Transmis par Gloria Wendroff

Dieu a dit :

Lorsque vous recrutez des personnes afin qu’elles travaillent pour vous, il est bon de leur donner la propriété de leur travail. Les employeurs sages donneront à leurs employés tous les outils dont ils ont besoin avec des instructions claires, puis les laisseront s’approprier ce qu’ils font. S’approprier, dans ce cas, signifie prendre leur travail à cœur et avoir l’opportunité de faire davantage que ce qu’il leur est demandé. Ils peuvent se lâcher. Ils peuvent aller au-delà des attentes. Les employeurs sages donnent à leurs employés l’opportunité de se dépasser.

C’est de cette manière que les traducteurs de Mes lettres fonctionnent. Personne ne se tient derrière leurs épaules. Personne n’édite leur travail. Et cela est tout bon parce qu’ainsi le cœur des traducteurs peut marcher à plein régime. C’est leur prérogative. Il est bon d’avoir des prérogatives. Cela vous donne beaucoup de diversité. Cela vous donne de belles opportunités pour progresser. Vous ne vous sentez pas oppressé. Vous pouvez le faire en solo. Vous pouvez décoller dans votre propre avion.

C’est pareil lorsque Je vous donne une volonté libre, un ‘‘libre arbitre’’. Je vous donne une liberté dans vos choix. Je ne vous donne pas juste un tout petit peu de liberté, je vous donne une liberté entière. Vous pouvez vous envoler avec. Vous pouvez utiliser votre libre arbitre pour faire du monde un lieu plus aimant, ou vous pouvez prendre des libertés avec votre libre arbitre. C’est inhérent à votre libre arbitre : vous faites selon vos choix. Vous pouvez même choisir la faiblesse. C’est votre choix. Vous pouvez choisir l’indifférence si c’est ce que vous voulez. Vous pouvez même choisir de blesser les autres et vous-même. Vous pouvez faire n’importe quel choix : c’est à vous de choisir.

Bien que tous Mes enfants soient mêlés, entrelacés, vous pouvez quand même agir seul. Les autres peuvent aller soit plus haut que vous soit plus bas. Vous pouvez choisir d’aller à droite ou d’aller à gauche, d’aller en haut ou d’aller en bas. Vous pouvez choisir la destruction. Ou vous pouvez choisir la bénédiction. Vous pouvez même choisir la destruction et la bénédiction. Finalement, libre à vous de choisir. C’est cela votre libre arbitre : vous avez carte blanche.

Dans le menu, vous pouvez choisir comme vous l’entendez. Vous pouvez même choisir un menu alternatif. Vous pouvez faire tout ce que vous voulez. Ce que vous choisissez, bien-aimé, est votre propre récompense. Bien sûr, la récompense n’est pas toujours équivalente au choix. Pas plus que la gêne ou l’embarras. Pourtant, à long terme, d’une façon ou d’une autre, ça revient à l’équilibre. Prenez l’expression : ‘‘la vertu est sa propre récompense’’.

Cette expression a beaucoup de valeur. Ça fait du bien de faire ce qui nourrit le monde.

C’est aussi simple que ça. On se sent mieux à servir le monde et à embellir le monde qu’à s’occuper de son tout petit égo.

Dans l’ensemble, les choix que vous faites sont en eux-mêmes leurs propres récompenses ou leurs propres punitions. Ou bien votre volonté construit une fondation solide, ou bien elle se fonde sur un ego qui s’exhibe. Certainement, vous pouvez vous en sortir avec des choix inférieurs, petits. Le monde a fait cela pendant très longtemps. A l’image du fugitif qui parvient à s’en sortir même en ayant commis un meurtre, le libre arbitre qui abuse d’autrui porte en lui un malaise. Même si celui qui amoindrit le monde s’en sort libre, il y a comme une ombre qui le pourchasse. Sa fondation est chancelante. Il a peut-être fait un choix inférieur pour s’assurer quelque gain, mais le gain est de courte durée et ne vaut pas le prix d’avoir choisi la petitesse.

La feinte, la dissimulation n’apportent aucun honneur. Vous pouvez prétendre avoir bien pesé le pour et le contre, votre victoire n’en demeure pas moins nulle. Elle est sans substance. Pour un petit gain, pour un bref moment, vous cédez beaucoup trop. Vous cédez votre cœur d’amour. Vous abandonnez votre âme pour une soupe.
Désormais votre cœur et votre vie vont fusionner. A l’intérieur de vous, votre libre volonté et Ma volonté deviennent Identique et Une. Ma volonté vous exalte et en elle vous êtes exalté.

Traduit par Jean-Christophe
Page originale : http://www.heavenletters.org/free-will-and-god-s-will.html

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email