WISDOM TEACHING avec David Wilcock

Bonjour, je suis David Wilcock et bienvenue pour un nouvel épisode de Enseignement de la SagesseJe suis heureux de vous retrouver.

Nous sommes déjà au 16 ème épisode. Le parcours a été riche. Vos questions vont déterminer ce dont on va parler. Il y a beaucoup de sujets à aborder. Les 15 premiers épisodes ont traité de choses fascinantes. On a affaire à la présence extraterrestre, et on commence à recoller les morceaux entre l’ADN énergétique, l’idée d’une intelligence galactique, ou universelle, qui programme l’existence de la vie, et son essor, car l’ADN semblerait être une onde quantique.

On voit également que l’évolution humaine sur Terre pourrait être une création galactique, et qu’on a toujours reçu la visite de personnes déifiées dans les traditions anciennes. On a trouvé des preuves archéologiques de leur présence, des peintures les représentant, des descriptions d’eux dans des textes sacrés, et des preuves anthropologiques : des squelettes et des crânes, soumis à des tests ADN, y compris des corps intacts de petits êtres, vus dans les épisodes précédents.

Si l’on rassemble toutes ces informations, on obtient une vaste mosaïque de connaissances. Elle comprend des sujets très intéressants, par exemple, des objets d’angoisse. Notre première question concerne en effet un sujet qui suscite généralement de l’angoisse. Plus précisément, nous allons parler d’exopolitique.

Voici notre première question :

« Salut David, j’adore l’émission. Je suis Justin de l’Ontario, au Canada. Ma question concerne l’exopolitique. Je t’ai vu en parler un peu sur le plateau de l’émission « Beyond Belief ». Pourrais-tu parler de nos éventuels traités gouvernementaux avec les extraterrestres, s’il y en a. Merci. »

Merci à toi. Le premier traité inquiétant concerne le bébé qui crie! (rires). Les traités gouvernement/extraterrestres. Beau sujet, comme toute l’exopolitique.

Est-ce déjà arrivé? Les épisodes précédents nous ont clairement montré que Fatima était un contact extraterrestre visiblement destine à empêcher le Portugal de rejoindre la guerre et d’y mettre fin. On a parlé de la bataille de Los Angeles, qui a dissuadé les Etats-Unis de s’impliquer dans la 2e Guerre mondiale, dans une certaine mesure. Puis on a vu le crash de Roswell. mais d’autres événements se sont produits. Ils font tous partie de ce grand éveil que nous traversons actuellement. On peut l’appeler l’activation de la glande pinéale, ou l’avènement de l’Âge d’or, ou même le basculement énergétique de notre époque.

Mais Eisenhower, en 1954, eut paraît-il, des rencontres avec des extraterrestres à la base aérienne de Holloman.

L’histoire officielle était qu’il avait besoin de soins dentaires. Il s’est ainsi retiré de la scène publique et, en 1954, les « bons » se sont pointés. On rencontrera tout à l’heure certains de ces extraterrestres « positifs » apparus dans les années 1950. Ce rendez-vous a bien eu lieu. Voici un titre du Daily Mail. On peut y lire qu’Eisenhower eut trois rendez-vous secrets avec des extraterrestres. On ne dit pas « aliens » c’est quasiment raciste.

Ca a été publié en février 2012 sur le Daily Mail : « L’ex-président a rencontré des extraterrestres à trois reprises à la base aérienne Holloman, Nouveau Mexique. Eisenhower et des agents du FBI en avaient pris l’initiative en envoyant des messages télépathiques. » C’est intéressant. On apprend que la télépathie a servi à organiser la rencontre. On reviendra sur cet historique tout à l’heure.

Cette histoire a fait couler beaucoup d’encre. On apprend notamment que des extraterrestres on bien rencontré Eisenhower. C’était organisé. Il s’agissait d’extraterrestres de type nordique : grands, apparemment blonds aux yeux bleus. Rien à voir avec ce que vous voyez là, bien sûr…!  (rires) Ils se sont dit prêts à aider. Prêts à intervenir pour aider l’humanité. mais ils demandaient un échange technologique par lequel nous répandrions davantage les principes spirituels. Ils ont vu que nos religions étaient très fragmentées. Or ils les avaient créées à la base. Ils n’ont jamais voulu ce fractionnement.

Comme je l’ai déjà évoqué, Jésus enseigna la réincarnation, l’un de ses plus grands enseignements secrets. Toutes les religions convergent bien plus si l’on regarde leurs points communs. Les différences manifestes sont simplement dues à des problèmes sémantiques de traduction, etc. Les points communs sont nombreux.

