WISDOM TEACHING avec David Wilcock

Bonjour, je suis David Wilcock et bienvenue pour un nouvel épisode de Enseignement de la SagesseJe suis heureux de vous retrouver.

Commençons, car nous abordons maintenant la science extraterrestre vraiment intéressante, qui est très différente de la science que nous connaissons dans le monde.

Ici, je me concentre sur ce que je considère être les informations les plus importantes que vous devez connaître pour être préparés pour un changement énergétique fondamental qui se produit dans notre système solaire, et qui a été prédit dans plus de 30 cultures anciennes autour du monde. Et nous avons déjà abordé une véritable litanie.

Nous en sommes maintenant à l’épisode 24, nous avons parlé des trois George qui on t reçu des contacts extraterrestres et des visites et ont été choisis par W.B.Smith qui disposait des autorisations de sécurité canadiennes. D’après presidentialufo.com, le site de Grant Cameron, Wilbert Smith a reçu des morceaux d’un crash extraterrestre, du gouvernement. L’un deux était la partie latérale d’un vaisseau qui était très légère et résistanten dont ils ne comprenaient pas la matière, car il n’existe pas de matière connue sur terre comme celle-ci.

Mais Wilbert Smith s’est aussi rendu compte qu’il y avait des gens qui recevaient un contact extraterrestre qui pouvait être vérifié. il a donc mis au point un questionnaire. Certains des gens répondaient aux questions de la même manière, des gens qui disaient avoir été contactés par des extraterrestres. Certains contacts sont arrivés en haut de la liste. l’un d’eux s’est vraiment distingué et a défini ce dont Wilbert Smith parlait dans ses leçons, il s’agit de George Van Tassel.

Voici George Van Tassel a différents moments de sa vie, et son livre principal, sa contribution principale était « The Council of Seven Lights ».

Le conseil des sept lumières – Enseignements de la Sagesse S4: Ep6

Les sept lumières représentent les sept densités, ou les sept niveaux d’énergie avec lesquels nous cohabitons, et c’est l’univers parlant à travers lui qui a créé ce nouveau corpus de leçons et d’informations.

Revenons à certaines parties du livre, dont nous avons parlé la dernière fois, juste un petit peu, car c’est de la physique très complexe et bien l’expliquer demande beaucoup de temps.

Il dit que les densités sont des pressions qui établissent le changement de fréquence des vibrations, ce qui veut dire que l’univers est bâti sur des couches de fréquences d’énergie, pas des dimensions qui sont la longueur, la largeur et la hauteur.

L’idée de faire un virage à 90°, pour se retrouver d’une manière ou d’une autre dans une dimension supérieure, ça n’a aucun sens, car peu importe où vous allez, vous restez dans l’une des trois dimensions, longueur, largeur et hauteur.

L’idée qu’on peut accéder à une dimension dans notre réalité en se retournant simplement, cela n’a pas de sens. La densité, oui par contre, car si on peut changer l’état fondamental de la matière et de l’énergie, il est possible d’entrer dans un état fondamental différent d’existence, et cet état fondamental peut coexister avec nous. C’est tridimensionnel, c’est ici, mais ce n’est pas tangible pour nous, car notre fréquence de vibration, l’état énergétique quantique de toute la matière que nous voyons ne communique pas avec.

Mais si les atomes et les molécules sont faits de vibrations énergétiques, cela implique que les états de nos atomes peuvent changer pour d’autres états auxquels nous n’avons pas accès, car la vibration n’est qu’en partie dans notre réalité.

Nikola Tesla est l’un des premiers scientifiques à suggérer que notre réalité pourrait se rapprocher d’une pellicule de film.

Si on pense à une pellicule, nous avons 30 images par secondes. Dans ces 30 images par secondes, des images immobiles défilent et donnent l’illusion d’un mouvement continuel, mais on peut en fait le décomposer en images individuelles. Ces images individuelles sont statiques, elles existent en elles-mêmes. Et s’il y a une existence entre les images et que ces images ne définissaient pas la réalité telle que nous la connaissons.

Les choses fonctionnent comme cela au niveau quantique. L’un des sujets que j’ai décidé d’aborder dans les dernières minutes avant cet épisode est dans « Investigations sur le champ de conscience unitaire », c’est l’oeuvre du professeur Simon Shnoll.

