WISDOM TEACHING avec David Wilcock

Bonjour, je suis David Wilcock et bienvenue pour un nouvel épisode de Enseignement de la SagesseJe suis heureux de vous retrouver.

Je suis enthousiaste de la direction que prend l’émission car nous parcourons une validation scientifique, très doucement et méthodiquement, nous ramenant vers des concepts incroyablement merveilleux. Des concepts qui changent fondamentalement qui nous sommes et pourquoi nous sommes ici.

Beaucoup de gens vivent et ne comprennent pas qu’il y a un but et un sens derrière ce qui leur arrive. Ils ne comprennent pas forcément le karma, que ce qu’ils font leur reviendra. Ils ne réalisent pas qu’il y a un curriculum et que des gens regardent ce qu’ils font. Si on peut les appeler des gens, d’autres diront entités ou êtres.

Cependant, si on regarde les anciens textes religieux, on voit encore et encore des preuves solides qu’il existe une forme d’êtres non manifestes. On y fait référence de façon extensive comme dieux, esprits, génies, peu importe comme on veut les appeler. L’essentiel ici, c’est qu’il y a une sorte de sous texte derrière ces écrits religieux allant au-delà de la mythologie, de la superstition et des rencontres aléatoires avec la projection de l’inconscient de quelqu’un ou quelque hallucination causée par du mauvais pain que leur provoque les effets du LSD.

Ce n’est pas ça. On peut dire que c’est comme ce livre de dingue, Le Livre des Révélations. Mais un tas de trucs de la Bible et autres sont rapportés par des gens ayant à faire à ces entités et ces êtres apparaissent devant eux au quotidien. D’où cette question : Ces entités sont-elles jamais parties? Et je crois que la réponse est non.

Alors pourquoi sommes-nous si attachés à l’idée que toutes des choses sont arrivées il y a très longtemps et que rien de magique n’est plus jamais arrivé? Pourquoi certains adulent les livres et les mots dans les livres, au lieu de s’attendre à pouvoir en fait se connecter avec la source d’ l’inspiration? Je n’ai pas peur de briser les limites ici et de regarder au-delà de ce qu’on croit savoir.

Dans de précédents épisodes, je vous ai montré des preuves solides que l’ADN est une forme universelle d’onde qui unit une molécule à partir de la structure sous-jacente elle-même en utilisant les éléments natifs de son environnement. On a aussi parlé, en détail, de l’idée que chaque culture ancienne a des preuves de la visite d’extraterrestres humains, les appelant dieux, dont on a en fait des restes de squelettes. On a des sculptures d’eux, des photos, de l’art qui a été fait.

Toutes ces évidences peuvent être assemblées, dont, souvenez-vous le film dans lequel j’apparais, Sirius, avec Dr Steven Greer et Amardeep Kalika qui a eu les résultats du test ADN d’un tout petit humanoïde,  et on a trouvé qu’il s’agissait à 90% d’ADN humain et 10% indéterminé. Ca ne veut pas dire que le test ADN était faux. Mais qu’ils ne trouvaient pas la correspondance avec cet ADN chez nous.

Donc, dans l’émission, j’ai commencé à aller dans une certaine direction, puis j’ai délibérément dévié de ça pour examiner d’autres matériels avant de compléter cette réflexion. L’idée que ces êtres d’il y a longtemps ne sont jamais partis, et à partir des années 1950 ont pris contact directement avec des gens ici sur Terre, et en fait ils sont apparus physiquement, les OVNIs sont descendus, des gens sont montés à bord. Ils ont navigué dans ces vaisseaux et ont eu une connexion télépathique avec les gens qui vivaient sur ces vaisseaux.

Pourquoi je veux revenir à tout ça maintenant, ça découle de tout ce que j’ai abordé tout au long de cette émission. L’idée que cette géométrie sous-jacente produit la réalité. On a abordé la structure de l’atome, vu que les protons et le noyau sont en fait les sommets d’une géométrie. Les angles d’une géométrie qui n’est rien d’autre qu’une onde.

On a observé l’idée que le champ gravitationnel est en fait une essence fluide de l’univers. Que toute matière en provient. C’est donc la source de la conscience. C’est pourquoi je l’appelle le champ source. C’était encore un territoire sans nom car personne ne l’avait clarifié. Il y a plusieurs noms pour ça, des centaines. On l’appelle champ de torsion en Russie. On les a appelées les ondes scalaires. Le truc c’est qu’il y a un substrat ici, et j’ai choisi le terme de champ source pour tenter d’en trouver l’essence même.