Selon Eisenhower, notre société n’était pas prête à rencontrer les extraterrestres. Il refusa leur proposition en disant : « Nous ne sommes pas prêts. Le peuple n’est pas prêt. Nous aurons des problèmes économiques, religieux, sociaux… » Dans la « Loi de Un » ils font référence à cet accord avorté.

Là, l’histoire devient plus sinistre, car d’autres extraterrestres malfaisants se sont pointés aux rendez-vous suivants. Ils ont proposé une chose que les bons extraterrestres ne pouvaient pas proposer car ils suivaient la Loi du libre-arbitre. Qu’on proposé les méchants? Quand ils sont entrés en jeu, et que le secret a commencé à étouffer l’affaire, arriva le Majestic 12. Le Majestic 12 est supposément représenté sur cette photo, qui serait une illustration historique de leur rencontre avec Eisenhower.

Le Majestic 12 aurait établi un traité avec les extraterrestres. Ces informations viennent du travail de Dan Burish. C’est là que le traité Tau IX aurait été conclu. Le premier traité Tau IX fut signé en 1958, quatre ans après les débarquements à Holloman.

Ces extraterrestres avaient droit à des enlèvements dans ce traité. Ils déclarèrent : « On prendra des gens. On mènera des tests sur eux. On prélèvera des échantillons ADN. » Ils expliquèrent au gouvernement que leur espèce s’éteignait et qu’ils avaient besoin de notre matériel génétique pour les aider à survivre.

Là, l’histoire devient bizarre. Car apparemment, ils sont nous dans le futur. C’est ce qu’ils disent au gouvernement : qu’ils avaient voyagé dans le temps et qu’ils venaient du futur. Visiblement de deux époque précises : dans 45 000 ans, et dans 52 000 ans. De ces époques, ils ont voyagé dans le passé et se sont matérialisés dans notre réalité, en demandant notre matériel génétique. Selon eux, il y aurait eu une catastrophe planétaire qui aurait éliminé la majorité de la vie humaine telle qu’on la connaît.

Bien sûr, ils l’ont situé en 2012. Rien ne s’est produit. Ils pourraient être sur une chronologie alternative qui a été modifiée par nos efforts depuis. Les choses auraient bien pu se dérouler ainsi. Mais ils existent encore sur une couche temporelle. Nous en parlerons bien plus dans d’autres épisodes.

Ils pourraient être sur une couche où il y a eu une catastrophe. Quoi qu’il en soit, selon leur histoire, ils étaient dans des bases souterraines qui leur ont permis de survivre lorsque cela s’est produit. Réfléchissez à qui serait sous terre en cas d’inversion des pôles de la Terre, par exemple : le nouvel ordre mondial, ou l’ancien, les Illuminati, ce genre d’initiés… La Cabale! Ces gens se présentent comme les descendants de la Cabale, mais dont le patrimoine génétique a rétréci. Donc leur matériel génétique se dégrade. Ils ne sont plus capables de bien se reproduire. Donc ils clonent, mais avec un patrimoine génétique réduit.

Donc ils disent : « Nous sommes vous dans le futur et nous avons besoin de votre aide, donc autorisez-nous ces enlèvements. Nous promettons de ne rien faire de mal. Nous voulons juste les emmener faire un tour. ils ne se rappelleront de rien. »

Dans l’accord, ils promettaient qu’une amnésie serait suscitée chez ceux qui montaient à bord des vaisseaux, que c’était un dispositif infaillible, que personne ne se rappellerait de rien. Le traité devait être renégocié tous les neuf ans.

« Tau » veut apparemment dire « dieu » dans leur langue. Ils vénèrent Tau en temps que divinité. Le chiffre neuf est aussi très important pour eux. C’est souvent en rapport avec la numérologie sacrée. Donc Tau IX et l’idée de renouvellement tous les neuf ans fait partie de leur système de croyances.

Ils ont quasiment dit à notre gouvernement : « On vous donne cette technologie. on vous donne plein de gadgets. Vous gardez tout cela secret, pas la peine de le révéler. Mais accordez-nous ce qu’on demande et aidez notre espèce dans le futur, qui est la vôtre. Nous vous laisserons tranquilles. »

Le Majestic 12 se dit : « C’est bien mieux que l’autre accord. Certes les enlèvements font un peu peur, mais en échange, on reçoit la technologie. On peut évoluer et développer ce monde secret qu’ils ont construit. » Donc ils acceptent.

