Transmis par Alain Jean

Les animaux, nos compagnons d’évolution

Ils ont aussi un esprit, une compréhension des choses différentes de la nôtre mais bien réelle. Ils possèdent des connaissances sacrées sous différentes formes et nous les transmettent pour nous aider à notre changement sur Terre si nous voulons bien les écouter. Depuis l’origine des temps, ils sont nos compagnons d’évolution, alors pourquoi l’être humain est-il devenu bestial et cruel, perdant le respect de la vie sous toutes ses formes sur Terre ? Pourquoi s’est-il coupé de la vraie réalité de la Vie sacrée où toute vie sur Terre a un sens, une évolution, chacune est apprentissage des cycles de la réincarnation : minéral, végétal, animal, être humain… ?

Dans les temps reculés des mondes anciens, le respect de la vie sous toutes ses formes existait naturellement. Tout était relié, l’échange existait entre les différents nations, les mondes de vie et civilisation supérieure. Ensembles ils communiquaient, cohabitaient et échangeaient l’enseignement sacré de la vie évolutrice sous différentes dimensions. Toute vie sur Terre était respectée, honorée, mais avec le temps, les êtres humains ont développés une double personnalité et l’ego est apparu pour diversifier et diviser cette unité de vie qui existait entre les peuples, végétaux, animaux, minéraux, les peuples de la mer, des océans, des lacs, des rivières, des étangs, les êtres de la nature… pour amener la séparation des mondes unifiés qui vivaient l’Unité en symbiose.

Les hommes doivent changer leur vision sur la vie des animaux qui nous entourent, les respecter et leur offir une autre façon d’échanger, de communiquer, de participer à notre vie et leur vie d’évolution. Tout ce changement de conscience doit se faire maintenant en ouvrant son Esprit, son coeur aux différentes dimensions parallèles qui nous entourent et qui sont là pour nous aider à rentrer dans ce nouveau cycle de vie. En effet, les animaux, les plantes et les minéraux sont en prise directe avec ces dimensions et sont des canaux privilégiés pour aider à notre propre connexion. Même si nous ne les voyons pas, ces dimensions parallèles existent réellement et certains êtres humains sont en connexion avec et travaillent en toute conscience dans ces mondes-là, mais pour beaucoup d’autres personnes, c’est par le respect et l’amour des autres règnes que les compréhensions et transmissions pourront se faire. Cela devient à ce jour une obligation, un remède en soi pour s’ouvrir dans le coeur, changer de cycle d’évolution, évoluer en ce nouveau monde de quatrième et cinquième dimension.

Les animaux aussi sont là sur terre pour leur évolution d’âme et pour changer de cycle. Chaque espèce a une âme de groupe qui est là pour évoluer, échanger avec les différentes formes de vie sur Terre mais aussi de l’Univers. Tous vivent en symbiose et communiquent, échangent, ils ont su garder ce que nous avons perdu : l’unité avec les mondes universels. Chaque espèce a un travail spécifique à faire pour l’évolution de la Terre et aussi pour sa propre évolution. Tout doit être échange, complicité, transformation entre toutes formes de vie ainsi nous serons tous complémentaires.

Les animaux sont considérés par l’être humain comme un garde-manger, un passe temps, un loisir pour se faire plaisir en se servant d’eux comme cible de tir, ou pour des expériences scientifiques. Le monde animal n’est pas un jouet, un amusement pour satisfaire les caprices de l’homme. Ils sont tués atrocement dans les abattoirs, laboratoires, corrida, etc… pour servir de repas, d’amusement ou pour le seul plaisir de faire souffrir. L’animal sert à des scientifiques soit-disant pour faire avancer la science, mais quelle science ? la science illusoire de leur « égo-centrisme » démesuré.

Si nous regardons un peu en arrière, chez les indiens et dans d’autres civilisations plus évoluées que nous, l’animal était respecté pour ce qu’il était. Lorsqu’ils avaient à tuer un animal, ils ne le faisaient qu’avec respect, sans prélever plus que nécessaire à leurs besoins, sans gaspillage, tout de l’animal était utilsé (chair, peau, os…). Ils pratiquaient un rituel en rentrant en contact, en connexion avec l’esprit de l’animal avant de le tuer, pour lui demander la permission de lui ôter la vie, et l’animal faisait le don de lui, participant à l’évolution humaine. Mais aujourd’hui, où est le rituel sacré ?, le respect de l’animal ?

Nous pouvons communiquer avec l’animal en esprit

Ils ont une âme groupe et sont dépourvus d’ego, aussi, ils peuvent facilement échanger dans le coeur, ils portent en eux les enseignements sacrés, par leur amour et leur innocence ils peuvent nous aider dans notre parcours de vie. Eh oui, nous pouvons communiquer sous différentes formes avec le monde animal, végétal, minéral… Si vous saviez ce que peut nous apporter un animal, un végétal, un minéral, les êtres de la nature… vous en seriez surpris. Ils sont liés au Tout, à l’Univers et aux dimensions parallèles, car ils ne sont pas comme l’être humain coupé de la vraie réalité de la vie supérieure, ils sont en conscience illimitée avec le monde universel, les mondes parallèles.

