ANAËL

« Accéder à l’Êtreté et accepter d’être brûlé, non pas brûlé d’un Feu qui dévore et détruit, mais d’un Feu qui Ascensionne et Élève.

Cela est Mystère à vos yeux de l’ego, de la personnalité, et cela peut être peur à votre corps de densité.
Et, peu importe « Nul ne pourra pénétrer le Royaume des Cieux s’il ne redevient pur comme un enfant ». Ce rappel consiste à vivre avec l’Enfant Intérieur, au niveau du Cœur. Vous ne pouvez laisser s’exprimer la Déité, s’il y a, en vous, la moindre once de pouvoir, de souffrance ou de peur.

Encore une fois, l’Abandon à la Lumière a été, largement et longuement discuté.

Il s’agit d’abandonner sa volonté propre à l’Intelligence de la Lumière. Et la difficulté de l’humanité, c’est, que nombre d’êtres humains, même, parmi, ceux, qui ont découvert la notion de Semence d’Étoiles, détourné cette Lumière, non pas, à leur profit, mais, bien au profit du maintien de cette dimension.

Est-ce que vous comprenez ce que cela veut dire? Vous vous êtes saisis, je ne parle pas de vous, ici, présents, mais les êtres éveillés se sont saisis de cette Lumière pour leur ego, parce qu’ils étaient le Cœur ouvert. Mais, ils se sont saisis de cette Lumière pour la faire vivre, au sein de cette dimension, plutôt que de l’élever.

Ainsi que le Maître Aïvanhov vous l’a dit, ainsi que la Divine Marie vous l’a dit, il y a un processus pour le moins paradoxal, au sein de cette humanité : l’humanité, dans son entièreté, réclame une libération, mais, veut maintenir, en même temps, cette illusion. Il s’agit bien d’un piège matriciel. Vous adorez, littéralement, tout ce qui fait cette dimension, qui n’est qu’une illusion. Et, le principe d’attraction ou de résonance jouera. Donc, le seul salut, c’est Servir la Lumière Une, puis, aller vers la Lumière.

C’est accueillir la Lumière, et s’abandonner à la Lumière; mais pour aller vers la Lumière. Aller vers la Lumière est un Abandon.

Abandon de tout ce qui fait votre illusion, au niveau de cette dimension.

Bien évidemment, nombre d’êtres se sont ouverts et ont ouvert en Vérité, en Authenticité, leurs lampes, leurs nouvelles lampes. Mais, regardez ce qui se passe ou ce qui se passera dans les semaines qui viennent, au sein de votre Terre, Gaϊa. Comment expliquez-vous cela?

La Lumière est vibration. La Vibration libère de l’illusion. Je terminerai en disant que vous avez la foi en la Lumière. Mais, est-ce que cette foi vous libère de l’illusion? Avez-vous accepté, en vérité et en totalité, que vous étiez illusion?

Il s’agit non pas d’une technique, il s’agit non pas d’un abandon, cette fois-ci. Il ne s’agit pas non plus d’une compréhension.

Il s’agit, surtout, d’un mécanisme que je qualifierais de quantique. Ce que j’appellerais, un « switch », une notion de seuil qui se franchit ou qui ne se franchit pas.

Or, jusqu’à présent, ce seuil ne s’est pas franchi. Et, pour quelle raison?

Ceci est très simple à exprimer… De notre point de vue, de ce que nous observons, cela signifie que l’humanité n’est point capable d’intégrer, pour le moment, la Lumière Une, au niveau de la collectivité, même, si, l’ouverture de conscience est énorme…

Mais, l’ouverture de conscience n’a pas induit les modifications dans le sens voulu de l’adhésion à la Lumière, ou, alors, de la non adhésion à l’illusion… C’est comme si l’ouverture de conscience vous avait renforcé, au sein de cette dimension. Oui, je parle bien entendu collectivement, et non pas individuellement.

Ainsi, le paradoxe est le suivant : que des dizaines de millions de personnes aient accueilli et vécu la Lumière est une certitude.

Cette Lumière a été vécue…! Elle a été intégrée, et elle a débouché sur une attraction encore plus grande à cette illusion. Comprenez-vous ce paradoxe?»

EXTRAIT d’une canalisation de JLA – autres dimensions
du 13/09/2009
http://www.lecollectifdelun.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email