Le Multivers s’enroule autour des spirales du Temps, chacune des spirales resplendissant d’une couleur différente et existant parallèlement dans les Univers infinis contenus dans notre esprit.

Un tisserand est un Maître sachant voyager dans chacune des spirales temporelles afin de créer son propre rêve.

Chacune des spirales de notre Multivers est un labyrinthe gardé par un dragon de la couleur de sa spirale, le gardien de la Porte, de sorte que l’on ne peut y accéder que si l’on connaît le nom du Dieu de cette dimension.

Le nom de chaque Dieu signifie la réalisation à laquelle nous parvenons qui nous met en accord avec le niveau de conscience de chaque dimension spirituelle. Lorsque nous connaissons le nom de chaque Dieu, nous avons ainsi le pouvoir de ce Dieu et nous pouvons, après être passés par chaque porte, accéder à l’immortalité.

Notre corps est un vaisseau spatio-temporel et chacun de nos chakras est une porte des étoiles vers des Univers dans lesquels existent nos multiples identités, qui représentent chacun des morceaux fragmentés de notre âme.

Si nous recollons les morceaux, en voyageant dans chacun des Univers qui sont contenus en nous, nous devenons conscients de chacune de nos identités cachées. Tant que chacune de nos identités demeure cachée de nous-mêmes, car nous en sommes inconscients, nous sommes schizophrènes et nous restons dans le Styx qui nous sépare de la Vie et de la Mort, luttant contre les démons de la peur de nous-mêmes que nous percevons comme étant la peur des autres.

Les Univers sont parallèles, car chacun s’enroule en spirale autour de notre Axis Mundi, qui est notre colonne vertébrale – la montagne au centre du monde représentée dans la philosophie tibétaine et la mythologie persane par le Mont Meru. Au sommet de cette montagne mythique, séjournent les Dieux, tandis qu’au bas se trouvent les enfers. C’est autour de cet axe que tourne le soleil et cette montagne au centre du monde est représentée par un disque qui repose sur des éléphants, qui sont eux-mêmes portés par une tortue géante, cette dernière étant enroulée dans un gigantesque serpent.

Si ce disque représente notre Multivers, dont chaque Univers est à une fréquence différente représentée par une couleur différente, notre Grand Rêve est contenu dans le Serpent Arc-en-ciel contenant les fils de chaque couleur de la spirale du Temps.

Lorsque nous aurons voyagé dans chacun des Univers de façon consciente, la structure de chacun représentant les angles perpendiculaires formant les facettes du Palais de Diamant dans lequel repose notre âme, nous aurons alors créé notre Merkaba, notre véhicule interstellaire qui nous permet de voyager en tant qu’être complet plutôt qu’en tant que point de conscience.

Chacun de nos chakras est une spirale représentant un niveau de conscience différent.

Si nous avons 8 chakras sur notre Axis Mundi, nous en avons 2 autres lorsque nos bras sont étendus en croix.

Ceux qui voyagent par la spirale brune du 1er chakra de la racine, qui est représentée par le Diable, dont le symbole est le feu destructeur, voyagent dans l’Univers de l’inconscience provoquant l’illusion de la séparation et nous menant droit vers la Rouge Apocalypse.

Ceux qui voyagent par la spirale rouge du 2e chakra du sacrum qui est personnalisée par un Dieu, dont le symbole est l’éléphant, qui représente l’innocence et la sagesse de la Terre dans sa polarité de lumière, voyagent dans le passé individuel et dans le passé collectif qui est connu comme les Annales Akashiques. Dans sa polarité obscure, cet univers représente nos instincts primitifs, le sang versé et la sexualité. C’est un voyage dans le subconscient qui correspond aux enfers au centre de la Terre dans lequel est enroulé, au bas de notre Axis Mundi, le serpent symbolisant celui qui nous tenta à chuter dans le monde physique et matériel, nous éloignant de Dieu et des Univers spirituels. Lorsque nous déroulons ce serpent, nous pouvons remonter vers la dimension spirituelle et faire Un avec notre âme.

La spirale orange du 3e chakra située près du cordon ombilical est personnalisée par un Dieu, dont le symbole est le crocodile, qui représente la connaissance et la créativité de l’Eau dans sa polarité de lumière, nous permettant de voyager dans la spirale du monde des émotions qui se trouve dans le monde astral. Dans sa polarité obscure, ce monde est peuplé de nos démons les plus grossiers et de nos passions les plus primitives.

