WISDOM TEACHING avec David Wilcock

Bonjour, je suis David Wilcock et bienvenue pour un nouvel épisode de Enseignement de la SagesseJe suis heureux de vous retrouver.

Voici l’épisode 21, à savoir la 2ème partie de l’histoire du contact de « La Loi de Un« .

Histoire du contact de la Loi de Un (1ère partie) – Enseignements De La Sagesse S4: Ep3

Il s’agit de mon texte de référence. Tous mes enseignements de la sagesse et mon travail se base dessus. C’est l’enseignement de la sagesse le plus édifiant selon moi. Le question a été posée dans l’épisode précédente et j’y répond toujours : Comment ai-je commencé? Comment ai-je trouvé la vérité?… Tout simplement, quand vous trouvez une source aussi fiable que « La Loi de Un », avec autant de données scientifiques éprouvées et solides, alors elle devient votre barème pour juger tout le reste, et c’est ainsi que j’ai pu avancer et discerner ce que je croyais vrai.

Si vous suivez les principes spirituels et philosophiques de « La Loi de Un« , vous en retirez de nombreux bénéfices. Voici donc le premier livre intitulé « Les transmissions de RA – partie 1 », qui est par la suite devenu connu comme La Loi de Un. J’ai  commencé à le lire en 1996 et cela a bouleversé mon monde.

L’histoire du contact de La Loi de Un a commencé en 1952, suite à des apparitions de soucoupes volantes pendant cinq ans. Les soucoupe volantes sont apparues deux ans après la mort de Cayce, ce qui est intéressant car s’il avait encore été en vie on aurait pu poser des questions sur ses lectures concernant le phénomène des soucoupes et avoir des réponses passionnantes. mais c’est impossible car ce n’est arrivé qu’après sa mort.

En 1952, les visiteurs ont fait un grand pas vers nous. Des OVNIs sont apparus un peu partout, notamment à Washington DC, sous la forme d’avions qui ont survolé l’aéroport de Washington, mais aussi l’axe Alexandia-Clarendon, et lors du plus grand événement de 1952, une flotte de sept vaisseaux apparaît sur plusieurs écrans radars, et des milliers de témoins les voient survoler le Capitole des Etats-Unis. C’était du jamais vu. Dans l’épisode précédent, nous avons vu une vidéo d’un lieutenant général américain nous expliquant qu’il ne s’agit pas d’une menace, afin d’apaiser les esprits tout en reconnaissant qu’il ne pouvait pas l’expliquer.

Voici un agrandissement d’une photo d’origine ou d’une reconstitution. Difficile à dire. mais c’est ce que beaucoup de personnes ont vu.

Voici un article expliquant que des personnes les ont vues un peu partout en 1952, y compris dans la baie de San Francisco, le long de la côte californienne.

Au premier abord, on ne se dit pas que les extraterrestres veulent entrer en contact avec nous, pourtant ils survolent Washington DC, l’aéroport national et le Congrès. Ils veulent nous parler.

Ils ont organisé des négociations secrètes avec Eisenhower en 1954, deux ans après.

Nous allons expliquer comment ils ont organisé cette rencontre ainsi que d’autres, similaires, dans l’épisode d’aujourd’hui. Et en quoi la télépathie a joué un rôle.

Leur initiative a été concluante en partie. Ils ont pris contact avec des gens via des radios amateurs, utilisant le code Morse qui est audible même si la réception est mauvaise. Wilbert B. Smith fut l’une des premières personnes contactées par télégraphe, et il a écrit un livre à ce sujet avec George Hunt Williamson, dans lequel ils partagent un message des extraterrestres expliquant que notre système solaire se déplace dans une région de l’espace plus riche en énergie, et que cela transformera les planètes et le soleil, augmentera les rayons cosmiques, mais pas seulement l’apparence physique et les énergies des planètes, mais aussi l’ADN et la conscience.

Et c’est le cas, ça a commencé et nous en parlons dans cette émission. C’est irréfutable, car il y a un livre publié en 1956 qui en parle. En outre, il est dit que le système solaire sera transformé par ce processus. Les gouvernements du monde entier ont reçu un message leur demandant de coopérer, ce qu’ils n’ont pas fait. mais la divulgation aura quand même lieu quoi su’ils fassent.

