Transmis par Bertrand Duhaime

SE PRÉPARER AU GRAND ÉVÉNEMENT: VOUS COUVREZ LES DERNIERS DES DERNIERS KILOMÈTRES DE VOTRE PARCOURS IMMÉMORIAL…

Prévisions mensuelle du mois de juin 2015

Note: En raison de l’importance et de l’imminence de l’«Événement», si longuement annoncé et publicisé, nous croyons que s’impose, dans l’Amour pur, qui est d’abord échange et partage de la Vérité dans la pureté d’intention, la publication pour tous du texte précédent, habituellement réservé aux abonnés. Nous invitons toutefois tous les lecteurs à éviter de se former la moindre idée ou la moindre attente relative à cette occurrence, ce qui pourrait en fausser les résultats, même emprisonner dans le schème conçu ou imaginé mentalement. Ils gagneraient à plutôt s’y préparer en méditant sur le dessin symbolique qui précède l’article, qui illustre ce phénomène sacré et mystérieux, afin de se laisser imprégner de ses vibrations et de mieux le vivre au jour du 30 juin.

Présentement, c’est l’Amour, source de l’ouverture de la conscience et de l’exercice de l’équité, qui fait le plus défaut dans votre monde. Vous devez comprendre que l’Esprit de vie, qui est présent en chacun de vous, sait, en toute certitude, qu’un monde dans lequel vous mettez l’Absolu et cherchez la fusion des êtres, dans lequel vous acceptez les différences apparentes et respectez pleinement l’autre, est possible dans votre règne d’existence, malgré vos divergences de points de vue et vos provenances stellaires très variées. Mais vous devez commencer par vous accepter tel que vous êtes, vous aimer vous-mêmes, bien prendre soin de vous, pour mieux comprendre l’importance du respect mutuel, en acceptant la nécessité de modifier votre mode de pensée et votre régime de vie, afin de vous conformer à la nouvelle dynamique énergétique de votre monde.

N’est-ce pas la raison pour laquelle vous avez tous choisi de vous incarner à cette époque, parce qu’au plus profond de vous, vous saviez que vous pouviez changer quelque chose dans le degré de connaissance de vous-même et d’accueil, afin de rétablir promptement la Conscience de l’Unité dans votre propre univers et sur la Terre entière? À cette fin, vous devez abandonner votre histoire ancienne, autant que celle des autres, et vous devez regarder au-delà de toutes ces expériences passées pour saisir, dégagé de tout préjugé, dans une compréhension supérieure, toute la Vérité de Cela que vous êtes et de Cela qu’ils sont et de ce que vous êtes vraiment en train de faire ensemble, au-delà des apparences.

Au cours des derniers mois, nous vous avons souvent incité à vous rapprocher de la Nature dans ses secteurs les plus purs ou les moins fréquentés. L’explication réside dans le fait que des énergies de qualité supérieure ont balayé votre planète et imprégné tous les êtres terrestres, sauf que les cristaux, les minéraux, les plantes et le animaux, qui ne leur opposent pas de résistance, à défaut de conscience réflexe, même s’il la craignent parfois, les intègrent, les assimilent et les partagent mieux, et d’une manière remarquable, même impressionnante, que les êtres humains qui bloquent tout avec leurs analyses, questionnements, déductions, inductions, interprétations, cogitations, interprétations. Mais vous pouvez également compter sur ce fait que le concours des esprits de la Nature, avec les animaux, s’est amélioré parce qu’ils ont accepté un nouveau contrat d’assistance et de secours auprès de l’humanité, un contrat dont ils s’acquittent plus ou moins ouvertement auprès de vous, selon le degré de votre réceptivité intérieure.

Quoi qu’il en soit, à mesure que le moment de «L’Événement», c’est-à-dire de la Grande Convergence, approche, la fébrilité ou l’enthousiasme montent en vous, mais pas chez tous.

Il faut rappeler que la Grande Convergence représente la fusion du passé, du présent et du futur dans l’Instant présent, ce qui permet le rétablissement de l’Ordre cosmique, par un alignement du système solaire sur le Grand Soleil cosmique central, qui rétablit le Règne de la Volonté de l’Absolu sur Terre comme au Ciel. Il s’agit donc de la réintégration du système solaire dans l’Ordre parfait de la Création galactique et cosmique.

Pour certains, il semble que les prévisions de l’imminence du réveil de l’humanité a été particulièrement exagérée et ils en viennent à préférer croire qu’ils ont mal interprété les données de leurs sens et que, après une observation objective, rien de notable ne s’est produit et que rien de significatif ne s’annonce vraiment. L’expérience troublante du solstice de 2012, qui n’a pas amené la Fin du Monde, telle qu’annoncée, n’atteste-t-elle pas des faussetés des divers messages des Sages du passé et des médiums actuels?

Pourtant, il existe une date butoir pour le Salut, dans l’Esprit du Créateur!

CONVERGENCE-225x300En 2012, la Fin du Monde n’est pas arrivée, mais la fin d’un monde s’est produite, sauf qu’elle ne s’est pas produite conformément aux attentes des gens qui interprétaient mal les messages du passé, dont plusieurs étaient devenus caducs en raison du changement de la trame subtile de la Terre.

Ici, nous allons éviter de pérorer sur les événements dramatiques, plutôt bousculants, qui pourraient bientôt se produire, suite aux résultats de la Grande Convergence, qui ne pourra qu’accélérer la dissolution du vieux monde, parce que notre évocation, qui ne peut être que relative, par impossibilité de sonder la part de secret du Plan de l’Absolu, pourrait susciter plus de peur et de résistances que de joie et d’ardeur à la tâche.

Certains pourraient avoir du mal à se rappeler que, dans le présent contexte de l’Ascension, plus tout semble aller mal, mieux tout va, au sens qu’ils peuvent y trouver les signes que votre monde s’affranchit de plus en plus de ses derniers obstacles et élimine les éléments indésirables pour permettre le rétablissement du Règne de la Liberté qui imposera à chacun l’application de l’Amour et l’exercice responsable de sa souveraineté.

Mais il faut également souligner que votre besoin d’obtenir une date d’échéance pour l’accomplissement des prévisions scripturaires ou médiumniques vous préoccupe au point de vous distraire de la nécessité d’achever votre transformation, d’apporter votre quote-part à la délivrance collective, à titre de Sauveur de vous-même et de Co-sauveur de l’humanité, ce qui n’aboutit qu’à vous aveugler, à réprimer votre ardeur et à vous enfoncer plus sûrement la confusion et l’illusion.

Cependant, vous ne pouvez empêcher que vous soyez tous bel et bien impliqués dans un processus d’Éveil planétaire et systémique. Vous le souhaitez tout en espérant qu’il se produise le plus tard possible, parce que vous tenez encore à certains aspects de votre vie ancienne, surtout à ceux qui flattent vos sens et votre ego et qui maintiennent votre zone de confort, ce qui vous amène inconsciemment à traînasser, à atermoyer, à vous asseoir entre deux chaises.

Dans ce choix d’hésiter et de tergiverser, vous gagneriez à vous rappeler que, ce sur quoi vous centrez votre attention, c’est ce que vous finissez par expérimenter. Ainsi, votre délivrance ne peut se produire tant que vous n’avez pas clairement formulé votre intention de vous réveiller d’un rêve qui entretient un sort d’impuissance et de pénurie et de vous tirer de vos dilemmes ataviques. Quant à l’humanité, elle ne peut se réveiller et progresser que grâce au concours de tous ses membres, surtout grâce à celui de ses membres les plus conscients.

Au moment où j’écrivais ces mots, j’entendais un bourdonnement intense, dont je ne parvenais pas à établir la provenance ni le sens, mais si distrayant et dispersant qu’il m’impose de chercher l’origine de ce phénomène phusique. C’est ainsi que, attiré par le comportement de l’un de mes chats qui cherchait à se hisser à la fenêtre à laquelle je tournais le dos, j’en ai découvert la source. Une petite guêpe, enfermée entre les vitres entrebâillées, tentait désespérément de se tirer de sa prison, mais, attirée par la lumière intense de l’extérieur, elle ne savait qu’arpenter la vitre de gauche à droite et de bas en haut, au risque de s’épuiser, sans cesse rebutée par ses rebords qu’elle n’osait franchir. Je me suis dit qu’elle donnait une excellente image de l’état de nombre d’êtres humains qui sont à la fois attirés par la Lumière nouvelle, mais qui persistent à arpenter les sentiers battus de la vieille histoire humaine, croyant, dans une certaine pensée magique, que le changement de monde va se produire de lui-même ou par le salut d’une interposition de personne, donc sans qu’il aient à mettre le prix d’abandonner leurs vieilles conceptions et leur vieux mode de vie, d’explorer des sentiers nouveaux, hors de leurs conceptions habituelles, forcément trop étroites et trop prévisibles.

D’après le constat de leurs yeux physiques, plusieurs commencent à remettre en question leur participation à l’engendrement du Nouveau monde, se disant qu’ils se sont probablement trompés dans leurs choix de servir le monde à cet effet, parce que, à bien observer, la tâche se démontre bien lourde et que, de toute manière, malgré leurs efforts antérieurs, rien n’a changé autant qu’ils l’auraient voulu.

Mais, à leur décharge, il faut dire que, au bord de l’épuisement, plusieurs d’entre eux en ont marre de vivre de promesses et de souffrir encore et encore de différentes manières, à cause des ajustements constants aux nouvelles énergies de leurs corps physique et sensible, mais aussi parce qu’ils en ont assez de s’y prendre seuls, quand ils se sentent comme abandonnés du Ciel et de plus en marge des préoccupations de la masse humaine. Car, à l’intérieur, tout leur donne le sentiment d’être très différents des gens qui les entourent, comme s’ils appartenaient à une espèce unique, du moins dans leurs motivations, au point que, parfois, ils ont le sentiment ne plus se reconnaître dans les constants allers et retours entre les mondes, dans certains de leurs comportements humains, surtout dans leurs mouvements de colère irrépressibles et dans leur dédain des contingences reliées à la densité et à la dualité.

Au-delà des apparences, vous n’êtes jamais séparé de l’Absolu, d’où vous n’êtes jamais seul dans vos entreprises, sauf que si vous centrez votre attention sur son absence et sur les difficultés présumées de l’ascension spirituelle, c’est ce vide apparent que vous allez ressentir et ces difficultés que vous allez vivre, rien que pour vous tout seul, en marge de ceux qui, pouvant s’extraire de l’Illusion, prennent allègrement leur envol dans une réalité tellement plus subtile que celle dans laquelle vous continuez de croire agir et exister en ce moment. Car le monde auquel tous vos continuent de vous faire croire, par atavisme, ne comporte plus que si peu de vitalité et de réalité.

Dieu, qui est Amour dans son Essence ou son Énergie pure, est, tout simplement, tout ce qui existe : il est omniprésent, omniscient, omnipotent, omniagent, infini et d’un pouvoir illimité en tout. Il vous contient, vous enveloppe et vous étreint constamment, éternellement, dans une plénitude, une félicité infinie, une harmonie parfaite, une perfection absolue et immuable. Cela que vous êtes ontologiquement ne change jamais, ne peut être ni altéré ni modifié.

