ÊTRE ENSEIGNEUR

St. Germain transmis par Sabine Wolf

Leçon 20 L’Obscur du monde – 3ème partie Les derniers espaces de l’ère dernière

L’Obscur et la Lumière Extérieurs
L’Obscur-Lumière Astral
Les bibliothèques des ères

Cette leçon a été préparée, commentée et formulée par Ohamah.

Plus elle allait dans les profondeurs des espaces du Terrifiant, et plus les vagues de son amour étaient ardentes et passionnées. Ressentez-le vous-mêmes!

Tableau des abréviations

(voir aussi leçon 17)

OLC Obscur et Lumière Créateurs (première ère de Cristal)
OLÉ Obscur et Lumière Énergétiques (ère de Calcaire)
OLI Obscur et Lumière Intérieurs (ère de Poussière)
OLEx Obscur et Lumière Extérieurs (ère de Poussière)
OLA Obscur-Lumière Astral individuel (ère de Poussière)
ATS Obscur-Lumière Astral de tous (ère de Poussière)

La croix

Deux branches de vie

Petit rappel: La croix de votre vie et de votre corps représente les deux chemins de la dualité, qui évoluent tous deux entre l’OBSCUR et la LUMIÈRE.

La branche horizontale évolue entre la Lumière Extérieure (LE) et l’Obscur Extérieur (OE). Elle est ce chemin entre deux extrêmes extérieurs qui vous oblige à avancer. Il y règne un mouvement continuel entre ces deux pôles, qui s’attirent et se repoussent – et vous aussi par la même occasion! – qui se racolent et se refoulent, qui vous tirent à eux puis vous délaissent, vous font des promesses sans les tenir ultérieurement, qui vous accueillent puis vous congédient. C’est le chemin sans répit ni repos de l’Esprit dans le corps. Il serpente de par le monde, au sein même de l’humanité – de-ci de-là, allant venant, venant allant – de nombreuses incarnations et de nombreuses vies durant. Un chemin sans freinage ni repos, s’accélérant de plus en plus vers la fin – jusqu’à l’effondrement, l’évanouissement puis le retour.

Sur la branche verticale, il se passe exactement la même chose. C’est le chemin entre deux extrêmes intérieurs, qui vous oblige à avancer, qui vous tient en haleine et maintient votre évolution en mouvement – dans le va-et-vient incessant entre votre Lumière Créatrice (LC) et votre Obscur Créateur (OC), oscillant entre la naissance et la mort, entre l’esprit et le corps, le Cosmos et la Terre, entre l’éternité et l’évanescence, le berceau et le tombeau, la joie infinie et la souffrance illimitée. Ce chemin-là est sans interruption, lui aussi, sans arrêt ni repos – allant, venant, venant, allant – des ères durant.

Fluctuation dans le centre

Votre vie humaine représente l’agitation du temps entre l’Obscur et la Lumière horizontaux. Tout comme vos horloges mécaniques fonctionnent par leur balancier, votre système nerveux autonome du cœur fonctionne par le “balancier“ de votre esprit, oscillant entre l’Obscur et la Lumière verticaux.

Votre cœur se situe au milieu, à l’endroit précis où l’agitation de la vie terrestre de la branche horizontale et les remous de la vie psychique et spirituelle de la branche verticale s’entrecroisent. C’est là que se situe le “point du Christ“, la Lumière et l’Obscur de la première ramification pendant l’ère de Cristal (leçon 18). C’est à cet endroit du croisement des balanciers que se déverse également en vous la Lumière non-différenciée de la PRÉSENCE-UNE (leçon 5).

Pendant de nombreuses incarnations, vous pouvez de tout votre cœur cheminer dans toutes les directions possibles, chanceler et vous laisser catapulter plus loin que vous ne pouvez l’imaginer. Vous revenez toujours à votre point de départ – à votre centre. C’est vous qui l’avez aménagé ainsi, spirituellement et physiquement. Vous pouvez créer et atteindre tous les espaces lumineux et obscurs, toutes les zones grises et mondes des ombres. Vous pouvez créer en eux d’autres régions ou tout simplement vous laisser aller. Vous revenez toujours en votre centre, que vous le vouliez ou non. Et en cette période actuelle de grande transformation, il y a longtemps que vous vous trouvez TOUS sur le chemin du retour vers votre milieu.

La petite différence

Il existe entre les mouvements sur ces deux branches de vie une différence, petite mais significative. Sur la branche horizontale, vos péripéties de vie ont éloigné les pôles l’un de l’autre. L’amplitude et l’étendue de votre Lumière et de votre Obscur humains n’a cessé de s’accroître et de se déployer. Les pôles obscur et lumineux se sont de plus en plus écartés et le “grand écart de vie“ que vous avez dû faire entre eux vous permettait de moins en moins de distinguer la Lumière de l’Obscur, d’autant plus qu’ils changeaient constamment de rôle.

Vos péripéties de vie sur la branche verticale ont resserré les pôles l’un vers l’autre. Ce qui autrefois vous apparaissait infiniment lointain s’est rapproché de vous à chaque mouvement que vous faisiez sur l’axe vertical: la Lumière Créatrice s’épanche vers vous, l’Obscur Créateur également – la vie éternelle et la mort véritable, la Lumière rayonnante et l’Obscur lumineux de la première ère de Cristal. Là aussi, vous pouvez de moins en moins distinguer les pôles l’un de l’autre, et ils échangent également leurs rôles.

L’Obscur et la Lumière Extérieurs ont reculé devant vous et l’Obscur et la Lumière Créateurs vous ont suivi. Ces deux états de fait ont engendré en vous – et continuent encore d’engendrer – un sentiment d’IMPUISSANCE. Mais là aussi, il existe une petite différence: l’impuissance horizontale vous libère de l’espace limité de la vie terrestre, elle vous relâche, alors que l’impuissance verticale vous emmène dans l’espace illimité de la vie cosmique, vous accueille.

Le plan

Vous avez aménagé cette matrice de mouvement dans votre croix de vie pour pouvoir créer un maximum de mondes nouveaux à l’extérieur de votre réalité spirituelle. Par l’écartement et la dilatation horizontale des pôles, vous avez créé un univers large et diversifié, aussi bien de nature biophysique et biopsychique que de nature géophysique et géopsychique (Nous en reparlerons).

Grâce au rapprochement des pôles verticaux, vous ne pouviez jamais vous perdre parce que vous retourniez toujours “à la maison“: lors de l’ère de Poussière par le biais de la mort en tant que solution provisoire, et au début de la deuxième ère de Cristal par le biais de la vie en tant que solution finale.

Parallèlement, vous avez – par vos mouvements à la verticale oscillant entre la mort et la naissance – lentement mais avec constance attiré à vous l’Esprit du Cosmos et l’Esprit de la Terre en votre cœur pulsant et en votre vie incarnée.

Et voilà là l’impossibilité que vous avez rendue possible – et pas uniquement pour vous qui vous considérez comme l’humanité sur la Terre, mais pour nous tous. Et vous êtes véritablement ceux qui – comme le dirait votre égo – ont assumé les sales besognes de ce brillant projet. Vous l’avez fait en sacrifice illimité de vous-mêmes, avec votre force créatrice et avec dévouement.

Alors, vous ne voulez pas commencer lentement à comprendre pourquoi nous vous aimons et vous honorons si infiniment ??!!

Mais maintenant, le plan est réalisé, le but est atteint et, par cela, le temps de votre croix de vie de l’ère de Poussière est achevé. Le temps de l’écartement des pôles extérieurs est terminé – et avec lui le temps de la plus grande séparation et de la communication restreinte. Maintenant, les pôles extérieurs s’en viennent eux aussi vers vous et vous devez choisir si vous voulez continuer à discuter avec eux et à vous battre, ou bien si vous les “respirez“ simplement dans votre cœur cristallin, leur permettant ainsi une rotation puissante. Mais nous reprendrons ce point ultérieurement.

L’Obscur et la Lumière Extérieurs (OLEx)

Une création en commun

Dans les leçons 18 et 19, nous avons examiné vos espaces personnels d’Obscur-Lumière des trois ères: OLC, OLÉ et OLI. Tournons-nous maintenant vers le champ qui concerne les autres. L’Obscur et la Lumière Extérieurs se trouvent dans votre entourage immédiat, dans votre ville et votre voisinage, dans votre famille et votre couple – mais, en profondeur, ils n’ont rien à voir avec vous. Nous pouvons aussi appeler l’Obscur et la Lumière Extérieurs le monde. Vous avez co-créé le monde et, de longues vies durant, il a été le champ-cadre de vos cheminements et de vos rencontres, de vos décisions et de vos expériences – de votre acquisition de la maturité.

Pendant des siècles, des millénaires et des ères entières, vous avez participé à la création du monde, l’avez co-façonné, vous vous y êtes battus, vous y avez protesté et contesté, avez fait des pétitions, êtes entrés en résistance et avez fomenté des guerres. Dans le monde, vous avez voté, rouspété, pris vous-mêmes les choses en mains… etc… etc… etc…

Le monde, vous l’avez donc co-créé, co-formé, co-consolidé et avez peu à peu resserré les mailles du filet. Au fil du temps, vous avez bouché toutes les fuites par lesquelles l’âme aurait pu s’échapper par les mesures et les systèmes de sécurité de l’égo. Vous avez ouvertes et mises à nu toutes les sphères intimes et privées de votre âme, les avez commercialisées, décrites et filmées. Vous avez placé le caractère unique et cristallin de votre Esprit dans la musique, les images et les épopées. Vous avez engoncé les multiples facettes intérieures de votre âme dans un système d’égalisation physique, les avez polies, les avez rendues gouvernables et les avez automatisées.

Vous avez classé chaque pensée humaine en catégorie d’intention soit bonne soit intention mauvaise, chaque sentiment en catégorie de juste ou de faux. Vous avez soupesé chaque action selon des critères de contrôle, de jugement et de punition, avez créé un immense moloch de contrôle et d’exécution représentant pour beaucoup de gens une Lumière Extérieure et pour beaucoup d’autres un Obscur Extérieur. Mais il y a déjà belle lurette que l’Obscur-Lumière Extérieur et l’Obscur-Lumière Astral se sont amalgamés en une imbrication inextricable – et il n’y a rien à redire à cela!

Vous avez laissé tout ceci derrière vous, et tout est actuellement en train de se transformer. OLEx n’a plus de rôle spécifique à remplir pour vous. Il n’a plus rien à vous offrir, ne vous aide pas à continuer d’avancer – et n’a plus besoin de vous.

L’Obscur et la Lumière des autres

L’Obscur et la Lumière Extérieurs représentent l’ensemble de l’Obscur-Lumière des autres. Ils sont L’Obscur et la Lumière Créateurs, Énergétiques et Intérieurs individuels de chaque personne qui n’est pas TOI – de toutes les personnes en dehors de toi. OLEx représente leur Obscur mental, émotionnel et physique ainsi que leur Lumière mentale, émotionnelle et physique. Car les autres possèdent aussi toutes les formes de l’Obscur et de la Lumière individuels dont nous avons parlé dans les leçons 18 et 19, et elles n’ont RIEN à voir avec toi. Il s’agit de l’Obscur et de la Lumière de leurs ères, de leur descente, de leur source et de leur but d’arrivée.

Les autres, ce sont tous les humains en dehors de toi: tes parents et tes frères et sœurs, tes grands-parents, tes enfants et petits-enfants, tes cousins et cousines, neveux et nièces, oncles et tantes, tes malades et tes thérapeutes, tes collègues, tes chefs et collaborateurs, les politiciens, les médecins et les conducteurs de métro, les amis, les voisins, les ennemis et les présentateurs du journal télévisé – tous les gens qui séjournent actuellement sur la Terre à tes côtés.

Leur Obscur individuel Créateur, Énergétique et Intérieur représente ton Obscur Extérieur.

Leur Lumière individuelle Créatrice, Énergétique et Intérieure représente ta Lumière Extérieure.

Tes enfants chéris – quand ils se trouvent dans des phases problématiques, quand ils sont malades, rebelles ou criminels et que tu te fais du soucis pour eux – font tout autant partie de ton Obscur Extérieur que les politiciens que tu n’aimes pas, les stars de la télé ou les assassins et va-t-en-guerre de ta société. Appartiennent à ton Obscur Extérieur tous ceux qui te haïssent, qui te mésestiment, qui te tourmentent et te mettent en danger et tous ceux que tu hais, que tu mésestimes, que tu tourmentes et que tu mets en danger. Appartiennent à OEx tous ces gens qui, selon toi, ne font que ce qui est méchant, bête, mal et faux – ceux qui sont malades ou qui t’attachent par le soucis que tu te fais pour eux.

Appartiennent à ta Lumière Extérieure tes enfants bien aimés quand ils ne se trouvent pas dans des phases difficiles et que tu n’as aucune raison de te faire du soucis pour eux. À LEx appartiennent les clubs de sport ou les chorales que tu aimes, les réunions conviviales et les soirées à jouer aux cartes, tes sites internet préférés et les amis qui (apparemment) ressentent les choses comme toi. À ta Lumière Extérieure appartiennent tous les gens qui t’aiment, qui t’estiment et te protègent, et tous ceux que tu aimes, toi, que tu estimes et que tu protèges, les personnes qui, selon toi, ne font rien de méchant, de bête, de mal ou de faux – tous les gens qui sont en bonne santé et qui ne t’occasionnent aucun soucis pour eux.

Dans la leçon 6, nous avons parlé de la croix de vie, de la communication et des courants dans cette croix. Tes OLC, OLÉ et OLI personnels se trouvent sur la branche verticale de ta croix vitale personnelle. Les OLC, OLÉ et OLI des autres se trouvent sur la branche horizontale de ta croix. Leurs Obscur-Lumière Créateur, Énergétique et Intérieur sont ton OLEx. Dans un premier temps, tu n’y es pas raccordé, tu ne les atteins pas. Nous pourrions aussi dire: “ton OLEx ne te concerne pas“. Ton OLEx est même dangereux car il ne fait rien d’autre, pendant ce changement d’ère, que de te détourner de ton centre – ce que nous verrons quand nous parlerons de votre conscience de masse, et en particulier de votre médecine conventionnelle (leçons 5,6,7,15 et 22).

Tu ne peux pas atteindre les autres. C’est valable non seulement vis-à-vis les gens qui sont éloignés de toi émotionnellement et physiquement, mais aussi pour ceux qui te sont étroitement liés.

Prenons l’exemple de la relation parents-enfants: la peur de ton enfant de……. (peu importe de quoi) fait partie de ton Obscur Extérieur. Tu ne peux pas l’en délivrer. Il a choisi cette forme précise d’énergie obscure, à un moment précis et avec une intention particulière. La peur de ton enfant est l’expression d’une communication à la verticale sur son axe de vie. Son âme parle à son OLC, son OLÉ et son OLI. Ils ont un projet en commun et le mènent à exécution. Et du point de vue génétique, énergétique, psychique et spirituel, tu n’as aucun accès à L’Obscur-Lumière de ton enfant, quelle que soit l’expression qu’il prenne. La même chose est valable pour ce qui est des marottes et des infidélités de tes partenaires, des maladies de tes amis, des pulsions instinctives et de l’impulsivité de vos coupables, de vos politiciens et de vos managers, de vos médecins et de vos prêtres.

