Maître Alfonso transmis par Sylvain Didelot

Channeling public du 7 mai 2019
Retranscrit par Marie Claire

Bonsoir à tous. Vous allez sans doute tout comme Sylvain être étonné parce que c’est la première fois que je m’exprime en canalisation [à travers lui]. Je suis Maître Alfonso et je suis un ancien alchimiste.

Je suis venu vous parler de la véritable Nature de la Lumière, de la véritable nature de l’information dans votre monde.

Vous n’êtes pas sans savoir que le monde que vous voyez, que vous percevez, est essentiellement un monde composé de matière interprétée, d’une énergie suffisamment densifiée pour que vous puissiez avoir l’illusion d’une certaine épaisseur, dureté et en tout cas que vous puissiez faire l’expérience de ce que vous avez produit en énergie et c’est bien dans ce sens-là que je vous invite à réfléchir, faire l’expérience de ce que vous produisez en énergie.

Cela signifie donc dans le début de ce discours que celui que vous appelez Dieu, s’il est à l’origine de tout, s’associe avec votre propre énergie pour créer votre propre expérience, il n’y a pas de séparation entre l’expérience et l’énergie de celui qui la vit. Vous avez sans doute connu cela sous le nom de croyance, d’acceptation ou même de renonciation à l’inverse.

La nature lumineuse de cette énergie est évidente pour moi, elle va bientôt être évidente pour ceux que vous appelez vos scientifiques. Aujourd’hui ils sont restés sur une nature vibratoire, oscillatoire ou au mieux ondulatoire de ce que peut être l’énergie. Mais lorsque je parle de lumière je voudrais parler d’une sorte d’information chargée d’une idée, d’une information à laquelle on a rajouté sans doute peut-être une énergie pour que vous puissiez encore une fois en faire l’expérience.

Si je veux vous parler de la Nature de la Lumière c’est tout simplement pour vous dire que le Grand Alchimiste c’est Vous.

Quel être magnifique vous êtes et j’ai été aussi dans des incarnations pour pouvoir, à partir de ce qui est simplement une information, arriver à un moment où vous êtes tellement convaincu de la densité de cette information que vous en avez fait un monde tangible et visible.

C’est là le cadre de l’expérience dans votre dimension, c’est l’expérience de vos univers car elles sont très nombreuses dans l’univers ces expériences de densité à travers la matière et non seulement vous faites cela – c’est quasiment de la magie vu de certaines dimensions – mais en plus vous n’en avez même pas conscience. Cela signifie que vous êtes des créateurs inconscients de votre propre création, inconscients de l’idée même que chacune des informations que vous acceptez, que chaque évènement qui se produit dans votre vie en vérité est la source même du prochain temps présent que vous allez vivre, la source même de l’expérience que vous vous offrez à vous-même dans ce qui est finalement le même moment, parce qu’en plus dans cette histoire vous avez créé le temps pour pouvoir justement faire l’expérience de ces informations.

Revenir à la nature énergétique informative de votre expérience et quitter peut-être juste l’illusion de voir ou de croire, ou même de croire savoir j’allais presque dire, lâchez tout ça quelques temps et revenez dans votre unité. C’est une invitation.

Revenez dans cette unité profonde qui est la vôtre, l’unité que vous avez avec la source même de cette lumière car, à la base de chaque existence, à la base de chaque perception est la Lumière, le Rayon Divin, l’énergie puissante de la Source. Cette énergie vous traverse en permanence. Vous êtes traversé de cette énergie car cette énergie s’appelle la Vie. Cela signifie que tant que vous avez une once de vie dans ce corps, cela signifie que vous avez toujours le moyen de recréer autre chose dans votre vision.

Lorsque vous quitterez l’énergie de la Vie, lorsque vous quitterez la densité de ce corps vous remonterez dans d’autres mondes avec d’autres exploitations de la Lumière pour créer encore plus d’instantanés que le vôtre mais pour le moment parlons de la densité, parlons de l’expérience de la Vie à travers votre corps.

Comprenez ceci, revenir à l’idée que tout est information va vous amener à comprendre que tout est là, que tout coexiste, qu’il n’y a rien à faire, qu’il n’y a rien à être, que la nature divine qui vous traverse est déjà en action pour matérialiser votre monde, que c’est déjà là, que cette Lumière vous n’avez pas à la chercher elle est là, elle est même votre Nature véritable, votre Essence véritable et pure lumière et pur amour c’est-à-dire aussi non duelle.

Vous êtes vous-même en quelque sorte la Pierre philosophale. Vous êtes cet être capable de transformer en une matière – celle que vous voulez, une simple croyance, une simple expérience dans le monde de l’énergie.

Et là j’aimerais presque dire que je vais vous faire monter d’un cran, déjà dans l’énergie en parlant car j’accède à cela et j’accède à la possibilité de monter la vibration de chacun d’entre vous si vous le désirez.