Le traité entre en vigueur en 1958, et selon Dan Burish, ils fut renouvelé en 1967, 1976, 1985, 1994.

A nouveau, on peut appeler cela un traité secret, « gouvernemental » ne serait pas juste, car les cachotteries du gouvernement nous privent des principes de démocratie et de liberté. Nous n’avons pas notre mot à dire. Ce n’est pas un traité avec l’humanité, ni avec le gouvernement américain, mais avec le complexe militaro-industriel.

Je crois que Eisenhower avait commencé à le comprendre, d’où sa mise en garde de son discours sur l’état de l’Union. Il l’a dit ouvertement : Attention au complexe militaro-industriel. Revoyons d’ailleurs ce passage.

« Je viens avec un message de départ et d’adieu. Nous avons été obligés de créer une industrie d’armement permanente de grande échelle. Dans les assemblées du gouvernement, nous devons nous garder de toute influence injustifiée, sollicitée ou non, exercée par le complexe militaro-industriel. »

On voit qu’Eisensower était troublé. Il bégaie, il n’est pas vraiment présent. Mais il sait qu’il y a un problème, que le complexe militaro-industriel devient incontrôlable, ce qui aura des conséquences délétères pour l’humanité.

Le traité Tau IX le plus récent a commencé à être négocié en 2003. Mais les gens ont commencé à comprendre ce qui se passe. Le traité rencontre des difficultés et ne se conclut qu’en 2005. Donc, nous n’approchons pas encore de la prochaine réunion des neuf ans. (c’était dit en juillet 2013). Mais les enlèvement continuent. Il y a eu de nombreuses négociations car les extraterrestres étaient supposés donner au complexe militaro-industriel. Car ce n’est pas un « gouvernement » qui devait être élu et démocratique.

Le complexe militaro-industriel devait recevoir les noms et adresse des gens qui étaient contactés, dont on prenait le matériel génétique. Ils n’ont pas eu cette information. C’est perturbant.

Mais il y a d’autres témoignages notamment révélés à travers le Dr Steven Greer, selon lequel toutes ces histoires ne sont que fadaises. Que ces extraterrestres présumés sont en réalité créés par clonage, par une autre faction du Majestic 12. Ceux-ci joueraient conte eux-mêmes. Quiconque est hors de ce cercle supérieur fermé ignore que cette histoire de traité et d’enlèvements est un coup monté. Une arnaque. Ces gens-là adorent faire ça. Inventer des histoires. Ils aiment susciter la peur, ce qui laisse à penser que si la Cabale est vaincue, les enlèvements s’arrêteront.

Car les lanceurs d’alerte fiables disent tous que tout cela a été raconté à des gens d’un niveau, mais le mensonge diffère à chaque niveau. C’est à ceux du haut qu’appartiennent les petits-gris, qu’ils fabriquent par une technique de clonage avancée apprise des bons extraterrestres, en fouillant les soucoupes s’étant écrasées ici. C’est assez perturbant, et nous n’avons pas accès à toute l’information, mais il y a des preuves tangibles.

Je veux revenir sur certaines de ces preuves, dont on a pas encore parlé, mais qui peuvent nous éclairer. Les extraterrestres existent. On les voit dans la mythologie ancienne. On voit leurs dépouilles, leurs crânes. S’ils opèrent autour de la Terre, alors ils construiront des choses ailleurs que sur Terre. Voyons à présent ces preuves, c’est fascinant.

Joseph P. Skipper est un nom qui a été un peu oublié : quand les gens font des vidéos Youtube à ce sujet, ils glanent des informations ici et là, sans vraie recherche. Ils récupèrent des idées sans avoir la source. Sur le site marsanomalyresearch.com figurent des informations stupéfiantes qui ont été largement copiées ou volées, souvent sans en citer la source. C’est tragique. Je veux donc lui rendre le mérite qui lui est dû. Pour tous ceux qui utilisent ce matériel, rappelez-vous de Joseph P. Skipper et de Mars Anomaly Research. Chose intéressante : récemment, son site semblait être hors ligne. Il ne pouvait être trouvé. Mais il semblerait qu’il soit à nouveau fonctionnel au moment où nous enseignons ceci.

Il a trouvé une preuve sur un site officiel de la NASA. Il s’agit du satellite Clementine qui fut lancé pour graviter autour de la lune en 1994. Sur le chemin, il a pris de nombreuses photos.

