De Lina à sa maman Cathy/Hinri

Bonjour à tous,
Je continue de vous offrir des pages du 1er livre que m’a dicté ma fille Lina, de l’Au-delà, peu après sa mort.
Que la Lumière nous porte au-delà des souffrances !
Unis sur ce chemin
Cathy

Extrait

4. LE BAS-ASTRAL, SYNONYME DE L’ENFER

Le bas astral est un plan où les âmes, qui refusent l’amour, restent.

Malheureuses, elles se rattachent à la vie terrestre et n’acceptent pas de s’élever. Les êtres, qui leur montrent la porte de sortie, sont souvent découragés. Mais, avec la volonté et la patience, ils finissent par sauver quelques-unes de ces âmes perdues.

Vraie salle d’attente pour le bonheur, cette sphère est un endroit que ne connaissent pas les personnes qui ont des valeurs non intéressées par le matérialisme. Rares sont ceux qui ont vécu une vie basée sur l’amour, que les vrais sentiments ont enrichis, qui verront ce plan. Ne laissez pas votre cœur se fermer et vivez dans le plus bel univers, dont vous ne pouvez même pas imaginer la splendeur.

Les individus, qui préfèrent la vérité, comprendront très vite qu’ils peuvent accéder au plan du pardon. Ils quitteront sans regret cette tyrannie et suivront les anges de l’Au-delà.

Les autres ne feront pas les volontés de Dieu en choisissant de rester au même niveau. Ils erreront sans but, prisonniers de leurs vœux de ne pas prendre leur envol. Ces âmes veulent retourner sur terre, mais cela leur est impossible.

Il faut que vous priiez, pour que la personne qui est morte puisse éviter cet endroit. Avec l’amour des siens, elle arrivera mieux à faire son choix de s’élever vers la Lumière. Cela ne sera pas nécessaire pour les âmes qui ont vécu dans la tolérance.

Un vrai trésor se trouve à l’arrivée, pour tout le monde. Dieu aime tous ces enfants, comme au premier jour de notre naissance. Qu’importe l’existence que nous avons menée, Il continue à nous aimer. C’est à nous de vouloir aimer son Royaume. Il ne tient qu’à nous de ne pas voir les préférences dans le bas astral.

5. LES FEERIES DU TROISIEME AU CINQUIEME UNIVERS

Les troisième, quatrième et cinquième univers sont des sphères intermédiaires entre le bas astral et le sommet de la pyramide.

Ce sont des endroits merveilleux où les âmes continuent à grandir. La beauté est inexplicable par vos mots et leurs odeurs plus subtiles que vos meilleurs parfums. La fraîcheur de leurs lacs est douce comparée à l’eau de vos piscines et la chaleur de leurs soleils tiède à côté du vôtre. Les forêts et les prés verts sont plus jolies que toutes vos campagnes. Pour nous, l’émerveillement pour ces lieux est magique et perpétuel. Les descriptions sont difficiles à faire, parce qu’il n’y a rien de comparable sur terre.

Ce n’est pas le purgatoire que l’on vous a enseigné, c’est la promesse d’un vrai pardon que nous devons nous accorder nous-même. Nous sommes nos seuls juges, car Dieu aime et trouve que nous sommes plus à même de connaître nos fautes.

Les façons dont nous avons touché les personnes que nous avons côtoyées avant notre mort nous font ressentir les conséquences. Les souffrances que nous avons infligées aux autres nous sont présentées comme si elles nous étaient destinées. Ici, il n’est pas possible de tricher, car les carapaces ont disparu.

Les paroles blessantes qui sont sorties de notre bouche nous résonnent aux oreilles. Les méchancetés commises nous font du mal. C’est le pardon qui va faire limiter les retours de nos fautes passées. Et nous nous l’accordons nous-même après avoir suffisamment souffert de nos propres agissements. Il y a très peu de murs infranchissables auxquels nous sommes arrêtés. Si de tels problèmes arrivent, nous demandons de l’aide à nos guides, qui sont toujours là pour nous montrer ce qu’il faut faire.

Nous sommes libres d’avancer à notre rythme, mais nous voulons nous élever rapidement, car nous savons ce qui vaut la peine de progresser. Chaque plan est encore plus extraordinaire et lumineux. Nous fêtons continuellement nos sollicitudes. Nous sommes suivis par les guides qui nous ont été choisis par le Seigneur. Il s’agit le plus souvent de quelqu’un de notre famille qui est plus avancé que nous dans l’Au-delà. Cela peut être aussi un messager de Dieu que nous n’avions pas connu sur terre. De toute façon, la personne, qui nous enseignera comment avoir la maîtrise de nos sentiments, sera le meilleur des amis pour nous. Il faut simplement se laisser porter par l’amour.

