Session nr 6 du 4 Mai 2017

– traduction Française – original Néerlandais.
Lieu: Mezza Verde en Belgique.

Avant-propos de Wivine:

J’active les glandes réceptives aux choses de l’esprit depuis longtemps. La méthode s’est modifiée selon que j’ai évolué. Beaucoup de gens que j’ai « activé » au Belize y étaient en vacances, ensuite ils rentraient à la maison et je n’entendais plus rien d’eux. Les Melchizédeks m’ont constamment demandé de ne pas le faire à grande échelle. Ce n’était pas quelque chose qui pouvait intéresser les masses, cela avait un but différent. J’ai continué ainsi durant des années sans rien faire de spécial pour attirer les gens. Dans mon temple à Placencia, vous n’en trouverez aucune mention, je n’y mentionne même pas mon site Web, ni mon adresse email.

Tout s’accéléra en avril 2016. On m’autorisa soudainement de faire des « activations » à distance. Les gens ne devaient plus se trouver devant moi. Et en 5 mois de temps, il y avait environ 20 personnes provenant de différents continents qui étaient « activées ». Toutes m’ont contacté par email et comment ils l’ont trouvé, je ne sais pas. Maintenant, nous sommes 13 mois plus tard avec 34 personnes. L’afflux s’est tout aussi soudainement arrêté qu’il a commencé. Tout à coup, c’était finis. Pourquoi : Point d’interrogation ?

J’ai ensuite organisé des méditations de groupe pour les connecter tous. Au début deux par semaine et maintenant trois afin que chacun ait la possibilité de participer une fois par semaine à une méditation de groupe. Le problème provient des différences de temps sur 4 continents (Europe, Afrique, Asie et les Amériques).

Pourquoi organiser des méditations de groupe pour nous qui étions répartis sur quatre continents dont la majorité ne se connaissait pas et ne se rencontrait pas ? Je ne le savais pas vraiment, mais ce que je savais, c’est que je devais le faire. Bien sûr, ce n’était pas le bienvenu dans ma vie de famille, mon mari n’était pas heureux avec la situation. Cela a passé comme toujours avec un peu d’organisation, d’explications et de bonne volonté. Il y a toujours moyen de s’entendre entre adultes, de se comprendre si on veut y mettre du sien et mettre nos égos de côté.

En 2010, Cyril et moi avons commencé à méditer à deux dans le temple au Belize, au lieu de chacun à la maison à des horaires différents. Nous avions découvert très vite que c’était différent. Il s’est avéré que c’était plus fort. Il se passa quelque chose qu’aucun des deux expérimenta seul à la maison. Nous avions l’habitude d’utiliser une minuterie et de 10 minutes nous sommes arrivés progressivement à 30 minutes. Nous sommes restés longtemps sur 30 minutes jusqu’à ce qu’un jour quelque chose se passa. La minuterie sonna et nous n’arrivions pas à ouvrir les yeux, ni à bouger. Cyril criait : Wivine, ce n’est pas terminé !

J’ai essayé d’ouvrir un peu les yeux et j’ai vu un circuit lumineux blanc et bleu clair qui nous entourait et puis mes yeux se sont refermés. Cela dura une quinzaine de minutes pendant que la minuterie continua à faire du bruit. Tout à coup, c’était terminé. On était assis l’un en face de l’autre et on se regardait. Nous avons dit tous les deux ensembles : « qu’est-ce qui nous est arrivé » ? Cyril disait ensuite : Wivine, ce n’étais pas moi qui ait crié que ce n’était pas terminé. C’est sorti de ma bouche, mais ce n’était pas moi !


Depuis ce jour, nous avons régulièrement médité dans le Temple de Placencia et plus tard les enfants Mayas et Carole nous ont rejoint après leur « activation ».

Nous avions pris conscience de l’importance de la méditation de groupe sous la tutelle de Jésus, des Melchizédeks et des Médians et ne pouvions plus nous en passer. Nous faisons toujours des méditations solitaires, mais ensemble c’est comme entrer dans une autre dimension. Nous sentons qu’il y a des choses qui se passent avec nous et que cela a un but plus élevé.

Après de nombreux mois nos méditations de groupe commençaient à être très lourdes sur le plan énergétique.

Durant la saison touristique à Placencia il y souvent des gens qui viennent dans le temple faire leur yoga, méditer ou prier, ou tout simplement bénéficier du silence.

Parfois il y en avait qui demandaient de prendre part à nos méditations et nous l’acceptions jusqu’à ce qu’un jour une personne ne se sentait pas bien et attrapa de terribles maux de tête. Nous ne savions pas pourquoi. Des semaines plus tard, une autre insista absolument pour se joindre à nous et elle disait qu’elle savait méditer 4 heures d’affilé avec son maître en Amérique. J’ai accepté, tellement qu’elle insistait, mais elle aussi a attrapé un mal de tête terrible et n’a pas tenue longtemps. Elle n’a plus demandé de nous joindre et le reste de sa semaine de vacances elle est venue seul pour méditer.

