FlÕt*Fil de l’Ave Mãrrya en ce NOuveau Monde

Cher enfant divin, dans ce message : »Parlons du fleuve de la vie », ces mots résonnent en toi mais il y a cette interrogation à propos du fleuve de la vie. En cet instant la mer (mère de vie) déverse sa lumière en ce monde dans toute la création. La vie se manifeste sous différentes formes et suit son évolution, dépassant ses limites, pour explorer une autre avenue. Quelle que soit l’origine de l’homme, celui-ci a évolué, son intelligence lui permet d’être conscient de ses limites et de toujours vouloir aller plus loin dans sa recherche sur son origine.

L’homme, durant toute sa vie, est comme un fleuve apportant sa propre lumière à ce monde, durant son parcours, il reçoit lui aussi la lumière des autres hommes sur son chemin de vie. Selon sa perception de ce qu’il pense être, (la vie ne fait que lui refléter ses moindres désirs), inconscient de son pouvoir de création, toute sa vie sera à l’image des ses idéaux, le fait qu’il partage sa lumière, sa perception de ce monde avec le reste de l’humanité, il est donc confronté aux autres hommes, fleuves de vie. La force créatrice, l’intelligence divine agit selon la perception de chacune des espèces vivantes. Ainsi, l’espèce habitée par l’intelligence évolue selon l’apprentissage qu’il reçoit dans un habitat quelconque, poussant ses limites à aller toujours plus loin.

L’homme n’y échappe pas, il passe des vies et des vies à comprendre le lien qui l’unit à la création à cette intelligence divine, il essaie par tous les moyens d’être en parfaite harmonie avec tous ces règnes de vie. Depuis son origine en ce monde, il s’est familiarisé avec son habitat en créant ses propres lois, ses propres croyances et autres. L’homme arrive à un point de non retour, il fonce tout droit vers un mur. Durant tout ce temps à devenir ce fleuve de vie, il a juste réussi à s’auto-détruire avec ses propres réalisations. Pourquoi en est-il ainsi ? parce que l’homme n’est pas parvenu à vaincre sa dualité, il n’a pas réussi à vivre l’unité en tout.

La raison est bien simple : l’être humain est trop borné, il n’obéit qu’à sa propre volonté, il a passé toutes ces vies à se contredire, à vivre cette dualité entre races et cultures, cherchant la vérité, cette lumière qui lui aurait permis cette unification. Il y a trop de faux Dieux, tous se battant pour leur propre vérité. Chaque fleuve de vie, uni à cette force créatrice, a voulu imposer sa vérité. Ce monde aurait pu avoir un autre portrait que celui-ci mais qu’importe, il aurait été encore sous l’emprise de la dualité.

Il n’est pas trop tard pour être conscient qu’en cet instant, par ta contribution, tu peux aider à changer ce monde, c’est sûr que lorsque tu fais ce pas en se sens, ta vie se trouve transformée et cela se répercute sur le monde que tu côtoies et de cette façon le monde change. Moi, PÈRE/MÈRE, je suis cette force créatrice qui permet à la vie d’évoluer et de dépasser ses limites. Prends conscience que la force de vie qui est en toi est ta véritable nature divine, d’ailleurs, ce qui est en train de se produire c’est que tu es conscient que ce monde se dirige tout droit vers sa perte, et en même temps cela te permet d’aller plus loin dans ton investigation sur ton origine, sur ta véritable identité.

Imagine! tu es en train de percevoir une autre réalité, tu décides de quitter ce monde pour un autre monde. Le plus extraordinaire c’est que tu le fais dans ce corps de chair, dans cette forme humaine. Le fait de ne plus croire en ce monde et de lâcher prise, ton attention est dirigée vers un autre aspect de toi car La lumière que tu perçois t’apporte la vérité, te permets de trouver cette unification et de ne plus vivre la dualité et la confusion que celle-ci engendre. Tout d’un coup, tu sais que tu as fait le bon choix en délaissant ce monde, en ne nourrissant plus la dualité par une personnalité devenue névrosée par toute cette confusion générée par l’humanité. Tu es ce fleuve de vie, c’est par ton émanation que tu vas aider ce monde à franchir une nouvelle étape, un nouveau pas vers ce nouveau monde.

Le fait de t’abandonner, de faire ce saut dans l’inconnu, tout ce qui t’identifiait à ce monde n’existe plus parce que ayant joué ce rôle trop longtemps, tu as fini par ne plus y croire. Il ne te restait qu’une solution, celle de lâcher prise pour tout et à ce moment-là, tu as enfin compris le lien qui t’unissait à tout, cette force créatrice muée par l’intelligence divine. Tu sais que tu fais partie de cette source divine et rien ne serait possible ni évoluerait si celle-ci n’existait pas. Issu de la source divine, tu réalises que par l’amour divin et l’unité, il t’est permis d’être en parfaite harmonie, en parfaite unification, plus rien ne vient perturber ta perception car tu sais qu’en toi, tu détiens la vérité. En plus de réaliser cette vérité, tu la vis au quotidien, ton regard n’est plus le même, il y a transformation dans toutes tes cellules car elles répondent à cette lumière de l’unité et d’amour divin et inconditionnel.