Champ de torsion signifie juste que ça tourne. Scalaire signifie une chose qui a une échelle mais pas d’amplitude. Ca fait juste des allers-retours sur une même ligne. Ces termes ne me convenaient pas. Champ source implique la source de la matière, l’énergie, la conscience, la spiritualité. Toutes les choses qu’on voit dans l’univers physique et non-physique proviennent du champ source.

Maintenant, le concept de champ source en particulier semble s’engager dans la philosophie d’Einstein de l’espace/temps. Et souvenez-vous que l’espace/temps est un concept disant que quand vous bougez dans l’espace, vous bougez aussi dans le temps. Et donc tout mouvement dans l’espace change en fait votre localisation dans le temps. Comme je l’ai dit, ce fut prouvé par Hafèle et Keating, qui dans les années 70 ont mis des horloges atomiques dans des avions supersoniques, démontrant que la prédiction relativiste d’Einstein sur la dilatation du temps était vraie.

On sait qu’il arrive deux choses quand on approche la vitesse de la lumière dans la relativité. L’une est la dilatation du temps, qui fait que votre expérience et le flux du temps s’accélèrent. Vous expérimentez en fait bien plus de temps dans ce qui semble durer moins longtemps. Donc vous bougez à travers plus de temps lui-même, cette trame, et ça alimente les atomes de votre corps, donc vous évoluez dans un temps plus rapide que celui d’où vous venez. Vous vivez une semaine, mais peut-être dix mille ans sont passés sur Terre. C’est une des choses.

L’autre, rappelez-vous, dans la physique d’Einstein, c’est qu’à l’approche de la vitesse de la lumière, la masse s’accroît. L’accroissement de masse est l’argument des sceptiques pour dire qu’aucun ET n’a jamais pu venir sur Terre car à l’approche de la vitesse de la lumière, on devient aussi massif que l’univers entier.

Vous vous souvenez qu’on a parlé du Dr Vladimir Ginzburg et de son remaniement de l’équation d’Einstein. Il l’ajuste renversée, sens dessus dessous, au lieu d’in accroissement de la masse à l’approche de la vitesse de la lumière, la masse décroît. Donc, quand on atteint la vitesse de l’unité ou vitesse de la lumière, on a plus de masse dans notre réalité. Notre masse se transfère dans un autre plan d’existence, le quel, encore une fois, mène à l’idée que la vitesse de la lumière représente une sorte de crescendo qu’on traverse et qui nous mène à une autre réalité.

Et on a parlé de la physique de Dewey Larson qui a prouvé que le temps est tridimensionnel. Il a son propre domaine qui a longueur, largeur et hauteur, et à mesure qu’on traverse sa réalité, tout est retourné comme un gant. C’est le même matériel, celui qui fait l’espace et la matière, qui conduit le temps.

Dans cette autre réalité, tout semble pareil sauf que le fait de marcher tout simplement, altère radicalement notre position dans le temps. Donc si on disparaît de notre réalité à un endroit et qu’on réapparaît ailleurs après avoir marché autre part, juste se mouvoir dans cette autre réalité revient à voyager dans le temps. C’est vraiment passionnant. On voit ici que la Vache sacrée d’Einstein, qu’on ne peut pas dépasser la vitesse de la lumière, a été révoquée.

Au-delà le la vitesse de la lumière, on commence à explorer ce domaine du temps dont parlait Dewey Larson.

Ca nous paraît plus rapide que la lumière, mais là-bas la vitesse sera différente car on est dans une réalité parallèle. Ce n’est sorti que le 25 septembre 2011, mais ça démolit simplement le fondement de la théorie de la relativité d’Einstein.

J’ai aussi passé les deux derniers épisodes à parler de Sir Roger Penrose, qui a développé les bases des trous noirs avec Stephen Hawking.

Ce livre qu’ils ont écrit ensemble, est une série de dialogues qu’ils ont eus, dans lesquels Hawking défend la vision selon laquelle l’univers est issu d’un Big Bang… tout s’est formé d’un coup. Penrose dit non. Il n’y a pas de big Bang. Il n’y a même pas d’espace/temps. L’espace/temps est une émanation d’une sorte de simplicité sous-jacente. Donc que tout l’univers possède une identité singulière. Il croit que c’est aussi la base de la conscience.