Pour vous parler, pour vous faire ressentir cette énergie, arrêtez-vous un instant, arrêtons-nous un instant de parler, arrêtons-nous un instant d’agir dans ce monde.

Gardons les yeux ouverts et essayons, essayez si vous le voulez bien, d’être dans le ressenti le plus fin qui soit, le plus doux qui soit autant que possible, quel que soit votre environnement, qu’il soit bruyant ou pas il y a une zone de paix en vous. Essayez de rejoindre cette zone de paix et là, maintenant pendant trente secondes, une minute, de ressentir ce que je vais appeler la vibration primordiale, l’énergie primordiale, l’essence même de la vie qui coule en vous. Essayez de chercher sans forcer, juste à capter puisque c’est déjà là, l’énergie de vie qui vous traverse. Essayez de capturer ce fil ici et maintenant.

… [Exercice vibratoire silencieux]

Peut-être avez-vous ressenti cette énergie qui se densifiait autour de vous comme si l’air était un petit peu plus dense, voire vibratoire pour certains d’entre vous, voire à changer de température pour certains d’entre vous.

Ça c’est l’énergie de la vie, c’est cette énergie qui vous compose, c’est une énergie naturelle qui émane de vous, c’est l’Essence même de ce qui produit votre monde.

Alors pour pouvoir un petit peu transformer votre monde, j’insiste sur un petit peu parce que c’est quand même important de comprendre que parfois il va falloir, structure par structure, atome par atome modifier le fil de votre expérience, pour cela je vous invite à vous replacer à nouveau dans ce même ressenti de l’énergie de la vie, à ressentir cette énergie qui descend sur vous, quelque chose qui est captable j’allais dire, mesurable par votre propre corps et puis en reconnaître le champ d’énergie, le champ d’amour en fait.

Et puis, pour pouvoir transmuter l’énergie nous devons d’abord libérer ce qui en nous crée la discorde.

Alors dans cet exercice que je vous donne de capter votre propre énergie, votre propre chaleur, certains y arrivent en essayant de mesurer la chaleur émise par leur propre corps, quelque part c’est aussi un moyen de capter cette vie, et de prononcer ces mots puissants:

Je Libère.

Mais quoi ? Et qui est « Je » ?

Ce « Je » c’est la Présence Je Suis, I Am, cette Puissance Supérieure à laquelle vous êtes attaché sans même parfois le comprendre ou même le savoir.

Cette présence elle est en capacité d’entendre tout ce que vous dites et qui commence par « Je » comme étant un commandement divin. C’est pourquoi vous êtes vraiment invité à faire attention à ce que vous prononcez après ce « Je ».

Je libère ou je pardonne sont des mots ayant des énergies très très fortes qui vous permettent d’évacuer les informations à l’intérieur de vous, des lumières qui seraient sombres diriez-vous sans doute, en tout cas ce qui peut comme ça bloquer votre propre lumière.

Alors dans ce moment où vous captez cette énergie vous pourrez dire à voix haute ou en pensées « Je libère cette relation avec ma mère », « Je libère cette dispute avec mon mari », « Je libère la folie de mes enfants à vouloir tellement de choses que je ne peux pas donner » peu importe, « Je libère cette lourdeur que je ressens dans mon travail », « Je la libère ».

Comprenez que, vous allez sans doute me dire « mais ça ne va rien changer », je vous l’ai dit tout à l’heure tout ce que vous êtes aujourd’hui c’est des informations que vous avez acceptées.

Vous avez accepté que le travail soit lourd. Vous allez me dire « non il est lourd, je subis », vous ne subissez rien, ce dont vous avez peur c’est des conséquences du fait de ne pas subir. Dans votre travail, si vraiment il est très très très très lourd quittez-le et là vous allez me dire « mais qu’est-ce que je vais devenir ? » voilà c’est de cela dont vous avez peur, de ce que vous allez devenir.

Donc n’ayez pas peur de votre travail, ne l’alourdissez pas, ne permettez pas à cette lourdeur d’entrer en vous, « Je la libère » parce qu’en disant « Je libère cette lourdeur de mon travail » vous autorisez l’univers déjà à vous donner une autre solution, à ouvrir une porte. Alors, après il sera encore temps de gérer une peur et je ne suis pas en train de vous dire de démissionner de vos travails, de démissionner de vos couples, de démissionner de votre rôle de parent, de parent de parents ou de votre rôle de guérisseur, peu importe, c’est pas ça que je suis en train d’évoquer, c’est de dire que d’abord le premier geste c’est dans l’alchimie d’enlever les impuretés en vous, d’enlever tout ce qui peut alourdir votre chemin et dans le ressenti du vivant ici et maintenant Je libère une relation, Je libère un état, Je libère une information que j’ai acceptée, Je libère l’idée de maîtriser même parfois, parce que plus vous allez laisser en vous quelque chose de pur, une énergie pure et plus ce corps va se transformer en or, c’est-à-dire en un capteur de lumière et d’information car l’or même la matière voilà ce qu’elle est, un capteur de lumière et d’information.