Tu as cette partie de toi qui se bat pour reprendre sa place et cette nouvelle partie qui, par sa lumière, te permet de goûter à l’unité et à l’amour en tout. Tu perçois que toutes tes souffrances viennent de cette identification à ce monde, à cette dualité, à ces croyances, à ces faux Dieux. L’origine de toutes tes souffrances, blessures ou autres prend naissance dans la dualité, cette confusion. La cause initiale de toutes ces relations qui ont mal tourné est le manque d’amour et d’unité, toutes ces différences n’ont fait que grandir cette confusion en ton esprit, atteignant ton âme. Tu es ce fleuve de vie, au lieu d’apporter ta propre confusion, il est temps d’apporter la vérité, la lumière qui unit tout dans l’amour divin et miséricordieux, tout en laissant chacun libre dans leur choix, sans rien imposer.

En te regardant, les personnes s’apercevront de ton irradiation, de ton émanation semblable à un fleuve apaisant déversant sa lumière en douceur, sans rien brusquer, avec un flot régulier de l’écoulement de celui-ci, tout se fait dans la joie, le bonheur, la compréhension, le coeur ouvert pour entendre toutes les autres émanations de fleuves de vie exprimées par autrui. Accueillant et acceptant la vie comme elle se présente selon l’humeur de celle-ci, qu’elle soit colérique ou pas, tout coule et est baigné dans l’amour inconditionnel, sans attente ni condition, c’est l’unification avec la source, sentir que tout est unifié à soi. Être juste dans ce coeur de la source divine pour être en mesure d’apporter cette lumière.

L’homme se transforme en réceptacle, en un temple d’amour, en un phare de lumière, uni à l’intelligence divine et à la force créatrice et par son verve créateur il émane en ce monde la lumière qui libère toute emprise de cette dualité bien ancrée dans chaque homme. Cher fleuve de vie, c’est de toi que je parle, cher enfant divin, au lieu de déverser ta confusion, ta dualité dans cette humanité, cette mer qui contient tous ces fleuves de vie, créant ainsi cette réalité, ce monde qui maintient le bien et le mal pour vivre cette confrontation sans fin. Tu peux choisir de déverser cet amour inconditionnel en tout, ne sois plus triste ou désolé par le choix de chacun, tu deviens l’exemple à suivre, c’est grâce à tes gestes et à tes actions que tu contamines fleuves de vie à suivre le même chemin divin, ce nouveau monde qui est enfin disponible et que tu perçois de tout ton être.

Cher enfant divin, que-dira-t’-on si un grand nombre de mes enfants, fleuves de vie, déverse leur amour divin et d’unification en cette humanité, en cette mer de dualité ? ce grand déversement aura comme répercussion d’élever cette fréquence, cette réalité et fera basculer celle-ci dans ce nouveau monde, cette nouvelle mer (mère) accueillant ses enfants dans l’unité et l’amour. Qui que tu sois, peu importe ton parcours, tu as le choix de renaître à nouveau, abandonne-toi à cette force créatrice, à la source divine qui t’a vu naître en celle-ci.

Tu es amour en tout car tout provient de la source et de son intelligence divine, tu es une étincelle de celle-ci, unis-la à ton esprit et ne permets plus à ces blessures de faire souffrir ton âme, parce que la dualité n’est qu’une conséquence de ton évolution. Tu sais maintenant dépasser cette limite en étant à nouveau cette véritable nature divine et en te contentant d’être amour divin et unité en tout, ainsi la vie reflétera ce qu’il y a dans ton fleuve de vie, cette vérité, à la vue de tous.

Bon, cher enfant divin, ne juge plus ton prochain, accueilles et accepte-le comme il se présente à toi, ouvre ton coeur, il sentira ton amour, fais lui sentir ta lumière, juste ton Aura aura un impact sur la sienne, prends le temps d’écouter sa souffrance, tu as tout en toi pour lui apporter la guérison. N’impose rien, laisse venir, la lumière fait son oeuvre. Si tu te sens perturbé cela veut dire qu’il y a une partie de toi qui demande aussi cet amour divin, elle appartient à cette personnalité humaine sous l’emprise de la dualité, élève-la dans l’amour et l’unité, elle n’a plus sa raison d’être car maintenant tu connais l’origine de ce mal-être. L’unité retrouvée en tout te procure ce bien-être constant, le mal-être n’existe plus ainsi que la dualité qu’il a engendrée. Va, cher fleuve de vie, il est temps de contribuer à changer ce monde, que l’amour divin et l’unité soient.

N’oublie pas, cher enfant divin, de lire les messages précédant notre discussion entre toi et moi.

Gratitude, Magie et Namasté
FlÕt*Fil de l’Ave Mãrrya en ce NOuveau Monde
L’ARC-EN-CIEL DE LUMIÈRE de la Nouvelle Conscience Divine – Terre Nouvelle.
Si tu crois être l’ombre de toi-même, je peux, si tu veux, t’aider à reconnaître cette lumière. Elle brille de 1000 feux. Permets à ton Verbe de se réveiller et divulgue cette grande Vérité absolue. Nous sommes tous frères et sœurs dans ce grand UniVers du Père et de la Mère Divine.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer le site: http://elisheanportesdutemps.terrenouvelle.ca

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2015/ Aux Portes du Temps



Print Friendly, PDF & Email