WISDOM TEACHING avec David Wilcock

Bonjour, je suis David Wilcock et bienvenue pour un nouvel épisode de Enseignement de la SagesseJe suis heureux de vous retrouver.

Je vous parlais d’un univers intelligent et vivant, un mode vraiment différent de pensée depuis ce modèle cartésien, le modèle de René Descartes d’un univers où tout est cause à effet, matière solide et choses physiques. Le « numa » est important, l’esprit, l’invisible.

L’invisible est le domaine avec lequel nous interagissons tout le temps.

Comme nous abordons la deuxième partie de notre enseignement pour l’ascension vers un âge d’or, je veux cibler spécifiquement comment nous allons suivre cette courbe d’apprentissage d’évolution et découvrir que nous sommes capables d’accomplir cette promesse de l’ancien monde.

L’ancien monde garde un grand secret. J’en ai parlé dans l’émission Alien Theory. Ce grand secret, c’est que chaque ancienne culture du monde a reçu de la visite. Elles reçurent un enseignement sur le cycle de 25.000 ans caché dans leurs mythologies, nous avons fait un sujet dessus. Le cycle de 25.000 ans s’est tout juste fini en 2012. Donc on est tout frais, au moment où je fais cet enregistrement, dans la nouvelle année 2014, la première année après 2013, qui était l’année où l’on essayait de voir. OK.

Il se passe quoi en 2012? De quoi s’agit-il? Quand commence l’âge d’or? Et l’ascension? Pas facile de répondre. L’ascension est la promesse que vous deviendrez comme ces êtres cosmiques, ces humains qui nous ont visités et avaient la télékinésie, la lévitation. Il voyageaient dans le temps. Le don d’ubiquité. Ils avaient plein de capacités incroyables.

Comme je le disais à la fin du dernier épisode, Jehoshua, que la plupart appellent iesus ou Jésus, a dit : « Celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes parce que je m’en vais au Père. » Quand il parle du Père, il parle de l’univers conscient et intelligent. je crois l’avoir déjà dit, la Loi de Un présente un passage très intéressant parlant de l’idée selon laquelle la galaxie est le logos. Le terme LOGOS, je pourrai faire tout un épisode là-dessus. Les choses qui surgissent quand je vous parle.

Le Logos est le concept disant que la galaxie est un être conscient pour la Loi de Un. Jésus, dans la Bible, dit : « je suis le Logos. » Et alors, le terme logos traduit en français, la plupart des Bibles publiées le présente ainsi comme « Verbe ». Relisez donc la Genèse, que dit-elle? Au commencement était le logos. Et le logos était dieu. Et le logos était avec Dieu. C’est pas étrange ça? Laissons surgir notre logos un instant.

Le Logos était Dieu et il était avec Dieu? Oui, ça dit que le Logos est tout ce que nous sommes. Selon la Loi de Un, l’univers est le Logos. La galaxie est le Logos. Le soleil est le Logos. Et chacun de ces niveaux ont toute la conscience de l’univers en eux. Quand on regarde le soleil, on voit littéralement l’incarnation physique du Logos. Il possède tous les rouages nécessaires en soi. Et toutes les façons dont le Logos se manifeste dans l’espace, le temps, la réalité, c’est la géométrie.

Tout ceci a été horriblement déformé par les Illuminati qui ont pris l’enseignement positif et en ont fait un genre vraiment déplorable de pratiques négatives, sacrifices humains, viols, abus. Rien de ceci n’était voulu. C’est l’enseignement négatif qui a été superposé à un noyau qui avait commencé positivement car il n »y a rien de mal à la géométrie. Elles est bienfaisante. De la physique de base. Qu’on a détournée négativement. Ca a pu arriver sur Terre afin qu’on ait une chose pour laquelle se développer.

Sans adversaire dans le script, il n’y a pas de quête héroïque.

Il n »y aurait pas de passions pour la vérité, la justice et la liberté. Cette quête pour rendre le monde meilleur inspire notre développement. Et l’univers ne veut pas qu’on stagne. On ne s’en rend pas compte, la plupart d’entre nous, mais on vit dans une illusion où l’objectif c’est de comprendre qu’on est le Logos.