Le site dit qu’il s’agissait du satellite « expérimental » visant à tester des capteurs légers et des composants avancés dans l’espace. La plupart des données recueillies figurent ici sous forme d’images fixes, d’animations et d’une carte de la lune. La mission était « co-financée par la Basilic Missile Defense Organization et la NASA. »

On commence à voir sur la carte de la lune, ces choses là. C’est une des découvertes de Joseph P. Skipper. On voit que le terrain autour de ce relief est plutôt normal. Mais le relief lui-même est énorme.

On dirait que la photo a été altérée par la NASA. Ce qui est incroyable, c’est qu’un pixel équivaut à 1 km. La latitude ici est de 68° et la longitude de 346°. On a l’impression que toute cette surface est estompée. Est-ce que cela veut dire qu’il y a là une tour de cette taille? Pas forcément. Une tour de cette taille serait vertigineuse. Il s’agit de plusieurs kilomètres.

C’est gigantesque. Mais il pourrait y avoir une série de bases ici qu’ils devaient effacer. Mais voilà : pendant des années, n’importe qui pouvait accéder à ce site, dans sa Version 1.5. Vous auriez pu le voir par vous-mêmes.

Voici un autre exemple. On voit une autre strie étrange. Tout a l’air normal sauf cette zone qui semble avoir été délibérément rendue floue. On voit quelque chose de similaire là… (à droite) et sur les lignes ici (plus haut à gauche), les flèches indiquent des stries étranges.

Les sceptiques répondront certainement que si l’on prend des photos de la lune, on aura forcément besoin de traiter les images et d’en assembler plusieurs de sources différentes. Cet effet de flou pourrai-tl être causé par ça? Peut-être.

Mais certaines personnes comme Dona Hare, disent qu’ils étaient chargés de brouiller des photographies de la lune. Ceci semble l’oeuvre d’un tel travail.

Voici un autre exemple très étrange. Cette chose fait la taille de Los Angeles. C’est gigantesque. Mais on voit tout ce flou ici, comme pour nous cacher quelque chose. La latitude est de 70° et la longitude de 137°

Encore un exemple, l’un des plus impressionnants. A-72° de latitude et -108° de longitude.

On dirait qu’un dôme gigantesque se cache ici. Pourquoi serait-il là?

Richard C. Hoagland parlait de ça. L’idée qu’on pouvait bâtir un dôme de cristal, ayant une atmosphère intérieure avec des plantes, des arbres et des rues où les gens pourraient circuler sans bonbonne d’oxygène. Ce dôme est énorme, plusieurs kilomètres de large. Ca pourrait être tout un enclos, une base où les gens vivraient aujourd’hui encore.

Des sources privilégiées ont rapporté avoir vu des photos des bases lunaires. Récemment l’une de ces sources m’a confié que la face cachée de la lune ressemblait à un parking. Si on envoyait un satellite graviter autour, on verrait tout un tas de choses. On se prépare à quelque chose. Cette révélation arrive.

Regardons maintenant la collection n°68 sur le site de Joseph Skipper. Il zoome à nouveau sur des objets lunaires. Regardez.

On voit ces deux tours géantes. Pourquoi brouiller l’image? Que nous cache-t-ils? Il y a d’autres zones de la lune pour lesquelles ils n’ont pas de données et où ils mettent des points noirs. Mais ici c’est clairement un flou volontaire. Il y en a un autre ici et une étrange petite ligne là (à droite).

Ce flou est très distinctement et singulièrement en forme de tour. Ces tours doivent être incroyablement grandes. mais elles pourraient aussi être des antennes, par exemple, ou une structure du genre pour stocker de l’information ou de l’énergie. On l’ignore, mais on sait qu’on a des antennes sur Terre. Il pourrait y avoir l’effet de pyramide dont j’ai déjà beaucoup parlé.

On voit donc deux de ces tours énormes à 64° de latitude et 265° de longitude.

Encore un autre exemple très curieux. On voit encore ce qui semble être des tours. C’est à 70° de latitude et 240° de longitude. Ici (en bas à gauche), une série de ces  tours.

Toutes cette région (plus haut) présente des lignes très marquées, comme si elles avaient été ajoutées à l’image pour recouvrir quelque chose entièrement. Autre fait curieux : il y a là une ligne droite jonchée de petites crêtes, suggérant la présence de quelque chose.

