Transmis par NAGUAL

 

Les liens d’âmes se manifestent dans le plan d’incarnation comme dans le plan astral. Ils sont nécessaires pour l’apprentissage des êtres et pour leur évolution spirituelle. De récentes découvertes ont permis d’approfondir la signification de ces liens qui s’accélèrent dans le processus actuel de transition.

Les liens vibratoires

Les liens vibratoires s’intègrent dans une loi universelle plus globale d’attraction. Ces liens entre deux ou plusieurs personnes sont illustrés par les observations suivantes :

Notre apprentissage se fait avec les autres par effet miroir afin de prendre conscience de ce qui nous limite. Les effets miroirs permettent de régler des conflits de vies antérieures et de résoudre progressivement les blessures de l’être.

Il existe une attraction ou lien vibratoire très variable ente deux personnes. Cette attraction est particulièrement forte entre âmes sœurs et dans certains groupes d’âmes (travail en commun). Nous définirons âme sœur comme une terme générique désignant des êtres qui se sont connues dans d’autres vies. Cette simplification nous paraît nécessaire par rapport à une segmentation plus poussée (par exemple typologie proposée par Lisa Smith) afin de mieux comprendre les phénomènes universels qui y sont rattachés. En réalité le terme âme sœur englobe des liens très différents selon les cas avec des taux d’attraction également très contrastés y compris des rejets.

Il existe un groupe particulier de 144 âmes sœurs dont l’intensité du lien est variable et peut être approfondie par le taux vibratoire résultant de l’attraction. L’intensité est particulièrement élevée sur les âmes sœurs ayant eu des vies de couple. Toutes les âmes sœurs liées à nos vies antérieures ne sont pas incarnées (certaines nous accompagnent dans le plan astral).

Dans la pratique les liens potentiels de couples d’âmes sœurs correspondent suivant quelques mesures à un chiffre moyen proche de 24. Il est fréquent de rencontrer plusieurs de ces âmes proches et ces rencontres s’accélèrent fortement depuis 2006 afin d’aider l’évolution spirituelle. La montée vibratoire actuelle crée ainsi une stimulation de cette attraction et nous n’en sommes qu’au début.

L’intensité des liens englobent les familles, couples, amis, collègues et rencontres fortuites. Les âmes sœurs se rencontrent dans les deux sexes (exemple père/fils, mère/fille, frères, sœurs, cousins…).

Les rencontres d’âmes sœurs ne sont pas le fruit du hasard. Ce sont des choix d’incarnation destinés à nous apporter des réponses.

Deux personnes (et plusieurs dans un groupe) génèrent une vibration moyenne selon ce qu’elles ont à résoudre ou à construire. Le taux vibratoire résultant peut être du niveau le plus bas à très élevé. Il appartient à une loi de créativité basée sur la géométrie sacrée qui nous donne 1 + 1 = 3 (deux personnes en interaction génèrent un champ plus élevé que les deux séparés).

Ainsi tout lien humain ou social crée un champ vibratoire spécifique.

Ce champ existe y compris dans les relations économiques, sociales et culturelles par le biais des pensées, des supports créés et de tous les apports d’origine humaine. Tous les systèmes ou les objets créés par les hommes sont reliés à un taux vibratoire.

Cette loi de créativité est également une loi d’évolution (l’homme actuel de type 2 dans la dualité de la 3D/4D est ainsi destiné à muter en homme de type 3 dans la cinquième dimension, lire les « précisions pour le passage en 4D »).

Le lien vibratoire correspond à deux principales influences:

Le lien spontané entre deux personnes quelles qu’elles soient suivant leur proximité vibratoire (ou proximité énergétique). Ce lien se fonde sur l’histoire personnelle de chacun et sur les personnalités modelées et constituées en fonction de leurs blessures d’être (ces personnalités sont aussi appelées masques).

Les vies antérieures communes qui ont généré un karma à résoudre. Ces liens sont d’origine positive (attraction positive en général bien conscientisée) créant une mise en commun des énergies qui génère un champ vibratoire élevé en lien avec les moi supérieurs.

Mais ils sont également d’ordre négatif (attraction sur des émotions ou blocages à résoudre qui se font de manière consciente). Cette attraction émotionnelle de résolution est très importante pour évoluer mais elle peut générer un champ vibratoire beaucoup moins confortable (notamment dans le cas d’entités).

Les blocages émotionnels se reflètent alors en miroir dans le but d’être résolus le plus tôt possible. La majorité des âmes sœurs sont attirées à la fois par des liens positifs et négatifs du fait de la dualité commune vécue au cours des nombreuses vies.

La synthèse de ces deux influences crée un taux vibratoire d’attraction que l’on peut mesurer dans l’échelle de nagual (3,0 à 7,0). Par exemple deux personnes d’un taux de 6,3 peuvent créer un champ vibratoire de 6,5 dès qu’elles sont en interaction.

Le même phénomène existe dans un groupe où les énergies sont proches. Ce champ vibratoire est toutefois instable suivant les liens émotionnels qui sont activés (à ce sujet le tantrisme constitue un exemple d’évolution spirituelle par optimisation du champ vibratoire dans un couple).

A partir de ces observations, plusieurs indicateurs peuvent être définis : un taux vibratoire d’attraction (synthétique), un indice d’attraction global, un indice d’attraction positif (basé sur la mise en commun énergétique), un indice d’attraction négatif (basé sur la résolution des blocages émotionnels), des liens karmiques dont on peut approfondir les tendances (atouts à renforcer, blessures d’être à résoudre) et des liens relationnels (les âmes sœurs sont constituées de couples, membres de familles, amis, collègues de travail…).