Et en terme de Loi de Un, la galaxie est le Logos. le soleil peut être vu comme un sous-logos. La planète Terre peut être vue comme un sous-sous-logos. Et nous, en terme de la Loi de Un, ils le disent, sommes des sous-sous-sous-logos. Car nous sommes des projections holographiques de la même chose qui est une planète, qui est une étoile, qui la galaxie, et de la même chose qui est l’univers.

Si on devient une planète, on est bien plus rond. Et on aurait plus de face. mais les principes restent. C’est l’idée que… l’essence de ce qui nous rend conscient et qui nous rend vivant continue.

Nous verrons dans d’autres épisodes, cette année, que la Terre a des ligne de Ley, ces lignes énergétiques qui correspondent en médecine chinoise aux méridiens d’acupuncture. Et nous verrons la singularité entre les aiguilles d’acupuncture, les pyramides, et les pierres dressées sur Terre. Cela sera plutôt cool, parce qu’on traite littéralement la Terre avec le Chi, de la même manière qu’on traiterait le corps avec le Chi. L’acupuncture ne sait pas pourquoi le Chi semble stimuler un organe, qu’on peut stimuler le pouls sur le poignet et que cela guérira le foie. Mais c’est ce qui arrive.

Ce pour quoi je vous dis tout ceci, c’est qu’on va apprendre pourquoi on est là. Parce qu’on a une mission. Vous ne le réalisez pas. Vous êtes là pour vous éveiller, vous avez un but. Comme je le disais, vous devez plonger au coeur de cette blessure originelle, ce pourquoi nous sommes tous là. On grandir à travers cela. J’ai passé des années à développer cet enseignement. J’ai gagné des clients en faisant des lectures intuitives.

Et j’ai médité sur une ligne très intéressante de Carl Jung, le père de la psychothérapie transpersonnelle. « Nous sommes le plus similaire aux niveaux les plus profonds de notre douleur. »

Nous sommes le plus similaire aux niveaux les plus profonds de notre douleur. C’est une autre façon de dire ce dont je parle. Il y a un point commun entre toutes les choses qu’on traverse, toutes les addictions, accros au shopping, au travail, aux drogues, alcoolique. Quoi que ce soit, il y a quelque chose que vous faites qui blesse les autres ou vous-même. Vous travaillez peut-être trop ou pas assez. Vous pouvez être bien trop strict sur votre régime. Ou absolument pas assez strict.

Il y a des nombreuses manières différentes qui lient les choses dans la vie. Mais l’important c’est qu’au plus profond, il y a un enfant qui souffre. Et l’addiction fait qu’il ou qu’elle se sente mieux. L’enfant sent qu’on l’a roulé. J’utiliserai le genre masculin, ainsi je peux me projeter dedans. J’ai aussi traversé cela, et j’ai encore des voiles à lever. Ca ne s’arrête pas ainsi.

On atteint pas un point d’évolution totale dans le corps humain. C’est une enseignement de la Loi de Un. Vous devez, et j’utilise rarement le mot « devoir », c’est un mot dangereux. C’est comme sortir son épée. Dans le Bushido, la légende Samouraï, si vous regardez les films d’Akira Kurosawa? A peine le type sort la lame, même un peu, de son fourreau, ils doit se couper lui-même à la main ou il doit tuer quelqu’un. On ne veut pas sortir cette épée, ce « doit » est l’épée. Je ne veux pas me couper la main ici, mais je veux utiliser le mot quand même.

Vous devez… apprendre… Il n’y a pas d’autre choix que de reconnaître que vous faites partie de cette totalité, que vous faites partie d’une conscience collective. Il y a un comportement addictif. Il y a un enfant blessé au coeur de votre identité. Et cet enfant blessé a besoin de sentir qu’on l’a compensé, et qu’il y a un but à sa présence ici. Et si vous n’avez pas ça… alors tout est perdu. Voyez, je crains tant le mot « doit », que mon avertissement l’a fait partir et ça ne compte même plus. Essayez de ne jamais l’utiliser, c’est très important.

