Copyright © 2007 L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: cette séance de transmission alignée a été publiée à l’origine sous le titre de The Law of One, Books I to V, par Don Elkins, James Allen McCarty et Carla L. Rueckert. La traduction de cette transcription vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent souvent, faites appel à votre sens de la discrimination et à votre sagacité pour évaluer ce texte. Ce qui vous y paraît véridique, acceptez-le; ce qui ne vous correspond pas, laissez-le de côté car, ni nous-mêmes ni aucun membre de la Confédération ne souhaitons/souhaitent qu’aucun de vous trébuche sur une pierre d’achoppement.
CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

La Loi Une, Livre V, Séance 26, Fragment 15

17 février 1981

Jim: Les informations qui suivent se rapportent elles aussi aux deux expériences de Carla avec du LSD. Nous avons été très soulagés qu’il n’y ait eu que deux expériences à l’avoir affectée elle, ainsi que nous-mêmes car, ainsi que vous le voyez, les effets débilitants augmentent rapidement avec chaque ingestion. Les séances du Livre Deux de La Loi Une ont dû être abrégées pour pouvoir conserver l’énergie vitale de l’instrument qui avait été pompée par le LSD.

Carla: Je peux seulement ajouter le fait que cette période de faiblesse s’est bien produite et, dès lors, la suggestion faite par Ra de ne pas mélanger drogues et channelling m’a paru être un conseil très sain que je n’ai plus jamais manqué de suivre.

Séance 26, 17 février 1981

Interlocuteur: L’instrument demande combien de temps vont durer les effets débilitants dont je fais l’expérience à cause du LSD; et que pouvons-nous faire pour augmenter le confort de l’instrument?

Ra: Je suis Ra. Premièrement, la période de faiblesse du complexe corporel est d’approximativement trois de vos cycles lunaires, la première ingestion déclenchant approximativement un de vos cycles lunaires; la seconde ayant un effet cumulatif ou de doublement.

La Loi Une, Livre II, Séance 27

21 février 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Pour cette séance j’ai pensé que nous pourrions commencer le Livre II de La Loi Une, qui se concentrera sur ce que nous considérons comme le seul aspect important de notre existence. Cela sera, je présume, une tâche beaucoup plus ardue que le Livre I.

Nous voulons nous focaliser sur des choses qui ne sont pas transitoires, et en tant que celui qui pose les questions, il m’arrivera sans doute de rencontrer des difficultés.

Quand je rencontrerai ces difficultés, il se peut que je retombe sur des questions éphémères simplement parce que je ne serai pas à même de formuler ce dont j’ai réellement besoin, et je vous demande de m’en excuser. Je ferai de mon mieux pour rester sur les rails et éliminer les choses sans valeur pour le livre si elles surviennent pendant que je pose des questions.

Ce que je dirai pour commencer, c’est ceci: dans cette densité, nous avons tendance à focaliser notre mental sur des conditions ou activités éphémères sans valeur ou utilité en tant qu’aide ou outil de croissance et de compréhension de l’essence véritable et non déformée de la création dont nous faisons partie intégrante.

Je vais essayer, en commençant au début de la création, d’établir un aperçu de nous-mêmes au sein de la création, arrivant ainsi à une perspective mieux informée de ce que nous considérons comme la réalité. J’espère que ceci nous permettra de participer plus efficacement au processus de l’évolution.

Je voudrais commencer par des définitions de mots que nous utilisons et que nous n’avons pas compris entièrement —et que ne pouvons probablement pas comprendre—, mais puisque les premiers mots que nous utilisons sont ‘infini intelligent’, je voudrais que vous définissiez chacun de ces mots et que vous donniez la définition de leur combinaison.

Ra: Je suis Ra. Vos vibrations de complexe mental indiquent une demande. Cependant, votre complexe vibrationnel sonore indique une préférence. Veuillez reformuler.

Interlocuteur: Voudriez-vous définir le mot ‘intelligent’ dans le contexte de ‘infini intelligent’?

Ra: Je suis Ra. Nous allons couvrir tout le spectre de cette question avant de définir comme demandé. Votre langage, qui utilise des complexes vibrationnels sonores ne peut, au mieux, qu’être une approximation de ce qui s’approche le plus d’une compréhension, si vous voulez, de la nature de la pensée consciente.

Les perceptions ne sont pas la même chose que des complexes vibratoires sonores, et l’essai de définition sera dès lors frustrant pour vous, bien que nous soyons heureux de vous aider dans les limites de vos complexes vibratoires sonores.

Définir ‘intelligent’ séparément de ‘infini’ est difficile, car ces deux complexes vibratoires équivalent à un seul concept. C’est comme essayer de diviser votre concept vibratoire sonore ‘foi’ en deux parties. Nous allons essayer de vous aider, cependant.

Interlocuteur: Il n’est pas nécessaire de le diviser. La définition de ‘infini intelligent’ est suffisante. Pourriez-vous définir cela s’il vous plaît?

Ra: Je suis Ra. Ceci est exponentiellement plus simple et moins déroutant. Il y a l’unité. Cette unité, c’est tout ce qu’il y a. Cette unité a un potentiel et une cinétique.

Le potentiel est l’infini intelligent. Puiser dans ce potentiel produit un travail. Ce travail a été appelé par nous ‘énergie intelligente’.

La nature de ce travail dépend de la distorsion particulière du libre arbitre qui, à son tour, est la nature d’une énergie intelligente particulière de focalisation cinétique du potentiel d’unité ou ce qui est tout.

Interlocuteur: Je voudrais m’étendre un peu sur le concept du travail. En physique newtonienne le concept de travail est le produit de la force par la distance. Je présume que le travail dont vous parlez est un terme beaucoup plus large qui inclut peut-être le travail dans la conscience. Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. Comme nous utilisons ce terme, il est universel dans son application.

L’ ‘Infini intelligent’ a un rythme ou un débit comme celui d’un cœur géant qui commence au soleil central, ainsi que vous pourriez penser ou concevoir cela, la présence du flux étant inéluctable comme une marée d’actualité [1] sans polarité, sans finitude; le vaste et silencieux tout pulsant vers l’extérieur, vers l’extérieur, se focalisant vers l’extérieur et vers l’intérieur jusqu’à ce que les focalisations soient achevées.

