Session 25 du 21 Décembre 2016

– Traduction Française – Original Néerlandais.
Lieu: Mezza Verde à Placencia, Belize.
Reçu par Wivine
Visiteur: Jésus.

Note Wivine: J’ai maintenant 64 ans. Depuis des centaines d’année on célébrait Noël chez nous en Belgique le 25 décembre. On plaçait un vrai sapin de Noël dans la salle de séjour qu’on décorait et on mettait des petits cadeaux pour les enfants en-dessous qu’ils pouvaient ouvrir le jour de Noël. On mettait aussi sous l’arbre un lit de bébé et des statuettes de Marie et Joseph, de bergers et moutons, d’un âne et une vache ainsi que des trois Mages. C’était l’époque où les parents et grands-parents racontaient aux enfants l’histoire de la naissance de Jésus et qu’il était venu au monde pour parler aux gens de son Père dans les Cieux et pour nous sauver.

L’Eglise Chrétienne avait déclaré il y a très longtemps que le 25 décembre était le jour où nous devions célébrer la naissance de Jésus. Noël était une fête familiale où les plus âgées et les plus jeunes se rassemblaient pour manger ensemble et s’il y avait des querelles entre eux, on faisait une trêve. Malheureusement, je dû voir comment le jour
de Noël de ma jeunesse était retombé au cours des dernières décennies dans les pratiques païennes d’antan, d’avant l’émergence du christianisme.

La semaine dernière une maman de deux enfants en bas âge des Pays-Bas de notre groupe m’envoya son «conte de Noël» qu’elle voulait lire à ses enfants et mettre sur son blog-web. Cela m’avait rempli de joie qu’elle avait gardé cette tradition et qu’elle voulait raconter aux enfants l’histoire de l’enfant divin né il y a si longtemps pour nous montrer le chemin vers le bonheur éternel. Deux jours plus tard Jésus vint à moi au cours d’une méditation et me demanda de la mettre sur mon site Web ainsi que Son Message aux enfants du monde.

Jésus ici :

chères mamans, lisez cette histoire à vos enfants et s’ils vous demandent à quoi je ressemblais dans mon temps dites leurs la chose suivante : «Jésus te ressemblait ! Il avait ta couleur de peau, tes yeux et tes cheveux. Il était comme toi et aimait jouer avec d’autres enfants. J’apparaitrais à chaque enfant qui me connait dans ses rêves à la ressemblance de cet enfant. J’apparaîtrai en Afrique comme un enfant africain, en Asie comme un enfant asiatique, en Inde comme un enfant hindou et dans les pays Nordiques comme un enfant de cette région. Chacun de ces enfants Me reconnaîtra et saura que je suis Jésus et que je veille sur eux.»

Aux adultes je dis ceci :

je me montrerai de la même façon à chaque personne qui me connaît et m’aime : à votre image et ressemblance. Je suis un Fils Créateur du Père Universel et j’ai vécu parmi vous comme un être humain. Pour moi, rien n’est impossible.

Vous passez beaucoup trop de temps à vous chamailler sur la date exacte de ma naissance et sur mon apparence physique de jadis. Depuis quand est-ce si important ? Pour qui et pourquoi ? Ne perdez pas votre temps à cela, faites plutôt passer mon message de l’époque: à savoir qu’une Particule de Dieu vit dans le cœur de tous les enfants depuis ma venue sur terre. Grâce à ce grand don que je vous ai fait jadis, le « Royaume de Dieu » apparaitra un jour sur terre. C’est la rédemption que je vous ai apporté grâce à ma vie comme être humain.

Réjouissez-vous de ceci, mes braves gens. Continuez à fêter ma naissance selon vos traditions ancestrales, continuez à honorer ce jour comme un jour de Paix et de Fraternité pour tous les gens de bonne volonté. Je suis Jésus et je vous souhaite tous un Joyeux Noël et de Bonnes Fêtes de fin d’année.

L’histoire de Noël

C’était le soir. Le soleil avait presque disparu. Joseph n’était pas encore rentré. Soudain apparut Gabriel sous forme d’une Radieuse Étoile du Matin à Marie. Quand elle s’était remise du choc, il lui dit : Je viens au nom de mon Maître. Marie, je vous apporte de bonnes nouvelles. Vous serez mère d’un fils que vous appellerez Jésus. Il parlera à tout le monde de son Père et du Royaume des Cieux. Ne dites à personne ce qui vous est arrivé, sauf à Joseph et votre cousine Elisabeth.

Elisabeth m’a également vu et elle va bientôt aussi avoir un fils. Son nom sera Jean. Jean préparera la voie pour le message de salut pour tous les hommes de votre fils.

Votre fils propagera ces grandes nouvelles entre tous les peuples. Ne doutez pas de mes paroles, Marie Votre maison est choisie pour l’enfant, qui viendra sur terre avec cette affectation particulière.