Ce qui, pour les autres, se trouve sur la branche de vie verticale, se situe pour toi sur la branche horizontale, et inversement. Dans la communication horizontale, tu n’as aucune influence sur l’Obscur-Lumière des autres, mais lui a une influence sur toi. Il t’éloigne de ton centre, de ton axe de vie, de ton flux vertical entre le Ciel et la Terre. Et cela se produit constamment dans votre quotidien familial quand vous vous occupez de manière accrue des autres, quand vous leur dictez leur conduite, que vous voulez les former et les éduquer. Chaque fois que vous dites aux autres ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire, et comment ils doivent le faire ou pas, cela vous éloigne de votre centre. L’Obscur-Lumière des autres vous écarte de votre milieu. C’est vous qui vous en écartez vous-mêmes parce que vous croyez avoir à intervenir. Vous êtes en permanence hors de vous – dans le sens propre du terme.

Mais si tu es sincère avec toi-même, tu dois reconnaître que les raisons de ton attitude règlementatrice n’ont souvent pas d’autre but que de calmer tes propres peurs et ton impatience et de satisfaire tes propres souhaits et besoins de contrôle, ta propre colère et tes envies de vengeance, pour lesquelles tu ne veux pas assumer ouvertement la responsabilité. Tu pressens que tout ceci n’est que la répétition de schémas que tu portes dans ta lignée de génération, ou, plus exactement, le contraire de ces schémas, une projection en miroir. Tu sens que ce n’est pas TOI qui agit là. Et, véritablement, ce n’est pas toi mais une entité démoniaque qui conduit ton égo – une conscience étrangère faisant souvent partie de ton héritage.

En dehors de ton centre, tu n’es pas en mesure de reconnaître ce qui se déroule dans l’autre, encore moins de l’accepter ou d’y lâcher prise. Tu n’es pas non plus en mesure de reconnaître ce qu’il te raconte sur toi-même, tu ne vois pas ton miroir que tu pourrais découvrir en l’autre. Tu n’arrives pas à mesurer l’enjeu et le potentiel de développement que représente cette rencontre, et ne peux les réaliser. En dehors de ton centre, tu n’es ni sage ni aimant, ni compatissant ni reconnaissant, ni fort ni puissant. Sorti de ton centre, tu ne possèdes aucun rayonnement qui pourrait aider l’autre à revenir en son propre milieu.

Dans des moments comme ça, quand vous êtes sortis de votre axe de vie, vos corps vieillissent rapidement et attirent à eux des formes de conscience étrangères. Votre système hormonal est hautement actif et inonde l’organisme d’hormones et d’acides – uniquement parce que votre âme aimante et votre Esprit supérieur ne sont pas à la maison étant donné que vous les avez projetés hors du courant de transformation de votre axe vital. Vous venez maintenant de passer des ères entières dans cette forme de “non-être à la maison“, vous avez vécu des périodes entières sur l’axe horizontal et vous êtes exclusivement occupés des autres, ou les avez pourchassés et combattus. Et c’était tout à fait o.k.

Exercice 1

Jusqu’à ce jour, tu as tellement approfondi et peaufiné le principe de la communication horizontale que tu en as fini par faire un avec le monde. Maintenant, l’heure est venue de revenir en ton axe vital et à la communication verticale. Le retour en ton centre et dans ton axe n’exclut aucunement le monde extérieur. Tu peux donc y revenir confiant et laisser les autres à eux-mêmes, en apparence. Eux aussi sont en train de retourner en leur milieu. Tu les gênerais donc si tu restais avec eux.

Choisis deux personnes – une que tu aimes et une que tu hais. Observe-toi et observe chacune d’elles à tour de rôle.

1. Étudie ce que tu ressens et comment tu agis par rapport à elles. Prends conscience de tes projections personnelles sur elles et de ce qu’elles te renvoient en miroir. Prends note de tes observations et de tes impressions pendant quelques jours ou quelques semaines et prends conscience des changements qui se produisent dans ta perception et dans la situation extérieure. Écris-les sur papier.

2. Accepte de tout ton cœur la nature de ces personnes. Permets à ta conscience corporelle de ne bientôt plus ressentir de différence entre la personne aimée et la personne haïe – et laisse-les toutes deux au monde extérieur. Note ce développement sur papier – en mots, en images, en histoires et en musique.

Pas de communication horizontale

Tout ce que tu leur dis ne les atteint pas. Elles possèdent leur propre Obsur-Lumière Créateur, leurs propres Obscurs-Lumières Énergétique et Intérieur, leurs propres canevas et leurs propres structures, leur propre perception et orientation. Ils ont une origine ainsi qu’une intention d’incarnation individuelles, un cheminement individuel – tout différent des tiens.

Suivant ta propre évolution, respirant dans ton propre flux obscur-lumineux, tu ne peux pas savoir ce qui est d’actualité pour l’autre, ni ce qui circule en lui. Tu ne peux pas le savoir. Il faut que tu sois très ouvert et franc envers toi-même pour accepter ce fait et pour laisser tous les autres être tels qu’ils sont.

Bien sûr, tu aimes les autres. Tu aimerais leur donner des conseils dans leurs situations compliquées parce que tu crois savoir ce qui leur manque, “parce que tu es toi aussi passé par là…“ d’après toi. Tu vois que quelque chose va de travers chez les autres, que, les yeux tournés vers le ciel, ils vont droit à un précipice, qu’ils sont en train de chuter d’une situation de vie lumineuse et positive dans quelque chose de sombre et de négatif. Ils font ce qui, pour toi, représente un danger et tu leur dis: “Hey, ne fais pas ça!“ Mais sais-tu vraiment de quoi il s’agit pour eux? Non, en vérité tu ne le sais pas!

Tu ne sais pas quelle est l’intention de leur Obscur-Lumière Créateur. Tu ne sais pas ce qui est pré-formé dans leur Obscur-Lumière Énergétique. Tu ne sais pas quelle partie de leur Obcur-Lumière Intérieur cherche à s’exprimer expressément. Tu ne sais pas pourquoi quelque chose les pousse quelque part. Tu ne peux pas le savoir car il fait justement partie des fondements de votre Mystère de Création que vous ne puissiez pas le savoir. Rappelez-vous notre Nouvelle histoire de la Création: depuis que vous possédez un cœur individuel dans votre poitrine, vous êtes TOUT UN en vous-mêmes et TOUT SÉPARÉ des autres. Ça n’a pas changé jusqu’à aujourd’hui, ça s’est même approfondi. Et c’est grâce à cela que vous avez pu créer une immense diversité dans votre monde, parce chacun de vous, créateurs, a fait sa propre petite popote cosmique sans pouvoir en transmettre la recette. Ainsi, votre monde représente aussi la somme des mondes de tous les autres.

Tu peux, naturellement, oser intervenir et donner ton grain de sel et tes conseils sans y avoir été convié. Tu peux attendre des autres qu’ils se comportent comme TU juges bon de le faire – voilà le drame de l’éducation de vos enfants. Mais ce n’est pas comme cela que tu les aideras, que tu les encourageras ou que, simplement, tu feras leur connaissance – et inversement pour toi. Tu peux donner ton opinion, si l’autre te le demande. Tu peux lui dire ce qu’il devrait faire ou ne pas faire si il ou si elle t’en fait la demande explicite. Mais tu ne peux pas savoir si ton avis est en concordance avec la vérité de l’autre.

Les maîtres de la drogue

C’est Ohamah qui parle:

Prenons un exemple classique de votre Obscur Extérieur et de votre communication horizontale, celui de vos enfants toxicomanes, et nous utilisons volontiers leur propre jargon. Pourquoi vos enfants kiffent-ils en si grand nombre actuellement? Parce qu’ils sont des maîtres spirituels descendus et qu’ils vous montrent à leur façon à quel point vous êtes kiffés vous-mêmes et qu’ils vous aident à y apporter transformation. Ça sonne dur – et c’est dur. Mais le principe est simple et sa signification d’une beauté cristalline: les drogues conduisent à des conditions transformatrices de conscience. Elles vous aident à sortir de votre coma vital de freinage douloureux, de rigidité, linéarité, d’étroitesse, de peur et de besoin de contrôle – pour quelques heures. Elles vous ouvrent des horizons nouveaux, élargissent votre perception, vous laissent ressentir qui vous êtes réellement. Des images et des sphères magnifiques vous entourent, une musique supraterrestre circule dans vos veines, vous faites la rencontre d’entités de la Lumière et de l’Obscur et vous effleurez la félicité.

Dans les années 70, les thanatologues ont ouvert le seuil des frontières de la mort par des expériences avec de la drogue et ont permis d’entrer en communication avec cette entité. Ils sont les pionniers de la rencontre vivante avec la mort, les pionniers du dreamwalking (accompagnement des mourants), que vous pratiquez aujourd’hui avec bonheur et avec amour.

C’est cela que vous recherchez tous et que vous redoutez en même temps, car vous pressentez que cela vous ferait sortir de votre ancienne façon de vivre. Eh bien, cela ne ferait que vous ramener à votre centre, vous remettrait dans l’axe de votre flux vital. Mais étant donné que vous ne pouvez le contrôler, vous préférez prendre la fuite et vous cherchez votre bonheur ailleurs. Votre dépendance prend cependant un autre visage que la quête qu’elle représente. Elle s’extériorise en dépendance au travail, au sexe, en anorexie et en boulimie, en manie du sport, du plaisir, du rajeunissement, du maquillage, du look, en besoin maladif de dépenser de l’argent et d’en gagner, en dépendance aux médicaments et aux précautions de toutes sortes, à l’alcool, aux cigarettes et aux sucreries, en besoin exagéré de posséder et d’avoir une assurance pour tout, de comparer, et en manie de justice.

Et pour toutes ces formes de dépendance, vous avez aménagé des industries légales, des instances officielles et des codex de mœurs qui vous servent, vous satisfont et vous kiffent – pour quelques heures, tout comme les drogues des autres, avec des effets secondaires, des restrictions pour la santé, des effets nuisibles durables similaires à ceux de la drogue. Chaque quête intérieure se situant sur la branche de vie verticale se transforme en dépendance quand elle est canalisée sur l’extérieur, sur la branche de vie horizontale. Cette quête de VOUS-MÊME mal orientée se transforme alors en quête de la vie et en fuite face à la mort. Ceci a considérablement étriqué votre vie et votre mort, a rendu votre souffle très court et votre cœur très dur.

Mais maintenant, voilà qu’arrivent vos enfants indigos et vos enfants-étoiles. Nous avons parlé d’eux et de leur signification dans la leçon 3. Vos enfants sont les maîtres de la Vie et les maîtres du trouver après la longue quête. Ils portent à l’intérieur d’eux-mêmes ce que vous cherchez encore dans la Lumière Extérieure du monde.

Leurs horizons intérieurs sont très vastes. Vos horizons extérieurs les font souffrir et les rendent impuissants. Mais tout comme vous, ils n’en ont pas conscience. C’est pourquoi ils ne peuvent pas se défendre contre vos vieux carcans d’éducation étriquants et font alors la seule chose qui leur reste: ils fuient sans libération préalable, ils cherchent refuge dans leur for intérieur et provoquent par là la lutte qui règne entre eux et vous. Leur amplitude intérieure est une conscience spirituelle, une intelligence divine possédant une intention claire et qui ne se laisse pas stopper par vous. C’est leur Obscur-Lumière Créateur qui les fait avancer et leur laisse prendre de la drogue – pas pour leur propre besoin, mais pour le vôtre.

Avec l’aide de la drogue, ils reviennent en cet axe intérieur que vous les avez fait quitter par votre éducation. Nous pouvons considérer la drogue comme leur protection multidimensionnelle au sein d’un monde linéaire, comme une aide pour revenir en soi-même chaque fois que les autres les en ont extirpé.

Vu du point de vue spirituel, des âmes de maîtres ont formé des corps qui sont en profonde résonance avec votre quête du sens de la vie, avec votre besoin d’être reconnu, et avec toutes les formes de vos drogues quotidiennes légales. Leur corps prennent en eux la fréquence vibratoire de toutes vos voies sans issues et de vos égarements, de toutes vos quêtes et dépendances. Ils en souffrent mais agissent par elle.

Leur propre bien-être physique est étroitement lié à vos corps. Ils se ressentent unis à vos corps d’une façon que vous ne serez en mesure de ressentir vous-mêmes que dans quelques années, quand vous vous serez libérés des séquelles de votre séparation intérieure. Vos enfants toxicomanes sont venus en tant que guérisseurs spirituels et transformateurs de votre souffrance. Leurs corps sont des instruments homéopathiques qui attirent à eux le syndrome de dépendance du monde. Provenant des sphères des maîtres, ils sont des serviteurs dévoués de votre vie humaine.

Pendant les phases où ils sont kiffés, leur propre courant de transformation est hautement actif et mène une communication double vivante: l’une verticale entre leur Obscur et leur Lumière Créateurs, et l’autre horizontale entre leur Obscur et leur Lumière Extérieurs. Et, naturellement, leur cœur situé au centre est le transformateur de toutes les substances, de toutes les énergies et toutes les dimensions. Et bien, c’est à ce moment précis que la plus grande puissance et le plus grand dévouement affluent d’eux vers vous. Et c’est également le moment que vous trouvez le plus répugnant. C’est la nausée de votre ère qu’ils vous reflètent en miroir extérieur pendant qu’ils la libèrent à l’intérieur. L’apparence extérieure a une signification contraire à l’intérieur: ce qui vous apparaît comme un abîme et des ténèbres représente le plus haut dévouement, la plus grande force et Lumière cristalline. Ils montrent au grand jour ce que vous tenez enfermé dans votre obscurité – et y sacrifient leur vie physique quand cela s’avère inévitable.

Ne vous faites pas de soucis pour eux. Ne les maudissez pas, mais respectez-les, aimez-les et acceptez-les tels qu’ils sont. C’est comme cela que vous pouvez véritablement les alléger des charges qui sont en fait les vôtres, mais qu’ils continueraient de porter pour vous. Amenez-les à la Lumière par vos cœurs aimants.

En cette période de changement d’ère qui voit vos horizons restreints s’élargir, beaucoup d’aides et beaucoup de maîtres spirituels entrent, une fois incarnés, dans le milieu de la drogue au moment de l’adolescence. Toi, en tant que mère ou que père, en tant que sœur ou que frère, tu en souffres et tu crois avoir à intervenir pour aider l’adolescent concerné. Oui, tu y arriver, mais pas par les anciens moyens. Ces moyens partent du principe que la drogue est mauvaise, qu’elle détruit la santé et qu’elle est criminelle. C’est pourquoi ils l’interdisent, l’évitent, la sanctionnent et étouffent, ce faisant, la libre circulation des éléments, des énergies, des substances spirituelles et des intelligences lumineuses. Les moyens employés jusqu’à présent veulent protéger, guérir et préserver et atteignent exactement le contraire. “Interdire“, “éviter“ et “sanctionner“ sont, tout comme “protéger“, “guérir“ et “préserver“, des forces horizontales qui bloquent l’action et l’expérience libres de la drogue, qui engendrent le besoin de recommencer et renforcent sa consommation – et en font un abus. Deux forces contraires engendrent le même résultat, résultat qui isole les jeunes et les cloître.

