Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens

Les Hathors ne se sont jamais incarnés physiquement et ils ne le feront sans doute jamais non plus. De temps à autre, nous envoyons une émanation dans les mondes inférieurs sous la forme d’un humain incarné, mais nous ne nous incarnons jamais pleinement dans la matière.

Un individu qui possède une émanation d’Hathor peut se sentir comme un Hathor parfaitement incarné car son auto-identité s’est focalisée sur son aspect Hathor. l’émanation éclipse temporairement dans l’esprit de cet individu son auto-perception en tant qu’être humain, mais il finira par se percevoir de nouveau comme un être humain incarné possédant des attributs humains.

Ainsi, une personne peut avoir l’impression d’être un Hathor simplement parce qu’elle possède une émanation d’Hathor. C’est comme si une pièce de granit comportant un grain d ‘or se croyait entièrement en or. L’examen de sa véritable identité lui révélera qu’elle est un mélange de granit et d’or.

De temps à autre, un voyant peut percevoir une émanation d’Hathor chez un être humain. Cette impression est filtrée par la conscience du voyant, qui s’il n’est pas familiarisé avec les émanations spirituelles, peut penser que tout individu en question est un Hathor. Il « voit » alors que cet individu est un Hathor. C’est toutefois une perception inexacte. La distorsion est due au fait qu’une émanation d ‘Hathor possède une très forte signature énergétique que le voyant interprète mal.

Une situation semblable se produit lorsque les individus ont l’impression d’être l’incarnation d’un dieu ou d’une déesse. C’est rarement le cas, sinon jamais. Un individu peut posséder l’émanation d’une déité dans sa composition énergétique, mais ce n’en est qu’une partie. Dans un état de conscience profondément modifié, l’auto-identité peut passer de l’humain à l’émanation de la déesse ou du dieu, mais ce changement est temporaire.

Dans la plupart des cas, les émanations d’Hathor s’incarnent avant la conception, parfois même quand l’enfant est dans l’utérus. Dans les cas les plus rares, l’émanation est « intégrée » par la volonté personnelle. Le choix du mode et du moment de l’apparition d’une émanation d’Hathor est très relatif et constitue un phénomène complexe. Certains être possédant une émanation d’Hathor vivent toute leur existence sans en être conscients. D’autres savent qu’ils portent en eux quelque chose de différent et l’information que nous vous livrons éveille en eux des résonances. Certains individus expriment cette émanation par leurs actions ainsi que par leur façon de penser et de voir. Quelques émanations s’expriment ouvertement comme canalisateurs de notre information ou comme guérisseurs.

De notre points de vue, nous les Hathors, un individu n’a pas plus de valeur parce qu’il possède une émanation d’Hathors. Simplement, l’émanation affecte sa perception et lui ouvre des portes dont d’autres ignorent même l’existence. Ces émanations s’incarnent pour diverses raisons, qui ne valent pas uniquement pour celles d’Hathors, mais aussi pour celles de plusieurs êtres spirituels. Les émanations d’une déité ou d’un être hautement dimensionnel descendent souvent dans le monde de la matière pour faire l’expérience des contraintes du temps et de l’espace. La pression créée par l’existence dans cette réalité présente à la fois une grande difficulté et une excellente occasion d’apprentissage e t d’évolution spirituelle.

La maîtrise du temps et de l’espace acquise en se libérant de ces contraintes conduit au développement de hautes aptitudes spirituelles. Pour ce faire, il faut se « dés-hypnotiser » de la Mâyâ ou de l’illusion de votre monde. Cet exploit perceptuel accroît énormément la capacité de la conscience à transcender les situations et à les transformer. Pour nous, c’est là la signature de la maîtrise spirituelle ; l’aptitude à transcender les situations que l’on rencontre et à les transformer. La plupart des émanations qui descendent dans le monde matériel le font pour cette raison.

Quelques-unes y viennent pour transmettre de nouvelles connaissances. Elles peuvent prendre la forme d’instructeurs ou de guérisseurs. Toutefois, même dans ce cas, elles doivent évidemment composer avec les contraintes spatio-temporelles. Il arrive que des émanations spirituelles exercent un effet négatif dû à l’apparition de projections de l’ego et à leur nature illusoire. Voici pourquoi. Les émanations spirituelles existent à l’intérieur de l’être humain et en font donc partie. Contrairement à l’humain, toutefois, elles ont une puissance qui transcende le temps et l’espace, qu’elles perçoivent différemment. Si l’individu est déséquilibré psychologiquement, une projection égoïque peut se produire ; il s’imagine alors qu’il est un être spirituel, pour tenter d’échapper à son dysfonctionnement psychologique.