L’intelligence ou conscience des foyers a atteint un état où leur, dirons-nous, nature ou masse spirituelle les appelle vers l’intérieur, vers l’intérieur jusqu’à ce que tout soit amalgamé. Ceci est le rythme de la réalité comme vous en avez parlé.

Interlocuteur: Alors je pense que j’ai extrait ici un point important, en ce sens que dans l’infini intelligent nous avons un travail sans polarité, ou bien qu’une différence de potentiel ne doit pas nécessairement exister. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Il n’y a pas de différence, potentielle ou cinétique, dans l’unité.

Les rythmes de base de l’infini intelligent sont totalement sans distorsion d’aucune sorte.

Les rythmes sont revêtus de mystère, car ils sont l’être lui-même.

De cette unité sans distorsion, cependant, apparaît un potentiel en relation avec l’énergie intelligente.

De cette façon vous pouvez observer que le terme a en quelque sorte deux côtés:

  • une utilisation du terme étant celle de l’unité sans distorsion, étant sans aspect cinétique ou potentiel.
  • L’autre application de ce terme, que nous utilisons indistinctement faute d’autres termes, dans le sens de vaste potentiel canalisé en foci ou foyers d’énergie, que nous appelons énergie intelligente.

Interlocuteur: Comme je le comprends, la première distorsion de l’infini intelligent est la distorsion de ce que nous appelons le libre arbitre. Pouvez-vous me donner une définition de cette distorsion?

Ra: Je suis Ra. Dans cette distorsion de la Loi Une il est reconnu que le Créateur veut se connaître lui-même.

Interlocuteur: Alors ai-je raison de penser que le Créateur accorde pour ce savoir le concept de la totale liberté de choix dans les voies du savoir? Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. Cela est tout à fait exact.

Interlocuteur: Ceci étant alors la première distorsion de la Loi Une qui, je présume, est la Loi de l’Infini intelligent, toutes les autres distorsions qui sont l’expérience totale de la création en découlent. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est à la fois exact et inexact. Dans votre illusion toute expérience naît de la Loi du Libre Arbitre ou Voie de la Confusion.

Dans un autre sens, que nous apprenons, les expériences sont cette distorsion.

Interlocuteur: Je vais devoir réfléchir à cela et poser des questions à ce sujet au cours de la prochaine séance, et je vais donc à présent passer à ce que vous m’avez donné comme étant la deuxième distorsion de l’amour. Est-ce correct?

Ra: Je suis Ra. C’est correct.

Interlocuteur: J’aimerais que vous définissiez l’amour dans son sens de deuxième distorsion.

Ra: Je suis Ra. Ceci doit être défini sur fond d’infini intelligent ou unité ou Créateur unique, avec la distorsion primale du libre arbitre.

Le terme ‘amour’ peut alors être vu comme le foyer, le choix d’attaque, le type d’énergie d’un ordre, dirons-nous extrêmement élevé qui fait que l’énergie intelligente est formée à partir du potentiel de l’infini intelligent simplement de telle ou telle manière.

Ceci peut alors être vu comme un objet et non une activité par certains de vos peuples, le principe de ce foyer extrêmement fort d’énergie étant vénéré comme étant le Créateur au lieu de l’unité ou unicité dont émanent tous les amours.

Interlocuteur: Y a-t-il une manifestation d’amour que nous pourrions appeler vibration?

Ra: Je suis Ra. Une fois encore nous rencontrons des difficultés sémantiques. La vibration ou densité de l’amour ou de la compréhension n’est pas un terme utilisé dans le même sens que la deuxième distorsion : l’Amour;

la distorsion d’amour étant le grand activateur et co-Créateur primal de diverses créations utilisant l’infini intelligent, la vibration d’amour étant la densité dans laquelle ceux qui ont appris à exercer une activité appelée ‘aimer’ sans distorsion significative, recherchent alors les voies de la lumière ou sagesse.

Ainsi donc, dans un sens vibratoire l’amour vient à la lumière dans le sens de l’activité de l’unité dans son libre arbitre. L’amour utilise la lumière et a le pouvoir de diriger la lumière dans ses distorsions.

Ainsi, les complexes vibratoires récapitulent en ordre inverse la création dans son unité, ainsi montrant le rythme ou flux du grand pouls, si vous voulez utiliser cette analogie.

Interlocuteur: Je vais dire quelque chose que j’ai extrait de la physique de Dewey Larson, qui peut ou non être proche de ce que nous tentons d’expliquer.

Larson dit que tout est mouvement, ce que nous pouvons considérer comme vibration, et que cette vibration est une vibration pure et en aucune manière physique, en aucune forme ou densité, et que le premier produit de cette vibration est ce que nous appelons le photon ou particule lumineuse.

J’essaie de voir l’analogie entre cette solution physique et le concept d’amour et lumière. Est-ce que ceci est proche du concept de l’Amour créant la lumière?

Ra: Je suis Ra. Vous avez raison.

Interlocuteur: Alors je vais m’étendre un peu sur ce concept. Nous avons l’infinie vibration de l’Amour qui peut se produire, je suppose, à diverses fréquences.

Je présume qu’elle commence à une fréquence de base. Est-ce que cela a un sens?

Ra: Je suis Ra. Chaque Amour, ainsi que vous nommez les moteurs primaux, provient d’une fréquence, si vous voulez employer ce terme.

Cette fréquence est l’unité.

Nous la comparerions peut-être à une force plutôt qu’à une fréquence, cette force étant infinie, les qualités finies étant choisies par la nature particulière de ce mouvement primal.

Interlocuteur: Alors cette vibration qui est, faute d’une meilleure compréhension, pur mouvement, est de l’amour pur; ce n’est rien qui soit déjà condensé, dirons-nous, pour former un type quelconque de densité d’illusion.

Cet Amour crée ensuite, par ce processus de vibration un photon, comme nous l’appelons, qui est la particule de base de la lumière.

Ensuite ce photon, par vibrations additionnées et rotation, se condense peu à peu en particules des densités dont nous faisons l’expérience. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Ensuite, cette lumière qui forme les densités a ce que nous appelons de la couleur. Cette couleur est divisée en sept catégories. Pouvez-vous me dire s’il y a une raison ou une explication à ces catégories de couleurs?