Smith a mené sa propre enquête. C’est une partie essentielle de l’histoire. Son habilitation de sécurité l’a contraint à cacher son identité, mais il a participé aux livres de Williamson, dont nous parlerons plus tard.

La télépathie a remplacé les télégraphes via un membre du groupe. Smith a commencé à poser des questions dont certaines classées secrètes, et pourtant il obtenait les bonnes réponses. Il a créé 100 questions à poser à chaque télépathe, et les personnes donnaient les mêmes réponses à divers endroits du pays. Ces personnes venaient aux rassemblements sur les OVNIs de Joshua Tree en Californie, juste en dehors de Los Angeles en allant vers l’est dans le désert, dans une zone appelée Giant Rock. Nous allons en rencontrer certaines dans cet épisode. Nous allons rencontrer certaines personnes qui ont bien répondu aux questions. Aux mêmes 100 questions dont elles avaient les bonnes réponses.

Les divergences des réponses s’expliquent par les préjugés personnels, notamment de la religion chrétienne, qui falsifient les données. Une technologie offerte leur a permis de mesurer les points de vortex sur les grilles de la Terre. C’était une technologie inconnue sous la forme d’un bout de canne à pêche qui est tendu jusqu’au point de rupture à l’intérieur d’un tube en aluminium avec des caches en laiton des deux cotés et un ressort qui sert le tout. Vous entourez la canne à pêche autour de cette broche qui bouge selon la tension appliquée aux atomes dans la canne à pêche. Les atomes dans la canne se resserrent ou se desserrent selon ces forces sur Terre que certains appellent points de vortex.

Richard Hoagland a parlé d’un système de mesure dont il se servait beaucoup, dont une montre Accutron qui contenait un diapason métallique, et les modulations de fréquences du diapason déterminaient la présence de points de vortex dans la zone. Il a aussi mesuré le transit de Vénus, quand la planète passe devant le soleil, et découvert que la fréquence du diapason changeait grâce à des détecteurs numériques qui déterminent la vitesse de déplacement jusqu’à quatre ou cinq décimaux. Je m’en suis servi.

J’ai participé à une expédition scientifique sur un point de vortex en Californie, appelé Mystery Spot de Santa Cruz, et nous sommes entrés dans le vortex avec la montre. Nous avons relevé des fluctuations énormes de fréquences de vibration provenant du diapason. Le principe est le même ici, sauf que ce n’est pas du métal, mais une canne à pêche, et les variations de vibration des atomes influent sur la résistance de la canne qui pousse l’aiguille à tourner.

Ils les ont emmenés dans les avions et volé dans les vortex, et ils ont pu voir qu’il y avait des cercles géants qui dérivaient lentement sur la surface de la Terre, en formant un cercle sur des kilomètres. Ils dérivaient en  cercle. C’est très intéressant car ils ont pu effectuer des recherches scientifiques à partir des données communiquées par ces contacts.

Il en a donc conclu que la communication télépathique était réelle et durable. Ces personnes donnaient les mêmes réponses ou presque à des questions qui étaient parfois classées secrètes, et le principal message était que notre système solaire se déplaçait.

Voici un exemplaire, une copie carbone, de la transcription d’un discours de Smith deavant un groupe sur les OVNIs à Ottawa en 1958, intitulé : « Pourquoi je crois en la réalité des vaisseaux spatiaux. » Concentrons-nous sur ce premier paragraphe pour voir ce dont il s’agit.

A la fin de son enquête sur les OVNIs pour le gouvernement canadien, Smith a mené une enquête privée sur la télépathie. Il dit : « je m’implique activement dans l’étude de phénomènes du nom de soucoupes volantes depuis sept ans. » Nous sommes en 1958, cela remonte donc à 1951. « Durant cette période, j’ai lu tous les livres à ce sujet, et interrogé de nombreux témoins de choses étranges dans le ciel, examiné des images et des objets, fait des observations avec des outils scientifiques, et communiqué avec des intelligences dites extraterrestres. » Par télépathie donc. « J’ai commencé par curiosité et scepticisme, espérant trouver des causes humaines ou naturelles. » Ce qui ne fut pas le cas.

