ÊTRE ENSEIGNEUR

St. Germain transmis par Sabine Wolf

Leçon 14 La naissance en Esprit

Un tour d’horizon des septennats de la vie humaine
ou Spirit et Sexus 4ème partie : “L’aller et le retour“

Dans les foyers de souffrance terrestre, la “parfaitude“ de ton Esprit, cette entité indivisible et inaccessible qui reposait en toi depuis des millénaires, a mûri pendant que ton âme virevoltait en sa “danse de vie“ et que tes corps étaient en pleine lutte pour survivre. Mais maintenant, le temps est venu pour cette parfaitude de ton être de se manifester et d’envoyer sur la Terre des flammes cristallines – jaillissant de ton cœur cristallin.

Qu’est-ce que la naissance? Qu’est-ce que la naissance en Esprit?

Est-ce que la naissance de l’être humain sur la Terre n’est qu’une simple naissance?

Et bien, cela dépend de quel point de vue on regarde. Pendant longtemps, ta naissance physique a entraîné la mort provisoire de ton esprit.

Et, à l’inverse, la mort de l’être humain représente la naissance de l’Esprit, le réveil de la libre conscience cosmique. La mort et la naissance représentent le même seuil, le même passage entre les dimensions. La vie et la mort sont identiques.

Le corps et l’Esprit, par contre, sont de nature différente. C’est entre eux deux que tourne la ronde de la naissance et de la mort, de Spirit et Sexus. Ils se sont relayés sans discontinuer. Quand c’était au tour de l’un, l’autre se retirait. Si le corps était actif, l’Esprit dormait. Quand le corps s’endormait, l’Esprit s’éveillait et entrait en action. Le “jour“ de l’un représentait la “nuit“ de l’autre. L’impuissance de l’un était la puissance de l’autre.

Pendant des millénaires, Spirit et Sexus firent chemin différent. Ainsi séparés, ils traversèrent de nombreuses ères en une longue série d’expérimentations spirituelles dans le monde physique et d’expérimentations physiques dans le monde spirituel. Il était toujours question des pôles de la Lumière et de l’Obscur, de l’Esprit et du corps, de la peur et de l’amour – de leur séparation et de leur fusionnement. Dans cette étude de la dualité, vous vous êtes infiniment éloignés de vous-mêmes – tout en vous rapprochant de l’Unité sans vous en rendre compte. En faisant l’expérience profonde de la séparation, votre Esprit et votre corps se sont rapprochés l’un de l’autre comme jamais auparavant.

Le fusionnement parfait, votre naissance en Esprit, est inéluctable. Vous pouvez d’ores et déjà libérer toutes les oppositions, les contradictions, toutes les souffrances et les problèmes – si vous le désirez.

Pour vous apporter notre soutien dans cette volonté de ré-Union, voilà un petit aperçu de votre vie spirituelle et physique, de ce que signifient la NAISSANCE et la VIE, la MALADIE et la DESTINÉE ainsi que la MORT et la TRANSFORMATION. Nous sommes Tobias, Métatron, Adamus et Sabine.

Réflexion – Méditation

Lis ce texte avec ton regard personnel et à cœur ouvert et laisse tous les courants ascendants et descendants qui se manifestent circuler librement. Clarifie ta vie à l’aide des réflexions que nous te donnons à la fin de chaque chapitre.

Puis lis le texte avec le regard de tes parents et reconnais leur rôle dans ta vie ainsi que leur propre “drame d’enfance“ et leur propre problématique qui est peut-être restée non-libérée jusqu’à ce jour. Tu peux te servir des méditations et de la Lumière cristalline de ton cœur pour leur réalisation. Mets-toi simplement à leur place et opère la délivrance en leur nom. En le faisant, tu peux leur rendre – et te rendre – un grand service d’amour qui aura également des répercussions dans ta vie personnelle, même s’ils s’en sont déjà retournés dans les royaumes spirituels.

Lis finalement le texte avec le regard de tes enfants et détecte la voie personnelle et intérieure qu’ils désirent suivre indépendamment de toi, mais accompagnés cependant par ton amour non-possessif et ton soutien inconditionnel.

Remercie et libère, en sentiment d’amour, toutes les personnes que tu retiens dans des chaînes faites de sentiments de peur et d’attente. Ainsi, vous trouverez tous votre chemin vers la Lumière de la Nouvelle Terre.

Chapitre 1 Tout commence dans un temps dénué d’espace

Préparation de la vie terrestre

Tout commence dans une région dénuée d’espace. Tu peux l’imaginer d’une couleur blanche transcendante. Toutes les couleurs de l’univers y sont comprises. Tous les sons du cosmos y vibrent. Toutes les formes de la Vie y attendent d’être découvertes. Cette région se situe dans l’intemporalité, à des mondes et à des années lumières de toi – et pourtant, tu peux y accéder en une seule respiration, par un seul battement de cœur – rien qu’en faisant un pas à travers la membrane, rien qu’en un battement de cils.

Toi-même, tu es assis(e) à une grande table faite de matière lumineuse transcendante, parmi une quantité d’entités qui sont aussi translucides que la table et la sphère où tu te trouves. Elles t’aident à faire le tri entre les expériences que tu as faites sur Terre et dans toutes les dimensions que tu as traversées. Peut-être y a-t-il des ères entières que n’as-tu pas séjourné sur la Terre. Peut-être as-tu passé ailleurs tous les siècles de l’ère précédente.

Tes frères et sœurs t’aident à condenser et à harmoniser toutes les formes sous lesquelles tu as vécu. Toutes les qualités, tous les degrés de maturité, tous les aspects non-libérés et non-expérimentés de ton évolution sont rassemblés, focalisés. Vous délibérez sur le motif de ta descente sur Terre, car tu ne pars pas sans raison. Ils discutent avec toi des pas, des échelons que tu veux franchir sur la Terre, des circonstances et des rencontres que tu choisis pour ton cheminement. Toi-même, tu es comme tous ceux qui vont bientôt descendre, vibrant(e) d’élan, de joie, de désir d’aventure. Certains d’entre eux te conseillent de ne pas en prévoir de trop.

Tu façonnes ton cheminement sur Terre selon tes objectifs et tes désirs et tu détermines le cadre de vie qui te semble propice à l’observance de ton parcours. Tu choisis les aspects obscurs, les souffrances et les circonstances de ton enfance et de ton adolescence. Tu inventes des “coups du sort“ et tu pré-formes en Esprit tes souffrances terrestres à venir de telle sorte qu’elles puissent t’advenir en temps voulu et à l’endroit voulu.

Tu choisis des forces que tu souhaites acquérir, des formes que tu veux incarner. Tu choisis les sons et les couleurs que ta vie doit porter. Tu choisis les aspects de l’humanité que tu veux prendre sur toi. Tu choisis comment et par quels moyens tu souhaites l’aider. Car c’est pour cela que tu es venu(e).