Ra: Je suis Ra. Ce sera la dernière question complète de cette séance car cet instrument a une baisse d’énergie vitale. Nous allons répondre brièvement et ensuite vous pourrez questionner davantage lors de séances suivantes.

La nature des modèles vibratoires de votre univers dépend des configurations placées sur le matériau originel ou lumière par le foyer ou Amour utilisant sa propre énergie intelligente pour créer un certain patron d’illusions ou densités afin de satisfaire sa propre estimation intelligente d’une méthode pour connaître le soi.

C’est ainsi que les couleurs, comme vous les appelez, sont pures ou étroites ou nécessaires, comme il est possible de l’exprimer, selon la volonté de l’Amour.

Il y a encore d’autres informations que nous serons heureux de partager en répondant à vos questions. Cependant, nous ne voulons pas épuiser cet instrument. Une autre brève demande est-elle nécessaire avant que nous vous laissions?

Interlocuteur: La seule chose que j’aie besoin de savoir est si nous pouvons faire quelque chose pour augmenter le confort de l’instrument ou pour l’aider, elle ou ce contact.

Ra: Je suis Ra. Cet instrument se sent légèrement inconfortable. Peut-être qu’une configuration plus simple du corps serait appropriée étant donné la condition améliorée du complexe physique.

Je suis Ra. Vous êtes consciencieux dans vos entreprises. Nous serons avec vous. Nous vous laissons à présent dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Réjouissez-vous donc, dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

[1] Original : ‘beingness’ (NdT)

La Loi Une, Livre V, Séance 27, Fragment 16

21 février 1981

Jim: Juste avant que je ne me joigne à Don et Carla, vers la fin 1980, j’ai fait un voyage dans la région de Portland, en Oregon, pour aller travailler avec Paul Shockley et la Aquarian Church of Universal Service. L’expérience en elle-même a été heureuse, et elle a aussi fourni le catalyseur qui m’a fait revenir ensuite dans le Kentucky pour rejoindre L/L Research. Après deux mois dans l’ Orégon j’ai décidé de passer un week end en solitaire afin de réfléchir à une opportunité de gagner pas mal d’argent, qui m’avait été présentée par un membre de l’Eglise aquarienne. Après trente secondes de la première méditation du week end, le message très clair de retourner auprès de Don et Carla est apparu comme un éclair dans mon ciel intérieur. J’ai donc dit adieu à mes nouveaux amis et suis revenu à Louisville. Trois semaines plus tard le contact Ra a commencé, et quand Paul Shockley a été informé de la nature du contact il a demandé que deux questions soient posées de sa part au complexe mémoriel social Ra.

La réponse à la deuxième question est particulièrement intéressante pour nous, parce qu’elle semble suggérer le moyen par lequel certaines des pyramides d’Egypte ont été construites.

Carla: En 1986 nous avons été invités par Shockley à la “Conférence de l’Amitié” et j’ai enfin rencontré ce canal transmettant une source appelée ‘Prise de Conscience Cosmique’. C’était un canal très sincère et courageux, pur dans son désir de servir.

Je pense qu’il est malheureux que les questions posées à ce canal pendant un certain temps, aient altéré et gâché la qualité des informations reçues. Comme toujours dans un tel cas, ce qui était en cause, c’était une fascination pour des matières transitoires. Je pense que ce sont les questions posées à cet excellent canal qui ont fait baisser le niveau métaphysique de ces transmissions.

Séance 27, 21 février 1981

Interlocuteur: Jim s’est senti obligé de poser deux questions qui lui ont été demandées par Paul Shockley, et je vais les poser en premier lieu, au cas où vous pourriez y répondre avant que nous commencions.

Première question: Paul Shockley transmet actuellement la même source que celle dont Edgar Cayce était le canal, et il a reçu des informations disant qu’il a pris part au dessin et à la construction des pyramides égyptiennes. Pouvez-vous nous dire quel a été son rôle dans cette entreprise?

Ra: Je suis Ra. Cela a été dans votre continuum d’espace/temps pendant deux périodes et deux vies. La première d’une nature physique, travaillant avec des entités de la Confédération en ce que vous connaissez comme Atlantide, ceci étant il y a approximativement 13.000 de vos années.

Cette mémoire, dirons-nous, étant intégrée à l’inconscient du complexe mental/corps/esprit de cette entité à cause de son extrême désir de se souvenir du service de la guérison et de la polarisation possible par les mécanismes du cristal et du guérisseur chargé.

La seconde expérience étant approximativement 1.000 années plus tard, expérience pendant laquelle cette entité a préparé, en une certaine partie, la conscience du peuple que vous nommez maintenant Egypte, pour qu’il soit à même d’offrir l’appel qui a permis à ceux de notre complexe mémoriel social de marcher parmi vos peuples.

Au cours de cette expérience de vie cette entité a été de la nature d’un prêtre et enseignant, et elle est parvenue à se rappeler sous une forme de demi-distorsion les apprentissages/enseignements des expériences pyramidales atlantes.

C’est ainsi que cette entité est devenue un bâtisseur de la pensée archétypale de la Loi Une avec des distorsions vers la guérison, ce qui a aidé notre peuple à apporter cela dans une manifestation physique.

Interlocuteur: Seconde question: Paul a aussi reçu des informations selon lesquelles il y a eu d’autres êtres qui ont aidé à la construction des pyramides, mais qu’ils n’étaient pas entièrement matérialisés en troisième densité. Ils étaient matérialisés de la taille à la tête, mais non pas de la taille aux pieds. Est-ce que de telles entités ont existé et aidé à la construction des pyramides, et qui étaient-elles?

Ra: Je suis Ra. Considérez, si vous voulez, l’infini intelligent présent dans l’absorption de ‘viv-itude’[1] etd’ ‘êtr-itude’[2], ainsi qu’il se codifie en énergie intelligente, grâce aux impressions de pensées de ceux qui aident la pierre vivante à prendre une nouvelle forme d’ êtritude.

La libération et l’utilisation d’infini intelligent pendant une brève période absorbe peu à peu toutes les dimensions consécutives ou entrecroisées, offrant ainsi de brefs aperçus de ceux qui projettent leur pensée vers le matériau.