Ces enseignements révèlent donc que nous avons les outils en nous pour dépasser toute addiction, toute douleur, tout trauma que nous ayons vécu. On peut juste passer l’éponge, recommencer à zéro, et avoir une perspective totalement renouvelée de ce qu’est être vivant et pourquoi on est là.

Cet enseignement peut vous libérer.

Vous pouvez vous défaire de souffrances inutiles. Car souffrir n’est pas un hasard. Quand vous êtes enfermé dans une addiction, cet enfant en vous se sent abandonné, seul et trahi, et il sent que le monde n’a pas de sens, que les choses vont mal. Et vous n’y pouvez rien.

Je vous dit que l’univers n’est pas cartésien, une réalité concentrée sur la matière. Il est conscience en épanouissement. C’est l’émanation florissante d’un substrat profond, intrinsèque, un ordre qui a un agenda prévu pour vous. Et cet agenda se développera à travers une séquence d’apprentissage spirituel qui en définitive vous réunifiera avec le coeur de qui vous êtes, le seul Créateur infini. Puis vous séparez le sujet de l’objet et vous les réintégrez comme un tout. Vous ne dites plus que quelqu’un là-haut m’a abandonné, je me sens seul.

Si vous maîtrisez cet enseignement de la Blessure Originelle, vous saurez méditer et être heureux par vous-même, sans avoir à vous accrocher à l’approbation des autres. Ce n’est pas une chose que vous devriez éviter. Mais c’est inutile. Vous pourriez méditer dans une cave et être en paix. Et ça prend du temps pour y arriver. Il y a des histoires sur ces tibétains ou d’autres gourous méditant dans leur grotte. Ils atteignent un point où ils veulent se tuer. Et c’est quand ils vont abandonner qu’ils ont une sorte de révélation.

Alors ne soyez pas si sûr quand les gens vous disent : « Oh, c’est juste de la malchance. » C’est quoi la malchance? ça ne veut rien dire. C’est un piège de la Blessure Originelle qui vous attire dans l’addiction. Ma vie est pourrie, que puis-je y faire? j’sais pas… C’est dur et j’arrive pas à trouver un sens à tout ça. J’ai l’impression d’être tout seul ici bas. Abandonné. Personne ne s’inquiète pour moi. Personne ne me soutient. C’est soit tuer ou être tué. Et le monde a changé. C’était mieux avant. « Il faut les baiser avant qu’ils vous baisent, pas vrai? » …. Je ne vous dirais pas qui m’a dit ça….mais c’était une personne que je connaissais bien. Et j’ai ri.

Voilà le truc. C’est l’illusion d’âtre abandonné. C’est faux. Même pas réel. C’est juste une construction. C’est votre don sacré. Pourquoi? Pourquoi un don sacré? Parce qu’il vous inspire pour le voyage du héros. S’il n »y avait pas de vilain dans le script, pas d’adversité, vous n’auriez pas l’inspiration pour vous développer. On a besoin de la Némésis.

Il faut l’adversaire planétaire Illuminati pour déclencher notre évolution. Ce qui importe en terme de la Loi de Un, c’est quand on passe complètement à la quatrième densité. Ils disent qu’après 2012, ça prendra entre 100 et 700 ans. Ils sont partis. Disparus. La planète est harmonieuse. Plus de méchants. Plus de « mauvais garçons ». Car nous sommes adaptés à la réalité où nous vivons. On nous a ôté le voile des yeux et nous voyons que la Blessure Originelle n’est pas. C’était faux. Mais tant de gens restent coincés, même les grands mentors spirituels.

On commence à fréquenter, comme moi, les circuits spirituels et métaphysiques, et on découvre que certains des noms les plus prestigieux de mon domaine… sont accros au sexe, qu’ils couchent avec leurs fans. Et qu’ils rapinent hommes et femmes pour du sexe. Ce sont les mecs en général. On découvre chez presque tous quelque gros problèmes embarrassants… parce qu’il faut vraiment aller au bout des choses avant de parler. Et les dominer. Il faut dépasser la Blessure Originelle. Croire réellement en ce qu’on enseigne. Si on le croit, alors on dépasse le stade où on pense Dieu que ma vie est merdique.