Ta descente des sphères lumineuses doit te conduire très bas, tout d’abord sur la Terre par l’incarnation de ton esprit, puis plus profond encore. Tu veux pénétrer dans les sphères obscures de la souffrance humaine et les ouvrir. Tu viens auprès des humains pour explorer leur malheur, pour le prendre sur toi et le transformer en bonheur. Tu viens pour saisir, pour percevoir leur obscurité et en faire de la Lumière.

Exercice – Méditation:

Ferme les yeux après avoir lu plusieurs fois ce texte. Respire profondément et ouvre grand ton cœur. Au plus profond de toi, tu sais que cette région a existé et existe encore. Au plus profond de toi, tu sais que tu peux y pénétrer et te souvenir à tout moment, que tu peux y rencontrer tous les membres de ta famille spirituelle et leur parler.

Autorise-toi à traverser les seuils et membranes de ta conscience et à trouver cette région intemporelle. Ton cœur en représente le quai de départ. Rends-y toi rempli(e) d’une attention aimante et décontractée et abandonne-toi à ta respiration cristalline. Laisse le courant de ta vie te faire revenir en arrière, traversant ton enfance jusqu’au moment de ta naissance, traversant la phase embryonnaire jusqu’au moment de la conception de ton corps et arrivant finalement dans l’espace infini de l’Esprit.

Laisse-toi aller – en toute confiance et avec assurance – jusqu’à la source de ta vie physique et à ses objectifs.

Prends note des images intérieures, des rêves et des visions qui surgissent alors.

Chapitre 2 Deux familles t’accompagnent

Tu remplis un grand sac à dos spirituel que tu veux apporter à ta famille terrestre. Ta famille spirituelle te confirme son soutien et sa fidélité à vie. Ses membres deviennent les partenaires de ton cheminement terrestre et s’alignent entièrement sur toi pour toute la durée de ta vie humaine. En fait, ils n’ont jamais cessé d’être à tes côtés car tu représentes cette partie d’eux-mêmes qui est descendue, alors qu’ils représentent, eux, la partie de toi qui est restée en arrière. Ta vie humaine est prévue pour avoir des répercussions dans toutes les dimensions et pour avoir recours à l’aide provenant de toutes les dimensions. Chaque trace de tes pas sur la Terre provient d’eux et de toi. Chaque larme versée par toi sur la Terre est recueillie par eux dans la coupe de cristal de ta vie.

Pendant que tu vis avec ta famille terrestre, ils sont à tes côtés car le chemin que tu as choisi n’est pas facile. Pendant ton séjour sur la Terre, VIVRE veut dire: souffrir, douleur et isolation. Dans les sphères spirituelles, tu le savais encore: la LUMIÈRE grandit dans le champ de l’OBSCUR. L’AMOUR croît dans le champ de la HAINE. La confiance et la joie se développent dans le champ de la peur et de l’agression. Mais après ta naissance, tu l’as oublié et tu t’es souvent demandé pourquoi la vie est si solitaire et douloureuse.

Ton être de Lumière commence à adapter ses fréquences cosmiques vers le bas en les transformant en énergies vitales biologiques. Tu t’approches du champ vibratoire terrestre jusqu’à ce que la formation de ton corps physique devienne possible. Ce ne sont pas tes parents qui décident des aspects et du moment de ta conception, mais toi-même. Tu te détournes des sphères spirituelles pour devenir un être humain qui va oublier pendant longtemps le savoir intérieur de sa patrie et de sa nature originelles.

Dans le ventre de ta mère, tu commences à déballer ton sac à dos. Tu installes ton plan de vie et les dates d’activation dans le tissu cellulaire de ton futur corps. Tu sais exactement ce que tu veux et comment insérer ta volonté dans ton corps. L’incarnation de tes forces lumineuses a besoin des forces contraires obscures telles que la souffrance, la peur et l’isolation pour pouvoir se développer de manière équilibrée.

C’est selon ces critères précis que tu as choisi tes parents car ils te fournissent l’Obscur du temps. Tu es auprès de ta mère, tu l’observes et tu l’influences. À travers son corps et son ressentir, par des chocs par exemple, tu diriges ton développement fœtal. Il n’y a pas qu’elle à être responsable de toi pendant la grossesse. Toi aussi, tu es responsable d’elle. C’est ainsi que tu construis les fondements de ton fonctionnement physique futur et des limites de ta conscience. Dans le corps de ta mère, tu transformes tes décisions et objectifs spirituels en matière cellulaire. Ton plan spirituel d’incarnation se matérialise en matières premières physiques.

Exercice

Ouvre-toi aux sphères spirituelles de ta vie sur la Terre. Permets-toi de surmonter les limitations de la perception terrestre et d’obtenir un feeling pour le renversement des valeurs. Reconnais les racines obscures de la Lumière et de l’amour, de la force et de la puissance et prends-les en considération. Dis “oui“ à ton choix de vie, de tout ton cœur.

Garde ton cœur ouvert et décontracté et retourne en arrière dans la période embryonnaire de ta vie physique. Permets aux images intérieures et à tes sensations de surgir et de te dévoiler des aspects enfouis auparavant. Examine ta relation avec ta mère et permets à toutes les énergies bloquées, à toutes les souffrances et tous les traumatismes de circuler librement et de se libérer, ici et maintenant.

Il suffit que tu le décides pour que cela se produise.

Chapitre 3 La première naissance sur Terre

En même temps qu’elle, tu transmets à ta mère ton plan de vie et tes objectifs. C’est pour cette raison que, pendant la grossesse, des transformations se produisent dans la relation entre tes parents. En t’unissant avec ta mère, tu la sépares du père. La lutte pour la vie commence dès ta venue au monde.

Tu fais tellement descendre ta fréquence vibratoire spirituelle que, de ta nature-Une d’origine, tu passes à une nature duelle. Tu absorbes dans tes cellules aussi bien les énergies de peur, de souffrance et les traumatismes que les énergies humaines de l’amour, de la chaleur et de la fidélité. Tu laisses ta conscience divine se faire complètement pénétrer par ces deux pôles. Maintenant, tu peux percevoir la dualité, ses antipodes et ses contraires et tu deviens toi-même une entité duelle. D’ici le moment de ta naissance, tu as suffisamment préparé ton corps à arriver dans un monde déchiré.

Pendant la période juste avant et juste après ta naissance dans la vie terrestre, le champ de ta conscience est ouvert. Tu as une parfaite vue d’ensemble sur ta “douce vie“ dans les sphères spirituelles et sur ta “vie amère“ sur la Terre. La pré-vision de ce qui t’attend entraîne souvent des réactions de choc. Pendant cette période, tu as souvent rétracté ta disposition à descendre sur la Terre par un NON déchirant secouant l’espace-temps. Alors, ton champ énergétique spirituel s’est refermé et ta vie n’a commencé qu’avec une fraction de ta force réelle. Des complications à l’accouchement ont souvent marqué le début d’une longue vie de faiblesse et d’insatisfaction.

