Transmis par Régis Raphaël Violette

Voilà une grande question, pourquoi vivons-nous la dualité et séparation du reste de la création? Tout est une question de perception, il est normal pour l’être humain de vivre cette dualité et de se croire totalement séparé. Quelle en est la raison, qui donne cette illusion de dualité et de séparation. Si je vous disais qu’il n’y a aucune dualité, ni de séparation, que tout suit un ordre bien établi, la loi de la cause et effet. Il faut comprendre que toute action apporte son lot de réaction. Si je vous disais que tout est perfection, qu’il n’existe aucune imperfection. Comment est-ce possible ? Pourtant dans notre perception humaine, on est confronté à toutes sortes d’imperfections. Comme je le disais tout est une question de regard, de perception. On aura beau dire que ceci est imparfait, qu’importe la chose dans laquelle l’être humain trouve une imperfection quelconque. Comme il est conditionné à voir l’imperfection selon ce qu’il croit être parfait, cela est une question de goût, de croyance, de concept ou autres conditionnements. Demandons-nous si le concepteur de la vie voit l’imperfection dans sa création.

Est-ce que le créateur, Dieu, la présence éternelle voit en toute sa création de l’imperfection. Dieu, la présence éternelle ne fait que réagir à la loi cause et effet, une action débouche sur une réaction. Est-ce que Dieu, cette présence éternelle qui est avant toute création, a créé toute la création dans la perfection ? La réponse est oui, en fait tout est sa manifestation, qu’importe la réalité, tout est perfection. Ce que l’on considère comme étant imparfait, n’est que la cause d’un effet, d’une action quelconque. Déjà l’homme croît en un Dieu extérieur, en une force quelconque, mais cela ne lui vient pas à l’idée, qu’il est Dieu, la présence éternelle, qui est assujettie à cette loi cause et effet. En tant que présence éternelle se retrouvant dans la forme humaine, si l’être humain n’est pas conscient qu’il est cette présence éternelle, il est le seul responsable de la cause et effet, en créant une réalité illusoire. Vivant ainsi l’illusion de dualité et de séparation, pour la simple raison qu’il n’est pas conscient de sa vraie nature divine. Alors l’être humain est conditionné par les pensées, les croyances, les concepts, par tout ce qu’il croit être la vérité au détriment de ce qu’il considère comme étant des faussetés.

Quoi qu’il en soit, on se retrouve avec un monde où tous les êtres humains ont leurs propres vérités, conditionnements, croyances et autres enfermements. La conduite de chacun est dicté par ces conditionnements, enfermements. Est-ce qu’ils vivent l’illusion de dualité ou de séparation ? En fait, ils ne vivent que la cause et l’effet de leurs actions, de leurs pensées. Peut-on dire que cela est imperfection ?En réalité il n’y a aucune imperfection, ce que l’on considère comme tel c’est l’illusion créée par les actions. L’homme est victime de ses pensées, il en subit la cause et effet pour la simple raison qu’il n’est pas en harmonie avec lui-même et cela se répercute dans la réalité. Il suffit de voir, de réaliser pendant une journée tout ce qui a été dit, pensée et fait en tant qu’action. Et on se demande pourquoi, on vit toutes sortes d’émotions, toutes sortes de ressentis, l’être humain oubliant sa vraie nature divine se laissant dicter sa conduite sur des croyances, des histoires, des religions, des concepts ou autres. Il y avait ce dicton, tout ce qui est lancé par le haut redescend. Le fait de s’identifier en tant que forme humaine, on est confronté à notre miroir, l’effet de la cause.

Nous pensons et nous récoltons. Comme je le disais tout est perfection, tant et aussi longtemps que nous ne prenons pas connaissance de ce que nous sommes de toute éternité, nous recevons la lumière appropriée à notre prise de conscience. Celui et celle qui ne reconnaît pas son prochain et en toute chose, en tant que présence éternelle, Dieu, il subit l’effet de sa propre cause. Je ne vous le dirai jamais assez, il n’y a rien à juger, ni à condamner, ni de plus petit ou de plus grand, ou de moins ou plus éveillé, tout se trouve être la même présence éternelle, Dieu qui se manifeste dans toute sa création. Tant que l’être humain aura des croyances, des concepts, des religions, des conditionnements, des pensées qui ne font qu’alimenter l’illusion de dualité et de séparation, il récolte sa propre perfection. On se demande pourquoi certains vivent des actes incompréhensibles, pourquoi dans certaines familles cumulent les mêmes scénarios, les mêmes souffrances. Cela fait partie de la cause et effet, certains continueront à reproduire les mêmes schémas et d’autres apporteront de nouvelles perceptions.

Comme je le disais, il n’y a rien à juger, ni à condamner. Tout suit un ordre parfait et chaque être vivant, vit ce qu’il lui est destiné. Comprendre que nous sommes tous la même présence éternelle, conscient ou pas, cela n’a aucune importance, nous ne sommes pas la forme, ni son contenu, mais bien cette essence éternelle qui crée tout dans la perfection. Quoi qu’il en soit, tout est illusion, nous sommes cette présence éternelle, Dieu et cela avant toute création. Il est formidable de constater en tant que Dieu, présence éternelle, qui est dans cet ici et maintenant, observant que tout en est sa présence, que tout est lié, que tout est un. On réalise qu’il n’y a plus rien à juger, à critiquer car tout est perfection. Pouvons-nous dire que l’homme est victime, tout en étant son propre bourreau et sauveur ? En fait il est simplement la cause et effet de ses pensées, faits et gestes. Quand l’être humain réalise qu’il n’est pas le personnage, ni la forme, ni les pensées, ni les croyances et autres enfermements, il devient la lumière, la vérité, le chemin de la connaissance, il est la lumière de l’amour qui traverse, transcende et consume toute illusion par le feu sacré de l’amour. Il ne juge plus, tout est perfection, qu’importe ce que les autres présences peuvent vivre, c’est la cause et effet de leurs pensées. On réalise qu’en fait qu’il y a que la présence éternelle, Dieu et tout le reste est illusion, seul l’amour dénudé de tout concept, lèvent les voiles pour voir en tout temps, que tout est lumière.

Quelle que soit votre souffrance, mal-être ou autres maux, il n’est que la résultante de vos propres pensées. Tout est illusion, ce qui est réel est notre essence éternelle, Dieu, la présence éternelle, la lumière de l’amour. Notre vraie nature divine nous aime d’un amour incommensurable et en tout temps nous recevons la lumière appropriée, c’est ce qui crée notre réalité illusoire. Y a-t-il autre chose à ajouter ? Tout est illusion et à la fois perfection. Ne cherchez pas l’imperfection en qui ou en quoi que ce soit, elle n’est que votre propre miroir, tant et aussi longtemps que vous le percevez ainsi et cela quelle qu’en soit la réalité. En fait, il y a que la présence éternelle qui se révèle et se dévoile dans toute création.

Présence auteur
Régis Raphaël Violette
https://justeetre.blogspot.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email