Souvenez-vous, il a gagné de nombreux prix, certains des plus prestigieux existants en physique. Il est lié pour toujours à la relativité car il a calculé comment l’effondrement d’une étoile équivaut à la formation d’un trou noir, ceci avec la relativité. Essentiellement, c’est lui le père de la science des trous noirs.

Et pourtant ce qu’on voit, c’est qu’il fait ces déclarations très osées dans l’article du Discover qu’on a déjà vu, « Les physiciens n’arriveront jamais à capter les grandes théories de l’univers, tant qu’ils n’iront pas au-delà des distractions aveuglantes des théories à la noix, vers la couche la plus profonde de la réalité où nous vivons. » Et quand il dit « théories à la noix », il parle de la théorie des supercordes, la mécanique quantique, qui n’est un gros ensemble de mesures, des chiffres sur un tableau mais aucun modèle fonctionnel.

On a montré qu’il a trouvé un modèle et presque tout résolu dans les années 1970. Il voyait que de nombreuses pièces le menaient à croire que « quand on accepte l’étrangeté de la mécanique quantique et qu’on étend cette étrangeté au monde macroscopique, on doit renoncer à l’idée de l’espace/temps telle qu’on l’a reçue d’Einstein. »

Je viens de vous dire qu’Einstein disait qu’on traverse l’espace/temps, si on traverse l’espace on traverse aussi le temps. Ce serait une sorte d’éther. En fait, il a dit vers la fin de sa vie qu’on ne pouvait avoir d’espace/temps sans éther. Penrose qui est un illustre scientifique très reconnu, nous dit non, débarrassez-vous de l’espace/temps.

Qu’est-ce qu’on a comme coeur simpliste à la base de l’univers? C’est quelque chose qui sort de sa théorie des twisteurs.

L’idée que l’univers lui-même est l’émanation d’une géométrie sous-jacente et que tout l’espace et le temps est amplitude, ils sont vibrations, tremblements, de cette tubulure sous-jacente qui produit l’univers.

On a lutté avec ça. J’ai pris deux épisodes pour vous l’expliquer car c’est fondamental et que personne n’en parle encore. C’est un tout nouveau regard sur l’univers qui est correct. Et si on sait que c’est correct, c’est grâce à ces types qui ont découvert une chose prouvant que tout l’espace/temps est l’émanation d’un motif géométrique sous-jacent particulier qui s’appelle une grassmannienne positive, qu’ils ont fini par appeler un amplituèdre.

Malheureusement, ils ne mentionnent pas Penrose. Il est comme black-listé. Vous lisez l’article sur l’amplituèdre, nulle part on ne mentionne Penrose avant la section commentaires où des scientifique interviennent en disant que c’est douteux de ne pas dire que Penrose était là depuis le début dans les années 70, et avait commencé dans les années 60. C’est seulement avec le bénéfice du temps, qu’une nouvelle science démontre que les choses fonctionnent ainsi.

Voici une interprétation artistique. C’est confus car on ne voit pas vraiment la géométrie.

Il y a une ligne ici à gauche, et si on regarde bien on voit un tétraèdre, cette zone rouge étant la base. Il y en a un autre à droite, et ça en jaune, serait le fond triangulaire. Ils seraient connectés par deux autres en dessous. Ils le dessinent en couleur et tracent des ondes pour montrer que c’est une forme vibrante.

Ca crée des amplitudes, donc, l’amplituèdre. Et ces amplitudes sont mesurées comme pistes de particules tremblantes dans la chambre à particule. Et ceci, encore une fois, est le dessin permettant de voir plus facilement ce à quoi on a réellement affaire.

Cette géométrie qu’on vient de voir est la même base de toute la mécanique quantique. Ce qui arrive dans le noyau de l’atome. C’est en fait la structure du photon.

Et au long des épisodes à venir dans l’émission, je vous montrerais cette géométrie dans des choses comme les vortex terrestres, la grille globale, les vortex lors d’un alignement de planètes, qui maintiennent les planètes en position.

Des vortex se produisent car notre soleil orbite autour d’une autre étoile.

J’ai commencé à en parler, je n’ai pas abordé leur géométrie, mais ça explique les âges du zodiaque. On verra la géométrie galactique. On verra la géométrie intergalactique à travers toute la structure de l’univers. Ca viendra plus tard. Et je vous montrerais que toute la nature sous-jacente de la vie biologique est aussi la même géométrie, ce qui est logique. C’est un modèle beau, élégant, simple, mais il faut se débarrasser de certains concepts, à commencer par l’espace/temps.