Il faut de la lumière et de l’information pour transformer même le plomb en or ; qu’on utilise un objet ou des formules est assez peu utile ici.

Donc pour vous transformer en or vous devez d’abord libérer vos impuretés même si c’est dans votre mental quelque chose qui vous semble temporaire, c’est pas grave, au moins soyez léger quelque temps, permettez à une autre information lumineuse de vous envahir.

La vérité est que vous êtes la Lumière et la Vie, vous-même.

Vous vous souvenez de cette phrase que l’on prête à l’Esprit supérieur quand il dit « Je Suis la Lumière et la Vie. »

« Je Suis », la Présence I Am est prononcée dans ces mots. Je Suis la Lumière et la Vie donc c’est « Je prends le contact que j’ai avec cette Présence supérieure et j’accède à la Lumière et à l’Energie vitale Universelle en Moi. »

Donc quand vous aurez été libéré, quand vous aurez essayé au moins de libérer quelques espaces en vous, prenez-là cette douche de Lumière, n’hésitez pas à dire « Ici et maintenant Je suis la Lumière et la Vie » et puis permettez-vous de sentir la transmutation en vous, n’essayez pas de contrôler, de maîtriser ou même de lui demander quoi que ce soit à cette lumière, elle sait exactement comment corriger, ajuster tout ce qui en vous est discordant, tout ce qui en vous ne vous amène pas à cette Lumière divine que vous êtes.

C’est un exercice de transmutation important. L’énergie en alchimie est aussi pure que l’alchimiste, ce que vous êtes doit être transmuté autant que la matière à transmuter. Cela signifie que sur deux alchimistes faisant la même expérience, le cœur le plus pur des deux pourra peut-être la réussir.

Il vous appartient ensuite de respecter l’énergie de l’alchimie c’est-à-dire de rester en attente, tranquille, silencieusement pour accepter une nouvelle énergie en vous.

Je perçois que votre mental essaiera de savoir qu’est ce qui va être nouveau, qu’est ce qui va changer, « que vais-je devenir ? » Ce n’est pas le bon « Je » ici, ce « je » là est le « je » du contrôle.

Quand vous prononcez en fait réellement dans votre tête cette phrase « Qui suis-je ? » alors vous demandez qui est ce « Je Suis », qui est la « Présence Je Suis » parce que qui je suis vous le savez en fait, vous croyez savoir parce que vous avez ce personnage en vous, qui est aussi une sorte d’impureté mais qui vous sert ici, il vous sert dans un rapport vraiment ça profite, dans un rapport d’échanges.

Ce personnage, cette personnalité va vous dire que vous êtes un homme ou une femme à tel endroit, à tel autre, dans telle époque, pour vous situer comme ça finalement comme un échantillon de ce que vous êtes et pas la totalité de ce que vous êtes.

Ce que je vous propose c’est de quitter cet échantillon et de devenir un peu plus lumineux, de laisser l’auréole de Lumière envahir votre tête car lorsque vous aurez réussi à laisser cette couronne sur vous, quand vous aurez réussi à laisser cette auréole sur vous c’est-à-dire à laisser rentrer suffisamment d’énergie dorée de Lumière en vous pour pouvoir accéder au contact avec celui qui sait, alors petit à petit vous serez infusé d’une grande sagesse, infusé de connaissances vraies, en tout cas utiles, infusé d’une douceur, d’une bienveillance, d’une humilité vraie. L’humilité vraie c’est celle qui ne renie pas ce que vous êtes devant quelqu’un d’autre ou ne se renie pas devant l’autre mais accepte que chacun soit identique et accepte d’être ce qu’il est.

Ne reniez pas la lumière que vous êtes, ne laissez personne renier ça.

C’est un conseil, faites-en bien ce que vous voulez mais vous savez j’ai vécu plusieurs existences sur cette terre, plusieurs fois alchimiste, apothicaire, alchimiste chirurgien. J’ai fait tout un tas de métiers et d’activités dans des corps différents pour comprendre ce qu’était la matière humaine, le corps humain, son fonctionnement. J’ai commencé à comprendre que je m’intéressais que trop à la partie visible des choses alors je suis revenu sous la forme d’un mathématicien. J’ai trouvé les formules de la matière mais c’étaient des formules mathématiques, une équation, une énergie en fait puisque toutes les équations finissent par être une énergie traductible ou non.

Me voici alors plongé infiniment dans mes propres réflexions à me dire pourquoi est-ce que je me suis attaché pendant tant d’années juste au visible ?

Alors bien sûr j’ai eu cette réponse qui disait parce que ceci est mon corps.