Alors j’ai interrogé les Melchizédeks sur ce qui se passait et on nous a interdit de faire participer des personnes à nos méditations de groupe qui n’étaient pas « activées ». Les débutants qui venaient d’être ‘activés’ devaient apprendre à méditer seuls jusqu’à 30 minutes avec l’un de notre groupe avant de pouvoir participer avec l’ensemble du groupe. Deux d’entre nous avec un « nouveau » était déjà trop lourd pour eux au début. Cela était dû à la puissance énergétique que nous attirions à nous et que nous dégagions au fil du temps quand nous méditions physiquement ensemble dans le temple.

Ces règles sont toujours d’application pour tous les membres du groupe. J’aide encore toujours les débutants qui désirent participer à nos méditations à démarrer et avoir confiance en eux, même s’ils se trouvent à des milliers de kilomètres de moi, et cela avant de les laisser participer à nos méditations de groupe.

Lorsque tout à coup toutes ces nouvelles personnes se sont ajoutées à nous en 2016-2017 il y en avaient qui trouvaient que les méditations de groupe n’étaient pas si importantes. J’ai essayé de leur en expliquer l’importance, sans mettre trop de pression. Chacun reste libre dans ses choix. Mais cela me rendait triste qu’ils n’en voyaient pas l’intérêt ou s’en désintéressaient pour leurs propres raisons, ou les abandonnaient parce qu’ils n’obtenaient pas de résultats immédiats ou tout simplement parce que cela demandait des efforts.

La semaine dernière, j’ai reçu un email de quelqu’un qui nous avait rejoint en janvier de cette année et qui voulait me faire partager une expérience.

Voici ce que cette personne m’a écrit :


Je dois vous expliquer quelque chose. Vendredi au cours d’une de mes classes, j’ai eu une altercation avec un de mes étudiants. J’ai finalement pu lui parler seul à la fin de la classe et nous nous sommes présentés nos excuses et nous nous sommes enlacés. Je sais que j’ai été testé et la solution est toujours donnée par la main Du Père : c’est toujours une solution d’amour, de compréhension et de miséricorde.

Ce type de test est ce qui fait grandir notre âme, ils contiennent toujours une expérience spirituelle et un apprentissage. Je sais quand je suis testé. Alors je commence par accepter la situation et je remercie Dieu de tout mon cœur de m’avoir donné la possibilité de grandir et ensuite je cherche la solution de la main de mon Dieu intérieur.

Au cours de la dernière méditation de groupe, j’ai pu comprendre que j’assimilais les expériences des autres personnes qui étaient présentes dans le groupe, tout comme elles ont assimilé mon expérience, celle que je viens de vous raconter. J’ai même pu visualiser quelques images de ces expériences.

Méditer en groupe signifie également partager les expériences de valeur spirituelle (celles qui font grandir l’âme) avec le reste du groupe.

Les expériences qui n’ont pas de valeur spirituelle ne sont pas partagées avec le groupe.

Méditer en groupe => c’est partager des expériences de valeur spirituelle =>cela entraîne une croissance d’âme =>et une grande lumière se crée.

Je suppose que vous le saviez mais je voulais quand même le partager avec vous.

Voici mon deuxième point d’interrogation. Cette personne a exprimé cela magnifiquement sans que je dusse le convaincre de quoi que ce soit. Si c’est déjà si important ici, alors cela doit être important dans les sphères Célestes Supérieures également. Qu’en pensez-vous ?


La réponse suit, mais abord j’ai dû mettre ceci sur papier à titre d’illustration. Sans l’histoire de nos antécédents et des expériences personnelles la réponse à ces questions aurait moins d’impact.

Wivine.

Voici une vidéo de la foi profonde d’un jeune enfant, Garvan Byrne décédé en 1985 d’une maladie rare. L’enfant savait qu’il allait mourir. Il y a peut-être des personnes entre vous qui ont déjà vu ceci. Je l’ai reçu hier de Carole. C’est en anglais.

Je n’ai malheureusement trouvé aucune version dans une autre langue. Prenez quelques mouchoirs avec vous si vous voulez le regarder.

Je crois dans une vie après la mort par Garvan Byrne – 11 ans.

GROUPE MEZZA VERDE.
http://www.mezzaverde.com

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire ELISHEAN Portes du Temps, et j'en suis très heureuse. Ce site a besoin de vous, pour perdurer et tenter de toujours mieux vous satisfaire.

Si vous pensez qu'un livre mérite d'être lu par le plus grand nombre, n'hésitez pas à me le faire savoir via le formulaire de contact.

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean. Vous pouvez contribuer à la continuité de ce site de plusieurs façons, en achetant vos livres sur Amazon via le site, et/ou en faisant un don sécurisé sur PayPal. Même une somme minime sera la bienvenue. Merci à vous. Miléna

Pour être informés des bons plans, découvrir les meilleurs articles du réseau et recevoir des conseils pour optimiser notre Ascension individuelle et collective... Recevez la Newsletter du Réseau Elishean

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com



Copyright les Hathor © Elishean/2009-2020/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email
Annonces