C’est du septième ciel que vient la semence d’Israël

Caïn et la planète Arqâ.

Les preuves, le programme Mardouk, les Serpents, les Trinités

« Les Hommes ne savent ni ne cherchent à savoir sur quoi le monde est basé, ni même ce qui leur sert d’appui à eux-mêmes » – Les clefs d’Israël – Rabbi Yossé –

00planete.jpg

LES EXTRATERRESTRES INTERVIENNENT SUR TERRE

Dans toutes les civilisations, plusieurs paramètres sont mis en relief. Les mathématiques, l’écriture, l’astrologie, les pratiques religieuses. Mais ce que nous avons du mal à cerner dans la mise en place de ces civilisations, c’est la part du bon et du mauvais.

Qui a fait quoi et depuis quand ? Est-ce l’humain ou les extraterrestres ?

Après bien des recherches nous sommes arrivés à retracer les liens entre les sumériens, la confrérie du Serpent et les hébreux, ainsi que la découverte des relations énergétiques des planètes conjointes au Zodiaque.

Ce qui nous a conduit à suivre cette route et à émettre cette hypothèse, est le fait qu’Abraham soit originaire de UR en Mésopotamie et que le chiffre 12 est présent dans bien des données.

Bien comprendre pour mieux situer : Le lieu

UR ou OUR, de – 3.500 à – 700, ville d’Agadé, proche de l’actuelle Bagdad, est connue pour sa grande « ziggourat » sorte de temple en forme de tour à étages auxquels on accédait par 3 escaliers.

Un des plus grands rois de Ur, Ur-Engur, aurait promulgué les premiers codes dont se serait inspiré Hammourabi. Ce dernier était un des rois de Babylone de – 1.792 à – 1.750, à la fois grand conquérant et grand administrateur. Il a unifié la Mésopotamie qui était divisée depuis 3 siècles, et Babylone devient le centre suprême pour les amorrites, les akkadiens et les sumériens. Empire où se côtoient aussi les élamites, les sémites, les goutis, les kassites.

Hammourabi décrète une seule langue devant autant de diversité, celles des akkadiens…..

Sur un plan religieux, c’est une révolution. Il permet les anciennes divinités locales, restitue des statues des divinités anciennes et diminue le nombre de dieux, en forçant à s’identifier l’une à l’autre des divinités rivales, et même à les déposséder en faveur de Mardouk et Enlil.

Ce serait sous Hammourabi que la tour de Babel aurait été construite.

Babylone avait 8 portes d’accès, La principale était dédiée à Ishtar, déesse de la fécondité, mais qui aussi, dans notre recherche de logiciel et programme, était l’énergie primordiale Yin. Elle descend aux enfers (la descente d’Inanna – http://fr.wikipedia.org/wiki/La_descente_d’Inanna_aux_Enfers) et pour ressortir doit être échangée contre son conjoint Tammouz – Dumuzi, énergie yang (ou branchement).

La ville comprenait 150 figures de dragons ou de taureaux dessinés et sculptés – donc sous l’ère du taureau de – 4.000 à – 2.000 -. Une avenue large de 25 mètres traversait la ville pour arriver à la grande ziggourat, la fameuse tour de Babel. Cette tour était bâtie à la manière des pyramides de 90 m de côté et 7 étages de haut, reliés par des magnifiques escaliers extérieurs donnant accès aux neuf cent chapelles (dont 600 divinités célestes et 300 terrestres) qui étaient ornées de pierres précieuses et de statues en or, en bronze, en bois de cèdre du Liban. Les Babyloniens l’appelaient « le temple de fondation entre le ciel et la terre » (Récit selon Hérodote).

Le sommet de la tour était interdit aux pèlerins. C’était l’appartement de Mardouk (dieu de Babylone, fils d’EA) avec un lit et une table en or massif. Le sommet était donc un endroit de réception des émissions avec Mardouk.

Détruite partiellement par l’assyrien Sennacherib (- 704 – 681) puis reconstruite partiellement par Assarrhadon (– 680 – 669), ce sera Nabuchodonosor qui la termina.

Pour cela Nabuchodonosor détruisit le temple de Salomon dans un but de conquête, et déporta les hébreux pour finir de reconstruire la tour de Babel.

Ce sont les hébreux qui créèrent la légende disant que tous les hommes qui l’auraient bâtie se seraient séparés pour incompréhension de langage sans l’achever, ou que cette tour serait la cause de confusion dans le langage.

Les Hébreux furent libérés en – 539 par le perse Cyrus.