Oui, vous vivez dans une réalité physique et vous expérimentez l’espace et le temps, mais ce n’est qu’une chimère, une illusion. C’est une galerie des glaces. Il n’y a vraiment rien. L’univers a déjà eu lieu. Et ça, impliquerait aussi qu’il y a un but à notre vie et une raison à notre présence ici.

Encore une fois on voit la différence entre Penrose et le produit final qui a résolu tous les diagrammes restants de Feynman, dont on a parlé précédemment, les pistes de particules, et voici une synthèse vraiment élégante avec la géométrie de la Merkaba.

On peut connecter les points des angles et dessiner un cube. C’est l’une des géométrie de base se trouvant à l’intérieur de l’atome. Chaque atome est en fait un hologramme de ce motif géométrique sous-jacent : l’amplituèdre, car comme je l’ai dit, il ne dessine qu’un quart de la Merkaba. Vous pouvez prendre quatre amplituèdres, les coller ensemble comme des légo, et construire une Merkaba parfaite.

C’est la vibration dont provient tout l’univers. En définitive, c’est un son.

Le OM primordial de l’hindouisme. Ou la Bible disant qu’au commencement était le Verbe. C’est ce que nous avons vu jusqu’ici, mais ça nous conduit directement à des informations vraiment importantes.

Et si la science que je viens de partager avec vous, la science d’aujourd’hui, ces trucs fantastiques high-tech apparemment à la pointe, avait été révélée hier?

Ce que je dis là spécifiquement, ils nous l’ont dit depuis toujours. « Ils » veut dire ces ET supérieurs à la technologie très avancée, des iPads holographiques, que plus on est avancé technologiquement, moins on a besoin de technologie. Vous pouvez avoir l’iPad qui fait tout ce que vous voulez qu’il fasse. Tout est là, dont la matérialisation d’objets, la télépathie, tout ce qu’on peut imaginer. On observe déjà cette tendance. Les Smartphones et les tablettes font déjà à peu près tout ce qu’on veut qu’ils fassent.

A mesure que la technologie Siri s’améliore, on parlera à notre iPad ou iPhone qui répondra à nos questions et nous fera la conversation. On est déjà très proche de ça. Ca a déjà commencé, mais ça va être… Ce qu’on a maintenant n’est rien comparé à ce qu’on aura bientôt.

Est-il possible que les grandes avancées en physique qu’on partage ici aient pu nous être données hier? Je crois que la réponse est : absolument. Et ceux qui nous ont donné cette information sont revenus dans les années 50 pour clarifier ce qu’ils disaient avec une profondeur encore plus étonnante. Et ceci nous est parvenu via l’ingénieur-radio canadien, le Dr Wilbert Smith, qui avait une habilitation top-secret de sécurité avec le gouvernement canadien.

Il était la seule personne à avoir reçu une subvention officielle d’un gouvernement pour étudier l’idée que la Terre avait une grille globale. Il y a des points vortex sur Terre. Il était payé sous un programme secret pour les étudier. C’était le projet Magnet.

Ce qui m’intéresse ici, comme on en a parlé plus tôt, c’est qu’au cours de ses travaux secrets, il a pris connaissance de l’existence de douze groupes de personnes aux Etats-Unis et au Canada, qui expérimentaient des contacts télépathiques, lesquels avaient commencé au départ avec la radio-télégraphie. C’est de l’information en code Morse, l’équivalent de l’email en 1950, ce qu’il y avait de mieux alors.

On traduit le code Morse. On parlait ainsi aux gens, car la voix ne portait pas assez bien pour comprendre ce qu’ils disaient. On avait alors besoin d’un truc si facile à entendre qu’il marcherait même dans les pires conditions radios. Des gens étaient contactés par des extraterrestres qui atterrissaient dans leur jardin, en commençant avec un effet radio-télégraphique.

George Hunt Williamson a écrit là-dessus au début d’un livre appelé « The Saucers Speak » qui représente un pan important de l’histoire des OVNIs. Qui sera bien plus apprécié avec le temps, maintenant, grâce au travail de Grant Cameron qui a un site web, on y trouve un tas de documents. Il a écrit sur Williamson et W.B. Smith. Il a des documents sur son site qui montrent que George Hunt Williamson était en contact avec Wilbert Smith. C’est le scientifique dont on parle dans  « The Saucers Speak ».

On le sait maintenant. Il faisait partie de ce groupe et en 1958, il a donné cette conférence dont je vous ai déjà parlé, où il avait entrevu plusieurs personnes déclarant être en contact avec des extraterrestres.