Alors, où réside votre dernier problème? Dans le fait que vous méconnaissez vos sublimes facultés et que vous ignorez la manière de vous en servir. Pourtant, à chaque retour en incarnation, vous n’expérimentez jamais qu’une obnubilation bien passagère, tout à fait réversible, comme un intermède de la Pleine Conscience, car il ne s’agit que d‘une défaillance temporaire de votre Conscience divine, à la manière d’un trou de mémoire agaçant, parce qu’imprévisible. Soyez donc assurés que vous êtes tous sur le point de vous réveiller, de reconnaître la Réalité cosmique, de vous élever dans la Conscience de l’Unité, même ceux qui tiendront à poursuivre leur expérience dans la densité, avec son jeu de conséquences, ce qui vous remplira d’un sentiment de grand accomplissement. En cela, la Grande Convergence va accélérer de beaucoup les processus d’Éveil et aider à découvrir les bienfaits de l’Ère de Grâce qui se poursuit.

De plus en plus, vous n’en pouvez plus de sentir que votre corps se flétrit et sembler vous lâcher, parce qu’il ne réagit pas comme dans votre ancienne expérience, à force de vous sentir souvent pris de vertiges, de nausées, de diarrhées, de troubles de la vision, de maux de tête, de douleurs articulaires, de troubles musculaires, notamment de crampes, de maux de dos… sans oublier ces vilains trous de mémoire qui se multiplient. Depuis deux ans, vous avez connu une montée sans précédent des cas de réactions allergiques qui visent à vous faire comprendre que vous gagneriez à changer votre mode de vie et vos règles d’hygiène, votre manière de vous alimenter, votre relation avec la Nature, votre manière d’interagir avec vos semblables et à sérieusement vous occuper de vous, sans culpabilité, dégagé des attentes et des problèmes d’autrui.

Dans ce contexte, en raison d’un certain sentiment d’impuissance, plusieurs se résignent de plus en plus à leur sort, comme si la dépression les envahissait, ce qui les amène à négliger leurs besoins fondamentaux, avec certaines tâches prioritaires, ou, à l’inverse, à chercher une compensation dans des stimulations extérieures puissantes, mais si répétitives et futiles.

Chose certaine, pour la plupart, vous ne vous reconnaissez plus dans cette impression de vous perdre, de marcher à coté de vous, de devenir un étranger pour vous-même, parce que, pendant que votre corps, dans lequel vous vous sentez à l’étroit ou trop hors de lui, se désagrège de votre vivant au lieu de se régénérer. D’autres connaissent des nuits si agitées et font des rêves si aberrants qu’ils ont du mal à récupérer, qu’ils réprouvent le sommeil ou qu’ils en viennent à désespérer d’eux-mêmes dans l’image personnelle qu’ils dégagent de ces incursions nocturnes dans les Archives akashiques.

À vrai dire, vous ne vous illusionnez pas sur votre état, mais vous ne sombrez pas non plus, comme vous pourriez le croire, dans une grave pathologie qui pourrait envahir tout votre corps et vous faire trépasser subitement. Depuis le début de l’année, par paliers intensifs, réguliers et répétés, l’ascension spirituelle de la Terre s’est accélérée, ce qui n’a pu qu’impliquer ses habitants, causant des désordres de diverse intensité dans le physique et le psychisme, par exemple le réveil d’anciennes peurs ou la montée d’émotions intenses comme sans motif. Pendant ce temps, votre corps physique devient plus subtil, rendant à la Terre ce qui appartient à la Terre, mais se reconstruisant dans l’éthérique, un plan plus élevé.

Mais les énergies nouvelles ne cessent de s’amplifier et d’en rajouter, sans trop tenir compte de vos problèmes d’intégration et d’assimilation. C’est ainsi que vous avez franchi un nouveau palier lors de la puissante Super Pleine Lune du 2 Juin et que vous allez en franchir un autre encore plus important et puissant, au moment de l’ouverture du Portail du solstice du 21 juin. L’écart énergétique entre l’ancienne réalité et le Monde nouveau devient tel que la fracture ou la séparation de l’humanité va s’y compléter.

Pour ainsi dire, depuis quelque temps, vous êtes plus proches de vos corps subtils que de votre corps physique, ce qui fausse vos perceptions et vous donne cette impression d’étrangeté. En cela, les malaises que vous éprouvez ne peuvent durer que le temps que vous vous inquiétez et que vous tardez à décrocher de l’ancienne réalité, ce qui s’impose, si vous maintenez votre choix de continuer à servir la planète au plan où vous trouvez encore. Sans compter que l’expression de vos frustrations, dans la colère ou le mépris de vous-même, en raison d’une certaine culpabilisation, au lieu de croître dans la neutralité, ne peuvent plus convenablement vous servir d’exutoire ou de soupape de défoulement, d’où ils ne peuvent plus qu’aggraver vos problèmes et vos maux.

Dans votre parcours ascensionnel, le mois de mai vous a été d’un grand secours parce que, à travers les dispersions d’énergie céleste, qui a fait changer les modèles de référence, une somme colossale d’énergie ancienne, fondées sur la dualité, a disparu de la planète. Comme les plaques tectoniques des profondeurs intérieures ont bougé, chez la plupart des êtres humains, ainsi la Terre a-t-elle répondu par des séismes, des éruptions volcaniques, des dérèglements de la température. Ces activités telluriques correspondent à l’effondrement des systèmes de croyance désuets et des perceptions limitées qui ont forcé un changement de direction afin de conformer l’humanité à l’orientation véritable que vous devez prendre.

La meilleure manière de résumer les expériences du mois qui vient à peine de s’achever, serait de dire qu’il vous a permis de couvrir les derniers kilomètres de votre ancien périple et qu’il vous a établis dans l’ordre des nouveaux commencements. Sauf que les phases d’achèvement ne vont pas d’elles-mêmes, impliquant plutôt un engagement personnel de bien se centrer sur ses nouveaux objectifs et de produire les efforts indispensables pour les atteindre.

Chez la plupart des êtres humains, à travers des moments de ressac extrêmement variables, entrecoupés de moments de calme relatif si bienfaisants, parce que, enfin, tout s’y passait en douceur, il s’est produit plus de choses que vous ne pourriez le croire, autant en vous qu’autour de vous et sur de multiples plans. Par moments, vous vous trouviez si occupés que vous en veniez à croire que vous alliez atteindre un stade d’épuisement qui vous forcerait à tout abandonner. C’est probablement l’intuition que vous approchiez de la ligne d’arrivée qui vous a permis de poursuivre vos tâches extérieures et d’assumer un grand nombre de transactions intimes, de l’ordre du détachement et du délestage. Mais, au moment où vous alliez croire ne plus pouvoir faire un pas de plus, une bonne bouffée d’air frais, émanant soudain d’un autre plan, désormais si rapproché, vous redonnait du courage et remontait votre taux énergétique.

Tout au long du mois, plusieurs êtres humains n’ont pu que constater le fait que la réalité ancienne n’existe plus et qu’ils ne peuvent aucunement chercher à retourner en arrière. Du coup, dans la révélation d’une plus large part de la Réalité véritable, qui leur laissait découvrir leurs nouvelles possibilités, avec ce qui s’annonce pour eux, ils ne pouvaient que comprendre à quel point ils avaient progressé dans le décor du Monde. Leurs expériences les ont aidés à se préparer à la Grande Convergence qui va enfin se produire en juin, mais qui, une fois de plus, ne correspondra peut-être pas aux attentes trop précises ou trop humaines de certains, comme ce fut le cas lors de l’entrée dans l’Ère nouvelle, en 2012.

En ce moment, vous ne pouvez plus vous permettre de lésiner et d’atermoyer, vous devez résolument emprunter la Voie nouvelle. Plusieurs civilisations anciennes se souviennent très bien d’une expérience antérieure, similaire à votre fin d’un monde actuel. Elles rappellent que les gens qui y ont survécu étaient ceux qui détenaient une ouverture au sommet du crâne parce qu’elle leur permettait de capter les avertissements de leur Savoir intime et de connaître le lieu où ils devaient se rendre pour s’assurer la protection. L’humanité terrestre se retrouve à un semblable carrefour, qui signale la fin du règne de la densité et de la dualité, et elle peut tirer les informations dont elle a besoin du Savoir de son Cœur sacré qui ne peut la tromper dans la direction qui s’impose à elle.

Déjà, plusieurs d’entre vous bénéficient d’incitations intimes puissantes de ce genre, mais ils ne leur portent que partiellement attention, ce qu’ils ne pourront que bientôt regretter. Un peu partout dans le monde, à l’écoute de leur Savoir intime, des êtres en affinités spirituelles se regroupent pour favoriser, dans la collaboration, l’engendrement du Nouveau Monde. Sauf que, dans l’égoïsme de l’individualisme et l’arrogance égotique d‘une supériorité présumée, ils risquent de s’effriter complètement parce que leurs membres restent trop attachés à ce qu’ils croient les distinguer du peuple qui les entoure, comme à ce qui comble d’abord leur mental, leurs sens et leurs élans émotionnels. Comme ils ne songent pas à remettre en cause la voie étrange qu’ils suivent, un chemin qui les fait pourtant dévier insensiblement du But ultime, ils s’exposent à se perdre et à grandement souffrir.

Au début de leur quête spirituelle, la plupart des chercheurs espèrent découvrir les secrets qui transformeront leur existence du tout au tout. Sauf que, d’une part, ils ne réalisent pas qu’ils tiennent tellement à leurs conceptions de la vie, qu’ils font preuve d’étroitesse d’esprit, même en présence d’un Sage Initié, c’est-à-dire d’un relai incarné de la Hiérarchie divine. D’autre part, ils ne s’intéressent à cette expérience que dans la mesure qu’elle prendra la forme très limitée de leurs attentes spécifiques et qu’elle ne bouleversera pas trop leurs habitudes et leurs croyances, qu’ils prennent pour des certitudes d’expérience. Combien de gens gobent tout ce qu’ils lisent, mêlant tout, non parce qu’ils peuvent en saisir la part de vérité, mais parce que cela leur plait, flatte leur vanité, va dans le sens de leurs préjugés et de leurs stéréotypes.

C’est le lot de la plupart des aspirants qui ne se lancent pas dans une quête de Vérité, mais qui cherchent la confirmation de leur présumée vérité. Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que ces gens changent et se transforment en co-sauveurs de votre planète parce qu’ils vont tous finir par se désister, quittant les montreurs de Voie parque d’autres appels, plus terre-à-terre, les sollicitent plus fortement que l’Idéal, ou que leur ego les amène à prendre la fuite dans l’expression des plus fallacieux et des plus lâches prétextes, parce qu’ils sont plus enclins à prendre le meilleur de tous les mondes qu’à jouer les pionniers et les défricheurs.