Pendant que tu grandissais, dans ta petite enfance, l’ouverture du champ de ta conscience s’est refermée, et à partir de l’instant où tu t’es mis(e) à parler, tu as oublié qui tu es véritablement. Avec ta naissance, ta nature divine s’est perdue dans les dédales de la vie humaine. Les premiers signes de peur, expression de la division originelle entre l’Esprit et le corps, se manifestèrent. Mais il était nécessaire que, pendant ton enfance, tu tournes le dos à l’Esprit pour développer ton corps physique et pour, sa maturité venue, le faire fleurir en en faisant finalement son instrument.

Ton être se perçoit comme un élément de sa famille spirituelle. C’est pourquoi, lorsque tu étais bébé, tu te ressentais comme faisant partie de ta mère et non comme une personnalité propre. Tu vivais dans le champ des sensations et des sentiments et tu étais complètement lié(e) au ressentir de ta mère.

La mère/corps et le père/semence forment le point de départ du corps de l’enfant. Ton esprit choisit la lignée de génération dans laquelle, pendant un certain temps, tu veux faire l’expérience de la chair et de la sagesse, de la souffrance et de l’espérance. Ce ne sont pas les parents en soi que tu as choisis en premier lieu mais le schéma-cadre qu’ils représentent et l’intensité de leur conscience.

Réflexion – Méditation

1. Ouvre-toi en grand et pénètre dans l’esprit de ce chapitre, dans l’esprit et le temps de ta première naissance sur la Terre. Respire profondément, dis OUI à ta vie, indépendamment de la manière dont elle a commencé et dont elle s’est déroulée jusqu’à présent. Car ton OUI, de nature électrisante, ouvre tous les champs magnétiques et remet en circulation libre les énergies de souffrance bloquées. Par ton OUI profond, tu mets fin au passé, tu réalises le présent et tu ouvres les portes du futur.

2. Laisse ton cœur aimant t’emmener jusqu’à ce seuil où les premières peurs se sont emparées de ton corps et où la séparation entre Spirit et Sexus s’est manifestée pour la première fois. Permets à tes peurs de franchir le fossé qui règne entre ton esprit et ton corps et de se libérer dans la Lumière cristalline de ton cœur. Inspire et expire-les, avec amour et sérénité.

3. Par ton cœur, perçois les premières pulsions de ta lutte pour la vie alors que tu étais encore un embryon et laisse s’éveiller en toi leur profonde sagesse et profond amour.

Chapitre 4 La formation du corps

Premier septennat de 0 à 7 ans

Deuxième septennat de 7 à 14 ans

Depuis la naissance jusqu’à la septième année, tu installes dans ta conscience corporelle le pôle féminin de la dualité. Pour cela, tu t’orientes sur les sentiments assumés et non-assumés de ta mère. Tu crées un lien psychique avec elle en intégrant dans ta propre structure physique son paysage sentimental, ses habitudes, ses forces et ses maladies. Tu lui laisses le soin d’activer les forces de tes propres sentiments positifs et négatifs. Maintenant, c’est à son tour à elle de façonner, pendant un certain temps, ta vie à sa manière.

Il règne entre vous un échange constant de sentiments, un échange d’actions et de ré-actions, une lutte pour la puissance et la prédominance. Car elle veut t’éduquer selon ses critères d’adulte terrestre à elle et toi, tu veux la ré-éduquer selon tes propres critères spirituels et infantiles. Ce que ta mère renferme en soi, tu l’exprimes, toi, vers l’extérieur: par ton comportement et tes maladies. Inconsciemment, tu réclames avec insistance ses forces féminines non-assumées, parfois même avec violence. Ton premier septennat sur la Terre est donc une période de bien-être en toute sécurité et de lutte tout à la fois. Le point de départ de toutes les luttes terrestres se trouve à l’intérieur même de son corps. Et le premier champ de bataille, c’est sa famille terrestre.

De la septième à la quatorzième année, c’est ton père qui devient le partenaire de ta croissance physique. Maintenant, tu évolues dans le champ vibratoire du pôle masculin et tu stabilises le développement de tes sentiments, de ta force physique et de ta structure cellulaire. Tu prends tes repères en rapport à ton expérience de la domination masculine et tu acquiers en toi l’indépendance, la détermination, la volonté et la persévérance. Le ressentir, la pensée et la volonté de ton père renforcent et consolident ton corps.

Les énergies masculines t’ancrent encore plus profondément sur la Terre: dans la densité de ses champs masculins. Tu t’éloignes encore plus de toi-même. Tu acceptes maintenant un lien psychique envers ton père et intègres en toi ses habitudes ainsi que ses forces assumées et non-assumées. Tu les provoques en lui et les amènes à s’exprimer à travers des symptômes personnels, des incidents et des maladies. Tu fais la balance du déséquilibre régnant entre son esprit et son corps dans ton propre corps et par ton propre comportement.

L’interaction entre ton père et toi est différente de celle envers ta mère. Pour le dire de manière simplifiée: ta mère t’éloigne de la Terre, du physique et de la descente et ton père t’y conduit. Ils répètent ce que vous avez déjà vécu lors de la première ère de Cristal (voir notre “Nouvelle histoire de la création“): l’entité féminine aspire à la Lumière tandis que l’entité masculine aspire à l’Obscur.

Le rapport entre tes parents et toi a pu être particulièrement étroit ou particulièrement décontracté. Cela a dépendu de ton sexe, masculin ou féminin, et de tes propres objectifs. Si, par exemple, tu as très tôt voulu être indépendant(e) de l’influence extérieure masculine ou féminine parce que tu souhaitais renforcer ce pôle par toi-même, il est possible que tu aies vécu le décès prématuré de ton père ou de ta mère.

Réflexion – Méditation

Par une décontraction profonde partant du cœur, fais un retour en arrière dans les premières étapes de ta vie incarnée – dans ton enfance. Fais le vide intérieur et n’aie pas une attitude d’attente. Laisse les images, les sentiments et les souvenirs de l’Esprit remonter en surface. Regarde-les de l’extérieur, sans émotion ou attachement. Si des vagues de souffrances se mettent à remonter, respire profondément et congédie-les de ta vie avec amour.

Le retour dans ton propre passé est quelque chose de particulièrement clarifiant et curatif. Mais il traverse souvent des contrées faites de douleurs psychiques profondes et obscures. Ces contrées constituent un mélange de souffrances, les tiennes et celles de tes parents et de tes aïeux que tu as prises sur toi par la naissance. Elles peuvent être très noires car elles ont pu se développer durant des siècles sans connaître de libération dans l’intervalle.

Prends bien ton temps pour cette exploration de ta vie. Écris sur papier tout ce qui te paraît important. Pleure quand la souffrance remonte et pardonne si tu arrives à le faire.

Beaucoup d’entre vous ont vécu des enfances véritablement douloureuses, oui affreuses. Mais n’oubliez pas ceci: vous les avez choisies et aménagées vous-mêmes. Choisissez-les à nouveau, ici et maintenant – et exactement telles que vous les avez vécues.

Ce “OUI! Je suis d’accord avec tout ce qui m’est arrivé, avec tout ce qui m’arrive et tout ce qui m’arrivera“, c’est la formule magique de la guérison et de la délivrance. Tu confirmes ainsi les objectifs spirituels que tu avais choisis avant ton incarnation et tu les réalises. Cela signifie: tes forces spirituelles lumineuses, qui ont grandi dans le champ des forces contraires obscures, deviennent maintenant des forces agissantes sur la Terre.