Ces êtres commençant donc à se matérialiser, mais ne restant pas visibles. Ces êtres étaient la manifestation visible d’une forme pensée ou de la troisième densité, de notre complexe mémoriel social puisque nous avons offert un contact à partir de notre infini intelligent avec l’infini intelligent de la pierre.

[1] Original : ‘Living-ness’ (NdT)

[2] Original : ‘Being-ness’ (NdT)

La Loi Une, Livre II, Séance 28

22 février 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Il se peut que je revienne un peu sur mes pas aujourd’hui, parce que je pense que nous sommes sans doute arrivés à la partie la plus importante de ce que nous sommes en train de faire, en essayant de rendre apparent que tout est un, comment cela provient d’un unique infini intelligent. C’est difficile, alors s’il vous plaît soyez indulgents pour mes erreurs quand je questionne.

Le concept que j’ai là, maintenant, du processus, en utilisant à la fois ce que vous m’avez dit et la matière de Dewey Larson ayant trait à la physique du processus, est que l’infini intelligent se dilate vers l’extérieur de tous les lieux, partout.

Il se dilate uniformément vers l’extérieur, comme la surface d’une bulle ou d’un ballon qui se dilate vers l’extérieur à partir de tous les points, partout. Il se dilate vers l’extérieur, à ce qui est appelé une vélocité d’unité ou vitesse de la lumière. C’est l’idée qu’avait Larson de la progression de ce qu’il a appelé l’espace/temps. Est-ce que ce concept est correct?

Ra: Je suis Ra. Ce concept est incorrect comme l’est tout concept de l’infini intelligent unique.

Ce concept est correct dans le contexte d’un Logos particulier, ou amour, ou Foyer de ce Créateur qui a choisi ses, allons-nous dire, lois naturelles et les moyens de les exprimer mathématiquement et autrement.

L’infini intelligent indifférencié, non polarisé, complet et entier, est le macrocosme de l’être revêtu de mystère. Nous sommes des messagers de la Loi Une.

L’Unité, à cette approximation de compréhension, ne peut être spécifiée par aucune physique, elle ne peut que devenir de l’infini intelligent activé ou potentialisé par le catalyseur du libre arbitre.

Ceci peut être difficile à accepter. Cependant, les compréhensions que nous avons à partager commencent et finissent dans le mystère.

Interlocuteur: Hier nous sommes arrivés à un point où nous avons considéré les couleurs de la lumière.

Vous avez dit :«La nature des modèles vibratoires de votre univers dépend des configurations placées sur le matériau originel ou lumière, par le foyer d’Amour utilisant sa propre énergie intelligente pour créer un certain patron d’illusions ou de densités afin de satisfaire sa propre estimation intelligente d’une méthode pour se connaître lui-même».

Ensuite vous avez dit qu’il y avait encore de la matière que vous seriez heureux de partager, mais nous n’en avons pas eu le temps. Pouvez-vous nous donner de plus amples informations à ce sujet?

Ra: Je suis Ra. En discutant de ces informations nous allons, dirons-nous, revenir aux méthodes particulières de compréhension ou de visualisation de ce que celui du complexe vibratoire sonore Dewey offre; ceci étant correct pour la deuxième signification de l’infini intelligent: le potentiel qui, par le catalyseur, forme ensuite le cinétique.

Ces informations sont une progression naturelle d’inspection de la forme cinétique de votre environnement.

Vous pouvez comprendre chaque couleur ou rayon comme étant, ainsi que nous l’avons dit, une portion très spécifique et précise de la représentation par l’énergie intelligente, de l’infini intelligent, chaque rayon ayant préalablement été inspecté à d’autres égards.

Ces informations peuvent être utiles ici. Nous parlons maintenant de manière non spécifique pour accroître la profondeur de votre conceptualisation de la nature de ce qui est.

L’univers dans lequel vous vivez est une récapitulation dans chacune de ses parties, de l’infini intelligent.

C’est ainsi que vous verrez les mêmes patrons répétés dans des domaines physiques et métaphysiques; les rayons ou portions de lumière étant, comme vous le supposez, les zones de ce que vous pouvez appeler l’illusion physique, qui tournoient, vibrent, ou sont d’une nature qui peut être, dirons-nous, comptabilisée ou catégorisée en manière de rotation dans l’espace/temps, comme décrit par celui connu comme Dewey; certaines substances ayant plusieurs de ces rayons dans une manifestation physique visible à certains yeux, ceci étant apparent dans la nature de vos minéraux cristallisés que vous comptez comme précieux, le rubis étant rouge, et ainsi de suite.

Interlocuteur: Cette lumière est apparue comme une conséquence de la vibration, qui est une conséquence de l’Amour. Je vais demander si cette affirmation est correcte.

Ra: Je suis Ra. Cette affirmation est correcte.

Interlocuteur: Cette lumière peut alors se condenser dans le matériel comme nous le connaissons, en notre densité, en tous nos éléments chimiques, grâce aux rotations de la vibration à des unités quantifiées ou intervalles de vitesse angulaire. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est tout à fait exact.

Interlocuteur: Merci. Je me demande quel est le catalyseur ou activateur de la rotation. Qu’est-ce qui lance la rotation de telle sorte que la lumière se condense en nos éléments physiques ou chimiques?

Ra: Je suis Ra. Il est nécessaire de considérer la fonction activatrice du foyer connu comme Amour.

Cette énergie est d’une nature organisatrice.

Elle agence de façon cumulative du plus grand au plus petit de sorte que quand son univers, comme vous pouvez l’appeler, est complet, la manière de développement de chaque détail est inhérente à la lumière vivante et va dès lors se développer de telle ou telle manière, votre propre univers ayant été bien étudié de façon empirique par ceux que vous appelez des scientifiques, et ayant été compris ou visualisé, dirons-nous, avec la plus grande précision par les compréhensions ou visualisations de celui connu comme Dewey.

Interlocuteur: Quand est-ce que l’individualisation, ou la portion individualisée de conscience, entre en jeu? A quel point est-ce que la conscience individualisée prend le pas dans le travail sur la lumière de base?

Ra: Je suis Ra. Vous restez soigneusement dans le domaine de la création en elle-même.