Le rôle des liens d’âme dans l’évolution

Les liens d’âme existent sur deux plans : astral et incarné.

Toutes les âmes sœurs ne sont pas incarnées et les êtres décédés restent assez souvent en lien étroit avec les âmes incarnées. La signification de tous ces liens s’explique en général par un rôle de guidance qui sert à perfectionner et à raffiner l’être.

Dans le cas particulier des âmes sœurs qui constituent des couples, le lien consiste soit à former un couple de vie soit à créer des couples qui mettent en commun leurs énergies. Dans tous les cas, une des finalités communes de ces couples est de préparer chaque être à rencontrer son double énergétique ou sa moitié au sens cosmique avec une polarité complémentaire (appelée aussi rayon gémellaire, flamme jumelle).

L’expérience relationnelles vécue par deux âmes sœurs en couple constitue une expérience précieuse pour approfondir la relation d’amour en fonction des mémoires akashiques. Les liens d’âme laissent une mémoire très importante dans ces annales quand ils se rattachent à des hautes vibrations. Cet approfondissement permet de se rapprocher graduellement de l’amour sacré les flammes jumelles.

Sur le plan astral, les liens qui interviennent sont variables suivant les sous couches de ce plan :

Les liens de guidance avec les plans supérieurs de l’astral à partir de la 8D de conscience et particulièrement en 9D et en 10D et plus rarement en 11D (êtres réalisés). Ces liens restent déterminants pour notre apprentissage car ces guides sont très nombreux. Généralement notre maître-guide vibre en 10D (taux de conscience équivalent à celui des anges).

Les liens avec les êtres décédés en 7D sont communs.

Dans ce sous plan il est souhaitable de ne pas entretenir de liens étroits afin de permettre aux êtres décédés de poursuivre leur évolution de conscience. Ce monde est peuplé de milliards d’êtres actuellement sur terre.

Il est particulièrement important de réaliser un travail spirituel pour libérer les êtres décédés très proches qui restent rattachés par loi d’attraction (avortements, enfants décédés, décès douloureux..). Ces êtres sont toutefois libres au sens vibratoire (accès à leur corps de lumière) mais reste retenus par la puissance d’attraction de l’être incarné.

Les liens avec les sous plans inférieurs (que j’ai appelé « astral de transition ») restent rattachées encore aux blocages non résolus. Dans ces sous plans on utilise le terme d’entités, frères de l’ombre mais aussi âmes perdues ou piégées. Ces êtres constituent également des miroirs puissants bien qu’ils soient moins bien conscientisés par les personnes porteuses. Je distingue des entités libres (en général 5D et 6D présentes à l’extérieur ou dans l’aura) qu’il est important de faire passer à la lumière et des entités 3D et 4D, incrustées dans les chakras (par ordre de fréquence : 3, 2 et 6 reviennent souvent).

Le passage des entités 3D et 4D à la lumière demande plus de travail et de temps. Les malaises physiques et émotionnels de ces entités restent aléatoires du fait d’un phénomène plus ou moins variable de stase.

L’évolution actuelle des liens d’âme

Dans le processus d’ascension, les regroupements d’âmes correspondent à plusieurs attractions. Les attractions sont en lien avec les correspondances vibratoires de chaque être mais il est certain que les âmes sœurs (notion qui intègre en réalité plusieurs catégories d’âmes) jouent un rôle déterminant dans l’évolution.

L’évolution de conscience favorise les coïncidences synchroniques, les rencontres d’âmes avec une vitesse très grande dès lors que les âmes engagent un travail au service de la lumière. C’est un effet de stimulation très important pour avancer sur le chemin. Il n’est pas toujours facile d’assumer ces rencontres car elles ne sont jamais neutres. Elles réservent bien des surprises.

Au cours de ces rencontres nous rencontrerons de nombreuses catégories d’émotions et blessures à résoudre et d’atouts à développer.

Parmi ces blessures, voici sans être exhaustif ce que j’ai pu identifier :

Incompréhension, rejet, rancune, trahison, injustice, humiliation, abandon, jalousie, violence, médisance, haine, orgueil, doute…

Ces blessures d’être renvoient à des basses fréquences vibratoires à purifier pour sortir ce la dualité.

Les atouts à renforcer sont important pour l’avenir car ils sont lié à nos aspirations et nos missions de vie :

Amour, joie, créativité, compassion, bonté, harmonie, sérénité, tolérance, paix, patience, bienveillance, confiance, sincérité, amitié…

Conclusion

Tout lien d’âme et particulièrement les liens entre âmes sœurs nous apportent des outils et des occasions d’évoluer. En résumé il existe des liens d’âmes neutres sur le plan de la réincarnation (première rencontre sur l’ensemble des vies) et des liens d’âme liés aux vies antérieures.

Tous ces liens contribuent à notre évolution spirituelle. On peut conclure en disant que ces liens sont déterminants pour nous préparer au passage dans les dimensions supérieures (univers 4D puis 5D). Vivre l’instant présent et la relation humaine est amplement suffisant pour avancer dès lors que cette relation est conscientisée et source d’épanouissement.

Néanmoins, les relations difficiles restent souvent nécessaires pour avancer apportant des indications sur ce qui nous reste à résoudre par effet miroir.

Le changement de paradigme à venir s’appuie sur les liens d’âme car ils représentent un précieux moteur d’évolution. Des liens d’âmes très forts pourront se produire de manière fortuite dans les prochains mois afin de favoriser notre évolution de conscience.

Des regroupements d’âmes se feront également pour avancer vers de nouvelles dimension de conscience. Cela s’applique aux futures communautés de lumière. Ces rencontres seront sources d’un bonheur inégalé et magnifique. A chacun de s’y préparer quand il sera prêt !

Nagual.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email