Sers-toi de la méditation “Dans la Tour de Lumière de l’Esprit“ en fin de leçon ou de la méditation pour la “résiliation des anciens contrats de vie“ de la leçon 13.

Chapitre 5 Formation du corps émotionnel

Troisième septennat de 14 à 21 ans

Quatorze ans après ton arrivée dans le monde physique, voilà que l’Esprit t’effleure de nouveau pour la première fois. Le baptême se produit dans les sphères de ton esprit. Ton corps fraîchement achevé est traversé par la Lumière Indifférenciée (voir leçon 5). Maintenant que ton corps physique a grandi au sein de ta famille terrestre, ta famille spirituelle te rappelle ton origine véritable et bouleverse ta vie matérielle. Pendant deux septennats entiers, ton esprit s’est profondément enraciné dans le “sol“ que représentent ton corps et ta famille terrestres. Ces racines se retrouvent alors un peu “extirpées“ car tu avais oublié que tu avais des ailes et une famille spirituelle.

Cette intervention de l’Esprit, tu l’avais prévue avant de t’incarner. Elle s’avère nécessaire pour éviter que ton esprit ne s’enfonce trop profondément dans la matière et s’y perde. Des “éclairs d’Esprit“ de ce genre vont maintenant se répéter à intervalles périodiques. Ce premier “éclair du baptême“ déclanche en toi un mal/désir intérieur profond de ta patrie et famille spirituelles. Sur la Terre, cela s’exprime par des sentiments d’abandon, par une quête et par une attitude de bravade. Il se produit une distanciation d’avec tes parents terrestres. Ton corps émotionnel a été construit sur les bases de leur ressentir. Mais il devient désormais autonome et veut ressentir autrement qu’eux. Oui, mais comment?

C’est maintenant que commence ton réveil, ton état d’adulte. Ta personnalité intégrée active des sentiments nouveaux, se balance entre l’ancien ressentir et le nouveau et doit se stabiliser en un nouvel équilibre. Mais la voie est encore instable. Ton esprit se réveille et se met à secouer aux barreaux de sa prison corporelle. Tu fais l’expérience de te sentir étranger dans ton propre corps et de ne te sentir chez toi nulle part. Peut-être refuses-tu de manière flagrante toutes les propositions qui te sont faites. Peut-être veux-tu faire des choses qui sont considérées comme irréalistes ou insensées. Peut-être t’adaptes-tu, en ressentant cependant à quel point le fossé est profond entre toi et le reste du monde.

La puberté représente, sur Terre, la première grande “irritation“ lors de la rencontre corps et esprit – Sexus et Spirit. Le baptême spirituel provoque comme une décharge électrique dans ton système hormonal et te conduit désormais dans une autre direction: la production de mélatonine dans l’épiphyse se retrouve quasiment stoppée alors que celle des hormones sexuelles entre en activité dans les gonades. Ce qui est en train d’éveiller ton propre paysage émotionnel te catapulte hors du monde émotionnel de tes parents. Ce basculement hormonal de ton corps représente le début de ta séparation intérieure d’avec tes parents, le début de ton cheminement vers toi-même. Tes champs émotionnels se séparent de ceux de tes parents ce qui peut entraîner des luttes virulentes, car dans le niveau émotionnel tout est une question de vie ou de mort – particulièrement entre toi et ta mère. Sa dominance constante peut en arriver à étouffer ta vie sentimentale, prolonger ton enfance de façon indésirée et tuer ton état d’adulte avant même qu’il ne voie le jour. En revanche, une séparation déterminée d’avec ta mère met fin à son état de mère. Mais il s’agit là d’une mort naturelle, la “mort de lumière“ voulue spirituellement et qui conduit tous les impliqués à une vie nouvelle. Tu vois, la lutte pour la vie et pour l’amour se perpétue là aussi.

Le rayonnement cristallin provenant des sphères spirituelles, quoique de nature lumineuse, obscurcit pendant un certain temps assez considérablement ton champ vital car il percute l’Obscur émotionnel de toutes les générations précédentes que tu as intégrées en ton corps par ta naissance. Se pourrait-il que tu le portes encore en toi en pensant qu’il représente une partie de ta personnalité?

Ton développement émotionnel acquiert maintenant beaucoup d’aspects nouveaux qu’il convient de mettre en équilibre: aspiration spirituelle et curiosité terrestre, partance et repli sur soi. De plus, la production des hormones sexuelles éveille de nouveaux besoins physiques. Ils provoquent un nouvel enracinement qui s’ancre ensuite profondément dans la terre. Ta lutte intérieure pour faire l’équilibre entre une multitude de pôles s’amplifie. Des foyers commencent à s’embraser en toi que tu n’es ni en mesure d’éteindre ni en mesure de contrôler. Une quête commence dont l’accomplissement paraît inaccessible car tous les composants physiques et spirituels se trouvent, ici et maintenant, dans la phase de leur plus grande extension et manifestent des oppositions divergentes inextricables. Cette quête a pu trouver un équilibre si, pendant cette période, tu as eu la possibilité de suivre tes penchants, tes orientations et désorientations et si tu as pu, sans être freiné(e), nager dans l’océan en furie de ta vie. Mais est-ce que ça a été le cas?

Réflexion – Méditation

Laisse les ailes de ton esprit te ramener en arrière à l’époque de ton baptême spirituel et de ta puberté terrestre. Prends tout ton temps. Relis plusieurs fois le texte et rappelle-toi les forces intérieures et extérieures qui ont accompagné ton adolescence. Prends note de tout ce qui te paraît important et fais-le traverser ton cœur éveillé d’aujourd’hui et se dévoiler à toi sous son jour véritable.

Laisse les souffrances et la désorientation refoulées s’épancher en toi librement. Congédie le sentiment d’avoir été injustement traité(e) à l’aide de ce savoir intérieur profond que tes parents et grands-parents ont, eux aussi, été des adolescents dont la vie a été obscurcie par la souffrance et le traumatisme et que tu les as délibérément choisis, précisément eux, pour ton incarnation présente: tu as choisi leur cadre de vie et leurs souffrances ainsi que leur amour et leur sagesse, même si ces derniers sont peut-être profondément cachés ou ensevelis.

Relis une fois encore les deux premiers chapitres du cheminement de ta vie et mets-les en relation avec ce chapitre-ci. Pardonne à ceux qui t’ont occasionné souffrances et douleur et délie-toi par là du contrat spirituel que vous aviez ensemble. Délivre-toi et délivre-les des anciens objectifs obscurs. Rends-toi libre d’en développer de nouveaux, lumineux.

Chapitre 6 Formation du corps mental

Quatrième septennat de 21 à 28 ans

À partir de la 21ème année, tu te consacres à la formation de ton intellect. La croissance physique est terminée et l’autonomie émotionnelle atteinte. Tu peux maintenant t’occuper de la formation de ta propre personnalité mentale et relâcher tous les schémas, toutes les constructions et tous les “voiles“ de pensée repris de tes parents et de la société. Maintenant tu veux te libérer des “scories“ de ton enfance et de ton adolescence.

