La manifestation de toutes nos frayeurs est représentée par le Dragon de l’Apocalypse, qui permet la venue de Satan sur Terre, nous faisant vivre d’atroces souffrances et pouvant nous influencer afin de nous faire connaître l’Enfer, sur les plans émotionnels et physique.

Il y a en fait 9 dragons, chacun ayant 7 têtes, ce qui suffirait pour peupler les cauchemars de générations entières d’humains qui comprendraient ce symbolisme spirituel et Divin avec un raisonnement matériel et inconscient.

Il y a dans nos réalités physique et spirituelle, un total de 9 voiles à être levés.

Comme le disait un maître Soufi, Abd ar-Rahman Chaghûri, décrivant l’extase spirituelle de l’union avec le Divin : ‘Les voiles de la séparation sont levés, Et la lumière du Regard a jailli, Depuis le Lieu au-delà de l’espace.’

Ces neuf voiles sont les 9 séparations intérieures, que l’on nomme portes ou marches ; et que l’on a beaucoup de mal à enlever, car ils nous rattachent à nos sens d’individualité, de séparation, d’égo, qui nous empêchent de voir le Divin et de connaître l’extase de l’union.

Il nous faut beaucoup de volonté, de courage et de persévérance pour tuer un après l’autre chacun de ces dragons cosmiques afin de passer le seuil de chacune de ces portes intérieures.

Ces dragons ne sont pas des entités séparées ressemblant à de vilains dragons au regard mauvais et tenant un double-langage, car ce sont les 9 marches menant vers notre âme, juste avant la dixième porte qui est celle où notre âme individuelle est dissoute et fait partie du Créateur et du Tout.

Ces 9 dragons ou marches qui nous empêchent d’accéder à la félicité de l’union avec notre âme sont les 9 principales illusions qui nous condamnent à une séparation émotionnelle les uns par rapport aux autres, des espèces humaine et animale, qui est provoquée par la séparation par rapport à notre âme.

Le dragon est représenté dans l’iconographie chrétienne avec 7 têtes, représentant les 7 péchés cardinaux que sont la paresse, l’orgueil, la gourmandise, la luxure, l’avarice, la colère et l’envie.

Chacune de ces 9 portes est protégée par un chœur d’anges manifestant une essence subtile et ouvrant les 9 portes de l’âme, permettant d’accéder à la source de la Vie éternelle, qui est le Créateur ou le Grand Esprit.

Les Anges sont identifiés dans le Christianisme, le Judaïsme et le Coran. Dans le Coran, l’Archange Mikaël, qui est aussi appelé Michel ou Michael, est un des anges du Jugement Dernier, ou Apocalypse, car il est chargé de la ‘pesée des actes’ que les Anciens Égyptiens appelaient la ‘pesée de l’âme’.

Ces 9 portes sont regroupées en 3 hiérarchies.

La hiérarchie supérieure est manifestée par les Séraphins, les Chérubins et les Trônes ; la hiérarchie intermédiaire est manifestée par les Dominations, les Vertus et les Puissances ; la hiérarchie la plus accessible à l’humanité est manifestée par les Principautés, les Archanges et les Anges Gardiens.

En Chine Ancienne, ces 9 portes sont représentées par des marches, des piliers de l’existence tenus en équilibre par des dragons cosmiques.

Si l’un des piliers est renversé par un dragon, signifiant que le monde dans lequel nous existons a un déséquilibre spirituel et donc physique irréversible, le Ciel et la Terre peuvent changer de polarité, menant au chaos comme ce fut le cas lors du Déluge.

Le Temple du Ciel en Chine était consacré aux cérémonies qui étaient essentielles afin de témoigner son respect à l’autorité Céleste ou spirituelle ou intemporelle.

Ainsi, les symboles physiques des textes religieux ne devraient pas être interprétés de façon primaire, car notre concept physique de la réalité est très éloigné de la réalité divine qui est d’essence spirituelle.

Ceci est la raison pour laquelle le fait de diaboliser une forme physique, humaine ou animale, est une réaction primaire d’êtres n’ayant pas conscience des essences spirituelles contradictoires qui composent chaque forme de vie existant dans ce champ d’existence ou de matière.

Les vices et vertus, ou le Mal et le Bien, sont les semences qui sont incarnées par notre état de conscience. Ainsi, l’effort spirituel intérieur nous permet d’accéder à la Lumière Divine par le biais des anges, qui nous guident par chaque porte ou état de conscience ; et par la voix intérieure de notre âme, que nous aimons nommer, de façon primaire, notre conscience ou moralité.