Marie a réfléchi pendant des semaines sur le sujet de cette visite. Seulement quand elle a réalisé qu’elle était enceinte, elle a osé parler des événements inhabituels à son mari. Quand Joseph avait tout entendu, il était confus. Il ne pouvait pas dormir pendant des nuits entières, mais il avait une grande confiance en Marie. À un moment donné, il était convaincu que Marie avait vraiment entendu la voix du messager divin et avait vu sa stature. Puis il a commencé à se soucier à nouveau. Il continuait à penser comment une telle chose pouvait exister. Comment pouvait un enfant de parents humains être un enfant du destin divin ?

Avec Marie, il est venu à la conclusion, après plusieurs semaines qu’ils ont été choisis d’être les parents du sauveur qu’ils attendaient déjà depuis longtemps. Quand ils sont arrivés à cette conclusion importante, Marie se rendit en hâte chez Elizabeth.

Le rêve de Joseph

Joseph arrivait seulement à s’habituer à l’idée qu’ils allaient devenir parents d’un enfant spécial lorsqu’il reçut lui-même un rêve impressionnant. Dans ce rêve, il vit un messager céleste brillant, qui disait entre autres : « Joseph, je suis chargé de vous dire au sujet de votre fils qu’il deviendra une grande lumière dans le monde. Sa vie sera la Lumière de toute l’humanité. A tous ceux qui voudront l’accepter, il expliquera pourquoi ils sont les enfants de Dieu et quelle est leur véritable destin dans les mondes célestes. »

Après cette expérience, Joseph n’a plus jamais douté de l’histoire de la visite à Marie de Gabriel et de la promesse que l’enfant à naître parlera du royaume des cieux à toutes les personnes de bonne volonté.

Joseph et Marie

En tant que jeune homme, Joseph allait travailler chez le père de Marie. Il contribua à créer une extension à la maison de son client. Ils se sont rencontrés lorsque Marie apporta à Joseph une tasse d’eau pendant le déjeuner, et plus tard, ils ont commencé à se fréquenter.

Joseph était un homme charmant. Il était très honnête et se tenait parfaitement aux règles de la foi de son peuple. Il ne parlait jamais beaucoup, il pensait beaucoup. Marie était gai et avait un esprit brillant. Joseph était un penseur et Marie un planificateur qui pouvait exécuter ses idées d’une façon commode et pratique. Marie maîtrisait très bien le tissage. Elle aimait à rendre leur maison chaleureuse. Joseph et Marie étaient tous deux de bons parents et ils se sont assurés que leurs enfants reçoivent une bonne éducation.

Joseph et Marie se sont mariés, comme il était d’usage à l’époque chez leur peuple, dans la maison de Marie près de Nazareth. Joseph avait vingt et un ans. Avant ils avaient été fiancés pendant deux ans. Ensuite, ils ont déménagé dans leur nouvelle maison à Nazareth, que Joseph avait construit avec l’aide de deux de ses frères. La maison se trouvait au pied de la plus haute terre qui offrait une belle vue sur le paysage de la région. Ils espéraient que leur fils naitrait dans cette maison, mais ne pouvaient pas savoir alors que cet événement, qui était si important pour l’univers entier, aurait lieu à Bethléem.

Jésus allait plus tard être exceptionnellement gentil et très attentionné avec les gens tout comme son père. Il avait hérité de sa mère son grand talent pour l’enseignement et son sens extraordinaire de la justice.

Le voyage à Bethléem

Au mois de Mars de l’année 8 avant J.-C., Joseph et Marie se marièrent. Dans le même mois, César Auguste ordonna que tous les habitants de l’Empire romain dussent être comptés par rapport à la perception des taxes. Cela devait être fait pour Joseph et Marie à Bethléem et Marie était déjà vers la fin de sa grossesse. Il ne fallait pas que Marie aille à Bethléem pour s’inscrire. Joseph pouvait le faire pour sa famille. Mais Marie était une femme aventurière et entreprenante. Elle était déterminée à aller avec son mari. Elle avait peur de rester seule. L’enfant pourrait peut-être bien naitre pendant que Joseph n’était pas présent. Parce que Bethléem n’était pas loin de la ville de Juda, Marie se réjouissait d’aller voir sa parente Elisabeth.

Joseph ne trouvait pas que c’était une bonne idée que Marie aille avec lui, et le lui dit, mais ce fut peine perdue. Marie emballa le double de la nourriture nécessaire pour le voyage de trois à quatre jours et fit en sorte d’être prête pour le voyage. C’est ainsi qu’ils partirent un jour tôt le matin pour Bethléem. Joseph et Marie étaient pauvres, et comme ils n’avaient qu’un âne, Marie, qui était enceinte, pouvait s’asseoir sur l’animal. Joseph marchait à côté d’elle et tenait l’animal. Lors de leur première journée ils ont voyagé le long des contreforts du mont Gilboa. Ils ont campé cette nuit le long de la rivière du Jourdain et ont discuté de leurs idées sur le caractère de leur fils qui allait bientôt naître. Tôt le matin, Joseph et Marie se sont remis en route. Ils ont mangé leur déjeuner au pied de la montagne Sartaba qui offre une vue sur la vallée du Jourdain. Dans la soirée, ils sont arrivés à Jéricho. Ici, ils ont passé la nuit dans une auberge sur la route principale à la périphérie de la ville.