Pensant 20 ans, Shnoll en tant que scientifique russe, s’est attaqué à l’étude des différentes réactions. Il a étudié les réactions physiques, atomiques, chimiques et radioactives. Ce qu’il a trouvé est fascinant, car ces réactions avaient différents types de comportements qui indiquaient la vitesse de la réaction. Il a mis ces comportement sur un graphique.

Différents types de réactions, de quoi parle-t-il?

Prenez du bicarbonate de soude et mélangez-le à du vinaigre, si vous avez été un fana de sciences comme moi, que se passera-t-il? Une effervescence, cela fait des bulles. Il existe une vitesse à laquelle le bicarbonate de soude réagit. Lorsque vous l’ajoutez, l’effervescence ne va pas atteindre son maximum tout de suite. Il y a ce qu’on appelle une courbe en cloche qui montre l’effervescence augmenter vers son état maximal, puis elle se stabilise un moment avant de redescendre et s’affaiblir. C’est considéré comme une réaction chimique, et on peut mesurer la vitesse de réaction, la vitesse à laquelle cela réagit. C’est une réaction physique, mais il y a aussi des réactions atomiques, chimiques, biologiques et radioactives.

Voilà ce que Shnoll a découvert et qui est très pertinent pour cette physique extraterrestre. les courbes de réactions ne font pas qu’une cloche, comme on pourrait le penser. Elles montent vers le sommet, et dans certains cas, elles retombent tout en bas, comme si aucune réaction ne se produisait, puis elles remontent. dans certains cas, il y a trois pics dans le même graphique, ce n’est pas censé se produire.

Les physiciens croyaient que les montées et descentes de la vitesse de la réaction devaient être des erreurs de mesure. Ils ont donc procédé à une renormalisation en élaguant ces pics de données pour lisser le graphique, l’en approcher autant que possible de ce qu’ils pensent que fait la courbe. Ils jettent le reste des données. Cela ne semble pas correct, et Shnoll a dit, « je ne vais rien jeter. je vais examiner la courbe et examiner ce que j’ai vraiment. »

Il a découvert que la vitesse de la réaction monte et descend et, que ce soit une réaction biologique, atomique, physique, chimique, ou une désintégration radioactive de particules, comme du plutonium, de l’uranium, du polonium, peu importe…

Peu importe le lieu sur Terre où vous prenez les mesures de ces différents types de réactions, à n’importe quel moment, elles montent et descendent de la même manière, cela se produit partout sur Terre. Elles montent et descendent en même temps, font la même chose. La radioactivité va faire cela, comme une réaction chimique va faire cela, comme une réaction biologique, des mouvements de physique quantique, tout cela arrive de la même manière et au même moment dans le monde entier. C’est très important. personne d’autre n’a découvert cela, c’est révolutionnaire. J’ai découvert cela en 2000, donc je suis au courant depuis un moment.

j’ai mis longtemps à comprendre pourquoi cela se produisait et en quoi c’était lié au flot du temps. j’avancerai finalement qu’au niveau quantique, le temps accélère et ralentit. Cela signifie que la réaction elle-même, si j’ajoute du bicarbonate de soude dans de l’eau, la réaction se déroule à vitesse normale, les atomes ne décident pas : « Je ne t’aime pas, alors je ne réagirais pas avec toi. » Avant de dire : « Soyons amis et réagissons ensemble. Maintenant je t’aime bien. » Non. Et cela se passe de la même manière partout sur Terre, la radioactivité est très différente d’une réaction chimique, la biochimie est très différente de la radioactivité, la physique quantique est différente du bicarbonate de soude. Quand on examine ces choses quantiques au niveau sub-microscopique, elles font toutes cela, au même moment où que vous soyez sur Terre.

Shnoll a conclut qu’il devait exister un changement généralisé dans le tissu même de l’espace temps. Nous y reviendrons, mais gardez à l’esprit qu’au niveau quantique, le temps peut accélérer et ralentir, car ce qui est fou c’est que Shnoll a découvert que ces motifs sur les graphiques, leur manière d’évoluer, ne cessent de se répéter. Les mêmes types de fluctuations étranges dans la vitesse des réactions quantiques se répètent à intervalles réguliers qui correspondent à des choses comme la rotation de la Lune, une année terrestre… Donc si vous prenez une mesure à un moment précis, vous revenez une rotation lunaire plus tard, et vous aurez le même motif. Vous revenez un an plus tard, vous aurez le même motif en superposition.

