Kryeon canalisé par Lee Carroll

Salutations, très chers, je suis Kryeon du Service magnétique.

Le sentez-vous déjà ?

Il y a dans votre perception une différence qui vous permet de me suivre vers un espace quantique.

Le bateau (de croisière) vous isole de la terre juste assez pour suspendre la réalité de votre vie quotidienne. A la fin de cette croisière, vous aurez formé des liens familiaux avec une énergie joyeuse. Certaines solutions seront à portée de main, il y aura quelques épiphanies, et dès à présent il y a le potentiel de trois guérisons. Pour certains, la paix sera impartie et remplacera l’anxiété. Vos plans d’avenir seront également plus clairs pour vous parce que vous étiez assis avec moi ici aujourd’hui.

Votre volonté de faire cela crée un état qui constitue un paradigme différent, une façon d’être différente et la possibilité de penser clairement. Plus vous le ferez souvent, plus vous sentirez le changement. Je veux donc que vous goûtiez cet instant dans la détente, sachant qu’il est sécuritaire, approprié et convenable. Aujourd’hui, chers amis, ouvrez vos cœurs et livrons-nous à quelques exercices de logique spirituelle.

Ce ne sera pas une longue canalisation, mais je vais vous fournir un transfert d’informations sur le racalibrage des obligations – de ce que vous croyez devoir faire, ou non, en fonction de ceux qui sont aux commandes, « Aux commandes de quoi » ? demanderez-vous peut-être. Eh bien, ils sont aux commandes des obligations, et vous savez qui ils sont. Ils constituent la tradition, l’autorité spirituelle, l’histoire et l’apprentissage du passé. L’information que je donne est précise pour chaque obligation, mais ce n’est pas nécessairement ce qu’on vous a enseigné. Les choses changent, et avec le recalibrage de l’énergie sur la planète, l’énigme à laquelle vous êtes attelés depuis longtemps en tant que Travailleurs de Lumière commence à se transformer aussi. Il n’y a que quelques questions à envisager aujourd’hui à propos des obligations.

La vénération

Commençons par une question spirituelle : Dieu est le Créateur du monde, n’est-ce pas ? En effet, c’est Lui. En effet, c’est Elle. Ne faut-il pas alors vénérer le Créateur ? L’humanité entière est de cet avis et a donc vénéré l’idée de Dieu sous bien des formes, depuis le début. Le mouvement ésotérique du nouvel âge ne comporte aucune vénération. Il n’y a vraiment ni autels ni édifices grandioses. Il n’y a aucun endroit où s’agenouiller et remercier Dieu pour quoi que ce soit. Alors, certains pourraient arriver devant vous et vous pointer du doigt en disant : « Tu ne vénères pas comme il faut ». Que répondre à cela ? Que faut-il dire ?

J’ai déjà soulevé cette question : croyez-vous faire partie du Créateur ? Les maîtres qui ont vécu sur cette planète vous l’ont dit. L’un des plus récents, le Christ, s’est identifié ainsi : « JE SUIS le Fils de Dieu », puis, en levant les yeux, il a dit : « Vous aussi ». Alors, c’est le grand « JE SUIS » qui est en vous, mais il est difficile à voir ou à comprendre, car les humains cherchent la grandeur dans la divinité. Ils cherchent ce qui, selon eux, serait un Dieu dans le ciel, mais ils ne voient pas cet attribut en eux-mêmes.

Alors, redéfinissons le « JE SUIS ». Déterminons ce que signifie l’expression Fils de Dieu. Elle veut dire que vous êtes apparenté au Créateur, que le Créateur pourrait bien être un membre de votre famille. Que vous êtes informé et que vous comprenez, à l’intérieur de vous, que vous faites vraiment partie de la famille ; Lorsque vous songez à ce qui est en vous, vous voilà tranquille, sans drame, en sécurité. Alors, ce qui est dans l’humain n’est pas nécessairement ressenti comme étant la grandeur du Créateur, mais sa famille. Alors, je vous le demande : comment traitez-vous votre famille biologique ? Qui avez-vous récemment vénéré ? Votre mère ? Votre père ? Votre sœur ? Votre frère ? Vous direz : « Non on ne se vénère pas. On se respecte mutuellement. On a hâte de se retrouver en famille. Entre sœurs et frères. C’est sans drame, mais on s’attend souvent à partager des moments de plaisir et de joie. On se préoccupe les uns des autres. On s’aime réciproquement ». Et telle est, chers amis, la réponse à cette obligation !