Et, de nouveau, ta famille spirituelle fait prendre à ton tissu cellulaire et à ta conscience une “douche de lumière“. La lumière consume les résidus provenant de la formation de ton corps émotionnel et clarifie ton champ vital des sentiments “collants“ de type mère/enfant. Elle commence à te désincastrer des schémas de pensée et de perception de la société et à te rappeler ta sagesse et tes objectifs spirituels. Une fois de plus, tes racines terrestres se voient quelque peu secouées et extirpées de terre. Et revoilà cette force invisible qui ébranle ton identité terrestre et renforce ta réalité spirituelle sur la Terre.

Tu auras bientôt acquis la maturité nécessaire pour reconnaître ce mystère: l’isolation et l’incertitude dans les sphères physiques correspondent à la communauté et à la sécurité dans les sphères spirituelles. La communauté et la sécurité dans les sphères physiques correspondent à l’isolation et la séparation dans les sphères spirituelles. Mourir dans le physique, c’est naître dans le spirituel. Naître dans le physique, c’est mourir dans le spirituel. Et ces deux mondes sont présents sur Terre – à l’endroit exact où tu te trouves. Ainsi, les forces d’ordre physique peuvent mourir bien avant d’avoir pu s’épanouir si tu n’arrives pas à faire ce grand écart entre les sphères physiques et spirituelles: vivre dans le physique et respirer dans le spirituel.

Les anciennes structures de pensées que tu as reprises sont obtues et étroites. Des vagues de Lumière les ramollissent, les traversent de leur rayonnement et les ouvrent – les détruisent. Des énergies de Lumière cosmiques inondent ton tissu cellulaire et ta conscience. Ce sont les essences cristallines de ta propre intelligence spirituelle. Ce sont des structures infiniment vastes et ouvertes. Elles proviennent de l’intemporalité dans le non-espace, qui semble être à des années-lumière et à des mondes de distance – et que tu peux cependant atteindre par une seule respiration, par un seul battement de cœur. Respire profondément et SOIS !

La Lumière transcendante se déverse en toi et veille à ce que l’ancien échafaudage de pensée mené par l’extérieur ne puisse plus se renouveler et s’établir. La “douche de lumière“ du quatrième septennat correspond à la troisième initiation de Jésus, la transfiguration de l’Esprit. Ce qui signifie:

– la délivrance des structures de la conscience terrestre, l’incarnation de la non-structure spirituelle

– l’ouverture de la conscience humaine, le fusionnement intérieur entre la Terre et le Ciel

– une capacité nouvelle de réorientation et de perception

– l’immortalité du corps.

Pendant cette période, ton corps est aux trois quarts constitué de matière spirituelle immortelle.

Réflexion – Méditation

Procède comme pour le chapitre 5 et prends suffisamment de temps pour faire le retour en arrière dans cette période de ta vie.

Chapitre 7 Formation du corps spirituel

Cinquième septennat de 28 à 35 ans

Le cinquième septennat est celui de la naissance de l’Esprit Cosmique dans le corps physique. Il y a 28 ans, c’était l’âme qui, lors de la première naissance, avait été insufflée dans le corps. Les quatre septennats écoulés avaient pour tâche de construire l’enveloppe physique de ton âme et de la faire s’épanouir. Un profond ancrage dans la famille terrestre ainsi que les “éclairs“ périodiques de l’Esprit ont contribué à maintenir une balance équilibrée dans ton champ électromagnétique, ton esprit physique. Te voilà mûr(e) pour la deuxième naissance sur la Terre, qui laisse maintenant ton Esprit supérieur (ELLE-LUI) venir à son tour. ELLE-LUI a voulu ton corps. ELLE-LUI l’a préparé pour sa descente sur Terre. Maintenant, ELLE-LUI veut venir en personne s’y installer. Nous voilà au seuil du véritable âge adulte: la naissance en l’Esprit.

Oui, mais! Entre-temps, tu es devenu(e) une personnalité terrestre – plus “homme“ qu’esprit, plus faite de chair que de Lumière, plus terrienne que cosmique, plus raisonnable qu’intuitive. L’apogée de ton corps représente en même temps le point de ton plus grand éloignement de l’Esprit. Mais c’est précisément ICI et maintenant qu’ELLE-LUI réclame que tu lâches prises à ta nature humaine. C’est maintenant qu’ELLE-LUI veut entreprendre le cheminement terrestre prévu – TOI-MÊME. Maintenant, TOI-MÊME veut poursuivre ta voie mais avec à la clé une autre tonalité. Jusqu’à présent, ton Esprit a encouragé la croissance de ton corps. Maintenant, c’est à ton corps d’encourager la naissance de l’Esprit s’il veut survivre.

Une troisième “douche“ de Lumière t’atteint pendant ta 28ème année et te libère, par la secousse qu’elle occasionne, de toutes les conditions terrestres et besoins physiques. Elle correspond à la quatrième initiation de Jésus, la crucifixion. Ton esprit divin revendique maintenant ta vie humaine. Mais ce qui représente une espérance pour ton Esprit supérieur apparaît comme une menace pour ton esprit inférieur. Ton égo résiste à la Lumière. Il s’oppose aux changements et au lâcher-prise. Il referme le corps car il craint la solitude et la mort. Selon lui, la vie vient à peine de commencer. Il a raison et la vie doit continuer, mais en suivant d’autres règles que celles qui étaient en vigueur jusqu’à présent.

Voilà donc ton égo et ton esprit en lutte à l’intérieur de toi: la tête et le ventre luttent contre le cœur. Tous deux veulent survivre mais leur conception de la VIE est très différente. Face à face se retrouvent la revendication de l’Esprit d’abandonner les structures vitales terrestres et le fait d’encourager l’Esprit à atteindre la délivrance et l’accomplissement, la créativité et la joie. Mais l’Esprit t’est devenu étranger. Que peut-il donc bien faire?

Si tu réponds à la revendication de l’égo de vivre ta vie terrestre comme jusqu’à maintenant, la mort physique s’ensuit. Car ni le corps ni l’égo ne possèdent la vie éternelle. Mais l’égo et le corps te sont devenus plus proches que l’Esprit et la Vie éternelle. Quoique tu la désires, tu prends peur quand tu en effleures les contours.

Des décisions intérieures s’imposent:

– Est-ce que tu t’accommodes de la conscience de masse ou est-ce que mets les voiles vers

ton propre univers?

– Sur quoi concentres-tu ton attention: sur les conditions fixées par la société ou sur

l’inconditionnalité de l’Esprit?

– Choisis-tu un métier avec pour but de gagner de l’argent ou suis-tu ta vocation en donnant

et en recevant en circulation libre?

– Choisis-tu une relation amoureuse avec un(e) partenaire en te cherchant à travers l’autre

ou optes-tu pour l’amour de “Soi“ en te trouvant en toi-même?