Cela rappelle à notre messager ces gens qui quittaient l’ashram de son Maître parce que celui-ci fumait et mangeait de la viande, ce qui, à leur avis, par contamination de l’image standardisé que donnent les Maîtres d’Orient, souvent des imposteurs, ne correspondait pas à leurs idées préconçues relatives à ce que doit être un Guide spirituel. N’est-ce pas préférer le contenant au contenu, refuser la Lumière en raison d’un emballage qui ne plaît pas, comme on jetterait une pomme entière qui présente une légère meurtrissure ou un petit défaut.

Cela lui rappelle aussi les gens qui, dans l’exercice de son propre ministère — car il a toujours conçu la mission qui lui avait été confiée et qu’il avait acceptée avec tant réticence comme un ministère sacré – se sont écartés de lui parce que ceux-ci n’appréciaient pas le comportement de certaines personnes qui suivaient son enseignement. Ils les considéraient comme trop bornés, trop abusifs ou trop ténébreux pour eux, comme si le devoir d’êtres lumineux de leur genre, s’ils l’étaient vraiment, n’était pas de l’accompagner et de rayonner leur lumière jusqu’à ce que, par leur contagion subtile, ils contribuent à les transformer. D’autres quittaient dès que, par le recours à une technique spirituelle, ils étaient parvenus à s’attirer ce qui représentait la priorité de leur vie, la plupart du temps un partenaire à parasiter ou à embêter, mais pas forcément le But ultime de leur vie, n’osant jamais revenir, dans leur courte honte, lorsque leur mauvais choix tournait à l’échec retentissant.

Ce sont ces gens qui ont toujours agi à la manière de vagabonds spirituels ou de brebis errantes qui ne cessent de passer d’un groupe à un autre, pour en évaluer l’enseignement à partir de leurs faibles lueurs, ne trouvant jamais, selon toute apparence, celui qui est à la hauteur de leurs futiles aspirations En général, plutôt soupçonneux et méfiants, ils redoutent d’être endoctrinés, manipulés, exploités ou dominés, refusant de s’attacher à un mentor particulier au moins le temps d’ébranler leurs fausses certitudes et de se donner de la profondeur, ce qui les amène rapidement à contester son enseignement ou à lui trouver tous les défauts.

Ainsi va le monde lorsqu’un être divin illimité se prend pour un faible être humain bien impuissant et limité qui, en réalité, ne veut pas vraiment se tirer de sa piètre condition et prendre de l’envergure. Alors, comme le pauvre, dans sa frustration, il trouve toujours tout trop cher ou il s’insurge contre toute appel à contribution dans les échanges, plutôt que de changer sa situation de pénurie et de ressentir la joie du partage sans attente ni jugement qui amène les énergies à circuler pour toujours, engendrant abondance et prospérité.

Mais ces explications n’excluent pas qu’une large part de ces «marchandeurs» de la spiritualité développent des comportements erratiques du genre simplement parce qu’ils ont peur de ne pas parvenir à se créer le genre d’existence qu’ils convoitent. Ils n’osent pas aller jusqu’à croire qu’il relève de leur responsabilité de réaliser, sans compromis ni concessions, leurs rêves les plus fous ou de combler leurs aspirations les plus nobles. Pourtant, ce temps est arrivé! Dans la fusion du Ciel et de la Terre qui se produit en ce moment, malgré le paradoxe des vicissitudes apparentes du monde extérieur, parce que trop d’humains ne veulent pas lâcher le morceau, peut désormais s’engendrer la réalité nouvelle, tout à fait sublime, de son paradis terrestre.

Le défaut d’attention au Savoir du Cœur sacré peut avoir d’autres conséquences. Ainsi, dans leur course aux déceptions, malgré leurs longues années d’étude, où ils interprétaient les principes plus qu’ils ne tentaient de les comprendre et de les ressentir, certains être en instance d’Éveil n’ont pu faire autrement que de se rendormir. Ceux-là n’ont pu rien faire pour sortir du sentier qu’ils suivaient, parce qu’ils y étaient trop attachés, d’où ils n’ont pas réussi à s’extirper du décor du vieux monde, pourtant en dissolution avancée. À moins que, parvenus à un état de plateau, d’autres, dans cette négligence, se soient simplement laissé distraire de leur Grand But, de nouveau envoûtés par les plaisirs et les mondanités du monde.

Celui qui abandonne la voie du mental et des sens, pour suivre la Voie du Cœur, ne peut que s’attendre à être guidé dans des directions nouvelles, ce qui implique l’abandon du sentier qu’il suivait jusque-là, puisque, chez celui qui n’y est pas comblé et n’y trouve pas les secrets de la Réalisation, seul le changement peut apporter du changement, la nouveauté produire de la nouveauté, le détachement redonner la liberté. Cette Voie ne peut que tirer des bien relatives et précaires zones de confort du statu quo. Pour ainsi dire, elle élargit les frontières de tout univers trop limité jusqu’à sa rupture, lui donnant accès à une Réalité illimitée, accroissant de manière exponentielle ses potentialités intimes. Autrement dit, elle l’incite à s’essayer à des choses auxquelles il ne s’essaierait pas spontanément, le rendant vrai et réel au-delà de ses espérances.

Celui qui s’est engagé sur la Voie nouvelle, qui tire du régime simplement évolutif, pour le faire entrer dans la dynamique ascensionnelle, doit savoir prendre des risques calculés, donc s’investir dans l’audace, mais sans témérité, même s’il ne devait pas obtenir de son choix les résultats escomptés. C’est-à-dire qu’il doit apprendre à faire confiance au point de se sentir bien, même quand il ne sait pas ce qui peut lui arriver, se fiant que sa pureté d’intention le sauvera toujours du pire.

Cela implique encore qu’il se lance dans le feu de toute action qui peut le rapprocher de son but en y mettant tout son être, autant que tous les efforts requis. C’est la seule manière de sortir des cercles vicieux et de se détacher de l’influence des êtres médiocres, qui savent souvent s’activer pour convaincre que la Vérité réside dans la force du nombre et que, ailleurs, on ne peut trouver que de la fausseté, simplement parce qu’ils ne peuvent pas encore, comme règle générale, se soustraire à la loi du moindre effort. En raison de sa paresse, de sa complaisance, de sa résignation, de sa peur du rejet et de son esprit grégaire, le troupeau, humain, tel que le percevait Jésus, aide rarement à découvrir la vraie direction qu’il faut suivre pour se rapprocher de la Demeure véritable, qui permet de s’entourer de ses vrais alliés, préférant se soumettre aux rituels et aux prescriptions d’un prêt-à-croire qui limite les efforts et ne mène nulle pas.

Il vous a été dit de cesser d’agir et de vous démener de toutes les manières pour apprendre à Être pleinement. Cette recommandation implique que vous vous laissiez porter par le courant de la Vie, mais sans oublier de pagayer jour et nuit, dans les passes où cela s’impose. Vivre n’est pas se laisser exister ou subsister, c’est vibrer à plein cintre! Mais encore faut-il apprendre, dans l’expérience quotidienne, la manière de vibrer à plein cintre, en se concentrant entièrement sur la tâche du moment présent. Dans la présent phase ascensionnelle, cette incitation urgente de découvrir sa nouvelle voie ne contribue pas uniquement à combler d’aise, elle se démontre essentielle pour celui qui veut éviter de rester piégé dans la dualité et de se rendormir. Le temps est venu d’engendre une Réalité nouvelle, ce que vous pouvez parfaitement faire.

Vous devez savoir que les pôles de votre planète ont basculé en 1972, ce qui vous dispense de continuer à attendre ce phénomène qui, comme toute vérité spirituelle, représente, d’abord, une réalité plus symbolique que concrète. C’est à ce moment que, conformément à la prophétie Inca, le rayonnement de l’Himalaya s’est déplacé vers la Vallée sacrée des Andes, là «où deux rivières se rencontrent». Vous devez donc éviter de vous inquiéter des phénomènes étranges, mais apparemment catastrophiques, qui continuent de transformer la région de l’ancien «Toit du monde», formé par le Tibet, le Bhoutan et le Népal.

Cette région ne peut que continuer à démontrer ce qui, sur Terre, doit disparaître de la compréhension spirituelle de l’humanité, parce qu’il s’agit de principes faux ou périmés, afin de permettre l’émergence de la spiritualité nouvelle, lumineuse, qui ne représente qu’un mode de vie impliquant, au quotidien, la globalité de l’être. Cette transformation de cette partie de l’Orient a commencé avec l’établissement de l’hégémonie chinoise sur le Tibet, en 1955, une intervention politique qui a complètement perturbé la spiritualité locale. Dans cette perspective, les séismes récents qui se sont produits au Népal, détruisant un nombre considérables de sites religieux, appartiennent à une séquence de phénomènes de nature à attester que l’ancien Siège suprême de la spiritualité terrestre s’est déplacé d’Orient en Occident, d’où ses anciennes fondations doivent être rasées pour qu’une autre réalité, qui puise instruire les hommes, y apparaisse.

Mais il faut préciser que le Nouveau Pôle énergétique du monde, désormais ancré en Amérique du Sud, ne se localisera pas vraiment en cet endroit, pour former un nouveau Toit du Monde, il va s’agrandir aux dimensions de la Terre entière, grâce aux efforts concertés des membres de l’humanité, désormais appelés à agir comme un Seul Être. Ces transformations récentes vous signalent plutôt le sérieux de l’appel, lancé à tous les humains, de se faire des Ancreurs de la Lumière, là où respectivement ils habitent, dans une participation empressée sans laquelle le passage définitif dans la Réalité nouvelle ne peut se produire. Cela impose d’abord que tous ceux qui comptent s’engager dans ce plan divins se démontrent plus amoureux, plus vrais, plus engagés, donc plus actifs, plus forts, plus profonds, plus transparents et limpides, plus purs, plus vrais, plus réels, mais sans attentes ni préjugés.

La Grande Convergence oblige, chaque être incarné doit immédiatement s’extirper de la fausse matière et élever chaque élément de sa vie dans un plan supérieur de la Conscience cosmique.

Celle-ci se prépare déjà depuis plusieurs mois, ce que certains ont bien ressenti dans la fébrilité intérieure qui montait en eux. Elle impose que vous vous hâtiez de mettre la dernière main à ce qui doit être complété afin de vous libérer pour cet événement qui, comme plusieurs le savent, va se produire à la fin du présent mois. Par allégorie, on peut dire que, déjà, des cavaliers, en provenance de toutes les directions de la planète ont enfourché leur monture et qu’ils chevauchent allègrement vers ce point de réunion et de fusion, même s’ils ne connaissent pas encore leur destination ultime.