Plutôt que de la vénération, il ya de l’appréciation, de la reconnaissance, des rituels de gratitude et d’amour. C’est très différent d’être « à genoux », n’est-ce pas ? Pourquoi ne pas imiter les paroles du Maître ? Si vous êtes un Fils ou une Fille de Dieu, alors ne vénérez pas Dieu. Soyez plutôt un membre de la famille. Appréciez ce qui est en vous. Sentez-vous proche du Créateur, restez assis, et n’exaltez pas ce qui ne doit pas l’être. Aimez plutôt ce qui est en vous.

La vie communautaire donne de la force

Voici autre chose : certains d’entre vous se sont fait dire qu’il est plus raisonnable pour les Travailleurs de lumière de se rassembler, car logiquement cela devrait augmenter la lumière. Cela aurait plus de sens, car les Travailleurs de lumière ayant des affinités se rassembleraient en groupe et vivraient ainsi ensemble. Ils pourraient alors mieux construire en groupe cette cité qu’on a qualifiée de Lumière sur les Hauteurs. De plus, le fait de se regrouper améliore la communication, l’enseignement, ainsi que la protection contre les vieilles énergies de la Terre et ce qui pourrait faire obstacle à de véritables Travailleurs de lumière. Ceux qui tiennent ce discours ne saisissent pas la dynamique en cours. Il ne s’agit pas de s’éloigner de la société. Votre rôle véritable est d’être des Travailleurs de lumière oeuvrant dans leur communauté.

Vous êtes en train d’apprendre à être des créateurs de vie autosuffisants ; Vous pourriez aller dans la jungle et contenir tout ce qui est. Voilà l’essence de la phrase « JE SUIS ce que JE SUIS ». La phrase n’est pas : « Je suis ce que je suis, à condition qu’ils soient ce qu’ils sont ». Voyez-vous la différence ? Vous êtes des phares autosuffisants. Quand avez-vous vu pour la dernière fois un groupe de phares sur le même rocher ? Ils n’ont pas besoin les uns des autres. Quand avez-vous vu pour la dernière fois une convention de phares ?

« Eh bien, c’est ridicule, direz-vous : Les phares sont tous ancrés à des rochers. Ils ne peuvent se rendre visite ». C’est juste, mais ils peuvent certainement s’envoyer de la lumière, n’est-ce pas ? Après tout, les phares sont équipés pour cela. Les Travailleurs de lumière seraient peut-être même intriqués les uns avec les autres sur le plan quantique, et alors la distance n’aurait pas d’importance. Alors, il est peut-être temps pour vous de changer le paradigme de la place que vous vous attribuez sur la planète. Avez-vous besoin de protection ? Votre lumière est-elle en danger ?

Lorsque vous quitterez ce lieu et que le bateau sera à quai à la fin de votre croisière, vous allez tous vous disperser, vous éparpiller dans le monde ; certains d’entre vous partiront à contre-coeur, les larmes aux yeux, et diront : « J’ai bien aimé ça. J’aimerais continuer ». Mais je peux vous dire que votre chagrin fait partie d’un vieux paradigme ; Une fois que vous avez touché le cœur d’une autre personne, c’est pour la vie, si vous le voulez. Vous pouvez vous relier et rester en lien, si c’est ce que vous voulez. Votre rencontre ici créera peut-être un réseau de lumière à mesure que vous retournerez aux endroits où vous vous ancrez à votre rocher et créez vous-même de la lumière à l’endroit sombre où vous habitez peut-être. Comprenez-vous ?

Il n’y a pas d’obligation à vivre ensemble en groupe. Si vous devez le faire, cela laisse le reste de la planète dans l’obscurité. C’est incroyablement égoïste et cela ne sert que les membres du groupe. Ceux qui le font veulent seulement se sentir bien ensemble, et cela n’aide pas la planète. Voilà pour la deuxième obligation.

Kryeon

Source : http://francesca1.unblog.fr/

Texte issu du Livre : « Recalibrage de l’Humanité – Le début d’un nouveau cycle évolutif » – TOME XI de KRYEON aux Editions Ariane 2014 –

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email