Répand l’amour, bébé, rien que l’amour. Lâches tout ça, on en a pas besoin. Pas besoin du : « Oh, ça va tellement mal. » Non, non, non. C’est de ta faute. Comment ça? Tu m’accuses, mec? Non. Je te dis juste comment ça fonctionne. Et tu peux choisir d’y croire ou non. Quoi qu’il en soit… ça arrive. Ce n’est pas une option.

On est la cause et l’effet de la réalité. Nos actes nous reviennent. Si « Only The Good Dye Young » de Billy Joël, est votre chanson préférée, ça ne vous fera probablement aucun bien… (rire)… Que dit-il? « Rire avec le pêcheur vaut mieux que mourir avec le saint. Le pêcheur s’amuse bien plus. Seuls les bons s’en vont jeunes. »  je viens de voler le doit d’auteur, mais j’espère que Billy approuvera ma très mauvaise et sûrement fausse version chantée de « Only The Good Dye Young ».

« Rire avec le pêcheur vaut mieux que pleurer avec le saint. Le pêcheur s’amuse bien plus. Seul le bon meurt jeune. » Un ami très proche adorait vraiment cette chanson. Non… Non, ça ne marche pas ainsi. Désolé. C’est pas vrai. Car si vous faites du mal aux gens, vous avez besoin d’un retour karmique revenant vous rendre la vie difficile. Que faites vous alors? Vous planez. Votre comportement addictif. « Oh, mon dieu, quelle vie de merde. » Les pêcheurs ne s’amusent pas mieux. Désolé, Billy. Tu es un musicien fantastique. Comme un Beatles 2.0. Mais… Pas celle-là.

Donc c’est juste une illusion. Et si on se fait avoir par elle, votre réalité vous dit que c’est vrai. Vous croyez la vérité…qui devient la vérité. Mais en fait, ce n’était pas du tout la vérité. Debout…! je vais secouer cet écran. Faut se réveiller. Parce que ça n’apporte rien de bon de rester coincé dans cette prison de l’esprit. Ce n’est qu’un hologramme. Rien n’est réel. Mais il faut suivre les règles dans l’hologramme. C’est règles sont que si on croit qu’une chose est vraie, elle aura lieu. Ayez des pensées d’amour et comme par magie, les choses changent. Et on rompt la Blessure Originelle.

Pas besoin d’être cet enfant qui croit que l’univers lui dit non comme un parent abusif. Peu importe. OK. Je parle plus durement que d’habitude. je suis bien plus virulent, car probablement vous continuez à faire ça. Mais c’est inutile. Lâchez cette blessure, laissez partir la douleur. Qu’avez-vous à perdre à laisser le bonheur entrer dans votre vie? Qu’avez-vous à perdre?

Et bien, je suis une victime…! D’accord. Mais si vous croyez être une victime, alors vous refusez le caractère sacré de l’univers qui, à un moment de notre évolution, sur cet accordéon dont j’ai parlé dans la première partie de cette petite série d’épisodes, vous étirez l’accordéon. Il faudra résoudre ça. Pas le choix. Le seul choix, c’est la vitesse où vous l’apprendrez. Mais on a pas d’autre choix que de l’apprendre. On peut se réincarner. Porter un autre habit de chair, revenir, et refaire exactement les mêmes choses.

Je veux atteindre la quatrième densité. Je veux la télékinésie, la lévitation, le voyage dans le temps. Et je veux faire des bonbons qui ne me rendront pas obèse ou hypoglycémique. C’est ce que je veux. Des bonbons. Des bonbons psychiques. Et.. des entrecôtes, et du roti, peu importe… Toutes ces bonnes choses. Oui, non-végan. Mon dieu, pourquoi a-t-il dit ça?

