Transmis par Maxime Dos Santos Handela

Il n’y à qu’un temps qui perdure dans toute cette éternité, c’est le pas du présent, soulevant la particule divine, dans laquelle, tout est contenu et tous seront révélés. Dans la partition infinie de l’onde de vie, les notes que nous sommes, requièrent une attention particulière des présences angéliques. Nous sommes soutenus à chaque instant par des puissantes forces que même le commun des mortels n’est pas prêt à appréhender. Autant pour l’être qui se veut être dans son chemin de perfectionnement, la manifestation des fluides angéliques montrent que la route semé d’embûches n’en promettra que de plus nobles.

Nous ne voyageons pas que dans les espaces, nous sommes voyageurs des temps que nous décidons d’explorer dans notre plus intime conscience. Trop souvent, nous nous confortons à nous discriminer en terme de qualités de temps que nos congénères sont prêts à disposés dans leurs vies. Comme si, existait en ce bas monde, une possibilité qu’il soit de toute façon impromptu que de porter à contradiction le temps sommaire, autorisé par les lois aux hommes. S’il existait en ce bas monde un tribunal de la vie, il en serait bien évidemment instauré de manière arbitraire.

Notre présence en ce monde est une bénédiction, un bienfait du Créateur , une louange des anges qui dès lors que la vie s’élance en notre cœur viens faire battre la mélodie de l’Amour et de la tendresse. Le parfum de la bienveillance n’a aucune frontière pour se rendre pur. Comme un nuage tient dans le Ciel et comme un ver creuse sa galerie, aussi l’individu est fait pour contempler et s’extasier de la grâce de toute cette vie qui pétille.

Les tentatives à limiter les libertés des individus à vivre la liberté de leur propre nature ne peut conduire qu’un être à s’autoriser son pur état de Conscience en ce monde florissant, la nature d’un être est de façonner lui aussi l’abondance de la vie. Pour chaque individu qui accepte de se conduire lui-même sur le sentier de l’artisanat de ces qualités divines, ainsi l’individu redevient sa propre conduite autonome et bienfaisante qui sait à la fois enrichir l’être dans son absolu, qu’amener d’autres êtres à vibrer le pur pétillement du monde. Nous conduisant nous-même dans les qualités les plus nobles et les plus simples, nous sommes à même de vibrer la syntonie des espaces-temps afin d’en rendre leur qualité divines, vivantes et utiles.

Dans le fruit maturé de l’expérience se dessine les atouts nécessaires pour que l’être se rende à lui-même la respiration de la grâce dans sa vie. Tout aussi bien détaché des bons fruits qu’il porte, l’être sait qu’une patiente et lente découverte l’amène à abandonner ses propres besoins pour la simple circulation de la vie. Dans la profondeur de son action, l’autonomie de vie est d’elle-même simple souveraine, elle se choisit et sait où extraire la quintessence pour sa propre floraison. Quel homme peut savoir et décider d’où la vie a décidé de s’élancer et de se perfectionner ? Quel savant à la science peut décider comment et dans quelles circonstances l’autonomie de la vie se sait sûre ?

Chacun tente de projeter sur les autres ce qu’il ne se sait pas pour autant favorable et en cela, nous sommes forcés par notre propre garde-fou à nous contorsionner pour tenter d’en maintenir un bon sommeil. Sauf que, la conscience de l’être n’est pas conductible, bien au contraire. Nous sommes toutes et tous amenés vers le Sentier du perfectionnement et de la Sagesse, qu’importe comment cela se manifeste, nous sommes amenés à devenir des êtres conscients et respirant la sagesse naturelle de la vie. C’est ainsi que la vraie discussion est possible, non pas en terme de jugements rendus mais bel et bien en ce qu’il nous est possible de faire évoluer dans un sens authentique d’universalité.

Notre âme consciente d’individu nous pousse à nous ennoblir mais par nature, cela ne fait pas nécessairement valeur de poids, que de connaître la valeur monétaire d’un homme. Le pétillement profond d’un individu se rend invisible à ce qui fait profit puisque par nature, la Conscience se veut expansion. Le seul acte nous amenant à révéler cette énergie, est le fait de marcher vers soi-même, de redevenir l’esprit clair et serein afin de laissé ce qui est pur rayonner dans les moindres gestes. » A vouloir trop prouver on ne prouve rien » (SZMG), nous ne sommes pas fais pour toujours faire preuves de nos actes car, si bien tentés nous les aurions accomplis avec perfection, qu’il y aurait toujours eu commentateurs. Ce qui est clarté fait nécessairement rayonner la beauté de la vie, la faire briller, ne l’a rends pas pour autant lumineuse.

La pureté de notre cœur en action, d’autant plus quand alors la nature vous ayant suggéré son accord, est patiente force de vérité. Les individus sensibles aux réalités fluidiques des émanations énergétiques sont pour la plupart déjà en lien forts avec les mondes plus subtils, parfums des vertus y fleurissent, ce sont les liens invisibles ainsi qu’y sont éternels entre les êtres. Dans la clarté de ces réalités, les êtres sur Terre sont ainsi tenus de faire preuve de justice dans ce qui est nécessaire. Nous sommes aussi présents, pour amener davantage l’humanité à s’émanciper de ses vieilles chaines d’esclaves que la pensée superstitieuse et rationnelle a instauré comme domination.

Les individus vont de plus en plus être amenés à se rendre conscients de l’âme qu’ils sont, nos technologies sont à bientôt capter ces futures ondes qui vont nous permettre de capter les effluves des présences angéliques. Petit à petit, ce sont des cosmos qui se connectent à notre système solaire et dans ces échanges, nous allons davantage retrouver les circulations synaptiques de nos ADN antiques. La Terre est dans une phase de purification, tout ce qui servira la montée des âmes en leur plans supérieurs seront guidés par les forces de Lumière. Nous sommes déjà invités à nous relier en profondeur aux âmes conscientes de la Terre, aux Chakras et à toujours poursuivre des actions conscientes.

https://osmosediamantx.wordpress.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2018/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email