– Restes-tu fidèle aux autres même si cela te déchire ou es-tu fidèle à toi-même?

– As-tu besoin des autres parce que tu ne peux pas être seul(e) ou bien est-ce pour eux que

tu es là?

– Es-tu un humain ou bien un Esprit incarné, une créature ou un créateur?

Les peurs humaines, les besoins physiques, les attaches familiales et la pression extérieure te retiennent. Tu repousses le départ vers des rivages inconnus parce que tu as peur d’être exclu(e). Mais il s’agit d’un voyage intérieur, le voyage de tes propres pensées et sentiments, le voyage de ton Esprit sur la Terre.

Reflexion – Méditation

Réponds aux questions relatives à tes décisions intérieures de naguère.

a.) Réponds-y selon ta perspective et ton choix de naguère et observe le développement qui en résulte.

b.) Prends aujourd’hui des décisions nouvelles en sachant que tu termines en cela les chapitres précédents de ta vie et en commences de nouveaux.

Fais le retour en arrière sur ton cinquième septennat de la même façon que tu l’as fait pour les chapitres précédents. Prends bien ton temps. Relis plus tard plusieurs fois ce chapitre. Tu y trouveras – au fur et à mesure de l’ouverture de ta conscience, de la remontée de tes souvenirs et du développement de ta capacité à aimer – toujours plus de détails, que ce soit d’un point de vue de la reconnaissance des choses que d’un point de vue de délivrance.

Chapitre 8 La deuxième naissance sur Terre

Ton voyage intérieur te conduit loin de la conscience de masse. Il te conduit vers ton propre “Soi“ divin. Ton chemin te fait traverser des rêves endormis et des rêves éveillés, des visions et des idées, te fait passer des moments heureux et douloureux au centre même de ton cœur et de sa puissance. Pendant ce périple, tu découvres tes propres forces et capacités qui sont foncièrement différentes des qualités des autres humains. Tu retrouves le chemin et pénètres dans la région transcendante dont tu avais refermé la porte derrière toi au moment de ta naissance.

Ce n’est plus l’égo qui fait le voyage. Celui-ci est à la fin de son parcours, au bout de sa sagesse. L’égo a été le voyageur des quatre premiers septennats. Maintenant, c’est le voyage de ton Esprit qui commence. ELLE-LUI prend désormais la barre de ta vie d’être humain, délivre l’obscur que tu as absorbé et te conduit à une capacité d’aimer supra-terrestre, à la sagesse et à la puissance. C’est à cet endroit de ton cheminement que s’accomplit ton intention originelle de transformer leur malheur en bonheur et de saisir, percevoir ce qu’est leur Obscur pour le transformer en Lumière (chapitre 1).

Mais ce n’est pas facile. Pendant cette période, tu te rends compte à quel point les attaches humaines sont fortes et tu repousses ton départ vers l’inconnu toujours plus en avant. Tu te rends compte à quel point il est difficile de suivre la voie de ses propres pensées et de ses propres sentiments. Souvent, tu n’arrives pas à discerner tes forces personnelles et tes capacités parmi le champ de l’opinion publique. Et ton esprit n’a de cesse de réclamer que tu lâches prise à tout ce que tu avais obtenu auparavant. Combien de fois te retrouves-tu désorienté(e), te demandant ce qui est juste et ce qui est faux et en quête de points de repère.

Et tu connais aussi ces moments-là pendant lesquels tu n’es absolument pas prêt(e) à lâcher prise à la plus petite souffrance émotionnelle parce que tu veux obtenir justice et vengeance. Tu connais ces pulsions en toi qui pour rien au monde ne veulent relâcher le contrôle mental et la sécurité terrestre. Sans cesse ton égo se rendurcit dans le champ de la perception et de la raison terrestres. Sans cesse il veut obtenir de la vie de te donner les réponses à tes questions et de résoudre tes problèmes.

Mais en ton for intérieur, tu sais pertinemment que tu ne trouveras pas les clés égarées sous le halo d’un réverbère mais quelque part ailleurs dans les ténèbres de la vie, en quelque endroit obscur. Pendant longtemps tu t’emmêles toujours un peu plus dans les filets du conditionnement. Les limites de ta vie deviennent de plus en plus étroites, les amis deviennent de plus en plus rares et les peurs de plus en plus grandes. Mais même cela, tu l’acceptes pendant un certain moment, et c’est bien comme cela car c’est ce cheminement qui te fait acquérir la maturité.

Il se peut que tu aies choisi le chemin des conventions et des attachements terrestres. Il se peut que tu sois séparé(e) de ton “Soi“ spirituel. Mais au fond de ton être, tu sais que la voie de la moindre résistance sur Terre n’est qu’un compromis au détriment de ton accomplissement. À partir de la 35ème année, les forces physiques commencent à régresser et les forces spirituelles à croître. Ta décision n’est qu’une question de temps.

Réflexion –Méditation

Pratique pendant un certain temps régulièrement le soir la méditation pour le franchissement des cinq seuils que tu trouveras en fin de leçon.

Chapitre 9 La période des crises

Sixième septennat de 35 à 42 ans

Si tu t’es conformé(e) au monde extérieur, les premières crises t’attendent à partir de ta 42ème année. Tu te poses des questions sur le sens de la vie. Les conditions extérieures et tes sentiments intérieurs ne concordent plus. Voilà que la force croissante de l’Esprit se trouve face à face avec le déclin du corps physique. Les visions intérieures sont étouffées par la monotonie extérieure. Les pulsions libres de ton imagination florissante souffrent sous l’implacable contradiction que représentent les obligations extérieures qui se répètent sans cesse. Ce à quoi tu aspires intérieurement ne trouve aucune correspondance dans la vie extérieure.

Ton esprit divin est bien présent, mais il est totalement sous-utilisé. ELLE-LUI se fait ressentir sous forme d’agitation et d’insatisfaction. ELLE-LUI continue de réclamer que tu lâches prises à l’ancien et que tu prennes un nouveau départ. Mais, avec le temps, cela devient de plus en plus difficile. Les attaches familiales et les conditions extérieures deviennent de plus en plus étroites quand tu tentes de t’en libérer. Car elles font encore partie de toi. C’est en toi qu’elles doivent se dissoudre avant que tu puisses t’en délier extérieurement.

Une partie de toi veut arrêter le cours des choses, annuler des décisions, faire marche arrière. Mais tu es retenu(e) par ta raison et sa peur inhérente de te retrouver seul(e). C’est le moment où les coups du destins prévus par ton plan de vie peuvent être activés, ces secousses que tu as formées toi-même dans cette région de non-espace d’avant ta descente dans l’incarnation.

La frustration spirituelle se manifeste alors sous forme de maladies, d’accidents et de rencontres désagréables, oui voire lourdes de conséquences. Ces attaques visent les besoins insatiables de ton égo qui réclame encore de la vie d’être soigné et chouchouté comme un enfant. Elles ont pour but la libération de ton esprit qui pourrait les satisfaire, ces besoins. Mais l’égo ne lui fait pas confiance. L’égo est devenu suffisamment fort pour contrecarrer la volonté de l’esprit – pas par méchanceté mais par peur pour son existence terrestre. Il ne sait pas que le corps physique ne représente qu’une phase temporaire de sa vie éternelle. Et pourtant c’est à lui que revient la décision de faire de cette phase un “rayon de vie éclatant“ ou une “affliction sourde et désolée“.