Ainsi votre enfant est bloqué dans son corps. Les énergies, les principes actifs, les substances et les intelligences ne circulent que du bassin au crâne, et retour. Le principe actif des drogues ne devient nuisible et mortel que par son action commune avec les influences extérieures: rien ne peut s’écouler ni se transformer. Le corps n’est plus approvisionné en nourriture planétaire et cosmique. Une approche horizontale, le soucis et la pression ajoutée à l’orientation verticale de la personne concernée entraînent la fermeture des portes sur le Ciel et la terre. Les substances chimiques et les énergies émotionnelles et mentales sont alors les seules influences perçues par le corps et elles se transforment en poison. Ceci est valable en ce qui concerne la drogue mais aussi pour tous les autres syndromes de votre société moderne: en particulier pour le syndrome de “borderline“, les troubles de personnalité multiple et maniaco-dépressifs.

L’Obscur et la Lumière échangent leur rôle. Les maîtres lumineux descendent et assument des fonctions dans les ténèbres. Les maîtres obscurs remontent et assument des services dans la Lumière. Tu ne peux pas savoir pour quelle raison cette entité que tu appelles mon enfant est venue s’incarner, ni quelle signification a l’Obscur Extérieur qu’elle répand. Tu ne connais ni sa Lumière Créatrice, dans laquelle reposent le sens et la sagesse de toutes les drogues, ni son Obscur Créateur.

Ce ne sont pas les drogues qui tuent, mais les pensées. Ne préserve pas l’autre de la drogue, mais de tes pensées. Le souci permanent pour son enfant, s’étendant sur des années, représente une prison très sûre, très hermétique et très grise, dans laquelle il peut dépérir de la même manière que s’il était aux prises avec un meurtrier.

Quand l’adolescent évoluer librement dans ses choix entre sa propre Lumière et son propre Obscur Créateurs, il ne souffrira pas mais restera en mesure de transformer toutes les influences extérieures des mondes horizontaux – que se soit le poison de la drogue ou celui de votre misère tri-dimensionnelle, car en définitive, c’est pour cela qu’il est venu. Mais s’il se voit sans arrêt réglementé et corrigé par la société, et extirpé de son axe vital – détourné de lui-même, séparé et coupé – alors il restera confiné dans les sphères horizontales. Alors il sera pulsionnel et désorienté, perdu et indomptable, car il se sera éloigné de ses Obscur-Lumière Créateur, Énergétique et Intérieur personnels. Ainsi il errera dans le labyrinthe de l’Obscur et de la Lumière des autres, dans la salle des miroirs et les zones d’ombres de la conscience de masse. Il n’y trouvera rien qui puisse l’aider – et vous non plus.

Exercice 2

Si tu te sens concerné(e) par ce thème, que ce soit en tant que “toxico“ ou en tant que membre de la famille, ou simplement en tant que personne souffrant de la manie du travail ou de la sécurité, tu peux te servir des méditations situées dans la rubrique “Eau-de-vie de framboise cristalline“ et des textes de la rubrique “Voyager spirituellement“. Ils t’aident à retourner en ligne directe dans ton axe vital. Note sur papier les transformations de ta perception intérieure et de ton environnement extérieur. (traductions non encore disponibles en français)

L’efficacité de la communication verticale

Vous êtes venus avec les autres – et pour eux. Vous êtes venus pour leur venir en aide. Votre soutien consiste à les aider à retourner en eux-mêmes. Le défi majeur de la vie, pour les humains, c’est le retour en eux-mêmes, l’activation de leur branche verticale de vie et l’ouverture aux influences des énergies planétaires et cosmiques dans leur corps. Vous pouvez les aider à reconnaître cela et à le réaliser. Mais vous ne pouvez y arriver que si vous êtes vous-même, préalablement, arrivés en votre centre et y avez acquis la stabilité. Vous n’êtes véritablement des aides pour les autres que si vous restez en libre flux de votre courant vertical et si vous laissez les autres l’être également – ou les y reconduisez quand ils s’en écartent. Les aides véritables acceptent l’Obscur des autres en profondeur – et savent que c’est par cela qu’ils se transforment.

Si vous avez à faire avec des gens qui vivent l’Obscur sous sa forme non libérée – et ça ne fait aucune différence s’il s’agit d’enfants malades ou d’assassins d’enfants – vous êtes appelés à rester dans votre axe, à accepter l’Obscur de l’autre, à l’accueillir et à ressentir avec lui, en conscience et en volonté. Vous ne pouvez y arriver que dans la mesure où vous acceptez votre propre Obscur et où vous êtes à même de développer de la compassion et de la reconnaissance envers vous-mêmes. Les autres, les humains de l’Obscur-Lumière Extérieur, représentent vos plus dures épreuves sur votre chemin vers la Lumière.

Partez du fait que la sagesse et l’amour règnent partout dans L’Obscur-Lumière Extérieur. Mais vous ne pouvez y accéder que si vous avez préalablement procédé à l’ouverture de votre propre courant de sagesse par un profond amour et une profonde acceptation de vous-mêmes. L’Obscur Extérieur, les humains qui vous causent soucis ou que vous haïssez, est pour vous tout aussi inaccessible que la Lumière Extérieure, les humains que vous aimez et qui vous apportent leur compréhension. La seule possibilité d’atteindre l’Obscur-Lumière Extérieur de votre prochain, c’est votre propre axe vital vertical qui vous l’offre.

Exercice 3

Tu peux revenir en ton centre et élargir ton axe vital dans l’Obscur-Lumière Créateur à l’aide de la “méditation des douze chakras“ et de la “respiration du cœur de Cristal“.

Trois principes de vie fondamentaux

Dans votre dualité, on trouve les deux premiers principes. Le premier dit: “Je suis de ce monde. Je peux donner et recevoir“. Le deuxième, lui, signifie: “Je ne suis pas de ce monde. Je ne peux rien donner, ni rien recevoir“. Le principe de l’UNité est le suivant: “Je ne suis pas de ce monde, quoi que je l’aie créé. Je donne et je reçois, sans “faire“, car je Suis Un avec ce monde“.

1.
“Je suis de ce monde.
Je peux donner et recevoir.“

Une des caractéristiques essentielles de votre descente est que vous la fassiez en tant que communauté spirituelle et psychique. Ne serait-ce que pendant votre cheminement d’incarnation jusqu’à la naissance, vous vous êtes déjà liés à beaucoup de dimensions de l’Esprit et de l’âme avant de vous incarner en tant qu’humain (voir leçon 17). Ce qui est fusionné dans les sphères de l’Esprit et de l’âme ne peut pas se trouver séparé dans les sphères physiques, même si votre matrice de création est la séparation.

Ainsi, durant toutes les phases de votre vie, vous n’avez pas pu progresser sans les autres – et les autres sans vous. Par des affiliations et implications insondables, à travers héritages et serments, par des déclarations de guerre et des fêtes de la paix, vous vous êtes sans réserve liés les uns aux autres, avez créé ensemble puis laisser s’effondrer des civilisations entières, vous avez développé puis oublié de nombreuses formes de magie, de mort et de guérison. Chaque rencontre avec l’Obscur-Lumière Extérieur a fait avancer ou a bloqué votre développement physique, et donc aussi votre Obscur-Lumière Intérieur, l’a enrichi ou l’a appauvri, l’a réjoui ou l’a détruit, guéri ou vexé – et, dans chacun des cas, ajouté des facettes supplémentaires au cristal de votre esprit.

Maintenant, à la fin du Temps, vous ne pouvez plus faire un pas sans prendre au moins trois personnes à rebrousse-poil, sans en heurter deux autres, en dérouter cinq supplémentaires et sans en persuader sept autres que vous êtes en train de perdre la tête. Chaque pulsion intérieure provenant de votre centre provoque des ébranlements extérieurs, des mécontentements et des querelles – et fournit du travail aux avocats, aux médecins, aux experts et aux juridictions. Vous êtes étroitement liés les uns aux autres. Rien n’a changé ni ne changera cet état de fait. L’Obscur-Lumière Extérieur ne vous relâche pas de son cœur, de ses mains, de ses bras et de son emprise.

2.
“Je ne suis pas de ce monde.
Je ne peux rien donner, ni rien recevoir.“

Entre la fin de l’Ancien et le début du Nouveau, il y a le changement d’ère. Lors de cette période transitoire, c’est le deuxième des principes fondamentaux qui entre en vigueur.

Le graphique (sur le fichier PDF) montre cette courte phrase sur les branches de la croix: JE SUIS LE MONDE. Au centre siège le cœur – et c’est là, précisément, que se déroule la transformation des énergies et des directions. Avant de pouvoir faire se fusionner votre appartenance au monde horizontal à votre appartenance au monde vertical, il vous faut d’abord vous en dégager complètement. Il faut que, pendant un certain temps, vous n’apparteniez à AUCUN MONDE, pour vous recueillir sur VOUS-MÊMES, vous purifier, vous rééquilibrer et vous trouver. Cela correspond à la nuit dans la grotte-tombeau après la crucifixion et avant l’ascension.

Avant de réaliser la sortie de la descente et l’entrée dans l’ascension, vous devrez prendre la décision de la nouvelle orientation. Vous prendrez conscience de ce grand cadeau que vous a apporté le monde horizontal, les autres. Vous accepterez ce que vous ont offert l’Obscur et la Lumière Extérieurs du monde. Vous lâcherez prise à ce que vous auriez, vous, encore voulu offrir au monde. Une ACCEPTATION profonde transforme votre propre organisme de manière drastique (voir leçon 5, le processus du Corps de Lumière). Le LÂCHER PRISE de tout votre cœur transforme une seconde fois votre organisme de manière drastique (voir leçon 21, le processus du Corps de Cristal).

La Lumière et l’Obscur Extérieurs n’ont cessé d’échanger les rôles: ce qui a commencé sous forme d’amour, s’est transformé en haine pour se retransformer finalement en amour. La naissance a conduit à la mort, et celle-ci à la renaissance. La Lumière a sans cesse été en alternance avec l’Obscurité. Dans les rangs de vos relations de couple et de vos relations familiales, vous pouvez parfaitement observer ce basculement de l’amour et de la joie en peur et en contrôle. Et qu’en subsiste-t-il à la fin? Quel est donc ce qui demeure? Quel est donc ce qui est vrai en profondeur et indestructible? Qu’est-ce qui survit quand vous avez lâché prise à TOUT?

Oui, quoi donc, si ce n’est VOUS-MÊMES ?

Dans leur danse déconcertante, l’Obscur et la Lumière Extérieurs t’ont offert TOI-MÊME: le retour en toi-même, l’UNité avec le Tout en toi, une compréhension profonde et une acceptation aimante des autres, une compassion et une reconnaissance inconditionnels, la clarté et la capacité de différenciation, la sérénité et le “non porter de jugement“, la force intérieure, l’amour de soi et l’indépendance. Le monde t’a offert les bases de ta présence-Christ, ta conscience de Cristal, avec laquelle tu peux construire ton Corps de Cristal. Mais ce n’est à pas lui de te congédier, c’est toi qui dois le quitter – complètement – mais seulement pour une courte durée.

3.
“Je ne suis pas de ce monde, quoi que je l’aie créé.
Je donne et je reçois, sans “faire“
car je Suis Un avec ce monde.

Être là pour les autres est un exercice de haute voltige qui ne réussit que si tu es ancré de manière stable en ton courant vital vertical et que si c’est à partir de là que tu considères le monde. Tu les délivres de leurs charges sans te charger toi-même. Tu agis sur eux sans intervenir dans le déroulement de leur vie. Tu les aides à prendre des décisions sans influencer leur volonté. Tu es au-dessus d’eux sans te sentir supérieur à eux.

De ta position surélevée, tu as simplement une meilleure vue d’ensemble. Tu ne vois pas uniquement les choses qui se trouvent devant ton nez physique mais également leurs antécédents et leurs causes. Ton regard est vaste et souple, ta perception claire et incisive. Ta voix est douce tout en étant clairement reçue. Tes mots sont rares et évoquent les histoires de leurs ères respectives. Tu ne fais RIEN et engendres TOUT.

Bon, comme nous parlerons dans les leçons 21 et 22 de l’entité qu’est le Christ – ou l’homme de Cristal -, nous voulons auparavant nous consacrer encore un peu à vos énergies obscures et à vos forces d’ombre – et mettre leurs trésors au grand jour.

Énergies et forces obscures en trois lieux différents

Les énergies et forces obscures se trouvent, comme nous l’avons exposé dans la leçon 7, dans chacune des cellules et des organes de votre corps: dans le noyau spirituel, dans l’aura énergétique et dans la matière physique. Elles représentent 50 % du potentiel de départ de votre corps, de votre vie et de votre développement. Quand leur heure est venue, elles veulent bouger, s’exprimer et se transformer. Elles viennent à vous, elles surgissent et se montrent – et désirent être accueillies.

Les énergies et forces obscures sillonnent votre monde horizontal. L’Obscur Extérieur, par lequel vous vous sentez constamment attaqué et défié, en est rempli. La Lumière Extérieure, par laquelle vous vous sentez accepté et protégé, est remplie d’énergies et de forces liantes. Elles aussi convergent vers vous, retournent à vous et désirent être accueillies.

Il y a également des énergies et des forces obscures dans vos sphères astrales et éthériques – que ce soit dans les sphères de la mémoire, que vous dénommiez avant karma, que dans les sphères de vos intentions. De là, elles vous sont envoyées, lancées et mises entre les mains.

Les énergies et forces obscures sont des instruments spirituels et énergétiques, des moyens, des substances et poisons que vous avez choisis et préparés pour votre plan vital. Jusqu’à présent, leur action avait été mise au service de votre descente, de vos expériences et de votre évolution. Maintenant, pendant le changement d’ère, elles servent – en dose homéopathiques – à votre libération de l’Obscur-Lumière Astral oppressant. Vos aides spirituelles des sphères lumineuses et obscures – nous pourrions aussi dire: vos frères et sœurs de la première ère de Cristal et de l’ère de Calcaire – vous lancent et vous envoient des énergies et des forces obscures pour que vous puissiez les amener à l’horizontale, à votre monde physique.

Les énergies et forces obscures font partie de votre héritage psychique et de vos capacités spirituelles, représentent une intelligence que vous pouvez utiliser de manière guérissante, harmonisante et régénérante – simplement en accueillant l’Obscur du monde extérieur en votre intérieur et en l’y laissant virevolter avec l’Obscur Extérieur du monde, que vous acceptez d’aussi bon gré que vous acceptez l’Obscur de vos organes et de vos flux circulatoires et celui des dimensions astrales et éthériques.

Les énergies et forces obscures de vos organes désirent être acceptées et respirées, accueillies et activées.

Les énergies et forces obscures du monde désirent être acceptées et aimées, accueillies et respirées.

