Transmis par Sam Watts

Il est un être confus qui existait avant le ciel et la terre.
Ô qu’il est calme ! Ô qu’il est immatériel !
Il subsiste seul et ne change point.
Il circule partout et ne périclite point.
Il peut être regardé comme la mère de l’univers.
Je ne sais pas son nom.
Pour lui donner un titre, je l’appelle Tao.
En m’efforçant de le décrire, je l’appelle grand.
(Tao Te Ch’ing Chapitre 25)

Vous avez peut être remarqué que j’écris souvent au sujet de ce que j’appelle la source dans les posts de la série Practice Profiles. Il est difficile d’écrire quoi que ce soit sur la source en dehors de ce qui a été déjà écrit. En fait, il est difficile de dire quoi que ce soit sur la source (raison pour laquelle j’ai commencé ce post avec un passage choisi du Tao Te Ching).

La raison pour laquelle c’est difficile, c’est parce que la source n’est pas un objet qui peut être saisi, ce n’est pas une apparence qui peut être vue. Au contraire, la source est ce qui donne naissance à chaque objet ou apparence, et aussi ce qui les connaît. La qualité connaissante de la source est ce qui inspire certains à se référer à elle comme la conscience primordiale, ou la lumière fondamentale.

Bien que la source ne soit pas un objet, elle n’est pas non plus tout à fait autre chose que les objets qui en émergent. Cette “non-deux-ité” est plus éloquente prononcée “non-dualité” (un terme que toute personne lisant un blog sur l’éveil a pu déjà rencontrer une fois ou deux fois – peut-être plus).

L’activité créatrice de la source est vécue comme un flot spontané sortant et entrant; un flux d’expansion et de contraction. Et tout le tralala qui se produit dans l’espace de la conscience qui existe avant l’affirmation de la volonté. En d’autres termes, elle est complètement et totalement vide de soi. (Attachez vos ceintures les enfants. Il n’y a personne dans le siège du conducteur).

Par conséquent, la source n’est autre que la vacuité ultime.

En ce qui concerne la libération, la source est déjà libre. Elle l’a toujours été et le sera toujours, libre de tout piège et enchevêtrement. Ceci implique que vous (le vrai vous) êtes déjà libres, l’avez toujours été, et le serez toujours. Reconnaître la source c’est vivre la liberté. Et quand cette reconnaissance de la source est constante en permanence, la recherche est terminée. Vous vous êtes réveillé du rêve (i.e cauchemar) de la séparation, de l’existence douloureuse, et dans la Vérité.

J’espère que je vous ai fourni suffisamment d’informations pour vous faire comprendre ce que je veux dire par « la source » et ce qu’elle a à voir avec l’éveil.

Car, si l’éveil a tout à voir avec la source, il n’a vraiment rien à voir avec vous.

Sam Watts

Page originale traduite par Christine – Vous êtes invités à partager ce texte à condition de respecter son intégralité et d’en citer la source: http://du-tout-et-du-rien.blogspot.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email