MARDOUK le PROGRAMME PIRATE (identifié à Zeus)

Grand dieu de Babylone, fils du programme sumérien EA, le programme de l’eau douce, avec Enlil et Anou.
EA est l’un des plus important dieu-programme de la Mésopotamie.

Mardouk, étant la partie fécondante de l’eau, divinité agraire, il se mesura à la monstrueuse Tiamat et demanda les pleins pouvoirs aux dieux programmes logiciels.

Comment un programme peut-il demander les pleins pouvoirs ?

Dans un passé lointain, le système solaire se composait de :

Soleil, Mercure, Vénus, Mars, Tiamat (dite sœur jumelle de la Terre), Lune, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton. Soit 12 systèmes logiciels y compris la Terre.

Or, des logiciels transmetteurs d’énergie sont là pour effectuer des tâches, pas pour attribuer des pouvoirs. Mais les actions de ces tâches peuvent devenir des pouvoirs.
Après sa victoire, les dieux lui donnent cinquante titres – ou correspondances des attributs divins -, c’est-à-dire des fonctions lui permettant de faire tout. Soit les pleins pouvoirs. Il est dit aussi que son père EA était un des créateurs de l’humanité. Curieux !

Cinquante titres pour avoir fait voler en éclats une planète, ne serait-ce pas plutôt des fonctions de Tiamat dont Mardouk a hérité ?

Tiamat « la monstrueuse », n’est-elle pas un programme de sécurité pour la Terre ?

Bien gênant lorsque l’on désire s’emparer du destin de la Terre, mais facile pour des extraterrestres de faire sauter une planète, à moins que ce travail soit destiné à une autre transformation de l’humanité, voulue ou non…

Puis un jour, Zou, l’oiseau-tempête, déroba les tablettes où était enregistré le destin de l’humanité.

Anon offrit la royauté à celui qui retrouverait les tablettes. Mardouk s’offrit, retrouva l’oiseau, et lui fracassa le crâne. Pardon ! Les tablettes du destin de l’humanité ?

Dans quel but ? Anon parle de retrouver les tablettes… il les avait donc trouvées une première fois ! Par conséquent celles-ci ne leur appartenaient pas. Ne serait-ce pas à Gilgamesh qu’il les aurait volées ? Gilgamesh les avait eues du survivant du déluge Utnapishtim (le Noé). Il y a là une énigme.

Souvenons-nous, il y a eu un sauvetage avec Utnaspishtim, au moment du déluge, et c’est lui qui avait les secrets de la vie éternelle. Il a reçu l’immortalité, pas l’état de divinité. L’éternité dans la matière, ou le codage de l’ADN des rescapés du déluge….

Premier cas :

Le Serpent volant ce secret prouve qu’il n’avait pas cette immortalité.

Nous nous trouvons là devant deux races d’extraterrestres, ou bien la même, mais avec des dissidents. L’une a des secrets que l’autre n’a pas. Qui fait quoi ? Ceci dans le cas où nous serions sur le parcours des Extraterrestres…

Deuxième cas :

Nous nous trouvons devant des planètes distributrices d’énergie pour la Terre, nous pouvons nous demander si un plan extérieur est mis en place pour faire bouger le système solaire tel qu’il est, afin de le voir évoluer différemment. Tout dépend à quelle période ceci se situe.

Réflexions

Nous savons qu’en Grèce, Zeus est agacé par le bruit de l’humanité (peut-être des guerres) et veut la faire disparaître, il laissera d’ailleurs sa place à Thot (Transfert d’énergies). Fin de la 3ième humanité.

Puis, nous avons un déluge et le Noé sumérien qui évacue du monde.
Enfin l’histoire de Mardouk….

Il semble y avoir concordance dans le temps avec la fin de la troisième race, et l’engloutissement du continent Mu et de l’Atlantide.

Des questions se posent dans le 1er Cas :

Nous constatons que les sumériens (ou akkadiens) issus de la constellation du Serpent, ont :

    • forcé l’énergie Isis pour pénétrer le programme du Soleil (du temps de l’âge d’or ou avant),
    • volé après le déluge le secret de la vie éternelle, parce qu’ils ne l’avaient pas,
    • fait sauter une planète, système de sécurité, et trafiqué le code génétique des humains avec les tablettes dérobées.

Ceci est renforcé par la cosmogonie Maya et le dieu programme Hunab Ku.