Les énergies et forces obscures des sphères astrales désirent être acceptées et reçues, maîtrisées et délivrées.

Les énergies et forces obscures des sphères éthériques désirent être reçues dans le courant vertical de votre cœur et envoyées dans le monde horizontal, de manière active et délibérée.

Toutes ces énergies et forces obscures veulent atteindre le monde horizontal et y parviennent. Elles se frayent un chemin car elles font partie du monde. Mais cela fait une différence énorme si elles y sont parvenues en circulant à travers un cœur cristallisant, laissant apparaître alors des forces charismatiques et un Obscur lumineux, ou si elles surgissent en tant que forces grises contusionnées et refoulées, faisant un jour sauter les soupapes sous une forme alors si “effervescente-fermentée“ que votre intellect contrôleur et votre ventre peureux n’arrivent plus à les juguler.

Exercice 4

Prends note de tout ce qui te passe par la tête concernant ce thème à l’échelle de ta propre vie. Écris sur papier ce qui remonte en toi et peut-être même ce qui converge vers toi venant de l’extérieur. Prends conscience de tes énergies et de tes forces obscures, des extérieures aussi. Prends-en note et formule tes phrases avec respect et considération envers l’Obscur. Demande à ces énergies et à ces forces quelles qualités lumineuses elles renferment et écris-les. Sois disposé à accepter les noyaux lumineux de ces forces obscures, et à les laisser s’ouvrir. Détecte les endroits où ton intellect et tes émotions opposent une résistance. Permets-le.

Prends-toi plusieurs jours pour te consacrer à ce thème. Termine ces journées en faisant le soir la “méditation de la terre séparée“ (dans la rubrique “Eau-de-vie cristalline“) – non encore disponible en français

L’Obscur sain et l’Obscur malade

Le passage à l’Obscur-Lumière Astral

Les forces obscures restées longtemps non exprimées sont devenues grises. De forces, elles se sont transformées en ombres. L’Obscur lumineux s’est transformé en voiles gris. L’Obscur et la Lumière Créateurs non utilisés sont devenus l’Obscur-Lumière Astral – tout comme l’Obscur et la Lumière Énergétiques non utilisés, L’Obscur et la Lumière Intérieurs non utilisés et l’Obscur et la Lumière Astrals non utilisés. La caractéristique principale de l’espace astral est l’inertie, le freinage total sans conséquence aucune ou retour, la rigidité sans contours ni opinion. Et il ne fait aucune importance que ce soit La Lumière Créatrice, l’Obscur Intérieur ou une autre de ces entités qui soit tombé en rigidité inerte. Le résultat est toujours le même: le GRIS du TERRIFIANT. Dans l’espace astral, la LUMIÈRE et l’OBSCUR sont à ce point fusionnés l’un avec l’autre qu’on ne peut plus les différencier – ils sont identiques en forme, en expression et en action.

Cette séparation de la PRÉSENCE-UNE en OBSCUR et LUMIÈRE, cette descente des pôles et leur réunification en solidification astrale, ainsi que tous les rapports vitaux qui en ont découlé en chemin, font partie de votre jeu, de votre rêve, de votre création. Tant que, du fond du cœur, vous ne les concevez pas, ne les acceptez pas et ne développez aucune compassion envers eux, vous restez captifs en eux et n’êtes pas en mesure d’accepter ni de relâcher ces immenses énergies duelles. Mais c’est pourtant ce qui doit se produire si vous voulez acquérir la liberté – et être prêt pour la prochaine étape de l’évolution.

Ces rapports vitaux sont devenus entre-temps une matrice de vie dépassée, une vérité ancienne, qui n’a, depuis quelques années, plus aucune teneur. Mais beaucoup d’entre vous lui donnent encore une signification, la retiennent et la fixent dans ce schéma de pensée qui taxe les forces obscures d’être mauvaises.

Par principe, toutes les forces et tous les sentiments négatifs, toutes les formes d’expression et pensées négatives, toutes les cruautés et tout le plaisir de faire souffrir les autres étaient des forces saines, tant qu’elles étaient une partie voulue et nécessaire de votre jeu et tant que leur “esprit du temps“ régnait – ce qui veut dire: tant que les étoiles elles-mêmes, les planètes, les éléments cosmiques et leurs influences participaient à votre jeu du gris-terrifiant. Les forces négatives et obscures sont bonnes tant que leur heure sonne et qu’elles peuvent et doivent circuler librement. Et il y a deux périodes dans votre évolution où elles circulent (et doivent circuler) librement et en concentration: à leur commencement, où elles sont en formation, et à leur fin, où elles sont en trans-formation.

La colère, la haine, l’emportement et l’agression sont des forces primaires obscures à noyau lumineux–obscur bipolaire et donc sain puisqu’il devient lumière en s’exprimant. L’expression libre ou l’irruption en arrivent à faire sauter et tomber les coques obscures situées autour du noyau lumineux et le mettent à jour. Aucune puissance ne peut mieux purifier et rafraîchir une atmosphère magnétique chargée qu’un violent orage. Il désagrège l’ancienne lourdeur et la transforme en nouvelle fraîcheur en propulsant une gigantesque décharge électrique dans le champ magnétique gris de vos énergies solidifiées, les secouent et les balancent dans tous les sens – sans prévenir et sans hésitation. La dose de tonnerre et d’éclairs est toujours en résonance exacte avec toutes les parties impliquées. C’est une loi qui fait partie de vos lois cosmiques qui maintiennent votre jeu en mouvement, qui vous servent et vous protègent.

Un orage extérieur est une expression de vos accompagnateurs spirituels, de vos guides et protecteurs. Un orage intérieur est l’expression de vos propres Lumière et Obscur Créateurs. Il est sain quand il n’advient ni trop rarement ni trop souvent – tout simplement quand il est nécessaire. Ces forces intérieures veulent s’exprimer car elles sont, elles aussi, en résonance profonde avec les parties prenantes extérieures. Si vous refoulez et mettez ces forces spirituelles sous contrôle, la lourdeur intérieure et extérieure demeure, devient de plus en plus dense, plus étroite, plus solide – pour se transformer finalement en matière collante, rance et malodorante, en “marécage à malaria“ intérieur. De tels marécages, vous en avez formés lors des millénaires écoulés, dans vos familles, dans leur esprit, leur champ énergétique et leurs corps – et ce, par amour.

À un moment ou à un autre, chaque orage en arrive à éclater et il en résulte une situation inconfortable. Cela fait partie du vécu de la vie. La question qui se pose est simplement de savoir comment la situation se présente et quel en sera le prix à payer. Soit il y a du tonnerre et des éclairs francs et directs, à grand bruit, peu de dégâts matériels, et l’éclaircie s’ensuit – soit vous refoulez votre orage longtemps, jusqu’à ce qu’il éclate dans un moment incontrôlé parce que vous ne pouvez plus le retenir et que la soupape de surpression de votre conscience physique en arrive à sauter. Il sera peut-être moins bruyant, mais il sera accompagné de gros dégâts intérieurs et extérieurs qu’il aura déjà causés entre-temps – et aucune éclaircie ne s’ensuit, mais une accusation et un jugement.

Vous pouvez aussi transformer d’emblée une Lumière saine en un gris terrifiant. Comment? C’est très simple: vous ne dites PAS quelque chose qui, dans la situation, serait nécessaire et utile, quelque chose qui ferait du bien à tous les impliqués ainsi qu’à vous-même. Vous ne le dites pas parce que vous n’osez pas, parce que vous ne vous en sentez pas digne, parce que vous avez peur qu’on vous rejette, parce que vous ne voulez pas blesser les autres, etc…, etc…, etc… . Il existe un univers entier de raisons pour se taire quand vous devriez parler et aimer, de raisons pour se taire alors que vous devriez rouspéter et vous mettre en colère.

Le courage est lumineux et la colère obscure. Ils sont tous deux à votre disposition pour que vous les utilisiez. Mais vous, vous les retenez: vous retenez la colère pour des raisons de morale, et le courage pour des raisons de peur. Voilà comment cela apparaît dans les sphères spirituelles: vous tenez la colère dans votre main gauche et le courage dans votre main droite. Vous les serrez étroitement car ils gigotent et veulent se libérer. Ainsi, vos mains ne sont pas libres pour ce qui vient à vous – elles ne sont disponibles ni pour l’amour, ni pour la lutte. Et comme vous vous concentrez sur le retenir, votre âme (intuition) et votre esprit (intelligence) ne sont plus libres non plus. Vous vous mettez à avoir des œillères et à ne plus y voir plus loin que le bout de votre nez.

Avec le temps, le courage et la colère commencent à vous coller aux mains et à s’en retourner en votre intérieur en vacillant pour y chercher de nouveau à pouvoir s’exprimer – sous forme de kyste, de furoncle ou d’abcès peut-être…? Vous ne pouvez ni les emprisonner, ni vous en débarrasser. Vous ne pouvez rien faire d’autre que de les accepter entièrement, que de les laisser s’exprimer entièrement et leur lâcher prise entièrement. Ils n’acceptent aucune décision à moitié.

Si, donc, votre égo en colère mais dénué de courage essaie de se dérober au “jeu“, votre esprit range alors les deux outils non utilisés que sont la COLÈRE et le COURAGE dans le “cellier de la culpabilité et de l’expiation“ de votre subconscient, jusqu’à ce qu’ils en ressurgissent un jour sous forme de symptômes physiques ou d’irruption émotionnelle incontrôlée. Va pour ces deux formes-là – l’important, c’est que ÇA sorte! Si c’est votre égo aimant cette fois, mais dénué de courage, qui essaie de se dérober au jeu de la vie, alors votre esprit relègue les deux outils non utilisés que sont le COURAGE et l’AMOUR dans les “catacombes de la peur et de l’agressivité“ de votre subconscient, jusqu’à ce qu’un beau jour ……

Les catacombes des ères

Ainsi, des millénaires durant, votre égo aimant, en colère, poltron, a construit des caves, des oubliettes, des cellules et des cachots, creusé des tunnels et des boyaux – de plus en plus profonds dans la terre, avec de plus en plus de ramifications. C’est là que vos forces obscures et lumineuses créatrices et énergétiques ainsi que vos énergies intérieures et extérieures lumineuses et obscures ont pu épaissir, fermenter, s’émousser et s’endurcir, formant un amalgame indéfinissable, une pâte de gris-terrifiant – une lie dans vos calices d’elixir de Vie.

La Lumière n’était alors plus claire, l’Obscur n’était plus sombre. Tous deux s’étaient changés en clair-obscur et pénombre, en vie morte ou en mort vivante. Vous êtes morts de nombreuses fois dans ce champ, puis renés – vous y êtes souvent retrouvés seuls et démunis, dépendants et influençables.

C’est ainsi que vos forces négatives bipolaires et transformables sont tombées malades. Elles se sont retrouvées refoulées en dehors du flux vital en circulation libre et n’ont plus eu accès au courant de transformation. Elles se sont cantonnées dans les zones inférieures de la conscience et dans les plans de vie horizontaux, rôdant comme des travailleurs journaliers ou des bandits à la tombée de la nuit, pataugeant dans les zones de gris des autres, de la famille, des amis et des ennemis, fusionnant sans qu’on s’en aperçoive avec leurs émotions comprimées et leurs pensées sournoises – formant ainsi un gris-terrifiant collectif au sein duquel on ne pouvait plus faire la différence entre un ami et un ennemi, entre l’amour et la peur, entre un ange et un démon, entre la vie et la mort.

C’est ainsi qu’avec le temps, vos forces obscures saines se sont transformées en énergies astrales. Vous avez essayé de les garder emprisonnées dans vos oubliettes, mais elles sont toujours revenues à vous en prenant des formes différentes – dans vos rêves, vos maladies et vos rencontres extérieures, dans des récits, des livres et des films, dans des visions, dans vos groupes et soi-disant gourous, dans des incidents techniques et des catastrophes naturelles. Elles sont revenues à vous en tant qu’énergies de gris-terrifiant et de magie noire. Elles ne sont que des énergies, mais demeurent cependant hautement actives aussi longtemps que vous ne les avez pas amenées au courant transformateur vertical de votre cœur pulsant.

Guérison?

Vous nous posez toujours la question de ce que vous pouvez faire. Par “faire“, vous entendez certainement “guérir“ ou “libérer“, n’est-ce pas? Vous, les guérisseurs et libérateurs courageux et actifs, vous regardez autour de vous plein d’envie d’agir et de prendre au collet l’Obscur et le Terrifiant à l’extérieur, dans le monde? Et bien, nous sommes désolés, mais dans le monde extérieur il n’y a rien à guérir ou à délivrer. Et d’une certaine manière, l’Obscur et le Terrifiant du monde n’existent même pas.

Observons d’abord votre Obscur-Lumière Astral personnel et collectif (OLA et ATS) et prenons conscience du fait que vous avez traversé des ères qui ont été autant innommablement sombres et douloureuses pour votre conscience corporelle actuelle que la pure Lumière lui a été innommablement claire et douloureuse. C’est une période pendant laquelle vous évoluez entre deux superlatifs: votre vie oscille entre le Lumière-Obscur indivisé du cosmos: la PRÉSENCE-UNE – le ÇA – et le Lumière-Obscur indivisé du monde: l’OBSCUR-LUMIÈRE ASTRAL – le TOUT.

Le TOUT-ÇA se trouve dehors dans le monde, et dedans dans votre cœur. Mais il n’y a qu’en votre cœur que vous pouvez l’atteindre.

L’Obscur-Lumière Astral

La conscience de masse

Ce que l’on nomme “conscience de masse“ s’est formé à partir de l’Obscur et de la Lumière Intérieurs et Extérieurs sous le coup du freinage des flux vitaux et de l’arrêt de l’expression libre. Mais cela ne représente pas la somme de conscience de tous les humains réunis, non: c’est un ressentir et un penser collectif dans lesquels des formes de conscience étrangères sont venues s’immiscer. La conscience de masse est une entité collective astrale ou démoniaque qui s’est formée à partir de vos besoins, de vos règles et de vos mesures de sécurité, qui les a consolidés et transformés en contraintes et qui, s’appuyant sur eux, a pris le contrôle sur la masse des humains et la dirige. Elle est composée de milliers d’expériences opaques que vous avez faites et d’intelligences que vous créées avec le temps au sein de vos structures de société.

Étant donné que lors des ères écoulées toutes vos structures de société étaient fondées sur l’établissement, la consolidation de la puissance et le contrôle des êtres humains, il a pu se développer une quantité de démons cléricaux, administratifs et politiques. Et bien que les hommes détenteurs de la puissance en arrivaient à mourir, leurs intentions, elles, qui étaient occupées par des formes de conscience démoniaques et étaient devenues parties intégrantes de la société, n’en sont pas mortes pour autant. Elles ne pouvaient pas quitter leur poste car elles y étaient liées. Ainsi, elles vous gouvernent et vous servent – tout comme les vastes mondes de conscience divins dans les sphères lumineuses – jusqu’à ce que vous n’ayez plus besoin d’elles. Nous nous pencherons plus profondément sur ce thème ultérieurement.

l’Obscur-Lumière Astral est en quelque sorte un espace double dans lequel les deux pôles agissent de la seule et même façon. C’est un espace vital irréel et illusoire qui héberge les formes énergétiques à partir desquelles il a été créé et les retient. C’est un espace important dans lequel vous avez séjourné des vies entières durant, espace des créatures et des victimes, de l’attente et du non-exister, de l’incapacité d’agir et du manque de perspectives. C’est une boucle de l’espace-temps à l’intérieur de laquelle la vie est morte et la mort est vivante.