Les mouvements célestes affectent le cours du temps de manière directe à tel point qu’elles font avancer ou reculer les choses au niveau quantique, c’est très important. Tout cela a été découvert et n’a pas été publié avant au moins la fin des années 90, tout cela a alors été révélé. On anticipe que les applications de cette physique extraterrestre soit validée à présent par la science moderne.

Donc, revenons au texte ci-dessus. Il nous dit que le temps n’est pas mesurable dans l’absolu. La densité du temps peut changer de phase et il peut aller en avant et en arrière. Quand les extraterrestres disent que la densité de temps peut changer de phase, c’est en essence ce que j’ai décrit au niveau quantique avec les recherches de Shnoll.

Le temps n’est pas constant.

Au niveau quantique, les choses ne se déroulent pas simplement à une vitesse régulière. La seule raison de penser que le temps est constant, c’est que nous observons dans le système solaire que la Terre achève sa rotation en 24 heures et nous avons divisé cette unité de temps de rotation en 24 heures. Nous savons ce qu’il se passe car nous voyons le soleil et nous voyons chaque période de temps que nous avons divisée en 24 unités, elle même divisée en 60 unités, que nous appelons une minute, elle-même divisée en 60 unités, que nous appelons une seconde. 24 heures, 60 minutes, 60 secondes, c’est le temps. Nous prenons la quantité de temps nécessaire à la rotation de la Terre et on la divise.

La rotation de la Terre est relativement constante, mais comme nous l’avons vu dans l’épisode précédent, les extraterrestres disent que l’année terrestre va changer pour durer 370 jours par an, une fois le changement climatique amorcé. Le  changement quantique affectera le temps et l’espace.

Lire aussi :

Le Helek, révélateur des vortex de Temps

Dans l’épisode précédent, J’ai abordé le travail de Nassim Haramein, cela vaut le coup de le répéter, c’est très important. Ne me détestez pas sur Internet, « David se répète encore. » Vous comprenez peut-être, mais d’autres vont se gratter la tête en disant « oh mon Dieu. » Pour que tout le monde suive, il nous faut répéter certaines choses.

Nassim a étudié la physique autour du noyau de l’atome et il a déduit que c’est la gravité qui alimente l’atome, car la physique autour du noyau est la même que celle autour d’un trou noir. C’est pratique car on se débarrasse des interactions forte et faible, on peut définir un univers à partir de la gravité.

La plus grande erreur d’Einstein, certains qualifient d’hérésie le fait de dire qu’il s’est trompé, mais il est humain lui aussi, tout le monde peut se tromper. Son erreur a été d’essayer de construire un modèle physique complet à partir de l’énergie électromagnétique, et il se trouve que l(‘énergie électromagnétique n’est qu’une émanation de la gravité dans l’une de ses phases, et l’atome est un transformateur de la gravité en énergie électromagnétique. Les deux se produisent en même temps.

Le courant de la gravité représente le courant d’énergie qui forme des nuages que nous appelons des électrons, mais en fait aucun électron n’a jamais été observé dans un atome. Ils ne voient que ce qu’ils appellent des probabilités qui prennent la forme d’un nuage. Les nuages sont positionnés géométriquement autour du noyau pour donner plus ou moins le diagramme typique d’un atome. Mais ils ne trouvent pas de particules, ils disent simplement, « Les particules se déplacent très vite et c’est ce qui fait le nuage. » Non, c’est un courant. Qu’est-ce qui constitue ce courant? La gravité. Il n’y a pas de particules.

La seule chose qui existe est le courant du champ de conscience unitaire. 

Appelée « Gravité du Champ de Conscience Unitaire », un nom insuffisant, car le champ de conscience unitaire est de l’énergie biologique.

La gravité est la force de vie.

Lire aussi :

Gravité versus Nécessité ou comment remplacer la Cohésion par la Cohérence

Le champ source a une structure micro-gravitationnelle qui assemble l’ADN et crée la vie. Il vous faut concevoir la gravité, dans le champ de conscience unitaire, car cette énergie pense, cette énergie fait des circonvolutions au niveau quantique qui assemblent la vie et même les atomes et les molécules que l’on considère comme élémentaires, ou minérales, elles sont vivantes, selon « La Loi de Un« .