Citation :

« Hunab Ku était le dieu créateur des Mayas qui rétablit le monde après les trois déluges qui se déversèrent de la bouche du Serpent du Ciel.

Le premier monde fut habité par des nains qui construisirent les cités, le second par une race inconnue, les Dzolobs, qualifiés de transgresseurs, et finalement le troisième par les Mayas eux-mêmes »
Il est dit : rétablir le monde… non pas établir.

Cela signifie qu’il y a eu attaque, déluge ou destruction par 3 fois (dans la deuxième partie, voir le basculement de la Terre et le changement de rotation).

Les Mayas semblent avoir eu besoin de se rétablir après le 3ième déluge. Ce qui explique l’apparition des Mayas vers – 2.500, déjà évolués. L’apparition aussi de divinités malfaisantes laisse supposer qu’il y a intrusion !

Est-ce que, dans ce cas, il y aurait relation entre la destruction de la 3ième humanité et la destruction de Tiamat par le programme Mardouk ? Ou bien celle-ci est-elle antérieure ?

Les extraterrestres ne seraient-ils pas derrière pour faire converger une comète ou un satellite, afin de détruire les systèmes de sécurité bien dérangeants de Tiamat.

Mais dans ce cas qui a détruit les deux autres humanités, et quel est ce Serpent du Ciel qui cause les destructions de l’humanité ?

Y a t-il un lien entre le Serpent de la Bible et le Serpent du ciel qui pourrait être une comète dont la queue peut ressembler à celle du Serpent ?

Autre version de Mardouk que l’on associe aussi à Zeus :

« Au commencement existait un couple : Lahmou et Lahamou qui émergèrent de la vase originelle…

Ils créèrent une assemblée de dieux si bruyants et si turbulents, qu’Abzou et Tiamat, dragon femelle, ne purent plus supporter leurs bruits. La guerre des cieux devenait inévitable… Ea le dieu des eaux douces arriva à endormir Abzou avant de l’exécuter pendant son sommeil.
Puis Ea se retira avec son épouse Daminka pour créer un fils doué d’une nature ahurissante et de forces remarquables : Mardouk.

Quatre étaient ses yeux, quatre ses oreilles,
Sa stature était si grande qu’on ne pouvait l’imaginer,
Ses membres étaient gigantesques, et de sa bouche sortait
Un feu flamboyant quand il remuait les lèvres.

(Cela ressemble à une comète)

Afin de vaincre Tiamat, le conseil de la haute assemblée divine rassembla ses forces pour les transmettre à Mardouk. Alors le fils d’Ea monta sur son char pour aller à la rencontre du terrible dragon femelle Tiamat afin de l’anéantir avec toute son armée de serpents et de monstres engendrés par elle et son époux Kingou.

Le dragon ayant avalé Mardouk, celui-ci provoqua une tempête si terrible que le monstre ne put refermer sa gueule. Mardouk en profita pour le tuer d’une flèche mortelle au ventre et il se débarrassa des autres monstres qu’il pétrifia en statues de pierre et les donna à son père Ea pour orner les jardins de son temple.

Mardouk dépouilla Kingou des tablettes de la destinée (reçues en cadeau de mariage de sa défunte épouse) etse mit à construire le monde à partir de la dépouille de Tiamat : Il lui fracassa le crâne, et en séparant son corps fit naître le monde de ses entrailles et le ciel du reste de son corps.

Il creva ensuite les yeux du dragon d’où sortirent deux fleuves : l’Euphrate et le Tigre.
Le dieu Kingou fut condamné à mort par ses pairs et de son cadavre on façonna les premiers hommes.

Telle est la légende du dieu Mardouk, créateur de la terre et protecteur de Babylone »

Cela ressemble effectivement à un bouleversement planétaire, par l’intrusion d’une planète arrivant dans le système solaire. Les astres sont attirés vers le satellite ou comète, et les effets sans doute de gravitation contraire créent une catastrophe.

C’est le déluge et la Terre d’avant semble remaniée. Plus rien n’est pareil. Est-ce la dérive des continents ? Est-ce les extraterrestres qui en sont responsables ? La question se pose…
Il est curieux que de Tiamat sorte le monde ainsi que le ciel !

Nous citons des extraits de tablettes sumérienne :

« La planète Mardouk, s’approche de Tiamat, dilua des organes vitaux, pinça leurs yeux….Tiamat s’avança très désemparée.

La force de gravitation de la grande planète approchante commença à arracher des morceaux de Tiamat. De son noyau sortirent onze monstres, une foule hurlante et rageuse qui se séparaient de son corps et marchaient aux côtés de Tiamat. Tiamat les couronna d’auréoles leur donnant l’apparence de dieux.

