Osho

Nous respirons continuellement depuis le moment de la naissance jusqu’au moment de la mort. Tout change entre ces deux pôles. Tout change, rien ne reste pareil.

La respiration est le seul phénomène qui est constant de la naissance à la mort.

L’enfant deviendra un jeune homme; le jeune homme deviendra vieux. Il tombera malade, son corps deviendra laid, usé; tout changera. Il sera heureux, malheureux, souffrant; tout continuera à changer. Mais quoi qu’il se passe entre ces deux pôles, il faut respirer. Heureux ou malheureux, jeune ou vieux, ayant réussi ou échoué; quoi que vous soyez, peu importe, une chose est certaine c’est qu’entre ces deux pôles que sont la naissance et la mort, vous devez respirer.

La respiration sera un flux continu; aucun passage à vide n’est possible. Même si pendant un seul instant vous oubliez de respirer, vous ne serez plus. C’est pourquoi vous n’êtes pas obligé d’être attentif pour respirer, car ce serait alors difficile. Vous pourriez oublier de respirer pendant un moment et ensuite plus rien ne pourrait être fait. Ainsi, en fait, ce n’est pas vous qui respirez, parce que vous n’êtes pas requis. Vous dormez à poings fermés et la respiration continue d’elle-même; vous êtes inconscient et la respiration continue; vous êtes dans un coma profond et la respiration continue. Vous n’êtes pas nécessaire; la respiration est quelque chose qui continue malgré vous.


C’est là l’un des facteurs constants de votre personnalité; c’est le premier point. C’est un phénomène très essentiel et fondamental pour la vie; c’est le deuxième point.

Vous ne pouvez pas être vivant sans respirer. Ainsi, le souffle et la vie sont devenus synonymes. La respiration est le mécanisme de la vie et la vie est profondément en synchronicité avec la respiration. C’est pourquoi en Inde nous l’appelons prana. Nous avons donné le même mot pour les deux; prana signifie vitalité, le fait d’être vivant. Votre vie est votre respiration.

Troisièmement, votre respiration est un pont entre vous et votre corps.


La respiration crée constamment un pont entre vous et votre corps, vous connectant, vous reliant à votre corps. Non seulement le souffle est un pont entre vous et votre corps, c’est aussi un pont entre vous et l’univers.

Le corps est simplement l’univers qui est venu à vous, qui s’est rapproché de vous.

Votre corps fait partie de l’univers. Tout dans le corps fait partie de l’univers, chaque particule, chaque cellule. C’est la proximité la plus intime avec l’univers. La respiration en est le pont. Si le pont est brisé, vous n’êtes plus dans le corps. Si le pont est détruit, vous n’êtes plus dans l’univers. Vous vous déplacez alors dans quelque dimension inconnue; l’on ne peut alors plus vous trouver dans l’espace et le temps. Ainsi, le troisième point est que la respiration est aussi le pont entre vous, l’espace et le temps.

Ainsi, la respiration prend alors tout son sens… c’est la chose la plus significative. Si vous pouvez faire quelque chose avec la respiration, vous vous retrouverez soudain dans le moment présent. Si vous pouvez faire quelque chose avec la respiration, vous parviendrez à la source de vie. Si vous pouvez faire quelque chose avec le souffle, vous pouvez transcender le temps et l’espace. Si vous pouvez faire quelque chose avec la respiration, vous serez dans le monde et aussi au-delà du monde.

La respiration a deux aspects. L’un se situe là où elle rencontre le corps et l’univers et l’autre se situe là où elle rencontre vous et ce qui transcende l’univers.


Nous connaissons seulement une partie de la respiration. Lorsqu’elle se déplace dans l’univers, dans le corps, nous la connaissons. Mais elle se meut toujours du corps au ‘non corps’, du ‘ non corps’ au corps. Nous ne connaissons pas son autre partie. Si vous prenez conscience de l’autre part, l’autre partie du pont, l’autre pôle du pont, vous serez soudain transformé, transporté dans une dimension différente.

Nul besoin de pratiquer un style particulier de respiration, une méthode particulière ou un rythme spécifique de respiration, non ! L’on doit prendre la respiration comme elle est, il suffit simplement de prendre conscience de certains aspects de la respiration.

Certains aspects existent, mais nous n’en sommes pas conscients. Nous avons respiré continuellement et nous continuerons à respirer, nous sommes nés en respirant et nous mourrons en respirant, mais nous ne sommes pas conscients de certains points et c’est étrange. L’homme cherche, explore l’espace profond, l’homme va sur la lune; il essaie d’aller plus loin, de la Terre dans l’espace et il n’a pas encore découvert la dimension la plus proche de sa propre vie.

Il y a certains instants dans la respiration que vous n’avez jamais observés et ces instants sont des portes; les portes les plus proches de vous, par lesquelles vous pouvez entrer dans un monde différent, dans un être différent, dans une conscience différente.

Osho, Extrait de: The Book of Secrets

http://yog-lavie.eklablog.com

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ELISHEAN Portes du Temps, et j'en suis très heureuse. Ce site a besoin de vous, pour perdurer et tenter de toujours mieux vous satisfaire.

Si vous pensez qu'un livre mérite d'être lu par le plus grand nombre, n'hésitez pas à me le faire savoir via le formulaire de contact.

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site de plusieurs façons, en achetant vos livres sur Amazon via le site, et/ou en faisant un don sécurisé sur PayPal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Miléna

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com



Copyright les Hathor © Elishean/2009-2020/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email
Annonces