Passons maintenant à deux autres parties de la page suivante. Voici la première partie.

« Il y a eu de nombreuses communications soit-disant extraterrestres. J’ai suivi tous les cas du mieux possible afin de (a) confirmer ou d’infirmer la validité d’une communication et (b) obtenir des informations si le contact s’avérait authentique. » C’est la seule phrase qui nous sera utile sur cette page.

Nous allons passer à la page suivante qui devient intéressante car il évoque ce qu’il va se passer. Comment a-t-il obtenu ces informations et évalué ces personnes? Il a fait leur connaissance à Joshua Tree. Des milliers de personnes allaient aux conventions annuelles et certaines prétendaient être en contact. il les rencontraient pour les interviewer. Avant Joshua Tree, il recevait des lettres de personnes lisant des livres. Il allait alors les interviewer en privé. Personne ne connaissait le questionnaire, mais leurs réponses étaient similaires.

Découvrons deux parties de cette page. Voici la première.

« La vérification des contacts consistait à poser des questions anodines mais essentielles, et de comparer les réponses à celles données par d’autres contacts. Parmi les questions, je demandais si des gens vivaient sur Mars. De quelle forme était leur maison? Les gens sur Mars ont-il une monnaie? A quoi ressemble-t-elle? Près de 100 questions dont les réponses sont spectaculaires. Parmi les contacts authentiques, la similarité était presque complète. Parmi les autres contacts, les concordances étaient insignifiantes. Si l’ensemble concordait, mais de quelques points divergeait, un effort était fait pour en comprendre la raison, et dans chaque cas, il s’agissait d’une idée terrestre injectée, souvent religieuse, où le message n’était pas transmis fidèlement. »

Je vais vous lire un autre extrait de cette page.

« La conclusion est que tout est bien réel, et que ces personnes sont bien ce qu’elles prétendent. Leur science est extraterrestre et va au-delà de notre compréhension. Une autre approche est philosophique. Et la réponse apparaît dans toute sa grandeur. Je ne m’attarderai pas sur les révisions et pensées que nous avons évoquées, mais elles sont nombreuses. Les personnes venues d’ailleurs ont fait preuve de patience et m’ont aidé à repérer préjugés et fausses informations accumulées pendant des années. J’ai pris conscience de l’unicité de l’univers et de ce qu’il contient. La science, la philosophie, la religion, la substance et l’énergie sont les facettes d’un même joyau, et avant de pouvoir en apprécier chaque facette, il faut percevoir la forme du joyau. »

C’est passionnant. L’unicité de l’univers. Il dit que leur science est difficile à comprendre. Nous en parlerons dans de prochains épisodes. Cela concerne l’espace-temps, ce qu’est vraiment le temps et nous l’expliquerons. Cela concerne aussi l’ADN qui est énergétique. Toutes ces choses qui se concrétisent dans le contact de La Loi de Un. Les recherches de Smith sur le contact étaient précurseuses. La Loi de Un se concentre sur la notion philosophique sous-jacente de l’unicité de l’univers.

Passons à la page suivante qui sera la dernière que nous lirons. Nous allons commencer par la partie du haut qui est fascinante.

« J’ai compris une chose essentielle : nous ne sommes pas seuls. La race humaine de l’homme » Cela date des années 50, veuillez excuser l’emploi du masculin. « La race humaine de l’homme s’étend dans l’univers et est très ancienne. Son apparence physique n’est qu’une des manifestations qu’il aura le long de son évolution. Notre civilisation sur terre n’est qu’une des nombreuses qui vont et viennent. Des peuples venus d’ailleurs ont colonisé la planète à plusieurs reprises et nous, humains sommes leurs frères de sang. Est-il étonnant qu’ils s’intéressent à nous? Sûrement pour les penseurs orthodoxes, mais pas autant que notre idée de l’évolution. »

A la fin de la page, il est dit ceci.