Si tu ne t’es pas “réveillé(e)“ de toi-même, ta famille spirituelle entre en action. Ils te mettent des pierres, des embûches et des pièges en chemin pour te faire stopper. Ils décochent des flèches spirituelles et envoient des éclairs d’orage dans ta vie pour que tu t’arrêtes. Si besoin est, ils te font même un croc-en-jambe pour que cette “tête qui contrôle tout“ tombe par terre et sois mise hors circuit pour un moment. Et en vérité, ils font tout cela par amour pour toi.

Tes frères et sœurs spirituels font jusqu’au dernier jour tout leur possible pour permettre le fusionnement entre ton esprit humain et ton Esprit divin. Pour cela, ils n’hésitent pas à te harceler jusqu’à la moelle. Mais ces douleurs-là sont passagères. Elles ne sont rien en comparaison avec la souffrance de l’Esprit quand il doit, les mains vides, quitter un corps “usé“.

Réflexion – Méditation

Dans l’optique de ce que tu viens de lire, passe en revue – avec les yeux du cœur – toutes tes maladies, accidents, coups du sort et rencontres prédestinées qui te sont advenus. Fais-en une liste et essaie de les comprendre, les uns après les autres.

Sois prêt(e) à reconnaître le “sens d’amour“ caché derrière les choses. Cette re-connaissance, tu l’obtiendras en lui permettant de venir, en t’ouvrant à la compréhension, en congédiant les sentiments de culpabilité et d’orgueil. Car c’est en permettant à l’aspect occulte des choses de se montrer que tu transformes ton champ aurique magnétique et agglomérant en un champ lumineux électrique et en libre circulation. Et par la reconnaissance, tu réalises et mènes en même temps à l’accomplissement les interventions du destin – et la paix véritable grandira en toi.

Chapitre 10 Déchéance ou réalisation

Huitième septennat de 49 à 56 ans

La 49ème année marque la fin de la “première vie“. Sept fois sept années pendant lesquelles l’Esprit s’est fait chair progressivement. Fini le temps des “éclairs d’Esprit“ car il est maintenant complètement arrivé dans l’enveloppe humaine. Les forces lumineuses et les éclairs d’Esprit non assumés se changent en forces contraires, en nuées d’énergie sombre qui traversent en flottant le corps, la conscience et le quotidien. Si la raison de ta venue sur Terre n’a pas été dévoilée, accomplie, assumée, alors ton outil le corps physique risque de déchoir sans avoir été exploité.

La deuxième vie est la vie de l’Esprit dans le corps physique. Si elle n’est pas assumée, alors les fonctions physiques commencent à décliner. Si l’Esprit supérieur ne reconnaît pas de possibilité de mettre le corps à profit, il commence à le laisser péricliter: le courant de circulation spirituelle électrique se change en inertie physique magnétique. L’amplitude lumineuse hors structures se change en trame énergétique étriquée. Les réserves physiques et les forces d’auto-guérison sont épuisées. Les énergies obscurcies gagnent en puissance. Le corps vieillissant est voué au déclin quand l’Esprit de lumière ne vit pas en lui. Le corps à lui seul n’est pas en mesure de résister aux forces de l’Obscur et de la Lumière ou de les laisser circuler. Ainsi, la vieillesse devient soit le temps de l’humiliation soit celui de l’humilité, selon l’orientation que tu auras donnée à ta vie.

Les maladies indiquent la proportion entre les forces croissantes de l’égo (peur, contrôle, agression, culpabilité) et les forces décroissantes de l’Esprit (amour, circulation libre, joie, innocence). Même si l’Esprit a la dominance sur le corps, il est lié à l’égo et il ne peut pas “casser“ sa volonté. S’il n’arrive pas à mettre la volonté de l’égo à son service, le corps se brise et la vie reste inaccomplie. Ce n’est pas dramatique. La fin de la vie physique fait partie de ton plan vital. Tu es parti(e) des milliers de fois de cette façon – et tu es sans cesse revenu(e).

Le fusionnement avec Dieu

Cependant, cette période prévoit l’accomplissement de l’incarnation et le fusionnement avec Dieu.

Le fusionnement avec Dieu

ne veut pas dire retourner à Lui par la mort, mais signifie:

la haute estime et reconnaissance de toi-même sans aucune restriction,

l’amour inconditionnel envers toi-même,

le don total à ta propre vie.

Le fusionnement avec Dieu, c’est la résurrection de l’Esprit dans le corps physique. Par ton “je Suis“ fusionné, tu es Un avec toi-même. Tu es le corps et l’Esprit, tu es masculin(e) et féminin(e), enfantin et mature, tu es présent(e) aussi bien sur la Terre que dans le Cosmos. Tu es mère et père pour tous les enfants de la Terre qui souffrent.

Dans le fusionnement avec Dieu, tu es véritablement parmi les humains. Tu leur donnes force et espérance sans te perdre dans les treillis sombres de leurs pensées et de leurs sentiments.

Le fusionnement avec Dieu signifie: amener à maturité l’AMOUR et la JOIE dans ton propre cœur et les rayonner dans le Monde. C’est pour cela que Dieu t’a fait(e) venir sur Terre dans ton enfance et qu’il te rappelle à Lui depuis ton adolescence.

Le fusionnement avec Dieu ne signifie pas du tout devoir guérir, souffrir ou être illuminé. Cela ne veut pas dire qu’on soit obligé de quitter les humains ou qu’on doive s’engager pour la justice ou la paix dans le monde ou même protéger les humains contre eux-mêmes.

Le fusionnement avec Dieu, c’est tout simplement le fusionnement avec TOI-MÊME. Il te rend tendre et aimant, fort et sage, courageux et résolu, sérieux et joyeux. Il apporte à travers toi la LUMIÈRE sur la Terre.

Chapitre 11 Méditations

Les méditations sont des outils spirituels grâce auxquels tu peux transformer toutes les structures et tous les schémas de ta vie en vigueur jusqu’à maintenant. En elles se rejoignent ton objectif et ta destinée, ta volonté et ton amour, ton esprit et ton corps, ta souffrance et ta délivrance, ta descente et ton ascension – et elles virevoltent toutes en une “danse de vie“ joyeuse et ardente pendant laquelle ton corps somnolent se voit transporté sur les rives de la Vie Nouvelle.

Lis-les le soir ou enregistre-les sur un dictaphone ou sur cd. Écoute-toi, écoute ta propre voix aimante et belle. Entonne ta vie nouvelle par la voix de ton cœur.