La spirale jaune doré du 4e chakra du plexus solaire est personnalisée par un Dieu, qui conduit un chariot ardent et qui représente la satisfaction et la paix du Feu dans sa polarité de lumière; nous permettant de voyager dans le monde dans lequel rayonne notre corps mental, permettant à la raison de faire la lumière sur les évènements de notre vie et donc de découvrir la pierre philosophale. Dans sa polarité obscure, elle représente l’anxiété.

La spirale verte du 5e chakra du cœur est personnalisée par un Dieu, dont le symbole est le cœur ardent, le véhicule de l’âme immortelle vers le futur individuel et collectif, qui représente l’union des contraires menant à la compassion de l’Air dans sa polarité de lumière, mais aussi au courage et à la sécurité intérieure. Dans sa polarité obscure, elle représente le stress.

La spirale turquoise du 6e chakra de la gorge est personnalisée par un Dieu, dont le symbole est le Dieu Shiva, qui a 5 têtes et 4 bras et qui représente le Prana ainsi que la communication de l’Éther dans sa polarité de lumière, permettant au voyageur qui maîtrise cet Univers de rêver de façon lucide. Dans sa polarité obscure, elle représente les troubles de thyroïde comme la fatigue et les troubles de mémoire.

La spirale indigo du 7e chakra du 3e œil est personnalisée par un Dieu, dont le symbole est Shiva/Shakti, qui est à la fois mâle et femelle et qui représente l’Esprit dans sa polarité de lumière, permettant au voyageur de voir la non-dualité et de l’exprimer par le pardon. C’est le monde des Dieux et des Déesses mais il permet aussi au voyageur d’être Celui qui Voit. Dans sa polarité obscure, elle représente l’incapacité de discerner les apparences de la réalité.

La spirale mauve du 8e chakra du sommet du crâne est personnalisée par un Dieu, dont le symbole est le lotus aux 1000 pétales et qui représente la Vibration, mais aussi notre identité spirituelle. Il permet au voyageur qui est parvenu à ce niveau de réaliser la conscience pure dans l’extase de l’union qui devient possible dans la chambre de la mariée et d’obtenir la sagesse de percevoir l’Un, se libérant ainsi du cycle du karma qui se répète jusqu’à ce que nous ayons compris la réalité ultime. Le voyageur ayant réalisé le Grand Rêve est alors en mesure de déplacer consciemment sa conscience dans d’autres corps et mondes et de créer consciemment.

La spirale d’un blanc argenté du 9e chakra de l’extrémité du bras droit étendu en croix est symbolisée par la polarité de la Lumière ou de la conscience.

La spirale noire du 10e chakra de l’extrémité du bras gauche étendu en croix est symbolisée par la polarité de l’Ombre ou de l’inconscient.

Les 2 polarités représentées par nos bras étendus en croix représentent nos parts d’Ombre et de Lumière tenues en équilibre dans notre monde de la dualité.

Les spirales de chaque paire de chakras s’entrecroisent pour former un 8 et tournent dans des sens inversés, chaque opposé se complétant en 1 Tout.

Ainsi, les spirales vertes du cœur et jaunes du plexus solaire se complètent, les spirales turquoises de la gorge et orange du cordon ombilical font un 2e Tout qui englobe le 1er et qui se complètent, les spirales indigos du 3e œil et rouges du chakra du sacrum forment un 3e Tout composé de contraires qui se complètent et qui englobent les deux autres, les spirales mauves du sommet du crâne et brunes de la racine font un 4e Tout qui englobe chaque Tout ou Univers parallèle.

Le Tout ainsi obtenu représente l’Être spirituel composé de ses parties, avec ses 4 parties positives et ses 4 parties négatives fonctionnant à partir de pôles inversés.

Le Tout forme aussi le 8 du Karma, qui est la roue du Samsâra, qui se nomme aussi la roue du Dharma ou le cycle des réincarnations.

L’Être spirituel qui représente le Tout ainsi obtenu est dans une aura énergétique en forme d’œuf à partir duquel existent toutes les possibilités.

Chacune des poupées russes intérieures signifie un échelon de conscience supérieure avec sa dualité intrinsèque, la 4e poupée russe ne s’atteint donc que lorsque l’on a atteint le niveau de conscience le plus élevé qui est disponible pour l’être. Ainsi, pour le voyage de l’âme, on descend le plus profondément dans le cœur de l’être, à la fréquence du cœur qui se situe entre le vert et le jaune.