Dans ce processus nous devons encore accroître votre confusion en disant que le processus par lequel le libre arbitre agit sur l’infini intelligent potentiel pour devenir de l’énergie intelligente focalisée, a lieu sans l’espace/temps dont vous êtes si conscients puisqu’il s’agit de votre expérience de continuum.

L’expérience ou existence d’espace/temps apparaît quand le processus d’individuation du Logos ou Amour est achevé et que l’univers physique, comme vous l’appelleriez, s’est aggloméré ou a commencé à être attiré vers l’intérieur pendant qu’il s’étend vers l’extérieur jusqu’à ce que ce que vous appelez vos corps solaires aient à leur tour créé un chaos intemporel s’agglomérant en ce que vous appelez des planètes, ces vortex d’énergie intelligente passant une grande partie de ce que vous appelez la première densité dans un état d’intemporalité, la réalisation de l’espace/temps étant un des apprentissages/enseignements de cette densité d’actualité.

Dès lors, il nous est difficile de répondre à vos questions par rapport au temps et à l’espace, et leur relation à ce que vous appelleriez la création originelle, qui ne fait pas partie de l’espace/temps tel que vous pouvez le comprendre.

Interlocuteur: Merci. Est-ce qu’une unité de conscience, une unité individualisée de conscience, crée une unité de la création? Je vais donner un exemple.

Une conscience individualisée crée une galaxie d’étoiles, le type qui contient de nombreux millions d’étoiles. Est-ce que cela se produit ?

Ra: Je suis Ra. Cela peut se produire. Les possibilités sont infinies. Ainsi, un Logos peut créer ce que vous appelez un système stellaire ou bien ce peut être un Logos créant des milliards de systèmes stellaires. Ceci est la cause de la confusion avec le terme ‘galaxie’, car il y a de nombreuses entités de Logos ou créations et nous appellerions chacune, en utilisant vos complexes vibratoires sonores, une galaxie.

Interlocuteur: Prenons pour exemple la planète sur laquelle nous sommes, et dites-moi quelle est la partie de la création qui a été créée par le même Logos qui a créé cette planète.

Ra: Je suis Ra. Ce Logos planétaire est un Logos puissant créant approximativement 250 milliards de vos systèmes stellaires pour sa création. Les, allons-nous dire, lois ou moyens physiques de cette création vont rester, dès lors, constants.

Interlocuteur: Alors ce que vous voulez dire, c’est que le système stellaire lenticulaire que nous nommons une galaxie, dans laquelle nous nous trouvons nous-mêmes en même temps qu’environ 250 milliards d’autres Soleils pareils au nôtre, a été créé par un seul Logos. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

Interlocuteur: Puisqu’il y a de nombreuses portions individualisées de conscience dans cette galaxie lenticulaire, est-ce que ce Logos a ensuite subdivisé en davantage d’individualisation de conscience pour créer ces consciences?

Ra: Je suis Ra. Vous êtes perspicace. Ceci est également exact, bien qu’apparemment paradoxal.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire ce que vous entendez par ‘apparemment paradoxal’?

Ra: Je suis Ra. Il semblerait que si un Logos crée les moyens d’énergie intelligente pour un vaste système il n’y aurait pas de nécessité ou de possibilité de davantage de différenciation en sub-Logos. Cependant, dans certaines limites c’est précisément le cas, et il est perspicace que cela ait été vu.

Interlocuteur: Merci. Je vais appeler la galaxie lenticulaire dans laquelle nous nous trouvons la grande galaxie, simplement pour que nous ne nous perdions pas dans nos termes. Est-ce que toute la conscience dans sa forme individualisée qui passe dans ce que nous appelons la grande galaxie commence et passe par toutes les densités dans l’ordre un-deux-trois-quatre-cinq-six-sept et huit, ou bien est-ce que certains commencent plus haut dans le rang, en sorte qu’il y a toujours un mélange de conscience intelligente dans la galaxie?

Ra: Je suis Ra. Ce qui est en dernier est plus proche de l’exactitude.

  • Dans chaque commencement il y a le commencement à partir de la force infinie.
  • Le libre arbitre agit comme un catalyseur.
  • Des êtres commencent à former les univers.
  • La conscience commence alors à avoir le potentiel d’expérimenter.
  • Les potentiels d’expérimentation sont créés comme une partie de l’énergie intelligente et sont fixés avant que l’expérience ne débute.
  • Cependant, il y a toujours, à cause du libre arbitre qui agit infiniment sur la création, de grandes variations dans les réponses initiales au potentiel de l’énergie intelligente.

C’est ainsi que, presque immédiatement, les fondements de ce que nous appellerons la nature hiérarchique des êtres commence à se manifester, à mesure que certaines portions de conscience ou de prise de conscience apprennent par l’expérience d’une manière beaucoup plus efficace.

Interlocuteur: Y a-t-il une raison pour que certaines portions soient beaucoup plus efficaces dans l’apprentissage?

Ra: Je suis Ra. Y a-t-il une raison pour que certains apprennent plus rapidement que d’autres? Voyez, si vous le souhaitez, la fonction de la volonté… l’attraction, dirons-nous, vers la ligne de lumière spiralant vers le haut.

Interlocuteur: Je présume qu’il y a eu huit densités créées quand cette grande galaxie a été créée. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est fondamentalement exact. Cependant, il est bon de percevoir que la huitième densité fonctionne aussi comme la densité de début ou première densité, dans ses derniers stades, de l’octave suivante de densités.

Interlocuteur: Voulez-vous dire qu’il y a un nombre infini d’octaves de densités de un à huit?

Ra: Je suis Ra. Nous voulons établir que nous sommes véritablement d’humbles messagers de la Loi Une.

Nous pouvons vous parler de nos expériences et de nos compréhensions, et enseigner/apprendre de façons limitées. Cependant, nous ne pouvons pas parler dans une ferme connaissance de toutes les créations. Nous savons seulement qu’elles sont infinies. Nous présumons qu’il y a un nombre infini d’octaves.

Cependant, il a été imprimé sur nous par nos propres instructeurs qu’il y a une unité de création enrobée de mystère, dans laquelle toute conscience s’agglomère périodiquement et recommence.