« J’ai appris que la science est bien plus simple que nous l’imaginons, et les composants s’assemblent à la perfection sans correction. Nous devrions recommencer et assembler notre savoir de manière différente, et cette fois placer correctement les pièces du puzzle sans les rogner. Si nous le faisions et si nous parvenions à accepter cette philosophie à partir de cette approche, nous pourrions profiter de la technologie et du mode de vie qui nous sont témoignés par la présence du vaisseau et de nos frères d’ailleurs. »

Examinons ce qu’il dit. La science est bien plus simple que nous l’imaginons, et si nous ne rejetons pas les mystères, si nous conservons toutes les choses étranges inexplicables et tentons de les assembler, nous pourrons atteindre une vision supérieure de l’univers, de la science t de la signification de tout. C’est passionnant et incontestable.

Nous allons rencontrer une des personnes dont Smith a validé les capacités. Elle a répondu correctement aux questions. Cela n’a jamais été traité. C’est une première dans cette émission car personne ne l’a jamais entendu.

Elle s’appelle Frances Swan et elle est entrée en contact avec un être se présentant comme AFFA, (tout en majuscules).

Frances Swan était l’un des principaux contacts que Smith consultait pour ses informations, et ce qui est intéressant est que le gouvernement américain était impliqué, notamment le FBI. Des agents du FBI se sont rendus chez Frances Swan pour avoir des réponses. Elle pouvait invoquer des OVNIs et affirmer parler en leur nom. Ils disaient des choses incroyables.

Voici donc une copie d’un document original, écrit à la main. Elle l’entendait dans sa tête et le mettait par écrit. Je n’essaie pas de déchiffrer son écriture qui est difficile à lire.

Par la suite, elle a tapé ses écrits à la machine. C’était avant la réunion entre Eisenhower et les extraterrestres en 1954. Notez la date ici : le 23 mai 1954. Et il s’agit d’AFFA. C’est l’un des êtres avec qui elle était en contact.

Il est dit : « Nous sommes navrés de vous réveiller, mais cela nous aide de vous contacter quand nos fils s’aventurent sur Terre. » Les fils sont les membres de leur tribu. « Ils ont foi en vous. Si un malheur devait arriver, qu’ils se perdent ou soient blessés, nous pensons que vous pourrez leur venir en aide et qu’ils nous contactent pour pouvoir rentrer à nos bases. » Dans cette première partie nous voyons qu’il s’agit de vraies personnes. Pas seulement des êtres divins. Ils s’inquiètent de venir sur terre et d’être capturés. Ils veulent travailler avec Frances et établir des relations diplomatiques avec le gouvernement américain. Ainsi, s’ils sont capturés, ils pourront être libérés.

Lisons la suite de cette citation. « Je ne vous en ai jamais parlé. je voulais m’assurer de votre sympathie envers nos efforts. Nous sommes reconnaissants de votre coopération. Nous allons essayer de contacter votre gouvernement. il n’est pas certain que nous obtiendrons des résultats satisfaisants. » On parle ici de la réunion avec Eisenhower. C’est ce dont ils parlent. Ils ne savaient pas si cela allait marcher et cela n’a pas fonctionné. Continuons. « Je serai là mercredi à midi ou 13h de votre temps. Plein d’amour à vous tous, et merci de prier pour notre retour sains et saufs. » Ils s’inquiètent toujours d’être capturés. « Signé AFFA. »

Cela devient encore plus intéressant car la réunion avec le FBI a bien eu lieu, une fois les réunions privées d’Eisenhower passées. Les réunions du FBI font partie des documents rendus publics. Nous savons donc qu’ils parlent de Frances Swan et d’AFFA. Ces documents sont pleins de ratures et de parties noircies, mais pas assez pour occulter la vérité de ce qu’il se passe vraiment.

Voici un document du FBI, intitulé JFO 62-0.

Nous allons commencer en haut.