Le satellite de Tiamat, Kingou, commença à dériver vers Mardouk. Kingou aurait eu une tablette des destinées, et Ea de dire :

– Qui donc avait accordé à Tiamat le droit de créer d’autres planètes ?
Les dieux demandent à Mardouk d’intervenir, et lui, demande la destinée suprême.
« Mardouk est roi » proclament les dieux, et de dire : « Va et tranche la vie de Tiamat »

Il y a collision puis destruction de Tiamat. Et Mardouk poursuit sa route »

Commentaire

L’hypothèse bien que nous n’ayons pu vérifier les tablettes sumériennes, semble relater une collision provoquant un déluge sur terre par un satellite ou par une comète. Ce qui expliquerait que la trajectoire ne correspond pas à celles des autres planètes. Mais en aucun cas, comme semble le suggérer ce site, cela correspond à la création de la Terre.

Comment expliquer que les autres planètes existaient, mais pas la Terre, et que celle-ci serait issue de cette collision.

Il est sous-entendu dans ce récit commenté, que Ea, Anou et les autres sont des planètes.
Ces commentaires étant à visée religieuse, nous éviterons d’en affirmer la véracité, bien que certaines allégations semblent confirmées.

Par contre, nous retenons que Tiamat avait à l’intérieur d’elle onze monstres dont les autres avaient peur. Et nous posons la question : Que sont ces onze monstres ? Des civilisations, des planètes, des satellites au nombre de 11 au centre de Tiamat ? Pourquoi pas !

Et comme la création de l’être humain serait située après cette destruction, pour donner naissance à la Terre, qui dans ce cas aurait créé les autres planètes ? Et que seraient devenues les autres créations puisqu’il y a eu 3 déluges… ? Où auraient-elles vécues ?

Cette dernière version semble être celle que les sumériens ont voulu faire croire. Pourquoi ? Pour quel intérêt ?
Nous retournons au point de départ.
Il y a de l’extraterrestre dans l’air…. Sauf si c’est le début de la création qui est relatée, dans ce cas les onze monstres sortis de Tiamat seraient onze planètes ! Et le monde organisé remonterait à cette période !

Analyse

Dans notre première partie, nous avons observé que Isis désire les codes de Rê (le Soleil), et que pour cela elle force le programme, d’où obtention des codes secrets – mots de passe – avec l’aide du Serpent.

Dans Gilgamesh et sa quête de l’immortalité nous constatons que c’est un Serpent qui avale la plante du secret de la vie éternelle.

Nous découvrons que Mardouk détruit Tiamat, et pour cela obtient les attributs divins. Donc jusque-là il ne les avait pas. Mais pour les avoir, il doit détruire une planète.
Qui est-il ? Qu’est-ce que c’est ?

Une chose est certaine, planète, comète ou vaisseau de destruction, ce passage laisse des traces. Mais le plus curieux est le mythe de Mardouk en tant que dieu !!! Comment des êtres peuvent-ils identifier des programmes ou planètes à des déités ? Mystères !

Nous constatons que l’entrée par effraction des codes de Rê par le Serpent, constitue une violation, et que celle-ci se situe avant la création sur Terre des 5 races. Ainsi le Serpent a les codes d’entrée pour accéder au Système Solaire. Ce qui expliquerait peut-être Mardouk. N’oublions pas qu’il s’agit de planètes et d’énergies. Pour faire fonctionner cela il est impératif qu’il y ait quelqu’un ou quelque chose derrière…

Nous savons, dans notre deuxième partie, que le déluge est un accident planétaire, ravageant une grande partie de la planète, submergeant des continents entiers. Nous avons pour cela les pyramides récemment découvertes au Japon, au large d’Hawaï, au large des Bermudes (par Cousteau), et au large de Cuba (sans doute des continents comme Mu et l’Atlantide).

Ceci expliquerait cela : Mardouk, le déluge et la disparition de deux grandes civilisations – peut-être étaient elles onze -, ou des programmes de sécurité, ou bien de la création de l’organisé.

Mais dans ce cas, comment expliquer les traces de civilisations remontant avant cette création. Si nous attestons la thèse de la création avec Mardouk, nous déplaçons le dernier déluge au premier. Alors se pose la question : Qui aurait provoqué les deux autres ? C’est plus que mystérieux !