Dès lors, nous pouvons dire seulement que nous supposons une progression infinie, bien que nous comprenions qu’elle est de nature cyclique et, ainsi que nous l’avons dit, enrobée de mystère.

Interlocuteur: Merci. Quand cette grande galaxie est formée par le Logos, la polarité existe alors dans le sens qu’il y a de la polarité électrique. Il y a de la polarité électrique qui existe à ce moment. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. J’accepte ceci comme exact, avec la stipulation que ce que vous qualifiez d’électrique doit être compris non seulement comme ce Larson a stipulé sa signification, mais aussi dans ce que vous appelleriez le sens métaphysique.

Interlocuteur: Voulez-vous dire alors que nous n’avons pas seulement une polarité de charge électrique mais aussi une polarité de conscience à ce moment?

Ra: Je suis Ra. C’est exact. Tout est potentiellement disponible depuis le début de votre espace/temps physique; cela étant ensuite la fonction des complexes de conscience de commencer à utiliser les matériaux physiques pour gagner de l’expérience pour ensuite polariser dans un sens métaphysique.

Les potentiels pour cela ne sont pas créés par celui qui vit l’expérience, mais par l’énergie intelligente.

Ceci sera la dernière question complète de cette séance à cause de notre désir de protéger cet instrument pendant qu’il regagne lentement de l’énergie de complexe physique. Pouvons-nous demander si vous avez une ou deux questions auxquelles nous pourrions répondre brièvement avant de clôturer?

Interlocuteur: Je présume que le processus de création, après la création originelle de la grande galaxie, se poursuit par une plus grande individualisation de la conscience du Logos de sorte qu’il y a de très, très nombreuses portions de conscience individualisée du Logos, de sorte qu’il y a de très, très nombreuses portions de conscience individualisée qui créent d’autres sujets d’expérience partout dans la galaxie. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact car, à l’intérieur des lignes de conduite ou manières du Logos, le sub-Logos peut trouver de nombreux moyens de différencier les expériences sans rien soustraire de ou ajouter à ces moyens.

Interlocuteur: Merci. Et puisque nous n’avons plus de temps, je vais demander si nous pouvons faire quelque chose pour augmenter le confort de l’instrument ou pour faciliter le contact.

Ra: Je suis Ra. Cet instrument est bien ajusté. Vous êtes consciencieux.

Je suis Ra. Je vous laisse, mes amis, dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Allez donc et réjouissez-vous dans la puissance et la paix de Créateur unique. Adonaï.

La Loi Une, Livre II, Séance 29

23 février 1981

Ra: Je suis Ra. Je vous salue dans l’amour et la lumière du Créateur infini. Je communique maintenant.

Interlocuteur: Est-ce que notre Soleil est un sub-Logos ou la manifestation physique d’un sub-Logos?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

Interlocuteur: Je présume alors que ce sub-Logos a créé ce système planétaire dans toutes ses densités. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. Ceci est inexact. Le sub-Logos de votre entité solaire a différencié certaines composantes expérientielles dans les patrons d’énergie intelligente mise en mouvement par le Logos qui a créé les conditions de base et les taux vibratoires constants à travers toute votre, ainsi que vous l’avez appelée, grande galaxie.

Interlocuteur: Alors est-ce que ce sub-Logos qui est notre Soleil, est le même sub-Logos qui se manifeste juste dans différentes parties au travers de la galaxie, ou bien est-il toutes les étoiles de la galaxie?

Ra: Je suis Ra. Reformulez s’il vous plaît.

Interlocuteur: Ce que je veux dire c’est qu’il y a grosso modo 250 milliards d’étoiles comme la nôtre dans cette grande galaxie. Est-ce qu’elles font toutes partie du même sub-Logos?

Ra: Je suis Ra. Elles font toutes partie du même Logos. Votre système solaire, comme vous l’appellez, est une manifestation quelque peu et légèrement différente due à la présence d’un sub-Logos.

Interlocuteur: Je dois m’assurer que je suis dans le bon là. Notre Soleil est un sub-Logos du Logos de la grande galaxie?

Ra: Je suis Ra. Cela est exact.

Interlocuteur: Y a-t-il des sub-sub-Logoi dans notre système planétaire, qui sont des ‘sub’ de notre Soleil?

Ra: Je suis Ra. C’est exact.

Interlocuteur: Voudriez-vous me donner un exemple de ce que je vais appeler un sub-sub-Logos?

Ra: Je suis Ra. Un exemple est votre complexe mental/corps/esprit.

Interlocuteur: Alors toute entité qui existe serait un type de sub- ou sub-sub-Logos. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ceci est exact jusqu’aux limites de toute observation, car la création tout entière est vivante.

Interlocuteur: Alors la planète sur laquelle nous marchons ici serait une forme de sub-sub-Logos. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Une entité planétaire n’est nommée Logos que si elle travaille de manière harmonique avec les entités ou complexes mental/corps à sa surface, ou à l’intérieur de son champ électromagnétique.

Interlocuteur: Est-ce que les sub-Logoi tels que notre Soleil ont une polarité métaphysique positive ou négative, ainsi que nous avons utilisé ce terme?

Ra: Je suis Ra. Ainsi que vous utilisez le terme, ce n’est pas ainsi. Les entités au travers du niveau du planétaire ont la force de l’infini intelligent par l’utilisation du libre arbitre, passant par des actes d’ ‘être-itude’.

La polarité n’est donc pas telle que vous comprenez la polarité.

C’est seulement quand la sphère planétaire commence à interagir harmoniquement avec des complexes mental/corps, et plus spécialement avec des complexes mental/corps/esprit, que les sphères planétaires revêtent des distorsions du fait des complexes de pensée d’entités qui interagissent avec l’entité planétaire.

La création du Créateur infini unique n’a pas la polarité dont vous parlez.

Interlocuteur: Merci. Hier vous avez dit que les planètes en première densité sont dans un état intemporel pour commencer. Pouvez-vous me dire comment apparaît l’effet que nous percevons comme le temps?

Ra: Je suis Ra. Nous venons de vous décrire l’état d’ ‘être-itude’ de chaque Logos.