On l’appelle aussi les rives du Styx ou l’Enfer. Vous n’avez cessé de vous y rendre: dans toutes les formes de coma et d’impuissance, de refus de vivre ou de mourir, à chaque station de votre chemin quand vous étiez trop fatigués pour pouvoir faire un pas supplémentaire – ou pour prendre la moindre décision.

L’Obscur Astral en représente l’aspect négatif des sentiments et des pensées humains, tels que la peur et la souffrance, l’agressivité et l’asservissement, la haine et la méchanceté, la confusion et la désorientation – qui par non-être, non-agir et non-fluidité se sont transformés en jungle d’ombre inextricable.

La Lumière Astrale en représente l’aspect positif des sentiments et pensées humains, tels que l’amour et l’harmonie, la fidélité et l’espérance, la joie et le don de soi – qui se transformaient tous en leur contraire quand les conditions auxquelles ils sont rattachés n’étaient pas remplies, entraînant ainsi la formation d’un clair-obscur impénétrable.

Dans l’espace astral, on ne peut pas différencier l’obscur de la Lumière, tout comme on ne peut différencier les énergies émotionnelles et mentales des énergies physiques. Tout est devenu tellement similaire que tout change et se transforme constamment, se déverse l’un dans l’autre et naît l’un de l’autre. dans notre “Nouvelle Histoire de la Création“ tout comme dans la leçon 16 (chapitres “Aller dans les royaumes du Terrifiant“ et “Dans la salle des Trônes obscurs“) vous trouverez des descriptions de ces espaces et des renseignements pour vos décisions créatrices d’aujourd’hui.

Vos expériences retenues se sont coagulées en “gris-terrifiant de vos ères“ qui siège dans le noyau de vos cellules, dans vos sentiments et vos pensées et qui ne se montre pas. Il n’en est pourtant pas moins actif. Á l’intérieur de ces zones obscures-lumineuses, une sempiternelle transformation a lieu – qui n’est cependant pas libératrice, mais qui s’avère être une transmutation camouflante des formes et des apparances. Elle n’est pas au service de la clarification et de l’élévation de la vie, mais à celui de la confusion et de l’avilissement. Elle dirige chaque pulsion de votre ressentir et de votre pensée tant que vous le faites à l’extérieur du cœur.

Le clair-obscur et la pénombre sont dénués de forme et de contours, sans noyau ni flamme intérieure, sans échange et sans communication. Ils sont extraordinairement flexibles et malléables, transformables et rapides – comme de l’eau qui s’écoule librement. Leur intention ne réside cependant pas en cette circulation libre, mais dans le fait de maintenir les blocages. Entre la PRÉSENCE-UNE dans la Lumière (ÇA) et la PRÉSENCE-UNE dans les Ténèbres (TOUT), il règne une ressemblance fascinante dans une opposition totale. Et c’est toute notre joie, de jongler ici avec les pôles et de vous les expliquer en toute simplicité et en toute clarté – mais plus encore: vous faire comprendre que vous devez vous aimer vous-mêmes et honorer votre Création! Là, nous aurions réalisé ce qui nous tient à cœur!

Le clair-obscur et la pénombre représentent le champ de la mort d’ombre, une entité moderne pourrissante et assassinante qui ne porte en elle aucun cœur, aucune lueur de lumière ou d’espoir, aucune étincelle de véritable transformation et de délivrance. Mais ne confondez pas le CHAMP lui-même avec son GARDIEN. N’oubliez pas ce que nous avons dit dans la leçon 16:

“Nous vous montrons que les gardiens sont de nature totalement différente de ce qu’ils gardent: Le Père du Terrifiant est de toute autre nature que le Terrifiant sur la terre. Le Père de la Mort est de toute autre nature que la mort sur la Terre. Le Père de la Lumière-Une est de toute autre nature que la Lumière sur la Terre. À vous maintenant d’en faire l’expérience profonde, de le comprendre et de le vivre – en nous rencontrant.“ (explications des trois Pères).

Forces de dissimulation

Il existe des potentiels et des résistances, des énergies et des forces agissantes, des forces-racines et des forces de dissimulation. Les potentiels sont des possibilités spirituelles de formation et de manifestation (OLC). Les énergies (OLÉ) sont des potentiels spirituels placés dans des structures particulières qui forment les forces et les forces contraires (résistances). Les forces-racines sont des forces obscures qui engendreront une couronne de forces lumineuses à la fin du Temps (OLI), et les forces de dissimulation sont, pour finir, des forces qui produisent le contraire de ce qu’elles paraissent vouloir (OLA).

Les forces de dissimulation sont des formes énergétiques déformées et distordantes qui se situent entre vos sphères vitales extérieures et intérieures. Ce sont des énergies grises qui vous tiennent confinés – ou protégés – dans vos sphères astrales, c’est à vous de choisir. Elles vous donnent l’illusion d’être en votre centre alors que vous vous trouvez dans les sphères vitales attenantes. Elles vous voilent la vue quant à la signification des choses et rendent la connaissance, la décision et la transformation impossibles. Elles vous font tourner autour du pot, vous laissent piétiner sur place ou tourner en rond. Elles vous induisent en erreur et vous amènent à des détours. Elles vous laissent voir ce qui n’est pas vrai et bloquent par là votre flux vital – tout en le protégeant en même temps.

Mais retournons ici à notre Nouvelle histoire de la Création et citons-en ici quelques passages. Nous pourrions aussi vous dire: allez carrément les lire. Mais nous préférons les recopier ici pour ne pas vous porter à croire que ces forces de dissimulation auraient pu vous avoir été enfilées comme une cagoule sur la tête par quelque conscience étrangère, quelque démon ou quelque extra-terrestre. Non non, cela n’a pas été nécessaire. Vous les avez créés tout seuls.

Début de l’extrait de “Une nouvelle histoire de la Création“

La scission du cerveau

La mort de Spirit

Ainsi, vous avez déclenché la danse dans votre cerveau, un cyclone gigantesque qui vous fit oublier, une fois de plus, qui et ce que vous êtes. Dans ce chaos dansant, vous avez façonné une “croix-fréquence-nulle“ diagonale dans votre cerveau. Mais ce ne fut pas tout. Impétueux comme vous l’étiez, vous avez échangé dans la foulée les parties de votre tête. Vous aviez déjà utilisé ce moyen une fois auparavant, pendant l’ère de Calcaire, quand vous vous étiez séparés et que vous aviez échangé les moitiés masculine et féminine de votre être l’une contre l’autre.

Vous avez trébuché hors de cette danse comme des ouvriers ivres. … Hicks …! Ouf…! Dans vos rêves les plus audacieux, vous n’auriez jamais imaginé un TEL état de confusion.

De toute évidence, vous êtes “atterris“ dans des espaces différents, bien que vous vous teniez l’un en face de l’autre. Vous pouviez voir les autres, mais vous ne pouviez plus les comprendre. Ce qu’ils disaient se transformait pendant que cela s’envolait vers vous, et vous ne pouviez plus discerner ce qu’ils voulaient dire. Vous-mêmes disiez quelque chose et sentiez comment votre message disparaissait entre des voiles, glissait à travers des grilles sans atteindre les autres. Ils leur fallait alors deviner ce que vous vouliez dire. Et vous, vous deviniez ce qu’ils voulaient dire, eux. Mais le deviniez-vous vraiment? Aucune idée! Des filtres déformants s’étaient glissés entre vos mots, vos corps et vos cœurs. …..

….. Vous avez induit votre conscience en erreur, l’avez conduite à un NÉANT, dans un labyrinthe dans lequel la confusion, la contradiction et la dissimulation voilée pouvaient régner. Désormais, votre communication permettait des malentendus de tous types de négligence et de préméditation, aussi bien votre communication avec d’autres êtres que votre communication avec vous-mêmes …..

….. Au passage, vous en avez profité pour former des concepts de tactique d’attaque et de défense qui contribueraient, plus tard, à l’épanouissement de votre art de la guerre. …..

Scission des gonades

Mort de Sexus

Restait encore la question de l’AMOUR. Qu’est-ce donc que l’AMOUR? Lors de la division de l’espace, il s’était établi dans les gonades du bas-ventre. Voilà que ce centre-là se mit lui aussi à virevolter, instaurant en vous une troisième croix et distordant les énergies.

La crucifixion de ce centre secondaire de la Création et la distorsion de ses champs énergétiques entraîna les dernières et les plus profondes entailles dans votre vie intérieure et extérieure. À l’intérieur, cela toucha votre force créatrice et votre capacité à aimer terrestres, votre santé physique et votre immortalité. Sur le plan extérieur, cela toucha vos structures sociales et individuelles du pouvoir, l’équilibre entre les forces féminine et masculine, entre la puissance et l’impuissance, entre l’amour et la violence – respectivement en vous et en dehors de vous, car l’intérieur et l’extérieur se trouvaient toujours liés de manière inséparable.

Du côté des pertes se trouvaient la vérité physique, la force corporelle, la pureté et l’innocence, la sagesse physique et l’intelligence spirituelle des organes ainsi que la capacité d’émission et de réception des essences, des sécrétions et des forces sentimentales. Du côté des gains, un immense espace de mémorisation s’est ouvert, pour toutes les expériences émotionnelles qui devaient s’ensuivre. Car, par cette dernière division et crucifixion de vos corps, vous avez marqué le début d’une danse qui devait perdurer jusqu’à aujourd’hui.

Vous avez donc créé des mémoires dans lesquelles pouvaient se déposer et reposer vos sentiments refroidis, morts et déchirés, jusqu’à ce que le moment soit venu pour eux de remonter. Ces mémoires obscures font UN avec la “Forêt du Terrifiant“ et avec ce sol noir qui devait voir proliférer des broussailles vénéneuses aux fruits sucrés. C’est dans ces mémoires que sombrèrent tous vos brasiers de volonté non exprimés, tous vos découragements poltrons, toute votre haine envers les humains, envers la vie et envers vous-mêmes.

Ils s’y retrouvèrent tous ensemble, formant compost, macérèrent ensemble, pourrissant lentement. Vos éclats de sentiments sont ainsi devenus le marécage originel de vos décisions non conscientes, que vous prenez aujourd’hui encore. Ils devinrent les grottes originelles et le foyer de toutes vos maladies, dont vous souffrez encore aujourd’hui. C’est de là que surgissent tous les syndromes maniaques et inflammatoires, oui, véritablement. C’est là que votre NON-ÊTRE a pu se former des ères durant. C’est là qu’il a pu germer, pousser, pour finalement ressurgir – à la fin du Temps.

Fin de l’extrait de “Une nouvelle histoire de la Création“

Vous avez tramé les forces de dissimulation en vous-mêmes, en avez tissé vos toiles intérieures et extérieures – des toiles de communication et de relations, des treillis de comparaison et de justice – pour vous établir, vous assurer et vous consolider. Vous vouliez sauvegarder tout le créé pour l’éternité et ne plus le relâcher. C’est comme ça que vos forces de dissimulation ont conduit à cette richesse, cet ordre et cette sécurité sur la Terre, auxquels s’ensuivaient toujours la pauvreté, le chaos et la perte – à cette vie à laquelle la mort s’ensuivait toujours.

Même votre Esprit supérieur ne veut pas lâcher prise à tout ce que vous avez vécu et atteint. Lui aussi, il veut tout sauvegarder. Mais il ne peut le faire que si, sur la Terre, tout a été désaisi, tout a été libéré des catacombes des ères. Il peut alors élever tout cela et l’amener à une rotation nouvelle – à une ère nouvelle, une énergie nouvelle et à une nouvelle Terre.

Penchons-nous maintenant sur quelques-unes de ces non-énergies et de ces non-forces, sur cette non-vie et ce non-être. Nous y trouvons l’espérance là où l’espérance ne peut plus amener plus loin. Là où vous devriez lâcher prise au lieu d’espérer, l’espérance se met alors à dissimuler le sentier spirituel.

Le dés-espoir devient la mort d’ombre là où vous devriez espérer, avoir confiance et lutter pour la vie.

L’illusion devient le clair-obscur de la supercherie quand vous vous obstinez à retenir ce qui, spirituellement, n’a plus de raison d’être dans votre vie. Elle précède la dés-illusion, cette libération de l’âme des griffes de l’égo.

Les conditions mentales et émotionnelles excluent toujours l’un des pôles et bloquent la libre circulation des forces spirituelles: vos sempiternels “oui mais seulement si – jusqu’ici mais pas plus loin – soit…soit… – je ne donne que si je reçois“ – sont des forces de dissimulation qui ignorent la richesse spirituelle de votre intégrité et l’excluent de votre vie physique.

Chaque pulsion spirituelle, chaque idée du cœur, chaque désir de l’âme – chaque besoin intérieur doit être confronté à la censure de la justification avant de pouvoir se faire jour ou même de pouvoir se manifester. Chaque dilatation du cœur se voit rabaissée et obscurcie par l’étroitesse de la raison justificatrice – se voit privée de sa flamme lumineuse. Ce qui reste n’est plus qu’un désir clair-obscur, “pénombreux“ qui s’impose par pression quand l’occasion propice s’en présente (stratégie) – ou qui meurt pour longtemps (amertume).

La justification découle d’une culpabilisation, une honte et d’un manque de valorisation de soi. Elles aussi deviennent des forces de dissimulation quand on n’a plus besoin d’elles. Il y a eu des époques où la honte, la faute et la non-valorisation de soi étaient inévitables – de saines forces négatives qui vous ont conduit dans de nouvelles sphères d’expérimentation. C’est avec ces forces-là que l’enfance de chacune de vos incarnations humaines a débuté. Autrefois, elles n’étaient pas encore des forces de dissimulation. Mais aujourd’hui que vous vous trouvez dans la phase du réveil intérieur, du fait que vous vous cramponnez encore à elles, elles le sont devenues.

Le doute est une force qui s’est développée à partir de la nature du DEUX. Si le deux est situé au commencement de la diversité, de l’expansion et de la création de mondes nouveaux, le doute a longtemps établi l’équilibre entre ses oppositions. Petit à petit, d’une ère à l’autre, la conscience se referme de plus en plus et s’en va dans les sphères de la séparation, de la désunion et du désespoir. Elle devient force de dissimulation quand le doute prend le pas sur la raison, empêchant avec obstination le réveil du cœur. Depuis 130 années, le CŒUR-UN est en voie de se réveiller en vous. Celui qui nourrit encore des doutes fait de la réunification avec soi-même une souffrance absurde.

L’ironie et le sarcasme sont des forces de dissimulation massives qui conduisent à l’assombrissement des autres. Par les mots vous envoyez un message, et par les pensées le message contraire. Vous voulez dire exactement le contraire de ce que vous dites réellement et vous attendez que l’autre s’en aperçoive et se comporte selon le message codé derrière. C’est ainsi que des ruptures se produisent dans vos auras, qui affaiblissent considérablement le flux de l’énergie vitale. Beaucoup d’enfants sont, aujourd’hui encore, exposés à ce genre de mouvements de style magie noire.