La structure de diamant de la géométrie de l’Infini qui est contenu dans notre esprit est complétée par les 2 autres spirales qui se situent dans le sens horizontal du corps dont les bras sont écartés dans le signe de la croix, qui est aussi connu comme le schéma de l’Homme dans l’Univers.

C’est une autre poupée russe qui s’emboîte à partir du noyau du cœur, formant un autre Tout avec ses polarités d’Ombre et de Lumière conformément aux lois de la physique du monde de la dualité dans lequel nous existons en tant qu’âmes individuelles. Les poupées russes de notre corps forment donc un double hélice, comme notre ADN qui se retrouve dans chaque molécule du corps et aussi dans chacun des Univers contenus dans notre corps qui sont la cristallisation physique de ce que projette notre Esprit.

Notre corps est donc un cosmos formé de galaxies que sont nos Univers, dont les étoiles qui scintillent éclairent nos vies si elles appartiennent au Multivers d’un esprit éclairé.

Si chaque poupée russe est un ensemble avec ses passés et futurs possibles existant dans un présent intemporel, elles possèdent aussi chacune son Dieu et son Diable, son cœur d’anges et son cœur de démons, devenant chacun plus subtil à chaque étape vers l’intérieur qui représente un échelon de conscience supérieure.

Lorsque l’on connaît le nom de chaque Dieu, ou de la personnification de chaque ensemble de vertus, ainsi que celui de chaque Diable qui est le vice correspondant que l’on doit conquérir afin de parvenir à la maîtrise; on obtient le pouvoir de ce Dieu, qui est le pouvoir de se maîtriser soi-même dans chacun des Univers formant partie de notre Multivers, et donc de devenir un Maître correspondant à chacun des échelons.

Ainsi, chaque démon représente un pouvoir matériel, qui n’est que l’illusion du pouvoir, et chaque ange représente le contre-pouvoir qui est spirituel et qui est le pouvoir véritable car il permet d’agir sur la matière. Dans la tradition populaire, le pouvoir matériel représente le Mal et le contre-pouvoir est la conquête de ses démons en un acte de maîtrise du pouvoir de l’Esprit, qui devient le Bien car il crée un monde où toutes les parties vivantes formant notre être sont heureuses et en harmonie.

C’est donc par notre capacité à créer un monde harmonieux que nous parvenons à la maîtrise.

Le schéma ultime de notre Multivers est composé de cercles qui s’entrecroisent, chacun représentant une réalité subjective dans un Univers qui est co-créé avec les autres et le Tout représentant ainsi la réalité relative de l’être supérieur qui n’a rien à voir avec la réalité absolue qui est sans âmes indépendantes et que l’on nomme l’Éternel.

Lorsque nous voyageons dans chaque chakra qui est un Univers avec une réalité physique, nous faisons face à l’Arbre des Possibilités qu’il s’agit de maîtriser afin de choisir la réalité qui nous convient le mieux. Nous serons alors en mesure de réécrire notre futur et même notre passé si notre niveau de maîtrise de soi nous permet de tisser notre destin dans les spirales du temps.

Notre moment présent contient l’Infini des Possibilités et c’est en agissant sur le plan spirituel que nous agissons vraiment sur les plans physiques et non pas l’inverse. Nous parvenons ainsi à voyager dans chaque spirale du Temps, par les fils de chacune des couleurs qui forment notre matrice ou la toile dans laquelle nous existons.

Nous sommes alors en mesure d’exister hors de la toile et de tisser les fils de toutes les couleurs de notre propre toile ou rêve de façon consciente. Nous devenons alors libres de la matrice qui nous retient prisonniers et nous ne sommes plus schizophrènes car nous avons recollé les morceaux de notre âme, représentant chacune de nos identités existant dans notre Multivers. Notre âme, étant devenue entière, est alors libérée de la roue des réincarnations, car elle est libérée du Karma qui est produit par nos actes inconscients.