Tout semble pourtant être lié, ainsi que l’intrusion sur Terre avec des manipulations génétiques. Ils ont les codes, les tablettes de la destiné de l’humanité…. !!!

La version de télescopage de planète pour faire naître la Terre ne tient pas. Pas plus que la planète Niribu, avec une trajectoire elliptique et du monde dessus.

Nous avons là une destruction et nous supposons que cette planète ou cette comète a été téléguidée pour faire changer les systèmes d’information et de protection du Système Solaire.
Facile pour eux d’inventer des explications et de mettre en place des religions et des livres comme la Bible ou d’autres. (Source : http://atlantides.free. fr/ssmar.htm)

Les TRINITÉS

Concernant les trinités, nous savons que ce sont des énergies destinées au fonctionnement de la vie sur Terre.

Tout est vie dans la galaxie, et les fausses déités liées aux planètes ne sont pas réalistes. Il y a des noms, certes différents selon les civilisations, mais le rapport entre le rôle des planètes et l’idée de déité ne sont fondés que sur la façon qu’avait la population de comprendre le rôle des planètes.

Les énergies déversées par ces dernières nourrissaient les humains et la Terre, en aucun cas elles n’étaient des dieux. Ce serait dire que l’électricité est une divinité parce qu’elle nous fournit la lumière.
Les planètes sont des relais pour énergies. Nous avons là un principe de vie déifiant tout ce qui est nécessaire aux humains.

Exemple de divinités :

Zeus – Poseidon – Hadès en correspondance avec : Jupiter – Neptune – Pluton
Osiris – Isis – Horus
Anou – Enkil – Enil

Ces Trinités semblent avoir été ajoutées pour constituer la vie avec le temps et la mort.
Au début, nous avions :

Gaia, Ouranos (Uranus), et Chaos en Grèce, et
Rê (le soleil), Geb (la terre), et Nout (Uranus), pour la vie sans la mort en Égypte.
Ou Yggdrasil et ses trois racines du Frêne Universel chez les Celtes.
Vishnu, Brahma, et Shiva en Inde….
Il y a eu un changement de programme ou de plan pour devenir celles citées plus haut. Nous avons quitté l’immortalité et l’âge d’or pour aller vers la mort et la souffrance.

Pour que les êtres humains décident que les planètes sont des dieux, il a fallu que celles-ci satisfassent leurs désirs, du moins répondent à leurs désirs.

Comment voulez-vous que des planètes, que nous considérons du point de vue de la science comme des cailloux, répondent aux besoins des humains sinon par le biais d’une interface.

Quelles interfaces pouvons-nous imaginer, sinon des énergies où des êtres programmés du style robots ou programmes informatiques…, ou alors les planètes sont habitées et des êtres veillent sur le destin de la terre. Quel travail et quelle angoisse !!!

Réflexions

Curieusement et toujours en Mésopotamie avec les sumériens et les akkadiens, nous avons le sauvetage de l’humanité par le Noé de l’époque, Utnapishtim. Souvenons-nous, dans la deuxième partie il y a téléportation ou stockage des informations. Le bateau serait un vaisseau… Curieux, parce que Utnapishtim reçoit l’immortalité, pas la divinité, il ne semble pas être un programme définitif, mais mis en mémoire au cas où, alors que Mardouk pour avoir éclaté une planète reçoit les attributs divins… Surprenant !!!

Le rôle de l’être humain dans ses compréhensions et ses valeurs était d’attribuer des origines divines à des actes et des observations que nous considèrerions maintenant comme des phénomènes naturels. La valeur des faits n’était pas la même, et le ressenti pour l’événement était plus proche de la nature. Il y avait plus de poésie et moins de mots scientifiques pour expliquer les choses.

Les phénomènes devenaient grandioses. Maintenant ils deviendraient inquiétants. Tout est une question de concept, et de valeur. Le progrès était au-dessus d’eux, alors qu’il est maintenant autour de nous et nous inquiète souvent.

Puis

Nous avons une action ponctuelle avec Utnapishtim, et un programme multiple capable d’agir pour Mardouk. Pourquoi avoir détruit un programme dit monstrueux comme Tiamat ?

Y avait-il une raison majeure pour supprimer une planète et entraîner des dégâts importants, telle que la stérilisation de la lune, et le déluge sur Terre ?

Si les créateurs avaient prévu le système tel qu’il était, comment un autre programme a-t-il pu interférer et remettre en cause l’état initial ? Y avait-il autorisation ou effraction ?

Pouvons-nous dire également qu’avec les codes du Soleil, le Serpent a voulu changer l’ordonnancement des choses ?

