FlÕt*Fil de l’Ave Mãrrya en ce NOuveau Monde

Cher enfant divin, dans ce message : « Parlons de toi, cher enfant ». Tu aimerais bien savoir pourquoi je m’intéresse à toi ! En cet instant, ces mots résonnent en toi ! Je me suis toujours intéressé à ce que tu deviens. Depuis que tu es cet être humain, tu as oublié en grande partie ce que tu représentes. Tu vis dans ce monde selon ta propre perception, tu t’identifies à ta propre personne et selon l’appréciation de celle-ci, tu reflètes une image que ce monde perçoit. Ainsi tu vois en chacun une image et selon ta réflexion, ta pensée, tu l’approuves ou désapprouves. En gros tu aimes ou tu n’aimes pas.

Toute ta vie, tu as joué ce rôle avec quiconque, tu es d’accord ou en désaccord. Cela fait naître en toi, toutes sortes d’émotions heureuses ou malheureuses. Ton corps absorbe tout et cela augmente ton stress envers la vie. Tes choix sont déterminés par ta conduite et selon celle-ci, tu en retires une satisfaction ou une déception. Ta vie est une suite d’épisodes contenant des hauts et des bas. Depuis ton origine en ce monde, des vies et des vies à interpréter dans cette forme humaine différentes personnalités, toujours en train de choisir ce qui est bien ou pas, quel que soit le titre, le métier, en étant homme ou femme, à définir tes propres ambitions et être en mesure de répondre à tes attentes.

Tu reviens à nouveau, interprétant un autre rôle, pour être en mesure de pouvoir dépasser ces limites. Cher enfant divin qui doute de sa divinité et qui laisse sa personnalité humaine lui dicter ce qu’il doit faire. Je te le dis, continue dans cette voie et tu te seras toi-même condamné à vivre cette réalité encore pour un long cycle jusqu’à ce que tu comprennes ton lien avec ce monde. Je te le dis, tout est une question de perceptions, savoir percevoir la vraie réalité et non celle que tu as créée avec tes propres désirs, ambitions et autres. À chaque instant tu perçois ce monde dans lequel tu évolues, on parle bien d’évolution. Prends conscience de tes mots, de tes actions, de tes gestes, de tes paroles, de ta conduite car tout ce que tu fais a une répercussion sur ta vie, ton être absorbe tout. Tout ce que tu émanes, vibres et irradies, tu en reçois le retour, la manifestation, la résultante de ta conduite, la justice divine. Dans ce sens, ce que tu fais, te sera retourné.

Pourtant tu n’as pas toujours une conduite répressive, abusive, parfois tu sais avoir de la compassion et être très aimable, en d’autres occasions tu donnerais la lune… ce qu’il faut en déduire c’est que tu as une conduite en dualité, tu vis une confusion interne et cela se répercute dans ta vie. Je sais, tu vas me dire que ce n’est pas facile, tu es ancré en ce monde, ta difficulté est de se détacher de cette réalité. Tu sais, cher enfant divin, tu dois apprendre à t’unir à ce monde, mais en même temps apprendre à te détacher de tes perceptions, de tes croyances, de ta personnalité, de ces attaches qui font de toi, un être distinct qui choisit ce qui est bon pour lui et pour le reste il n’a que du mépris. Je ne te demande pas de bannir ce monde, mais de l’aimer, comme tu dois apprendre à t’aimer.

Tu as une perception de toi, tu as certaines parties que tu aimes et d’autres non, tu fais la même chose avec ce monde. L’important est de savoir que tu n’es pas ce corps, il te sert de véhicule pour faire l’apprentissage (apprenti sage) de qui tu es et pour appliquer ton pouvoir de création. Tu es cette présence divine qui habite ce corps, ce temple, ce réceptacle de lumière. Tu peux faire de ton corps une pyramide de lumière, de perfection, ayant la force et l’énergie divine, un corps en parfaite santé, goûtant au plaisir de la vie par tous tes sens et au-delà de ceux-ci ou tu peux faire de ce corps une épave, faible en énergie, fragile face à la maladie, sans résistance et autres.