Les aspects conjugués de la Grande Convergence font ressentir où trouver la Direction véritable, la seule direction que l’humanité peut présentement prendre. Ce événement grandiose importe en cela qu’il va produire le puissant changement collectif que tous les êtres humains attendaient depuis si longtemps et qu’il va transformer de fond en comble la vie de chaque être. Beaucoup d’éléments de leur vie vont trouver leur véritable place dans un ressenti intime de justesse, accompagné d’une grande détente et d’un grand bien-être, et vont aider à découvrir les repères et les coordonnées de la Vie nouvelle. Elle va définitivement immerger les êtres dans la Réalité nouvelle forçant la révélation de nouveaux aspects de leur être.

Cette échéance, assez imminente, impose aux êtres plus conscients qui comprennent ce qui se passe de prendre les bonnes décisions : ils doivent préciser clairement leur choix de s’agripper fermement à l’ancien monde de la densité et de la dualité, déjà moribond, ou d’habiter pleinement le Monde nouveau, avec les conséquences naturelles qui surgiront de chacun de ces choix diamétralement opposés. Mais celui qui choisira de compléter son passage dans le Monde nouveau devra attester de sa pureté d’intention, comme de l’authenticité et de la sincérité de son choix, en se lançant résolument dans l’action conséquente. Soulignons que le point culminant de cette expérience collective, qui se déroulera en deux phases, en juin et juillet, s’atteindra le 30 juin, produisant déjà des répercussions de dimension planétaire. Ce point franchi, la migration vers leur position véritable des êtres humains va commencer pour de bon.

Nous pourrions dire que juin va établir les fondements de la Grande Convergence, tandis que, la fin de juillet, va en assurer l’émergence.

À ce moment, plusieurs d’entre vous pourraient avoir l’impression d’être devenus des êtres nouveaux placés devant une superbe toile blanche, appelés à y peindre et à y amorcer, du coup, l’histoire d’une vie complètement nouvelle. Pour le moment, en raison de sa part d’inconnu, votre Destination ultime, avec sa part d’inconnue, peut rester une occurrence assez floue ou hypothétique et comporter, en conséquence, des tenants et aboutissants qui pourront vous surprendre. Pour l’instant, il n’empêche que, bien que vous ne sachiez qu’elle s’en vient que de l’intérieur, grâce au Savoir de votre Cœur sacré, vous trépignez presque d’impatience dans votre aspiration immémoriale à procurer à la Terre un sort glorieux et à vous assurer personnellement un bien plus grand bonheur.

Au fur et à mesure du déploiement du mois de juin, vous allez ressentir un grand sentiment d’accomplissement. Pendant que, en ce moment, vous franchissez les derniers kilomètres d’un long pèlerinage en incarnation, vous allez mettre la dernière main à beaucoup de tâches en cours, ce que nous rappelons être une préparation individuellement nécessaire pour celui qui veut tirer tous les fruits de la Convergence. Il se peut que vous ayez l’impression qu’il vous reste mille choses à faire pour vous assurer la moisson de ces bienfaits ou bénéfices, mais, vous pouvez vous rassurer, d’une manière ou d’une autre, vous allez parvenir à tout mener à terme ou vous réaliserez la futilité de ce que vous pensiez qu’il vous restait à faire. Dès lors, vous verrez la Lumière briller au bout du tunnel.

Les énergies du présent mois vont se révéler de plus en plus fraîches, légères et pures, comme si vous aviez été entièrement lavé, poli, purifié, complètement revigoré et régénéré. Et vous allez ressentir que grandit peu à peu une fébrilité dont vous ignorez largement la raison. Bien que vous soyez très occupé, vous allez faire l’expérience d’un grand calme intérieur, démontrant ainsi que vous avez grandement avancé dans l’intégration des nouvelles énergies et du rétablissement dans l’équilibre. En vous, vous allez découvrir des aspects plus véridiques de votre réalité, des aspects qui vont vous paraître tout à fait convenables et naturelles.

Le mouvement rétrograde de Mercure, qui va se poursuivre jusqu’au 11 du mois courant, va vous assurer la préparation dont vous avez besoin pour vivre la Grande Convergence, du fait qu’il va produire en vous davantage qu’une révision d’usage avec déviation ponctuelle et temporaire. Car il va surtout vous permettre de jeter un regard nouveau un peu sur tout, ce qui va élargir votre perspective par rapport à vos expériences antérieures. Vous avez déjà commencé à les réviser, surtout à travers des expériences oniriques qui vous ramènent, en séquences agréables ou désagréables, des souvenirs d’un lointain passé.

Pour ce qui a trait aux séquences désagréables, destinées à faire remonter des expériences antérieures douloureuses et réprimées, qui avaient fait surgir un sentiment d’impuissance, d’abandon ou de culpabilité, la conséquence de votre impossibilité à les harmoniser dans l’immédiat, vous y parviendrez sans trop d’inconvénients, en raison du décalage qui vous rendra difficile la tâche de vous reconnaître dans ces passages étranges dans lesquels vous ne vous maîtrisiez pas et qui vous avaient constitué prisonnier d’un certain passé sombre. En pareille occasion, vous gagnerez à exprimer votre reconnaissance pour ces expériences agréables ou désagréable, pour ce qu’elles ont instruit, rendu plus fort, plus sage ou plus heureux, et pour ce qu’elles vous ont fourni une perspective agrandie de votre histoire entière en incarnation, ce qui vous permettra de mieux les intégrer. Enfin, vous allez obtenir l’occasion d’établir en vous la paix par rapport à tout votre passé.

Dès le début du mois de mai, vous avez fait l’expérience de changements de modèles énergétiques, ce qui a produit de nouvelles fissures dans le décours habituel des événements. Même minimes, ces ouvertures ont engendré des évènements inattendus et des percées de nature quantique et elles ont agrandi vos perspectives, de sorte que, maintenant, vous pouvez réaliser que le du décor du Monde nouveau comporte plus d’éléments que vous n’en aviez jusque-là perçus et que vous rêviez d’en découvrir. Vous y trouverez l’explication pour laquelle, désormais, vous allez avancer naturellement plus confiant, surtout dans la deuxième partie du mois de juin, à l’approche du fameux «Grand Évènement».

À vrai dire, le mois de juin va changer toute la donne du jeu de la vie auquel vous vous adonniez par l‘addition de nouveaux éléments, par un changement des règles, par l’adoption d’une nouvelle approche et par le choix d’une manière nouvelle de le jouer. Tout va vous imposer plus de de sérieux et de réalisme dans vos implications, mais vous allez gagner en redevenant plus naturel et en en tirant plus de satisfaction.

Vous allez constater l’accroissement d’un décalage entre ce que les moyens de communication de masse vont vous rapporter de ce qui se passe dans le monde et ce que vous ressentez qu’il s’y passe réellement. Une plus large part des vôtres échappent à la duperie des messages inventés qu’on lui fournit aux actualités parce qu’ils sont capables de lire entre les lignes et de saisir la trame de ce qui se passe vraiment. Ce phénomène représente une étape importante dans l’extraction de rets de la dualité et l’accession à la Réalité véritable.

Dans vos relations, vous devriez connaître un approfondissement de celles qui vous restent, votre cercle pouvant t s’être agrandie du retour de quelques anciens amis ou connaissances et de l’apparition de nouvelles figures, autant de gens qui se sont découverts ou redécouverts des affinités avec votre But ultime. Tout se passe comme si un nouveau groupe se formait autour de vous, un genre de collectif qui résulte du partage d’un même degré de Vérité. Mais vous saurez tout aussi bien laisser partir les relations qui ne gagnent plus en profondeur et en qualité d’aspiration.

Au cours des dernières années, bon nombre d’entre vous avez porté très loin l’art de gérer en simultané de multiples tâches, au surcroît remplies d’une infinité de détails, ce qui vous paraissait au départ, non seulement un défi colossal, même vraiment irréalisable dans le contexte de l’existence terrestre. Ce fut surtout le cas de à ceux qui se préparaient déjà à l’expérience de la Vraie Vie et qui s’étaient sincèrement engagés à engendre la Réalité nouvelle. Mais ce fut une expérience qui, en les projetant de tous côtés, qui leur a donné l’impression d’être étirés jusqu’au point de rupture, a produit d’excellents résultats, surtout dans les domaines où ils devaient accepter une transformation personnelle : ils ont dépassé leurs limites antérieures et ils ont poussé plus loin des frontières qui ont fini par disparaître.

Dans l’énergie très fine, si lumineuse et si suave du mois de juin, qui vont agir surtout à l’intérieur, un résultat de votre acceptation d’exprimer le plus largement qu’il vous est possible la Vérité et d’en assure le règne définitif, vous saisissez spontanément les moments où vous gagnez à planter des graines de la nouveauté. En juillet, vous obtiendrez déjà des résultats extérieurs, assez nombreux, de ces semailles. Il s’agit là du résultat de l’adaptation du monde entier, plus grande que vous ne pourriez le croire, aux énergies nouvelles.

À preuve, vous assisterez à un plus grand nombre de démonstrations d’amour, de compréhension et de compassion, suite à l’acceptation d’un plus grand nombre d’êtres humains d’assumer leurs responsabilités dans tous les domaines et sur tous les plans. Quant à vous, vous avez dû commencer à noter que, dans tous vos déplacements physiques et toutes vos projections subtiles, votre propre Lumière dissout spontanément les ombres, aplanit Convergence1les sentiers, harmoniser les relations et les situations.

Comme vous obtiendrez sans cesse une image plus claire du nouveau décor transfiguré qui vous entoure, vous allez penser à élaborer des plans qui favoriseront votre entrée de plain-pied dans une dimension supérieure au lieu de vous contenter d’y faire des incursions sporadiques.

En fait, le mois de juin va vous permettre de vous former une vue générale de ce qui devrait se produire dans le reste de l’année, soit de juillet à décembre, parce que vous allez parvenir à couvrir le dernier des kilomètres qu’il vous reste à parcourir.

Les énergies de la Grande Convergence vont se faire sentir à plein régime jusqu’à au milieu de juillet, alors que vous allez amorcer votre émergence spirituelle, de sorte que, au mois d’août, vous allez parvenir à régler les derniers détails du monde contingent, à rassembler les derniers morceaux de votre puzzle et à fusionner un bon nombre des fragments épars de votre être. Enfin, en septembre, pénétrant dans une partie où la Lumière du décor du Monde nouveau se fait tout simplement éblouissante, sans pourtant aveugler, vous allez commencer à explorer un territoire vierge dans lequel vous pourrez faire les premiers pas et semer les graines de ce qui est, pour vous, la Vie véritable.

Alors, accepterez-vous de faire partie de la chevauchée, qui file déjà à la vitesse du vent, pour assister à la Grande Convergence? Et, au cours des rencontres nouvelles ou des relations rectifiées, saurez-vous vibrer ensemble, de corps et d’énergie, afin de permettre que votre Centre divin vous transfigure?

Note : La première illustration du document, par ses deux cercles séparés du centre, réfère à une Convergence en préparation; la deuxième image renvoie à une Convergence complétée, en représentant du reste le symbole de méditation de l’Événement de juin courant. Il s’agit, en fait, de l’illustration de la Fusion de la Pyramide cosmique avec la Pyramide terrestre et systémique.