L’euphémisme représente une forme camouflante de décrire des situations négatives ou douloureuses. Vous l’utilisez quand vous ne voulez pas affronter l’entité du Négatif ou de la souffrance, que vous ne l’acceptez pas ou ne lui apportez aucune estime. Ce faisant, vous évincez cette force de votre flux transformatoire, vous la voilez, la confinez dans une sorte de coma – et lui refusez, et vous refusez à vous-mêmes, la possibilité d’acquérir la maturité. Cette façon de parler est répandue parmi les spiritualistes d’entre les humains, qui prient pour attirer la Lumière tout en tournant le dos à l’Obscur de manière peureuse ou dégoûtée. Et pourtant, ils sont tous deux EN VOUS.

Le cacophémisme est l’opposé de l’euphémisme – une force de dissimulation répandue dans le monde entier qui consiste à exprimer des choses positives en les faisant apparaître comme négatives. La plupart des débats et des discours politiques sont construits d’une façon qui refuse aux autres la considération et le respect. Mais cette force de dissimulation infiltre aussi toutes les autres institutions de votre société.

Vous agissez de même, jour après jour, sans vous en rendre compte, souvent par pudeur ou par manque d’estime envers vous-mêmes, par doutes de vous-mêmes ou par sentiments de culpabilité. Vous frappez alors en retour les choses et entités positives qui vous touchent en profondeur par quelques mots désobligeants et, comme une balle de ping-pong, les renvoyez loin de vous.

L’attitude de victime est une force d’auteur/coupable. Bien qu’au cours de leurs périodes de vie tous les humains aient été tour à tour victimes et auteurs/coupables, une attitude de victime représente, à la fin du Temps, une énorme force de dissimulation qui agit de manière similaire à celles de l’ironie ou du sarcasme. Elle refoule avec obstination les propres forces créatrices, se sépare de soi-même: l’auteur/coupable intérieur de la victime intérieure, l’Obscur spirituel de la Lumière spirituelle – et attire en cela des auteurs/coupables provenant de l’extérieur qui confirment leur réalité séparée.

Vous voulez créer un monde homogène. Vous réclamez que tous aient les mêmes droits, les mêmes commodités et les mêmes possibilités de développement – ce qui, en soi, part d’une bonne intention. La revendication de justice est une force de dissimulation qui anéantit le côté unique de chaque peuple et de chaque être humain. Elle encapuchonne les autres de développements qui ne les aident pas. Elle succède au besoin de comparer et à L’amertume profondément cachée: quand une personne ne va déjà pas bien, les autres devraient au moins souffrir avec elle. La capacité de déceler ce qui est particulier dans chacun s’en retrouve voilée, tout comme la capacité de distinguer et d’estimer vos propres particularités et votre propre unicité.

La spiritualité peut, elle aussi, s’avérer être une magnifique force de dissimulation, et beaucoup l’utilisent ainsi. Les “simagrées sacro-saintes“ sont un arbre sans racines qui vous maintient dans vos sphères astrales ainsi que dans la réalité pure et dure, un arbre auquel il manque la couronne. Il ne porte ni fleurs ni fruits.

L’humilité et le dévouement sont de merveilleuses forces de dilatation quand elles sont demandées. La fausse humilité et le don de soi émotionnel (irréfléchi), par contre, sont des forces de dissimulation gluantes qui bloquent le flux vital: les voiles gris de la mésestime de soi étouffent la lumière intérieure. La force du cœur personnelle se voit échangée contre la force du cœur de quelqu’un d’autre et, même en présence d’excellents instructeurs et de vrais Maîtres, la dépendance, le vide et la désorientation demeurent.

Ceci n’est qu’un petit éventail de l’immense amplitude de vos créations mais nous en restons là. Le principe devrait être suffisamment clair maintenant. Respirez profondément et prenez la décision de vous accepter, de vous estimer vous-mêmes ainsi que votre Création et de lâcher prise – inconditionnellement.

Aucune de ces morts d’ombre, aucun de ces clairs-obscurs, aucune de ces forces de dissimulation n’est mauvaise, méchante, bête, tragique, stupide ou fausse. Elles sont, elles aussi, des sphères de votre vie profondément divisée au cours de laquelle vous avez pu faire, et avez fait, de magnifiques expériences. Il faut les aimer, elles aussi, en compassion et en gratitude, les accepter de tout votre cœur – et, par là-même, les délivrer.

Communication dans l’arbre de vie

Dans cette leçon, nous complétons l’arbre de vie dont nous avons commencé le faire le graphique dans la leçon 18. À l’encontre de vos arbres terrestres, notre arbre de vie pousse du haut vers le bas, de la couronne vers les racines. Nous en reconnaissons maintenant les racines, les consolidons et les arrimons profondément dans la Nouvelle Terre pour qu’elles puissent se cristalliser: vous dites un OUI profond à votre vie et votre devenir. C’est la condition de départ pour votre processus de Corps de Cristal, dont nous parlerons dans la leçon 21.

Examinons les voies de communication dans votre arbre de vie. On y voit le principe de cause à effet. Votre syndrome linéaire de “faute/expiation“ est une dérivée du principe multidimensionnel de cause à effet. La cause n’équivaut pas à la faute et l’effet n’équivaut pas à l’expiation, mais la cause reste la cause et l’effet reste l’effet! Vous pouvez l’observer ici libre d’émotion et sans porter de jugement.

Le graphique montre ÇA en tant que cause de tout. Au commencement de la première ère, ÇA a créé OC et LC. Ils sont les effets de sa décision. À la fin de la première ère, ils ont créé tous les trois ensemble la première bibliothèque. Ils sont les causes de la bibliothèque et celle-ci est leur effet à tous les trois.

Au commencement de la deuxième ère, OC – auparavant effet de ÇA – devint lui-même la cause de OÉ. Et LC – auparavant effet de ÇA – devient la cause de LÉ. Et la première bibliothèque elle-même – tout d’abord effet de ÇA, de OC et de LC – devient maintenant la cause de OÉ et de LÉ. Les premiers enfants de ÇA deviennent donc les parents de OÉ et de LÉ et les grands-parents de OI et de LI. Bon.

Tout cela sonne assez sec, assez ennuyeux et confus à la fois, n’est-ce pas? Mais voyons plus loin.

Au début de la troisième ère, quelque chose de nouveau se produit: la première bibliothèque ainsi que OÉ et LÉ créent de leur côté OI et LI. Ils deviennent la cause initiale de votre Lumière et de votre Obscur Intérieurs.

Et ceux-ci sont en même temps la deuxième bibliothèque – et représentent la fin de la Création d’ordre spirituel. La Lumière, l’Obscur et la bibliothèque se situent dans un seul et même espace. Ainsi se clôt le cercle de la Création. La Lumière et l’Obscur Intérieurs fusionnés ont formé vos corps et y ont placé la sagesse des deux ères précédentes. Après sa division en deux pôles, deux ères durant, la PRÉSENCE-UNE est redevenue entière: UN HUMAIN !

Ici, l’évolution de l’Esprit dans la matière était déjà accomplie. Et qu’aurait-il fallu qu’il se produise alors, si ce n’est ce qui s’en est ensuivi?

La fin du premier projet fut le début du projet suivant. Et, jusqu’à présent, tout était parfait, tout s’était déroulé de manière loyale et honnête: un être seul avait décidé quelque chose et il en avait découlé les autres – sans qu’il y ait contradiction ou résistance. Puis les suivants décidèrent quelque chose de nouveau, engendrant d’autres autres, sans qu’il y ait barrières, discussions ou poussée dans la mêlée. Le courant de la Création s’épanchait dans une seule direction: la cause engendrait l’effet. L’effet devenait cause à son tour et engendrait de nouveaux effets – et tout était bien. Mais c’était aussi un peu ennuyeux.

À peine vos corps venaient-ils d’être créés – au début de la troisième ère – fraîchement dotés d’un cœur individuel et tout juste séparés de tous les autres, vous avez vous-mêmes pris les choses en mains. À la hauteur de votre cœur, dans la ligne que forment vos bras écartés, se trouve une membrane dimensionnelle entre les sphères de l’Esprit et du corps. C’est par elle que vous avez chuté dans la Création terrestre. Vous avez oublié la matrice de Création spirituelle, avez laissé derrière vous la libre circulation et avez commencé à former une collectivité – à créer un MONDE.

Aujourd’hui encore, votre diaphragme sépare dans votre corps la dimension spirituelle de la dimension physique. Au-dessous du diaphragme se trouvent les royaumes de l’illusion, le terrain de jeu de vos créations, le chaos de votre communication. Au-dessus du diaphragme règnent la réalité spirituelle, les intentions et les origines de votre Création ainsi que l’ordre et l’équilibre de votre communication spirituelle. Dans vos poumons et dans votre cœur, ainsi que dans le thymus et l’épiphyse, il règne les forces lévitantes de l’Esprit – les CAUSES de la Création. Dans le foie, la vésicule biliaire, les reins, le pancréas et l’estomac, dans l’intestin grêle et la vessie règnent les forces gravitantes du monde physique – les EFFETS de votre Création.

Allons donc plus loin dans l’observation de notre arbre de vie – et relions-la à notre thème “Obscur et Lumière Extérieurs“. En disant aux autres ce qui est bon et ce qui est mauvais, ce qui est juste et ce qui est faux, tu es la cause et les autres sont les effets. Tu leur dis la marche à suivre et ils se mettent à trotter, sans contradiction et sans résistance – comme en haut, dans le bon vieil espace spirituel des deux premières ères.

Mais loin s’en faut! Les autres n’ont pas du tout l’intention de faire ce que tu dis. Ils ne le veulent ou ne le peuvent pas. Ils ne l’admettent pas ou ne le comprennent pas. Ils ressentent les choses de toute autre manière que toi ou ne les font différemment que pour te chicaner. Tu es la cause et tu as, sans aucun doute, un effet sur eux. Mais tu déclenches la bravade, l’incompréhension, les ennuis, la colère ou la souffrance. Soit ils font exactement ce que tu leur dis – et ça te revient par derrrière, soit ils font le contraire de ce que tu veux et te renvoient sans arrêt la balle de la création. Ils ne t’acceptent pas en tant que CAUSE de leur vie. Être l’EFFET de tes idées et de tes influences, ils n’y songent pas, même s’ils les approuvent. À la place, ils deviennent plutôt la cause de ta colère, de tes désagréments, de ta peur, de ton amertume et de ta tristesse.

Voilà ce qui se passe dans l’espace physique illusoire: tu fais un choix créateur pour l’autre et il te retourne son commentaire, son opposition, ses doutes et ses conditions, ses propositions d’amélioration ou ses menaces de faire appel à un avocat. Il ne se crée presque rien de nouveau, juste la prolongation de ce qui est déjà là: la descente de la descente, la diversification de la diversité, la densification de la densité, l’obscurcissement de l’obscurité, la solidification des corps, la stabilisation des structures.

La communication spirituelle est verticale et à voie unique. Cela ne veut pas dire étroite, mais sans retour. Elle va dans un seul sens et ne s’en revient pas. La balle est lancée et personne ne la renvoie. Elle disparaît de votre vue derrière un voile dimensionnel.

Au cours des ères spirituelles, OI, par exemple, n’a rien pu rendre à OC parce que OC avait disparu lors de l’apparition de OI. Ils ne se sont jamais rencontrés. Et jamais non plus OC et LC n’ont pu retourner vers ÇA en lui disant : “Hey, nous aimerions te rendre ceci et cela ou faire quelques travaux chez toi.“ Il s’est créé une hiérarchie qui s’est développée du haut vers le bas, d’une dimension à l’autre. Elle engendra une structure stable d’une grande simplicité et d’une grande clarté s’étendant de ÇA jusqu’à OLI.

Puis, une nouvelle structure, nouvelle communication et nouvelle hiérarchie a commencé. L’être humain avait beaucoup d’autres personnes, les autres, à ses côtés. Ils étaient tous là où tu étais toi-même. Aucun d’eux ne disparaissait derrière le voile. Tous voulaient participer à la création, apporter son grain de sel et devenir co-cause du Nouveau. C’est ainsi que la communication physique est devenue horizontale et à deux sens. Vos vagues se mirent à déferler sur la rive, puis à rouler en ressac vers l’océan, en aller puis en retour. Les causes devinrent des effets et les effets devinrent des causes. C’est ainsi que furent créées la diversité, la transformation et la solidification – à travers des discussions, des rixes d’argumentation et des échanges de coups entre tous les participants – de droite à gauche, d’avant en arrière – des ères durant. Et à la fin, il n’était plus possible de différencier les causes des effets, et le chaos et la trêve devinrent une seule et même chose. C’est ainsi que se forma le monde. Ce n’est plus ennuyeux, n’est-ce pas? C’est même captivant!

Finalement, toute communication s’est fusionnée dans l’Obscur et la Lumière Astraux et s’y trouve bloquée. Une multitude de forces du monde extérieur vous accablent, vous tourmentent et vous menacent, vous empêchent de dormir et vous dérobent toutes les énergies vitales qui vous restent. Votre facteur vous apporte chaque jour une preuve timbrée de la relation de cause à effet et vous tremblez de peur de l’ouvrir. Bien sûr, la question se pose de ce que vous pouvez faire pour sortir de cette situation. Nous vous le disons d’emblée: Rien!

Ce n’est que la racine de votre arbre de vie que vous êtes en train de reconnaître, de stabiliser et de planter profondément dans la Nouvelle Terre afin qu’elle puisse s’y cristalliser. Dites simplement OUI à votre vie et à votre développement et permettez que votre processus de Corps de Cristal puisse commencer.

ÇA alla à TOUT et devint TOUT-ÇA

Récapitulons. Issus de ÇA, vous avez traversé trois ères: tout d’abord celle de OLC de la première ère de Cristal, ère spirituelle de l’indépendance fluide et de l’expansion des opposés – puis celle de OLÉ, l’ère de Calcaire, cette sphère où règnent l’action et la réaction de manière structurée – pour descendre enfin dans la matière solide et dans la dépendance émotionnelle de l’ère de Poussière, dans l’incarnation. À un certain moment de votre itinéraire, vous avez inventé le Terrifiant – et même cet Obscur-Lumière refoulé et emprisonné fut pendant longtemps un instrument sain de votre Création et de votre expérimentation.

Tous les potentiels, les forces et le vécu sur la Terre sont en relation avec l’Esprit qui y règne respectivement. Si, pour l’Esprit du Temps, l’ordre du jour en est au Terrifiant, il le soutiendra, le ré-actualisera à intervalles réguliers, et l’animera jusqu’à ce que cette phase d’évolution soit terminée – et accomplie.