De tels individus défendent leur identification à l’émanation et négligent les autres aspects de leur être qui sont étrangers à celle-ci, particulièrement les zones sombres de leur personnalité (c’est à dire les aspects d’eux-mêmes qu’ils n’acceptent pas). Selon la nature de leurs illusions égoïques et de leur déséquilibre psychologique, ils peuvent facilement devenir les tyrans spirituels.

Cela peut s’avérer très troublant pour les gens qui sont en contact avec de tels êtres, car les émanations spirituelles ont un pouvoir magnétique qui se traduit auprès des autres par du charisme ou de l’enchantement. Plusieurs élèves de la spiritualité ont été ainsi ensorcelés par leur instructeur, ce qui les a empêchés de se rendre compte du déséquilibre psychologique de ce dernier. Un élève peut parfois se sentir inspiré en présence de cette émanation et, l’instant d’après, se trouver confronté à un instructeur déséquilibré et potentiellement dangereux.

Nous vous communiquons cette information parce que de plus en plus d’émanations spirituelles entrent dans ce monde pour élever l’humanité. Une émanation spirituelle, qu’il s’agisse d’un Hathor ou non, peut constituer une expérience très enrichissante pour l’individu qui la possède. Comme en toutes choses de la vie, l’équilibre est l’élément déterminant.

Si vous possédez une émanation spirituelle, il est encore plus important de vous connaître tant psychologiquement que spirituellement ; il est rare que le psychisme de l’individu soit aussi élevé que l’émanation spirituelle. Il serait donc bien avisé de permettre à l’émanation d’élever le psychisme de l’individu en le laissant pénétrer dans le sanctuaire intérieur de son cœur ainsi que dans son esprit conscient et inconscient pour les éclairer.

On peut considérer les émanations sous l’angle de la physique. Bien qu’elles soient de nature spirituelle, ce phénomène est lié à la physique puisqu’il est énergétique. Tout ce qui existe est vibration. Le taux vibratoire dépend du niveau de l’énergie qui est exprimée. Celui des émanations spirituelles est très élevé. Considérons toutefois le phénomène d’un point de vue plus terrestre.

Quand vous allumez une ampoule, vous libérer des émanations de lumière (photons) dans l’espace environnant. Le filament de l’ampoule est activé par l’afflux d’énergie électrique, qui le fait briller, à moins qu’il ne s’agisse d’un autre type d’ampoule. Cette incandescence est un dégagement d’énergie photonique que vous appelez « lumière ». Au moyen de la lumière, vous pouvez voir ce que vous ne voyez pas dans l’obscurité, car le champ visuel humain ne couvre qu’une infime partie du spectre électromagnétique. Seule cette frange d’énergie est reconnue et interprétée comme de la lumière par vos nerfs optiques. Cette lumière physique es tune émanation causée par l’activation électrique du filament.

Si nous appliquons maintenant ce principe au monde matériel subtil, nous pouvons l’examiner en employant un ancien concept des yogas hindous ; la Shakti. Tout ce qui vibre possède la Shakti. Tous les atomes vibrent grâce à elle. Bien que vous n’en soyez pas conscient, à moins d’être dans un état de conscience très expansé, chaque atome et chaque cellule de votre corps scintillent et vibrent par la Shakti. Quand on entre plus profondément dans le substrat de la matière, dans le monde des particules subatomique et, plus loin encore, dans ce que nous appelons la conscience pure, la Shakti devient très subtile et puissante. C’est le domaine des émanations spirituelles.

Plus l’émanation est subtile, plus ses effets potentiels sont puissants. Revenons à un commentaire que nous avons fait précédemment il se peut qu’un individu possède une émanation sans en être conscient.

Les émanations ont un effet sur l’environnement, même si les individus qui les possèdent n’en savent rien. Certains types d’émanations exercent une attirance sur les autres humains. Les gens se sentent attirés inexplicablement par l’individu qui possède une telle émanation, mais cette attraction n’est pas ondée sur la personnalité. Elle résulte plutôt de la force d’attraction créée par l’émanation.

Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email