Mais j’ai changé, j’ai fini par comprendre que ceci n’était pas mon corps, ceci est mon royaume, ceci est le royaume divin dans lequel je me suis installé.

Chaque molécule de mon corps est mon peuple. Je l’aime et il m’aime. Si je l’oublie, il se rappelle à moi, il veut me rappeler qui je suis. Il attend de moi des décisions.

Et voyez ce côté divin, ce côté royal en vous il est là et il est votre aspect lumineux. En fait il est l’aspect de celui qui va décider de ce que va être le prochain pas dans la matière.

Regardez. Je suis dans ce corps et j’ai décidé de le laisser tel quel. J’y vois quoi ? J’y vois ce que vous appelez un rhume, je le laisse parce que c’est le choix d’information de cet homme. D’autres guides l’auraient enlevé mais moi je le laisse. Je le laisse pourquoi, parce que c’est intéressant ça. A chaque fois qu’il vous arrive un évènement qu’il soit extérieur à vous, une aventure ou intérieur sous forme de maladie, je dis c’est intéressant parce qu’une partie de votre peuple se rebelle.

On est là sur quelque chose de respiratoire, on est là sur quelque chose qui coule, qui coule de votre nez, qui coule de ce qu’il va respirer donc à une respiration qui n’est plus fluide.

A quelque chose qui n’est plus fluide que dit le corps ici, je veux quelque chose de plus simple, je veux quelque chose de plus fluide, quelque chose qui m’aide à respirer mieux, à me sentir plus dégagé. Je suis bloqué dans cette expérience et je dois m’ouvrir à d‘autres expériences.

Comprenez que ça c’est de la transmutation aussi. Si vous retransformez en information cette énergie qui vous traverse, cette maladie et si vous agissez derrière cette information alors l’information n’aura plus besoin d’être là et quand vous allez effectuer votre exercice de libération, « Je libère ce rhume », il partira, faites-moi confiance il partira instantanément. Il s’agit d’agir. Il faut en faire quelque chose de cette information. Si vous n’en faites rien et que vous en connaissez la cause alors le corps continuera à se rebeller, il finira par guérir en disant nous n’avons pas été entendu mais ne vous inquiétez pas la prochaine révolution ne sera pas loin. Votre peuple attendra un autre moment, une autre circonstance, pour vous rappeler à l’ordre. C’est toujours comme ça. Vous êtes le royaume, vous êtes le chef de ce royaume.

Être en amour avec son corps, ressentir la pulsation de lumière dans chaque atome de ce corps c’est quelque part distribuer la lumière et l’énergie à tout votre peuple. Et évidemment au début vous faites ça dans votre propre royaume mais vos royaumes communiquent et ce monde communique et quand vous aurez mis suffisamment de lumière dans votre corps vous pourrez alors rayonner ce que vous êtes, ce que vous faites dans votre monde, dans votre monde créé, dans votre monde de manifestation de la lumière.

Vous êtes la Lumière, ce que vous voyez là à travers vos sens, ce que vous ressentez dans votre corps c’est une illusion mais qui vous aide à comprendre la nature de la Lumière, la nature de l’énergie que vous êtes, la nature du roi que vous êtes et qui doit décider.

Je vois votre monde et dans quel état il est. Il est à un moment charnière de son existence important puisque vous allez à nouveau, vous allez voir, reprendre votre pouvoir personnel, reprendre une maîtrise sur votre corps, sur votre espace, sur ce qui vous entoure de plus en plus facilement.

Votre propre révolution avance, pas comme quelque chose de dangereux, pas comme quelque chose de difficile, pas quelque chose qui tourne à l’émeute mais quelque chose qui est de l’ordre de l’évolution de la Lumière.

Je suis Dieu dans l’argile de ce corps est une bonne expression effectivement.

Votre corps vous le savez, vous le dites même, est poussière et retournera à la poussière.

Poussière, comprenez ça, ça ne veut pas dire qu’il n’est pas important, ça veut dire qu’il ne devrait pas représenter tout ce qui est important pour vous.

Ce qui est important c’est vos choix. Quand vous serez aligné avec vos choix, ne vous posez pas la question des conséquences. Faites un choix – vous n’êtes même pas obligé de le faire dans la matière – vous allez attirer à vous les conséquences de ce choix. L’univers peut travailler pour vous car vous aurez donné un ordre.

J’ai choisi ça, même si dans l’apparence je n’ai pas encore de résultat c’est quand même ce que j’ai choisi.

Si vous gardez en tête « j’ai choisi le calme et la paix dans ma relation avec untel untel untel », « j’ai choisi un monde en paix ici et maintenant », « j’ai choisi de changer de travail, d’aller dans quelque chose que j’aime plus » cela ne signifie pas que vous avez à changer, à modifier, à aller faire la guerre ou la paix d’ailleurs, ça ne signifie pas cela, ça signifie : vous avez fait ce choix donc tôt ou tard vous attirez à vous l’expérience de voir votre choix car n’oubliez pas, vous êtes la Lumière, vous êtes le roi, vous êtes celui qui commande.