Il est possible, je répète, car je reconnais la légitimité des sceptiques, que tout ça ne soit qu’une série de photos prises à des moments différents, que l’albédo était mal mesuré, que les tons de gris étaient réglés différemment. mais on pourrait aussi penser qu’il y a quelque chose derrière. Ce n’est pas forcément une preuve tangible, comme certains le diront.

Voici une vue rapprochée des tours. Ca regorge de choses intéressantes.

Encore des tours ici. Une autre vue rapprochée.

Là encore ce qui ressemble à une série d’immeubles quand on regarde de près.

Richard C. Hoagland a aussi beaucoup parlé de l’image 4822 d’Apollo. Une histoire fascinante, car apparemment, un dossier du classeur, avec un même numéro, fut utilisé pour stocker plusieurs images. Ce n’est pas supposé arriver. Chaque numéro devrait correspondre à une image. Mais quand cela fut découvert, Hoagland et ses collègues ont envoyé plusieurs requêtes pour la même image et ils ont reçu différentes photos de la même scène. Donc quiconque était chargé aux archives, de ne sortir que les versions brouillées de 4822, ne travaillait sans doute plus là-bas, car certaines photos de 4822 étaient complètement noires. C’est d’ailleurs comme ça qu’on a compris le problème.

Il a donc demandé plus de photos de 4822. Certaines n’étaient pas toutes noires, et montaient ceci. Regardez ça.

On dirait vraiment une base authentique. Avec une piste d’atterrissage ici (tout en haut). Tout le monde veut une chambre avec fenêtre! A l’angle droit ici, toutes ces bandes qui pourraient être des couloirs avec des chambres de chaque coté, avec vue sur ces cours. Ceci était probablement recouvert de verre pour circuler et respirer normalement. Au milieu, ici, on dirait une tour géante.

Ensuite, Alex Cook, un collaborateur de Hoagland, s’est mis à envoyer d’autres demandes pour 4822 et a obtenu différentes photos. Visiblement, en survolant le paysage, les astronautes auraient pris plusieurs clichés pour pouvoir les animer et surtout obrenir une image stéréo pour ôter les détails 3D, comme si on les visionnait sur un View-Master. De la vraie 3D. Fascinant.

Cela montre qu’il y a quelque chose sur la lune autre que des pierres. Ca n’a jamais été évoqué comme il se doit sans les médias, je crois.

Voici un autre cliché trouvé par Richard où l’on voit une sorte d’antenne.

Bien sûr, Richard est tristement célèbre pour le « visage martien ». J’ai vu cette photo du dossier NASA 35A72. C’était au début des années 1980, et elle ressemble à ça.

C’est très atypique. On ne dirait pas un relief normal de la surface martienne. Bon sang, c’est un visage! Quand l’enquête s’est poursuivie, on trouvé des photos très haute résolution prises par la NASA de ceci.

On dirait une pyramide à 5 faces. On le voit ici, c’est pentagonal, et le visage est là, juste à coté. Il y a donc d’autres formations pyramidales dans cette zone. Ce qui est étrange, car cela suggérerait que Mars était occupée par une grande civilisation.

Pour clôturer cet épisode, allons voir Phobos, la lune la plus proche de Mars. Certaines recherches sur Phobos ont conclu qu’elle pourrait être creuse. Buzz Aldrin a parlé de ceci à la télévision. Sur C-SPAN, Aldrin parle d’un monolithe sur la surface.

Regardez ça : un objet ressort, et on voit clairement l’ombre derrière.

Voici une photo de Phobos, et cette flèche indique l’emplacement du monolithe. A l’intérieur d’un cratère.

C’est sombre là-dessus, mais en zoomant on voit ce petit point blanc. Il est dur à voir ici, mais on voit son ombre autour.

Et en zoomant encore, on voit ceci.

C’est énorme, assez pour nous impressionner si on était à coté. On voit bien l’ombre qu’il projette ici.

L’angle du monolithe est là.

Voici Buzz Aldrin sur C-SPAN décrivant cela.

Il dit que nous devrions organiser une mission pour aller sur Mars et chercher le monolithe pour comprendre pourquoi il est là et qui l’a construit.

La révélation commence. On avance. Il s’avère que l’on aperçoit d’autres objets sur le plateau martien dans la région de Phobos. Ici on voit des ombres. On dirait des tours.

Voila pour les informations fascinantes de cet épisode dans « Enseignements de la Sagesse », avec David Wilcock. Merci de votre fidélité.

https://www.gaia.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email