Méditation dans la Tour de Lumière de l’Esprit

Je respire profondément et relâche tout ce qui a été, qui est et qui sera. J’ouvre grand mon cœur et fais le vide. Il suffit que je le décide pour que cela se produise. Je laisse toutes les énergies de mon corps s’écouler dans le sol et mon âme s’élever dans les royaumes cristallins de l’Esprit de Lumière. En pleine confiance, je laisse mon enveloppe physique derrière moi.

Avec les yeux de mon esprit, je traverse un voile et aperçois un paysage cristallin. Je l’imagine simplement, et déjà il apparaît devant moi. La Tour rayonne de manière argentée. Elle se dresse devant moi et s’élève vers le ciel traversant les nuages. Autrefois, la Tour de ma vie m’a conduit(e) vers le bas dans les mondes physiques – et maintenant je peux remonter dans le monde de l’Esprit.

Je vois que la porte est ouverte et me permet d’entrer. Un escalier en forme de spirale conduit vers le haut. À mi-chemin, je peux diriger mon regard vers les hauteurs infinies de ma vie qui se dérobent à ma vue. Le diamant m’inonde avec puissance de sa Lumière et me tire doucement vers le haut.

Comme en apesanteur, je monte marche après marche et je laisse les puissantes énergies cristallines me traverser et m’élever.

Je gravis comme ça beaucoup de marches et j’arrive dans la zone de la Lumière rouge. Je ressens avec quelle puissance elle s’infiltre dans mes cellules et les vivifie. Je laisse pénétrer la Lumière rouge carmin pendant que je continue mon ascension sans m’arrêter – lentement mais sans discontinuer.

Et c’est ainsi que j’atteins la sphère de la Lumière orange – pareille à mille soleils, qui renforce ma volonté et fait briller en moi la force, le courage et la détermination. Je la respire, l’absorbe et continue mon chemin – marche après marche, traversant la sphère de mon soleil.

J’arrive à la zone du jaune doré lumineux qui abreuve mon être de clarté et de sagesse. Je m’ouvre en grand, respire profondément et la prends en moi. Je sens qu’elle s’épanche en moi et à quel point elle me renouvelle.

Et je continue, plus haut, toujours plus haut, pour arriver à la zone de la Lumière vert-émeraude. L’émeraude ouvre mon cœur pour faire y fusionner la Lumière et l’Obscur et pour le laisser battre au rythme universel de tous les cœurs. Riche de cette expérience, je continue d’avancer. Je reçois TOUT mais ne retiens RIEN.

Je monte ainsi dans le tronc de la Tour de diamant vers le rayon bleu-azur dans lequel mon être tout entier vibre au cœur de cette sonorité qui contient tous les sons en elle. Ici, je vibre dans l’Unité de toute la Création – et forte d’elle, je perpétue mon chemin.

Je pénètre maintenant dans le bleu-indigo mystique qui me révèle tous les mystères. La vie de tous les espaces-temps et de toutes les ères respire ici. Moi aussi, je respire profondément et traverse cette zone en grande ouverture intérieure, en continuant toujours à monter.

Enfin, je me retrouve plongé(e) dans l’immensité de la couleur pourpre. Je traverse un champ de puissance d’Amour cosmique et d’inconditionnalité infinie qui m’habilite au plein sens du terme. Là aussi, je respire profondément et je reçois, car Je Suis Digne.

En continuant à marcher, un pied après l’autre, une marche après l’autre, j’atteins ce champ-là qui plonge tout dans une Lumière rouge-magenta – et toutes les parties de mon être sont UN.

Ce champ se dissipe lui aussi car je me retrouve hissé(e) encore plus haut, dans les sphères où règne la pure Lumière blanche.

Maintenant je vole de mes ailes couleur d’or vers ces sphères et contrées que l’Esprit divin en moi désire visiter. Et je sais au plus profond: je porte en moi la bénédiction de TOUS.

Méditation pour le franchissement des cinq seuils

Je lâche prise à tout ce qui a été, qui est et qui sera.

Je respire profondément et ouvre grand mon cœur.

Je permets à mon âme de s’élever dans les royaumes cristallins de l’Esprit.

Je laisse mon corps rester comme une enveloppe vide

tout en étant cependant totalement éveillé(e).

Je porte mon attention dans mon cœur.

La porte du premier seuil de ma vie s’ouvre.

C’est le seuil de la première naissance de mon esprit sur la Terre.

De tout mon amour et de toute ma volonté,

de tout mon cœur et de toute mon âme,

je me laisse maintenant descendre sur la Terre.

OUI, je franchis le seuil et fais Un avec Tout Ce Qui Est Maintenant.

OUI, je vis!

J’aime ce qui vient à moi!

Je sais que c’est moi-même.

À la respiration suivante, le deuxième seuil apparaît.

C’est le seuil du baptême de mon corps physique par l’Esprit.

De tout mon amour et de toute ma volonté,

de tout mon cœur et de toute mon âme,

je fais UN avec la Présence-UNE qui respire dans mes poumons.

Je fais UN avec la sagesse des Maîtres

qui repose en mon cœur.

Encore une respiration, encore un passage à travers un voile

et je franchis le troisième seuil s’ouvrant maintenant devant moi.

C’est le seuil de la transfiguration de mon jeune corps par l’Esprit.

De tout mon amour et de toute ma volonté,

j’accepte qui je suis véritablement.

De tout mon cœur et de toute mon âme

je congédie ma croyance en un corps mortel

et en toutes les illusions qui y sont liées.

Je congédie ma première vie et me réveille –

en tant que fils (fille) de Dieu et Dieu lui-même.

Le quatrième seuil se montre à moi.

Cet instant consacre ma vie terrestre à l’accomplissement.

C’est le seuil de la Croix et du Couronnement de ma vie physique.

De tout mon amour et de toute ma volonté,

j’intègre par respiration l’Obscur et la Lumière du monde en mon cœur cristallin.

De tout mon cœur et de toute mon âme

je lâche prise à mon corps physique.

Combien de fois déjà n’ai-je pas lâché prise

à ce je considérais comme étant partie indissociable de moi-même!

Voilà que cela se produit maintenant une fois de plus.

Me voilà debout de pied ferme au sommet de ma vie

et je tends les bras vers le ciel.

Je respire profondément et je capte mon MOI-MÊME.

Par la respiration, je fais s’élever ma vie terrestre

et je descendre ma conscience spirituelle.

JE relie les mondes et SUIS UN(E).

Le cinquième seuil est celui de la Résurrection,

la deuxième naissance de mon esprit sur la Terre.

Je le vois: Il se déploie, Ici et Maintenant.

Ceci est notre déclaration d’amour envers vous, enfants et adultes de la Terre, envers vous, les humains et les anges, envers vous les magiciens en costumes de bouffons, envers vous, les créateurs ayant le vêtement des créatures. Que vos yeux intérieurs s’ouvrent. Et puissiez-vous reconnaître la splendeur de votre vie.

Nous sommes auprès de vous à tous les instants, les heures et les secondes de vos morts en la Lumière et de vos naissances en l’Esprit. Oui, nous sommes avec vous, en profonde vérité!

Je Suis Saint Germain.

Je Suis Sabine.

traduction française : Myriam Jabaly

http://www.kristallmensch.net/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email