Certains d’entre vous ont cette faculté que leurs propres ordres vont rayonner sur beaucoup plus de gens. A certains d’entre vous il a été donné effectivement la capacité de canaliser plus de lumière que d’autres. Vous en avez tous, c’est pas une question d’ordre, c’est pas une question de hiérarchie, c’est juste que, l’âge on va dire, l’ancienneté dans vos corps fait que vous avez une possibilité de rayonner plus importante car vous récupérez en ce moment, petit à petit, la somme de vos expériences passées de manière positive. Tout ce que vous avez appris et qui ne vous a pas nui vous pouvez le récupérer plus facilement aujourd’hui. Donc vous vous mettrez à rayonner de plus en plus pour ceux qui rayonnaient de plus en plus et pour les autres attachez-vous à la lumière. Rejoignez la lumière de ce que vous sentez bon pour vous, de ce et ceux que vous pensez bon pour vous, comme ça ce monde va changer, va se transformer à partir de cette alchimie en vous, de cette transformation d’abord intérieure puis de ses choix et ces choix arrivent dans la matière, dans l’expérience que vous appelez visible.

Alors que je m’attache à vos questions, à recevoir votre énergie voici ce que je perçois : « cela n’est pas si simple, c’est trop facile, j’ai déjà essayé, j’ai médité des heures et j’ai pas obtenu de résultat. »

« Je n’ai pas obtenu de résultat » c’est faux. Vous avez obtenu un résultat qui parfois n’était pas celui que « je » espérait dans le personnage. Mais votre choix était-il clair vraiment clair, votre choix était-il vraiment posé ?

Comprenez ce qu’est un choix pour l’univers, je vais vous l’expliquer maintenant.

Si parmi tous vos potentiels d’incarnation, c’est un petit peu comme si vous aviez choisi des milliers de dérivations de votre propre vie mais si parmi ces milliers de dérivations possibles de votre propre vie une seule correspond à un de vos choix, vous pourrez y aller et si ça ne correspond pas à un de vos choix ça ne se fera pas mais vous serez dirigé vers le choix le plus proche de votre propre demande.

Cela signifie quoi ? Que le plan divin a prévu des milliers de milliers de déclinaisons, certaines d’entre elles pourraient vous paraître miraculeuses mais ça le miracle il est plus souvent posé que vous ne pouvez l’imaginer, cela signifie donc que quand vous maintenez un choix dans votre conscience, votre conscience incarnée dans la matière ou non incarnée dans la matière, c’est-à-dire dans l’état du corps silencieux ou dans l’état méditatif, quand votre choix est stable, j’insiste sur le mot stable et j’insiste aussi pour dire que tôt ou tard vous verrez le résultat.

Vous allez me dire combien de temps ? Ça dépend de votre niveau de constance. Si vous aviez la foi ici et maintenant que vous êtes Lumière et Amour vous seriez sans aucun doute, si vous n’aviez aucun doute donc, Lumière et Amour instantanément.

Vous avez 1 % de doute votre délai est décalé, 2 % votre délai est décalé, 50 % votre délai est très prolongé, 90 % il est tellement loin votre délai que vous ne le verrez peut-être pas.

C’est pourquoi je vous invite à choisir dans votre tête. Continuez à faire ce que vous faites au quotidien peut-être de la même manière mais gardez en tête vos choix et essayez d’agir de manière la plus cohérente possible avec vos choix.

Que vos choix au moins dans votre pensée soient clairs. Agissez mentalement comme si tout ce que vous aviez demandé, mentalement, était vrai.

Je vous dis mentalement, je vous explique parce que je perçois certains d’entre vous qui disent « alors je vais faire le choix d’être riche et je vais agir comme une personne riche et tout dépenser » mais si à chaque fois que vous dépensez vous avez une pensée – qui est un choix parce que toutes vos pensées sont des choix – vous dépensez, vous dites « mais imagine si je n’arrive pas à être riche là je vais perdre mon argent » mais si vous mettez toute cette énergie dans la perte alors vos pensées ne sont pas cohérentes, ce n’est même pas la peine de dépenser.

Vous voyez ce que je veux dire, faites des choix et agissez de manière cohérente avec la Lumière. Si vous voulez du rouge n’agissez pas comme du bleu. C’est-à-dire faire en sorte, que ce corps qui est un prisme de la Lumière résonne et vibre à ce que vous voulez être et devenir.

J’ai pris cet exemple d’être riche parce que je l’entends dans quarante ou cinquante personnes de cette pièce, virtuelle comme vous dites, mais penser « riche » cela signifie peut-être être dans la multitude, cessez de penser que vous êtes riche mais pensez que vous êtes encore suffisamment plus riche pour pouvoir aider les autres et diffuser cette énergie, cette énergie qu’est l’argent – c’est une énergie, à d’autres personnes.