Non…! Les parents disent non, non, non. Et vous dites… OK, vous étiez gosse alors, vrai? Vous n’êtes sûrement plus un gosse si vous regardez cette émission. Vous avez plus de 20, 22 ans. Car si vous êtes plus jeune, vous claquez sûrement votre argent dans la weed. Au moins, ici à Denver, c’est vrai, c’est légal. Même plus besoin d’avis médical. Ces épisodes sont maintenant dans un Etat où la marijuana est légale. Tout de même. Alors on fait, hé mon pote… J’ai du Gaïa, juste là. Du Gaïa, pour toi. T’as l »air cool. Sérieux. Allez, entre. Ecoute. Offre spéciale, ce mois-ci. Gaïa pour toi. On en reparle. On en discutera. Allez, par ici, viens. Ne les écoute pas, viens par là.

Il est cinglé….(rire). Il faut choisir d’être heureux. Je choisis de ne pas m’en faire d’agir comme un débile. Pourquoi pas? Amusons-nous avec ça. Profitons de nos vies et soyons heureux. Quel est le problème? Quel besoin d’être une victime? Vous en tirez un profit. le jeu de la victime dit : « hé bien, ils m’ont roulé. On m’a roulé. je suis furieux de l’avoir été. je les emmerde…! »

Que fait-on quand on a ces pensées? Quel type de manifestation visualise-t-on de soi-même? En gros, on se colle une grosse enseigne à néon sur le front qui dit : « Hé, par ici, les abusifs, manipulateurs, sociopathes, psychopathes. » Je suis une victime. Un bon steak, chéri, suspendu au crochet. Venez par ici, à la bouffe. Et c’est ce qu’ils feront. Ils vous utiliserons, ils le sentiront sur vous. Ils sentent la victime.

« Oh, un de ceux que je peux avoir et le faire s’excuser pour tout ce dont il n’est pas vraiment coupable. Je peux lui faire faire ce que je veux. Il sera tout le temps fâché contre moi. mais la plupart du temps il ne dira tien, car il est coincé en mode victime. Entre temps, j’en fais ce que je veux. »

C’est la voie négative, c’est ce que font les Illuminati. Ils ont pris le contrôle du système financier, du gouvernement, de l’armée, des transnationales. Le contrôle des médias. Ils nous disent quoi penser. Et ils ne nous diront jamais que l’univers est vivant, et qu’on a un but et qu’on peut dépasser tout ça. Ils veulent qu’on se sente victime.

C’est pour ça que c’est si triste qu’autant de gens qui sont activistes soient dans le prétendu mouvement pour la vérité ou la théorie du complot? Ce n’est pas une théorie. L’espionnage de la NSA est une théorie? Non. C’est votre Iphone. C’est pas une théorie, c’est un objet. OK? C’est un fait. Pourquoi font-ils ça? Parce qu’ils peuvent. parce qu’on a pas assez appris à s’aimer soi-même afin d’arrêter d’attirer ces méchants dans notre vie. Pour vous débarrasser du vilain, débarrassez-vous de la victime. Car les vilains ont besoin de victimes, et les victimes ont besoin de vilains.

C’est comme une poignée de main énergétique qui a lieu, dans laquelle vous grandissez, jusqu’à que ces gens vous roulent assez de fois pour que vous disiez, assez, j’en ai marre. Plus besoin de ça. Je ne joue plus. Je vous aime, mais je ne vous laisserais pas me manipuler.

C’est la règle de la Loi de Un pour gérer les entités négatives. On ne se fâche pas. On ne haït pas. Sinon, ça garantirait leur retour. On n’agit pas comme une victime. mais on respecte aussi notre espace et nos limites avec amour, ainsi que notre besoin de souveraineté. C’est ce qu’on fait en tant que société collective. Et on dépasse cela, ce qui est le coeur de comment ils font leur magie noire.