Note: En raison de l’importance et de l’imminence de l’«Événement», si longuement annoncé et publicisé, nous croyons que s’impose, dans l’Amour pur, qui est d’abord échange et partage de la Vérité dans la pureté d’intention, la publication pour tous du texte précédent, habituellement réservé aux abonnés. Nous invitons toutefois tous les lecteurs à éviter de se former la moindre idée ou la moindre attente relative à cette occurrence, ce qui pourrait en fausser les résultats, même emprisonner dans le schème conçu ou imaginé mentalement. Ils gagneraient à plutôt s’y préparer en méditant sur le dessin symbolique qui précède l’article, qui illustre ce phénomène sacré et mystérieux, afin de se laisser imprégner de ses vibrations et de mieux le vivre au jour du 30 juin.

Présentement, c’est l’Amour, source de l’ouverture de la conscience et de l’exercice de l’équité, qui fait le plus défaut dans votre monde. Vous devez comprendre que l’Esprit de vie, qui est présent en chacun de vous, sait, en toute certitude, qu’un monde dans lequel vous mettez l’Absolu et cherchez la fusion des êtres, dans lequel vous acceptez les différences apparentes et respectez pleinement l’autre, est possible dans votre règne d’existence, malgré vos divergences de points de vue et vos provenances stellaires très variées. Mais vous devez commencer par vous accepter tel que vous êtes, vous aimer vous-mêmes, bien prendre soin de vous, pour mieux comprendre l’importance du respect mutuel, en acceptant la nécessité de modifier votre mode de pensée et votre régime de vie, afin de vous conformer à la nouvelle dynamique énergétique de votre monde.

N’est-ce pas la raison pour laquelle vous avez tous choisi de vous incarner à cette époque, parce qu’au plus profond de vous, vous saviez que vous pouviez changer quelque chose dans le degré de connaissance de vous-même et d’accueil, afin de rétablir promptement la Conscience de l’Unité dans votre propre univers et sur la Terre entière? À cette fin, vous devez abandonner votre histoire ancienne, autant que celle des autres, et vous devez regarder au-delà de toutes ces expériences passées pour saisir, dégagé de tout préjugé, dans une compréhension supérieure, toute la Vérité de Cela que vous êtes et de Cela qu’ils sont et de ce que vous êtes vraiment en train de faire ensemble, au-delà des apparences.

Au cours des derniers mois, nous vous avons souvent incité à vous rapprocher de la Nature dans ses secteurs les plus purs ou les moins fréquentés. L’explication réside dans le fait que des énergies de qualité supérieure ont balayé votre planète et imprégné tous les êtres terrestres, sauf que les cristaux, les minéraux, les plantes et le animaux, qui ne leur opposent pas de résistance, à défaut de conscience réflexe, même s’il la craignent parfois, les intègrent, les assimilent et les partagent mieux, et d’une manière remarquable, même impressionnante, que les êtres humains qui bloquent tout avec leurs analyses, questionnements, déductions, inductions, interprétations, cogitations, interprétations. Mais vous pouvez également compter sur ce fait que le concours des esprits de la Nature, avec les animaux, s’est amélioré parce qu’ils ont accepté un nouveau contrat d’assistance et de secours auprès de l’humanité, un CONVERGENCEcontrat dont ils s’acquittent plus ou moins ouvertement auprès de vous, selon le degré de votre réceptivité intérieure.

Quoi qu’il en soit, à mesure que le moment de «L’Événement», c’est-à-dire de la Grande Convergence, approche, la fébrilité ou l’enthousiasme montent en vous, mais pas chez tous. Il faut rappeler que la Grande Convergence représente la fusion du passé, du présent et du futur dans l’Instant présent, ce qui permet le rétablissement de l’Ordre cosmique, par un alignement du système solaire sur le Grand Soleil cosmique central, qui rétablit le Règne de la Volonté de l’Absolu sur Terre comme au Ciel. Il s’agit donc de la réintégration du système solaire dans l’Ordre parfait de la Création galactique et cosmique.

Pour certains, il semble que les prévisions de l’imminence du réveil de l’humanité a été particulièrement exagérée et ils en viennent à préférer croire qu’ils ont mal interprété les données de leurs sens et que, après une observation objective, rien de notable ne s’est produit et que rien de significatif ne s’annonce vraiment. L’expérience troublante du solstice de 2012, qui n’a pas amené la Fin du Monde, telle qu’annoncée, n’atteste-t-elle pas des faussetés des divers messages des Sages du passé et des médiums actuels?

Pourtant, il existe une date butoir pour le Salut, dans l’Esprit du Créateur! En 2012, la Fin du Monde n’est pas arrivée, mais la fin d’un monde s’est produite, sauf qu’elle ne s’est pas produite conformément aux attentes des gens qui interprétaient mal les messages du passé, dont plusieurs étaient devenus caducs en raison du changement de la trame subtile de la Terre.

Ici, nous allons éviter de pérorer sur les événements dramatiques, plutôt bousculants, qui pourraient bientôt se produire, suite aux résultats de la Grande Convergence, qui ne pourra qu’accélérer la dissolution du vieux monde, parce que notre évocation, qui ne peut être que relative, par impossibilité de sonder la part de secret du Plan de l’Absolu, pourrait susciter plus de peur et de résistances que de joie et d’ardeur à la tâche. Certains pourraient avoir du mal à se rappeler que, dans le présent contexte de l’Ascension, plus tout semble aller mal, mieux tout va, au sens qu’ils peuvent y trouver les signes que votre monde s’affranchit de plus en plus de ses derniers obstacles et élimine les éléments indésirables pour permettre le rétablissement du Règne de la Liberté qui imposera à chacun l’application de l’Amour et l’exercice responsable de sa souveraineté.

Mais il faut également souligner que votre besoin d’obtenir une date d’échéance pour l’accomplissement des prévisions scripturaires ou médiumniques vous préoccupe au point de vous distraire de la nécessité d’achever votre transformation, d’apporter votre quote-part à la délivrance collective, à titre de Sauveur de vous-même et de Co-sauveur de l’humanité, ce qui n’aboutit qu’à vous aveugler, à réprimer votre ardeur et à vous enfoncer plus sûrement la confusion et l’illusion.

Cependant, vous ne pouvez empêcher que vous soyez tous bel et bien impliqués dans un processus d’Éveil planétaire et systémique. Vous le souhaitez tout en espérant qu’il se produise le plus tard possible, parce que vous tenez encore à certains aspects de votre vie ancienne, surtout à ceux qui flattent vos sens et votre ego et qui maintiennent votre zone de confort, ce qui vous amène inconsciemment à traînasser, à atermoyer, à vous asseoir entre deux chaises.

Dans ce choix d’hésiter et de tergiverser, vous gagneriez à vous rappeler que, ce sur quoi vous centrez votre attention, c’est ce que vous finissez par expérimenter. Ainsi, votre délivrance ne peut se produire tant que vous n’avez pas clairement formulé votre intention de vous réveiller d’un rêve qui entretient un sort d’impuissance et de pénurie et de vous tirer de vos dilemmes ataviques. Quant à l’humanité, elle ne peut se réveiller et progresser que grâce au concours de tous ses membres, surtout grâce à celui de ses membres les plus conscients.

***

Au moment où j’écrivais ces mots, j’entendais un bourdonnement intense, dont je ne parvenais pas à établir la provenance ni le sens, mais si distrayant et dispersant qu’il m’impose de chercher l’origine de ce phénomène phusique. C’est ainsi que, attiré par le comportement de l’un de mes chats qui cherchait à se hisser à la fenêtre à laquelle je tournais le dos, j’en ai découvert la source. Une petite guêpe, enfermée entre les vitres entrebâillées, tentait désespérément de se tirer de sa prison, mais, attirée par la lumière intense de l’extérieur, elle ne savait qu’arpenter la vitre de gauche à droite et de bas en haut, au risque de s’épuiser, sans cesse rebutée par ses rebords qu’elle n’osait franchir. Je me suis dit qu’elle donnait une excellente image de l’état de nombre d’êtres humains qui sont à la fois attirés par la Lumière nouvelle, mais qui persistent à arpenter les sentiers battus de la vieille histoire humaine, croyant, dans une certaine pensée magique, que le changement de monde va se produire de lui-même ou par le salut d’une interposition de personne, donc sans qu’il aient à mettre le prix d’abandonner leurs vieilles conceptions et leur vieux mode de vie, d’explorer des sentiers nouveaux, hors de leurs conceptions habituelles, forcément trop étroites et trop prévisibles.

***

D’après le constat de leurs yeux physiques, plusieurs commencent à remettre en question leur participation à l’engendrement du Nouveau monde, se disant qu’ils se sont probablement trompés dans leurs choix de servir le monde à cet effet, parce que, à bien observer, la tâche se démontre bien lourde et que, de toute manière, malgré leurs efforts antérieurs, rien n’a changé autant qu’ils l’auraient voulu.

Mais, à leur décharge, il faut dire que, au bord de l’épuisement, plusieurs d’entre eux en ont marre de vivre de promesses et de souffrir encore et encore de différentes manières, à cause des ajustements constants aux nouvelles énergies de leurs corps physique et sensible, mais aussi parce qu’ils en ont assez de s’y prendre seuls, quand ils se sentent comme abandonnés du Ciel et de plus en marge des préoccupations de la masse humaine. Car, à l’intérieur, tout leur donne le sentiment d’être très différents des gens qui les entourent, comme s’ils appartenaient à une espèce unique, du moins dans leurs motivations, au point que, parfois, ils ont le sentiment ne plus se reconnaître dans les constants allers et retours entre les mondes, dans certains de leurs comportements humains, surtout dans leurs mouvements de colère irrépressibles et dans leur dédain des contingences reliées à la densité et à la dualité.

Au-delà des apparences, vous n’êtes jamais séparé de l’Absolu, d’où vous n’êtes jamais seul dans vos entreprises, sauf que si vous centrez votre attention sur son absence et sur les difficultés présumées de l’ascension spirituelle, c’est ce vide apparent que vous allez ressentir et ces difficultés que vous allez vivre, rien que pour vous tout seul, en marge de ceux qui, pouvant s’extraire de l’Illusion, prennent allègrement leur envol dans une réalité tellement plus subtile que celle dans laquelle vous continuez de croire agir et exister en ce moment. Car le monde auquel tous vos continuent de vous faire croire, par atavisme, ne comporte plus que si peu de vitalité et de réalité.

Dieu, qui est Amour dans son Essence ou son Énergie pure, est, tout simplement, tout ce qui existe : il est omniprésent, omniscient, omnipotent, omniagent, infini et d’un pouvoir illimité en tout. Il vous contient, vous enveloppe et vous étreint constamment, éternellement, dans une plénitude, une félicité infinie, une harmonie parfaite, une perfection absolue et immuable. Cela que vous êtes ontologiquement ne change jamais, ne peut être ni altéré ni modifié.

