Transmis par Béatrice Balme

La vérité de qui vous êtes ne regarde que vous. Peu importe les noms que vous portez, cela ne change rien au fait que vous soyez libres de toute éternité. Quoique les gens disent sur vous, ils ne pourront jamais vivre votre vérité. Lorsque j’entends des frères et des soeurs qui ragotent ou polémiquent sur tel frère ou telle soeur, je ne peux m’empêcher de sourire parce que si vous êtes dérangés par ce frère ou cette soeur, c’est bien que quelque chose vous a touché, sinon, vous ne partageriez que l’amour et le silence de l’amour parce qu’en Vérité, il ne peut en être autrement. L’autre, c’est votre égal, c’est vous-même.

Vous vivez heureux, c’est tout ce qui m’importe. Le reste n’existe pas.

Encore une fois, si vous voyez que l’autre “plane”, comme vous dites, qu’il n’est pas libre, qu’il est encore attaché à une histoire, à un manque de je ne sais quoi, qu’il a encore ceci ou cela…Regardez-vous bien. Le Commandeur des Anciens vous a dit quoi ? Je ne sais pas en quelle langue il faut vous le répéter : “C’est celui qui dit qui est”. Parce que l’autre, c’est encore vous, et oui ! On vous a dit que celui qui est libre ne vit pas d’histoire. Sa vie est simple et légère. Il est au service d’autrui, parce que cet “autrui”, c’est aussi lui. Il n’est pas là pour se prendre la tête avec qui que ce soit. Il ne sait pas qui il est .

Il vit pleinement qui il est, c’est bien différent. S’il aime écrire, il écrit, tout comme je vous écris depuis des années, qu’est-ce que cela va changer ? Cela peut-il changer ce que je suis en Vérité ? Non. C’est cela la stabilité. Que je sois nommée Béatrice Marie, Iona, Blue, Is-Is…qu’est ce que cela va changer ? Je suis également vous. Il n’existe aucun maître à part vous-même. Vous ne pouvez rien non plus contre votre nom cosmique et rien non plus contre la vibration Mère. Marie, elle est à bord de son vaisseau et en même temps en vous, en nous.

Tant que vous reniez cela en vous, tant que vous ne le vivez pas complètement, vous le renierez systématiquement en l’autre. Il y en a qui naissent avec des pinceaux dans les mains. Ils adorent peindre. Vous allez leur dire qu’ils ne sont pas eux-même et qu’ils doivent changer ? J’adore chanter, vous allez me demander de changer ? C’est comme si vous demandiez à un soleil qui rayonne de ne plus rayonner sous prétexte que cela vous dérange. Elle est où la Grâce ?

Pour répondre directement à certains, des êtres LIBRES ne prolifèrent aucune menace à quiconque. Ceux qui tiennent à leur vie vont jusqu’à vous mettre sur écoute. Ce sont les mêmes qui vous feront la morale en privé, qui vous crieront que vous n’êtes pas libres, que vous n’êtes pas vous-même, que vous devez changer. Ils sont persuadés qu’ils vous aident. Ils vous appellent pour prendre des nouvelles puis finissent par vous raccrocher au nez…

Vraiment, je n’ai jamais autant ri de toute ma vie, même si j’adore mes frères et mes soeurs. Je rends grâce à ces frères et ces soeurs qui nous montrent à quel point le Ment-AL, relié au cerveau archaïque est tenace et à quel point nous ne sommes rien de tout cela. Vivement que l’on quitte ce sac de viande, parce que tant qu’il est là, on vous prendra pour un fou ou une folle.

Ce monde est complètement malade dans la mesure où il renie le Divin. Il le condamne au lieu de le vivre. Vivre pleinement l’amour, c’est partager dans la Joie. L’amour est don. Il n’y a pas besoin de mental pour cela. L’absolu que vous êtes, il est spontané et il est NEUTRE. Nous vous avons dit que dans les mondes libres, vous n’aviez plus besoin de mental.

L’amour est un baume et il est vivifiant, même avec le parfait inconnu qui se présente à vous. Il est direct. Ce parfait inconnu, il peut vous inviter à faire route avec lui, vous marcherez ensemble 2, 5, 7, 10 km, sans sentir un iota de fatigue. L’amour est léger et vous rend léger.

Si je vous en parle, c’est parce que je le vis au quotidien. Par contre, un frère ou une soeur qui vous appelle au téléphone pour vous dire que vous êtes illusionnés et qui blasphème dans votre dos, ça veut dire quoi ? C’est son problème, pas le vôtre. Lorsque vous êtes libres, vous voyez et entendez tout ce qui se passe. Personne de votre entourage ne peut vous cacher quoique ce soit. Vous captez tout. Ainsi, un être conscient ne peut en aucune manière alimenter les échanges dualitaires. Il restera en retrait de l’illusion.

Vous, vous êtes là pour partager vos rires, votre silence, vos envies, vos aspirations profondes, votre travail, votre amour pour la vie…à la cadence de l’enfant qui vient vous chercher pour jouer ou qui vous saute spontanément dans les bras. L’enfant ne se pose aucune question. Il ne vit pas le jugement. Il donne et il se donne. Il incarne la Grâce. Vous ne pouvez pas sauter dans les bras d’un frère, par exemple qui prétend voir que “vous planez”, parce qu’il vous coupe directement l’élan. Celui-là, il n’a pas les bras ouverts. Il n’est pas réceptif, donc cela ne sert à rien de vous faire mal… Il met une distance entre vous et lui. C’est vibratoire.

Un autre point important que je vous partage également. Un être qui vous dit “On s’est rencontré en Etreté et il s’est passé cela…”. Vous y étiez vous ? Soyez donc attentifs à ce que vous racontent tous ceux qui vous disent qu’ils vous voient la nuit, parce que même si c’est vrai, ce qu’ils voient sera toujours une projection d’eux-même. Pour vous citer un exemple, la dernière fois que j’ai rencontré les Anciens et les étoiles de Marie à bord de leur vaisseau en 11ème dimension, c’était en communion.

Source de Joie, en toute simplicité, tout comme je l’ai vécu avec des entités de Sirius récemment où je n’ai pas assez de mots pour exprimer l’amour que j’ai pu ressentir à ce moment là, tellement il était intense. Ils sont nos doubles, parmi d’autres doubles, quoi de plus normal lorsque vous êtes libres. Le corps d’êtreté, c’est les mondes libres. Donc, rencontrer un double en incarnation, cela est extrêmement rare, parce que ce double, il est parfait, il est complet. Il ne projette rien sur vous, qui que vous soyez et quelques soient les fonctions que vous avez au sein de la Création. Il est vous. Il est Joie et douceur.

Si la jumelle du soleil (Hercobulus/Nemesis) revient dans ce système solaire, c’est pour venir épouser le soleil noir “Râ’af”, nom également secret de Heru (réincarnation de Enki Asar). Ces soleils sont jumeaux. Ce n’est pas une histoire. C’est vibratoire. Ainsi l’Amour rassemble, il unifie. L’illusion sépare.

Si les scientifiques vous parlent de catastrophe imminente, nous parlons de libération.

Voilà ce que j’avais à vous dire pour aujourd’hui.

Bien à vous tous.

http://etoileenincarnationjournaldebord.blogvie.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email