Même le fait de retenir et d’emprisonner certaines énergies, de refouler des sentiment et des pensées a été chose saine pendant un certain temps, parce que vous vouliez faire l’expérience de ce que cela représente et entraîne en vous et autour de vous. Vous avez très profondément incrusté les racines de votre arbre de vie, avez sans cesse créé de nouvelles forces-racines pour les nouveaux potentiels spirituels. Vous avez aménagé des sphères vitales secondaires grises-terrifiantes pour qu’elles deviennent un jour, plus tard, de nouveaux mondes lumineux.

L’expression spirituelle la plus élevée se trouve dans la Lumière indifférenciée de ÇA. Ici, tous les pôles règnent ensemble sans faire de différence, sans individualité. Ici, il n’existe ni ordre ni équilibre, car ils y sont tous contenus de manière indivisée. L’expression spirituelle la plus basse se trouve dans le Terrifiant indifférencié de TOUT. Là également, les pôles ainsi que l’ordre et l’équilibre ne sont plus perceptibles en tant que forces individuelles, mais tressés ensemble jusqu’à en être méconnaissables. Vous avez créé TOUT-ÇA et en avez fait l’expérience – puis, l’Esprit du Temps s’est transformé.

Exercice 5 – Tourne ton regard vers le haut

TOUT représente l’Obscur-Lumière Astral de tous les humains et de toutes les ères sur la Terre – et il fait Un avec toi. TOUT se trouve à l’extrémité inférieure de l’axe de ton arbre de vie – dans les racines – alors que ÇA se situe à son extrémité supérieure – dans sa couronne. L’axe de l’arbre de vie est identique à ton courant vertical de transformation, à ta colonne vertébrale et à ta propre épine dorsale.

Prends maintenant le ÇA du commencement et le TOUT de la fin, mets-les ensemble et renverse-les. Regarde ton arbre de vie en partant des racines, là où tu te trouves actuellement, et en remontant jusqu’à la cime. TOUT-ÇA se déverse en toi dans le même sens que ton regard. Tourne ton regard vers le haut, vers ta couronne et ressens comme cette immense force intérieure et cette sagesse s’élèvent comme ton regard, jaillissent en toi et dis:

“JE SUIS TOUT-ÇA.“

“Je Suis UN avec TOUT ce qui a été, qui est et qui sera.“

Respire profondément, avec hauteur et vastitude.

La fin de Tout est le début de l’ascension

L’Obscur-Lumière Astral représente le POINT FINAL du Temps, dans lequel tous les potentiels sont devenus des forces agissantes – et désirent s’élever. Nous en arrivons au point de votre digestion collective, qui est, admettons-le, déjà même un peu dépassé. Vous souffrez déjà, à l’échelle mondiale de symptômes intestinaux et de constipation de toutes sortes parce que vous ne voulez pas dé-saisir le “vieux gâteau“. Vous bloquez ainsi la vie nouvelle, à laquelle vous aspirez tant. Car c’est bien dans la flore intestinale spirituelle que sont produites les vitamines spirituelles les plus importantes de votre corps. Mais celle-ci est actuellement empoisonnée à l’échelle mondiale par les restes rancis du gâteau dépassé.

La FIN du TEMPS est le CHANGEMENT d’ÈRE collectif. C’est la fin de l’apocalypse et le temps de l’ultime congédiement de toutes les forces et énergies de gris-terrifiant. La haine, la colère, l’agressivité, les énergies de guerre et de torture circulent librement. Elles se détachent de vos enfers physiques et émotionnels, du champ énergétique collectif de l’humanité et des champs de la planète Terre.

À cet endroit, nous voulons encore évoquer vos médias. Votre technique terrestre est étroitement liée à notre physique spirituelle, vos techniciens terrestres à la volonté spirituelle. Vos médias sont en mesure de diffuser mondialement, dans un délai très court, le Terrifiant de vos ères – et le font d’ores et déjà. Pourquoi? C‘est très simple: Si tout ce Terrifiant refoulé remonte par le biais de vos informations, le voilà au moins déjà libéré. Il circule librement et vous pouvez décider de ce que vous voulez faire. Le Terrifiant est composé d’énergies et de formes de conscience cosmiques dont vous vous êtes servies, puis que vous avez enterrées. Maintenant, les voilà qui remontent, ne désirant que retourner à leur source – tout comme vous.

Cet ancien Terrifiant resurgit et veut danser avec vous, virevolter, prendre une rotation nouvelle et se libérer des masques, des voiles et des carapaces. Il veut s’en retourner en vos cœurs, où il s’est formé, et se transformer. Il ne vous fait plus rien de mal. Il ne vous menace pas. C’est vous qui vous sentez menacés quand vous le retenez, le repoussez et le refusez. L’ancien Gris-Terrifiant ne veut rien de vous. Il ne veut que transiter par vous, sans être contrecarré. Vous pouvez le laisser circuler à travers votre cœur sans crainte que cela se passe mal, sans avoir peur de perdre le contrôle où que tout aille dans la mauvaise direction, car par-dessus tout cela, l’Esprit du Temps a dicté la direction à prendre et la matrice de transformation: les énergies magnétiques du Terrifiant ne peuvent faire autrement que de s’épancher dans la Lumière spirituelle électrique et se transformer.

C’est pour cela que nous vous avons donné la respiration du cœur de Cristal. À elle seule, elle suffit pour transformer des ères entières de Terrifiant – et pour vous faire découvrir qu’à travers elle s’ouvrent des ères de sagesse, de maturité et de puissance en vous-mêmes. Vous pouvez respirer pour l’humanité. Vous n’êtes pas trop faibles pour cela, pas trop peu nombreux. Sept milliards d’êtres humains sur la Terre, ce n’est pas trop pour 144.000 hommes de Cristal qui respirent.

Histoires sur le Terrifiant et sur l’ère Cristalline

Il n’y a pas que votre observation des faits qui vous aide à vous approcher du Terrifiant – et qui aide le Terrifiant à s’approcher de vous. Depuis des siècles, vos grands narrateurs ne font, eux aussi, rien d’autre que de vous rapporter votre Terrifiant – pour que vous le respiriez et que vous dansiez avec lui dans vos cœurs!

J. R. R. Tolkien vous a donné, avec son œuvre (Silmarillion, Bilbo le Hobbit, Le Seigneur des Anneaux, Les enfants de Húrin) une épopée de vos propres ères passées et du changement d’ère présent, une image en miroir de votre descente et de votre transformation, de votre propre corps et de ses multiples symptômes et maladies, qui resurgissent des entrailles terrifiantes de vos mondes de sentiments et de pensées. Les trois ères de la Terre du Milieu correspondent à celle de notre Nouvelle Histoire de la Création. La quatrième ère, pour laquelle les compagnons ont entrepris leur voyage et luttent, est celle de notre deuxième ère de Cristal. Les peuples des Valars, des Elfes, des Nains, des Humains et des Hobbits correspondent exactement à votre propre développement évolutionnaire ainsi qu’aux organes de votre corps, qui portent en eux aujourd’hui encore chaque détail des profondeurs de vos espaces et de vos temps.

Nous reparlerons de ce thème en détail. Dans cette 20ème leçon, ce sont les Nazguls, les Berserkers, les Uruk-hais et les Orques, les créatures du Terrifiant, les Balrogs, les Trolls, les loups et les araignées ainsi que les morts-vivants dans les marécages et dans les montagnes qui nous intéressent. Tous ces êtres et créatures sont identiques avec les entités de sentiment mort-vivantes de vos propres mondes du subconscient. Nous les décrirons en détail dans le livre “Le Seigneur des anneaux – dessous spirituels de la vie humaine“ et il devrait être captivant pour vous d’observer votre propre corps, vos sentiments et vos évolutions vus de la perspective de la Terre du Milieu – et de créer de nouvelles histoires en partant de vous-mêmes.

Vous pouvez également mettre les récits d’Harry Potter et de Éragon en relation avec vous-mêmes. Les narrateurs sont, comme vous le savez depuis la leçon 3 (Le changement d’ère) les maîtres spirituels du monde non-spirituel. Eux aussi sont les transmetteurs de hautes vérités des couches profondes de votre vie.

La transformation par l’amour et la mort

Revenons-en à la question de la guérison. Le deuxième rôle principal dans toutes ces histoires est, aux côtés des héros obscurs ou lumineux, joué par la mort. L’incarnation de la vie mort-vivante – des Orques et des Uruk-hais – n’est pas transformable. C’est pourquoi la spiritualisation de leurs corps morts-vivants n’est pas possible sans étapes intermédiaires. La mort a toujours été une étape intermédiaire, une solution intermédiaire, comme vous avez pu le lire dans la leçon 17. La MORT est une entité de la Lumière concentrée dans une enveloppe d’Obscur concentré. La MORT survient aussi bien dans le monde extérieur, dans L’Obscur Extérieur, que dans votre monde intérieur, dans l’Obscur Énergétique et Intérieur de votre propre vie et de votre propre corps. Son action est tout aussi vaste et variée dans son expression que l’est votre vie elle-même, car la MORT est depuis le commencement le premier et le dernier compagnon de votre vie physique (leçon 16).

La MORT n’agit nulle part ailleurs que dans le courant vertical de transformation de votre vie. Ceci est valable, même si vous avez fait le choix de devenir la victime d’un assassin. Car la MORT est le transformateur de la vie en vous-mêmes. La MORT-EN-VOUS-MÊMES ouvre les sphères astrales, fait remonter dans le courant vertical les forces de sentiments et de pensées mort-vivantes de votre propre subconscient, les tue dans le brasier d’amour de votre cœur et les transforme en conscience nouvelle, qui peut alors prendre des formes de vie nouvelles. Oui mes chers, véritablement: dans cette sphère de l’Obscur-Lumière Astral, la MORT est le seul moyen de GUÉRISON possible. Et maintenant, votre raison peut entamer un débat sur ce qui est bon dans la MORT et ce qui est mauvais dans la GUÉRISON – ou inversement. Cela donnera lieu à une discussion sans fin, jusqu’à ce que vous reconnaissiez que l’AMOUR et la MORT ne sont qu’une seule et même chose – une entité d’acceptation et de transformation inconditionnelles.

La transformation par l’acceptation inconditionnelle

Regardez vos histoires actuelles dans les domaines du livre et du cinéma, qui font une nouvelle mise en scène de l’Obscur et du Terrifiant. Cela se produit aussi bien dans les histoires pour enfants que dans les films d’horreur et les thrillers psychologiques. Observez-vous vous-mêmes et observez vos enfants ou petits-enfants. Comment réagissez-vous face à ces histoires? Et eux, comment réagissent-ils? Ces histoires sont des remèdes homéopathiques qui font remonter le Terrifiant enfoui de vos ères mais également la grande sagesse, la maturité et la force que vous aviez enterrés avec ce Terrifiant. Ils vous rapportent votre mémoire. C’est pour cela qu’on les écrits en grand nombre actuellement et qu’ils remportent un vif succès – dans votre monde intérieur tout comme dans le monde extérieur.

Vos enfants nouveaux, que vous voulez protéger face à ces histoires, n’entrent pas en résonance avec leurs scènes terrifiantes (par exemple la montagne de cadavres d’un village entier dans “Éragon“) – elles ne leur posent donc aucun problème. C’est vous qui développez une résonance personnelle, qui réveillez une mémoire cellulaire vis-à-vis des scènes d’horreur de votre propre vie – ce qui fait que vous avez un problème avec ce genre d’histoires. Vous les refusez, vous ne voulez pas les regarder et vous laisser toucher – et restez perchés sur les montagnes de cadavres de vos propres mondes de gris-terrifiant.

Ce que vous nous disons ici en profond respect, acceptez-le en attitude d’amour envers vous-mêmes. Ne vous sentez ni blâmés ni bousculés. Nous savons que la période actuelle est une période extrêmement difficile et qu’il faut beaucoup de courage pour travailler la terre de ce champ, pour labourer ce “sol de la mort“ et pour vous exposer à ces énergies pendant un certain temps. Laissez-nous vous toucher et vous conduire. Nous sommes aux côtés de chacun d’entre vous qui prend la décision de vivre selon la volonté de son cœur. Vos cœurs sont spontanés et sages, tout comme vos enfants. Ils connaissent l’instant présent et savent exactement de quoi il est question dans l’Ici et Maintenant.

Le Terrifiant ancien et vos enfants nouveaux

L’une des raisons pour l’apparition de vos enfants nouveaux bien avant la fin de votre descente réside dans le fait que, en la fin de votre Temps, leur force du cœur cristalline est en mesure de vous aider à libérer et à transcender l’immense Obscur-Lumière Astral du monde. C’est de manière simple que les enfants posent leur regard autour d’eux, et ils se laissent toucher. Ils tressaillent et trouvent tout cela effrayant, ils pleurent même peut-être pendant un certain temps. Ils ressentent un dégoût temporaire et une compassion perdurante envers les victimes et les coupables. Ils se plongent entièrement dans cette scène. Ils la vivent totalement, et c’est justement pour cela qu’ils en ressortent aussi totalement – mûris et renforcés.

Ces scènes, ils ne les retiennent pas, à moins que vous ne leur ayez inculqué le retenir. Ils y prennent profondément part, deviennent une partie de l’histoire et de sa transformation. Beaucoup de vos enfants nouveaux sont de pures entités de Lumière qui ne possèdent aucun Obscur et aucun Terrifiant dans leur propre tissu cellulaire parce qu’ils n’ont pas partagé votre chemin d’évolution et qu’ils s’incarnent maintenant, à la fin du Temps, pour la première fois sur la Terre. Ils sont, plus que tous les autres, en mesure de faire remonter au grand jour l’Obscur et le Terrifiant de vos ères car c’est pour cela qu’ils sont venus.

Ils respirent l’ancienne souffrance dans leur courant de transformation, libèrent en pleurant le Terrifiant bloqué, le remettent en circulation libre et dansent avec lui vers la Lumière cristalline. Ils font remonter les énergies par leur bougeotte, transforment la souffrance devenue muette en chaos vivant par leurs cris. Par leurs jeux, leurs rêves et leurs rires, ils reconduisent les énergies astrales à la Lumière. Tout comme vous, vos enfants s’effrayent face au Gris-Terrifiant. Mais leur innocence les fait y lâcher prise alors que vos conceptions moralistes de faute et d’expiation vous font les retenir. Vos enfants l’acceptent puis le relâchent. Vous, vous ne l’acceptez pas et ne le relâchez pas. Ce n’est qu’une minuscule différence dans le ressentir et le décider humains, mais elle entraîne de grandes conséquences derrière elles. Alors que la force du cœur de beaucoup d’adultes est grande et inactive, celle de vos enfants est immense et active. Ne sous-estimez pas son efficacité.

Ce ne sont pas ces énergies grises et terrifiantes qui attachent vos enfants, mais c’est vous, leurs parents, instructeurs, vous les politiciens et les prêtres qui le faites. Vous pouvez les ligoter par des conceptions morales, éthiques et spirituelles surannées d’interdictions et de lois – et vous le faites encore souvent.