Nous aurons ainsi voyagé dans notre passé et dans notre futur, dans notre Univers bien palpable et concret créé par notre subconscient et dans le monde élevé sur le plan spirituel de notre âme qui est tout aussi palpable et concret. Nous aurons alors compris que le voyage spatio-temporel n’est possible que parce que le passé et le futur existent dans un éternel présent et que l’espace matériel qui semble être si concret est créé par notre esprit car il nous permet d’accéder à chaque Univers en le projetant de l’intérieur de nous-mêmes.

Ainsi, si nous pouvons déterminer les lois de la physique de la dimension dans laquelle nous existons, le fait de maîtriser les lois de la physique de ce monde ne représente donc rien de plus que l’analyse poussée de la cerise sur le gâteau qui lui nous échappe complètement.

Nous verrons alors que le monde extérieur se trouve à l’intérieur, que le monde matériel n’existe que par le fait que notre esprit le projette, que l’espace n’est en fait qu’un point de conscience, que nous sommes le Multivers et que nous n’avons donc rien à créer sur le plan matériel car nous avons déjà tout ce dont nous avons besoin pour exister.

Nous serons des Maîtres Voyageurs des spirales du Temps, en mesure de créer des mondes à l’infini de la gamme de sons et de couleurs produits par notre âme; existant en harmonie avec chacun des êtres peuplant notre monde, car nous aurons réalisé que chaque forme de vie n’existe que par le fait que nous y sommes et qu’elles sont des parties de nous que nous pouvons guérir en tant que rêveurs conscients, afin de vivre en harmonie avec nous-mêmes et avec les mondes que nous créons. En réunissant les morceaux morcelés de notre âme, nous connaitrons l’extase de l’union, faisant Un avec notre âme et donc Un avec notre monde.

Nous serons les Maîtres du Logis car la princesse sera au palais, notre âme étant aux commandes de notre corps. Comme dans la parabole de la 11e heure, qui est juste avant l’heure de l’Éternel ou du Jugement Dernier, le salut de l’âme est possible de façon égale, tant pour ceux qui auront travaillé à la maîtrise de soi depuis longtemps, récoltant des vertus à présenter au Maître du Logis, que pour ceux qui s’y seront mis à la 11e heure :

« Car le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui sortit dès le matin, afin de louer des ouvriers pour sa vigne. Il convint avec eux d’un denier par jour et il les envoya à sa vigne. Il sortit vers la troisième heure et il en vit d’autres qui étaient sur la place sans rien faire. Il leur dit : Allez aussi à ma vigne et je vous donnerai ce qui sera raisonnable. Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers la sixième heure et vers la neuvième, faisant de même. Étant sorti vers la onzième heure, il en trouva d’autres qui étaient sur la place et il leur dit : Pourquoi vous tenez-vous ici toute la journée sans rien faire? Ils lui répondirent: C’est que personne ne nous a loués. Allez aussi à ma vigne, leur dit-il. Quand le soir fut venu, le maître de la vigne dit à son intendant : Appelle les ouvriers et paie-leur le salaire, en allant des derniers aux premiers. Ceux de la onzième heure vinrent et reçurent chacun un denier. Les premiers vinrent ensuite, croyant recevoir davantage, mais ils reçurent aussi chacun un denier. En le recevant, ils murmurèrent contre le maître de la maison et dirent: Ces derniers n’ont travaillé qu’une heure et tu les traites à l’égal de nous, qui avons supporté la fatigue du jour et la chaleur. Il répondit à l’un d’eux : Mon ami, je ne te fais pas tort; n’es-tu pas convenu avec moi d’un denier? Prends ce qui te revient et va-t’en. Je veux donner à ce dernier autant qu’à toi. Ne m’est-il pas permis de faire de mon bien ce que je veux? Où vois-tu de mauvais œil que je sois bon? – Ainsi les derniers seront les premiers et les premiers seront les derniers. »

En cultivant les vertus dans le logis dans lequel nous nous trouvons, nous serons devenus conscients et aurons tenu le gouvernail de notre esprit; plutôt que de négliger notre logis en laissant pousser sur notre champ de vigne des vices qui pourraient nous mener vers l’inconscience, nous rendant incapables de maîtriser notre Destin, de sorte que nous devrons faire face à notre Karma, à la Rouge Apocalypse.