Je ne te demande pas de me croire, je te demande de faire l’expérience de changer ta perception et de reconnaître le lien qui t’unit à la création. Regarde-toi en cet instant, par exemple, je te nomme président de ce monde, tu as toute liberté d’agir, mais d’après ce que tu connais de toi, es-tu en mesure d’apporter la paix en ce monde pour que chacun puisse vivre dans l’harmonie? Si en cet instant je regarde la manière avec laquelle tu réagis à cette réalité, à toi et à tous ceux qui t’entourent, à tes réflexions par rapport au reste du monde, sois honnête, tu ne ferais pas mieux que ceux qui dirigent ce monde. La raison en est bien simple: c’est que c’est ta raison et ta personnalité qui te dictent que faire et c’est de cette manière que tu comprends ce monde.

Ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas recevoir, la vie est comme un ruban d’enregistrement, tout y est inscrit! Tôt ou tard la vie te retourne ce que tu as semé. J’aimerai qu’en cet instant tu ne sois plus dans ton corps mais que tu te retrouves dans le vide. Ainsi tu t’apercevrais que ce vide comprend toutes les autres présences qui habitent un corps humain. Tu vois, il y a un TOUT qui comprend tout ce qui est en dehors de la matière manifestée, ce que j’entends par là c’est ce qui est imperceptible à tes yeux humains. Tous ces esprits se retrouvent concentrés dans un même endroit, quelle que soit la manifestation de vie, tout se retrouve dans ce vide. Selon ta vibration, tu te retrouves dans un endroit qui convient à ta fréquence; dans ce vide tu entends, tu perçois d’autres pensées qui proviennent de cet endroit contenant des vibrations similaires aux tiennes. Ce que je veux, c’est te faire prendre conscience que lorsque tu dors, ton esprit voyage dans ces endroits et selon ta perception, tu vis d’autres réalités; à ton réveil, tu n’en gardes qu’une infime partie ou parfois tu ne t’en rappelles pas. Tu sais que chacun perçoit selon son niveau de conscience et a l’opportunité de progresser dans son évolution.

Je viens de parler de vibration, comme tu vois, selon ta progression, tu avoisines des fréquences similaires aux tiennes. Lorsque tu fais la demande d’avoir de l’aide par les anges, archanges, maîtres ascensionnés, ceux-ci se manifestent et te délivrent une connaissance, un message pour t’aider dans ton évolution. Plus tu es conscient dans ces états de rêves ou de ces sorties hors du corps, plus tu es cet esprit qui devient conscient de plus en plus de ce qu’il est. Tu es en mesure d’apprendre sur une autre fréquence.

Revenons à ce monde et à cette dualité, prends conscience que nous sommes ce vide et que nous fusionnons à celui-ci. En ce monde, ta conduite doit refléter cette appartenance divine, seul l’amour te permet cette unification. Tu sais, en cet instant, tu es en train d’analyser ces mots, au lieu d’aller au-delà de ceux-ci et de ressentir ce qui a de l’importance dans ce message. Permettre à ton soi d’être en parfaite harmonie, comprendre ton « je » en ce monde pour être le « suis », dans le sens d’être fusionné à ce vide qui contient tout. Moi, PÈRE/MÈRE je suis ce vide, la force d’amour, je suis lumière manifestée en la matière et en d’autres réalités qui vibrent à une autre fréquence. Le « je » est cette forme humaine, cette personnalité, cet Ego qui doit comprendre son lien avec le « suis ». Tout ce qui est en dehors de ta forme, tout ce qui compose la vie, est relié à toi, de la même façon que tu es relié à ce vide hors de ton corps. Assemble ton »JE » au »SUIS » pour être en mesure d’être cette unité divine à mon image et juste te laisser emporter par le flot d’amour, cet océan d’amour infini, dont tu es le centre.