La disparition de continents comme l’Atlantide et Mu en sont la réponse. Qu’est-ce qui dérangeait dans ces civilisations ? Leur avancée technologique, leur provenance extraterrestre, ou un conflit d’extraterrestres sur Terre ? Qui a voulu faire quoi et à quel prix ?

Notons également que si Mardouk est le point de départ avec les 4 humanités après l’âge d’or, et que notre estimation remonte pour Mardouk à soit disant plus de 400.000 ans, comment expliquer les traces de vie avec la pierre de Dashka en Russie, carte tridimensionnelle vieille de 120 millions d’années ? voir site : http://www.ldi5.com/archeo.php)

Sans oublier toutes les découvertes dont ce site fait la liste…………….

Qui fait quoi ?

Les Sumériens et la Bible :

Afin de ne pas s’éterniser sur Mardouk, nous nous dirigeons vers les preuves de la Bible.

La Bible dans la Genèse raconte des évènements ayant existé du temps des sumériens et en correspondance avec leur vécu. Mais la Bible relatant l’épopée du peuple Juif, nous trouvons étrange qu’elle conte les faits suivants :

Dieu créa le monde en 7 jours, puis l’homme, et la femme. Tout allait très bien c’était le paradis. Puis arrive le Serpent, ange déchu (un ange déchu au paradis… bizarre ! Comment est-il entré ?)

Le Serpent incite la femme à manger du fruit défendu :

C’est-à-dire, ou peut-être Isis forçant les codes du Soleil Rê avec le Serpent.
Isis étant une énergie, le Serpent a donc forcé le logiciel pour découvrir ou forcer les codes. Nous avons donc là, dans ce cas de figure, une intervention extraterrestre s’immisçant dans un programme sans en avoir le droit, et ce depuis le début.

Nous écartons la comète avec sa queue ressemblant à un Serpent, parce que là il y aurait eu des dégâts.
Puis tout le monde est chassé du paradis, et va vivre sur la Terre, avec un programme de vie et de mort. Cela devait être terrible ce qu’ils ont fait dans ce cas, au point d’être bannis !!! Bizarre encore …
Là, il y a un problème. Ce n’est pas parce que Eve a croqué la pomme que l’on va chasser les humains, même si d’après ce récit il n’y en a que deux ! Que le créateur ait un problème avec le Serpent c’est une chose… Mais le problème de Eve n’est pas un acte en soi, c’est une conséquence. Ce créateur, s’il avait des soucis avec ses anges déchus devait régler le conflit avec eux. Logique !

Dans la Genèse, l’histoire de séduction de la femme, concerne le Serpent ou la constellation du Serpent, c’est l’histoire sumérienne, non celle de l’humanité. Elle sera d’ailleurs reprise plusieurs fois pour étayer des religions. Continuons…

Dans la bible est relatée l’histoire de Noé et du déluge. Alors que le récit est antérieur
aux hébreux, nous l’avons vu. Le peuple hébreu n’apparaissant qu’avec Abraham.

Si dès le départ nous pouvons comprendre cela, nous pouvons dire que le récit de la Genèse est un passé antérieur au peuple hébreu. Tout ce qui suivra est donc une adaptation du passé sumérien pour faire vivre une descendance avec trois religions et trois niveaux de conscience.

Pourquoi avoir écrit la Genèse comme appartenant à une autre entité ethnique, au lieu de dire : « c’est notre histoire, nous sommes les créateurs de l’humanité ». Cela a une petite odeur de tromperie pas correcte. On crée ou on ne crée pas. Pourquoi le dissimuler ?

Cette dissimulation induit encore une autre tromperie, puisqu’en fait, on ne sait pas qui a écrit cette Genèse. Sans doute pas les créateurs, les vrais. Alors qui ? Sans aucun doute ceux qui avaient le plus à retirer de l’histoire !!!

Notre déduction est que la Genèse a été écrite par les anges déchus ou Serpents. Ou bien alors dans la Confrérie du Serpent, de la constellation du Serpent, il y a deux groupes les bons et les dissidents.

Les bons créent Adam et Eve par clonage, et les dissidents viennent expliquer aux clonés leur histoire.

Et comme les créateurs ne sont pas contents, ils jettent tout le monde sur la Terre…

Ils écartent les dissidents – les Néfîlîm – et les mettent sur la terre. Ils chassent Adam et Eve également pour leur apprendre à vivre et ils créent autour d’eux, les clonés, une histoire de peuple élu !!! Pourquoi dans ce cas les avoir chassés du paradis ?