Alors l’action juste ce ne sera pas de perdre tout ce que vous avez si vous n’avez pas beaucoup mais de donner du temps, le temps est une énergie, de donner un sourire, de donner un espace à d’autres personnes. Alors vos actions seront cohérentes avec votre pensée d’avoir tellement que vous pourrez donner à d’autres. Ici ce sera cohérent.

La version précédente où vous seriez « riche seul » vous inviterait à, si vous étiez cohérent avec vos actions, à un certain égoïsme, à agir par vous et que pour vous. Vous savez certains l’ont fait et ça fonctionne. Ça fonctionne un certain temps. On peut devenir riche en ne pensant qu’à soi bien sûr, ça ne fonctionne qu’un certain temps.

Je vais vous expliquer pourquoi ça ne fonctionne qu’un certain temps, parce que l’énergie de l’univers n’est pas faite pour être bloquée. Elle est faite pour être distribuée, comme une roue, si vous bloquez la roue généralement il ne se produit pas deux ans ou trois ans avant que tout ça s’arrête. Parce que dans l’alchimie on a besoin de remettre de la lumière, de l’énergie régulièrement dans cette roue, de se remettre dans des projets.

Plus vos projets sont dans la multitude, plus vos projets englobent la lumière de la lumière, de la lumière de ce que vous êtes, c‘est-à-dire d’autres personnes, d’autres lieux, d’autres évènements peut-être même d’autres pensées parfois et plus votre action va être forte, grande, rapide et puissante.

Alignez-vous avec la Lumière,
ressentez la force de vie en vous,
pardonnez-vous tout ce qui a besoin d’être pardonné,
libérez ce qui a besoin d’être libéré.
Si vous n’arrivez pas à pardonner au moins voilà :

« Je libère cette personne de ce qu’elle m’a fait. Je me libère de ce qu’elle m’a fait. »

Faites-le dans les deux sens même si vous avez encore un petit peu de rancœur peut-être à l’intérieur mais soyez conscient que « j’accepte au moins que dès que possible ce sera libéré » c’est un peu ça que vous dites quand vous dites « Je libère » à la place de « Je pardonne ».

« Je pardonne » étant plus puissant encore que « Je libère » car si vous pardonnez vous donnez une part à Dieu, vous recyclez ce que vous êtes et un peu plus d’énergie de vie vient en vous et un peu plus d’énergie de vie c’est un peu plus d’énergie créatrice.

Alors je pourrai à nouveau avoir d’autres idées, rester stables dans mes idées, ne pas en changer et nous insistons là-dessus car nous voyons en ce moment, à un moment où votre planète a un maximum d’énergie beaucoup de gens qui sont instables dans leurs choix, instables dans leurs décisions qu’ils n’arrivent pas à conserver plus que quelques minutes, quelques heures et quelques jours quand tout va bien.

Mais plus votre projet est grand et plus il faudra peut-être des mois de stabilité pour en voir la visibilité mais ça aussi c’est une question de croyance parce qu’il faut que votre certitude se renforce. Cette foi doit se renforcer.

Alors ici, certains dans l’énergie se posent cette question : et les guides et les anges comment peuvent-ils nous aider là-dedans ?

Ils peuvent vous aider à être plus constants, ils peuvent vous engager à plus de pardon, c’est leur rôle, à accepter plus de choses, à éviter de juger.

Toutes ces expériences que vont vous proposer les anges et les guides seront en fait des moyens de ne pas accumuler en vous plus de scories, plus de saletés et d’essayer d’être l’être le plus pur.

C’est à cela que servent les guides et les anges, ils vont vous aider à trouver votre propre piste de Lumière, votre propre éclat de lumière ce qui va vous amener à plus de conscience de qui vous êtes, parce que si au début vous allez émettre des vœux et rester constant et confiant dans le vœu que vous avez, plus vous ferez cet exercice, plus vous serez auréolé de la Lumière Divine et plus ce dont vous aurez envie, en vérité, vous tombera dessus, vous n’aurez même plus à réfléchir à ce qui serait bien pour vous.

Vous comprendrez que tout ce qui se passe est déjà bien pour vous et devient, de plus en plus j’allais dire bien pour vous, de mieux en mieux parce que quand on est traversé par la Lumière on ne peut qu’exprimer la Lumière et toute expérience qui vous arrive ne sera qu’un moyen, un renfort de cette Lumière dans cette transformation alchimique.

Quand vous libérez une information il existe un élément dans votre monde qui est l’eau et cette eau permet de libérer l’information. Alors buvez mes amis et bénissez l’eau car en vérité c’est un élément alchimique puissant.