Le processus par lequel l’espace/temps prend une forme de continuum est une fonction de la soigneuse construction, dirons-nous, d’un plan entier ou complet de taux vibratoires, densités, et potentiels.

Quand ce plan a coalescé* dans les complexes de pensée d’Amour, alors les manifestations physiques commencent à apparaître; ce premier stade de manifestation étant la prise de conscience ou la conscience.

Au point où cette coalescence est au point de ‘vivre-itude’ ou ‘être-itude’, le point ou source de commencement, l’espace/temps commence alors à dérouler son parchemin de ‘vivre-itude’.

Interlocuteur: Je crois que l’Amour crée la vibration dans l’espace/temps pour former le photon. Est-ce correct?

Ra: Je suis Ra. Cela est essentiellement correct.

Interlocuteur: Alors l’application constante d’Amour —Je vais supposer que ceci est dirigé par un sub-Logos ou un sub-sub-Logos— crée les rotations de ces vibrations qui sont dans des unités distinctes de vitesse angulaire.

Ceci crée alors des éléments chimiques dans notre illusion physique et, je présume, les éléments dans le non-physique ou autres densités de l’illusion. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Le Logos crée toutes les densités. Votre question n’était pas claire. Cependant, nous dirons que le Logos crée tant les densités d’espace/temps que les densités de temps/espace qui les accompagnent.

Interlocuteur: Ce que je suppose, c’est que les rotations incrémentales quantifiées des vibrations se manifestent comme une matière de ces densités. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. Cela est essentiellement exact.

Interlocuteur: Alors, à cause de ces rotations il y a un mouvement de ces particules vers l’intérieur, qui est opposé à la direction de la progression de l’espace/temps, comme je comprends, et cette progression vers l’intérieur est ensuite vue par nous comme ce que nous nommons la gravité. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est inexact.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire comment apparaît la gravité?

Ra: Je suis Ra. Ce que vous qualifiez de gravité peut être vu comme la pression en direction de la lumière/l’amour intérieur, la recherche de la ligne spiralante de lumière qui progresse vers le Créateur.

Ceci est une manifestation d’un événement spirituel ou condition de ‘vivre-itude’.

Interlocuteur: La gravitation telle que nous la connaissons est moindre sur la Lune que sur notre planète. Y a-t-il un principe métaphysique que vous pourriez expliquer, derrière cela?

Ra: Je suis Ra. Le métaphysique et le physique sont inséparables. Dès lors, ce dont vous parlez, qui tente d’expliquer ce phénomène, est à même de, dirons-nous, calculer les forces gravitationnelles de la plupart des objets, cela étant dû aux divers aspects physiques tels que ce que vous connaissez comme ‘la masse’. Cependant, nous avons estimé nécessaire d’indiquer la nature métaphysique correspondante et également importante de la gravitation.

Interlocuteur: J’ai parfois du mal à mettre le doigt sur ce que je cherche. J’essaie de trouver les principes métaphysiques, pourriez-vous dire, qui sous-tendent notre illusion physique.

Pourriez-vous me donner un exemple de la quantité de gravité dans les conditions de troisième densité à la surface de la planète Vénus? Est-ce qu’elle est plus grande ou moins grande que celle de la Terre?

Ra: Je suis Ra. La gravité, nous dirons la force d’attraction, que nous décrivons également comme la pression vers l’extérieur en direction du Créateur, est plus grande, spirituellement, sur l’entité que vous nommez Vénus à cause du plus grand degré de succès, dirons-nous, dans la recherche du Créateur.

Ce point ne devient important que si vous considérez que quand toute la création dans son infinité a atteint une masse gravitationnelle spirituelle d’une nature suffisante, la création entière converge infiniment, la lumière cherchant et trouvant sa source et terminant ainsi la création, et entamant une nouvelle création, très semblablement à ce que vous considérez comme un trou noir, ainsi que vous l’appelez, avec ses conditions de masse infiniment grande au point zéro à partir duquel aucune lumière ne peut être vue puisqu’elle a été absorbée.

Interlocuteur: Alors le trou noir serait un point auquel la matière environnante a réussi à s’unir avec l’unité ou avec le Créateur? C’est cela?

Ra: Je suis Ra. Le trou noir qui manifeste la troisième densité est la manifestation en complexe physique de cet état spirituel ou métaphysique. Cela est exact.

Interlocuteur: Alors quand notre planète sera complètement en quatrième densité, est-ce qu’il y aura une gravité plus grande?

Ra: Je suis Ra. Il y aura une plus grande gravité spirituelle, ce qui causera une illusion plus dense.

Interlocuteur. Je suppose alors que cette illusion plus dense augmenterait l’accélération gravitationnelle au-delà des 32 pieds [1] par seconde au carré, dont nous faisons l’expérience. Ai-je raison?

Ra: Je suis Ra. Vos entités ne disposent pas des instruments pour mesurer la gravité spirituelle, mais ne font qu’observer quelques unes de ses manifestations extrêmes.

Interlocuteur: Cela, je le sais que nous ne pouvons pas mesurer la gravité spirituelle, mais je me demandais seulement si l’effet physique pouvait être mesuré comme une augmentation de la constante gravitationnelle. C’était cela ma question.

Ra: Je suis Ra. L’augmentation mesurable par des instruments existants ne serait et ne sera que d’une nature statistique, et non significative.

Interlocuteur: Bien. A mesure que la création est formée, à mesure que les atomes se forment en rotations de la vibration qui est la lumière, il leur arrive de coalescer d’une certaine manière. Ils forment une structure en lattis que nous appelons cristalline.

Je suppose cela à cause de la formation à partir d’énergie intelligente: qu’à partir de cette précise structure cristalline, il est possible de capter l’énergie intelligente par une certaine technique, et de l’amener dans l’illusion physique en utilisant la structure cristalline. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Ce n’est exact que dans la mesure où la structure physique cristalline est chargée par un complexe mental/corps/esprit cristallisé ou régularisé ou équilibré, en correspondance.

Interlocuteur: Je ne veux pas partir vers des sujets dans importance, mais il est difficile parfois de voir précisément quelle direction prendre. Je voudrais approfondir un peu plus cette idée des cristaux, comment ils sont utilisés.

