Les effets de l’activité humaine se mêlent à l’environnement, créant un impact productif, puis accumulant sans cesse une énergie polarisée jusqu’à ce que tous les récepteurs d’impact faisant partie de son milieu atteignent le seuil de saturation.

Le seuil est celui où l’équilibre s’effondre, créant une polarité inverse qui revient avec l’énergie produite par un effet cumulateur, tel un pendule qui reviendrait avec une force imprévisible s’écraser au visage de celui qui aurait eu l’impudence de jouer avec les lois de la nature, détruisant alors toute la paix et le bonheur des êtres qui auraient ignoré le fonctionnement de la loi du milieu.

En effet, cette loi du milieu s’applique à chacune des décisions que nous prenons, des plus petites à celles ayant une portée plus importante.

Car, pour chacune des décisions que nous prenons au cours d’une journée, si l’on en choisit une ayant une polarité extrême, qu’elle soit positive ou négative, l’effet cumulateur d’actes répétitifs nous fera dépasser le seuil de saturation qui fera se renverser avec une force redoutable cette polarité, causant alors notre souffrance ainsi que celle de notre environnement.

Cette loi signifie que pour toute décision, il est important de se rappeler des polarités extrêmes possibles afin d’en choisir le juste milieu, le point d’équilibre qui nous maintiendra en harmonie avec notre milieu et avec nous-mêmes.

En mettant en pratique cette simple règle, nous pourrons améliorer rapidement notre qualité de vie, que ce soit sur le plan personnel, sur le plan de la collectivité ou sur l’échiquier mondial.

Cette loi naturelle s’explique par le fait tout corps, biologique ou céleste, s’auto-régule afin de maintenir un équilibre entre les corps de façon à les préserver.

Ainsi, tout système régule constamment son milieu de sorte qu’il conserve des propriétés stables et relativement constantes.

Ce processus s’effectue naturellement par le biais d’un mécanisme d’ajustement dynamique qui permet d’obtenir un environnement stable sur tous les plans – physique, émotionnel et spirituel.

Des mécanismes naturels de contrôle reçoivent ainsi continuellement les effets de chaque stimulus externe et transmettent automatiquement des signaux à travers tout le système complexe, de façon à corriger les déviations à partir de l’écart moyen qui est nécessaire à l’équilibre.

Le processus de rééquilibrage se fait en créant une accélération par un retour ayant une polarité positive ou une décélération par un retour ayant une polarité négative. Par exemple, sur le plan du corps humain, une crise cardiaque peut être provoquée par le mouvement de retour créé par une accélération de la polarité positive et la dépression peut être provoquée par une décélération obtenue par un mouvement de retour de polarité négative.

Tout comme l’ombre mène à la lumière et inversement, les polarités négative et positive créent l’harmonie par un effet de pendule, tout excès menant à un seuil de saturation produisant naturellement un mouvement de retour de polarité inverse.

Ainsi, un état stable entre tous les corps est obtenu uniquement lorsqu’il y a un flux harmonieux qui n’est possible que lorsque le point d’équilibre entre l’accélération et la décélération, ou l’effet magnétique et gravitationnel, est obtenu par un processus chaotique de rééquilibrage, créant momentanément la souffrance des corps qui se trouvent affectés par ce mouvement de retour.

Ce mouvement de retour s’effectue de façon excessive car le seuil de saturation est obtenu par le biais des excès ayant créé un impact, le résultat étant donc similaire à un effet de court-circuit sur le circuit fermé faisant fonctionner tous les corps.

En effet, la souffrance est avant tout due à un déséquilibre entre les corps sur le plan physique-émotionnel-spirituel de chaque système faisant partie de l’environnement élargi ou environnement cosmique.

Ainsi, ce mécanisme de rééquilibrage est celui qui se met naturellement en marche afin de réguler tous les organismes vivants, par cette loi du milieu qui est le fondement de l’harmonie et du bonheur.

La lumière intérieure qui est obtenue, lorsque la loi du milieu est respectée, est similaire à celle de la lumière du soleil qui, lorsqu’elle traverse le prisme cosmique, produit de façon égale toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Tout comme la lumière neutre qui traverse le prisme se colore de rouge du côté de l’arête et de bleu du côté de la base, équilibrant les polarités, l’harmonie est obtenue par le mélange de toutes les couleurs que le prisme dévie de façon équitable.

Lorsque chaque être sera en mesure de s’apercevoir dans le prisme parfait qui structure toute vie, avant de percevoir le seuil des possibilités afin de trouver le milieu entre chaque extrémité, il sera alors en mesure d’exister dans l’harmonie qui est le fondement même du bonheur.

Auteur anonyme

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email