Alors, où réside votre dernier problème? Dans le fait que vous méconnaissez vos sublimes facultés et que vous ignorez la manière de vous en servir. Pourtant, à chaque retour en incarnation, vous n’expérimentez jamais qu’une obnubilation bien passagère, tout à fait réversible, comme un intermède de la Pleine Conscience, car il ne s’agit que d‘une défaillance temporaire de votre Conscience divine, à la manière d’un trou de mémoire agaçant, parce qu’imprévisible. Soyez donc assurés que vous êtes tous sur le point de vous réveiller, de reconnaître la Réalité cosmique, de vous élever dans la Conscience de l’Unité, même ceux qui tiendront à poursuivre leur expérience dans la densité, avec son jeu de conséquences, ce qui vous remplira d’un sentiment de grand accomplissement. En cela, la Grande Convergence va accélérer de beaucoup les processus d’Éveil et aider à découvrir les bienfaits de l’Ère de Grâce qui se poursuit.

De plus en plus, vous n’en pouvez plus de sentir que votre corps se flétrit et sembler vous lâcher, parce qu’il ne réagit pas comme dans votre ancienne expérience, à force de vous sentir souvent pris de vertiges, de nausées, de diarrhées, de troubles de la vision, de maux de tête, de douleurs articulaires, de troubles musculaires, notamment de crampes, de maux de dos… sans oublier ces vilains trous de mémoire qui se multiplient. Depuis deux ans, vous avez connu une montée sans précédent des cas de réactions allergiques qui visent à vous faire comprendre que vous gagneriez à changer votre mode de vie et vos règles d’hygiène, votre manière de vous alimenter, votre relation avec la Nature, votre manière d’interagir avec vos semblables et à sérieusement vous occuper de vous, sans culpabilité, dégagé des attentes et des problèmes d’autrui.

Dans ce contexte, en raison d’un certain sentiment d’impuissance, plusieurs se résignent de plus en plus à leur sort, comme si la dépression les envahissait, ce qui les amène à négliger leurs besoins fondamentaux, avec certaines tâches prioritaires, ou, à l’inverse, à chercher une compensation dans des stimulations extérieures puissantes, mais si répétitives et futiles.

Chose certaine, pour la plupart, vous ne vous reconnaissez plus dans cette impression de vous perdre, de marcher à coté de vous, de devenir un étranger pour vous-même, parce que, pendant que votre corps, dans lequel vous vous sentez à l’étroit ou trop hors de lui, se désagrège de votre vivant au lieu de se régénérer. D’autres connaissent des nuits si agitées et font des rêves si aberrants qu’ils ont du mal à récupérer, qu’ils réprouvent le sommeil ou qu’ils en viennent à désespérer d’eux-mêmes dans l’image personnelle qu’ils dégagent de ces incursions nocturnes dans les Archives akashiques.

À vrai dire, vous ne vous illusionnez pas sur votre état, mais vous ne sombrez pas non plus, comme vous pourriez le croire, dans une grave pathologie qui pourrait envahir tout votre corps et vous faire trépasser subitement. Depuis le début de l’année, par paliers intensifs, réguliers et répétés, l’ascension spirituelle de la Terre s’est accélérée, ce qui n’a pu qu’impliquer ses habitants, causant des désordres de diverse intensité dans le physique et le psychisme, par exemple le réveil d’anciennes peurs ou la montée d’émotions intenses comme sans motif. Pendant ce temps, votre corps physique devient plus subtil, rendant à la Terre ce qui appartient à la Terre, mais se reconstruisant dans l’éthérique, un plan plus élevé.

Mais les énergies nouvelles ne cessent de s’amplifier et d’en rajouter, sans trop tenir compte de vos problèmes d’intégration et d’assimilation. C’est ainsi que vous avez franchi un nouveau palier lors de la puissante Super Pleine Lune du 2 Juin et que vous allez en franchir un autre encore plus important et puissant, au moment de l’ouverture du Portail du solstice du 21 juin. L’écart énergétique entre l’ancienne réalité et le Monde nouveau devient tel que la fracture ou la séparation de l’humanité va s’y compléter.

Pour ainsi dire, depuis quelque temps, vous êtes plus proches de vos corps subtils que de votre corps physique, ce qui fausse vos perceptions et vous donne cette impression d’étrangeté. En cela, les malaises que vous éprouvez ne peuvent durer que le temps que vous vous inquiétez et que vous tardez à décrocher de l’ancienne réalité, ce qui s’impose, si vous maintenez votre choix de continuer à servir la planète au plan où vous trouvez encore. Sans compter que l’expression de vos frustrations, dans la colère ou le mépris de vous-même, en raison d’une certaine culpabilisation, au lieu de croître dans la neutralité, ne peuvent plus convenablement vous servir d’exutoire ou de soupape de défoulement, d’où ils ne peuvent plus qu’aggraver vos problèmes et vos maux.

Dans votre parcours ascensionnel, le mois de mai vous a été d’un grand secours parce que, à travers les dispersions d’énergie céleste, qui a fait changer les modèles de référence, une somme colossale d’énergie ancienne, fondées sur la dualité, a disparu de la planète. Comme les plaques tectoniques des profondeurs intérieures ont bougé, chez la plupart des êtres humains, ainsi la Terre a-t-elle répondu par des séismes, des éruptions volcaniques, des dérèglements de la température. Ces activités telluriques correspondent à l’effondrement des systèmes de croyance désuets et des perceptions limitées qui ont forcé un changement de direction afin de conformer l’humanité à l’orientation véritable que vous devez prendre.

La meilleure manière de résumer les expériences du mois qui vient à peine de s’achever, serait de dire qu’il vous a permis de couvrir les derniers kilomètres de votre ancien périple et qu’il vous a établis dans l’ordre des nouveaux commencements. Sauf que les phases d’achèvement ne vont pas d’elles-mêmes, impliquant plutôt un engagement personnel de bien se centrer sur ses nouveaux objectifs et de produire les efforts indispensables pour les atteindre.

Chez la plupart des êtres humains, à travers des moments de ressac extrêmement variables, entrecoupés de moments de calme relatif si bienfaisants, parce que, enfin, tout s’y passait en douceur, il s’est produit plus de choses que vous ne pourriez le croire, autant en vous qu’autour de vous et sur de multiples plans. Par moments, vous vous trouviez si occupés que vous en veniez à croire que vous alliez atteindre un stade d’épuisement qui vous forcerait à tout abandonner. C’est probablement l’intuition que vous approchiez de la ligne d’arrivée qui vous a permis de poursuivre vos tâches extérieures et d’assumer un grand nombre de transactions intimes, de l’ordre du détachement et du délestage. Mais, au moment où vous alliez croire ne plus pouvoir faire un pas de plus, une bonne bouffée d’air frais, émanant soudain d’un autre plan, désormais si rapproché, vous redonnait du courage et remontait votre taux énergétique.

Tout au long du mois, plusieurs êtres humains n’ont pu que constater le fait que la réalité ancienne n’existe plus et qu’ils ne peuvent aucunement chercher à retourner en arrière. Du coup, dans la révélation d’une plus large part de la Réalité véritable, qui leur laissait découvrir leurs nouvelles possibilités, avec ce qui s’annonce pour eux, ils ne pouvaient que comprendre à quel point ils avaient progressé dans le décor du Monde. Leurs expériences les ont aidés à se préparer à la Grande Convergence qui va enfin se produire en juin, mais qui, une fois de plus, ne correspondra peut-être pas aux attentes trop précises ou trop humaines de certains, comme ce fut le cas lors de l’entrée dans l’Ère nouvelle, en 2012.

En ce moment, vous ne pouvez plus vous permettre de lésiner et d’atermoyer, vous devez résolument emprunter la Voie nouvelle. Plusieurs civilisations anciennes se souviennent très bien d’une expérience antérieure, similaire à votre fin d’un monde actuel. Elles rappellent que les gens qui y ont survécu étaient ceux qui détenaient une ouverture au sommet du crâne parce qu’elle leur permettait de capter les avertissements de leur Savoir intime et de connaître le lieu où ils devaient se rendre pour s’assurer la protection. L’humanité terrestre se retrouve à un semblable carrefour, qui signale la fin du règne de la densité et de la dualité, et elle peut tirer les informations dont elle a besoin du Savoir de son Cœur sacré qui ne peut la tromper dans la direction qui s’impose à elle.

Déjà, plusieurs d’entre vous bénéficient d’incitations intimes puissantes de ce genre, mais ils ne leur portent que partiellement attention, ce qu’ils ne pourront que bientôt regretter. Un peu partout dans le monde, à l’écoute de leur Savoir intime, des êtres en affinités spirituelles se regroupent pour favoriser, dans la collaboration, l’engendrement du Nouveau Monde. Sauf que, dans l’égoïsme de l’individualisme et l’arrogance égotique d‘une supériorité présumée, ils risquent de s’effriter complètement parce que leurs membres restent trop attachés à ce qu’ils croient les distinguer du peuple qui les entoure, comme à ce qui comble d’abord leur mental, leurs sens et leurs élans émotionnels. Comme ils ne songent pas à remettre en cause la voie étrange qu’ils suivent, un chemin qui les fait pourtant dévier insensiblement du But ultime, ils s’exposent à se perdre et à grandement souffrir.

Au début de leur quête spirituelle, la plupart des chercheurs espèrent découvrir les secrets qui transformeront leur existence du tout au tout. Sauf que, d’une part, ils ne réalisent pas qu’ils tiennent tellement à leurs conceptions de la vie, qu’ils font preuve d’étroitesse d’esprit, même en présence d’un Sage Initié, c’est-à-dire d’un relai incarné de la Hiérarchie divine. D’autre part, ils ne s’intéressent à cette expérience que dans la mesure qu’elle prendra la forme très limitée de leurs attentes spécifiques et qu’elle ne bouleversera pas trop leurs habitudes et leurs croyances, qu’ils prennent pour des certitudes d’expérience. Combien de gens gobent tout ce qu’ils lisent, mêlant tout, non parce qu’ils peuvent en saisir la part de vérité, mais parce que cela leur plait, flatte leur vanité, va dans le sens de leurs préjugés et de leurs stéréotypes.

C’est le lot de la plupart des aspirants qui ne se lancent pas dans une quête de Vérité, mais qui cherchent la confirmation de leur présumée vérité. Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que ces gens changent et se transforment en co-sauveurs de votre planète parce qu’ils vont tous finir par se désister, quittant les montreurs de Voie parque d’autres appels, plus terre-à-terre, les sollicitent plus fortement que l’Idéal, ou que leur ego les amène à prendre la fuite dans l’expression des plus fallacieux et des plus lâches prétextes, parce qu’ils sont plus enclins à prendre le meilleur de tous les mondes qu’à jouer les pionniers et les défricheurs.