Il leur posait plus d’une centaine de questions comme « Des gens vivent-ils sur Mars? » « Si oui, à quoi ressemblent leurs maisons? » « Si’l utilisent des pièces, à quoi ressemblent-elles? » Il y avait plus d’une centaines de questions, et le résultat était spectaculaire. L’accord était quasi parfait sur les contacts classés comme sûrement authentiques. Parmi les autres prétendus contacts, il y avait très peu d’accord, voire pas du tout. La conclusion inévitable était que c’était assez réel….

Je crois que c’est par là. C’est la partie que je viens de lire. Il dit que s’il y avait parfois une légère divergence, c’était en général un préjugé religieux que les gens ajoutaient à leur récit, car après un moment, tout devenait télépathique.

Laissez-moi revenir sur cette partie, où il dit « la conclusion était que c’était assez réel, et ces gens n’étaient que ce qu’ils prétendaient être. Cependant, leur science était définitivement alien et sûrement à jamais incompréhensible. On essaya alors une approche philosophique. Et la réponse fut trouvée dans toute sa grandeur. Je ne détaillerais pas tous les révisions et réflexions de base qui eurent lieu, en disant qu’il y en eu, bien sûr, beaucoup. les gens d’ailleurs déployèrent des trésors de patience m’aidant à dépasser les préjugés et histoires de désinformation que j’avais accumulés depuis des années. »

Voici maintenant la ligne importante. « Je commençais à réaliser pour la première fois de ma vie l’harmonie de base de l’univers et tout ce qui s’y trouve. » C’est ce que Penrose nous disait, non? Qu’il y a cette harmonie géométrique dont proviennent tout l’espace et le temps. Voyons la phrase suivante avec ça en tête. « Science, philosophie, religion, substance, c’est à dire matière et énergie, sont toutes des facettes du même joyau. » Notez qu’il utilise le terme joyau, tout comme la géométrie dont on a parlée. « Et avant qu’on puisse apprécier une facette du joyau, on doit d’abord percevoir la forme du joyau lui-même. » C’est quelque chose, non?

faisons un saut trois ans plus tard. Il a parlé avec les ET tout ce temps via sa seule source Frances Swan. On a vu dans un précédent épisode que Frances Swan a mis le FBI en contact avec ses ET et qu’ils ont tenté d’organiser une rencontre qui aurait impliqué quelque 5000 vaisseaux survolant nos villes dans le monde et ça n’aurait pas été une mauvaise chose. la Cabale, les méchants, ont délibérément tenté de suggérer que s’il y avait une visite massive d’ET, ce serait une horrible invasion planétaire. Ils ont investi des milliards de dollars dans des centaines de films.

C’est usé jusqu’à la corde. C’est comme eux….! Si on regarde combien de films présentent de méchants aliens et combien présentent un contact extraterrestre positif, sans réfléchir, je dis que les films positifs comparés aux négatifs représentent peut-être 2% à peine. Et la plupart datent d’il y a longtemps. Des films comme « Miracle sur la 8e rue » « Explorers » « rencontre du 3e type » et « Cocoon ». Où sont tous ces films? Il y en a à peine. On a juste arrêté de faire ce genre de films.

Passons maintenant à 1961, car cette année là, W.B.Smith donne une conférence qui ouvre totalement le sujet pour nous. Il dit : « Alors que vous passez d’une partie de l’univers à une autre, vous rencontrez toutes sortes de valeurs de temps…dans certains intervalles donnés. »

Ca commence à prendre bien plus de sens. Car, souvenez-vous, Einstein pensait qu’il y a un espace/temps. Qu’on bouge à travers quelque chose de physique. Penrose dit non, la matière elle-même est une émanation de ce joyau qui n’a aucun espace physique lui étant associé.

Le temps est la manifestation de quelque chose qui n’est pas manifeste. Donc, toute cette histoire de passé, présent, futur, oubliez ça. D’accord, il y a une certaine existence dans notre réalité physique, mais le futur existe comme série de probabilité et le passé existe comme série de probabilité. Les choses que ces types d’ET continuent de nous dire sans cesse, c’est que la seule chose qui existe vraiment c’est l’instant. dans La Loi de Un, dont on parlera, ils disent qu’il n’y a pas d’histoire.