Après le dîner, ils ont parlé longuement de tout ce qui les préoccupait et puis ils sont allés dormir. Le lendemain matin, ils sont repartis et ont atteint Jérusalem avant midi. Ils ont visité le temple et se sont rendus en suite à Bethléem, où ils sont arrivés au milieu de l’après-midi.

L’auberge était surpeuplée et ainsi Joseph a cherché refuge auprès de parents éloignés, mais chaque chambre était occupée à Bethléem. Quand il est revenu dans la cour de l’auberge, il entendit que des étables pour caravanes avaient été libérés et nettoyés afin de recevoir des hôtes supplémentaires. Joseph laissa l’âne dans la cour, pris leurs sacs avec les vêtements et approvisionnements sur ses épaules et descendit avec Marie les marches en pierre vers l’endroit où ils avaient été autorisés à aller dormir. C’était un espace qui avait servi d’entrepôt pour le grain et se trouvait devant les écuries et mangeoires. Il y avait des rideaux de tentes suspendus et ils étaient heureux qu’ils avaient encore trouvé un séjour confortable.

Joseph avait l’intention de partir tout de suite pour s’inscrire le plus tôt possible, mais Marie était fatiguée ; elle n’était pas tout à fait en forme et lui demanda de rester avec elle. Ce qu’il fit.

La naissance de Jésus

Toute la nuit Marie était agitée de sorte qu’aucun d’entre eux dormaient beaucoup. Au petit matin, ils ont constaté que le bébé allait naître bientôt. Et à midi le lendemain, le fils de Joseph et de Marie est né ! Ils ont eu beaucoup d’aide de sympathiques compagnons de voyage.

Le bébé Jésus avait été enveloppé dans les vêtements que Marie avait apportés et couché dans une mangeoire à proximité. Lorsque Jésus est né à midi, les séraphins chantaient de belles chansons au-dessus de l’étable de Bethléem.

Le lendemain de la naissance de Jésus, Joseph est allé s’enregistrer. Il a rencontré un homme qu’ils avaient parlé à Jéricho. L’homme l’a emmené à un ami riche qui avait une chambre à l’auberge, et était prêt à l’échanger avec eux. Ce même après-midi, ils ont déménagé à l’étage à l’auberge, où ils sont restés pendant près de trois semaines, jusqu’à ce qu’ils aient reçu un refuge dans la maison d’un parent éloigné de Joseph.

Finalement, ils étaient plus d’un an à Bethléem, pendant que Joseph a occasionnellement travaillé comme charpentier. Il y avait aussi des bergers et d’autre personnes qui vinrent rendre hommage après le jour où l’enfant Jésus reçut la visite des Trois Sages de Ur. Ils avaient été envoyés par Zacharie de Jérusalem.

Un enseignant religieux avait annoncé à ses Sages de Mésopotamie quelque temps auparavant qu’il avait eu un rêve dans lequel il a été annoncé que la « Lumière de la Vie » était sur le point d’apparaître sur la terre comme un bébé nouveau-né. Ces trois sages partirent alors en voyage pour trouver cette « lumière de la vie ». Mais ils ne pouvaient pas trouver le bébé à Jérusalem et ont failli retourner à Ur quand Zacharie les a rencontrés et leur a dit que Jésus devait être l’objet de leur recherche. Il les envoya à Bethléem où ils ont trouvé le bébé et laissé leurs cadeaux avec Marie et le bébé. L’enfant était âgé de près de trois semaines.

Herode

Les espions du roi Hérode avaient rapporté la visite des Sages d’Ur à Bethléem. Hérode décida de parler aux sages. Les sages lui ont parlé du soi-disant « Roi » nouveau-né, mais leur explication que l’enfant avait été mis au monde par une femme, qui était venue à Bethléem avec son mari afin de s’inscrire pour le recensement, ne le satisfaisait pas, bien que les sages eussent expliqué que son royaume serait un royaume spirituel et non un royaume de ce monde. Donc, il les renvoya avec une bourse en leur demandant de chercher l’enfant, de sorte qu’il puisse lui-même aller lui porter hommage. Quand les sages ne revenaient pas, Hérode perdit confiance. Entre temps, ses espions étant revenus, lui expliquant tout ce qu’ils savaient de plus. Heureusement, ils n’avaient pas suivi Joseph et Marie. Hérode était très en colère contre eux lorsqu’ils ne pouvaient lui dire où les parents avaient emmené l’enfant. Il envoya donc des éclaireurs pour trouver les allées et venues de Joseph et Marie.

Zacharie et Elizabeth savaient entretemps qu’Hérode poursuivait la famille de Nazareth et ne se sont donc plus montrés à Bethléem.

Le petit garçon Jésus fût caché chez des parents de Joseph et n’a jamais été trouvé. Heureusement ! Ceci fût le début de la vie terrestre de Jésus, qui apporta la Lumière dans le monde et montra à chaque être humain sur terre le chemin vers la Vie Eternelle.

Photo de présentation : Carte de Noël d’Ethiopie.

GROUPE MEZZA VERDE
http://www.mezzaverde.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean


Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email