Christ’Al Chaya canalisé par Rosanna Narducci

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des douze Cristaux Maîtres d’An, d’Orion d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’Ascension, dans ce processus d’adombrement de votre Être solaire.

Les derniers portails de solarisation du Yucatan au Mexique et d’Atacama au Chili, ont révélé l’existence d’un nouveau type d’extensions, les extensions rebelles et bientôt, nous allons ensemble continuer les enseignements qui concernent le processus d’éveil de l’Être solaire.

Dans ce processus d’éveil, bien sûr, il s’agit d’un processus de descente et d’adombrement de l’Être solaire ponctué d’étapes majeures. Dans ces différentes étapes, l’Être solaire se retrouve face à face à ses extensions rebelles.

Les pontes, gardiens des codes involutifs, plus précisément, des codes lucifériens contenus dans la matrice des codes, sont en réalité des extensions rebelles chefs qui maintiennent une part de l’Être solaire dans sa problématique et dans le triangle infernal, victime / bourreau / sauveur.

Les extensions rebelles de l’Être solaire ont l’illusion d’être enfermées dans une problématique avec la croyance qu’elles ne seront jamais libérées de cette problématique, ce qui augmente leur sentiment d’impuissance et leur colère. Car la colère est une conséquence de ce sentiment d’impuissance.

Les pontes sont sous l’influence du pouvoir hypnotique de Maab qui agit à travers le trouble, tantôt Maab utilise une intensité forte d’une lumière qui éblouit et qui disperse, tantôt une lumière avec une intensité très basse et là encore, on n’y voit pas grand-chose.

Alors comment se créent réellement ces pontes? Qui sont-ils?

À force d’être confrontés aux forces involutives, les Êtres solaires ont généré toutes sortes d’émotions, de peurs, ont manifesté l’attachement et ont perdu l’alignement. Plus ils ont été capturés, plus ils ont reçu toutes sortes d’implants et de structures leurres répliquantes, plus ils sont entrés dans l’illusion de la séparation d’avec la Source. Et cette illusion a commencé à générer l’autocritique, l’auto jugement.

L’Être solaire s’est critiqué, s’est jugé, s’est senti impuissant, s’est senti nul, pas à la hauteur de ses propres attentes et c’est pour cela qu’il a créé des extensions rebelles qui sont les fragments de lui-même.

Autant les extensions victimes sont la conséquence d’un contact avec les forces involutives, autant les extensions rebelles sont les conséquences de la culpabilité liée au jugement de l’Être solaire sur lui-même.

Évidemment, vous l’avez compris maintenant, les extensions rebelles renient la souveraineté de l’Être solaire qu’elles ne reconnaissent pas et pactisent avec les forces de dispersion. Elles sont sous contrat.

Quand il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup d’extensions rebelles, il peut se former un ponte. Le ponte est une sorte de sauvegarde dans le sens où les extensions rebelles n’arrivent jamais à atteindre 80 % de codes démons contre 20 % de codes Germe Un au cœur même du code luciférien.

Imaginez un instant si cette proportion atteignait ces valeurs-là, eh bien les Êtres solaires muteraient complètement et deviendraient des sortes de démons et cela n’est point possible.

Le ponte est une mutation de l’Être solaire pour maintenir à l’intérieur même des codes lucifériens, une proportion de 55 % de codes démons pour 45 % de codes Germe Un. Il y a donc une suprématie des codes démons. Cette suprématie-là est liée aux peurs de l’Être solaire.

L’Être solaire a vécu des événements qui ont généré des peurs en lui, peur de la puissance des forces involutives et en même temps une sorte de culpabilité de ne pas avoir su résister. Si cette proportion 55 / 45 s’est produite, c’est précisément parce que l’Être solaire croyait qu’il fallait résister, ce qui est une erreur.

La proportion 55 est une valeur clé. On retrouve le 55 dans la suite de Fibonacci, deux fois le 5, qui amène au 1, à l’unité, mais aussi 55 est une valeur où l’harmonie des 5 sens peut amener à un état d’unité, d’alignement du cœur.

Alors, si cette valeur des codes démons est stoppée à 55 % par la manifestation d’un ponte, c’est précisément pour que l’Être solaire ne perde pas complètement le lien avec la Divine Présence Je Suis.