Elvis, Marilyn, de simples noms…qui incarnent en fait un archétype. Regardons ça ensemble. Un simple nom. Besoin de dire Elvis, qui? Marilyn, qui? Pensez-y. On les connaît. Elvis pourrait vous balancer direct une Cadillac. « Tiens, une Cadillac pour toi. » Marilyn, elle faisait défaillir les hommes sur son passage. On la considère la plus belle femme du XXe siècle, avec raison. Elle pensait l’être? Non. Elvis était heureux? Etait-il heureux quand il était à Végas, Elvis? Le Velvet Elvis, assis dans la baignoire avec une bouteille, et il s’évanouit et meurt de boisson? Marilyn était heureuse quand elle s’est prétendument suicidée? Non.

Ces gens avait tout ce que le monde leur disait être nécessaire pour être heureux. Qui leur a dit? Les marchands. Les banquiers leur ont dit qu’ils seraient heureux avec du matériel. mais qu’a fait le matériel pour eux? Que dalle. Tout l’argent qu’ils avaient, tous ces trucs. Elvis pouvait conduire une voiture différente tous les jours. Etait-il heureux? Peu importe. Oubliez les Rolls Riyce et les Mercedes, et le reste, les Lamborghini, les Ferrari. Que font-elles pour vous? Les Ferrari ne sont même pas drôles à conduire. C’est vrai, vous n’avez pas essayé? Pourquoi il n’y a pas la conduite assistée? parce qu’elle va à 290 km/heure. A cette vitesse, ça tourne bien. Mais à vitesse normale, c’est l’enfer. Bref. Vous n’en tirerez aucune joie.

Le monde matériel est comme une épicerie remplie de mauvaise marchandise, jusqu’à ce qu’on apprenne à choisir sainement. Mais si on ne comprend pas quels sont ces choix, on prendra la junk food. On attrape les chips, le soda, la bière et le pop-corn. on ne va pas aller tout au fond du magasin à où il y a les fruits et les légumes bio, les noix, les graines et tout ça. On fait quoi alors? On se dit à soi-même, il y a une chose que les gens veulent, qu’ils recherchent. Et ils pensent que le monde matériel va leur donner. Mais non.

Il faut choisir d’être heureux. Il faut être comme le joueur au casino qui réalise qu’il a gagné et s’éloigne de la table de jeu. Et il dit… OK, j’ai compris. C’est assez. Il ne devrait pas y avoir une situation où ce qui nous motive c’est d’être riche et célèbre. Selon les critères de beaucoup, je suis célèbre. je vais à l’aéroport, à l’épicerie, voire sur un sentier de randonnée. J’en connais certains. On me repère. Ca m’a pris des années pour apprendre à apprécier ça. C’est pas facile.

Les gens devenant célèbres ne sont pas heureux. Ils n’aiment pas ‘exposer en public, en gros c’est ça. On marche exposé, tout le monde vous connaît et se précipite sur vous. On m’a raconté… Un gars qui m’aide en fait, travaille pour Robert Downey Jr. et RDJ se trouvait à Malibu récemment. C’est arrivé il y a peu. Il est sorti de sa voiture pour aller à l’épicerie. Et quelqu’un a déboulé, sauté de la voiture, et oh, mon dieu… Il déteste ça. je veux une photo, un autographe. OK.

Nous somme à la recherche de quelque chose. Que cherche-t-on vraiment? L’amour. Mais cet amour ne peut pas venir des gens qui disent vous aimer. Il viendra quand vous aurez accepté que cet amour est réel et qu’il existe. Même si des tas de gens disent qu’ils vous aiment. Robert Downey Jr. n’a pas aimé que ce type jaillisse et lui dise qu’il l’aimait. On doit le choisir soi-même.

Il faut être la promesse des enseignements des anciens mystères des grandes religions mondiales et devenir amour. Incarner l’amour. Assumer la conscience aimante. Et ça devient votre expérience. C’est un univers réciproque. Nous revient ce qu’on y met. On guérit la Blessure Originelle. On élimine le besoin de répéter nos peines encore et toujours.

C’est votre Enseignement de la Sagesse. Je suis David Wilcock, merci de m’avoir accompagné. C’est fous, mais nous sommes là.

https://www.gaia.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean


Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email