Cela rappelle à notre messager ces gens qui quittaient l’ashram de son Maître parce que celui-ci fumait et mangeait de la viande, ce qui, à leur avis, par contamination de l’image standardisé que donnent les Maîtres d’Orient, souvent des imposteurs, ne correspondait pas à leurs idées préconçues relatives à ce que doit être un Guide spirituel. N’est-ce pas préférer le contenant au contenu, refuser la Lumière en raison d’un emballage qui ne plaît pas, comme on jetterait une pomme entière qui présente une légère meurtrissure ou un petit défaut.

Cela lui rappelle aussi les gens qui, dans l’exercice de son propre ministère — car il a toujours conçu la mission qui lui avait été confiée et qu’il avait acceptée avec tant réticence comme un ministère sacré – se sont écartés de lui parce que ceux-ci n’appréciaient pas le comportement de certaines personnes qui suivaient son enseignement. Ils les considéraient comme trop bornés, trop abusifs ou trop ténébreux pour eux, comme si le devoir d’êtres lumineux de leur genre, s’ils l’étaient vraiment, n’était pas de l’accompagner et de rayonner leur lumière jusqu’à ce que, par leur contagion subtile, ils contribuent à les transformer. D’autres quittaient dès que, par le recours à une technique spirituelle, ils étaient parvenus à s’attirer ce qui représentait la priorité de leur vie, la plupart du temps un partenaire à parasiter ou à embêter, mais pas forcément le But ultime de leur vie, n’osant jamais revenir, dans leur courte honte, lorsque leur mauvais choix tournait à l’échec retentissant.

Ce sont ces gens qui ont toujours agi à la manière de vagabonds spirituels ou de brebis errantes qui ne cessent de passer d’un groupe à un autre, pour en évaluer l’enseignement à partir de leurs faibles lueurs, ne trouvant jamais, selon toute apparence, celui qui est à la hauteur de leurs futiles aspirations En général, plutôt soupçonneux et méfiants, ils redoutent d’être endoctrinés, manipulés, exploités ou dominés, refusant de s’attacher à un mentor particulier au moins le temps d’ébranler leurs fausses certitudes et de se donner de la profondeur, ce qui les amène rapidement à contester son enseignement ou à lui trouver tous les défauts.

Ainsi va le monde lorsqu’un être divin illimité se prend pour un faible être humain bien impuissant et limité qui, en réalité, ne veut pas vraiment se tirer de sa piètre condition et prendre de l’envergure. Alors, comme le pauvre, dans sa frustration, il trouve toujours tout trop cher ou il s’insurge contre toute appel à contribution dans les échanges, plutôt que de changer sa situation de pénurie et de ressentir la joie du partage sans attente ni jugement qui amène les énergies à circuler pour toujours, engendrant abondance et prospérité.

Mais ces explications n’excluent pas qu’une large part de ces «marchandeurs» de la spiritualité développent des comportements erratiques du genre simplement parce qu’ils ont peur de ne pas parvenir à se créer le genre d’existence qu’ils convoitent. Ils n’osent pas aller jusqu’à croire qu’il relève de leur responsabilité de réaliser, sans compromis ni concessions, leurs rêves les plus fous ou de combler leurs aspirations les plus nobles. Pourtant, ce temps est arrivé! Dans la fusion du Ciel et de la Terre qui se produit en ce moment, malgré le paradoxe des vicissitudes apparentes du monde extérieur, parce que trop d’humains ne veulent pas lâcher le morceau, peut désormais s’engendrer la réalité nouvelle, tout à fait sublime, de son paradis terrestre.

Le défaut d’attention au Savoir du Cœur sacré peut avoir d’autres conséquences. Ainsi, dans leur course aux déceptions, malgré leurs longues années d’étude, où ils interprétaient les principes plus qu’ils ne tentaient de les comprendre et de les ressentir, certains être en instance d’Éveil n’ont pu faire autrement que de se rendormir. Ceux-là n’ont pu rien faire pour sortir du sentier qu’ils suivaient, parce qu’ils y étaient trop attachés, d’où ils n’ont pas réussi à s’extirper du décor du vieux monde, pourtant en dissolution avancée. À moins que, parvenus à un état de plateau, d’autres, dans cette négligence, se soient simplement laissé distraire de leur Grand But, de nouveau envoûtés par les plaisirs et les mondanités du monde.

Celui qui abandonne la voie du mental et des sens, pour suivre la Voie du Cœur, ne peut que s’attendre à être guidé dans des directions nouvelles, ce qui implique l’abandon du sentier qu’il suivait jusque-là, puisque, chez celui qui n’y est pas comblé et n’y trouve pas les secrets de la Réalisation, seul le changement peut apporter du changement, la nouveauté produire de la nouveauté, le détachement redonner la liberté. Cette Voie ne peut que tirer des bien relatives et précaires zones de confort du statu quo. Pour ainsi dire, elle élargit les frontières de tout univers trop limité jusqu’à sa rupture, lui donnant accès à une Réalité illimitée, accroissant de manière exponentielle ses potentialités intimes. Autrement dit, elle l’incite à s’essayer à des choses auxquelles il ne s’essaierait pas spontanément, le rendant vrai et réel au-delà de ses espérances.

Celui qui s’est engagé sur la Voie nouvelle, qui tire du régime simplement évolutif, pour le faire entrer dans la dynamique ascensionnelle, doit savoir prendre des risques calculés, donc s’investir dans l’audace, mais sans témérité, même s’il ne devait pas obtenir de son choix les résultats escomptés. C’est-à-dire qu’il doit apprendre à faire confiance au point de se sentir bien, même quand il ne sait pas ce qui peut lui arriver, se fiant que sa pureté d’intention le sauvera toujours du pire. Cela implique encore qu’il se lance dans le feu de toute action qui peut le rapprocher de son but en y mettant tout son être, autant que tous les efforts requis. C’est la seule manière de sortir des cercles vicieux et de se détacher de l’influence des êtres médiocres, qui savent souvent s’activer pour convaincre que la Vérité réside dans la force du nombre et que, ailleurs, on ne peut trouver que de la fausseté, simplement parce qu’ils ne peuvent pas encore, comme règle générale, se soustraire à la loi du moindre effort. En raison de sa paresse, de sa complaisance, de sa résignation, de sa peur du rejet et de son esprit grégaire, le troupeau, humain, tel que le percevait Jésus, aide rarement à découvrir la vraie direction qu’il faut suivre pour se rapprocher de la Demeure véritable, qui permet de s’entourer de ses vrais alliés, préférant se soumettre aux rituels et aux prescriptions d’un prêt-à-croire qui limite les efforts et ne mène nulle pas.

Il vous a été dit de cesser d’agir et de vous démener de toutes les manières pour apprendre à Être pleinement. Cette recommandation implique que vous vous laissiez porter par le courant de la Vie, mais sans oublier de pagayer jour et nuit, dans les passes où cela s’impose. Vivre n’est pas se laisser exister ou subsister, c’est vibrer à plein cintre! Mais encore faut-il apprendre, dans l’expérience quotidienne, la manière de vibrer à plein cintre, en se concentrant entièrement sur la tâche du moment présent. Dans la présent phase ascensionnelle, cette incitation urgente de découvrir sa nouvelle voie ne contribue pas uniquement à combler d’aise, elle se démontre essentielle pour celui qui veut éviter de rester piégé dans la dualité et de se rendormir. Le temps est venu d’engendre une Réalité nouvelle, ce que vous pouvez parfaitement faire.

Vous devez savoir que les pôles de votre planète ont basculé en 1972, ce qui vous dispense de continuer à attendre ce phénomène qui, comme toute vérité spirituelle, représente, d’abord, une réalité plus symbolique que concrète. C’est à ce moment que, conformément à la prophétie Inca, le rayonnement de l’Himalaya s’est déplacé vers la Vallée sacrée des Andes, là «où deux rivières se rencontrent». Vous devez donc éviter de vous inquiéter des phénomènes étranges, mais apparemment catastrophiques, qui continuent de transformer la région de l’ancien «Toit du monde», formé par le Tibet, le Bhoutan et le Népal.

Cette région ne peut que continuer à démontrer ce qui, sur Terre, doit disparaître de la compréhension spirituelle de l’humanité, parce qu’il s’agit de principes faux ou périmés, afin de permettre l’émergence de la spiritualité nouvelle, lumineuse, qui ne représente qu’un mode de vie impliquant, au quotidien, la globalité de l’être. Cette transformation de cette partie de l’Orient a commencé avec l’établissement de l’hégémonie chinoise sur le Tibet, en 1955, une intervention politique qui a complètement perturbé la spiritualité locale. Dans cette perspective, les séismes récents qui se sont produits au Népal, détruisant un nombre considérables de sites religieux, appartiennent à une séquence de phénomènes de nature à attester que l’ancien Siège suprême de la spiritualité terrestre s’est déplacé d’Orient en Occident, d’où ses anciennes fondations doivent être rasées pour qu’une autre réalité, qui puise instruire les hommes, y apparaisse.

Mais il faut préciser que le Nouveau Pôle énergétique du monde, désormais ancré en Amérique du Sud, ne se localisera pas vraiment en cet endroit, pour former un nouveau Toit du Monde, il va s’agrandir aux dimensions de la Terre entière, grâce aux efforts concertés des membres de l’humanité, désormais appelés à agir comme un Seul Être. Ces transformations récentes vous signalent plutôt le sérieux de l’appel, lancé à tous les humains, de se faire des Ancreurs de la Lumière, là où respectivement ils habitent, dans une participation empressée sans laquelle le passage définitif dans la Réalité nouvelle ne peut se produire. Cela impose d’abord que tous ceux qui comptent s’engager dans ce plan divins se démontrent plus amoureux, plus vrais, plus engagés, donc plus actifs, plus forts, plus profonds, plus transparents et limpides, plus purs, plus vrais, plus réels, mais sans attentes ni préjugés.

La Grande Convergence oblige, chaque être incarné doit immédiatement s’extirper de la fausse matière et élever chaque élément de sa vie dans un plan supérieur de la Conscience cosmique. Celle-ci se prépare déjà depuis plusieurs mois, ce que certains ont bien ressenti dans la fébrilité intérieure qui montait en eux. Elle impose que vous vous hâtiez de mettre la dernière main à ce qui doit être complété afin de vous libérer pour cet événement qui, comme plusieurs le savent, va se produire à la fin du présent mois. Par allégorie, on peut dire que, déjà, des cavaliers, en provenance de toutes les directions de la planète ont enfourché leur monture et qu’ils chevauchent allègrement vers ce point de réunion et de fusion, même s’ils ne connaissent pas encore leur destination ultime.

Les aspects conjugués de la Grande Convergence font ressentir où trouver la Direction véritable, la seule direction que l’humanité peut présentement prendre. Ce événement grandiose importe en cela qu’il va produire le puissant changement collectif que tous les êtres humains attendaient depuis si longtemps et qu’il va transformer de fond en comble la vie de chaque être. Beaucoup d’éléments de leur vie vont trouver leur véritable place dans un ressenti intime de justesse, accompagné d’une grande détente et d’un grand bien-être, et vont aider à découvrir les repères et les coordonnées de la Vie nouvelle. Elle va définitivement immerger les êtres dans la Réalité nouvelle forçant la révélation de nouveaux aspects de leur être.