« Frances a déclaré que (…) et (…) avaient aussi entendu le bourdonnement, mais n’avaient pas pu recevoir les transmissions. » Ils s’agirait des agents du FBI qui n’ont pas réussi à les obtenir, mais ils ont entendu ces étranges bourdonnements dans leurs oreilles. « (…) a déclaré que les tr… » Il s’agit sûrement de Frances. « Les transmissions traitaient de soucoupes volantes, leur emplacement, la raison de leur emplacement, la vie sur d’autres planètes, la vie après la mort et les prophéties de la Bible. » On parle donc d’Ascension. « (…) a indiqué que (…) pouvait contacter des peuples dans l’espace par contrôle de la pensée. » Il s’agit encore d’AFFA.

Souvenez-vous, nous avions vu dans un article de presse, il y a quelques épisodes de cela, que la réunion avec Eisenhower avait été réalisée par contact télépathique. Tout a commencé ici. C’est un antécédent très précieux sur les OVNIs. On passe aux choses sérieuses après.

« Selon (…), il y avait deux vaisseaux qui lui envoyaient des messages. » C’est Frances Swan. « Les vaisseaux éraient décrits comme faisant 240 km de large, 320 km de longueur et 160 km de profondeur. Frances a déclaré que ces vaisseaux sint déclarés M-4 et L-11. Ils abritent aussi des vaisseaux-mère mesurant entre 46 et 76 m de long. »

Avant de poursuivre, rendons-nous compte. Nous parlons de transporteurs massifs de 240×320 km. Pas des terrains de football qui ne font que 90 mètres. Un mètre fait environ 3 pieds, donc 295 pieds. Nous avons 3281 pieds dans un kilomètre, et nous parlons de 240 km. Les vaisseaux sont tellement énorme qu’il est presque impossible de concevoir la construction d’un tel bâtiment, et ils abritent des vaisseaux-mère qui mesurent 46 à 76 m de long, ce qui est loin d’être petit. C’est une grande soucoupe volante et même ces appareils en forme de cigare. Ils transportent des soucoupes volantes. Il y a mieux. Continuons car cela va vous en boucher un coin. Ecoutez.

« (…) a déclaré que (…) l’avait informé. » Probablement un agent, et le petit (…) serait AFFA, l’agent a donc « déclaré qu’AFFA l’avait informé qu’il y avait environ 5000 vaisseaux-mère. » Bon sang de bonsoir! 5000 vaisseaux-mère? Sachant qu’un vaisseau-mère contient des soucoupes volantes. Rendez-vous compte. Ce n’est pas fini. Continuons.

« Il a déclaré qu’AFFA est le responsable ou commandant du vaisseau M-4, qui provient de la planète Uranus, et PONNAR, est le responsable ou commandant du vaisseau L-11, qui provient de la planète Hataaun. (…) a raconté que (…) avait déclaré que ce contact avec AFFA »… L’agent parlerai donc de Frances Swan. L’agent dit que Frances Swan a déclaré « que ces contacts avec AFFA et PONNAR avaient pour but de protéger la terre de la destruction causée par l’explosion d’une bombe atomique, d’une bombe H et des diverses guerres qui selon AFFA et PONNAR perturberaient le champ magnétique des forces qui entourent la Terre. »

Reprenons. Ils nous disent que nos armes nucléaires sont dangereuses pour la Terre, et que leur objectif est de s’assurer que nous n’allons pas tout faire sauter, et ils ont ces immenses vaisseaux de 240 à 320 km de long, qui contiennent 5000 vaisseaux-mère pouvant libérer des soucoupes volantes. Cela devient passionnant. Poursuivons la lecture.

« (…) a déclaré que (…) a indiqué » L’agent à nouveau. L’agent a déclaré que Frances a indiqué « que le contact avait pour but de protéger l’univers car si les lignes de faille se brisent, l’univers entier en serait affecté. » « Selon (…), AFFA et PONNAR travaillent dans l’océan pacifique à réparer les lignes de faille sur le point de rompre. »

Les récits d’OVNIs interférant avec des missiles ou armes nucléaires sont très présents dans la littérature depuis l’apparition du phénomène OVNI.

Le phénomène des soucoupes volantes a commencé avec le crash de Roswell, juste après l’explosion d’une bombe. Il y a donc une corrélation directe entre la bombe atomique et l’arrivée des extraterrestres, apparemment pour nous sauver de nous-mêmes.