L’univers est vivant, tout fait partie d’un organisme géant qui a au final une seule conscience, et cette conscience singulière s’est différenciée en unités qui semblent dotées du libre-arbitre, qui semblent avoir une identité individuelle, dans le but que le créateur se connaisse lui-même, pour passer de la multiplicité qui se ré-assemble en unité.

Si vous suivez toujours, avançons à partir de là, car comme je le disais, l’atome est une fournaise gravitationnelle.

L’atome prend la gravité, la transforme en énergie électromagnétique. Des charges négatives dans le nuage d’électrons, des charges positives dans le noyau, négatif-positif, si vous le faite à grande échelle, cela crée la lévitation électrogravitique.

Nous avons appris de sources internes que les bombardiers B-52 ont un matériau diélectrique hautement chargé à l’avant et sur les ailes qui utilise l’effet Biefeld-Brown, et crée un champ gravitationnel autour de l’appareil, c’est pourquoi l’avion furtif peut effectuer une mission en décollant de la base de Manno, voler en Irak, effectuer le bombardement quand la guerre en Irak était en cours, et retourner à Manno et atterrir. Le gouvernement vous dit, qu’il y a des avions de ravitaillement KC-135 Stratotankers qui ravitaillent le bombardier sur le chemin du retour, c’est faux.

Il y a un système électrogravitique et n’a pas besoin de ravitaillement, car il a ce système de répulsion. C’est bien plus efficace que de brûler du kérosène, et c’est basé sur l’électrogravitique. L’électrogravitique nous a été caché, mais voici quelque chose d’amusant.

Puisque la gravité alimente le temps, c’est un élément inhérent à notre modèle. Si la gravité alimente le temps, cela signifie que le courant conventionnel de la gravité est orienté vers le centre de la terre, vers le bas. Tandis qu’il nous pousse, il tourne à travers de tous les atomes et molécules de notre corps. Tandis qu’il tourne à travers les atomes et les molécules de notre corps, cette rotation micro-gravitationnelle définit le temps que nous connaissons.

L’atome lui-même, l’unique raison de l’existence du temps, est ce courant d’énergie qui se déplace via ce que nous appelons la gravité.

Nous aborderons davantage cela dans les épisodes suivants, comment éteindre le temps et comment cela se manifeste au niveau quantique, les atomes phasent dans une réalité parallèle. je ne veux pas trop en parler pour le moment, car cela fait beaucoup d’explications et j’essaie de décomposer tout cela pour vous.

Revenons à l’idée de Simon Shnoll qui examine le champ quantique et découvre que toutes les réactions sur Terre montent et descendent en même temps et à la même vitesse. Ce que je veux dire c’est qu’au niveau quantique, il existe une circonvolution dans le flot du temps. Cela se produit très rapidement, de votre coté vous recollez les morceaux et vous ne voyez pas les fissures dans le temps. Mais au niveau quantique, puisque le déplacement est assez lent, on peut mesurer ces montées et descentes, au niveau quantique on peut les observer.

La densité du temps change de phase au fur et à mesure.

Lire aussi :

De la Cohérence à la Corrélation, il existe des Gardiens du Temps

Quand vous protégez une zone de l’espace de la gravité, la forme conventionnelle de gravité, vous obtenez une lévitation antigravitationnelle et vous apparaissez dans une réalité parallèle. L’antimatière se situe dans cette réalité parallèle. Si la matière est complètement convertie en son double dans cette réalité parallèle, elle devient invisible pour nous, et si vous ramenez la matière trop soudainement de l’antimatière, elle aura tellement d’énergie qu’elle explosera, d’où l’idée d’une bombe à antimatière.

C’est parce que la matière est maintenue dans une phase différente et qu’il y a ce changement de phase, en passant par cette réalité parallèle qui nous entoure. Elle est là, en trois dimensions, mais on ne peut y accéder.

Comme nous allons le voir, il y a une danse qui se produit entre l’espace et le temps. Ce que nous pensons de l’espace et du temps change fondamentalement, nous le verrons dans d’autres épisodes. Mais à présent, je veux me concentrer sur l’idée que le temps peut changer de phase et qu’il est alimenté par la gravité. cela va devenir de la physique de base, tout le monde va le savoir.