Voici une énergie densifiée avec des atomes très éloignés capables pourtant d’emmagasiner tous les schémas que vous voulez libérer. Alors quand vous buvez, vous emmagasinez une énergie et vous libérez une énergie en même temps puisque de la même manière que vos globules rouges distribuent l’oxygène et repartent avec du monoxyde de carbone, et bien l’eau quand vous la buvez, vous pouvez y mettre l’intention de la Lumière simplement.

Cette intention de la lumière ça s’appelle une bénédiction. Alors elle distribuera la lumière, elle se rechargera de ce qui ne sert pas la lumière. Ce qui sera évacué de vous sera chargé de cette information-là, de ce qui ne sert pas la lumière et vous serez comme ça de plus en plus libéré. Evidemment plus l’eau est pure et plus ce schéma est facile.

C’est un petit peu d’alchimie corporelle que j’ai essayé de faire avec vous ce soir. D’abord de vous faire comprendre votre nature lumineuse, de vous faire comprendre que votre nature lumineuse avec de l’énergie a créé de la matière dans une acceptation qui est la vôtre.

Comprenez aussi, acceptez-le peut-être et libérez-le ensuite car tout peut être libéré, que finalement tout ce que vous êtes et tout ce qui vous arrive est votre création, votre création et il n’y a pas d’erreur. Il n’y a aucune erreur dans ce que vous avez créé, tout a été parfait par rapport à votre propre volonté.

Il s’agit de plonger et tourner maintenant votre regard, votre volonté vers la Lumière, j’allais dire la justice mais je me serais encore trompé de mot car dès que je prononce justice, en vous il y a une balance « bien et mal » qui se met en route.

Quand vous comprendrez que la nature divine qui vous traverse n’est que Lumière, qu’aucune expérience n’est vraiment négative, aucune, même la mort, surtout la mort j’allais dire, aucune de vos expériences n’est négative, c’est un moyen ou une œuvre de la Lumière. L’architecte ou l’architecture, un grand œuvre, une grande œuvre puissante qui s’exerce à travers vous, le grand chemin de la Lumière vers le royaume. Vous êtes le royaume de Dieu, votre corps est le royaume de Dieu. Il est ce qui vous permet d’exprimer votre volonté dans l’énergie de votre création.

Vous n’êtes pas ce corps, vous n’êtes pas que ce corps mais il est l’outil, il est l’outil de l’alchimiste, il est le marteau, le four, le soufre, l’outil de transformation, l’outil qui va magnifier la lumière et vous êtes venus comme des artistes créer des mondes.

Il nous est souvent demandé le sens de l’existence. Effectivement le sens de l’existence au point de vue divin c’est d’aimer suffisamment pour englober et diffuser des messages dans votre propre monde, des messages d’union dans votre propre famille sans doute d’abord, des messages d’union en tout cas d’amour même si les gens sont éloignés et vous n’avez pas forcément à vivre avec chacun pour l’aimer.

Comprenez cela, vous pouvez aimer quelqu’un que vous ne voyez jamais c’est-à-dire ne lui vouloir aucun mal mais dans la forme, avoir décidé par le personnage que ce n’était pas opportun de le voir mais c’est quand même de l’amour, vous ne reniez pas sa présence, vous dites simplement que vous êtes unis à cette personne mais vous la libérez de votre conscience, vous la laissez libre d’agir dans le sens qu’elle désire, c’est important.

L’alchimiste en vous transforme par le soufre la souffrance. Chaque souffrance, chaque maladie contient une information sur votre royaume, sur ce qui ne va pas de la manière souvent la plus symbolique qui soit.

Plus vous acceptez votre aspect divin plus vous rayonnez et plus votre système immunitaire interne va se renforcer, parce qu’il lui faut de la Lumière, parce qu’il lui faut une confiance aussi en lui, en ce peuple.

Apprenez à faire confiance à ce corps, apprenez à faire confiance en sa capacité à s’autorégénérer. La chimie n’est pas de l’alchimie. Elle fonctionne dans votre corps, ça a des effets mais ce sont les informations des molécules qui vont modifier d’autres informations d’autres molécules en en perturbant parfois d’autres. Les plantes sont plus en symbiose souvent avec votre propre énergie car elles sont dans le même élément naturel.

La conscience de l’amour en vous, j’allais presque dire l’amour de l’amour, est la pierre philosophale.

L’énergie qui manque pour transformer le plomb en or vient de votre cœur.

C’est très peu de chose, c’est très fin mais c’est une harmonie. Une harmonie entre un monde que vous voyez et acceptez comme étant votre création, une harmonie entre un monde qui se manifeste devant vous pour vous apprendre à être plus lumineux et dans cet exercice vous reconnaissez le Père Divin, la divine substance de Dieu, de cet être Je Suis. Alors vous devenez obligatoirement plus humble, plus ouvert comprenant que vous êtes cela qui fait l’expérience de Dieu à travers lui, qui fait l’expérience à la fois d’être le Divin créateur mais aussi celui qui se laisse traverser par une lumière peut-être plus forte que sa simple conscience, sans doute plus forte, sans aucun doute puisque s’il n’y a pas de doute c’est ce que vous serez.

