Après sept ans de torture et d’emprisonnement dans les cachots de Paris, Jacques DeMolay, le grand maître des Templiers et trois de ses frères ont été conduits à la grande porte de Notre-Dame pour faire face au tribunal ecclésiastique du pape afin d’apprendre leur sort.

Le procès des Templiers aurait lieu au Parvis de la cathédrale Notre-Dame, au sommet d’un échafaudage en bois et d’un foyer temporaire érigés devant les énormes statues de pierre représentant des gargouilles, des démons et des anges. Le Parvis de Notre-Dame, servi dans l’Antiquité, était un lieu de punition.

Quand on a demandé à DeMolay de répéter ses aveux de culpabilité pour hérésie, il a hésité. En regardant autour des sourires diaboliques des assistants démoniaques alimentant les mensonges autour de lui, DeMolay protesta de son innocence en se rétractant alors qu’il convoquait le pape Clément à comparaître devant le tribunal de Dieu dans quarante jours et le roi de France, Philippe Juste en un an, et les deux, on le sait bien, sont morts dans les délais spécifiés. (Voir Transactions du Quatuor Coronati Lodge, vol. 20.)

Les magistrats ont été stupéfaits par ses actions et la foule qui était venue assister à son exécution s’excitait de plus en plus.

La protestation de Delomay était une condamnation à mort. Ses paroles prophétiques, immortelles.

Malgré ce qu’il fallait faire, le roi Phillip n’attendit pas de consulter l’Église quant à la sentence du templier. Il appela donc DeMolay à mourir avec les trois autres templiers dans les flammes infernales qui brûlaient déjà furieusement près de leurs pieds. Son défi ne fait que sceller son destin qui attise les flammes plus chaudes.

DeMolay et les trois autres templiers furent rapidement brûlés «dans la petite île» de la Seine «entre les Augustins et le jardin royal».

La cause de la persécution des Templiers est spéculée depuis des siècles. La théorie principale est leurs confessions relatives à cette tête ou idole connue sous le nom de Baphomet, ainsi que les liens possibles avec le mahométanisme et le fait que le gnosticisme était les enseignements secrets du Temple.

La conspiration autour de la mort de Jacques de Molay aurait été menée par les Templiers survivants pour la destruction de la papauté et de plusieurs royaumes d’Europe. Les Templiers seraient alors formés ou alignés avec diverses sociétés secrètes telles que les francs-maçons, les Rose-Croix et les Illuminati, qui les aideraient à mener à bien leur plan global et à diffuser les enseignements secrets gnostiques à travers le monde.

Fait intéressant, ces mêmes sectes ont été créditées pour la Révolution française et la chute du trône français et, effectivement, pour la propagation de la Gnose (Connaissance).

Au cours des derniers mois, nous avons également assisté aux étincelles d’une révolution française moderne Et cette semaine encore, un énorme incendie avait enflammé un immense échafaudage en bois recouvrant une grande partie de l’extérieur de Notre-Dame.

Une nouvelle conspiration des templiers?

33ème Degré P2 Franc-maçon, résident du Vatican et grand maître de l’ ordre moderne des Illuminati, c’est-à-dire: Ordo Illuminatorum Universalis, Leo Zagami s’en prend à Alex Jones après l’incendie, affirmant qu’une étrange figure a été vue pendant l’incendie.

Une figure qu’il dit ressemble à un templier.

Zagami explique sur son blog : «Lorsque la cathédrale Notre-Dame s’est effondrée sous les flammes, un événement étrange s’est produit dans la partie supérieure de la cathédrale, juste devant les yeux de millions de spectateurs. Une figure mystérieuse se matérialisa vêtue à la manière d’un chevalier templier dans un turban blanc utilisé dans les commanderies des Templiers au Moyen-Orient au XIIIe siècle.

Zagami poursuit: «Le pape François est resté silencieux pendant l’incendie de la cathédrale Notre-Dame et a parlé pour la première fois de la tragédie du lendemain matin. Les évêques français ont été les premiers à prendre la parole et Eric de Moulins-Beaufort, nouveau président de la conférence des évêques français, a rappelé que «rien sur cette terre n’est conçu pour durer éternellement».

Rien que cette semaine, un incendie aurait eu son origine dans la salle de prière Al-Marwani, également connue sous le nom d’écuries de Salomon, qui est exactement le lieu où les premiers templiers ont vécu sous le roi Baldwin Ier de Jérusalem.

Les Templiers du Temple de Salomon étaient un ordre militaire ayant pour but de protéger les pèlerins se rendant en Terre Sainte. C’est à cette époque que le roi Baldwin Ier de Jérusalem leur avait donné une partie de son palais servant de quartier général des Templiers, qui jouxtait directement une mosquée musulmane qui, selon l’ancienne tradition, faisait partie du temple de Salomon. nom des Templiers serait originaire.

Extrait de : https://gnosticwarrior.com/templar-jacques-demolay-notre-dame.html

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email