Ils en parlent depuis longtemps à Black Ops, au sein du Projet Sigma. Les conférences Sigma rassemblent des scientifiques, la communauté Black Ops se rassemble et ils discute de la science du temps. Les extraterrestres ont essayé de nous l’enseigner dans les années 50, via des intermédiaires humains, nous avons maintenant eu 50 ans pour jouer avec, 60 ans même, et nous avons bien plus de connaissance scientifique pour corroborer ce qui se disait en 1958, et je vous ai montré la date de publication du livre, il n’y a donc aucune confusion.

Tout cela est arrivé bien avant que nous ayons de quoi prouver que c’était vrai, mais cela faisait déjà partie de la physique classifiée du gouvernement que le complexe militaro-industriel nous a cachée, car si vous avez le pouvoir de contrôler le temps, vous pouvez voir l’avenir et jouer avec l’économie. Ceux qui ont développé ces technologies sont maintenant considérés comme des menaces pour la sécurité nationale, car ils pourraient prendre le contrôle du système financier. C’est l’excuse utilisée pour faire taire les gens qui ont fait ces découvertes, tout cela était classifié jusqu’à récemment.

Le texte ci-dessus dit : « Le temps peut aller en avant et en arrière et changer de phase de densité, à travers le point zéro, entre les polarités. » Comme nous l’avons dit, revoyons cette diapositive un instant.

« La vitesse de la rotation de la Terre est la différence entre les lignes de force positives et négatives qui entrent en collision les unes avec les autres. » C’est ce modèle contre-rotatif dont je parlais avant, dans l’épisode précédent.

Les champs en contre-rotation s’assemblent pour créer de la matière physique, c’est essentiel. Cela se passe au niveau quantique ainsi qu’à des niveaux plus grands. Nous voyons les bandes de gaz, dans les planètes gazeuses. Dans la galaxie certaines étoiles tournent dans un sens et un halo d’autres étoiles tourne dans l’autre sens.

Les lignes de force en contre-rotation sont une nature fondamentale de la gravité, non  seulement la gravité qui descend, mais aussi celle qui monte. Leur rotation pousse des planètes dans une direction, mais elle les pousse aussi dans la direction opposée. L’une de ces directions pointe vers le soleil. L’autre direction des éloigne du soleil, et c’est la contre-rotation qui cause la rotation de la terre. C’est une information de base qu’ils nous donnent ici.

Nous voyons aussi que la géométrie apparaît dans un modèle.

La physique (de ce livre) explique que le soleil digère l’énergie de l’univers et émet de la lumière par conséquent, c’est ce qui se passe dans chaque atome et dans les lignes de force qu’il appelle A et B (voir image plus haut). il dit qu’elles sont à 90° l’une de l’autre et qu’elles activent tous les atomes et cellules de la réalité physique que nous connaissons.

C’est une physique très intéressante pour 1958, et c’est là que cela devient fou, où je me suis arrêté la dernière fois.

« La seule vraie isolation qui sépare ces polarités de champ opposé est le temps. » Voici le gros morceau. « On ne perçoit le temps sur Terre qu’à cause de la rotation et de l’orbite de la planète, on suppose que le temps s’écoule. » « Le temps est en fait infini et tout ce que les gens d’une planète peuvent percevoir est la planète en rotation à travers le temps. » « Les gens sont en mouvement sur la planète alors ils supposent que le temps aussi. » « En fait, ils se déplacent à travers le temps sans moyen visible pour percevoir l’immobilité du temps. » « Si le temps bougeait, cela causerait la collision de tout l’univers, et toute la matière et l’énergie condensée se dissoudrait dans l’espace. »

« Les lignes de lumière (positives et négatives) sont toujours en déséquilibre à cause de la vitesse de déplacement différentes, quand elles sont interrompues par un objet, une planète, le mouvement de la planète est leur désir d’atteindre le point de repos. »

Il y a beaucoup de choses ici à expliquer. C’est une information très puissante.

On ne perçoit le temps sur Terre qu’à cause de la rotation de l’orbite de la planète, mais nous nous déplaçons en fait à travers le temps et c’est ce qui cause notre expérience du temps.