Ensuite ils mettent Caïn avec les anges déchus sur la planète Arqâ.

Le crime de Caïn était abominable certes, mais pas au point de l’envoyer sur une planète de souffrance avec des démons.

Puis ils vont aider la descendance d’Adam et Eve au point de vivre avec eux…. Mettre les créés avec les dissidents, et venir donner un accompagnement au point de rester définitivement n’est pas concevable. Il y a un problème…

Pas convainquant cela ! Ce sont les créateurs du peuple hébreu. Ils sont extraterrestres, d’accord, mais ce ne sont pas les créateurs de l’Univers. Aucun créateur n’aurait un tel comportement. Alors pourquoi tous ces mystères ?

Peut-être parce que les autres créations sur Terre, ne sont pas de leurs faits.
Alors qui a créé les autres races ?

D’autres extraterrestres sans doute. Autant peut-être que de civilisations différentes sur la planète. Par conséquent nous sommes tous des descendants d’extraterrestres ! Et les anges déchus, les Serpents… viennent des sumériens, de la Confrérie du Serpent….

Voici cependant des propos troublants :

Dans le livre « les clefs secrètes d’Israël » L’auteur, le kabbaliste A.D Grad dit :

« Il y a un mystère d’Israël.
Il y a un mystère de la langue d’Israël.
Il y a un mystère du Livre d’Israël, le Livre des livres, écrit en hébreu.
…. Israël est l’invraisemblable conjugaison du réalisme et du miracle.

Religion, il est le monothéisme de chaire, la Synagogue mère de l’Église et de l’Islam »

Dans le chapitre « D’où vient Israël », il dit :
D’où viens-tu Israël ? Le psalmiste répond en ton nom :
« Je suis un étranger sur la terre »….

« C’est du septième ciel que vient la semence d’Israël »

…. Israël, d’où viens-tu ?
– D’ailleurs…

De partout, de n’importe quelle planète, de n’importe quelle galaxie, mais si peu de cette Terre….

D’où vient cette langue parfaite,….D’où viennent ces lettres nombres ?
….L’hébreu est une langue haminite.
… Car ailleurs, En Haut, dit le livre des mystères kabbalistiques, les anges parlent hébreu…

En Haut, mais où ?
Faut-il croire en un En Haut non mythique ?
Faut-il croire à l’existence d’une ou de plusieurs planètes habitées, habitées par des « anges », et qui parleraient la langue d’Elohim, et du premier homme…… ?

Bien sûr, il y a les troublantes affirmations bibliques sur « les fils des Elohims », qui virent que les filles d’Adam étaient belles et qu’ils choisirent pour femmes …

Bien sûr il y a la mention biblique des Nefîlim – les « tombés du ciel » – qui parurent sur la Terre à cette époque et aussi depuis (« et même après cela » dit l’Ecriture)…

Les géants avaient trois noms : NEFILIM (tombés), ANAQUIM (« Géants » proprement dits), et REFAIM (« Guérisseurs »).
Ils portaient le premier nom (Nephilim) lorsqu’ils furent jetés de ciel et qu’ils s’unirent aux filles des hommes.

Bien sûr, il y a le verset du psalmiste :
« Vous êtes des Elohim, tous des fils du Très Haut »

Puis le verset de Jérémie :
« Vous leur parlerez ainsi : Les dieux qui n’ont créé ni le ciel ni la Terre disparaîtront de la Terre et de dessous ces cieux »

L’original en chaldéen dit :

« Les Elâhayâ (Elohim) qui n’ont créé ni dî-Chemayâ (le Ciel) we’Arqâ (et Arqâ) seront exterminés de Area (Terre)… Cela » (L’écriture ajoute : Cela : le bannissement).

… ARQÂ est le nom chaldéen d’une AUTRE TERRE.

… car Arqâ existe. Une planète habitée (voir le Zohar).
….Après avoir été chassé de la Terre, Caïn descendit à Arqâ, où il engendra.

Caïn se trouva soudain sur Arqâ, sans savoir par qui il avait été transporté »…..dans le pays de Nôd « …, …..Nôd signifie « souffrance »
Selon le Zohar, c’est à l’époque une « terre de guerre »…..Ces deux chefs…… Afrira et Qastimon, c’est d’eux que descendaient les « anges pervertis »
…. « Vu de l’Arqâ, la disposition des constellations est différente de celle que nous apercevons de notre Terre.
Les saisons des semailles et des récoltes y sont également différentes des nôtres. Elles ne s’y renouvellent qu’au bout d’un nombre considérable d’années et de siècles.