Regardez en vous. Quand vous dites « je suis ce corps » alors vous densifiez l’information de ce corps et vous ne doutez pas être le corps. Que se passerait-il si vous doutiez être ce corps ? Ça ne veut pas dire qu’en étant l’être divin vous allez douter être ce corps mais que se passerait-il si vous ne pensiez réellement pas être ce corps ? Alors que ferait votre peuple, il n’y aurait plus de roi. Il détruirait ce corps, il s’auto-détruirait.

Respectez la Vie en vous, vous êtes aussi ce corps mais la plupart du temps vous voyez ça se passe bien.

Quand vous voulez quitter ce corps vraiment, quand vous êtes âgés parfois vous émettez cette volonté respectée et fiable de quitter ce corps, « je ne suis plus, je ne veux plus rester ». Alors votre peuple comme ça, petit à petit, va partir par cette corde de Lumière qui est la vôtre. Alors vos organes vont se mettre à dysfonctionner, même plus de manière symbolique mais simplement pour signifier votre départ.

Votre peuple vous suit dans votre royaume de Lumière. Chaque atome en vous contient une parcelle de vie et vous êtes la Vie.

La Vie suit la vie toujours.

Mais quand vous vous mettez à penser de manière constante que votre monde est difficile, qu’il ne changera jamais ou par à-coup dangereux alors vous créez un monde difficile, vous créez un monde qui se transformera par des à-coups dangereux.

Mais si vous êtes l’alchimiste du cœur, ce que je vous invite à devenir parce que c’est mon expérience de vie et que j’aimerais et suis heureux d’ailleurs de pouvoir pour une fois vous la partager.

Encore une fois, j’ai passé plein de vies à comprendre ce qu’était la matière, ce qu’était la transformation de la matière à travers l’alchimie opérative c’est-à-dire vraiment des choses assez puissantes pour finalement revenir à une certaine spiritualité.

Vous savez la conscience, l’endroit où vous avez posé votre Lumière, c’est elle qui vous montre la somme du monde intérieur que vous vous êtes créé. Cette conscience vous la montre à l’extérieur mais le projecteur il est à l’intérieur.

Alors soyez un projecteur puissant, soyez un projecteur fiable, fiable c’est-à-dire dans la durée, n’abandonnez pas quand vous semblez échouer.

La plupart du temps c’est chez un alchimiste, d’expérience encore une fois, la matière se transforme après mille essais infructueux, après avoir fait mille expériences. Mais à chaque fois que je n’ai rien lâché dans mes vies, à chaque fois j’ai réussi à transformer la matière.

La pierre philosophale je l’ai obtenue bien sûr, d’un autre alchimiste d’abord qui m’a montré que c’était possible et quand j’ai compris à l’intérieur de moi qu’un autre avait pu le faire et que donc c’était possible, quand j’ai accepté cette possibilité, quand je me suis marié intimement par la Lumière avec cette possibilité alors j’ai réussi. Alors de mon creuset j’ai fait de l’or mais ça n’avait plus aucun intérêt.

Je savais que cette transformation intérieure était encore plus puissante que toutes les matières. Je savais que je pourrais créer toute expérience comme je le désirais car il n’était pas plus dur de faire de l’or que de créer une expérience dans la matière. C’était la même méthode, c’était la même transformation passant par le cœur.

Ouvrir votre cœur c’est vous ouvrir à tous les possibles. Aimer ce monde c’est aussi le pardonner, c’est l’accepter tel qu’il est quelque part.

Je vais vous répéter une dernière fois le chemin que je vous propose maintenant.

En vous, ressentez l’énergie de la Vie puis pardonnez, libérez, puis positionnez une idée, un concept constant, puis ne lâchez pas cette idée de jour en jour, même si tout ce que vous voyez semble s’opposer à cette idée « je ne lâche pas », ne lâchez pas, continuez n’abandonnez rien, n’abandonnez pas forcément votre travail mais gardez votre idée et regardez comme, petit à petit et par ce que vous appelez coïncidence elle va se manifester. C’est pas une coïncidence, la Vie répond à la vie.

Et si vous êtes capable de temps en temps de dire « Je suis la Lumière et la Vie » et de comprendre que cela est vrai alors vous accélèrerez le processus alchimique en vous.

Ceci devait être donné maintenant et je vous remercie très humblement de votre écoute.

—-

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner
copie aux conditions suivantes:
-qu’il ne soit pas coupé
-qu’il n’y ait aucune modification de contenu
-que vous fassiez référence à mon site http://sylvaindidelot.com/
-conférences: http://sylvaindidelot.com/conferences/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email