Plus de troupeau dans lequel nous devons nous fondre. Ici, nous avons notre vraie personnalité. Les qualités font surface, tandis que les défauts s’effacent. Nous utilisons nos dons pour le bien de toute la communauté. Les missions proposées sont là pour nous valoriser en fonction de nos possibilités. La nuit n’intimide plus la lumière, parce qu’elle n’existe plus.

6. LES SIXIEMES ET SEPTIEME, SOMMET DE LA PYRAMIDE : LE NIRVANA

Quand nous sommes à ce niveau, les mots de votre vocabulaire sont trop limités pour décrire ce paradis. Il faudrait inventer un nouveau langage plus riche en superlatifs et en métaphores.

Tout est perfection et beauté. Nous vivons en parfaite harmonie, y compris tous les enfants, car ils viennent très vite à cet ultime éden. Les parents d’enfants décédés doivent comprendre que, malgré leur chagrin, leur peine est la seule ombre noire et vrai désespoir pour leur disparu.

Ici tout est amour, joie, rires, partage, mousson de vos sentiments, souvenirs de nos vies terrestres en ne retenant que les moments de bonheur, pouvoir de vous guider sur le chemin menant jusqu’à nous. Nos missions vont d’ailleurs souvent dans ce sens, parce que notre amour pour vous est total, magnifié et que nous voulons que vous unissiez votre joie à la nôtre.

Pour nous, la vie est un délice, car ici tout est merveilleux. Dieu est omniprésent et son paradis fait de nous de très universels messagers de l’Au-delà. Nous pouvons tout comprendre, de la vie sur terre aux mystères de la spiritualité.

Plus de fastidieux murs à franchir, nous vivons sans contrainte de quoi que ce soit. Nos missions nous plaisent énormément, parce qu’elles sont sorties de l’unification visant à faire la gloire de Dieu.

Sa parole est source de vie. Il vit non pas comme un souverain, mais comme un ami qui partage tout et qui nous aide à réussir nos objectifs. Les vérités qui unissent nos âmes sont logiques et très simples. Il s’agit de l’amour, de la joie et du partage.

Nous sommes proches de vous, en étant vraiment heureux. Vos souffrances sont nos uniques oublis de la vie que nous dégustons dans ce paradis. Nos Vraies Vies servent à vous protéger pour toute la durée de votre existence terrestre.

Unis, nous fêtons vos progrès. Unis, nous voulons votre bonheur. Unis, nous vous aimons. Unis, nous vivons.

7. LES TRISTESSES REMPLACEES PAR LES PROMESSES DE NOUS REUNIR DANS L’AU-DELA

Vivez votre vie pour la victoire de la Vraie Vie. Vous avez une très grande chance, car la mort vous a fait souffrir et vous a montré que vous avez trouvé votre guide. C’est à vous de le vouloir et de l’appeler.

Munissez-vous de sa capacité de faire un trou dans votre raison, afin de laisser rentrer dans votre cœur les rivières de l’amour. Souvenez-vous que l’amour peut tout, l’amour sait tout, l’amour nous porte là où sont les gens que nous avons aimés.

Votre guide vous protège en sachant que vous sortez du sommeil de la tristesse d’avoir perdu son visage. Les valeurs sont maintenues, plus transparentes et plus réelles que sur terre.

Les mots de la tristesse sont amers ; les mots de la mort sont liberté et paix. Nous avons fini les folles journées vides d’amour pour une vie remplie de tendresse. Trouvez votre raison de vivre dans les vérités que nous vous avons livrées, dans les promesses que nous vous faisons de nous retrouver très bientôt dans un monde meilleur.

Nous savons que votre peine est lourde et vous paraît insurmontable, mais nous vous demandons de vous décharger sur nous. Nous avons acquis de la force et nous pouvons vous libérer de vos souffrances. Nous sommes complètement disponibles pour vous aider à surmonter ce manque physique. A partir de maintenant, pensez à l’avenir.

Si vos prières sont sincères, vous pourrez nous voir dans les éléments de la Création, dans les papillons si aériens, dans les oiseaux légers comme le vent, dans les arcs-en-ciel lumineux, etc.

Croyez en nous et vos chemins mèneront à une merveilleuse vallée, où les enfants rient et jouent à la marelle ou à faire des cerfs-volants, en présence d’adultes qui eux se prélassent ou s’occupent des jardins de fleurs en voyant toutes les merveilles du paradis.

Source : https://www.facebook.com/ecoledelumiere/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email