Je présume, de ce que vous avez dit, que pour utiliser le cristal de manière à capter de l’énergie intelligente, il est nécessaire d’avoir un complexe mental/corps/esprit en partie sans distorsion. Est-ce exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est spécifiquement exact.

Interlocuteur: Il doit y avoir un point auquel l’élimination de distorsion atteint un minimum pour pouvoir utiliser le cristal de manière à capter de l’énergie intelligente. Est-ce exact ?

Ra: Je suis Ra. Cela n’est exact que s’il est compris que, dirons-nous, chaque complexe de mental/corps/esprit a un tel point unique.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire pourquoi chaque complexe mental/corps/esprit a ce point unique d’élimination de distorsion?

Ra: Je suis Ra. Chaque complexe mental/corps/esprit est une portion unique du Créateur unique.

Interlocuteur: Alors vous voulez dire qu’il n’y a pas un niveau de pureté requis pour capter de l’énergie intelligente par des cristaux, mais qu’il y a de grandes variantes dans la quantité de distorsion qu’une entité peut avoir, mais que chaque entité doit atteindre ce point particulier de ce que je pourrais appeler dynamisation de l’aptitude. Cela est-il exact?

Ra: Je suis Ra. Cela est inexact. La nécessité est qu’il doit y avoir un certain équilibre du complexe mental/corps/esprit, cet équilibre le mettant à même d’atteindre un niveau fixe d’absence de distorsion.

Les difficultés critiques sont uniques à chaque complexe mental/corps/esprit à cause des distillations expérientielles qui au total sont, dirons-nous, l’état du rayon violet de chacune de ces entités.

Cet équilibre est ce qui est nécessaire pour que le travail puisse être accompli en recherchant le passage vers l’infini intelligent par l’utilisation de cristaux ou par n’importe quelle autre utilisation.

Il n’y a pas deux natures de mental/corps/esprit cristallisé qui soient pareilles. Les critères de distorsion, vibrationnellement parlant, sont fixes.

Interlocuteur: Je vois. Alors quand on est capable de lire le rayon violet d’une entité, de voir ce rayon, est-il possible d’immédiatement déterminer si oui ou non cette entité est capable d’utiliser des cristaux pour capter de l’énergie intelligente?

Ra: Je suis Ra. Cela est possible à une entité de cinquième densité ou au-dessus.

Interlocuteur: Vous est-il possible de me dire comment une entité qui a atteint de manière satisfaisante la qualification pour le rayon violet devrait utiliser le cristal?

Ra: Je suis Ra. Le passage vers l’infini intelligent est né de, dirons-nous, la vibration sympathique, dans un état d’équilibre, accompagnant la volonté de servir, la volonté de chercher.

Interlocuteur: Pouvez-vous me dire précisément ce que l’entité devrait faire avec le cristal pour l’utiliser de manière à chercher l’infini intelligent?

Ra: Je suis Ra. L’usage du cristal dans la manifestation physique est l’utilisation par laquelle l’entité de nature cristalline charge le cristal physique régularisé avec cette recherche, le mettant ainsi à même de vibrer harmoniquement et devenir aussi le catalyseur ou passage par lequel l’infini intelligent peut alors devenir de l’énergie intelligente, ce cristal servant d’analogue au rayon violet du mental/corps/esprit, en forme relativement sans distorsion.

Interlocuteur: Vous est-il possible de nous instruire aux usages spécifiques des cristaux?

Ra: Je suis Ra. Cela est possible. Il y a, nous considérons, des choses qu’il n’est pas efficace de vous dire à cause d’une transgression possible de votre libre arbitre. Des entités de la Confédération ont fait cela par le passé.

Les usages du cristal, comme vous le savez, comprennent les usages pour guérir, pour la puissance, et même pour le développement de formes de vie.

Nous ressentons qu’il n’est pas sage d’offrir de l’instruction en ce moment, parce que vos peuples ont fait montre d’une tendance à utiliser des sources pacifiques de puissance pour des raisons disharmonieuses.

Interlocuteur: Vous est-il possible de me donner un exemple de divers développements planétaires dans ce que vous appelleriez un sens métaphysique ayant à voir avec le développement de la conscience et ses polarités à travers toute la galaxie?

Autrement dit, je crois que certaines de ces planètes se développent très rapidement en planètes de densités supérieures et d’autres prennent plus longtemps. Pouvez-vous me donner une idée de ce développement?

Ra: Je suis Ra. Ceci sera la dernière demande complète de cette séance.

Le Logos particulier de votre grande galaxie a utilisé une grande portion de son matériau coalescé pour refléter l’actualité [2] du Créateur.

C’est ainsi qu’une grande partie de votre système galactique n’a pas la progression dont vous parlez mais demeure spirituellement en tant que portion du Logos.

De ces entités dans lesquelles réside la conscience il y a, ainsi que vous le supposez, une variété de périodes de temps/espace pendant lesquelles les densités supérieures d’expérience sont atteintes par la conscience.

Y a-t-il une autre brève demande avant que nous clôturions?

Interlocuteur: Pouvons-nous faire quelque chose pour augmenter le confort de l’instrument ou pour améliorer le contact?

Ra: Je suis Ra. Vous êtes consciencieux. L’entité est bien alignée.

Je suis Ra. Je vous laisse à présent dans l’amour et la lumière du Créateur infini unique. Allez donc et réjouissez-vous dans la puissance et la paix du Créateur infini unique. Adonaï.

[1] 9,81 m (NdT)

[2] Original : ‘being-ness’ (NdT)

* Traiter thermiquement un alliage métallique de telle sorte qu’un de ses constituants structuraux se concentresous une forme globulaire.

http://www.llresearch.org/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: https://elishean-portesdutemps.com

Votre aide est très Importante…

Depuis plus de 10 ans, de la conception à la publication, je suis seule à travailler sur les sites du réseau Elishean, partageant tous les jours des textes afin d'ouvrir les consciences et aider à l'Ascension, promesse de l'Âge d'or. Je fais appel à vous aujourd'hui afin de me soutenir dans cette démarche en faisant un don (si minime soit-il). Le partage est un don de Soi, un don d'Amour... Recevez toute ma gratitude... Mon Amour vous accompagne...

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2019/ Aux Portes du Temps

Print Friendly, PDF & Email