par Aigle bleu

Nous avons parlé dans l’article précédent de la conception de l’enfant dans le domaine familial. Pendant la grossesse il est important que la femme puisse rester sur le domaine familial et prendre soin de son petit paradis. Il y a beaucoup d’énergies qui accompagnent la mère et le père pendant la grossesse. Si ces énergies sont concentrées sur le domaine familial, ils influenceront d’une manière positive l’ensemble des circonstances qui suivront l’accouchement.

De plus, c’est très bénéfique pour la mère de rester près de la maison familiale sur les terres qui se préparent à recevoir une nouvelle vie d’Homme! Les seuls présents à l’accouchement sont idéalement les 2 parents. La sage femme peut attendre près de l’entrée du domaine familial, si besoin se présente elle sera proche, mais autrement il n’y a que les parents qui prennent soin de l’enfant les premiers jours. 3 semaines après son arrivée ou lors de son premier sourire la famille immédiate peut alors être invitée à venir saluer l’enfant. Ceci pour de nombreuses raisons.

Mentionnons simplement que l’enfant doit se lier profondément avec ses parents et qu’il doit sentir une confiance et une sécurité qui lui permettra de s’épanouir pleinement. Les premiers moments sont donc d’une importance capitale. La mère doit accueillir l’enfant avec douceur et amour, sans cris et sans mouvements de répulsion ou de surprise. Lorsque l’enfant aura fait le choix de vivre avec cette nouvelle famille, il aura son premier sourire. C’est sa manière de dire: « maintenant je suis prêt à partager avec les autres ».

Pour nous qui émergeons d’un monde conditionné la première étape dans le travail de famille est d’accepter l’enfant comme étant un être à part entière. Il est lui aussi un représentant de l’Intelligence primordial. Il est très important de considérer l’enfant comme une personne à part entière, et non pas comme un sous-être, ou un être moins développé que ses parents. L’enfant, étant encore très proche de la Source, très proche de l’origine des choses, du monde spirituel duquel il est issu, a plus de lumière et plus de vérité que les adultes. Lorsqu’on comprend cela, l’enfant devient un miroir qui nous permet d’évaluer notre propre pureté, notre propre intégrité, notre propre harmonisation avec les instructions originelles. Significativement, au sein des sociétés originelles, on n’enseignait pas tellement à l’enfant ; au contraire, on évaluait sa propre pureté en lui posant des questions. Selon sa réponse, il pouvait réaccorder les adultes, il était comme un diapason avec lequel nous pouvions évaluer notre degré de pureté. C’est lorsqu’on lui pose des questions que l’enfant, qui réfléchit pour répondre, apprend. Nous avons accès par notre esprit à toute l’information que contient l’univers. La plupart d’entre nous n’ont pas appris à puiser à cette source, mais nos enfants le pourront si nous procédons ainsi.

Plus encore, l’enfant qui est considéré comme un être à part entière se sent respecté, et dès lors il peut partager bien mieux avec les autres, et il se développe beaucoup plus rapidement. En revanche, si l’on considère l’enfant comme inférieur à l’adulte, il va se sentir inférieur et, par la suite, la pensée étant créatrice, il va devenir inférieur et se développer beaucoup moins rapidement. Ainsi fonctionne la pensée.

Ainsi donc, la première étape de l’harmonisation de la famille consiste-t-elle à véritablement considérer l’enfant comme une personne à part entière. L’une des manières d’effectuer cette mise en place de façon familiale est de vivre des cercles de famille. Il s’agit d’un cercle de parole basé sur l’égalité, à l’intérieur duquel chacun, enfant ou adulte, a une voix égale, un temps de parole égal, où tous partagent ensemble équitablement. Nous transmettrons vers la fin de ce cycle d’articles un guide à l’intention des gardiens de cercle.

Il est bon de comprendre que le nouveau monde instaure un nouveau mode de communication basé sur le respect. Respect de nos instructions originelles et de notre mission de vie, respect de notre besoin d’espace vital et de temps de réflexion, respect de l’intégrité physique et spirituelle du couple, respect de nos enfants et ainsi de suite. Nous verrons à mesure que nous avançons dans les niveaux du cercle sacré que ce respect permet de trouver des solutions à la faim et la paix dans le monde. Tout est lié dans le grand cercle de la vie. Nous verrons aussi comment instaurer ce mode de communication même avec ceux qui ne veulent pas et qui oppriment et empoisonnent l’humanité pour leurs buts égoïstes et mesquins.

Mais pas trop vite… il faut cheminer par étapes pour comprendre tout cela et le niveau le plus sensible et le plus important est la famille. On continue…

À demain

Aigle Bleu
http://www.aiglebleu.net/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email