Cette échéance, assez imminente, impose aux êtres plus conscients qui comprennent ce qui se passe de prendre les bonnes décisions : ils doivent préciser clairement leur choix de s’agripper fermement à l’ancien monde de la densité et de la dualité, déjà moribond, ou d’habiter pleinement le Monde nouveau, avec les conséquences naturelles qui surgiront de chacun de ces choix diamétralement opposés. Mais celui qui choisira de compléter son passage dans le Monde nouveau devra attester de sa pureté d’intention, comme de l’authenticité et de la sincérité de son choix, en se lançant résolument dans l’action conséquente. Soulignons que le point culminant de cette expérience collective, qui se déroulera en deux phases, en juin et juillet, s’atteindra le 30 juin, produisant déjà des répercussions de dimension planétaire. Ce point franchi, la migration vers leur position véritable des êtres humains va commencer pour de bon.

Nous pourrions dire que juin va établir les fondements de la Grande Convergence, tandis que, la fin de juillet, va en assurer l’émergence. À ce moment, plusieurs d’entre vous pourraient avoir l’impression d’être devenus des êtres nouveaux placés devant une superbe toile blanche, appelés à y peindre et à y amorcer, du coup, l’histoire d’une vie complètement nouvelle. Pour le moment, en raison de sa part d’inconnu, votre Destination ultime, avec sa part d’inconnue, peut rester une occurrence assez floue ou hypothétique et comporter, en conséquence, des tenants et aboutissants qui pourront vous surprendre. Pour l’instant, il n’empêche que, bien que vous ne sachiez qu’elle s’en vient que de l’intérieur, grâce au Savoir de votre Cœur sacré, vous trépignez presque d’impatience dans votre aspiration immémoriale à procurer à la Terre un sort glorieux et à vous assurer personnellement un bien plus grand bonheur.

Au fur et à mesure du déploiement du mois de juin, vous allez ressentir un grand sentiment d’accomplissement. Pendant que, en ce moment, vous franchissez les derniers kilomètres d’un long pèlerinage en incarnation, vous allez mettre la dernière main à beaucoup de tâches en cours, ce que nous rappelons être une préparation individuellement nécessaire pour celui qui veut tirer tous les fruits de la Convergence. Il se peut que vous ayez l’impression qu’il vous reste mille choses à faire pour vous assurer la moisson de ces bienfaits ou bénéfices, mais, vous pouvez vous rassurer, d’une manière ou d’une autre, vous allez parvenir à tout mener à terme ou vous réaliserez la futilité de ce que vous pensiez qu’il vous restait à faire. Dès lors, vous verrez la Lumière briller au bout du tunnel.

Les énergies du présent mois vont se révéler de plus en plus fraîches, légères et pures, comme si vous aviez été entièrement lavé, poli, purifié, complètement revigoré et régénéré. Et vous allez ressentir que grandit peu à peu une fébrilité dont vous ignorez largement la raison. Bien que vous soyez très occupé, vous allez faire l’expérience d’un grand calme intérieur, démontrant ainsi que vous avez grandement avancé dans l’intégration des nouvelles énergies et du rétablissement dans l’équilibre. En vous, vous allez découvrir des aspects plus véridiques de votre réalité, des aspects qui vont vous paraître tout à fait convenables et naturelles.

Le mouvement rétrograde de Mercure, qui va se poursuivre jusqu’au 11 du mois courant, va vous assurer la préparation dont vous avez besoin pour vivre la Grande Convergence, du fait qu’il va produire en vous davantage qu’une révision d’usage avec déviation ponctuelle et temporaire. Car il va surtout vous permettre de jeter un regard nouveau un peu sur tout, ce qui va élargir votre perspective par rapport à vos expériences antérieures. Vous avez déjà commencé à les réviser, surtout à travers des expériences oniriques qui vous ramènent, en séquences agréables ou désagréables, des souvenirs d’un lointain passé.

Pour ce qui a trait aux séquences désagréables, destinées à faire remonter des expériences antérieures douloureuses et réprimées, qui avaient fait surgir un sentiment d’impuissance, d’abandon ou de culpabilité, la conséquence de votre impossibilité à les harmoniser dans l’immédiat, vous y parviendrez sans trop d’inconvénients, en raison du décalage qui vous rendra difficile la tâche de vous reconnaître dans ces passages étranges dans lesquels vous ne vous maîtrisiez pas et qui vous avaient constitué prisonnier d’un certain passé sombre. En pareille occasion, vous gagnerez à exprimer votre reconnaissance pour ces expériences agréables ou désagréable, pour ce qu’elles ont instruit, rendu plus fort, plus sage ou plus heureux, et pour ce qu’elles vous ont fourni une perspective agrandie de votre histoire entière en incarnation, ce qui vous permettra de mieux les intégrer. Enfin, vous allez obtenir l’occasion d’établir en vous la paix par rapport à tout votre passé.

Dès le début du mois de mai, vous avez fait l’expérience de changements de modèles énergétiques, ce qui a produit de nouvelles fissures dans le décours habituel des événements. Même minimes, ces ouvertures ont engendré des évènements inattendus et des percées de nature quantique et elles ont agrandi vos perspectives, de sorte que, maintenant, vous pouvez réaliser que le du décor du Monde nouveau comporte plus d’éléments que vous n’en aviez jusque-là perçus et que vous rêviez d’en découvrir. Vous y trouverez l’explication pour laquelle, désormais, vous allez avancer naturellement plus confiant, surtout dans la deuxième partie du mois de juin, à l’approche du fameux «Grand Évènement».

À vrai dire, le mois de juin va changer toute la donne du jeu de la vie auquel vous vous adonniez par l‘addition de nouveaux éléments, par un changement des règles, par l’adoption d’une nouvelle approche et par le choix d’une manière nouvelle de le jouer. Tout va vous imposer plus de de sérieux et de réalisme dans vos implications, mais vous allez gagner en redevenant plus naturel et en en tirant plus de satisfaction.

Vous allez constater l’accroissement d’un décalage entre ce que les moyens de communication de masse vont vous rapporter de ce qui se passe dans le monde et ce que vous ressentez qu’il s’y passe réellement. Une plus large part des vôtres échappent à la duperie des messages inventés qu’on lui fournit aux actualités parce qu’ils sont capables de lire entre les lignes et de saisir la trame de ce qui se passe vraiment. Ce phénomène représente une étape importante dans l’extraction de rets de la dualité et l’accession à la Réalité véritable.

Dans vos relations, vous devriez connaître un approfondissement de celles qui vous restent, votre cercle pouvant t s’être agrandie du retour de quelques anciens amis ou connaissances et de l’apparition de nouvelles figures, autant de gens qui se sont découverts ou redécouverts des affinités avec votre But ultime. Tout se passe comme si un nouveau groupe se formait autour de vous, un genre de collectif qui résulte du partage d’un même degré de Vérité. Mais vous saurez tout aussi bien laisser partir les relations qui ne gagnent plus en profondeur et en qualité d’aspiration.

Au cours des dernières années, bon nombre d’entre vous avez porté très loin l’art de gérer en simultané de multiples tâches, au surcroît remplies d’une infinité de détails, ce qui vous paraissait au départ, non seulement un défi colossal, même vraiment irréalisable dans le contexte de l’existence terrestre. Ce fut surtout le cas de à ceux qui se préparaient déjà à l’expérience de la Vraie Vie et qui s’étaient sincèrement engagés à engendre la Réalité nouvelle. Mais ce fut une expérience qui, en les projetant de tous côtés, qui leur a donné l’impression d’être étirés jusqu’au point de rupture, a produit d’excellents résultats, surtout dans les domaines où ils devaient accepter une transformation personnelle : ils ont dépassé leurs limites antérieures et ils ont poussé plus loin des frontières qui ont fini par disparaître.

Dans l’énergie très fine, si lumineuse et si suave du mois de juin, qui vont agir surtout à l’intérieur, un résultat de votre acceptation d’exprimer le plus largement qu’il vous est possible la Vérité et d’en assure le règne définitif, vous saisissez spontanément les moments où vous gagnez à planter des graines de la nouveauté. En juillet, vous obtiendrez déjà des résultats extérieurs, assez nombreux, de ces semailles. Il s’agit là du résultat de l’adaptation du monde entier, plus grande que vous ne pourriez le croire, aux énergies nouvelles.

À preuve, vous assisterez à un plus grand nombre de démonstrations d’amour, de compréhension et de compassion, suite à l’acceptation d’un plus grand nombre d’êtres humains d’assumer leurs responsabilités dans tous les domaines et sur tous les plans. Quant à vous, vous avez dû commencer à noter que, dans tous vos déplacements physiques et toutes vos projections subtiles, votre propre Lumière dissout spontanément les ombres, aplanit Convergence1les sentiers, harmoniser les relations et les situations.

Comme vous obtiendrez sans cesse une image plus claire du nouveau décor transfiguré qui vous entoure, vous allez penser à élaborer des plans qui favoriseront votre entrée de plain-pied dans une dimension supérieure au lieu de vous contenter d’y faire des incursions sporadiques.

En fait, le mois de juin va vous permettre de vous former une vue générale de ce qui devrait se produire dans le reste de l’année, soit de juillet à décembre, parce que vous allez parvenir à couvrir le dernier des kilomètres qu’il vous reste à parcourir.

Les énergies de la Grande Convergence vont se faire sentir à plein régime jusqu’à au milieu de juillet, alors que vous allez amorcer votre émergence spirituelle, de sorte que, au mois d’août, vous allez parvenir à régler les derniers détails du monde contingent, à rassembler les derniers morceaux de votre puzzle et à fusionner un bon nombre des fragments épars de votre être. Enfin, en septembre, pénétrant dans une partie où la Lumière du décor du Monde nouveau se fait tout simplement éblouissante, sans pourtant aveugler, vous allez commencer à explorer un territoire vierge dans lequel vous pourrez faire les premiers pas et semer les graines de ce qui est, pour vous, la Vie véritable.

Alors, accepterez-vous de faire partie de la chevauchée, qui file déjà à la vitesse du vent, pour assister à la Grande Convergence? Et, au cours des rencontres nouvelles ou des relations rectifiées, saurez-vous vibrer ensemble, de corps et d’énergie, afin de permettre que votre Centre divin vous transfigure?

Note : La première illustration du document, par ses deux cercles séparés du centre, réfère à une Convergence en préparation; la deuxième image renvoie à une Convergence complétée, en représentant du reste le symbole de méditation de l’Événement de juin courant. Il s’agit, en fait, de l’illustration de la Fusion de la Pyramide cosmique avec la Pyramide terrestre et systémique.

© 2015, Bertrand Duhaime (Dourganandâ). Tous droits réservés. Toute reproduction strictement interdite pour tous les pays du monde. Publié sur : www.larchedegloire.com. Merci de nous visiter sur : https://www.facebook.com/bertrand.duhaime.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email