L’être humain alimente ses karmas en ne respectant pas la vie des autres règnes : extractions minières à grande échelle, épandages toxiques pour l’agriculture, destruction des forêts, élevage animal intensif… Il inscrit dans ses cellules la peur, la souffrance, le stress… en mangeant la chair de l’animal qui a été élevé et tué dans des conditions indignes et des souffrances attroces, sans respect des lois universelles. Des maladies se développent, se transmettent de plus en plus dans le corps humain sous différentes formes, même les médecins sont dépassés, incompétents face à toutes ces intolérances alimentaires. Elles découlent directement de la fracture avec l’harmonie universelle. La plupart des nourritures qui nous sont proposées aujourd’hui sont mortes, car bourrées de chimie et complètement exangues de vie et d’énergie. Ce ne sont que des prémices, car nous sommes entrés dans un nouveau cycle où la mort n’a plus sa place, et l’être humain, s’il ne change son comportement mortifère, risque de voir apparaître nombres de fléaux qui ne seront que le retour de bâton de son aveuglement envers le respect de la Vie sous toutes ses formes…

Cette nouvelle ère qui s’impose nous amène à réfléchir de plus en plus à notre nourriture, à notre façon de vivre, notre comportement. Lâcher-prise avec tout le passé, rentrer dans un monde d’amour, de grand bouleversement en soi propice à l’évolution des consciences. Une grande conscience d’éveil universel est en train de se produire sur Terre où tout le monde veut le changement, connaître la vérité d’où nous venons et sur notre travail d’évolution sur Terre, retrouver notre vraie identité céleste. Ce nouveau cycle offre la possibilité de retrouver notre liberté d’esprit sans contrainte et manipulation mentale de tous ces dirigeants égotiques.

Les animaux sont des enseignants télépathes

Animaux, mais aussi minéraux et végétaux en se mettant en résonnance vibratoire avec le tout, communiquent naturellement parce qu’ils SONT, ils n’ont aucun filtre réducteur (égo, pensées, paroles…). Nous avons la possibilité de communiquer avec eux, car nous avons gardé au fond de notre coeur, les clés pour rentrer en contact avec ce monde-là des autres dimensions paralléles. La nouvelle ère qui s’impose nous facilitera tout cela, retrouver l’accès à nos mémoires ancestrales d’antan, à l’échange avec les peuples, les mondes supérieurs, les différents règnes. Le moment pour tout cela c’est maintenant, l’éveil spirituel sacré est en train de se produire pour l’être humain.

Il faut de plus en plus respecter la vie animale terrestre en essayant de ne plus manger de viande. Revenir à une nourriture plus saine, cela consiste à savoir écouter ses propres besoins pour trouver l’aliment qui nous correspond. Les légumes, lorsqu’ils sont cultivés dans le respect de la terre, font le don d’eux, l’alchimie qui se crée lorsque nous ingérons un aliment appartient au sacré, à la fois nous évoluons, et nous faisons évoluer l’espèce sur d’autres plans de consciences cela est aussi vrai pour le poisson qui choisit de mordre l’hameçon, il fait le don de sa chair pour changer aussi de dimension. L’être humain a tout en lui pour ne pas avoir de carence alimentaire. Ecouter son corps et s’ouvrir aux énergies universelles aide à équilibrer tout son corps matière et les corps éthériques sans carence.

L’ère qui s’installe nous ouvre à une autre vision des choses, une autre réalité de la vie. Tout est en train de changer sous différentes formes plus appropriées à l’émergence de la nouvelle Terre. Notre corps aussi évolue de plus en plus en élevant ses vibrations. Il change de forme, sa vibration énergétique se transforme et se met au diapason de l’énergie universelle du grand changement pour pouvoir elle aussi monter dans les octaves supérieurs initiatiques. L’épuration du corps sera une évidence même, une obligation liée à tous ses changements alimentaires, cela donnera des transformations physiques, psychiques.

N’oubliez pas, toute vie sur Terre a un esprit différent du nôtre mais aussi une âme, une conscience qui évolue sur des dimensions différentes parallèles à nous. Nous pouvons communiquer, échanger avec ces mondes-là si nous le voulons bien. L’animal possède une symbolique sacrée, une conscience de vie qui peut nous aider à comprendre le pourquoi de notre incarnation, nous transmettre l’enseignement universel et nous aider à lâcher-prise sur beaucoup de choses, nous aider à évoluer.

Nous prenons quelques exemples de différents animaux et leur enseignement, signes symboliques sacrés pour notre évolution de conscience :

L’aigle : qui a la vision de la vie terrestre, céleste, la justice et messager divin. Il est connecté aux bibliothéques akashiques pour y lire la destinée des âmes…
Le chat : son ronronnement et sa présence enlève le négatif. Son indépendance nous montre ce que nous devons faire dans le détachement de soi pour évoluer, un état d’esprit qui libère de l’émotivité et des pièges qui l’accompagnent… il représente le solaire.
Le chien : qui représente la lune, la subtilité, la sensibilité… Il apporte le jeu, l’amour inconditionnel, compagnon fidèle de l’être humain.
Le cheval : apporte l’enseignement de la liberté, comme le vent. Ils sont les messsagers entre les deux mondes. La re-connexion par télépathie. Le cheval représente les énergies christiques.

Les animaux sont les miroirs de nos qualités que nous possédons en nous, ils sont des guides qui cherchent à nous faire re-connecter consciemment avec les mondes universels et notre âme. Le fait d’avoir tel animal de compagnie, ou bien d’apercevoir dans la nature tel ou tel animal représente une aide et peut nous apporter une énergie d’évolution, un enseignement sacré, une initiation évolutrice. Mais faut-il en prendre conscience et voir tous les signes et les représentations sacrées que nous donnent nos amis les animaux, ou les plantes, les minéraux, végétaux….

Le respect envers ces mondes s’impose, avec une humilité à toute épreuve envers ces maîtres enseignants. Le changement de conscience, c’est maintenant, pour changer notre vision de la vie sur Terre, de tout ce qui y vit et s’y trouve. Tout ce qui vit sur terre a une âme, un esprit pour nous aider à nous transformer intérieurement, extérieurement.

Alain Jean
http://epanews.fr/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email