Chacun de mes enfants divins est le centre de la création, comme il n’y a pas de centre car tout est infini, dans ta forme humaine, dans ton esprit, dans ton âme de lumière, tu es ce centre où tout gravite autour de toi. Il n’y a pas de plus haut ou de plus bas, parce que où que tu sois, tu es ce centre, seule la relation d’amour te permet d’être unifié, fusionné pour ne former qu’un. C’est ainsi que tu dois aborder ce monde, ta création. Pourquoi vis-tu la déception, la tristesse, l’impuissance pour aider ceux et celles qui te tiennent à coeur ? Alors là tout vient de ta perception, il n’y a jamais eu de coupure, tu as toujours été fusionné à ce vide, à la source divine. Quand tu regardes les personnes qui te tiennent à coeur et que tu t’aperçois de ton impuissance à les aider, c’est un reflet de ta propre impuissance. Tu as ce pouvoir de les aimer, de les aider en étant en parfaite harmonie, le fait qu’ils vivent de la souffrance et autres ne sont que le fruit de leurs croyances. C’est à toi de les aider à se détacher de leurs croyances, de leur donner des outils pour qu’ils prennent conscience que ce sont eux les créateurs de leurs souffrances, ils en sont les artisans.

Sans rien imposer, tu es conscient du lien qui t’unit à toute la création et à cette conception que tu as été créé à mon image. L’amour est en tout, il suffit de t’aimer et d’aimer cet amour inconditionnel. Au lieu de percevoir ce qui sonne vrai ou faux, en agissant ainsi tu es toi-même condamné à interpréter ce rôle de vérificateur en attendant d’appliquer ton verdict. Je te le dis, ce n’est pas la bonne voie à suivre, si tu ne marches pas dans mes pas c’est que tu marches dans tes propres pas, laissé à ta propre analyse, à tes croyances et autres.

N’aie pas peur de changer ta route pour emprunter celle de la lumière, celle de l’unité, ne sois plus le »JE » mais le »JE SUIS » qui comprend que son rôle en ce monde est d’apporter la lumière. Tout manque d’amour envers la VIE revient à dire ton manque d’amour envers toi. Je suis ce que tu es, tu es ce que je suis. En marchant dans la lumière, chaque pas est baigné de cet amour divin et miséricordieux, tu sais maintenant que chaque être humain est en évolution pour connaître sa véritable nature divine, peu importe la vibration émise, tu es au dessus de cette fréquence. Tu accueilles et acceptes celle-ci dans ton coeur sans être perturbé, ainsi tu es en mesure d’apporter cette aide divine. En étant JE SUIS, par ton verbe, la méditation, la prière, tu élèves et guéris tout. Il est plus facile d’être accueilli par tes frères et soeurs si tu es dans le coeur, sans faire aucune distinction, sans attente, en appliquant cet amour inconditionnel. Ainsi ils ne se sentent pas menacés, ils t’ouvriront leur coeur, à toi d’apporter la lumière appropriée qui aidera chacun d’eux à retrouver sa propre lumière.

Quand tu as du mépris pour quelqu’un, c’est à moi, PÈRE/MÈRE que tu méprises, permets à cet être divin d’être reconnu par ton amour et tu seras reconnu. Ainsi soit-il!

N’oublie pas, cher enfant divin, de lire les messages précédant notre discussion entre toi et moi.
Gratitude, Magie et Namasté
FlÕt*Fil de l’Ave Mãrrya en ce NOuveau Monde

L’ARC-EN-CIEL DE LUMIÈRE de la Nouvelle Conscience Divine – Terre Nouvelle. Si tu crois être l’ombre de toi-même, je peux, si tu veux, t’aider à reconnaître cette lumière. Elle brille de 1000 feux. Permets à ton Verbe de se réveiller et divulgue cette grande Vérité absolue. Nous sommes tous frères et sœurs dans ce grand UniVers du Père et de la Mère Divine.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email