Dans tous ces Univers qui représentent nos réalités physiques, si nous sommes Celui qui Voit plutôt que celui qui agit, si nous sommes détachés plutôt que attachés, si nous voyageons en contemplant sans rien prendre; alors nous maîtrisons notre esprit et parvenons à voyager dans les capsules du Temps, nous extasiant dans chacun des mondes cristallisés par nos pensées, tout en restant libres et maîtres de notre destinée. Nous parvenons alors à la conscience christique, obtenue par le rayonnement de notre esprit dans le cristal de notre corps en forme de croix, celle qui respecte les préceptes de la moralité et qui nous permet de parvenir à la rédemption en suivant l’exemple établi par le Christ, car celui qui le suit ne marche pas dans les ténèbres.

L’œil de notre esprit nous contemple dans chacun des paysages de nos mondes, tandis que nous restons conscients du regard doré de Celui qui Voit et qui est notre essence, nous permettant ainsi de connaître notre identité dans chacun de nos mondes parallèles et de vivre en pleine conscience. Nous serons alors en mesure de transférer notre conscience dans celle de chaque être faisant partie de notre éco-logis afin de faire l’expérience de la vie sous chacune des facettes de notre Multivers. Notre essence est finalement contenue dans chacun de ces êtres dont l’aspect diffère mais qui est fondamentalement notre semblable, notre essence étant même contenue dans nos Dieux et Démons, car, lorsque l’esprit crée la lumière, celle-ci projette naturellement son ombre.

Ce sont nos parties qui forment un grand Tout, chacune, même si elle est différente, ayant une fonction essentielle permettant au corps d’exister. Ceci est la raison pour laquelle, si nous faisons quelque chose pour ou contre les autres, nous sommes en train de la faire pour ou contre nous-mêmes. De plus, nous n’avons rien à conquérir ni à devenir, car nous sommes déjà tout ce que nous rêvons d’être. Ainsi, lorsque nous ferons l’expérience de la vie, nous serons en mesure de faire comme les enfants; qui, lorsqu’ils font une expérience qui leur fait commencer à pleurer ou à se battre, sont vite attirés par autre chose dans leur environnement qui les émerveillent, de sorte que, non seulement ils arrêtent de pleurer, mais ils oublient même qu’ils étaient en train de le faire…

Les enfants ne créent donc pas l’idée de la séparation et ne distinguent pas le Tout de ses parties. Si nous parvenons à percevoir le monde comme des enfants, le Royaume Céleste, ou l’Univers le plus élevé spirituellement, nous appartiendra.

Alors, l’étoile de notre âme se mettra à briller par tous les sommets des arêtes étoilés de notre être dans un scintillement éblouissant reflétant de façon neutre et égale chacune des facettes de son palais de diamant. Lorsqu’il parvient à réaliser l’Un, le Maître brille d’une force aussi puissante que la foudre tout en obtenant une sagesse et une connaissance qui permettent d’atteindre l’éveil et de transcender la matière. Il détruit ainsi l’illusion d’un soi indépendant du Tout, toutes les conditions relatives n’étant perçues que lorsque l’on voit les parties comme étant séparées du Tout. Dans le Sutra du Diamant, le Buddha décrit la réalisation de celui qui fait l’expérience de l’éveil et de l’Un en ces termes : « L’absolu, l’inconditionné est ce qui anime l’Être de la Voie ».

Ceux qui suivent la voie de la maîtrise sont des idéalistes, car ils veulent faire cesser la souffrance de tous les êtres existant dans leur monde, tout en sachant que tous ces êtres n’existent pas réellement vu qu’ils ne sont que l’expression manifeste de l’esprit.

Ils utilisent le pouvoir de leur imagination afin de créer ce qui n’existe pas encore, ayant la capacité de tisser les fils des différentes couleurs de la spirale du Temps et de créer ainsi un monde harmonieux et beau, car ils savent que nos rêves sont nos réalités. C’est la raison pour laquelle nos corps se reposent quotidiennement de leurs activités physiques, car l’esprit est alors en mesure de devenir conscient de lui-même et d’explorer, de façon inconsciente ou consciente, les différents Univers dans lesquels il existe.

En suivant le chemin des spirales du Temps, nous avons la possibilité de penser le monde avec con-science – se traduisant par « con sapienza » en italien, signifiant avec sagesse, ou par « con scientia » signifiant la connaissance et par « con sapientia» signifiant la sagesse en latin. C’est en cultivant la connaissance de la sagesse que nous serons en mesure de sillonner les méandres du Multivers contenu en nous, tissant nos rêves en pleine conscience.

Auteur anonyme

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email