de faire un deuil, le deuil de son ancien moi, comme dans chaque étape de notre vie. Le corps se met à vibrer différemment, il nous rappelle combien nous sommes parfaits. La douleur est présente certes dans bien des cas, mais faites attention à elle, écoutez-la au lieu de la détester, de « vous » détester car vous ne vous supportez plus. Vous êtes responsable de votre existence, en tous points.

Vous choisissez vos vies, et au travers de chacune d’elles vous grandissez. Ce qui est important c’est ce que vous ressentez au moment où vous respirez. Si l’air ambiant vous étouffe et que vous rêvez d’une autre vie, alors interrogez-vous. Il suffit de s’aligner, de demander, et l’univers vous ouvre les portes d’une nouvelle vie. Vous avez tous droit au bonheur, à la chaleur humaine, à la joie de l’enfant qui demande à s’exprimer au travers de vous. Nous sommes tous égaux face à cette attente du bonheur. Il se trouve en nous avant de se matérialiser, de se concrétiser. La vie est un pur cadeau, il faut la respecter.

L’attente engendre la déception, la frustration, la colère, le rejet…Ne nourrissez en aucun cas ces vibrations, elles sont destructrices. Nous sommes de plus en plus nombreux à en être conscients malgré tout le chaos qui règne…Chaque lumière à son rôle à jouer. Une main tendue peut sauver. Il ne nous est pas demandé de formater l’esprit de l’autre mais de le débrider pour que les schémas anciens s’évaporent, ne laissant place qu’à l’instant présent, à la bienveillance, l’indulgence.

Donnons tous un peu de notre lumière pour que chacun puisse en ressentir ses bienfaits. Il y a des périodes sombres dans lesquelles nous sommes obligés de plonger, pour mieux remonter…Au fond du puits nous ne pouvons que relever la tête et apercevoir la lumière. La vie est pleine de surprise, de rebondissements. Lâchez prise, ne soyez plus dans le contrôle de vous-même et laissez-vous surprendre. N’accordez pas d’importance aux choses futiles, mais demandez-vous ce qui est l’essentiel pour vous.

Ces mots reflètent les expériences qui sont vécues autour de moi comme de lourds fardeaux. En fait il n’en n’est rien, nous sommes juste dans l’air du changement et il est temps d’accorder la paix aux êtres humains que nous sommes. Merci d’être vous, de faire partie de ma vie, de mes rencontres, de mon évolution. Nous avons tous tant à apprendre les uns des autres…

Je voulais remercier certaines personnes (elles se reconnaitront) qui au cours de ces derniers mois, ont été de vraies lumières à mes côtés, de pures bulles d’Amour à l’état brut. Aucun conditionnement dans la démonstration de leur affection, juste l’abondance du cœur. La vie est si particulière mais si belle. Quand vous êtes dans la justesse, l’univers prend soin de vous de toutes les manières qui soient.

Je vous encourage toujours à prendre de la hauteur pour observer votre expérience, ne restez jamais figés face à ce qui se passe, ne cristallisez pas de mauvaises énergies en vous, au contraire. Envolez-vous !!!

Bien à vous, Amalia.

http://www.lesjoyauxsacres.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email