J’aime y penser ainsi. Imaginez que vous marchez seul, et ce point dans le temps que vous avez atteint est le seul temps qui existe vraiment. Et derrière vous, il y a plein de fils qui commencent à se déployer comme des lignes de temps. Et celui que vous avez emprunté pour arriver là où vous êtes, n’est pas tout seul. C’est le seul que vous avez choisi pour venir, mais ce n’est pas le seul. Et alors que vous avancez de l’autre coté, il y a des lignes de temps dans votre futur, et vous pouvez choisir quelles strates vous allez prendre.

Dans les programmes secrets, ils appellent ça temps superposé, c’est leur seul moyen d’expliquer leur découverte. On peut voyager de ce qui semble être le futur… et on peut expérimenter une strate du futur. Mais cette strate n’est qu’une probabilité. la seule chose qui existe réellement est l’instant. Le truc cool de ça, c’est que ça soulève la rétro-causalité. Ce qui signifie qu’on change le passé avec nos actes présents.

D’accord, il y aura des histoires écrites et des rapports, et les gens ont une mémoire de ce qu’ils croient être arrivé dans le passé. Mais ce n’est qu’une strate du passé. La strate qui en fait devient plus forte et plus valide en termes universels n’est pas forcément la strate écrite. La réalité, la strate qui en fait a une plus grande gravité… influence, pourrait être quelque chose qui change dans l’instant en fonction de vos décisions.

L’Atlantide ne doit pas forcément être engloutie. Peut-être n’y a-t-il pas de cataclysme car dans les lectures d’Edgar Cayce, un autre médium célèbre, il dit que les Atlantes sont réincarnés comme l’Amérique. les gens en Amérique ont dû recréer une société technologique avancée et ils ont cette crainte de la fin du monde, car ils se souviennent d’un cataclysme ayant eu lieu jadis. mais si on y arrive cette fois, on peut faire rétro-causer… on peut changer ce qui est arrivé jadis.

OK. Alors si c’est vrai. Les strates existent déjà. Ce sont nos choix dans l’instant qui détermine ce que l’univers fait. Autre Loi de Un : l’univers est en état de devenir. Il est déjà là. Il existe déjà totalement. Mais il fleurit aussi. Nos décisions saisissent l’univers et le transfigurent. Cette géométrie qu’on a vue continue de se fractaliser et de s’itérer. Elle semble se produire dans un temps linéaire, mais il s’agit d’un seul moment qui s’épanouit.

On pourrais voir l’univers comme un instrument de musique. Où une composition musicale. pour avoir du sens, la musique a besoin d’une tonalité, une racine. Disons, la clé de sol, OK? On va très vite établir la tonalité dans laquelle on joue. On aura cette clé de sol établie. Pour la rendre intéressante, il faut de la dissonance. On doit créer une sorte de sentiment discordant qui n’est pas bien équilibré, puis on résout cette dissonance. Et quand on résout l’accord, on retourne à la tonalité centrale. On pourrait développer la théorie musicale, mais l’important c’est que l’univers est ainsi. C’est comme un accord qui a commencé avec ce son primordial très pur et clair, et il devient de plus en plus discordant. Puis finalement, il revient au son pur dont il est parti et c’est là la résolution centrale.

Donc, dans ce processus, on a toute cette existence qu’on expérimente sur la Terre, qui est la seule planète sur des millions de planètes, selon la Loi de Un, à être habitée par des gens comme nous, juste dans cette galaxie. Donc l’infini devient un concept onéreux qu’on doit changer totalement avec ce qu’on croit savoir. Ca jette toutes les règles par la fenêtre. On est dans un nouveau système.

Le temps va plus vite pour les êtres alors qu’ils accélèrent à travers ces degrés d’évolution qui selon ces sources canalisés sont apparemment là, il y a un niveau chakra dans chaque dimension. Il y a sept niveaux de réalités de l’univers correspondant à sept chakras. Alors qu’on traverse plusieurs niveaux de la galaxie, disons, il y a des domaines de temps où le temps va à des vitesses différentes. C’est ce qu’ils nous disaient avant.

Nous verrons dans le prochain épisode qu’ils ont en fait récupéré du matériel de ces êtres et les ont transformé en objets fonctionnels. Nous verrons le voyage dans le temps. Nous nous replongerons dans ce matériel. On verra la technologie qu’ils utilisaient et on ira même plus loin encore et nous nous lancerons directement dans de nouvelles philosophies et développements spirituels qu’on peut tirer de cette information, ce merveilleux contact dans les années 50.

Et nous verrons de toutes nouvelles diapos dans Enseignements de la Sagesses, avec David Wilcock. Merci de m’avoir accompagné.

https://www.gaia.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean


Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email