Le dragon de l’Apocalypse symbolise donc la manifestation dans notre réalité de notre état de conscience collective, la manifestation des forces de la séparation causées par le plan matériel d’existence qui est en déséquilibre par rapport au plan spirituel.

Ce dragon concrétise ainsi nos peurs, ce qui signifie que, pour concrétiser l’arrivée du Sauveur, nous aurons besoin d’avoir beaucoup de détermination et de courage pour nous mettre à sonder nos abîmes ou abysses intérieurs par le processus de l’introspection et accepter pleinement le fait que l’on doit changer à l’intérieur afin de ne pas voir se manifester concrètement nos peurs collectives.

Le dragon du Jugement Dernier est donc le poids de nos âmes qui n’est pas équilibré par la légèreté de la plume qui représente nos consciences.

Il est produit par nous collectivement et se manifeste dans notre réalité physique, tout comme les guerres et les personnages déséquilibrés qui auront marqué ce monde.

En effet, ce qui fait que ce monde physique et temporel a plus d’autorité sur nous que le monde spirituel et intemporel du Créateur est manifesté par les liens de la chair. Ces liens sont représentés par l’association des essences physiques que sont la Terre qui se trouve dans notre corps, aux composantes biologiques, chimiques et minérales, et l’Eau qui se trouve dans notre sang, permettant d’alimenter et d’évacuer les déchets de cette forme d’existence physique.

Ces liens physiques mènent à l’autorité matérielle qui gouverne notre existence, menant à la séparation des êtres. Cette séparation des êtres se concrétise lorsque l’autorité temporelle du monde physique atteint son degré le plus élevé dans la conscience collective, menant à la domination et à la mise à mort d’autres êtres.

Lorsque la conscience collective atteint ce degré de séparation, cela mène à une manifestation concrète dans notre réalité physique.

Les deux autres éléments dont nous sommes constitués sont d’une essence spirituelle qui s’oppose continuellement mais qui forme aussi un Tout avec les essences physiques.

Ainsi, l’air représente le prana qui est le souffle de la vie, tandis que le feu représente notre énergie de vie qui est de nature électromagnétique ou vibratoire, ces deux essences combinées étant essentielles à la Vie dans le sens cosmique et immortel.

Le Sauveur qui se révèlera à notre conscience est donc la conscience divine, aussi appelée la conscience christique ou l’éveil, obtenue par la manifestation collective d’un état de conscience unifié par l’amour spirituel qui se concrétise par l’unitude et la paix, le seul être pouvant avoir de l’autorité sur les autres étant le Créateur.

Le Dragon et la Vierge sont les deux polarités d’énergie existant dans chaque être humain.

Ces deux protagonistes qui s’opposent le jour de l’Apocalypse, ou révélation, sont représentés sous une forme féminine car l’énergie cosmique étant fluide, elle est représentée comme étant une essence féminine ; à l’inverse des formes strictes des solides de Pythagore, qui sont de type masculin.

Le jour du Jugement Dernier, chaque être humain révélera sa polarité principale, l’énergie obscure ou lumineuse qui gouverne ses actes et qui se manifeste concrètement dans sa réalité.

De cette façon, chaque être pourra choisir de faire allégeance à la Bête, qui est son côté obscur et destructeur symbolisé par la couleur écarlate du sang ; ou de faire allégeance au Créateur, dont le visage de paix est symbolisé par la couleur bleue de la Vierge.

Lorsque la Terre commencera à se rééquilibrer dans un processus chaotique lui permettant de revenir à un équilibre parfait, l’humanité verra ses deux polarités devenir extrêmes dans une situation extrême.

Sa conscience collective manifestera alors concrètement dans sa réalité la Bête et son opposé qui est la manifestation de la Lumière. Ce sera alors le Jour du Jugement Dernier, ou de la Pesée des Âmes.

Ainsi, la seule bête à craindre est la bête qui se trouve à l’intérieur de chaque homme, de sorte qu’il devra choisir de se mettre dès à présent à apprendre à maîtriser ses impulsions bestiales et violentes de façon à être gouverné par la Lumière. Fléchir ou réfléchir, là est la question…

Lorsqu’une énergie, qui est une forme de pensée, se cristallise, elle est de forme masculine. Ainsi, la cristallisation des deux polarités d’énergie de la conscience collective se manifestera concrètement dans notre réalité collective en la venue de Satan et aussi de Dieu.

Le Christ, appelé sous d’autres noms dans chacune des principales religions, viendra chercher sa fiancée, qui est l’énergie de la Lumière de ceux qui puisent leur autorité de la Source Divine, la Source de la Vie. Ceux-là auront la Vie Éternelle.

Auteur anonyme

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email