Cela colle en réalité avec le modèle d’Einstein, car Einstein a dit que quand vous vous déplacez dans l’espace, vous vous déplacez dans le temps, il les a unifiés en un tissu qu’il a appelé l’espace-temps. Il a dit qu’en faisant cela, en me déplaçant vers l’avant, je voyage dans le temps car je me déplace dans un espace supplémentaire dans lequel je ne me déplacerai pas si je restais immobile. Mais la grande erreur d’Einstein a été de penser que le temps est unidimensionnel, ce qui veut dire qu’il ne va que vers l’avant, mais il a dit que si vous approchiez la vitesse de la lumière, vous traverseriez bien plus de temps que les gens sur Terre, allant pas à la vitesse de la lumière.

Allez une semaine à cette vitesse et revenez sur terre, vous serez 500 ans dans le futur, et cela a été calculé très précisément. Hafele et Krating ont pris des horloges atomiques, les ont fait voler dans des avions supersoniques et ont montré que l’effet Lense-Thirring, cette accélération ne se produit pas même à la vitesse d’un avion, tout cela est aussi dans mon livre. J’aborde ces sujets dans la deuxième moitié du livre.

C’est étrange à comprendre car normalement, nous concevons l’espace comme vide. Dans mon livre, j’ai relevé des citations d’Einstein sur la fin de se carrière qui disait, il doit y avoir un éther, un moyen physique dans l’espace dans lequel nous bougeons qui alimente le temps, car vous ne pouvez pas avoir d’espace-temps s’il n’y a pas quelque chose.

Les scientifiques semblent avoir perdu cela de vue dans les années suivantes, Einstein a dit qu’il devait y avoir une énergie à travers laquelle nous bougeons, et souvenez-vous, c’est une énergie qui alimente les mouvements quantiques. Le mouvement quantique est alimenté en bougeant dans l’espace.

L’espace a une structure énergétique, une structure micro-gravitationnelle, et plus on la traverse, plus elle alimente la vitesse des atomes et des molécules. L’espace autour de vous peut augmenter ou diminuer, disons sa fréquence. Si vous changez la phase de cette fréquence, devinez quoi, cela provoque ce changement dans le temps.

George Van Tassel nous apprend quelque chose de fondamental.

Et je veux terminer cet épisode avec la question d’un spectateur sur la nature de notre but véritable pour ne pas vous enterrer sous la physique, nous en parlerons davantage en temps venu. Voyons cette question.

« Bonjour, je m’appelle Jenny. Ravie d’être dans l’émission de David Wilcock sur Gaïa. J’ai deux questions pour David. Ma première question est comment peut-on découvrir quel est notre but véritable et la raison de notre existence? Même les médias alternatifs se contredisent sur nos origines, la raison de notre existence, notre but. Quel est votre opinion sur notre but en tant qu’espèce? Et deuxième question, que pouvons-nous faire pour nous préparer à ce qu’il se passe dans le monde à notre époque? Merci. »

Voilà une question très profonde. Quel est notre but véritable et comment nous préparer à ce qui se produit ici sur terre? En définitive, ne perdez pas de vue ce que je dis ici, car la physique qui explique tout cela fait partie d’un univers vivant. La raison profonde pour laquelle cette physique est importante pour nous, c’est que le temps a besoin d’être tridimensionnel pour pouvoir avoir des êtres supérieurs qui coordonnent nos expériences et orchestrent le futur, de manière à ce que rien ne soit laissé au hasard.

Finalement, notre but véritable, j’ai exprimé cela tout au long de l’émission, est que nous faisons partie d’une conscience unifiée, l’univers est un esprit qui cherche à faire l’expérience de lui-même, à créer des joueurs individuels qui semblent doté du libre-arbitre, amis nous sommes ici pour apprendre que nous ne formons qu’un et que nous marchons ensemble.

Cette science temporelle, et la raison pour laquelle c’est important, nous montre comment une fois sortis de la troisième densité, nous pourrons voyager dans le temps, aider les gens et intervenir. Si un désastre se produit dans le futur, nous pourrons le voir et revenir réparer le passé et le gérer à nouveau.

Il existe une base très intéressante pour la manière qu’a le temps de changer et nous allons en parler bien plus dans de futurs épisodes d’Enseignements de la Sagesse avec David Wilcock. Merci de nous avoir suivis.

https://www.gaia.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email