Lettres du Paradis, transmis par Gloria Wendroff

Dieu a dit:

Vous ne vous limitez plus désormais à de petits paramètres. Ce n’est plus possible pour vous. Vous êtes en pleine expansion. Les habits d’hier ne vous vont plus. Vous êtes dans une telle croissance que vous pourriez bientôt embrasser tout l’Univers à l’intérieur de vous.

Vous avez grandi à un point tel que tout est contenu dans votre bulle. Vous êtes votre propre boule de cristal. Non seulement votre avenir est en vous, mais aussi l’avenir du monde. Il s’écoule, il jaillit, il fuse de votre cœur.

Vous êtes le créateur de ce qui advient dans le monde. Par vos pensées, par le timbre de votre voix et les créations de votre mental, vous créez la vie sur Terre. Par le battement de votre cœur, vous créez la situation dans laquelle se trouve le monde.


Vous frappez sur un tambour, et partout à la ronde il résonne, et ainsi tout le monde et toute chose se mettent à danser à votre rythme.

Vous pourriez dire que le monde n’est pas synchrone avec vous, néanmoins il s’aligne sur votre tempo et se met à vibrer et danser. Ce que Je vous dis, c’est que vous pourriez ne pas encore avoir pris la mesure de votre responsabilité. Vous préféreriez davantage rester sans responsabilité plutôt que de reconnaître celle qui vous incombe. Vous préfériez continuer à pointer du doigt et critiquer plutôt que la percevoir et la prendre en compte.

Bien-aimés, cela ne veut pas dire que la situation du monde est votre œuvre directe. Je sais que vous feriez autrement. Je dis cependant que vous avez votre mot à dire dans cette situation. Par vos pensées, par vos émotions, par vos actions, par chacune d’elles, vous influez sur ce monde. Même lorsque vous vous asseyez dans un coin de votre maison, le monde tourne quand même autour de vous. Je le dis encore: le monde est contenu en vous.


Vous choisissez le monde exactement comme vous choisiriez la maison que vous vous apprêtez à louer ou acheter. Choisissez-la dans un charmant quartier, avec des voisins remplis d’amour. Le monde est votre image et vous en êtes le dessinateur. Vous dessinez la paix ici et là, comme vous pourriez dessiner des éclairs et des grondements.

Vous ne pourriez jamais créer la guerre de près ou de loin. Et pourtant des guerres se sont déclarées dans votre cœur, et vous avez combattu dans de nombreuses batailles. Heureusement, vous avez eu aussi de la paix dans votre cœur et de l’amour à donner. Tous les bonnes rumeurs de la terre sont votre création.

A vous de transmettre les nouvelles.

Soyez attentif cependant à ne pas être belliciste. Surveillez vos discours. Considérez attentivement ce que vous faites et ce que vous ne faites pas.

Considérez le monde qui est en vous et aussi à vos pieds. Prenez garde au chemin que vous prenez, puisque d’autres suivront vos pas. Le monde marchera sur vos pas.


Devenez paix, et le monde embrassera la paix. La musique que vous jouez trouvera un écho à travers le monde entier. Peu importe qu’ils viennent de loin, les ennuis du monde ont été fabriqués bien avant qu’ils apparaissent sur le marché. Les ennuis du monde sont à l’échelle du monde. Vous touchez tous les lieux de la Terre, et tous les lieux de la Terre vous touchent. Il n’y a pas de lointain. Tout est proche. Tout est aussi proche que votre cœur.

Ôtez le superflu de votre cœur. L’amour mis à part, tout est superflu dans votre cœur. Le baume qui soulage le monde, c’est l’amour et la paix qui sont en vous.

Il n’y a pas de place dans le cœur pour un secrétariat des plaintes et des réclamations. Les jours des réclamations s’achèvent. Désormais que ferez-vous de vous-même, Mes bien-aimés?

Je pense que vous devez parvenir à une profonde entente avec vous-même, car vous êtes tout, et tout est vous. La tapisserie qui se trouve suspendue au mur, c’est vous qui l’avez tissée. Vous pouvez la changer quand cela vous chante.

Reconnaissez que vous êtes un agent du changement. Devenez ce que vous voulez que le monde soit, et le monde sera comme vous êtes. Il est à votre image, comme vous êtes dès maintenant. Il est à vos ordres. Dites-lui bonjour, souhaitez lui la bienvenue, et montrez-lui ce qu’il peut être et ce qu’il va devenir. Comprenez-le: il vous a toujours suivi. La folie du monde, c’est la vôtre. La beauté du monde, c’est votre beauté. Et vice versa.

Traduit de l’anglais par Jean-Christophe.
Page originale : http://www.heavenletters.org/the-world-is-a-picture-of-you.html

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ELISHEAN Portes du Temps, et j'en suis très heureuse. Ce site a besoin de vous, pour perdurer et tenter de toujours mieux vous satisfaire.

Si vous pensez qu'un livre mérite d'être lu par le plus grand nombre, n'hésitez pas à me le faire savoir via le formulaire de contact.

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site de plusieurs façons, en achetant vos livres sur Amazon via le site, et/ou en faisant un don sécurisé sur PayPal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Miléna

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com



Copyright les Hathor © Elishean/2009-2020/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email
Annonces