On parle d’un cas comme on le voit ci-dessus, d’une alerte extraterrestre sur une installation nucléaire à Cheyenne ans le Wyoming, ou une grande partie de l’arsenal américain de missiles balistiques a connu une panne importante pendant 20 heures, et les techniciens ont déclaré officieusement qu’un OVNI en forme de cigare volait dans le ciel au moment de la panne.

C’est intéressant car c’est arrivé moins d’un mois après la conférence de presse de Robert Hastings au National Press Club à Washington DC, où de nombreux témoins avaient déclaré avoir vu des OVNIs interférer avec des armes nucléaires pour les rendre inexploitables. Dans mon livre « La clé de la synchronicité », il y a toute une partie où je cite le quotidien indien stipulant que la même chose est arrivé en Chine, en Russie, au Pakistan, et en Inde. Donc tous les pays dotés de l’arme nucléaire.

Les extraterrestres n’ont jamais été hostiles dans leurs manoeuvres. Ils n’essaient pas de nous tuer, ils auraient déjà pu la faire. Avec des vaisseaux de 240×320 km de long, abritant 5000 vaisseaux-mère, contenant aussi des soucoupes volantes, ça ferait une sacrée invasion. Ils ne sont pas là pour ça. Ils sont là pour nous protéger, et dans les cultures anciennes, ils apparaissent comme des messagers positifs d’enseignements de la sagesse, disant d’âtre plus aimant, y compris dans le christianisme. Des anges de la Bible sont extraterrestres comme nous l’avons déjà vu. On a déterré les squelettes et trouvé les crânes. On a même trouvé des spécimen intacts, analysé l’ADN et découvert que l’ADN de l’extraterrestre de 15 cm affichait un écart de 9% par tapport à l’ADN humain, mais qu’il lui était similaire… Les choses deviennent de plus en plus passionnantes.

« (…) a dit que (…) et lui cherchaient des preuves et ont demandé à contacter cet homme venu de l’espace. Selon (…), (…) et lui, peuvent le contacter sur n’importe quelle fréquence s’ils l’informent d’abord de la fréquence utilisée, afin qu’elle avertisse le peuple de l’espace. (…) a déclaré qu’en rapport avec ce contact de l’espace, il ne pouvait pas s’engager, ne sachant pas jusqu’où la Marine (Navy) pouvait aller. »

Une réunion privée a eu lieu par la suite avec Eisenhower, et les êtres ont atterri sur Holloman Air Force Base. C’est là que tout a commencé.

« Il a indiqué qu’il essaierait de prendre contact avec l’espace le 1er août 1954, et qu’il utiliserait une haute fréquence. (…) a déclaré que pour s’assurer de la prise de contact, le vaisseau de l’espace devait se trouver à moins de 161 km de (…), afin que (…) n’ait pas de difficulté à établir le contact. »

« (…) a déclaré que (…) voulait savoir si un contact physique était possible avec le peuple de l’espace. (…) a avisé (…) et (…) que le peuple de l’espace voulait savoir si leur protection pouvait être assurée, et s’ils devaient rencontrer physiquement le peuple de la Terre, ils arriveraient avec une force de 5000 soucoupes. »

Voici ce qui aurait pu arriver en 1954. La réunion d’Eisenhower n’était qu’une partie. Ces gars négociaient des réunions par télépathie. Cela aurait marqué la fin de l’innocence et le jour de la révélation. 5000 vaisseaux auraient suffit à apparaître sur toute la Terre, dans tout le ciel.

Certaines personnes pensent qu’un contact avec les extraterrestres aurait été le moment que nous attendions : la 4ème densité. Non, ils étaient prêts à le faire dès 1954. Ce n’est qu’une partie de notre transition vers une époque de contact ouvert avec les extraterrestres, et vous devez avant tout retenir les enseignements spirituels et de la sagesse qu’ils nous donnent.

Dans le prochain épisode, nous parlerons d’une nouvelle information de ces contacts datant de 1950 et de ce qu’ils veulent que vous sachiez concernant votre ascension afin de pouvoir passer au niveau suivant.

C’était David Wilcock dans les Enseignements de la Sagesse.

https://www.gaia.com

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email