L’arbre de vie et les bibliothèques des ères

L’arbre de vie s’est formé lors de votre cheminement à travers les ères de la séparation, de la danse et de la descente. Il représente la voie allant d’une UNité originelle vers une UNité nouvelle, même si celle-ci, au point le plus bas de la descente, s’avère tout d’abord grise-terrifiante. Votre danse s’est déroulée en alternance, allant sans cesse de l’intérieur vers l’extérieur, puis de l’extérieur vers l’intérieur. Vous vous êtes éloignés de votre centre spirituel, vous en êtes allés en dansant dans le monde du DEUX et avez inauguré une ère nouvelle. Puis vous avez mis fin à l’ère du DEUX et, continuant à danser, vous êtes retournés dans le centre spirituel du UN pour y recueillir les expériences des ères. Ainsi, le DEUX – les sphères de la Lumière et de l’Obscur – est descendu de pair avec le UN – les bibliothèques des ères.

L’arbre de vie comprend aussi bien les espaces et les temps extérieurs de votre évolution avec les bibliothèques intérieures des ères que les zones corporelles et les zones de l’aura des moitiés droite (masculine, obscure, descendante) et moitié gauche (féminine, lumineuse, ascendante) de vos corps, de vos glandes et de vos chakras. Et vous pouvez bien sûr trouver, dans les zones et les glandes correspondantes de votre corps, toutes les informations, toutes les énergies, les expériences et les tous les aspects évolutifs de vos ères.

Les espaces et les bibliothèques dans le corps

OLC et la bibliothèque de Cristal

L’Obscur-Lumière Créateur de la première ère de Cristal se trouve au dessus des épaules, à la hauteur de la 1ère vertèbre cervicale Atlas. Il constitue le poste frontière du monde de votre vie physique, de votre torse. La bibliothèque de Cristal se trouve dans votre Thymus, le “cœur de l’enfance de votre évolution“, qui, vu de la perspective de la fin du Temps, serait plutôt la parentalité de l’existence humaine. Et c’est exactement ce qui va se passer pendant l’ouverture des bibliothèques et des ères: vous réintègrerez la maturité et deviendrez les parents de ceux qui vous suivront.

Posez la main sur votre thymus et sachez que, ce faisant, vous effleurez la bibliothèque de votre ère de Cristal – et l’ouvrez ainsi doucement. Vous pouvez alors poser des questions et recevoir des réponses: “Comment était-ce autrefois, quand vous traversiez les mondes sous forme d’entités spirituelles?“. Les réponses, les images et les informations se trouvent dans votre thymus. Par votre thymus, vous pouvez voyager dans votre première ère de Cristal.

OLÉ et la bibliothèque de Calcaire

L’Obscur-Lumière Énergétique de l’ère de Calcaire forme le poste frontière de votre vie physique sur la face externe de votre corps, à la hauteur du cœur. Votre cœur possède, aujourd’hui encore les deux chambres originelles de l’ère de Calcaire et déverse l’Obscur et la Lumière Énergétiques par milliers de litres par jour dans les sphères masculines et féminines de votre corps, de vos sentiments et de vos pensées – à travers des voies et des régions étroites en sempiternel mouvement d’aller et retour. C’est ici que se dissimule le mystère de la matérialisation de l’Esprit.

La bibliothèque de l’ère de Calcaire se trouve dans le chakra de votre plexus solaire, dans les glandes surrénales (équilibre des pôles dans la vie) ainsi que dans le pancréas (équilibre des pôles dans la mort).

La particularité de cette bibliothèque est qu’elle renferme en même temps la Lumière et l’Obscur Intérieurs. À eux deux, ils forment vos cellules, vos organes, votre cœur et votre corps, comme vous avez pu le lire dans la leçon 7. Ces pôles ne se trouvent donc pas à l’extérieur de vous-mêmes mais dans votre axe, entre le barycentre de votre corps (nombril) et le centre de votre âme (cœur).

Votre chakra du plexus solaire est donc une entité multidimensionnelle dans laquelle règnent en même temps l’Esprit de l’Unité et la nature de la dualité et du corps. Si vous posez la main sur cette partie du corps, vous apprendrez comment vos corps se sont formés – comment vous vous glissez en eux, et comment vous pouvez en ressortir sans qu’ils en meurent pour autant.

OLEx et la bibliothèque de Poussière

L’Obscur-Lumière Extérieur de l’ère de Poussière se trouve sur la face extérieure de votre corps, à la hauteur du nombril et de vos hanches. Ici, vous avez à droite et à gauche de vous l’Obscur et la Lumière de tous les humains que vous n’arrivez pas encore à atteindre, même en vous tournant et vous retournant de quelque côté que ce soit – et ces changements de direction, que vous avez faits des ères durant, ont amené vos cols du fémur jusqu’aux limites de leur flexibilité. OLEx représente le poste frontière inférieur de votre vie physique.

La bibliothèque de l’ère de Poussière se trouve dans la zone de votre chakra-racine et dans les gonades. Ici, vous touchez à “la fin“. Et certains d’entre vous ont une manière toute particulière d’exprimer qu’ils sont au bout du rouleau, qu’ils sont fatigués, épuisés et sans idées de la façon dont ÇA va continuer. Ils disent alors: “je suis à bout de forces“ (en allemand, on dit : j’en suis arrivé aux fesses – l’endroit dont nous parlons, donc). Vous avez peut-être déjà entendu cette expression. Avec toute la compassion que cette situation nous inspire et avec tout le plaisir que nous procure votre richesse de vocabulaire, que ce soit en ce qui concerne l’obscur ou le lumineux, nous aimerions confirmer ici ce que vous devez déjà avoir pressenti en cours de lecture:

À LA FIN SE TROUVE LA RICHESSE

POUR LAQUELLE “ÇA“ S’EST MIS EN ROUTE AU DÉBUT.

Posez vos mains sur votre ventre, permettez la douce ouverture de votre bibliothèque de l’ère de Poussière, partez en voyage dans les espaces de la sagesse, dans les salles au trésor de l’incommensurable richesse de votre ère incarnée ainsi que dans la matrice spirituelle de la santé parfaite de votre corps physique, de la guérison de la maladie.

La bibliothèque de Cristal est immensément grande – mais elle est pourtant la plus petite des trois. La bibliothèque de Calcaire est plus vaste car elle renferme les expériences supplémentaires de l’ère de Calcaire. La bibliothèque de Poussière est la plus ample des trois. Elle renferme une infinie quantité d’expériences qui sont nées par la division et la tension, la scission et la ré-union, la rotation et la danse virevoltante. Et, en plus des expériences de l’ère de Poussière, elle inclut également celles des ères de Calcaire et de Cristal.

Dans votre bibliothèque de Poussière, vous pourriez sans problème également apprendre ce qui s’est passé lors de l’ère de Cristal. Mais ce style d’informations spirituelles y est plus difficile à décrypter parce qu’elles ont été transformées et multipliées par les créations des ères qui ont succédé.

Le chemin intérieur se trouve dans la colonne vertébrale. Il oscille entre le bas et le haut. Il inclut le commencement et la fin, comme toutes les bibliothèques. Vous êtres entrés et ressortis de la vie par l’ADN. À chaque naissance et à chaque trépas, vous avez traversé les bibliothèques de vos ères et y avez déposé vos nouvelles acquisitions d’expérience. Vous n’avez jamais suivi de parcours, n’avez jamais fait quelque chose mais partant de votre intérieur, vous avez fait des mouvements vers l’extérieur puis vous êtes de nouveau retirés en vos cœurs – dans votre axe, votre colonne dansante et vertébrale. C’est là que se situe votre itinéraire à travers les espaces et les temps.

Il n’y a jamais eu d’extérieur, seulement un terrain extérieur que vous vous êtes créé pour pouvoir faire l’expérience de vous-mêmes même dans la séparation et pour y créer un nouvel univers. Et c’est ce que vous avez fait.

Exercice 6

Méditation pour l’ouverture des bibliothèques des ères

Je ferme les yeux. En respiration profonde, je congédie toutes les tensions de mon corps. Je congédie tout ce qui a marqué ma vie et me laisse doucement aller et porter. J’ouvre grand mon cœur et je ressens une profonde paix intérieure. En regard intérieur, je prends conscience de mon corps en tant que terrain transcendantal – et, en lui, les espaces lumineux et obscurs des ères.

Je dirige mon ressentir dans ma tête, prêt(e) à y sentir ÇA en son centre – la PRÉSENCE-UNE du commencement. Je permets à ÇA de s’éveiller et de se retourner dans ma tête, de danser et de se dilater – et de devenir doucement partie active de ma vie humaine.

Je congédie toutes les expériences et les exigences de mon ancienne conscience corporelle et respire profondément, me consacre à l’ouverture de tous les voiles, de toutes les serrures et de tous les cachets, à la libération de tous les voeux et de tous les serments, de tous les schémas et de toutes les matrices. Je permets à mon corps d’intégrer le Nouveau. Dans le présent de mon cœur, ÇA commence à se réveiller en moi.

Doucement, je chemine vers l’arrondi des épaules, dans l’espace-temps intérieur de ma première ère de Cristal. Dans la partie gauche de mon corps, je peux ressentir la Lumière Créatrice, et à droite, l’Obscur Créateur, l’entité originelle féminine et masculine, l’être et le non-être, la descente et l’ascension de la vie. Je leur permets à toutes les deux de se réveiller et de s’ouvrir, dans l’Ici et Maintenant, sur les amplitudes infinies de ma création, de danser et de se déverser dans ma vie – de manifester leur amour, leur sagesse et leur puissance. Il suffit que j’en prenne la décision pour que cela se produise.

Puis je relâche tout à nouveau et quitte la première dualité de mes chemins de vie extérieurs pour retourner dans l’Unité. Dans l’axe de mon corps, je réunis la Lumière et l’Obscur spirituels dans la bibliothèque de Cristal, que je crée en virevoltant et en dansant et que j’atteins – au cœur de mon enfance, dans le thymus de mon corps. Je Suis Ici et Maintenant. Je Suis Un au centre de ma vie, au centre de mon corps et de mon espace-temps. Je Suis Esprit et corps. Dans la bibliothèque de Cristal, je rassemble toutes les expériences de ma première ère divisée et prépare la seconde.

Puis je continue à danser – vers la partie supérieure de mes bras – vers les sphères de l’électricité et du magnétisme originels. Ici et Maintenant, je me trouve dans l’ère de Calcaire de ma descente. La Lumière et l’Obscur y sont plus denses, plus solides et moins rayonnants, apparemment séparés mais cependant beaucoup plus liés l’un à l’autre. Ils m’ouvrent un nouveau champ dans lequel je peux créer et vivre des choses qui n’étaient pas possibles auparavant.

À une dimension plus éloignée de l’Esprit et une dimension plus rapprochée de la matière, je prépare ici mon incarnation physique en créant tout d’abord la Mort, cette entité de pure électricité qui me délivrera de la vie physique magnétique chaque fois que le moment en sera venu.

Je permets à toutes les énergies originelles de mes espaces intérieurs de s’éveiller, de se purifier, de s’ouvrir et de danser ensemble. Je leur permets de devenir doucement une partie de ma vie humaine et je sors en dansant de la seconde dualité de ma vie pour retourner dans l’Unité. Tournoyant et virevoltant, l’Obscur et la Lumière électromagnétiques s’épanchent ensemble dans la bibliothèque de l’ère de Calcaire que j’ai créée à l’intérieur de mon axe – dans les racines de mon enfance, dans le nombril de mon corps.

Je Suis Ici Maintenant. Je Suis Un avec le centre de ma vie, avec le centre de mon corps et de mes espaces-temps. Je Suis Esprit et corps. Dans la bibliothèque de Calcaire, je rassemble toutes les expériences vécues de ma deuxième ère et je prépare la troisième. Elle doit devenir l’ère de mes différents corps et de toutes les souffrances auxquelles je veux les rattacher. Délicatement, avec amour et sagesse, j’ai construit mon cœur à partir de Lumière et d’Obscur et y ai créé un espace-temps dans lequel j’ai pu pénétrer sans éprouver de regrets.

Je ressors vers les hanches de mon corps d’aujourd’hui où je trouve, à gauche, l’espace de la Lumière Extérieure et à droite, l’espace de l’Obscur Extérieur – dans l’ère de Poussière de ma descente. La Lumière et l’Obscur sont loin de moi et je semble moi-même ne pas faire partie d’eux. C’est ici qu’habite le Monde – tous les humains excepté moi.

Une ère entière, je les ai cherchés à l’extérieur, les ai trouvés, les ai reperdus. Une ère durant, j’ai vécu et lutté avec eux à l’extérieur – mais je ne les ai jamais effleurés. Je me suis toujours touchée moi-même. Si je leur occasionnais de la souffrance, c’est moi-même qui souffrais. Si je les emprisonnais, c’est moi qui n’étais jamais libre. Si je luttais contre eux, je me blessais moi-même. Si je les tuais, je mourais. Si je les réjouissais, je m’épanouissais. Si je les aimais, je faisais Un avec moi-même.

C’est là le mystère de ma descente, de vivre mon “être-Un“ dans la séparation d’avec eux. Et je l’ai vécu, j’en ai souffert et en ai fait l’expérience: Ce n’est pas eux que j’ai rencontrés dans les sphères extérieures, mais moi-même. Il s’est fait sombre autour de moi – gris, pénombre, et non-vrai.

Doucement, je retourne en mon centre et réunis en moi les sphères obscures et lumineuses, aussi troubles et ombrageuses qu’elles puissent être. En virevoltant, je danse dans la bibliothèque de mon ère de Poussière qui se trouve à la racine de mon corps. Oui! Je Suis Maintenant Ici!

Je Suis Un avec le centre de ma vie, le centre de mon corps et de mes espaces-temps. Je Suis Esprit et corps. Dans cette bibliothèque, je rassemble toutes les expériences vécues de ma troisième ère et prépare la fin de la descente – le retournement et la transformation.

Rempli(e) d’amour et de reconnaissance, je permets maintenant à toutes les illusions et à toutes les réalités de s’ouvrir dans la sphère la plus intérieure de ma présence humaine, de se purifier et de se mettre doucement en circulation. Je permets à l’illusion de faute et de souffrance de quitter ma vie. Puisse-t-elle danser, tournoyer, virevolter et se cristalliser dans l’énergie nouvelle de la Nouvelle Terre de l’ère nouvelle.

En regard intérieur, je vois mon corps enrobé de rayonnement transcendantal – le fil conducteur couleur d’or de la vie avec les bibliothèques des ères – le réseau spirituel de tous mes parcours. Dans le présent de mon cœur, j’active, Ici et Maintenant, ma volonté créatrice et je décide d’illuminer, d’ouvrir et de faire se fusionner toutes les bibliothèques corporelles:

Je me libère de toutes les causes et de tous les effets de ma vie.

Je fais se fusionner toutes les forces et forces-contraires de la dualité.

Je Suis à l’abri dans le courant de l’ordre cosmique et de l’équilibre sur la Terre.

Je ré-aligne mon axe de vie.

En dansant, je me fusionne à mon Moi divin et à la planète Terre,

à tous les êtres de tous les mondes.

Il suffit que je le décide pour que cela se produise.

Texte : Sabine Wolf avec Saint Germain
Mise à jour : Ohamah
Travail du texte : Sabine Wolf et Monika Schwörer
Traduction française : Myriam Jabaly
http://www.kristallmensch.net/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email