Transmis par Gloria Wendroff

Dieu a dit :

Vous pensez que c’est Moi que vous devez vénérer, et ce n’est pourtant pas ainsi. Je vous vénère, car Je vous ai créé. J’aime Ma création.

Plutôt que de Me vénérer, aimez le monde, aimez les gens dans le monde. Ils sont comme vous, cherchant plus, plus de perfection, plus de paix, plus d’amour, plus de joie, et ne sachant pas toujours comment s’y prendre.

Que M’importe votre vénération à Mon égard ? Quel sens a-t-elle si elle ne s’applique pas au monde relatif ? Pourquoi de toute façon voudrais-Je de votre vénération ? Je ne souhaite pas être vénéré. Je ne souhaite pas non plus être flatté.

Nous essayons de faire du monde un monde un peu moins relatif, ou, pour ainsi dire, Nous souhaitons rapprocher le monde du Ciel où chacun est relié à chacun, où chacun appartient à une même famille. Lorsque nous disons monde relatif, nous signifions monde conditionnel, où une chose dépend d’une autre. Comme pour des cubes posés les uns sur les autres, le monde relatif vacille et s’effondre quand une condition manque ou n’a pas été correctement remplie. Des attentes non écrites, non spécifiées, inconnues n’ont pas été satisfaites. Les cubes s’effondrent sans que vous ne vous y attendiez, sans que vous anticipiez leur chute. Vous êtes si attentifs et si impliqués, et vous n’avez pourtant pas vu l’effondrement venir. Vous êtes stupéfaits. Ce qui vous stupéfie, c’est votre propre réaction. Certaines choses comptent beaucoup à vos yeux mais peu aux yeux d’autrui, aussi n’appréciez-vous guère leur voie. Peut-être estimez-vous qu’on devrait vous vénérer?

Nul homme ne doit être vénéré, seule la vie peut l’être. N’est-ce pas magnifique que Je vienne sur Terre sous plusieurs aspects et sous plusieurs déguisements, parfois même lorsque vous vous y attendez le moins ?

Combien de fois ai-Je frappé à votre porte et vous ne M’avez pas reconnu ?

Je vous le demande: pourquoi Me vénérer au Ciel quand vous me regardez de haut sur Terre ? Même vous, vous vous regardez de haut. Vous vous considérez comme quelqu’un d’insignifiant et vous ne voyez pas non plus les autres sous leur véritable jour. Je suis la Vérité, et Je suis la Voie. Je suis votre Voie, et Je suis présent et représenté en chaque être sur Terre. Pour ce qui Me concerne, ‘‘haut’’ et ‘‘bas’’ n’ont aucune signification.

Quoi qu’il en soit, il est sûr que vous sous-estimiez ce qui est éternellement vrai et surestimiez ce qui vous rendait aveugle à cette vérité.

‘‘Aimez-vous les uns les autres’’ a été crié à travers les âges. Pourtant il y eut d’autres cris: ‘‘Chacun pour soi.’’ ‘‘Chaque pays pour lui-même’’. Il y eut même le cri, ‘‘Chaque planète pour elle-même.’’

Les trois mousquetaires avaient vu juste. Eux étaient proches. ‘‘Tous pour un, et un pour tous.’’

Et Je vous dis qu’il y a seulement Un.

La façon dont le monde se traite et se considère lui-même aujourd’hui est un peu comme si vous pensiez que vos orteils ne faisaient pas partie de vous, qu’ils ne vous appartenaient pas, qu’ils n’étaient pas proche de vous. Comme s’ils étaient des ennemis, voire des intrus. Si vous ne voyez pas vos orteils comme une partie de vous-même, vous pourriez ramasser un gourdin pour les écraser. Aille, vous comprendriez vite qu’ils font bien partie de vous. Vous sentiriez la douleur. Vous comprendriez que vos orteils sont vôtres et qu’il convient de les aimer comme vous-même.

Pour ce qui concerne autrui, lorsque vous l’avez frappé et assommé, il peut se passer du temps avant que vous ressentiez en vous-même la douleur de votre affront. Ça prend du temps d’apprendre la compassion. Comblez le fossé qui vous sépare les uns des autres, mes bien-aimés. Ressentez Mon amour et honorez ceux que J’aime.

Traduit par Jean-Christophe.
Page originale : http://www.heavenletters.org/the-way.html

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email