Transmis par Gloria Wendroff

Dieu a dit:

Vous êtes venus de l’amour et c’est à l’amour que vous retournez. Entre-temps c’est comme si vous jongliez avec l’amour. Vous le faites virevolter en l’air puis vous l’attrapez. Vous vous exercez. Parfois vous le maniez maladroitement. Néanmoins l’amour ne nécessite pas de pratique. Vous avez besoin de défaire l’attachement de l’amour.

L’attachement interfère avec l’amour. Vous devez dégager l’amour de vos mandats.

L’amour peut très bien faire sans vos mandats. Les mandats nuisent à la liberté de l’amour.

Les attachements sont des mandats. Ils sont des règles et des règlements. Pour être amour, l’amour a besoin d’être libre. Vous devez laisser votre amour libre et, aussi, vous devez laisser libre l’amour de quelqu’un d’autre envers vous. L’amour reste de son propre accord.

L’amour n’est pas réellement ce que vous pensiez qu’il était. L’amour va beaucoup plus loin, plus profondément et plus vastement. L’amour va mieux quand il n’a pas de restrictions. Les restrictions l’étouffent. Vous ne voulez pas faire suffoquer l’amour. La maîtrise de l’amour s’acquiert en le libérant. Donnez l’amour et laisser-le aller. Recevez l’amour et rendez l’amour libre de lui-même. Plus vous libérez l’amour, plus l’amour vous trouve. Laissez la porte de l’amour déverrouillée. Aucune clé n’ouvre l’amour.

L’amour n’est pas un prisonnier. L’amour n’a pas d’obligations. L’amour ne se mesure pas.

L’amour ne s’évalue pas. L’amour est ce qu’il est. Brandissez largement l’étendard de l’amour. L’amour se suffit à lui-même. L’amour personnel n’est pas votre propriété personnelle. Il n’est pas votre possession. L’amour n’est pas un poisson que vous attrapez.

L’amour n’est pas un tissu à motifs. L’amour n’est pas non plus une maxime que vous suivez. L’amour n’est ni apparition, ni disparition. Le monde abonde d’amour. L’amour vous envahit, parfois par surprise, et pourtant, l’amour en soi n’est pas une surprise. La vie est faite d’amour, n’est faite que d’amour. De la tête aux pieds, l’amour brille.

Marchez au même rythme que l’amour. Surmontez votre emprise sur l’amour et alors vous vous accorderez au rythme de l’amour. Tenez la main de l’amour mais ne la serrez pas trop fort.

L’amour est universel mais chaque amour a sa nuance de signification et une place unique dans votre cœur. L’amour emprunte certains sentiers dans votre cœur et aucun amour n’est égal à un autre. Chacun a son propre filet d’Unité. Quand vous dites à quelqu’un: «Tu as une place dans mon cœur», cela est vrai. Et personne d’autre ne peut occuper cette place particulière. L’amour est la même chose et deux amours ne sont pas pareils.

Un amour envers une personne a lancé un appel à votre cœur et la personne a hissé un drapeau. Voilà son appel. Personne d’autre ne peut occuper cet espace déjà réclamé. Une mère a dix enfants et chaque enfant réclame son propre espace dans votre cœur. L’un ne peut remplir l’autre. L’amour est l’amour, et pourtant, chaque courant individuel d’amour a sa place d’accueil. Peu importe le nombre de places déjà prises, il y a toujours plus de places disponibles. Vous possédez un cœur sans fin. Votre cœur a une capacité d’expansion illimitée, ce cœur qui est débordant d’amour.

Certaines amours n’entrent que partiellement dans votre cœur. Même à cela, ces amours sont précieuses. Ce peut être envers un enseignant que vous aimiez mais dont vous n’aviez même pas conscience jusqu’à maintenant, et vous aimez cet enseignant de façon unique.

Au fond, vous n’avez jamais cessé d’aimer cet enseignant. Même si à l’époque vous ne l’aimiez même pas, maintenant vous savez que vous aimez cet enseignant.

À mesure que le temps passe, bien-aimés, vous découvrez que vous avez aimé tout le monde incluant ceux que vous n’avez pas aimés. Vous avez aimé constamment. Ce n’est que récemment que l’amour s’est enfoncé dans votre cœur. Quelle distribution de rôles vous avez eue dans votre vie. Maintenant vous vous inclinez devant chacun d’eux à mesure qu’ils défilent devant vous. Ceux que vous aimiez et ceux que vous n’aimiez pas, vous les avez tous aimés. Ils sont tous entretissés dans votre cœur. Vous n’avez cessé d’aimer.

Vous feriez bien de commencer à savoir que vous aimez et que vous aimez tout le monde.

Traduit par Normand
Page originale:http://www.heavenletters.org/paths-in-your-heart.html

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email