Transmis par Gloria Wendroff

Dieu a dit:

Un jour entier se trouve devant vous. C’est un 24 heures complet. Cela a été convenu. Le monde essaie de s’allier à la nature et de suivre le soleil. Souvent le monde s’empêtre dans le ciment et les dollars. Qu’ont à voir le ciment et les dollars avec la nature? Et pourtant, le monde s’essaie.

Le monde essaie de comprendre le soleil et les étoiles. Il les contemple. Les astronomes cherchent à connaître l’amour des galaxies tout autant que le poète. Il y a cette quête de se rapprocher des étoiles et de pénétrer leur magnificence. Il y a certes le niveau physique et il y a aussi le niveau qui dépasse de beaucoup le physique. Il y a sûrement plus aux beautés de la nature que la matière dont elles sont faites. Il y a sûrement plus à la poésie que les mots dont sont faits les poèmes. Il y a toujours quelque chose de plus et pourtant, ce quelque chose de plus, ne pouvant toujours être saisi, peut quand même être senti et apprécié.

Le monde physique offre ses joies et pourtant, si la vie n’était que physique et rien de plus que physique, combien de joie y aurait-il? La matière physique n’est pas infinie. Elle a une fin. Autant vous voulez explorer le monde physique, ce qui est physique a ses limites. Que le monde physique ait des limites signifie qu’il a une fin. Cela signifie que le physique est fini. Autant vous désirez résoudre un casse-tête, une fois que vous l’avez résolu, il y a un vide, une déception et une diminution de la joie.

Heureusement qu’il y a l’Infinité, ce quelque chose de plus que vous désirez saisir. C’est que l’Infinité, de par sa véritable nature, est insaisissable. Et c’est ce qui en fait la joie même. Elle n’a pas de fin. Il s’y ajoute toujours quelque chose. Les mots tombent à plat. Une découverte en amène une autre. Il n’y a pas de conclusion. L’Infinité ne conclut pas. Votre joie dans la nature infinie de la vie est une joie tatillonne. Elle agace. Ce que vous aimez de l’Infinité vous échappe.

Ça va. L’Infinité n’a pas à se connaître. L’Infinité est ce qu’elle est et fait. Le carrousel de l’Infinité continue de tourner. On n’en descend point. Et vous êtes toujours dans la ronde du carrousel. On n’y monte ni n’en descend. C’est l’Infinité pour vous. C’en est la joie et c’est ce qui rend cette joie éphémère. Vous mourrez d’envie d’Infinité et pourtant, vous voulez la découper en morceaux. Vous voulez disséquer ce qu’on est incapable de disséquer. C’en est la douceur et le tourment.

Heureusement, vous n’avez pas à choisir parce que vous êtes sous l’emprise de l’Infinité. Jamais l’Infinité ne vous dépose où que ce soit. Vous êtes l’Infinité essayant de saisir sa propre nature qui est entière et pourtant indiscernable.

Du néant provient toute chose. Du vide provient toute chose. Et pourtant, du néant, du vide et du silence de l’Infinité, surgit le concret. La Source de Tout n’est point vue. La Source de Tout est indélébile et pourtant non vue. Elle ne peut être ni effacée, ni vue pour qu’il soit possible de l’effacer.

Vous nagez dans les eaux profondes en même temps que vous semblez aller à la dérive sur une rivière sinueuse. Vous êtes sur la cible. Vous êtes arrivés à destination même si vous ne savez pas vraiment quelle est votre destination. En même temps, comment pensez vous atteindre l’Infinité quand vous êtes déjà ancrés dans l’Infinité?

Qu’est-ce que vous avez à vouloir connaître et comprendre les eaux de la vie alors que vous êtes la chanson de la vie elle-même? Vous chantez dans vos profondeurs et dans vos hauteurs. Pendant ce temps, vous nager dans l’océan de vous-mêmes, Être infini que vous êtes.

Traduit par Normand
Page originale: http://www.heavenletters.org/infinite-being-that-you-are.html

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email