Mais en donnant cette supériorité aux codes démons, cela indique aussi que l’Être solaire perd en lui et autour de lui, l’harmonie des 5 sens et aussi, cela indique une dysharmonie des 5 éléments dont l’élément éther qui contient tous les éléments et qui est aussi la manifestation du verbe ou le souffle de vie.

Nous observons aujourd’hui, à travers différents pontes qui ont commencé leur solarisation, que des extensions rebelles couronnées par Maab apparaissaient, renforçant l’enfermement de l’Être solaire dans des croyances obsolètes.

Ce qui vous dérange de façon inconsciente lorsque l’on parle des pontes, ce sont précisément les conséquences qui ont lieu une fois que les pontes se solarisent, car vous vous trouvez face à face avec votre blessure première, celle qui vous enferme et surtout la croyance qu’il n’y a pas de solution, qu’il n’y a pas de libération possible.

La solarisation d’un ponte vous oblige à entrer dans les profondeurs de vos ombres, des profondeurs que vous n’avez pas encore explorées, avec cette peur de ne pas remonter à la lumière. Mais vous pourrez pénétrer dans les profondeurs obscures uniquement si vous avez renforcé le lien d’amour au cœur du Sacré Cœur.

Ksha Amin est le portail qui vous apporte cette puissance de rayonnement dès que vous laissez vos cœurs être pénétrés par la puissance d’amour du féminin sacré ; pour que ce souffle d’Isis vous traverse, il est évident qu’il va falloir pénétrer dans les souffrances de la séparation d’avec la Source manifestée par la séparation des couples parèdres.

Avant d’aller vers la création de l’Arche d’Alliance, il est nécessaire de réconcilier et d’équilibrer l’homme et la femme, à l’intérieur comme à l’extérieur de vous-mêmes.

Et même, si une part de vous a encore peur de s’engager parce qu’elle croit qu’il faut faire, rassurez-la, dites-lui que les actions ne doivent pas se faire à travers l’illusion de la survie, que si vous prenez refuge dans le Soi Divin, vous serez inspirés par le souffle de vie et les Maîtres, ainsi que vos parts ascensionnées, prendront le relais pour organiser tous les événements qui participent à votre évolution dans l’incarnation terrestre.

Chères âmes, dans cet éveil de l’Être solaire, oui, l’étape de solarisation des pontes est fondamentale pour que vous vous retrouviez en face à face avec vos extensions rebelles, pour les guider, pour les réconcilier avec l’Être solaire. Cette réconciliation faite, l’Être solaire sera renforcé dans son pouvoir magnétique, renforcé dans son lien d’amour avec la Source.

Chères âmes, ne soyez plus tièdes, osez vous diriger vers le portail de solarisation d’Atacama, commencez par la solarisation des pontes à travers le portail de droite « vert jade », ensuite appelez l’Être solaire à venir dans le pilier du centre « turquoise », invitez-le dans ce lien d’amour avec la Déesse Isis, invitez-le à la maîtrise du cœur qui est amour, qui est sérénité et puis, invitez également vos extensions rebelles dans le pilier de gauche « gris perle argent » afin qu’elles vivent les étapes de solarisation, qu’elles comprennent que le sentiment d’orgueil peut être libéré, si vous touchez à la blessure de non-reconnaissance.

Vous avez été habitués à soigner la blessure de non reconnaissance en entrant dans la lutte, en voulant prévaloir vos droits, en démontrant que vous étiez puissants.

Maintenant vous devrez éduquer ces extensions rebelles qui souffrent du sentiment d’orgueil en leur apprenant qu’elles doivent se reconnaître, qu’elles doivent s’aimer, se réconcilier, qu’elles ne sont pas obligées de croire à ce qu’on a voulu leur faire croire.

Lorsque vous aurez traversé, contacté l’énergie des trois piliers du portail d’Atacama, vous ressentirez une paix profonde, un sentiment de stabilité. C’est précisément cela que vous devez retrouver, la stabilité et la sérénité.

Soyez remerciées chères âmes, profondément remerciées et guidées dans votre processus d’Ascension, dans le processus de descente de votre Être solaire.

OM SHANTI CHAYA

https://www.christalchaya.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2018/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email