Par les mots « seront exterminés », l’Écriture entend que les deux chefs n’auraient aucun pouvoir sur les habitants de notre Terre, qu’ils ne pourront plus parcourir les régions placées sous nos cieux, C’est à dire les régions d’où la disposition des constellations paraît exactement telle que nous la voyons de notre Terre…  » ……….Page 40

  • « Jacob était en liaison permanente avec les messagers célestes ;
  • Que ceux-ci n’étaient pas obligés de demeurer sur Terre pour mener à bien leurs actions…..
  • Qu’à la mort de Jacob et de ses enfants, la descente définitive des « anges » semble obligatoire, puisqu’ils ne partent plus »

Nos rabbis nous rapportent en effet la tradition suivante :

 » Lors de la descente des légions célestes en Égypte, les anges sacrés préposés aux tribus, et portant les mêmes figures que les tribus d’ici-bas, descendirent également et habitèrent ensemble avec les tribus en exil…… » FIN de CITATION.

Commentaire

Il apparaît indéniable à la lecture de ce livre que les hébreux sont bien d’origine extraterrestre par les Élohim, et même que ces derniers sont restés sur Terre après Jacob.

Jacob est aussi un extraterrestre (seul le lit de Jacob fut intact, et c’est pourquoi il a donné naissance aux douze tribus).

Il y a bien eu, au niveau de ces extraterrestres, une dissension et une évacuation des Néfîlîm qui ont été jetés sur Terre. Voir plus haut : Bien sûr il y a la mention biblique des Néfîlim – les tombés du ciel – qui parurent sur la Terre à cette époque et aussi depuis (« et même après cela » dit l’Ecriture)…

Ce qui prouve, que les Néfîlîm sont toujours sur Terre.

Il y a eu aussi Caïn et la planète Arqâ, avec les deux chefs, Afrira et Qastimon dont descendent les anges déchus.

Une question se pose, pourquoi avoir mis le peuple élu sur une planète avec les Néfîlîm ?
Et si Afrira et Qastimon ont une descendance d’anges déchus, qui étaient-ils avant ? Quels étaient leurs fonctions et leur rôle ? Pour avoir une descendance il faut avoir créé ! Pouvaient-ils avoir des enfants, ou bien créer à partir de l’ADN ?

Quel est leur rôle maintenant ? Est-ce les forces noires ?

Nous notons également que Rabbi Yossé, dans le livre des clefs d’Israël : « un témoin prestigieux et peu suspect a eu autrefois un entretien en hébreu avec un habitant d’Arqâ ».

Transcription :

« Ils (Rabbi Yossé et Rabbi Hiyâ) allèrent donc s’asseoir devant la fissure d’un rocher d’où ils virent sortir un homme. Les voyageurs furent saisis d’étonnement.

Rabbi Yossé dit : – Qui es-tu ?, Celui-ci répondit : Je suis un des habitants d’Arqâ.

Rabbi Yossé lui demanda : Y a-t-il des hommes sur Arqâ ?

L’autre répondit : – Oui, les habitants d’Arqâ sèment et moissonnent. Mais la plupart d’entre eux ont des visages différents du mien. Je suis sorti de ce rocher quand je vous ai aperçus, pour savoir de vous le nom de la terre sur laquelle vous habitez.

Rabbi Yossé lui répondit : Le nom de la terre est Érets (Terre en Hébreu), parce que c’est ici sur notre terre que réside la vie, ainsi qu’il est écrit : « La terre (Érets) d’où le pain naît. » Le pain ne naît que de notre terre, mais d’aucune autre.

Aussitôt que Rabbi Yossé eut cessé de parler l’habitant d’Arqâ disparut dans la fissure du rocher.

Dans le début de Zohar, se trouve aussi des passages sur Arqâ.

Il est dit aussi :

« Arqâ est formée de deux parties, dont l’une est constamment inondée de lumière, et l’autre toujours plongée dans les ténèbres. Il y a là deux chefs, dont l’un règne sur la partie éclairée, et l’autre sur la partie de lumière. Ces deux chefs étaient constamment en guerre l’un contre l’autre »

Cette planète ressemble à la lune, ou à un satellite d’une planète… Mais pour passer par une fente dans un rocher, cela ressemble à un monde parallèle ou souterrain !

Site source : http://lesmessagersdutemps.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email